La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par La Laupiarde le Ven 5 Mar 2010 - 16:03

Paule Ariès qui écrit dans la décroissance vient de publier un bouquin intitulé "la simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance". Des amis pas du tout "simplistes" (mais quand même militants au NPA) m'entendant souvent parler de simplicité volontaires me l'ont offert, il est sur ma table de nuit depuis quelques jours, je VAIS bientôt l'ouvrir.
y 'en a-t-il parmi vous qui l'ont lu / compte le lire?
9a vous dit un débat ensuite autour du bouquin?
avatar
La Laupiarde

Age : 44
Localisation : la laupie (drôme provençale)
Date d'inscription : 15/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par Tchoulie le Ven 5 Mar 2010 - 17:20

Je ne l'ai pas lu, mais j'en ai l'intention.
P. Ariès était sur France Inter ce matin et ça m'a donné envie d'aller plus loin, même si je crois qu'on est déjà tous convaincus par ce qu'il dit dans son bouquin ! Il semble que ce soit une analyse plutôt politique, ou sur la politique.
En tous cas, il a un talent d'orateur qui n'a laissé aucune chance à son contradicteur ce matin (le rédac chef des Echos)... Ce dernier a eu bien du mal à trouver ne serait-ce qu'un argument pour convaincre les auditeurs qu'une croissance soutenable serait la solution.

Donc moi aussi je suis preneuse de vos avis...

Tchoulie

Localisation : Sarthe (France)
Date d'inscription : 08/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par Lena b le Dim 7 Mar 2010 - 15:37

J'ai entendu Paul Ariès à Fr. Inter aussi, et il était passé une autre fois à l'émission Là-Bas Si J'y Suis*.

C'est clair, un vrai orateur comme il n'y en a plus beaucoup, et qui maîtrise parfaitement son sujet. En fait, j'ai un peu eu l'impression d'entendre le même discours que j'avais entendu dans *l'émission de Daniel Mermet à quelques détails près, mais en même temps c'est compréhensible vu que c'est le même sujet.

Je serais curieuse de le lire mais je ne l'achèterai pas car j'ai bien d'autres choses à lire avant!

Lena b

Localisation : France
Date d'inscription : 20/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par TSD le Dim 7 Mar 2010 - 21:05

Je suis tombée dessus plusieurs fois, avec l'envie de le lire... J'attends de voir les 1eres critiques et de le trouver d'occaz
avatar
TSD

Age : 31
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/03/2009

http://cuisinevgtariennelunatique.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par wiine le Ven 23 Avr 2010 - 17:51

Je l'ai lu... Pas en entier ! Je n'ai rien compris, c'est en fait un livre très politique et pas vraiment de réflexion philosophique. C'est un peu une analyse de la gauche et de son évolution au fil des décennies.
A lire par des lecteurs éclairés, donc. Mais je veux bien l'avis de quelqu'un qui aura eu le courage de le lire en entier, j'ai peut-être décroché un peu trop tôt !
edit : ce qui ne m'empêche pas non plus d'apprécier cet auteur, dont j'adore les articles ^^
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par Emma le Mar 1 Juin 2010 - 8:09

Avec sa verve habituelle, Paul Ariès dépeint le mal qui nous atteint, les non-solutions politico-économiques et propose la SV ("sa" SV ? Une conception très intéressante dans une démarche originale) comme solution pour déraciner ce mal qu'est le capitalisme. Même si je ne suis pas d'accord sur tout ce qu'il raconte, il y a beaucoup de choses intéressantes, dans ce bouquin.

Je conseille à ceux qui n'ont pas peur de centaines de pages sur des théories économiques, sociologiques, etc.
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par Philomenne le Mar 27 Juil 2010 - 16:44

Je suis en train de le terminer (j'en suis à la conclusion) et... Waou !! C'est le coup de cymbale dans les lectures de mon été. En gros, il y fait un état des lieux de la situation actuelle (ça, ça m'a foutu le bourdon), il retrace l'histoire des gauches et les raisons pour lesquelles elles échouent à proposer une alternative au capitalisme, il propose une alternative finalement presque à la toute fin. En gros, c'est : où est-on ? Pourquoi en est-on là ? Que faire ? (selon lui). Je me doute que son point de vue doit faire grincer pas mal de dents de tous les côtés puisqu'il critique violemment le capitalisme mais il dit aussi que le socialisme tel qu'il a été mis en pratique dans les pays de l'est n'est pas autre chose qu'un capitalisme d'état.
C'est effectivement un livre très politique, pas du tout philosophique, ça pourrait presque être un pré-programme électoral et je ne dis pas ça par hasard parce que certain-e-s aimeraient qu'il se présente aux prochaines présidentielles (est-ce qu'il le fera ? mystère).
J'ai beaucoup apprécié la prise de recul, l'analyse historique des causes qui nous ont amenés jusqu'au point où nous en sommes et le fait qu'il propose un projet concret (c'est-à-dire qu'il ne s'arrête pas à la critique). Parallèlement, j'ai écouté des choses qu'il disait (il y a pas mal de ressources sur le net). C'est à peu près la même chose que dans le livre (normal) et il est vrai que le personnage semble assez charismatique.
Je suis très emballée parce que j'ai lu là des choses que je pensais depuis pas mal de temps (mais tellement mieux formulées que je n'aurais pu le faire) et d'une part ça fait du bien de savoir qu'on n'est pas seul à avoir des convictions et d'autre part se retrouver dans les propos de quelqu'un qui a théorisé quelque chose de précis, c'est assez... j'ose le dire : grisant.
Ce que j'aime dans son projet c'est qu'il est global. Pas seulement social ou écologique ou économique mais tout ça à la fois.

Bon, je me relis et à ce stade d'enthousiasme, je crois qu'il va falloir que je précise que je ne connais pas personnellement Paul Ariès (et que je ne suis pas Paul Ariès ) et que je n'ai aucune action sur son bouquin. Non, sérieusement, il y a un moment que l'envie d'avoir un engagement militant me démange, sans que j'arrive à me décider et là, ce livre, le fait que ce projet corresponde à mes convictions et qu'il soit global, ça pourrait bien me décider à aller faire un tour chez les objecteurs de croissance. C'est dire.

Mais tout cela n'est que mon avis alors je n'ai plus qu'à vous conseiller de le lire...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par wiine le Mar 27 Juil 2010 - 18:13

Si tu aimes la politique en décroissance, il y a la revue Entropia qui est pas mal... Smile
http://www.entropia-la-revue.org/
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par alain corrigible le Sam 29 Oct 2011 - 7:24

Alléché comme vous par le titre je me suis précipité sur ce livre (chic on parle de nous)

Ben, je ne peux m'empêcher d'être déçu, paul ariès a tout compris et il en a fait un livre... casse pieds.

Je vous livre un extrait
il ne s'agit pas donc pas d'opposer à la réification en cours une sacralisation de la vie: il s'agit et c'est beaucoup plus difficile de lutter contre la désymbolisation.
Nous avons besoin, pour cela de réaffirmer (hiérarchiser) des systèmes de valeur.
etc etc il y en a des pages entières avec des termes tels que "habitus plébéien", "hétéronomie" et autres billets directs pour le mal de crane.

Toute la première partie, il nous explique avec force détails comment le capitalisme et le productivisme salopent la planète (a mon avis, quand on en est à la simplicité volontaire, c'est qu'on a déjà depuis longtemps entendu sonner le tocsin) donc pas franchement utile.

Je vous avoue que je l'ai parcouru en crabe, car incapable de tout absorber, pourtant j'y ai trouvé des pépites absolument géniales, par exemple

le plus pauvre des pays riches est bien plus riche que le nantis d'hier, un logement contient 10 000 objets contre quelques centaines au XIXème siecle

ou

la sociologie américaine a inventé le terme de nouveaux créatifs qu'elle estime a 24 %de la population et qui regrouperaient les porteurs d'une nouvelle culture conjuguant alimentation bio, développement personnels, implication sociale, souvent locale, valeurs féministes et recherche de sens...


mais aussi des trucs idiots tels que la grève de la consommation (bonne idée, je vais lancer ça 15 jours avant noël, je suis sûr d'avoir un bon retour auprès du grand public).

Non franchement, je le dis tout de suite, si quelqu'un est tenté d'écrire un bouquin sur la décroissance ou la simplicité volontaire, qu'il en a les moyens intellectuels, la capacité à convaincre un éditeur, par pitié, qu'il nous fasse un livre bourré de vraies solutions concrètes, de ref de sites internet, d 'humour et de joie de vivre

et s'il utilise des termes comme "habitus plébéien" je le fous au Rhône personnellement.


Dernière édition par alain corrigible le Dim 30 Oct 2011 - 9:35, édité 2 fois

alain corrigible

Age : 47
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par Emma le Sam 29 Oct 2011 - 8:00

La grève de la consommation, il ne l'a pas inventée, c'est un truc qui existe. Au moins une journée, tous les ans, aux alentours du 24 novembre (je crois). Et pour ce qui est du vocabulaire employé, ça ne m'a pas gênée, mais je suis pas mal habituée aux essais économiques donc...
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par alain corrigible le Dim 30 Oct 2011 - 9:34

Convaincre des gens déjà convaincus m'apparaît un peu vain et je n'ai pas franchement le bagage intellectuel pour absorber ce genre de trucs un peu trop complexe.

D'un côté, c'est rassurant de se dire que tous les gens intelligents ne sont pas préoccupés uniquement de se remplir les poches mais de penser le monde, son économie, son avenir, on se sent un peu moins seul.

D'un autre, si je tentais de faire connaitre ce bouquin autour de moi, je ne récolterais que des regards effarés et une réputation de "prof je sais tout" verbeux et précieux.

Quand à la grève de la consommation, si même Emma n'est pas sûre de la date, je vous raconte pas le côté médiatique de la chose et son impact sur le grand public.
casseur de pub (oui c'est un lien )allez voir vous même, pas de photos, un texte stérile et cafardeux long d'une demie page
la date est admirablement choisie, le 24 novembre, ça donne tout de suite envie d'aller a la plage ou d'organiser une manifestation en bras de chemise.

A quand un vrai livre qui donne envie ? study good
dont je puisse discuter en famille, avec mes voisins, mes collègues de travail ? gens banals et travailleurs qui se rendent bien compte que tout va mal, et leur donner des pistes qu'ils puissent (et moi aussi) comprendre ?

A quand une vraie fête de la non consommation, marrante, entraînante, avec des pique-niques, des flonflons , des banderoles et des bals populaires spontanés sur les parkings démesurés de chez carrouf ?
Mr Green PT de rire Mr Green PT de rire Mr Green

Si on peut faire ça, oui je marche tout de suite
(ps, merci d'avoir déplacé mon texte pour le mettre au bon endroit)

alain corrigible

Age : 47
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par Cerise le Dim 30 Oct 2011 - 10:04

"les livres qui donnent envie" on en croise tous un jour ou l'autre, en en ignorant sans doute beaucoup (car trop discrets, pas médiatisés, pas accrocheurs...), mais s'ils nous ont donné envie à nous, la recette n'est pas forcément valable pour le plus grand nombre Wink
journée sans achat :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9e_sans_achat :
La journée sans achat ou « Buy Nothing Day » (BND) aux États-Unis est une manifestation non-violente de boycott des achats, pour protester contre les gâchis de la société de consommation. Reprise internationalement par Adbusters, l'opération fut lancée en 1992 par le canadien Ted Dave avec le slogan « enough is enough! » (« assez c'est assez ! »). La première fois elle s'appelait « No shop day ».

Les organisateurs de cette manifestation justifient leur action pour protester contre la société de consommation et ce qu'elle entraîne : dégradation de l'environnement, exploitation des populations ou encore perte des valeurs humaines, emprise de la publicité qui pousse à avoir plutôt que d'être.

La Journée mondiale sans achats a lieu le dernier vendredi (Amérique du nord) ou samedi (Europe) de novembre

Au Québec, le Réseau québécois pour la simplicité volontaire (RQSV) organise tous les ans depuis 2009 une activité spéciale pour la "Journée sans achat", en collaboration avec l’ACEF du Sud-Ouest de Montréal et Équiterre. Cette activité prend la forme d'une campagne de vaccination baptisée "Acheter trop, c'est malade !", durant laquelle les passants sont invités à recevoir le vaccin "HA7AC" pour se protéger de la "Fièvre acheteuse".

En France, l'association Casseurs de pub organise tous les ans depuis 1999 une « journée sans achat ».
il y a même eu un sujet sur le forum
ici (clic)
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par Philomenne le Dim 30 Oct 2011 - 21:25

Paul Ariès est un des théoriciens de la décroissance. En tant que tel, il théorise, c'est-à-dire qu'il élabore et manipule des concepts... c'est son boulot. On ne peut pas trop lui reprocher de faire son boulot. Après, si toi, les concepts, ce n'est pas trop ton truc, on ne peut pas te le reprocher non plus. Mais si tu plonges dans un bouquin "conceptuel", tu dois savoir à quoi t'attendre. Si tu veux du concret, je te conseille plutôt ses conférences. Ou alors un de ses derniers bouquins, "Décroissance et gratuité", qui reprend grosso modo le contenu de ses conférences. Ou alors "La décroissance, 10 questions pour comprendre et débattre", qui n'est pas de lui mais qui est plus "grand public".

Pour que la "machine" fonctionne, il faut de tout, de la théorie et de la pratique (la pratique s’essouffle vite sans théorie), des gens qui conceptualisent et d'autre qui concrétisent...

alain corrigible a écrit:Convaincre des gens déjà convaincus m'apparaît un peu vain (...)

Là dessus, il ne serait pas d'accord avec toi... discuter de ses convictions même entre gens convaincus, ça a un intérêt.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par alain corrigible le Lun 31 Oct 2011 - 6:54

Merci philo, je vais me le lire cui la
je n'ai rien contre les concepts, en fait j'adore les concepts mais tant qu'ils me parlent en termes compréhensibles, (la pratique s'essouffle vite sans théorie, pas mal du tout)

T'as vu, depuis que tu m'a appris à faire des liens, j'en mets de partout, un vrai gosse avec un nouveau jouet Laughing

alain corrigible

Age : 47
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

Message par wiine le Lun 20 Jan 2014 - 11:46

alain corrigible, je me sens moins seule d'un coup de n'avoir pas tout compris à ce bouquin ^^ Il faut reconnaître à Ariès sa maîtrise des mots, mais ses articles dans les journaux sont quand même plus abordables. A mon avis le titre n'est pas très pertinent par rapport au contenu du livre...

C'est sûr que c'est quelqu'un qui maîtrise son sujet, et il a peut-être voulu "pondre" un livre théorique et politique qui fasse sérieux face à ses détracteurs, pourquoi pas... Il faut bien de l'argumentation face aux critiques, mais je crois qu'il ne faut pas oublier qu'Ariès est plus sur le thème de la décroissance que de la SV, et la décroissance est plus politisée.
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum