Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par krAvEuNn le Ven 8 Déc 2006 - 18:06

Rappel du premier message :

Salut le monde,

Je viens vous parler, sous les encouragements de « Joël », du peak oil (alias : pic d’extraction pétrolier, pic de Hubbert, pic de pétrole, déplétion du pétrole ; alias on est dans la caca).

Je vais essayer de faire court (pour Joël Wink ) et simple.

Comme tout un chacun le sait, les énergies fossiles sont épuisables et ne se renouvellent qu’à des rythmes très lents (plusieurs millions d’années – l’uranium, lui, ne se renouvelle plus). Ce qui se sait moins, c’est que ces réserves sont gravement entamées et que l’on commence déjà à voir poindre le début de la fin ; c’est le cas notamment pour le pétrole.

Comme toute réserve limitée, plus on abuse de la chose et plus vite on l’épuise ; c’est ce qui est en train d’arriver pour le pétrole et qui arrivera un peu plus tard pour toutes les autres énergies fossiles.

Actuellement, il semblerait que l’on ait consommé environ la moitié du pétrole existant (estimation ASPO) et que nous nous trouvions donc à un sommet d’extraction (peak oil) ; nous reste donc plus que l’autre moitié, condamnée à diminuer et s’épuiser (déplétion). Malheureusement ce n’est pas la meilleure moitié, car le pétrole qui reste est celui qui était le plus difficile à extraire (profond, enfui sous les calottes polaires, sous les océans, etc.) et à exploiter (mélangé à du sable - sables bitumeux, ou de mauvaise qualité). De plus, un puit pétrolier ne peut et ne pourra jamais être exploité à 100% ; on en laisse toujours un peu (pas pour le plaisir, mais parce qu’on ne peut pas tout extraire, c’est physique).

Comme tout le monde le sait, une chose qui commence à devenir rare et difficile à produire, devient chère, très chère. Nous allons donc bientôt avoir un pétrole cher et qui se raréfie.

Ce que toute personne consciente sait aussi, c’est que le pétrole est très présent dans nos vies ; en fait, bien plus encore qu’on ne l’imagine. On le retrouve dans : nos vêtements, nos voitures, nos objets usuels, nos peintures, notre alimentation (via les engrais, pesticides, herbicides, le transport, le conditionnement, etc.), notre électricité (via les gaines des câbles électriques, les centrales électriques faites en béton (voir plus loin) et le transport des ressources fossiles (uranium, charbon) venues de très loin), l’eau du robinet (pompée parfois de très loin), le chauffage, la télé et Internet (électricité, voir plus haut), le béton (il faut beaucoup d’énergie pour le produire, le transporter et le conditionner et on utilise souvent du pétrole), etc., etc..

Enfin, bref de près ou de loin, directement ou indirectement, le pétrole est quasiment partout.


Quand est-ce que l’on va commencer à en sentir les effets ?

Bientôt ; en fait ça a déjà commencé. Les prix du pétrole ont flambés ces derniers temps et ne rebaissent pas significativement ; il semblerait que le baril à 30 dollars soit à tout jamais un lointain et doux souvenir. Nous allons probablement assisté (pendant quelques années), à une variation continuelle des courts (plateau bosselé), avant d’entamer une montée vertigineuse et définitive vers les sommets, avec un baril à 200 ou 300 dollar.

Du pétrole, il en restera encore longtemps ; mais pas pour tout le monde et pas dans les quantité disponibles faramineuses actuelles.


Tout n’irait peut-être pas si mal si l’on pouvait le remplacer par autre chose (charbon, gaz, uranium) ; seulement, ce n’est pas aussi facile. On ne fait pas voler des avions avec du charbon ou du gaz par exemple et de toute façon, ces énergies sont elles aussi épuisable ; épargnées pour l’instant certes, mais attendez seulement qu’on se jette tous frénétiquement dessus, pour compenser l’épuisement du pétrole, et vous verrez si elles durerons longtemps.

Donc, à terme, nous allons manquer d’énergies fossiles. Qu’en est-il donc des énergies alternatives (alias énergies propres, renouvelables, durables, etc.) ? Et bien ce n’est pas la panacée non plus. Ces énergies n’ont en effet, ni la rentabilité énergétique, ni la souplesse d’utilisation, ni la facilité de stockage du pétrole (et très loin s’en faut).

Voyons les donc tous un par un :

Les bio carburants : il faut compter environ 1000 litres d’huile par hectarecultivé (à grand renfort d’engrais, pesticides, etc.) ; ramené au parc automobile français actuel, ça donne quelque chose comme la surface agricole française actuellement exploitée. Rouler ou manger, il va falloir choisir.

L’éolien : il faut du vent et il n’y en a pas suffisamment partout ; quand il n’y en a pas de trop, (il faut alors arrêter les éoliennes – trop fragiles). Les éoliennes sont faites en fibres synthétiques (pétrole).

Le solaire : il n’y a pas de soleil la nuit, pas assez en hivers ou lorsqu’il pleut. Fabriquer un panneau solaire coûte énormément d’énergie (peut-être plus qu’il n’en restituera durant sa « vie » ; j’ai lu quelque part 4 fois) et il faut stocker sur batteries (voir ci-dessous).

L’hydrogène : n’est pas une énergie, mais un vecteur d’énergie (une pile en quelque sorte) ; elle ne restitue que l’électricité que l’on a stockée en elle. Charger une batterie, ou de l’hydrogène en électricité (comme pour une pile) gaspi 80% d’électricité pour 20 malheureux % absorbés.

La force marémotrice : il faut des marées et donc être prêt de l’océan ; il faut du béton (coûteux en énergie).

L’hydroélectricité : on a exploité presque tout les lieux propices à l’implantation de centrales, il faut du béton, du pétrole (câbles, etc.), un entretien régulier.

Le méthane : on peut en fabriquer à partir de déchets ménagers ; idem que pour les bios carburants, (il faudrait une quantité de matière organique monstrueuse).

La géothermie : de toute, l’énergie la plus intéressante sur le point rentabilité énergétique ; il faut du gaz (injecté dans un circuit qui passe dans le sol) et ça ne sert que pour se chauffer.

Iter (l’énergie du soleil) : c’est pour dans 100 ans au mieux (donc sûrement trop tard) et pour jamais au pire (on est pas sure d’y arriver).

Conclusion : nous allons bientôt manquer d’énergie et notre mode de vie va profondément être chamboulé ; mais ça, c’est une autre histoire. Celle de la fin d’un monde et peut-être d’une civilisation (la civilisation industrielle).

Vous ne me croyez pas !? Documentez vous, faites des recherches, réfutez ce que je viens de vous annoncer, remettez le en cause et faites vous votre propre opinion.



Une liste de liens concernants le pic pétrolier, sur Oléocène : http://www.oleocene.org/index.php?page=liens


Dernière édition par le Ven 8 Déc 2006 - 19:18, édité 1 fois

krAvEuNn

Date d'inscription : 26/10/2006

Revenir en haut Aller en bas


Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par La Laupiarde le Mer 6 Juin 2012 - 11:13

@marcuslavalus : vous n'avez donc pas lu les réponses de Cannelle et de Gunday?
Quand vous écrivez "je me "sauve" moi"... ça fait froid dans le dos. avoir aussi peu conscience des autres...
"Reste donc avec vos craintes" : que de morgue dans un tel jugement sans appel!
Je comprends que Gunday n'ait plus envie de relancer le débat...

La Laupiarde

Date d'inscription : 15/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Mer 6 Juin 2012 - 12:10

Décidément, comme le souligne La Laupiarde, tu n'arrives pas à comprendre ce que j'essaie de te dire, Marcuslavalus!

Je suis mieux préparée que beaucoup de gens il me semble, car moi aussi végétarienne, n'achetant rien de "tout fait", produisant ce que je peux, capable de reconnaitre et consommer bcp de plantes sauvages, consommant très peu d'eau et d'électricité, coupant mon bois... Au pire, je pourrais vivre, en été, en autonomie un bon bout de temps (juste le pb de l'eau à résoudre, mais on peut filtrer l'eau de pluie, après tout). Après, ça se gâte si je n'ai pas certains approvisionnements. Et moi, je n'ai pas les moyens d'acheter un panneau solaire ou une éolienne, donc je dépends encore des réseaux de distribution...

Là n'est pas la question : je m'inquiète pour la société, pas pour moi. Cela ne semble pas être ta préoccupation, mais le "moi d'abord, les autres qu'ils se débrouillent", je sais pas faire.
Mais si tu nous conseilles de rester avec nos craintes parce que "elle n'évitera pas la fin, inéluctable à plus ou moins long terme du règne de la société de consommation...", toi que fais tu (à part dire "même pas peur") pour essayer d'arranger cette "fin" ? Je ne comprends pas ton objectif, en fait : tu veux nous dire qu'il n'y a pas à avoir peur et qu'on saura s'adapter, ou que TOI tu n'as pas peur parce que tu as un panneau solaire au dessus de la tête?

Quant à ne pas confier l'enseignement de mes enfants à d'autres... je n'ai pas la prétention de tout savoir, et de pouvoir remplacer la dizaine de profs qu'ils ont au collège ou au lycée.

Bref, moi aussi je jette l'éponge, tu sembles encore moins capable d'écouter (donc impossible pour toi de comprendre ce qu'on veut te dire) que l'anti-écolo qui voulait récemment me prouver qu'il y aurait toujours du pétrole et qu'il fallait pas s'inquiéter...
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Invité le Mer 6 Juin 2012 - 12:18

Oui, j'ai conscience des autres, autant que les autres ont conscience de moi... Tout ceci, pour noter que chacun est responsable à son niveau en cas de crise grave...Regardez l'attitude de chacun lorsqu'un navire sombre...J'ai seulement l'honnêteté de le formuler.
Concernant le pétrole, il faut s'habituer maintenant à vivre sans, même si on dit qu'on ne le peut pas car tout fonctionne à cause ou grâce à lui...
LA SOCIETE n'est as une personne...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Panthera Pardhus le Mer 6 Juin 2012 - 17:59

"La société n'est pas une personne" - c'est vrai. C'est un ensemble de personnes avec lesquelles on intergit inter-agit. Certains dépendent de nous, nous dépendons d'autres. Et ce sera encore plus significatif dans l'après-pétrole. Les liens avec les autres, ça se tisse maintenant, sans tenir une compta des services rendus ou acceptés. Si tu n'as besoin de personne, "born to be wild et toupitou", que fais-tu à échanger ici avec nous? C'est pas de l'ironie, c'est une vraie question.

S'habituer à vivre sans pétrole, fastoche quand on est en bonne santé, sans charges familiales, avec un revenu quelconque, salaire, rsa, héritage, troc, auto-entreprise, qui permet de vivre sa petite sv tranquillou. Et pour qu'il n'y ait pas de quiproquo, je parle de moi, pas de toi.
Tellement simple de dire: "ben si moi je le fais, les z'autres y z'ont ka faire pareil et pis basta. Et c'est pas moi qui leur filerai une patate plus tard, z'avaient ka faire du jardin."

Edit: on vient à l'instant de me faire remarquer par mp, que ma réponse comporte un problème de définition.
Après examen attentif de la problématique, je suis d'accord. Un ensemble de personnes avec lesquelles on intergît n'est pas forcément la définition de la société. Ca peut-être aussi la définition d'une fosse commune...à méditer.


Dernière édition par Panthera Pardhus le Mer 6 Juin 2012 - 20:25, édité 3 fois
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par gunday le Mer 6 Juin 2012 - 19:01

Merci Panthera pour le rappel : moi tout seul je vais ce que je veux sans compte à rendre, mais moi avec conjoint, enfant et parents, je dois composer avec tout ça et m'adapter.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Philomenne le Mer 6 Juin 2012 - 20:00

Juste pour apporter une petite pierre : s'autosuffire, soit. ça marche si on est jeune et en bonne santé. Mais tout le monde n'a pas cette chance. Est-ce à dire que dans un monde où chacun bricolerait sa petite autosuffisance dans son coin, les malades, les handicapés, les anciens... sont condamnés ? Pas pour moi, merci. Je rêve d'une société solidaire. Et la solidarité se construit dans un mouvement volontaire, avant la catastrophe.
Sinon, tous ceux ici qui font un jardin, bricolent, etc, savent qu'il faut des outils pour cela. Et à moins de les avoir fabriqués soi-même à partir d'une omoplate de cerf, il faut acheter des outils qui ont été fabriqués et transportés grâce au pétrole.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Invité le Mer 6 Juin 2012 - 20:55

Je voulais simplement exprimer ici une idée; les petits ruisseaux font les grandes rivières...Et vous que faites vous pour les autres aujourd'hui? hein je serai heureux de le savoir...Moi une multitude de choses...
Je ne veux plus du modèle sociétale, je ne crois qu'en les petites structures qui permettent les grandes choses...tels les colibris, qui chacun à leur manière éteignent l'incendie...
Pourquoi souhaiter à tout prix UNE solution, de multitudes de petites peuvent suffire car adaptées à la région, aux conditions climatiques...
De plus, vu la quantité d'objets fabriqués depuis un siècle, soyez certains qu'en les utilisant, les quelques générations à venir nont pas de soucis à se faire...

Parceuqe si je vous suis bien, il FAUT du pétrole! c'est bien comme idée, mais encore faudrait-il qu'il y en ait...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Philomenne le Mer 6 Juin 2012 - 21:10

A mon avis, non, tu ne nous suis pas bien du tout. En fait, l'idée c'est qu'il faut apprendre à se passer du pétrole mais que c'est infiniment compliqué et long. Et qu'il ne suffit pas de se dire "yaka être autosuffisant".

Sinon, si tu veux savoir ce que nous faisons, je peux répondre pour moi : j'ai commencé une initiative de transition, j'apprends personnellement à me passer de pétrole (jardin, marche, toussatoussa...) mais sans me faire d'illusion. Ce n'est pas dans mon petit jardin que je vais cultiver du blé pour faire mon pain. Et le type qui le fait pour moi, fait certes du bio, certes à quelques kilomètres seulement, mais c'est bien du pétrole, qu'il met dans son tracteur. Et c'est avec du pétrole qu'on a fabriqué ce même tracteur, etc. La résilience ne peut pas être uniquement personnelle. Elle est AUSSI collective.

Et je ne pense pas que personne ici n'ait dit souhaiter UNE solution. LES solutions sont en effet multimodales, complémentaires, et se conjuguent à différentes échelles.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Panthera Pardhus le Mer 6 Juin 2012 - 21:12

Euh ....c'est exactement ce q'on est en train de dire depuis le départ...solidarité, autonomie quand c'est possible, transition etc...et je ne vois pas vraiment où on a dit qu'il FAUT du pétrole. On dit que celui-ci se raréfie, plutôt qu'il est de plus en plus difficile et coûteux à extraire (parce que des réserves, il y en a encore). Et que pour certaines choses, il n'est pas contournable dans l'immédiat pour une partie de la population.
Quant à dire ce qu'on fait pour les autres...on ouvre un sujet spécial: concours de la bonne action du jour, ou on s'abstient?
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Mer 6 Juin 2012 - 21:18

marcuslavalus a écrit:pour le moment, je suis équipé, je me " sauve" moi, aux autres de prendre conscience de ce qu'ils veulent faire de leur vie...

marcuslavalus a écrit:Et vous que faites vous pour les autres aujourd'hui? hein je serai heureux de le savoir...Moi une multitude de choses...

Schizophrénie ?
Mauvaise foi?

j'ai du mal à suivre l'idée, là...
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Philomenne le Mer 6 Juin 2012 - 21:29

Ben tu le sauras pas, parce qu'il vient de se désinscrire... [gros soupir]

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Panthera Pardhus le Mer 6 Juin 2012 - 21:32

Ben oui, quand on le contrarie, Jean le Yourteur/Marcuslavalus se désinscrit et reviendra probablement d'ici un moment sous un autre pseudo...
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par gunday le Mer 6 Juin 2012 - 21:38

Philomenne a écrit:Ben tu le sauras pas, parce qu'il vient de se désinscrire... [gros soupir]
Ou pas...


Dernière édition par gunday le Lun 11 Juin 2012 - 22:00, édité 1 fois

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Iris d'eau le Jeu 7 Juin 2012 - 14:56

Sinon, retour au charbon, ça fera plaisir aux amateurs de steampunk!
avatar
Iris d'eau

Localisation : Saint Pierre des Corps
Date d'inscription : 15/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Invité le Lun 11 Juin 2012 - 15:53

@ Gunday : je me suis absenté quelques temps et je suis surpris que tu n'en aies pas profité pour t'exprimer!
Serait-ce l'effet bulles du champagne? PT de rire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Panthera Pardhus le Lun 11 Juin 2012 - 17:07

marcuslavalus a écrit:@ Gunday : je me suis absenté quelques temps et je suis surpris que tu n'en aies pas profité pour t'exprimer!
Serait-ce l'effet bulles du champagne? PT de rire

[hs] Gunday bosse, comme la plupart des membres de ce forum. Par contre, tes inscriptions/désinscriptions à répétition chaque fois que ça ne va pas dans le sens où tu veux, ça saoule mieux que les bulles. C'est pas un moulin ici. Si quelqu'un te gave, règle ça en MP ou abstiens-toi de répondre. En venant débattre, il me semble qu'on accepte implicitement de voir ses opinions remises en questions.[/fin du hs]
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Invité le Lun 11 Juin 2012 - 21:05

Tu t'appelles Gunday Panthera Pardhus?
De quoi te mêles-tu?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Iris d'eau le Lun 11 Juin 2012 - 21:09

Panthera est admin et, même si la modération est collective dans ce forum, elle gère les "débordements" simples. Pour tout ce qui est plus important comme décision tel que bannissement... la modération est collective.

Je pense que l'idée était surtout de recentrer ton attention sur le topic et non sur un concours de post revanchards avec Gunday.


edit: en plus, loin de moi l'idée de me montrer vexante, mais dans ce forum, la courtoisie est de rigueur! Merci
avatar
Iris d'eau

Localisation : Saint Pierre des Corps
Date d'inscription : 15/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Panthera Pardhus le Lun 11 Juin 2012 - 21:14

marcuslavalus a écrit:Tu t'appelles Gunday Panthera Pardhus?
De quoi te mêles-tu?

Désolée, mais en tant qu'admin, je me mêle de ce qui me regarde, en l'occurrence, je ne te parlais pas de tes relations avec Gunday en particulier (qui est assez grand pour répondre - ou pas- à tes provocations), mais plus de ta façon de claquer la porte à répétition, et franchement, là, ton agressivité commence à me hérisser le pelage. D'autant que ce n'est pas la première fois qu'on te le fait remarquer.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Invité le Lun 11 Juin 2012 - 21:29

Alors au risque de me faire taper sur les doigts, j'ai suivi cette discussion depuis que j'ai débarqué sur le forum interpelée par le débat qui dérive gravement.
Mais sérieusement j'ai l'impression d’être en face d'une personne qui a dû oublier de grandir.
C'est quoi cette façon de parler et de s'inscrire et désinscrire? Tu as de la chance que ce forum te laisse encore t'exprimer (certains forums ne laissent pas cette chance).
Un débat que cela dérive sur des opinions qui plaisent ou non n'a pas de raison de devenir un lieu d’impolitesse et de comportement douteux.
Je pense pas que tu te permettrais cela en face des personnes présentes ici.
Prôner le partage pour le futur parfait alors que tu n'es pas capable de te tenir correctement sur un forum?
Personnellement je ne vois plus de quoi débattre ici malgré le fait que le sujet était pertinent.
Dommage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Panthera Pardhus le Lun 11 Juin 2012 - 21:57

Pour info, puisque le prix est en partie indexé sur celui du pétrole.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Philomenne le Mar 12 Juin 2012 - 20:20

La chamaillerie issue de cette discussion continue ici. Ou pas.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Jeu 21 Juin 2012 - 17:11

y'a quelques temps je disais ça : (ben oui je m'auto-cite!)

Cannelle a écrit:J'ai vu, une nuit d'insomnie, un reportage (sur la 5 ou Arte?) sur un village au Cambodge il me semble (désolée, j'étais comateuse à 3 ou 4h du matin...!) où chaque foyer était équipé d'un digesteur individuel, qui alimentait la cuisinière! C'était hallucinant de simplicité...

Et je suggérais la méthanisation individuelle...

En fait, ce n'est peut être pas si simple que ça si l'on en croit - faut il les croire? Very Happy - nos ministres
Voici une réponse publiée le 3 avril à une question écrite posée par le député Philippe Folliot, le Gouvernement a pu préciser sa position relative à la méthanisation domestique : pour consulter la question et sa réponse...

Ce qui m'interpelle surtout, c'est... la question, puisque le député semble dire que la méthanisation domestique existe en Europe...
(je cherche...)
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par gunday le Jeu 21 Juin 2012 - 20:24

Cannelle, je repend une partie de ton lien :
Les dispositifs de méthanisation domestique, qui sont répandus notamment en Chine, en Inde ou en Asie du sud-est, sont installés principalement en zone rurale, et sont alimentés par des déchets ménagers et déjections animales, dont la méthanisation est favorisée par la chaleur du climat. Les conditions favorables à leur développement se retrouvent difficilement en Europe. De ce fait, s'ils n'y sont pas totalement absents, ces dispositifs ne font pas l'objet, à la connaissance de l'administration, de politiques publiques de soutien de la part des Etats. De plus, les 360 kg de déchets produits annuellement par chaque français, s'ils étaient transformés sur place en biogaz, ne permettraient que de subvenir à leur besoin à hauteur de 0,5 % en chaleur et 1,2 % en électricité en moyenne. Ainsi, même si les conditions locales étaient plus favorables à son développement, la méthanisation domestique des déchets ménagers n'apparait pas comme étant une réponse adaptée, à elle seule, aux besoins énergétiques des ménages. Enfin, le risque vis-à-vis des personnes et des biens est également à prendre en compte lorsqu'on évoque ce type d'installation : détérioration des installations du fait d'un gaz mal épuré, risque sanitaire, qualité et fréquence des contrôles périodiques non effectués, etc
Pour résumer l'article, en Europe, le climat rend plus difficile l'utilisation d'un digesteur (difficile par exemple en hiver ou le froid bloque le processus).
Ensuite, le mécanisme ne serait pas assez productif. (ce qui est souvent le cas des unité individuelles)
Et pour finir la technologie est relativement complexe donc nécessite des investissements non négligeable qui s'il sont mal effectués entrainent un risque.

Voici l'explication du non développement de dispositif d'aide par l'état.
L'état préférant centraliser pour optimiser la production.
Venant de la part de l'état, cette position me parait pas inhabituelle, et plutôt pragmatique.

Ensuite, dans le but de davantage de simplicité, dépendre d'un organisme extérieur supplémentaire me parait un peu rédhibitoire.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Jeu 21 Juin 2012 - 20:28

oui, oui, j'ai bien vu tout ça. Mais as tu remarqué dans la question :
De nombreux pays européens ont autorisé le développement de la méthanisation au niveau individuel. Ce procédé technologique permet de recycler une partie des eaux usées d'un foyer dans une cuve afin que, par fermentation, les déchets produisent du méthane réutilisable par les utilisateurs (cuisine, chauffage).

C'est bizarre, j'en ai jamais entendu parler en Europe...

Ceci dit, si comme dans la réponse on ne produit effectivement que 1% de l'énergie du foyer, ça n'en vaut pas la peine.
(mais dans une maison avec des déchets verts du jardin, des poules... allez, j'ajoute même qq lapins s'il le faut Very Happy , est ce que ce serait intéressant?)


Edit pour compléter :
en fait pour chauffage et cuisine, y'a le bois
La méthanisation domestique peut alimenter éventuellement la cuisinière, mais surtout des lampes à gaz : si je n'ai plus d'électricité demain, la lumière me semble être le point le plus compliqué à résoudre, pour moi
(l'ordinateur à gaz, aussi? Laughing )
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par gunday le Jeu 21 Juin 2012 - 20:35

Ce procédé technologique permet de recycler une partie des eaux usées d'un foyer dans une cuve afin que, par fermentation, les déchets produisent du méthane réutilisable par les utilisateurs (cuisine, chauffage).
En fait j'ai zappé ce passage, car on dirait qu'il y a mélange entre la gestion des eaux grises (eaux sales, mais non contaminés chimiquement), souvent retraités par une ancienne cuve, y a pas mal de jolie schéma et les déchets physiques qui nécessite un digesteur ou un compost.

Cannelle a écrit:Ceci dit, si comme dans la réponse on ne produit effectivement que 1% de l'énergie du foyer, ça n'en vaut pas la peine.
(mais dans une maison avec des déchets verts du jardin, des poules... allez, j'ajoute même qq lapins s'il le faut Very Happy , est ce que ce serait intéressant?)
D'après ce que j'ai vu non.
Car les systèmes mis en place sont ultra sécuritaire (la loi étant pas clair, les constructeurs préfèrent voir large) et donc sont plutôt couteux.
Sans compter que j'ai cru comprendre que les cibles du marchés sont plutôt des entreprises tel les stations d'épurations, les éleveurs, enfin toutes les entreprises générant pas mal de déchêt, donc les mécanismes sont gros.
Tout ça pour dire, que ça a l'air couteux.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Jeu 21 Juin 2012 - 20:38

Tu vois, ça m'agace, ça. Dans les pays d'Asie, ils bricolent leur petite marmite blindée ou ça fermente gentiment, et alimentent leur cuisinière sans demander rien à personne... et ça marche
A force d'être "prudent" on fait plus rien (sauf des centrales nucléaires qui sont bien plus dangereuses selon moi...)
(Mais bon, j"suis de mauvais poil, aussi, aujourd'hui)
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par gunday le Jeu 21 Juin 2012 - 20:50

Cannelle a écrit:Tu vois, ça m'agace, ça. Dans les pays d'Asie, ils bricolent leur petite marmite blindée ou ça fermente gentiment, et alimentent leur cuisinière sans demander rien à personne... et ça marche
Heu....
Là je suis pas du tout d'accord.
Je vous laisse deviner les risques d'une fuite de méthane dans une maison étanche, où l'on fait de la cuisine.

Perso, je préfère que ça me coute 10 fois plus cher plutôt que de ne plus retrouver ma maison un soir en rentrant chez moi! Wink
Et puis je me vois mal expliquer à l'assurance, que je cherchais pas à faire une bombe, mais que c'était un digesteur...

J'exagère peut être un peu, mais pas temps que ça je crains.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Jeu 21 Juin 2012 - 21:05

Tsss! t'es pas joueur Very Happy . Ni logique : ton digesteur il est bien sûr dehors !
Chez moi j'ai une bouteille de gaz dehors, et un tuyau en cuivre jusqu'à la gazinière : remplace la bouteille par un digesteur, le risque dans la maison est le même.
Dehors, ok, c'est un autre débat... Suspect

(D'autre part, je parle pas de coût mais d'approvisionnement et d'autonomie).
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par gunday le Jeu 21 Juin 2012 - 23:43

Cannelle a écrit:Ni logique : ton digesteur il est bien sûr dehors !
Sauf que je sais pas pour toi, mais je suis loin de vivre en zone tropical, donc pas sûr que de mettre le digesteur dehors soit très efficace.

Cannelle a écrit:Chez moi j'ai une bouteille de gaz dehors, et un tuyau en cuivre jusqu'à la gazinière : remplace la bouteille par un digesteur, le risque dans la maison est le même.
mouais...
Sauf que le composteur ne produit pas un flux régulier et à la demande, ils nécessitent une cuve ou une bouteille pour stocker la production du méthane.
Sans compter le problème que le gaz rejeté ne contient pas uniquement du méthane mais également du CO2 (environ 50%), de l'hydrogène sulfuré (H2S) et même une certaine quantité d'ammoniac (NH3) (info ici)
Donc il y a quand même des problèmes techniques un peu complexe à résoudre.
Plus toujours le problème de l'isolation thermique qui doit être sérieusement pris en compte dans nos régions.

Cannelle a écrit:(D'autre part, je parle pas de coût mais d'approvisionnement et d'autonomie).
Le gros problème, c'est que les modèles "classiques" sont destinés plutôt à des grosses structures, (typiquement l'éleveur qui cherche à valoriser le lisier).
Donc il est difficile de trouver à taille domestique, sauf à bricoler soi même et là, je pense qu'il faut les capacités. (et j'avoue franchement que là, c'est un peu trop poussé pour moi)

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Ven 22 Juin 2012 - 7:24

gunday a écrit:de l'hydrogène sulfuré (H2S)

affraid

Là ça commence à me poser un sérieux problème ! Suspect
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Iris d'eau le Ven 22 Juin 2012 - 9:55

Avec l'hydrogène sulfuré tu peux toujours monter un commerce de boules puantes. Si tu connais un magasin de farces et attrapes...


avatar
Iris d'eau

Localisation : Saint Pierre des Corps
Date d'inscription : 15/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Ven 22 Juin 2012 - 11:28

C'est surtout un produit très corrosif, et un poison violent pour de nombreuses formes de vie.
Et un produit vicieux Twisted Evil
"L'inhalation prolongée de sulfure d'hydrogène peut causer la dégénérescence du nerf olfactif (rendant la détection du gaz impossible) et provoquer la mort juste après quelques mouvements respiratoires. L'inhalation du gaz, même en quantité relativement faible, peut entraîner une perte de connaissance." résume wikipedia


(après, boule puante...vu que ça provoque la dégénérescence du nerf olfactif, ça doit pas puer longtemps!)
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par gunday le Ven 22 Juin 2012 - 13:00

@Cannelle, tu comprends mieux les quelques problèmes dont je parlais?
Donc loin d'être négligeable, surtout pour une cuve isolé des intempéries et des changements de température. (donc situé en intérieur)

Ensuite, je ne me vois pas rejeter le gaz comme ça dans l'atmosphère!

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Cannelle le Ven 22 Juin 2012 - 13:23

gunday a écrit:@Cannelle, tu comprends mieux les quelques problèmes dont je parlais?

Embarassed
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peak oil ou la fin du pétrole bon marché

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum