La famille élargie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La famille élargie

Message par Inachis le Ven 4 Déc 2009 - 0:56

Je n'ai pas trouvé de sujet correspondant à ce que j'ai envie d'écrire, c'est pourquoi j'ouvre une nouvelle discussion.
Si mon post doit être déplacé, que le modérateur n'hésite pas !

Actuellement nous vivons comme beaucoup sans doute, c'est-à-dire en couple, mon compagnon et moi.

Mon fils, qui a 27 ans, vit depuis quelques années dans sa maison.

Mes beaux-parents vivent seuls dans leur petit appartement, à 80 kms de chez nous, et ils se font vieux.
Depuis 2 ans, je propose à mon compagnon de les accueillir chez nous, non pas pour les "assister", ils n'en ont pas encore besoin, mais parce que depuis toujours je suis persuadée que la famille élargie présente beaucoup d'avantages par rapport à la vie en couple.

Il ne s'agit pas d'économie financière (bien que ce soit sans doute aussi une manière de dépenser moins), mais surtout de l'enrichissement que les différentes générations s'apportent les unes aux autres.

La sagesse et l'expérience des uns contre l'énergie et les idées nouvelles des plus jeunes.
Le partage de tâches que certains apprécient alors que d'autres pas.

Quelles sont vos avis et expériences à ce sujet ?
avatar
Inachis

Localisation : Philippeville - Belgique
Date d'inscription : 08/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par Cerise le Ven 4 Déc 2009 - 11:00

Dans l'idéal oui, c'est super quand tout le monde s'entend bien, que chacun peut participer à son niveau aux tâches de la maisonnée... Il faut aussi que l'espace s'y prête : une grande maison, de préférence avec un grand rez-de chaussée... tout dépend si l'on s'entend ou pas. Je n'ai plus ni parents ni beaux-parents mais je sais que la cohabitation n'aurait pas été envisageable. Comme dans une petite communauté, il vaut mieux que tout le monde soit sur la même longueur d'ondes, et là comme en plus c'est la famille, le fait de se voir tout le temps peut raviver des conflits etc. ça peut être aussi un moyen de se réconcilier
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par Invité le Ven 4 Déc 2009 - 13:54

En Polynésie (profonde), les enfants n'appartiennent pas spécialement à leurs parents mais sont adoptés par la tribu des cousines, grand mères, tantes...
(j'y ai vécu 17 ans)



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par Invité le Ven 4 Déc 2009 - 14:08

J'ai déja vécu à 3 générations dans une même maison.

Je trouve que c'est difficile ! Enfin, ça dépend des attitudes. Mais parfois, les personnes [plus âgées] ont des réactions bizarroides... comme "je suis vieille maintenant, j'ai plus besoin de dire s'il te plait / merci" ou si on leur demande de faire un effort nous rétorquent : "tu verras quand t'auras mon âge". Des réactions de ce type là, j'ai beaucoup de mal à les digérer.

Ensuite, j'ai réalisé que les relations que j'ai avec mes parents (pieds d'égalité) sont très différentes des relations que ma mère a avec ses propres parents (plus teintées d'autorité). Au final, ma grand-mère trouve que je "parle" mal à ma propre mère LOL C'est une source importante de conflits.

Bref, la famille étendue, ça demande une bonne dose d'adaptabilité / fléxibilité et que personne ne cherche à imposer son point de vue (ce qui n'est pas toujours le point fort des personnes âgés ^^).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par -Françoise- le Ven 4 Déc 2009 - 19:51

Dans l’absolu, je pense que c’est une bonne idée. D’ailleurs, c’est ainsi qu’ont vécu les humains très longtemps, et qu’ils vivent encore actuellement dans d’autres parties du monde.

Mais, je pense que c’est très difficile pour nous maintenant :
_D’abord parce que nous ne sommes plus programmés pour ça. Nous ne sommes pas prêts, même avec la meilleure volonté du monde, à accueillir nos anciens puisque nous n’avons pas grandi dans une maison qui le faisait. C’est selon moi, un problème de repères.
_Ensuite parce que les anciens ne souhaitent pas vivre avec les plus jeunes. Il n’y a qu’à voir la mines contrariée de certaines personnes âgées face aux cris des jeunes enfants : elles ont perdu l’habitude du bruit, du stress, de l’activité qui règnent chez leurs enfants. C’est également un problème de repères.
_Enfin, la société a été prévue pour que chacun puisse vivre sa vie indépendamment les uns des autres. Il y a des crèches pour garder bébé à la place de grand-mère, il y a du personnel de soins pour s’occuper de grand-mère à la place des enfants. Chacun chez soit, chacun sa vie. Mais les gens de notre génération n’ont pas eu le choix : ce choix s’est fait dans la génération précédente, voire même celle d’avant. Alors que faire ?

Personnellement, je ne pense pas pouvoir un jour accueillir mes anciens chez moi. Je le dis honnêtement. Pour autant, ça ne m’empêche pas de le regretter amèrement.
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par sapiens le Sam 5 Déc 2009 - 22:45

"petits cons de la dernière averse, vieux cons des neiges d'antan"


C'est quelque chose qui me paraît logique, au fond, que les générations d'une même famille partagent leur vie, leur foyer...Ca se fait dans tellement d'autres pays!

Pourtant, franchement, c'est pour moi impensable, je ne vis pas de la même manière que mes parents, bon... à la limite, je les comprends ou plutôt je les connais...
Mais mes beaux parents ... Je n'y arriverai jamais!!! Ils sont tout sauf branchés SV, adorent les biens matériels même nuls, enfin je ne vais pas tout déballer... ce serait IM-PO-SSIBLE!

Quand les uns et les autres sont assez ouverts pour accepter les différences de l'autre, pour lui laisser de l'espace, de l'intimité pourquoi pas, sinon, c'est devenu culturellement compliqué puisque ça ne se pratique plus. On ne sait plus cohabiter avec d'autres générations et ce pourrait être destructeur pour un couple peu préparé et pas assez au clair!
(là c'est vraiment perso, mais je ne pense pas être la seule...)
avatar
sapiens

Age : 32
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par Invité le Sam 5 Déc 2009 - 23:20

Cela a été, c'est fini, sans regret pour moi, malgré les bons et les beaux côtés (jamais d'abandon).
Personne ne souhaiterait plus subir le nivelage par le clan (familial élargi), le "communisme" forcé par les liens du sang.
Nous avons évolué, nous sommes devenus des individualités : les relations à naître entre elles ne seront pas d'ordre biologique, sociologique, économique, mais de l'ordre de la Symphonie créatrice.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par iria le Dim 6 Déc 2009 - 3:26

Même si je trouve que c'est une bonne idée, et que si il le faut, je le ferai avec mes parents, y'a pas moyen avec la belle famille.Ca finirait en bain de sang (oui, je sais, ce sont des termes forts, mais je suis sûre que je ne suis pas la seule qui envisage la chose comme ça).
Les "ma pauvre fille", "vous êtes jeune, vous verrez quand vous aurez mon âge", gnagnagna, je peux pas. Ils sont persuadés que l'écologie est juste une mode adolescente par ce qu'à leur époque on n'en parlait pas, et sont branchés gadgets électroniques dernier cri (mais quand on sait pas s'en servir ça sert à rien), et grosses voitures. Donc non.

iria

Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 29/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par Invité le Dim 6 Déc 2009 - 12:53

je pense que l'évolution rapide des moeurs et des modes de vies depuis les années 1960 font qu'il est très difficile de faire cohabiter plusieurs générations sous le même toit (on voit les problèmes que posent les adolescents à leurs parents...), mais je pense qu'il est très souhaitable de vivre à proximité de ses parents âgés, et même à proximité immédiate lorsqu'ils deviennent dépendants.
Mais il faut garder son indépendance : vivre à côté, oui, mais vivre avec eux, non.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par Raffa le Dim 6 Déc 2009 - 13:00

Je pense que ce genre de choses est possible à condition soit de s'entendre parfaitement bien, soit d'avoir de la place et que chacun puisse avoir, en quelques sortes son "appart privatif" (respecté !!!), avec des communs et que chacun respecte les besoins d'isolement de chacun.

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par Philomenne le Dim 6 Déc 2009 - 16:26

ça me semble un terrain très, très glissant... Il est vrai que pendant longtemps, les générations ont cohabité mais je ne pense pas que c'était un choix, plutôt une obligation. Et si on a arrêté de le faire, il y a sûrement une raison. J'aurais tendance à rejoindre le point de vue de Raffa : s'il y a moyen de s'isoler, ça peut être possible mais si ce moyen n'existe pas, ça peut vite devenir l'enfer. Même s'il n'y a pas de désaccord, la promiscuité peut, par exemple, rapidement affecter l'intimité de ton couple (je parle d'intimité au sens large, hein ! ). Et des beaux-parents, ce n'est pas comme des jeunes enfants : tu ne les envoies pas au lit le soir au moment où tu souhaites être en tête à tête avec ton mari.
Et puis il faut instaurer des règles : par exemple, si vous souhaitez faire une promenade à deux, vous sentirez-vous obligés de les emmener, ou pas ? Et si vous y allez sans eux, seront-ils d'accord ?
Et d'ailleurs, tu ne dis pas si tes beaux-parents souhaiteraient habiter avec vous. Est-ce le cas ?
Je pense qu'il faut que vous y réfléchissiez soigneusement avant, surtout si cette décision implique qu'ils lâchent leur logement actuel et qu'il n'y a par conséquent pas de retour en arrière possible.
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par liline et bébébonheur le Dim 6 Déc 2009 - 23:21

pour ma part je trouve l'idee tres bien... mais...

a mon avis il ets très important de fixer des "regles de vie" des le depart pour etre sure de ne pas arriver aux conflits. dans ce genre de cohabitation il peut etre utile de fixer un jour par semine (quinzaine ou mois) pour faire le point (un genre de conseil quoi) avec les avis, les attentes, les choses a changer, les choses qui se sont ameliorées etc... (dans le meme sens d'idees des conseil des ecole de summerhill)

en as tu deja parlé avec ton fils et tes beaux parents? quels sont leur point de vue?
avatar
liline et bébébonheur

Age : 33
Localisation : Belgique - hainaut - entre ath et tournai
Date d'inscription : 21/10/2009

http://www.ecoterre.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par Joël le Lun 14 Déc 2009 - 8:03

laurent a écrit:Cela a été, c'est fini, sans regret pour moi, malgré les bons et les beaux côtés (jamais d'abandon). Personne ne souhaiterait plus subir le nivelage par le clan (familial élargi), le "communisme" forcé par les liens du sang.
Si l'amour du prochain ne commence pas par la famille, où commence-t-il ?
avatar
Joël

Localisation : St Ju - Près de Genève
Date d'inscription : 16/10/2006

http://perino.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par Invité le Lun 14 Déc 2009 - 8:19

Joël a écrit:
laurent a écrit:Cela a été, c'est fini, sans regret pour moi, malgré les bons et les beaux côtés (jamais d'abandon). Personne ne souhaiterait plus subir le nivelage par le clan (familial élargi), le "communisme" forcé par les liens du sang.
Si l'amour du prochain ne commence pas par la famille, où commence-t-il ?


Je crains que tu n'aies pas bien compris mon propos (ou je m'exprime mal).
J'ai connu une petite société (île de Rapa, Polynésie) basée sur un communisme de tout (biens, enfants...) : il y a de très bons côtés, mais les richesses individuelles sont découragées par ce système, qui nivelle par le bas donc.
Ce serait un peu long d'en parler comme il faut...

(pour ce qui est de l'amour du prochain, il est sans frontières et non héréditaire, mais incluant et contagieux, Very Happy )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par -Françoise- le Lun 14 Déc 2009 - 9:39

Joël, je ne vois pas pourquoi l'amour du prochain devrait nécessairement commencer par la famille. scratch
Pour moi, l'amour du "prochain" dépend...... du comportement du "prochain", famille ou pas. Comme le dit Laurent, il est sans frontières et non héréditaire.
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par Emma le Lun 14 Déc 2009 - 13:07

Je vais parler en connaissance de cause : heureusement que nous sommes tous des actifs car, ainsi, on ne se voit pas beaucoup.
Heureusement que nous avons de l'espace, mais, même comme ça, l'intimité des uns et des autres en souffre.
Ma conclusion de tout ça est la suivante : ça dépanne, mais ce n'est pas une vie...
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par Joël le Lun 14 Déc 2009 - 16:57

-Françoise- a écrit:Joël, je ne vois pas pourquoi l'amour du prochain devrait nécessairement commencer par la famille.
Dans prochain, il y a proche non? Ce sens existe du moins au départ même si dans le vocabulaire chrétien il prend la notion de "n'importe quel humain". En plus prétendre aimer son prochain en détestant les gens qui sont proches... C'est une démarche curieuse.
avatar
Joël

Localisation : St Ju - Près de Genève
Date d'inscription : 16/10/2006

http://perino.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille élargie

Message par Invité le Lun 14 Déc 2009 - 17:59

Joël a écrit:
-Françoise- a écrit:Joël, je ne vois pas pourquoi l'amour du prochain devrait nécessairement commencer par la famille.
Dans prochain, il y a proche non? Ce sens existe du moins au départ même si dans le vocabulaire chrétien il prend la notion de "n'importe quel humain". En plus prétendre aimer son prochain en détestant les gens qui sont proches... C'est une démarche curieuse.


J'espère ne pas faire partie à tes yeux de ceux qui prétendent "aimer son prochain en détestant les gens qui sont proches", parce que je n'ai rien dit de tel ni il me semble de ressemblant à ça. C'est sans doute une remarque générale bienvenue, avec laquelle on ne peut qu'être d'accord je crois.
Sinon, le prochain, c'est celui qui est là, quel qu'il soit, où que ce soit, quand que ce soit.
Donc évidemment c'est souvent les proches !
Mais l'amour du prochain ne se réserve pas ; il est de nature entièrement inclusive, et Vise le Bonheur avec chaque être.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum