Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par krAvEuNn le Ven 8 Déc 2006 - 18:06

Salut le monde,

Je viens vous parler, sous les encouragements de « Joël », du peak oil (alias : pic d’extraction pétrolier, pic de Hubbert, pic de pétrole, déplétion du pétrole ; alias on est dans la caca).

Je vais essayer de faire court (pour Joël Wink ) et simple.

Comme tout un chacun le sait, les énergies fossiles sont épuisables et ne se renouvellent qu’à des rythmes très lents (plusieurs millions d’années – l’uranium, lui, ne se renouvelle plus). Ce qui se sait moins, c’est que ces réserves sont gravement entamées et que l’on commence déjà à voir poindre le début de la fin ; c’est le cas notamment pour le pétrole.

Comme toute réserve limitée, plus on abuse de la chose et plus vite on l’épuise ; c’est ce qui est en train d’arriver pour le pétrole et qui arrivera un peu plus tard pour toutes les autres énergies fossiles.

Actuellement, il semblerait que l’on ait consommé environ la moitié du pétrole existant (estimation ASPO) et que nous nous trouvions donc à un sommet d’extraction (peak oil) ; nous reste donc plus que l’autre moitié, condamnée à diminuer et s’épuiser (déplétion). Malheureusement ce n’est pas la meilleure moitié, car le pétrole qui reste est celui qui était le plus difficile à extraire (profond, enfui sous les calottes polaires, sous les océans, etc.) et à exploiter (mélangé à du sable - sables bitumeux, ou de mauvaise qualité). De plus, un puit pétrolier ne peut et ne pourra jamais être exploité à 100% ; on en laisse toujours un peu (pas pour le plaisir, mais parce qu’on ne peut pas tout extraire, c’est physique).

Comme tout le monde le sait, une chose qui commence à devenir rare et difficile à produire, devient chère, très chère. Nous allons donc bientôt avoir un pétrole cher et qui se raréfie.

Ce que toute personne consciente sait aussi, c’est que le pétrole est très présent dans nos vies ; en fait, bien plus encore qu’on ne l’imagine. On le retrouve dans : nos vêtements, nos voitures, nos objets usuels, nos peintures, notre alimentation (via les engrais, pesticides, herbicides, le transport, le conditionnement, etc.), notre électricité (via les gaines des câbles électriques, les centrales électriques faites en béton (voir plus loin) et le transport des ressources fossiles (uranium, charbon) venues de très loin), l’eau du robinet (pompée parfois de très loin), le chauffage, la télé et Internet (électricité, voir plus haut), le béton (il faut beaucoup d’énergie pour le produire, le transporter et le conditionner et on utilise souvent du pétrole), etc., etc..

Enfin, bref de près ou de loin, directement ou indirectement, le pétrole est quasiment partout.


Quand est-ce que l’on va commencer à en sentir les effets ?

Bientôt ; en fait ça a déjà commencé. Les prix du pétrole ont flambés ces derniers temps et ne rebaissent pas significativement ; il semblerait que le baril à 30 dollars soit à tout jamais un lointain et doux souvenir. Nous allons probablement assisté (pendant quelques années), à une variation continuelle des courts (plateau bosselé), avant d’entamer une montée vertigineuse et définitive vers les sommets, avec un baril à 200 ou 300 dollar.

Du pétrole, il en restera encore longtemps ; mais pas pour tout le monde et pas dans les quantité disponibles faramineuses actuelles.


Tout n’irait peut-être pas si mal si l’on pouvait le remplacer par autre chose (charbon, gaz, uranium) ; seulement, ce n’est pas aussi facile. On ne fait pas voler des avions avec du charbon ou du gaz par exemple et de toute façon, ces énergies sont elles aussi épuisable ; épargnées pour l’instant certes, mais attendez seulement qu’on se jette tous frénétiquement dessus, pour compenser l’épuisement du pétrole, et vous verrez si elles durerons longtemps.

Donc, à terme, nous allons manquer d’énergies fossiles. Qu’en est-il donc des énergies alternatives (alias énergies propres, renouvelables, durables, etc.) ? Et bien ce n’est pas la panacée non plus. Ces énergies n’ont en effet, ni la rentabilité énergétique, ni la souplesse d’utilisation, ni la facilité de stockage du pétrole (et très loin s’en faut).

Voyons les donc tous un par un :

Les bio carburants : il faut compter environ 1000 litres d’huile par hectarecultivé (à grand renfort d’engrais, pesticides, etc.) ; ramené au parc automobile français actuel, ça donne quelque chose comme la surface agricole française actuellement exploitée. Rouler ou manger, il va falloir choisir.

L’éolien : il faut du vent et il n’y en a pas suffisamment partout ; quand il n’y en a pas de trop, (il faut alors arrêter les éoliennes – trop fragiles). Les éoliennes sont faites en fibres synthétiques (pétrole).

Le solaire : il n’y a pas de soleil la nuit, pas assez en hivers ou lorsqu’il pleut. Fabriquer un panneau solaire coûte énormément d’énergie (peut-être plus qu’il n’en restituera durant sa « vie » ; j’ai lu quelque part 4 fois) et il faut stocker sur batteries (voir ci-dessous).

L’hydrogène : n’est pas une énergie, mais un vecteur d’énergie (une pile en quelque sorte) ; elle ne restitue que l’électricité que l’on a stockée en elle. Charger une batterie, ou de l’hydrogène en électricité (comme pour une pile) gaspi 80% d’électricité pour 20 malheureux % absorbés.

La force marémotrice : il faut des marées et donc être prêt de l’océan ; il faut du béton (coûteux en énergie).

L’hydroélectricité : on a exploité presque tout les lieux propices à l’implantation de centrales, il faut du béton, du pétrole (câbles, etc.), un entretien régulier.

Le méthane : on peut en fabriquer à partir de déchets ménagers ; idem que pour les bios carburants, (il faudrait une quantité de matière organique monstrueuse).

La géothermie : de toute, l’énergie la plus intéressante sur le point rentabilité énergétique ; il faut du gaz (injecté dans un circuit qui passe dans le sol) et ça ne sert que pour se chauffer.

Iter (l’énergie du soleil) : c’est pour dans 100 ans au mieux (donc sûrement trop tard) et pour jamais au pire (on est pas sure d’y arriver).

Conclusion : nous allons bientôt manquer d’énergie et notre mode de vie va profondément être chamboulé ; mais ça, c’est une autre histoire. Celle de la fin d’un monde et peut-être d’une civilisation (la civilisation industrielle).

Vous ne me croyez pas !? Documentez vous, faites des recherches, réfutez ce que je viens de vous annoncer, remettez le en cause et faites vous votre propre opinion.



Une liste de liens concernants le pic pétrolier, sur Oléocène : http://www.oleocene.org/index.php?page=liens


Dernière édition par le Ven 8 Déc 2006 - 19:18, édité 1 fois

krAvEuNn

Date d'inscription : 26/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Admin le Ven 8 Déc 2006 - 19:05

Merci Kraveunn pour ce topic… qui devait être fait de toute façon à un moment ou l'autre, un humain averti en valant deux (ou pas…)
Une petite suggestion : édite, et passe certaines choses en gras, pour la lisibilité du tout, parce que là, y'a que Claire qui te lira ! Wink
avatar
Admin
Administrateur

Localisation : FR-Toulouse
Date d'inscription : 15/10/2006

http://simplicitevolontaire.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Joël le Ven 8 Déc 2006 - 19:19

Merci pour ce bel effort d'écrire l'article et en plus de faire court. Mettre des titres et du gras est une bonne idée si tu as le temps.

J'avoue que pour moi ceci n'est pas vraiment nouveau. Il n'y a guère que l'échéance que l'on peut discuter... à quel moment se situe exactement le pic? Ayant entendu en 70 que le pic était imminent et constatant qu'en dollars constants le pétrole brut est encore bien moins cher qu'à l'époque, j'en conclus que le pic n'est pas atteint.
Ceci ne change rien au problème vu la vitesse à laquelle on continue de carburer, avions, grosses bagnoles, transports hystériques de marchandises... Bref, comme tu dis on est dans le caca, en plus on a fait pèter la ceinture et on a plus de bretelles, on va se retrouver avec le futal sur les chevilles.

PS: Je t'ai écrit sur la messagerie du forum. j'espère que ça marche.
avatar
Joël

Localisation : St Ju - Près de Genève
Date d'inscription : 16/10/2006

http://perino.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par krAvEuNn le Ven 8 Déc 2006 - 22:44

Cassandre a écrit:ce topic… qui devait être fait de toute façon à un moment

Il me semble percevoir comme une pointe de regret dans cette phrase ; arrive t-il trop tôt ?


Il n'y a guère que l'échéance que l'on peut discuter... à quel moment se situe exactement le pic?

Il est peut être déja survenue ; c'est ça le plus dingue. Le plus incroyable avec le pic, c'est que l'on ne peut se rendre compte de sa survenue qu'après coup.

krAvEuNn

Date d'inscription : 26/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Admin le Ven 8 Déc 2006 - 23:38

Moi je pense qu'on l'a passé en 2005 ou 2006… l'avenir seul nous le dira de toute façon !
avatar
Admin
Administrateur

Localisation : FR-Toulouse
Date d'inscription : 15/10/2006

http://simplicitevolontaire.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Joël le Sam 9 Déc 2006 - 8:49

Si on est logique et que l'on croit à la loi du marché, on pourra parler du pic uniquement quand on constatera un prix assez nettement supérieur et pour une période durable. Il n'est pas sûr que l'augmentation de 2006 soit suffisante (et durable) pour parler de pic.
avatar
Joël

Localisation : St Ju - Près de Genève
Date d'inscription : 16/10/2006

http://perino.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par krAvEuNn le Sam 9 Déc 2006 - 20:44

krAvEuNn a écrit:
Cassandre a écrit:ce topic… qui devait être fait de toute façon à un moment

Il me semble percevoir comme une pointe de regret dans cette phrase ; arrive t-il trop tôt ?

J'entendais par là non pas mon post ici présent "arrive t-il trop tôt ?" ; parceque quand tu dits : "ce topic… qui devait être fait de toute façon à un moment !" ; il me semble que tu regrette un peu que je l'ai édité maintenant. Peut-être voulait tu le présenter d'une autre façon, ou peut-être que tu avait prévue ça d'une autre façon.

krAvEuNn

Date d'inscription : 26/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Admin le Ven 15 Déc 2006 - 14:39

Pas du tout ! Smile

(pourquoi me prête-t-on des intentions ?)

Je suis très contente que quelqu'un d'autre que moi aie initié ce topic, justement !
avatar
Admin
Administrateur

Localisation : FR-Toulouse
Date d'inscription : 15/10/2006

http://simplicitevolontaire.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par krAvEuNn le Ven 15 Déc 2006 - 15:13

Cassandre a écrit:Pas du tout ! Smile

(pourquoi me prête-t-on des intentions ?)

et bien écoute, c'est le "de toute façon" qui me parait quelque peu conternir une nuance de regret, ou de je ne sais quoi. Enfin, "de toute façon" Mr Green c'est trop tard, j'ai édité le post le premier Very Happy

krAvEuNn

Date d'inscription : 26/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par trotinette le Mer 6 Fév 2008 - 8:38

Kraveunn n'a pas parlé des risques de guerres pour faire main basse sur les stocks d'énergie restants... Ca a déjà commencé avec l'Irak, ça prend tournure entre la Géorgie et la Russie avec le gaz... Après ce sera l'eau?
Et bien moua... je voudrais mettre une note d'espoir parce que le titre de ce sujet me rend un peu morose.
J'ai confiance dans l'ingéniosité humaine! Nous allons réussir à nous reconvertir en diversifiant nos sources d'énergie et en diminuant nos besoins énergétiques. Le facteur 4 est l'objectif à atteindre!
http://www.soleocene.org/facteur4.html
avatar
trotinette

Date d'inscription : 04/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Invité le Mar 29 Juil 2008 - 9:22

Petites précision: ce peak-oil est un peu flottant car plus le prix du pétrole monte, plus des ressources considérées comme inexploitables le deviennent:
Bitumes visqueux de l'Orénoque, sables et schistes bitumineux du nord Canada (très abondants) enfin remise en service avec de nouvelles technologies de vieux puits abandonnés où il restait du pétrole jusqu'alors considéré comme irrécupérable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Invité le Mar 29 Juil 2008 - 22:11

En gros, comme ils ont peur que les super bénéf' leur échappe, ils sont près à investir plus. Et ils vont tout massacrer, comme en Alaska.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par cousin_hub le Dim 25 Jan 2009 - 23:20

Bonsoir à tous,

Effectivement il y a des grandes chances que nous soyons (quasi) au peak oil.

Personnelement parler SV sans parler du peak oil et de l'écologie est un non sens. Tout est intimement lié.

Tout est très bien résumé dans le premier message de krAvEuNn.

Notre mode de vie est basé sur une énergie bon marché. Imaginez un peu, avec un litre de mazout on déplace une berline de 1500kg à 90km/h sur 20km, pour la modique somme de 1€. L'économie mondiale est basée sur cette énergie bon marché. Transport, électricité, chauffage, nourriture, ...

Une augmentation du prix du pétrole serait (et sera) catastrophique. Le point le plus délicat : la nourriture. La majorité de la production de nourriture est basée sur les engrais et pesticides (qui sont des dérivés du pétrole). La terre ne pourra plus nourrir autant de monde que maintenant.

Quel sera notre futur sans pétrole ?

C'est pour cette raison également que je m'intéresse à la SV et à l'écologie... Pour m'y préparer ou plutot y préparer ma famille...

Notre futur ne sera donc peut-être pas super cool...

Vous trouverez pleins d'infos (assez déprimantes) sur le site de Jean-Marc Jacovinci : http://www.manicore.com/ Vous pouvez même y suivre ses cours en ligne.

Le document de Patrick Brocorens de l'université de Mons est également très bien fait :
http://mail.materianova.be/pub/Pic_du_Petrole_BrocorensP_Fevrier_2007.pdf

Il y a aussi le livre de Richard Heinberg (pétrole la fête est finie).

Et encore bien d'autres...

Malgré tout, passez une bonne soirée ;-)

Seb
avatar
cousin_hub

Age : 44
Localisation : Vollezele Belgique
Date d'inscription : 25/01/2009

http://www.paille.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par sabartes le Lun 26 Jan 2009 - 6:23

Rien de bien nouveau Suspect , « peak oil » ou pas, l’homme reste égal à lui-même No , une variété de singe gesticulant et hurlant en tous sens dès qu’il se sent dans une impasse Very Happy , comme d’habitude c’est certainement que lorsqu’il se sera cogné la tête qu’il prendra conscience de la dureté du mur . Je ne me fais donc guère d’illusions sur la réalité de mon espèce ….. Shocked
Mais il me semble que certains seront mieux adaptés, la version homo sapiens SV par exemple. Very Happy

L’énergie permet l’accélération du temps bounce et bien nous devrons prendre le temps de faire et d’obtenir les choses, nous seront donc dans un monde « trop grand » Rolling Eyes . Par contre nous serons trop nombreux à chercher les mêmes choses dans les mêmes endroits confused , là notre monde sera « trop petit » Shocked . (Ce sont des images)

Ce ré équilibrage sera douloureux pour le plus grand nombre , mais il faudra quand même avoir le courage de regarder devant bounce , c’est ce qu’ont commencé à faire => les écologistes, les SV, les décroissants etc.. Very Happy

Il y a quand même un peu de lumière au fond du tunnel …. Very Happy

sabartes

Age : 45
Localisation : r
Date d'inscription : 09/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par phyvette le Lun 26 Jan 2009 - 22:18

sabartes a écrit:
Il y a quand même un peu de lumière au fond du tunnel …. Very Happy
Du puits Sabartes. Au fond du puits...! Mr Green
Sinon, Richard Heinberg "pétrole la fête est finie", est une très bonne lecture, je recommande chaudement.
avatar
phyvette

Date d'inscription : 28/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cramelas le Lun 26 Jan 2009 - 22:41

Ou bien, "La vie après le pétrole" de Jean-Luc Wingert et Jean Laherrère (éditions "Autrement"). Il date un peu, mais est très bien pour comprendre ce qu'est le peak-oil Smile .

Cramelas

Date d'inscription : 13/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par alain corrigible le Jeu 25 Aoû 2011 - 22:52

A pratiquer en famille ou entre amis "non peakistes " (vous savez, ceux qui n'y croient pas), lorsque la conversation plafonne un peu, n'hésitez pas à lancer la conversation sur la fin du pétrole croyez moi, ça réveille tout le monde et met du peps très vite dans votre soirée alanguie.

Leur argumentaire tient en une phrase
Suspect "Il y a 40 ans qu'on nous dit qu'il n 'y a du pétrole que pour 40 ans, or il y a toujours du pétrole, donc c'est
la preuve qu'il y aura toujours du pétrole." scratch

Alors d'une part ça revient a dire
"je bois , je fume et je rote gras depuis 40 ans alors qu'on me dit que c'est mauvais pour la santé, je suis encore vivant, c'est la preuve que ça conserve et donc que je serais vivant pour toujours.

J'aurais tendance a répondre
-c'est possible, mais de moins en moins probable chaque année.

D'autre part, cette histoire de peak oil, personne ne sait foutuement rien de ce qu'il va se passer, quand, et de quelle manière, vu qu'il y a infiniment de facteurs macroéconomiques en jeu.

-quantités réelles extractibles dans le monde ?
les infos accessibles au grand public sont elles digne de foi sur un sujet aussi sensible politiquement et financièrement ? m'étonnerai. silent

-comment réagiront les peuples ?
Mal, y a des chances, mais jusqu'à quel point ?
Maelstrom économico-politico-religieux, (hé oui, la Mecque est à 2 pas des derricks, je vous raconte même
pas ce qu'il se passerait si une armée de boys venait piétiner a coté) pale

-impact des changements climatiques (aïe aïe aïe)

-évolution démographique et accession au mode de vie occidental pour les 2 pays les plus peuplés du monde.
allez demander de décroitre à la chine et à l'inde, vous passerez pour un sale impérialiste pas partageux.

-avancées technologiques,(on peut rêver un peu, ça mange pas de pain).

-changement des mentalités, (on change bien, nous)

-etceteri etcetera.

Ca revient pour le pauvre magasinier que je suis à évaluer entre une fourchette basse, genre la semaine prochaine, (dans ce cas là, je suis pas prêt ), et une fourchette haute que privilégient nos amis non peakistes
encore 40 ans,( pourquoi s'en faire ? )

Et oui, pourquoi s'en faire, on sera très vieux et c'est pas un hiver sans chauffage qui nous tuera, non ?
Enthousiasmantes perspectives donc, et pour ma fille ? que restera t'il ?

Quand je vois tous ces gamins qu'on ne prépare qu'à être des consommateurs toujours + avides, au trois
quart obèses, réfugiés dans le virtuel et incapable du moindre effort ou du moindre bricolage, ça me fait
de la peine.

Alors je romps là jeu et la discussion avec les adultes et j'emmène ma fille et mes neveux au potager et leur montre comment enlever les gourmands sur les plants de tomate, et puis après, on va faire une balade
en vélo.

C'est toujours ça de pris.



alain corrigible

Age : 48
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par alain corrigible le Jeu 8 Sep 2011 - 17:31

Vu hier sur M6 dans CAPITAL "la fin de l'or noir"

Mes antennes se hérissent toutes seules car si une émission de télé ne peut pas être qualifiée de
"hippies-décroissants-altermondialistes-bouffeurs de compétitivité" c'est bien celle là.

Ah ben ça commençait bien, les centrales solaires d'alméria en espagne, 1 km² de miroirs solaires gérés par
ordinateur, une tour immense qui chauffe de l'eau dans des tuyaux, de l'énergie gratuite, bienfaisante, inépuisable, on se serait cru dans un épisode de "Star trek", Cool youpi tralalère Cool .

Et puis ça a dégringolé très vite, ya plus de pétrole dans 15 ans, (tiens c'est plus 40, j'suis déçu)
mais heureusement il y a du gaz de schiste, merveille, y en a partout, même en France, sous ta maison
peut être,

si c'est le cas, t'es riche, 30 000 $/mois comme le couple d'américains hilare et débile que j'aurai
aimer noyer de mes propres mains dans leur baril de jus de dinosaure.

On balance plein de flotte dans le sous-sol sous pression, mélangé à des tas de produits chimiques tellement
toxiques que tu crois même pas que ça existe.

La fracturation hydraulique, ça s'appelle, et pouf pouf, le jus noir et miraculeux remonte avec force gaz explosifs.

Tout le dakota est en train d'y passer, PIB en hausse, pas de chômage, que du bonheur.
Pire que ce que je connaissais du truc, a vomir.

Page de pub mais ne quittez pas, après on vous parle de la solution de l'avenir, les voitures électriques et le
futur eldorado de la batterie électrique, le pérou, investisseurs a vos calculettes.

J'ai éteint, et j'ai été dormir.

alain corrigible

Age : 48
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Lanaud le Jeu 8 Sep 2011 - 18:40

Il n'y a aucune avancée technologique à attendre dans les sources d'énergie.

Sauf peut-être du côté de la fusion nucléaire. Mais là, j'ai l'impression que ce sera quitte ou double.

Lanaud

Date d'inscription : 10/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Philomenne le Jeu 8 Sep 2011 - 18:43

Lanaud a écrit:Sauf peut-être du côté de la fusion nucléaire. Mais là, j'ai l'impression que ce sera quitte ou double.

Je ne suis pas spécialiste, mais j'ai entendu, notamment, Paul Ariès dire "la fusion est l'énergie du futur et elle restera toujours l'énergie du futur".

Pour moi, la seule solution est dans la sobriété énergétique...

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par bobine07 le Jeu 8 Sep 2011 - 19:10

La sobriété ? C'est quoi ça ? ça va pas freiner la croissance ?
avatar
bobine07

Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/01/2011

http://tiskol.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Lanaud le Ven 9 Sep 2011 - 8:58

<< la seule solution est dans la sobriété énergétique...>>

L'un n'empêche pas l'autre !

Quant à la croissance, c'est un MOYEN (de faire le bonheur matériel du monde), c'est pas UNE FIN !



Post scriptum: Je suis allé voir la biographie de Paul Ariès; il n'a pas de formation scientifique.

Lanaud

Date d'inscription : 10/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par bobine07 le Ven 9 Sep 2011 - 11:20

Lanaud, mon post sur la croissance était ironique. Et je suis d'accord avec toi que la sobriété et le développement des énergies propres doivent aller de paire. C'est tout le problème. On nous répète qu'on ne pourra jamais produire autant avec les énergies renouvelables, mais il n'y a aucune allusion aux réductions de consommation, si ce n'est en changeant nos ampoules ou en éteignant les appareils en veille.
Récemment j'ai fait un petit calcul affolant : un voyage dans les villes moyennes voisines me coûte 3,50 euros de carburant. Nous avons réduit à presque rien les déplacements maison-boulot, mais finalement, ce sont les courses et les loisirs qui nous plombent...
avatar
bobine07

Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/01/2011

http://tiskol.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Lanaud le Ven 9 Sep 2011 - 18:35

bobine07 a écrit:Lanaud, mon post sur la croissance était ironique.

Ah bon, je préfère...Décidément, mon cerveau perd de la subtilité.

Mon voisin va chercher son pain en voiture. ça m'énerve, car la boulangerie n'est pas loin, et un peu de marche ne lui ferait que du bien.

Lanaud

Date d'inscription : 10/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Philomenne le Ven 9 Sep 2011 - 19:06

Lanaud a écrit:<< la seule solution est dans la sobriété énergétique...>>

L'un n'empêche pas l'autre !

Eh bien je n'en suis pas si sure. Si on arrivait à mettre au point la fusion comme production d'énergie, est-ce que ça ne ferait pas comme le nucléaire version fission, à savoir qu'à un certain moment, l'objectif était d'augmenter la consommation à seule fin de justifier l'existence et le développement de cette énergie...?

Lanaud a écrit:Quant à la croissance, c'est un MOYEN (de faire le bonheur matériel du monde), c'est pas UNE FIN !

Pas une fin, on est d'accord. Je tique sur "faire le bonheur matériel du monde", parce que pour moi la croissance ne sert pas à cela. Elle sert surtout à pérenniser notre système économique.

Lanaud a écrit:Post scriptum: Je suis allé voir la biographie de Paul Ariès; il n'a pas de formation scientifique.

Non, mais ça n'empêche pas de lire ceux qui en ont une (il a beaucoup potassé le sujet des énergies). C'est la formule qui me plaisait...

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Flora the Great le Dim 22 Avr 2012 - 1:01

Personnellement j'ai découvert le "peak oil" par le film des Yes Men et Mike Ruppert.
Pour les gens comprenant l'anglais il est visible sur youtube ici (1h20 de docu):

Le film est basé sur le bouquin du même titre "collapse


Flora the Great

Date d'inscription : 14/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par vagabond le Dim 22 Avr 2012 - 8:04

Cela fait maintenant au moins 4 ans que je connais le terme "peak-oil" et j'ai beaucoup lu sur le sujet, du moins ce qui est en français. Le terme "peak" est trompeur car ce fameux "pic" est en fait un plateau et ce plateau on y est bien.
avatar
vagabond

Date d'inscription : 14/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Iris d'eau le Dim 22 Avr 2012 - 13:00

Personnellement, je n'ai appris ce terme qu'en venant sur ce forum. (je connaissais déjà le phénomène, quand même!). Et pourtant j'ai toujours eu des affinités écologiques et ne vivais pas comme une "ermite".
Ce qui tend à démontrer que ce n'est pas (encore) un sujet très médiatisé. Il faudrait le faire savoir car il m'est d'avis que le clampin moyen en ignorer tout!
avatar
Iris d'eau

Localisation : Saint Pierre des Corps
Date d'inscription : 15/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Philomenne le Dim 22 Avr 2012 - 13:18

Iris d'eau a écrit: Il faudrait le faire savoir car il m'est d'avis que le clampin moyen en ignore tout!

On y travaille... Wink

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par ninanina le Lun 4 Juin 2012 - 17:47

Je viens d'en discuter avec d'éminents scientifiques qui n'y croient pas. Pour eux, le secteur de l'aéronautique sera toujours en expansion dans 30 ans. D'ailleurs ils y travaillent.
Comme quoi, des clampins moyens, on en trouve partout !

ninanina

Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 24/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Philomenne le Lun 4 Juin 2012 - 19:26

Quand on ne veut pas voir, on ne voit pas... Le premier obstacle rencontré quand on essaie de faire de l'information à ce sujet est cette croyance dans le progrès : "faut pas vous inquiéter comme ça, "ils" vont bien trouver quelque chose." Très difficile à déboulonner, cette croyance.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par gunday le Lun 4 Juin 2012 - 19:42

@Philomenne, malheureusement, ces scientifiques ne sont pas tout à fait dans le faux.
On arrive déjà à produire de l'essence à partie de bactérie et de carbone.

Sans compter que le pétrole est un secteur où on exploite que très peu les champs à notre disposition (de souvenir 30% en moyenne).
L'exploitation d'1% supplémentaire correspond à plusieurs années de consommation.

Il suffit de regarder un tableau amusant sur wikipédia :
En 1987, il restait 41 années de production.
En 2007, il restait 41 années de production.
le nombre d'année étant calculé par quantité total estimé / production annuel.
Le problème étant que la quantité estimé n'est pas fiable, car très dépendant des découvertes technologiques et des réglementations locales.

Donc la fin du pétrole, c'est pas pour maintenant.
Par contre, faut il vraiment attendre la fin du pétrole pour s'en passer?

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Panthera Pardhus le Lun 4 Juin 2012 - 19:43

Peut-être que la visite d'Hillary leur donne espoir d'accéder à ces réserves. Yabon le réchauffement climatique....
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par ninanina le Mar 5 Juin 2012 - 8:52

Ce qui me désespère chez ces scientifiques, c'est leur manque de volonté (de capacité ?) à lever le nez du guidon : tout continuera comme avant, l'industrie finance donc l'industrie a raison. On se pose peu de questions et on ne remet pas en cause le dogme de la croissance infinie. Même le dogme des ressources quasi infinies !
Je passe pour une extra-terrestre dans ce milieu-là, je suis capable de dire des grossièretés comme "peak oil". Petite anecdote : il a fallu que je répète, au début on m'a répondu GES...

ninanina

Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 24/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Mar 5 Juin 2012 - 12:16

le problème va bien au delà du "peak oil" : on épuise toutes nos ressources (eau, métaux...), et on est parti pour le "peak all"!!! Suspect
Il nous reste peu de cuivre (40 ans max au rythme actuel... qui s'accélère), et les pb viendront plus vite encore dans les métaux rares utilisés dans l'électronique.

(y'a qu'un truc qui croit, et très vite, ce sont nos déchets!)
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Iris d'eau le Mar 5 Juin 2012 - 14:20

Faudrait inventer un "pétrole" synthétisé à partir de déchets! Du coup ça deviendrai une ressource. Very Happy
avatar
Iris d'eau

Localisation : Saint Pierre des Corps
Date d'inscription : 15/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par joe.chip le Mar 5 Juin 2012 - 14:32

L'idée est séduisante mais sa combustion génèrerait probablement une nouvelle forme de pollution...
scratch
avatar
joe.chip

Date d'inscription : 23/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Mar 5 Juin 2012 - 14:37

Bah pour les déchets carbonés (déchets agricoles, ménagers...) y'a bien la méthanisation. Faudrait que chaque exploitation agricole, déjà, méthanise ses déchets (fumier, lisier, etc), ce serait bien. Mais je sais pas si c'est faisable/rentable ainsi à petite échelle (mais après si faut collecter ça, il faut transporter, donc utiliser de l'énergie, c'est dommage).
L'avantage est qu'aucune pollution supplémentaire ne serait dégagée, et pas plus de GES qu'il ne s'en dégagerait en laissant le tas de fumier se décomposer tout seul...

Et puis l'étape suivante, c'est chacun son usine à gaz Very Happy , à partir de ses toilettes sèches ! Après tout, on produit nous aussi potentiellement du méthane, hein!
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par gunday le Mar 5 Juin 2012 - 14:54

@Cannelle, je crois que les digesteurs sont une technologie un poil compliqué et trop spécifique pour être présent chez tous.
Du moins pour le moment.
Si ça se développe, ce sera surement plus accessible.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par simply simple le Mar 5 Juin 2012 - 15:01

Comme Iris d'eau , c'est sur ce forum que j'ai entendu parler du pick oil pour la première fois.

Et dire qu'à la première grève des routiers ou au premier blocage de rafinerie, panique à bord, queue à la pompe etc...etc...là on a une infime idée de ce que la pénurie pourrait donner....

Au moins certains se souviennent qu'ils ont des pieds pour marcher et pédaler
avatar
simply simple

Age : 46
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Mar 5 Juin 2012 - 15:15

gunday a écrit:@Cannelle, je crois que les digesteurs sont une technologie un poil compliqué et trop spécifique pour être présent chez tous.
Du moins pour le moment.
Si ça se développe, ce sera surement plus accessible.

J'ai vu, une nuit d'insomnie, un reportage (sur la 5 ou Arte?) sur un village au Cambodge il me semble (désolée, j'étais comateuse à 3 ou 4h du matin...!) où chaque foyer était équipé d'un digesteur individuel, qui alimentait la cuisinière! C'était hallucinant de simplicité... et redoutablement dangereux pour notre vision d'européen sans doute, parce que vraiment artisanal... bonjour les risques de fuite et d'explosion.

Mais en tout cas les excréments humains et animaux étaient recyclés et permettaient de cuisiner!
j'ai hélas rien retenu de précis, et pas moyen de retrouver les infos depuis... mais ça semblait simple, leur grosse marmite relativement étanche où tout ça fermentait...
Donc si, c'est faisable... si on oublie nos critères de sécurité d'occidentaux. Après, c'est autre chose...


Edit : si, c'est faisable ? En tout cas, voilà le mode d'emploi!

Re Edit : et hop, un autre exemple en chine (sur un curieux "média COMMUNISTE RÉVOLUTIONNAIRE, marxiste-léniniste-maoïste, D'INFORMATION et D'ÉDUCATION POLITIQUE ET CULTURELLE de masse", où je suis arrivée via Google... ), c'est ici
... et je me remets au boulot, ça suffit de trainer sur le web, tsss!
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par gunday le Mar 5 Juin 2012 - 16:02

Cannelle a écrit:C'était hallucinant de simplicité... et redoutablement dangereux pour notre vision d'européen sans doute, parce que vraiment artisanal... bonjour les risques de fuite et d'explosion.
En Europe, les modèles homologués sont installés pour les entreprises, la raison, est qu'il y a un cout certains à l'utilisation d'un digesteur au norme (de sécurité et de traitement des déchets.)

Le couts du principe de base est faible, mais la sécurité coute cher.
L'exemple est similaire pour des voitures basiques sans sécurité ne valant rien en Chine par exemple, mais qui francisé avec sécurité et tout valent le même prix que la concurrence.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Invité le Mar 5 Juin 2012 - 16:09

Ca vous affole tant que ça vous qu'il n'y ait plus de pétrole?
Reposons nous les bonnes questions: de quelle(s) énergie(s) avons -nous véritablement besoin pour vivre ?
Je ressens comme une angoisse dans vos propos...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Mar 5 Juin 2012 - 16:19

marcuslavalus a écrit:Ca vous affole tant que ça vous qu'il n'y ait plus de pétrole?
Reposons nous les bonnes questions: de quelle(s) énergie(s) avons -nous véritablement besoin pour vivre ?
Je ressens comme une angoisse dans vos propos...

Pour vivre chez moi? Du bois pour mon poele.

Pour que mes enfants suivent leur scolarité, pour que les hopitaux puissent les accueillir en cas de pb, pour que les agriculteurs produisent, pour que les produits de première nécessité arrivent à ma portée au fin fond de la cambrousse, il faut du pétrole

Alors oui, je suis inquiète (pas affolée, on se calme marcus!), de voir que personne ne semble se soucier que tous nos moyens de production agricole et nos "services" dépendent du pétrole, et que personne (sauf les villes en transition Very Happy ) ne préparent le plan B.

Après, je peux vivre sans "la société", les écoles, les hopitaux, oui... mais ce n'est pas le choix que je fais pour mes enfants.
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par gunday le Mar 5 Juin 2012 - 17:13

@marcuslavalus, Perso vivre sans pétrole ne me gênera pas le moindre du monde.
Par contre il reste le problème posé par les survivalistes : si la fin du pétrole est brutale, on aura de gros problème sur les services de base qui ne seront plus assuré (je pense à la nourriture, l'eau et l'électricité), ce qui risque de provoquer une panique collective et c'est les conséquences de cette panique que je crains le plus.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Invité le Mer 6 Juin 2012 - 8:33

@ gunday Alors pourquoi ne pas anticiper et se débarasser le plus de ce qui consomme de l'énergie, prévoyons de produire notre nourriture, rapprochons de l'eau ( il y a encore des sources potables), l'électricité dont j'ai besoin actuellement est produite par le soleil et le vent...
@ cannelle Il serait peut-être bon que tu réflechisses à une de tes phrases : " que les produits de première nécessité " ( quels sont-ils?) "arrivent au fin fond de ma cambrousse "... Pöurquoi ne cherches-tu as à auto produire ces produits?
Tes enfants peuvent aller à pieds à l'école ( autrefois nous allions tous à pieds ou à vélo à l'école)...
Quand aux hopitaux, je ne vois pas en quoi le pétrole leur est nécéssaire...l'électricité oui...
Et la société ne se résume pas au fait d'avoir du pétrole !!!
N'y a t-il de société que depuis le début du siècle ???

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par gunday le Mer 6 Juin 2012 - 9:10

@Marcuslavus, avez vous lu mon message, en cas de pénurie de ressources brutale, comment nourrirez vous et abreuvez vous 60 millions d'habitants avec uniquement l'eau des sources (non purifié, vu qu'il n'y aura plus l'énergie nécessaire, donc potentiellement dangereuse pour un grand nombre de source)?
Ce que vous proposez est tout à fait réaliste pour un petit nombre, mais pas pour un grand nombre.

Quand à vos panneaux solaires, dites merci au pétrole et au nucléaire car sans ces énergies pas de panneaux.
L'électricité est directement dépendante du pétrole.
L'uranium est extrait grâce à des machines utilisant le pétrole, transporté grâce à du pétrole, les isolants des fils électriques sont des composés du pétrole, etc.
Donc plus de pétrole du jour au lendemain = plus électricité + plus de nourriture acheminé chez tous + plus d'eau au robinet.
En sachant que la France a environ 3 mois d'avance dans les stocks stratégique, la pénurie sera brutale et rapide.

Quand à la comparaison avec le début du siècle :
-1- nous étions moins nombreux (entre 1 tiers et moitié moins)
-2- nous étions dépendant du charbon
-3- une grosse partie de la population était esclave d'une minorité :
rappelez vous les congés payés sont apparus en 1936, et ça ne s'est pas passé sans heurts.
Le journée de travail est réduite à 10h en 1900
En 1906 est instauré la semaine de 6 jours

Si vous souhaitez revivre cette période, libre à vous, personnellement, je préfère la période actuelle, qui a certes des défauts, mais où l'individu est un peu mieux considéré!

Pour finir, je me rappelle d'autre débat stérile, que nous avions eut par le passé, et je pense que je ne donnerais pas suite après cette réponse.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Mer 6 Juin 2012 - 9:24

Marcuslavalus, je suis incapable de produire des céréales ou de l'huile, par exemple. Des outils non plus, si les miens étaient cassés. Même pour l'eau je dépends de l'électricité qui alimente le chateau d'eau.
ok, je fais mon savon : où je trouve l'huile et la soude? Oui, je trouve une partie de mon alimentation dans la nature, je peux en produire une autre partie. mais le reste n'est pas (plus) produit dans la région, et je ne sais pas aujourd'hui la remplacer (je pense surtout aux farines, au sucre (pour les confitures, afin de conserver certains fruits qu'on ne peut sécher), aux huiles).
De toute façon, sans pétrole, la production des céréales et de nombreux autres produits alimentaires sera problématique. Demande à un agriculteur de labourer avec un cheval, de faucher son champ à la faux : c'est quoi sa réponse d'après toi?

Envoyer mes enfants à l'école à 15 km non, c'est pas jouable, ni en vélo car nous sommes en montagne et que c'est pas réellement faisable au quotidien.
Les hopitaux ont besoin d'énergie : c'est toujours plus ou moins indirectement du pétrole, ou du nucléaire effectivement, mais comme le "plan B", pour une production alternative, n'est pas en place, le problème se posera. Pas seulement pour les ambulances.

La société ne se résume pas au fait d'avoir du pétrole, mais notre société, aujourd'hui, est basée sur l'énergie, et le peak oil va obliger à revoir nos modes de production et de consommation... qui s'en occupe?

Ce qui peut être inquiétant, c'est l'inertie des gens qui ne se préparent pas, ne changent pas leur mode de vie. La transition devrait être une préoccupation majeure et être en place depuis un moment!

Edit : Gunday, désolée de faire doublon avec certaines de tes réponses (d'autant plus que tu es plus clair que moi, j'suis confuse ce matin!), tu as tapé ta réponse avant la mienne et j'ai pas eu le courage de modifier mon message Embarassed
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Invité le Mer 6 Juin 2012 - 10:10

et bien alors, advienne que pourra!
pour le moment, je suis équipé, je me " sauve" moi, aux autres de prendre conscience de ce qu'ils veulent faire de leur vie...
Je n'ai pas de voiture, je produis le peu d'électricité dont j'ai besoin, je suis auto suffisant en céréales, en légumes, je suis végétarien...Si j'avais des enfants , je pense que je ne confierai pas l'enseignement à d'autres...
Restez donc avec vos craintes...elle n'évitera pas la fin, inéluctable à plus ou moins long terme du règne de la société de consommation...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par La Laupiarde le Mer 6 Juin 2012 - 11:13

@marcuslavalus : vous n'avez donc pas lu les réponses de Cannelle et de Gunday?
Quand vous écrivez "je me "sauve" moi"... ça fait froid dans le dos. avoir aussi peu conscience des autres...
"Reste donc avec vos craintes" : que de morgue dans un tel jugement sans appel!
Je comprends que Gunday n'ait plus envie de relancer le débat...
avatar
La Laupiarde

Age : 44
Localisation : la laupie (drôme provençale)
Date d'inscription : 15/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum