Mutualisation des ressources à petite échelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par Claire63 le Lun 18 Jan 2010 - 10:10

Dans mon petit village de 800 habitants, nous en sommes venus naturellement à une sorte de mutualisation de nos productions jardinesques.
C'est devenu tellement "normal" pour nous qu'on ne se rappelle plus précisément comment ça a commencé. Je pense que comme un peu partout ça a débuté par "Peux tu me prêter un oeuf", et aujourd'hui on a un "noyau" d'une quinzaine de foyers + quelques électrons libres.
Et ce qui a commencé avec un oeuf, des patates, des courgettes prend de l'ampleur. Cet été en mutualisant nos fruits et légumes, nous avons pu avoir une variété de conserves qu'on aurait jamais fait tout seul. Même l'épicière s'est prise au jeu, elle nous donne les primeurs qui sont trop mûrs pour être vendus contre un pot de confiture maison ou un bocal de chutney I love it .
Puis de l'alimentaire c'est passé aux services, untel est bûcheron (il vend les bûches mais donne les branches), l'autre est infirmier (ça évite de perdre une demi-journée au labo pour une prise de sang); pis on a attaqué les travaux, machin s'y connait en plomberie, truc pose super bien le carrelage, moi dans ma vie gratos je suis peintre.
Dernièrement le pisciculteur m'a commandé 200 gr de thé et m'a "payée" en truite.
J'ai tenté d'échanger une coupe de cheveux contre du thé mais la coiffeuse est un peu ricrac donc non pour cette fois mais j'ai vu que l'idée faisait son chemin.
Des fois je reviens des courses et mon homme me demande "t'en as eu pour combien?" et je lui réponds "350 gr" et lui Shocked Suspect . Lui qui dégaine sa CB plus vite que son ombre trouve le système super bizarre, voire chelou, il pense que je deviens hippie!
Mais moi qu'est ce que je l'aime cette partie de ma vie où on ne mesure pas la valeur des choses en fonction de la somme d'argent qu'il faudrait pour se les procurer.
avatar
Claire63

Age : 37
Localisation : le Parc des Volcans d'Auvergne
Date d'inscription : 28/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par Raffa le Lun 18 Jan 2010 - 10:30

Quel magnifique témoignage. Merci de nous le partager

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par sapiens le Lun 18 Jan 2010 - 10:40

Qu'est-ce que j'aimerais que la vie soit 100% comme ça! J'ai un voisin qui rend plein de services mais il ne veut rien en échange, c'est super mais un peu gênant! Pour les autres c'est chacun chez soi, à peine bonjour...
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par Invité le Lun 18 Jan 2010 - 13:58

Peut-être que je suis à côté de la plaque...

Moi ce que je vois : si on ne passe pas par un échange d'argent, on ne passe pas par la case TVA/Impôts. Alors que les impôts, c'est justement pour faire "du collectif utile" (bon en théorie hein, parce que je ne suis pas toujours emballée par les projets du gouvernement ^^).

Je suis contente de payer des impôts, ça me donne le droit de râler Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par p'tit ange le Lun 18 Jan 2010 - 15:02

Magnierc, je suis d'accord avec toi sur le fait que les impôts sont du "collectif utile" même si je ne suis pas toujours d'accord avec les choix du gouvernement non plus... mais il me semble que la mutualisation des ressources et des services, c'est aussi du "collectif utile" ! Je trouve que c'est une très bonne idée et j'aimerais bien faire pareil avec mes voisins (pour l'instant, c'est encore des actions très ponctuelles).
L'avantage de ce système, c'est qu'on voit tout de suite le résultat en nature alors que quand on paye des impôts, on ne sait pas où l'argent ira et à quoi il servira, on ne peut pas choisir si notre argent va permettre de financer une nouvelle école ou un porte-avion militaire...
Mais heu... Je ne paye pas d'impôt (je suis étudiante sans salaire et encore chez mes parents), donc je n'ai pas le droit de râler !

p'tit ange

Age : 32
Localisation : Val d'Oise (95)
Date d'inscription : 05/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par floriali le Lun 18 Jan 2010 - 15:34

C'est génial Claire.
Dans mon quartier c'est juste bonjour bonsoir.
avatar
floriali

Localisation : la campagne près de Paris
Date d'inscription : 30/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par toto95 le Lun 18 Jan 2010 - 19:11

magnierc a écrit:Peut-être que je suis à côté de la plaque...

Moi ce que je vois : si on ne passe pas par un échange d'argent, on ne passe pas par la case TVA/Impôts. Alors que les impôts, c'est justement pour faire "du collectif utile" (bon en théorie hein, parce que je ne suis pas toujours emballée par les projets du gouvernement ^^).

Je suis contente de payer des impôts, ça me donne le droit de râler Wink

Quand tu payes pour un service, tu ne payes pas QUE des impôts en plus. Tu payes aussi généralement de la publicité, des comptables, des banques, des assurances,... bref: le "système".
De plus, je ne pense pas que l'on puisse dire que les impôts servent à faire "du collectif utile", car il ne servent pas majoritairement à ça. Il ne faut pas oublier que les impôts servent surtout:
1) à financer l'armée
2) à payer les intérêts de la dette
3) à construire des routes pour permettre aux commerciaux et aux camions de rouler
4) à payer des gens qui vérifient que tu payes tes impôts
5) à redistribuer aux personnes qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts (en partie à cause de la TVA)
6) et à pleins de bonnes choses effectivement (éducation, santé, ...), qu'on essaye de nous enlever.

En poussant ton raisonnement, faire soi-même devient aussi "anti-social". ça ne fait pas tourner le système, ça ne génère pas d'emploi et ça ne remplit pas les caisses de l'état. Je pense que c'est un raisonnement qui pousse vers l'individualisme, la dépendance envers le système et la spécialisation des activité de chacun.

Je crois effectivement que les pratiquants de la simplicité volontaire remplissent très peu les caisses de l'état. D'un autre coté, ils coûte aussi beaucoup moins cher à l'état: moins de pollution (que l'état devra bien un jour traiter), moins d'utilisation des infrastructures (routes, tribunaux, préfectures....).

Je pense qu'on parle là d'un fondement de la simplicité volontaire: remettre en cause le mode de vie "majoritaire" qui consiste à avoir comme principale activité une activité salariée et à utiliser ce salaire pour payer des biens et des services qu'on a plus le temps (ou le courage) de faire.

Je comprends très bien que l'on puisse assimiler l'échange de services à du travail au noir. Tondre la pelouse du voisin en échange d'une coupe de cheveux est très peu différent de tondre la pelouse en échange de 15 Euro "au black". J'ai du mal à être au clair avec ça. Je me dit que d'un coté tu ne payes pas "ta part" mais que d'un autre coté, tu "socialises" avec tes voisins, tu t'épanouis (à faire qqchose qui te plait), tu es plus autonomes....

toto95

Age : 39
Localisation : Compiègne
Date d'inscription : 28/07/2009

http://lafamillecreative.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par Invité le Lun 18 Jan 2010 - 19:31

d'accord avec toto95.
Il n'en reste pas moins que lorsque l'on est contre le système (capitaliste exploiteur et injuste), tout ce qui peut le détruire ou gripper la machine est bon à prendre.
je ne paye pas d'impots directs (trop pauvre), je ne vote pas (trop conscient de la supercherie), et tout ce que je peux faire contre le système, je le fais...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par Claire63 le Lun 18 Jan 2010 - 19:40

Je suis super contente de vos réponses, j'avais peur que vous trouviez tous ça "banal". .
avatar
Claire63

Age : 37
Localisation : le Parc des Volcans d'Auvergne
Date d'inscription : 28/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par p'tit ange le Lun 18 Jan 2010 - 21:30

toto95 a écrit: En poussant ton raisonnement, faire soi-même devient aussi "anti-social". ça ne fait pas tourner le système, ça ne génère pas d'emploi et ça ne remplit pas les caisses de l'état. Je pense que c'est un raisonnement qui pousse vers l'individualisme, la dépendance envers le système et la spécialisation des activité de chacun.

Même si je partage l'avis de Magnierc sur les impôts, je ne pense pas que faire soi-même soit "anti-social". Ca ne fait peut-être pas tourner le système mais ça crée du lien social (par exemple, je dois aller chez le boucher, le boulanger, l'épicier au lieu d'acheter un plat tout fait dans une grande surface...) et les relations sociales, c'est important pour le bien-être de la population. A mon avis, la mutualisation des ressources et les impôts sont deux choses complémentaires : la mutualisation des ressources pour tout ce qui est local (nourriture, services locaux...) et les impôts pour tout ce qui concerne un territoire plus important (par exemple, la poste, j'imagine mal demander à mon voisin d'aller poster ma lettre à l'autre bout de la France ). Pour info, en France, 20% de nos impôts financent l'enseignement scolaire... C'est plus que le budget de la Défense (qui représente 13% de nos impôts quand même... )

p'tit ange

Age : 32
Localisation : Val d'Oise (95)
Date d'inscription : 05/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par magnésie le Lun 18 Jan 2010 - 21:33

bravo Claire,
nous aussi on vit ce genre d'expérience, mais à plus petite échelle : ça concerne les habitants de notre rue + quelques amis des uns et des autres.
ce n'est pas banal, je pense, puisqu'en 37 ans et une douzaine de déménagements, j'ai rarement vécu ce genre de partage.(sauf peut-être quand j'étais môme, c'était les années 70 et l'ambiance n'avait rien à voir avec aujourd'hui)
tous mes encouragements pour continuer, ça donne tellement plus de sens à la vie !
avatar
magnésie

Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par Marie-Ange le Mar 19 Jan 2010 - 19:08

Bonsoir, nous avons aussi une mutualisation de services avec 7/8 foyers, (soit 1/4 du hameau). Peu pour la nourriture, mais à 100% pour tous ce qui est travaux, tous corps de métiers confondus, et dans nos maisons, il y en a à faire !!! C'est aussi valable pour la garde d'enfant, le co-voiturage pour l'école et le collège, le prêt d'outils, de bouquins, les vêtements d'enfants qui passent de l'un à l'autre.Pour beaucoup, ce sont devenu des amis plus que des voisins, et c'est une petite communauté qui aime se retrouver pour donner un coup de main, ou organiser des choses un peu atypiques, qui peuvent choquer certaines personnes plus conventionnelles. Par exemple, il nous arrive de faire des opérations commando "encombrants" pour récupérer des objets encore en bon état, des journées bucherons où même ceux qui n'ont pas besoin de bois ne se font pas prier pour venir aider. L'année dernière, nous avons eu envie de partir en WE tous ensemble. Du coup, on a organisé un camping, sur un grand un terrain à 100 mètres de chez nous
(un point d'eau froide, des toilettes de fortune, un auvent pour les repas en cas de pluie, et l'electricité pour brancher un frigo). Le défi, c'était de faire comme si nous étions loin de chez nous, donc de prévoir tout comme pour un vrai camping, et de ne surtout pas retourner chez soi pendant les 3 jours. Nous avons passé un moment extraordinaire, et même les enfants, de 3 à 15 ans ont tous adoré.
Cet été, j'aimerai organiser un mini marché, où les voisins viendraient s'echanger tous les dimanches leurs surplus de fruits/légumes. A suivre .......
avatar
Marie-Ange

Age : 46
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 13/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par jojo le Mer 20 Jan 2010 - 10:22

Ce que vous racontez là est vraiment intéressant, je rêve que de semblables liens se créent ainsi dans ma commune. Ce qui m'impressionne c'est la spontanéité avec laquelle cela s'est fait chez vous. Je vis çà aussi depuis longtemps mais à toute petite échelle et j'ai voulu élargir ce mode de fonctionnement. J'ai participé à la création d'une association dans mon village (qui ressemble de plus en plus à une cité dortoir), justement pour créer du lien entre les gens, favoriser l'entraide, le partage de savoir et d'expérience et de biens divers. Cela fait un an qu'on a démarré mais le moins qu'on puisse dire c'est que çà ne se fait pas tout seul !! Et je me sens un peu déçue et découragée...

Il y a sans doute plusieurs explications. La plupart des gens du village (situé en bordure d'une grande ville) sont, comme moi, des citadins d'origine qui travaillent en ville. On ressent un besoin de convivialité, d'une vie différente plus chaleureuse, avec plus d'échanges, plus d'entraide, on en rêve, mais... il y a le boulot, les trajets en voiture, le gamin qu'il faut emmener au conservatoire, à l'escalade, à la piscine... on a bien envie que çà change mais on n'a pas le temps, pas le temps de s'arrêter et de réfléchir... Il y a aussi le ménage, la cuisine, le linge, les courses... Le soir quand on est fatigué, on s'assied et on regarde la télé, comme çà on ne pense pas et on se sent moins frustré...

Je remarque un réel désir de changement de mode de vie dans le coeur des gens et quand on parle de certains projets, ils sont enthousiasmés mais quand vient le moment de la réalisation, ils n'ont pas le temps... Ce qui me navre c'est cette distance sidérale entre leurs désirs profonds de changement (les gens se rendent compte que leur vie n'est pas satisfaisante et dans le fond la plupart savent bien ce qui leur manque) et leur inertie au final (trop fatiguant, pas le temps, tant pis...). Ils ont l'envie de changements mais pas l'énergie. En plus je crois qu'on subit dans à peu près tous les domaines de plus en plus de pression dans nos boulots : on doit être rentables, productifs, ceux qui n'ont pas la chance d'être fonctionnaires craignent pour leur emploi et çà crée des stress qui bouffent l'énergie. Les gens n'ont même pas envie de se rebeller, ils subissent et pour tenir, s'évadent de diverses manières quand ils le peuvent : sport, télé, voyages pour les plus nantis... Dans un sens je les comprends, j'ai moi-même été sur des rails pendant longtemps jusqu'à ce que je me casse le bras droit et que je dispose de trois mois de temps et de réflexion chez moi...!

Alors je me pose cette question : est-il utopique d'essayer de contribuer à créer du lien et de la convivialité dans ma commune ? Ce genre de chose doit-il passer par une association ou cela ne peut-il marcher que quand çà se fait spontanément ???

Bon, enfin, tout n'est pas négatif dans notre expérience, peut-être c'est une question de temps, Paris ne s'est pas fait en un jour, c'est juste que par moments je me sens un peu seule pour tout porter et que je commence à trouver çà pas mal lourd actuellement.

jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par Invité le Mer 20 Jan 2010 - 16:25

jojo a écrit:Ce qui me navre c'est cette distance sidérale entre leurs désirs profonds de changement et leur inertie au final (trop fatiguant, pas le temps, tant pis...). Les gens n'ont même pas envie de se rebeller, ils subissent et pour tenir, s'évadent de diverses manières quand ils le peuvent : sport, télé, voyages pour les plus nantis...
Alors je me pose cette question : est-il utopique d'essayer de contribuer à créer du lien et de la convivialité dans ma commune ? Ce genre de chose doit-il passer par une association ou cela ne peut-il marcher que quand çà se fait spontanément ?
je pense pareil que toi.
Je ne pense pas que la forme soit primordiale : association ou pas, au départ, on s'en fiche, ce qui compte c'est que le mouvement démarre et perdure. S'il faut ensuite "régulariser" face à la mairie, afin de demander des subvention ou le prêt d'une salle, il se trouvera des volontaires motivés pour "porter" l'association, du moment que le mouvement est lancé. L'inverse ne marche pas : commencer par une association avec des exigences de paperasses et de réunions formelles, c'est perdu d'avance !

Depuis la tempête du 24 janvier 2009, dans mon hameau, nous sommes 3 foyers (les 3 hommes en fait ) à avoir mutualisé nos coupes de bois : l'un est retraité (c'est physiquement dur pour lui), l'autre à un travail et 2 enfants (donc peu de temps libre), et le 3ème (c'est moi) suis libre de mon temps et physiquement capable. 1 seul d'entre nous possède une tronçonneuse à moteur thermique, moi j'ai une grande remorque, et voila comment nous nous sommes retrouvés à débiter les arbres abattus par la tempête près de chez nous, puis à faire du bois de temps à autre ensemble en partageant la "collecte"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par p'tit ange le Mer 20 Jan 2010 - 19:12

Claire63, Marie-Ange et Magnésie, je trouve vos systèmes très bien mais je me pose une question sur son fonctionnement...
Comment faites-vous pour savoir qui possède le truc que vous cherchez (par exemple, une tronçonneuse)? Ou pour savoir qui a les compétences pour vous couper les cheveux? Ou encore qui a le temps pour garder vos enfants? Comment peuvent faire les nouvelles personnes qui ne vous connaissent pas ou très peu pour entrer dans votre système?
Bref, quels sont vos moyens de communication? Faites-vous du porte à porte? Utilisez-vous le téléphone, les mails, une mailing-liste? Vos méthodes m'intéressent pour savoir si elles sont généralisables à une plus large échelle.

p'tit ange

Age : 32
Localisation : Val d'Oise (95)
Date d'inscription : 05/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par magnésie le Mer 20 Jan 2010 - 20:58

Dans notre cas, ce n'est pas un système... c'est d'abord des voisins qui nous ont invités à l'apéro avec 4 autres familles de la rue, alors qu'on venait d'emmenager. Accueil super sympa, ils ont tous cherché à nous connaître sans être inquisiteurs...
Après on a appris à connaître d'autres voisins. Les enfants aident beaucoup à ça, les trajets à l'école sont l'occasion de se saluer et de prendre des nouvelles.
Et petit à petit, à mesure qu'on connait les talents des uns et des autres, on reste tous en éveil pour trouver des solutions aux problèmes de notre entourage : on renvoie vers une voisine pour la couture, vers moi pour le soutien scolaire, vers mon compagnon pour du matériel de bricolage, vers une voisine aide-soignante pour des bobos, vers une ado pour le baby-sitting..., les vêtements d'enfants passent des plus grands aux plus petits (forcément !!!), chacun partage avec qui il veut ses bons plans (don de légumes d'un potager généreux, achat groupé de viande en promo...)
Mais surtout, tout le monde a mis son mouchoir sur son orgueil et ose demander ou accepter des services.
C'est la seule manière de mettre tout le monde à l'aise, il faut vraiment que ce soit à double sens (donner/recevoir) mais pas forcément entre les 2 mêmes personnes.
Si je calculais, j'aurais une dette envers certaines personnes et je serais créancière pour d'autres !
bref, ça se fait naturellement mais personne n'organise quoi que ce soit et j'avoue que ça m'épate... les plus anciens du quartier ont l'air de trouver ça normal, ils n'ont jamais conçu les relations de voisinage sans cette entraide.
avatar
magnésie

Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par Marie-Ange le Mer 20 Jan 2010 - 21:51

Pareil que Magnésie, lors de notre emmenagement les enfants des voisins étaient plutot curieux de nous connaitre... Ils ont mangé avec nous le midi........ Et le soir, nous étions invités chez leurs parents, qui étaient amis avec deux autres familles. Depuis nous avons sympathisé avec une autre famille, qui a rejoint le groupe. Comme ici c'est tout petit (20 maisons) tous le monde se connait plus ou moins. Même sans affinités, il y a au minimum un bonjour.
Lors que la fête des voisins que nous organisons depuis 5 ans, nous distribuons des papiers dans toutes les boites aux lettres; ce sont toujours les même qui ne peuvent jamais venir... On ne peut pas plaire à tous le monde, comme je l'ai dit, il est possible que le fait d'aller camper à 100 mètres de chez soi choquent certaines personnes qui trouvent ca puéril.

Depuis notre arrivée, 3 familles se sont installées.

- La première est venue à la campagne certainement pour etre tranquille, elle est là depuis 3 ans, à 150 metres, et je serai incapable de les reconnaitre.

- la deuxième s'est intégrée à notre groupe,

- La troixième s'est intégrée aussi, curieusement jusqu'au jour où l'on a refusé de faire un gros oeuvre pour eux, pour cause de manque de temps Du jour au lendemain, les relations se sont distendues, jusqu'à devenir inexistantes.

Sinon, à plus grande échelle, nous faisons partie du comité des fêtes du village dont dépent notre hameau. Et je suis bien obligée de constater de les habitants agissent en consommateurs plutôt qu'en acteurs : L'année dernière, nous étions à court de bénévoles pour organiser la fête de fin d'année (kermesse, buvette, apériif, repas, retraite au flambeua et feu d'artifice). J'ai mis un mot dans les cahiers de tous les élèves de primaire, à peu près 80, pour des parents qui puissent nous aider à tenir un stand pour la kermesse. Je n'ai eu aucune réponse, ni négative, ni positive. Par conter, le jour J, ils étaient quasiment tous présents pour accompagner leurs enfants...
Bref, je crois qu'il ne faut surtout rien calculer, laisser faire le temps, accepter les autres et leur différences, et tout ce fait naturellement.
avatar
Marie-Ange

Age : 46
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 13/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par p'tit ange le Ven 22 Jan 2010 - 17:05

Si j'ai bien compris, c'est surtout par le bouche à oreille que ça fonctionne, en apprenant à connaître vraiment les gens. J'ai de la chance d'habiter dans une impasse (impasse pour les voitures mais pas pour les piétons), c'est une rue très piétonne où seuls les habitants passent en voiture, ce qui fait qu'on peut facilement aller voir les voisins. On organise aussi la fête des voisins tous les ans dans la rue, on donne quelques légumes du jardin, on fait du covoiturage avec une vieille voisine pour les courses. Mais ça s'arrête là... Et je suis loin de connaître les compétences de tous mes voisins. Comme la mutualisation des ressources dans ma rue n'a pas l'air de se faire de façon spontanée malgré la bonne ambiance entre voisins (on se salue tous), je me demandais si ce n'était possible de mettre en place un système pour créer la p'tite étincelle ! Par exemple, une mailing-list ou un panneau située à mi-chemin de la rue (chez moi !) où tous les voisins pourront mettre leurs petites annonces. Qu'en pensez-vous?

p'tit ange

Age : 32
Localisation : Val d'Oise (95)
Date d'inscription : 05/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par jojo le Ven 22 Jan 2010 - 17:44

Pareil que toi P'tit ange : on fait la fête des voisins au bout de ma rue qui est une impasse. C'est vraiment très sympa mais le reste de l'année, on se salue cordialement, on se parle de temps en temps mais c'est tout.

D'où l'intérêt de créer une association locale de gens désireux de créer d'autres types d'échanges. On a eu une réunion mercredi soir pour faire avancer un peu notre système d'échange de services et on a décidé de faire une liste de tout le matériel dont chacun dispose et veut bien prêter aux autres. on va voir ce que çà va donner.

jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par p'tit ange le Sam 23 Jan 2010 - 13:59

jojo a écrit: D'où l'intérêt de créer une association locale de gens désireux de créer d'autres types d'échanges. On a eu une réunion mercredi soir pour faire avancer un peu notre système d'échange de services et on a décidé de faire une liste de tout le matériel dont chacun dispose et veut bien prêter aux autres. on va voir ce que çà va donner.
Pour l'instant, je n'ai pas l'intention de créer une association pour officialiser ça puisque ce qui m'intéresse, c'est de créer une mutualisation des ressouces entre voisins de notre rue (une vingtaine de maisons quand même...) avant de vouloir élargir le système à toute la ville (20 000 habitants, c'est beaucoup !). Je me disais que j'allais peut-être faire la même chose que toi : un recueil du matériel de chacun, et aussi des compétences. Par contre, comme je suis un peu timide, j'avais plutôt l'intention d'envoyer un courrier à chacun (ou de leur remettre en main propre) avec un petit mot explicatif et une liste d'objets et de compétences où chacun coche ce qu'il a, puis met la liste dans ma boîte aux lettres et ensuite, je leur renvoie un courrier avec la liste de tous les voisins qui veulent bien participer. C'est peut-être moins convivial qu'une réunion mais ça permet à chacun de remplir sa liste quand il veut. A moins que je ne distribue ma liste au moment de la fête des voisins...
En tout cas, jojo, ton initiative est super , ne te décourage pas et tiens nous au courant des avancées (et des reculs aussi...)

p'tit ange

Age : 32
Localisation : Val d'Oise (95)
Date d'inscription : 05/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutualisation des ressources à petite échelle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum