Vivre sans compte en banque

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vivre sans compte en banque

Message par Inachis le Jeu 9 Déc 2010 - 0:44

Rappel du premier message :

édit : sujet divisé depuis avez-vous une carte bancaire

Pas de CB pour moi, pas de compte en banque non plus !
Prochaine étape : me passer d'argent complètement Shocked et vivre en autarcie !

Mais c'est utopique, car il me faut payer des taxes et des impôts
avatar
Inachis

Localisation : Philippeville - Belgique
Date d'inscription : 08/07/2008

Revenir en haut Aller en bas


Re: Vivre sans compte en banque

Message par gunday le Ven 4 Mai 2012 - 8:56

Emma, là je pense que tu as raté une étape.
Le coup de la fin des chéquiers est un sujet intemporelle.
les médias le ressortent quand il n'y a pas d'autre sujet d'actualité (les élections commencent à lasser tout le monde, la crise également, ...).

C'est un sujet récurrent qui revient tout les 3 à 10 ans.
Même si à l'étranger les chèques sont payants, (allemagne si je me souviens bien), le système bancaire est légèrement différents d'un pays à l'autre, donc difficile de comparer!

gunday

Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par Cannelle le Ven 4 Mai 2012 - 10:14

Gunday, supprimer les chèques est un véritable souhait des banques.
Les chèques coûtent cher, parce qu'on arrive pas à totalement les automatiser. Horreur, faut payer des gens. Ca, les banques ont du mal.
Toutes les banques en France cherchent donc à pousser les clients vers les moyens de paiement électronique (et accessoirement, toujours pour payer moins de collaborateurs, à gérer eux même leurs comptes : toutes les banques proposent des services en ligne: tu dois toi même programmer tes virements, commander tes chéquiers, etc... Faut éviter que les gens viennent au guichet ou appellent une plateforme téléphonique).
Ce n'est pas un mythe, c'est une triste réalité.

De plus, pour info, une banque est sensée vérifier chaque signature sur chaque chèque. Trop long, trop cher. On passe tout en vrac, et si y'a une réclamation, un pb, la banque prend tout à sa charge, parce que de toute façon elle est dans son tort. mais ça lui plait pas du tout, à la banque! Alors les chéquiers sont indésirables.

Des pays comme la belgique ont supprimé les chèques, et les banquiers français brûlent de faire la même chose. Mais le français est un moins "bon" client, il aime le liquide, les chèques...

Edit : la banque attribue un score à ses clients. Un client qui fait trop de chèques est un mauvais client (contrairement à celui qui utilise sa CB - d'ailleurs on voit maintenant des programmes de fidélité pour les clients : plus ils utilisent leur carte, moins elle leur coûte cher en frais - fait des crédits, souscrit des assurances...).
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par gunday le Ven 4 Mai 2012 - 10:33

En fait, je comprends que les banques cherchent à classer leurs clients.
D'ailleurs, si je me rappelle bien, elle en ont l'obligation afin de calculer le risque des prêts aux clients, et donc de prévoir le pourcentage de fonds propres à mettre en face. (ce sont les conséquences des nouvelles règles financières, Bale 2 ou 3 je crois)

Pour internet, les banques commencent seulement à comprendre l'intérêt (l'accès internet est encore payant dans certaines banques).
Pour que l'utilisateur soit en charge de ses opérations, je peux comprendre, si cela a un impact sur le prix du service, ce qui n'est pas le cas dans les banques traditionnelles. (que j'ai déserté)


Pour les chèques, je savais pas qu'ils avaient été supprimés en Belgique.
Mais on a un avantage en France : la banque doit proposé un moyen de payement gratuit. Donc les chèques sont une armes à doubles tranchants, ils coutent chers, mais leurs suppressions couteraient cher aux banques (mise en place de CB gratuite).
Donc je reste quand même convaincu que le chèque a de beau jour devant lui.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par Cannelle le Ven 4 Mai 2012 - 10:36

La CB gratuite (retrait et paiement avec débit immédiat et vérification systématique) existe dans certains établissements.
Et crois moi, pour bosser (entre autre) avec des banques, leur Graal, c'est le tout électronique!
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par Emma le Ven 4 Mai 2012 - 18:55

Oh oui, c'est récurrent, je sais bien. Mais c'est un thème qui est repris partout en ce moment. Ce doit être de saison.
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par Frédo le Sam 5 Mai 2012 - 6:49

Christophe36 a écrit:Je viens de lire qu'en Gelbique, les paiements de la main à la main seront d'ici peu interdits sous prétexte de lutte contre la fraude fiscale..on pousse donc les citoyens vers les banques Crying or Very sad
Il me semble pourtant qu'en Gelbique, les chèques ne sont plus utilisés que par les entreprises et qu'ils sont très coûteux. Ça veut donc dire que les gens vont devoir tout payer par carte bleue ou virement... Pour acheter une baguette de pain (ou un cornet de frites!), ça va être coton...
avatar
Frédo

Age : 50
Localisation : Nord-Isère
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par Cerise le Sam 5 Mai 2012 - 7:50

Le porte-monnaie électronique y est depuis longtemps beaucoup plus répandu et utilisé que chez nous.
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par Frédo le Sam 5 Mai 2012 - 8:14

Ah voilà... Merci pour cette précision.
Si je comprends bien les Belges ne devraient plus payer ne serait-ce que cinq centimes en liquide... Mais alors à quoi leur servira la masse monétaire matérielle ?
avatar
Frédo

Age : 50
Localisation : Nord-Isère
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par gunday le Sam 5 Mai 2012 - 9:24

Il n'y aurait pas comme en France un plafond maximum pour payer en liquide?
Je crois que c'est 3.000€ en France, nos voisins ont peut être juste un plafond plus bas?

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par reveuse le Sam 5 Mai 2012 - 9:24

En Belgique, il est interdit de payer en liquide tout achat de plus de 5000e et à partir de 2014, limite fixée à 3000e et interdiction totale en ce qui concerne les transactions immobilières, pour le reste pour le pain et le journal, pas de souci !
avatar
reveuse

Age : 49
Localisation : charleroi belgique
Date d'inscription : 24/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par Frédo le Sam 5 Mai 2012 - 13:59

Me voilà pleinement rassuré !!
avatar
Frédo

Age : 50
Localisation : Nord-Isère
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par Invité le Mar 15 Mai 2012 - 20:21

Cannelle a écrit:Edit : la banque attribue un score à ses clients. Un client qui fait trop de chèques est un mauvais client (contrairement à celui qui utilise sa CB - d'ailleurs on voit maintenant des programmes de fidélité pour les clients : plus ils utilisent leur carte, moins elle leur coûte cher en frais - fait des crédits, souscrit des assurances...).

Je n'aurai pas cru tu vois. Cependant avec ces envies d'avoir un oeil sur tout, je comprends qu'ils veuillent pouvoir tracer le moindre échange monétaire.

Vivre sans compte bancaire à soi me semble un peu utopique... mais réalisable. Il suffit d'avoir quelqu'un de confiance pour recevoir le virement/chèque de la paie et nous le restituer en liquidités et hop, il n'y a plus qu'à gérer le mois. Après, je me verrai mal me passer d'une banque justement pour recevoir mes paiements mais aussi pour mes quelques chèques mensuels pour le loyer et la cantine par exemple ainsi que mes prélèvements permanents (électricité...). Pour le reste, j'aime retirer du liquide deux fois par mois et gérer au petit billet la petite pièce. Je réfléchis ainsi beaucoup plus avant de dépenser...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par Agilulfe le Lun 28 Nov 2016 - 18:51

Bonjour,

A la lecture de l'ensemble des posts sur ce sujet, je distingue plusieurs choses :

1) La recherche d'éthique, donc de nouvelles pratiques pour la gestion (élaboration, collection et mise à disposition d'un bien, d'un service) de l'argent personnel ; il y aurait donc la NEF (agrémentée "banque" en 2017 à ce qu'il paraît), affiliée au CCoop, Triodos, dont la collecte d'épargne vise à soutenir des projets éthiques, dans des logiques de développement soutenable, écologiques.
J'observe, en dehors de ce forum, et ce par le biais des mass médias que la tendance est donc de favoriser ce qu'on appelle la "transition" par des projets basés eux-mêmes sur une éthique, et par des comportements économiques plus axés sur les réseaux physiques (regroupement de personnes ou de biens locaux, création de monnaies locales)...
Je me demande cependant : l'éthique (le questionnement perpétuel sur un sujet) est-elle vraiment ce qui amène du changement ? Ivan Illich estimait que les changements de pratiques (dans l'éducation par exemple) conduisait tout de même à la perpétuation du système.

2) Deuxièmement, le facteur émotionnel ou d'emprise des comportements et des institutions. C'est-à-dire que changer de pratique ou la conserver a une première répercussion, qui est émotionnelle, sur les individus ou les groupes. De même pour les institutions, les comportements...
L'institution, ici les banques, favorisent un mode de comportement sociétal fragmenté. Auquel nous sommes "habitués", et encore la généralité est bien menteuse. Elle permet également la massification des individus, par l'agglomération des revenus dans un système d'épargne/prêt/investissement. On passe donc du Tout au Rien, ou plutôt d'un ensemble de formes traversées par la même énergie, vidées de leur substance et réagencées, en somme, un recyclage.
Dans quelle mesure les institutions que sont la NEF, le CCoop et autres redéfinissent en profondeur la notion même d'économie et la raccorde à ce qui a été fragmenté par les sciences économiques pour être mieux géré ?

Michel Foucault a déduit par ses recherches que le pouvoir (à n'importe quelle échelle : travail, famille, état, groupe) s'était transformé du droit de vie et de mort vers gestion de la vie et exclusion de celle-ci. De quelle vie ? Celle proposée par un système, avec ses normes et ses agencements. Ici se regroupe toutes vos remarques sur les chéquiers, la monnaie clinquante (qui n'existe plus en fait, qui n'a aucune valeur et qui va disparaître), les plafonds de dépense et même le droit au compte bancaire.
Foucault concluait un court essai par ces quelques mots (citation à revoir) : "La lutte actuelle vise la vie en elle-même; on ne réclame plus des normes, on veut la vie, en ce qu'elle est entière et ne rend pas compte à quelqu'un." Le désir des zadistes de NDDL (ou même des zones franches) en est un parfait exemple. Nous ne souhaitons plus la fragmentation, la spécialisation, la culture de l'expertise, pour ainsi dire.

3) Enfin, je distingue une dernière chose : la prise de risque, l'inconnu. Masanobu Fukuoka, qui s'est essayé l'agriculture sauvage, a une parole dans "La Révolution d'un brin de paille" : il dit qu'au moment de l'écriture de son livre, des chercheurs, des experts, se penchent sincèrement sur son travail et se pose la question de comment le rendre encore plus fiable, productif, accessible.
Existe-t-il un compromis possible entre banque d'investissement coopérative, solidaire, transparente et le désir d'échapper à la gestion de la vie ?


Dans mon expérience, plus je cherche à ajouter du profit ou une plus value, à cultiver quelque chose, plus cela est contrit, plus je sépare les réseaux, plus je cherche à contrôler les voies d'approvisionnement, moins j'observe. Je suis éducateur. Je suis jardinier également.
Aucun compromis n'est en fait possible, au fur et à mesure. Le lien avec cette histoire de vivre sans compte bancaire, c'est qu'on ne peut pas garder un fonctionnement productif et éthique sans que cela ne coûte de l'énergie, que cela n'ait pas de répercussions indésirables sur le social, l'environnement. Oui, on peut se passer de banques, de comptes, parce que ce sont des intermédiaires de gestion de la vie, de notre vie.
Mais dans ce cas, je pense qu'il faut renoncer totalement à cette chose là. Dans le sens où il y a toujours un inconfort, parce qu'on a toujours un attachement émotionnel à tel ou tel point que la gestion bancaire favorise. Vous savez, avoir la pleine jouissance de sa vie demande une énergie colossale que fort peu de personnes connaissent. Cela terrasse tous les blocages émotionnels et on est traversé par un courant incroyablement puissant. Pour soutenir ce courant, c'est comme un câble électrique : s'il est menu, un gros courant ne passera pas. En d'autres termes, le fait d'être gérés nous amoindrit et ne nous permet pas de jouir de notre vie. Si on veut être simple, volontairement, alors aucun compromis n'est possible.
avatar
Agilulfe

Localisation : Une forêt dans les Landes Bretonnes
Date d'inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par Agilulfe le Lun 28 Nov 2016 - 18:54

Et j'ajouterai, pour conclure, la citation suivante :

"Il y a juste à percevoir, expérimenter et laisser. Le quoi et le comment n'ont pas d'importance".
avatar
Agilulfe

Localisation : Une forêt dans les Landes Bretonnes
Date d'inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre sans compte en banque

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum