À l'hôpital

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

À l'hôpital

Message par Mélodie le Jeu 20 Jan 2011 - 23:27

Je suis toujours éberluée de voir la qualité de la nourriture dans les hôpitaux... À croire qu'ils ignorent le lien entre alimentation et santé, ce qui est quand même un comble pour un hôpital...
Ma grand-mère est hospitalisée depuis 4 mois et demi, et elle a de la viande (industrielle) 2 fois par jour. On lui laisse le choix entre 2 ou 3 possibilités pour chaque plat, mais ça tourne quand même en rond très très vite : cuisse de poulet, steak haché, jambon.

J'avoue que je ne comprends pas trop. Rien que d'un point de vue budget, il reviendrait sûrement pas plus cher de ne proposer de la viande que 2 fois par semaine et d'augmenter la qualité globale de la nourriture... Et leurs patients se porteraient bien mieux, physiquement comme moralement. Rassurez-moi, y a des hôpitaux qui font comme ça ? Suspect

Mélodie

Date d'inscription : 09/06/2009

http://melynae.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Panthera Pardhus le Ven 21 Jan 2011 - 6:02

Problème typique des restaurations collectives.
A l'hôpital de jour de ma petite ville, le personnel mélange l'intégralité du repas dans l'assiette...oui vous avez bien lu...entrée, plat principal, dessert.. parce que "oh ben sinon, on n'a pas le temps de leur donner à manger à tous..."
La fille d'une amie a travaillé là-bas 15 jours comme aide-soignante avant de démissionner. Elle a carrément refusé de "nourrir" les personnes âgées de cette façon, résultat: tous les papis et mamies voulaient attendre " pour manger avec la petite". Abject.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par sapiens le Ven 21 Jan 2011 - 8:04

Décidément, je lis beaucoup de témoignages en ce moment sur la maltraitance des personnes âgées en maison médicalisée... à croire que dès qu'un public est faible, c'est inévitable...
la grand-mère de mon ami avait perdu du poids parce qu'atteinte de la maladie d'alzheimer, elle ne pouvait pas manger seule et et les aides soignantes étaient bien pressées...
Quand j'étais en maternité et que j'essayais d'allaiter mon fils (quand il avait faim, cela va de soi) on me servais la bouffe à ce moment là et ou bien on me la reprenait sans que j'aie eu le temps d'y toucher, soit je mangeais froid (on ne "pouvait pas" me réchauffer le "plat"); seul avantage, en sortant, j'avais perdu 10kg...
voilà pour mes petits témoignages sur le sujet...
sinon, je ne sais pas si ça existe les hôpitaux dont tu parles, bonne bouffe, repas équilibrés. Je ne pense pas... de toute façon, maintenant, c'est plus eux qui cuisinent, ils reçoivent de l'aseptisé sous vide fabriqué ailleurs qu'ils réchauffent (tiens, ils ont de quoi réchauffer?).
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Pripri le Ven 21 Jan 2011 - 8:36

Je suis infirmière à l'hopital publique et croyez-moi ça me choque comme vous que la nourriture soit d'aussi mauvaise qualité ( viande pleine de flotte, légumes hors saisons, dessert plein de cochonneries, "fromages" qui n'en n'ont même pas le nom ...)... Malheureusement mes collègues ( à de très rares exceptions près) ne sont pas très sensibles au problème ( mangent la même chose!) , les patients dans l'ensemble ne se plaignent pas tant que ça ( se plaignent un peu du gout sans le mettre en rapport avec la qualité des produits et le mode de préparation), même les diététiciennes trouvent tout très bien, les médecins ont d'autres préoccupations !! Je crois que les gens sont habitués à manger ce genre d'aliments sans gout ou bourrés d'additifs ou venant d'on ne sais où, ils se gavent de viande ( voir les diètes protéinées très en vogue même parmi le corps médical!!), de produits laitiers, peu de gens connaissent les alternatives possibles. Les patients se faisant apporter leur nourriture ou demandant un régime végétarien ( parfois juste pour éviter cette viande d'hosto) passe au mieux pour des huluberlus. La direction s'en fout du moment que ça ne coute pas trop cher. Il faut voir aussi le gaspillage: les quantités sont les mêmes pour un jeune de 20 ans en rééducation que pour une mamie de 90 ans en fin de vie !?!
Je ne sais pas s'il y a des endroits où on sert encore de la " bonne" nourriture aux patients. J'ai connu deux cuisiniers de restaurations hospitalières: ils ont subit tellement de pressions sur la préparation, la conservation, l'achat... ils étaient controlés sans cesse pour l'applications de normes absurdes... ils ont fini en dépression tout deux ( comment servir des patates sous vide qui vienne de russie alors que le voisin en cultive d'excellente et qu'on est près à se faire la corvée d'épluchage)... tout ça au nom de la productivité!!
Socrate a dit quelque chose comme " que ta nourriture soit ta première médecine" ça se passe de commentaires malheureusement...

Pripri

Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Invité le Ven 21 Jan 2011 - 9:34

la restauration hospitalière est de plus en plus souvent déléguée à des prestataires privés genre Sode*ho. C'est le royaume de l'économie : portions pesées au gramme près, cuisson minimale pour économiser le gaz, eau du lave vaisselle pas très chaude pour consommer moinsde courant, plats préparés à 65° (norme HACCP) mais servis en chambre bien plus tard donc presque froids, et tout est à l'avenant (recours aux producteurs industriels, achats par des centrales pour baisser les prix).
Le suremballage (portions individuelles de confiture, beurre, fromage, patisseries, etc) est là pour supprimer le risque de contamination microbienne.
Avec le casse-tête que constituent les multiples régimes (sans sel, végétarien, hallal, sans sauce, mouliné, sans ceci ou sans cela), on arrive à un appauvrissement de la variété des ingrédients, réduits au plus petit dénominateur commun.
Tout ces facteurs combinés conduisent inévitablement à faire de la sous-merde monochrome, sans effort de présentation (ça prendrait du temps), froide et immangeable.

De plus en plus de communes, qui ont en charge la restauration scolaire (écoles maternelles et primaires) arrivent à faire du bon, du bio, du local, du varié, tout en maitrisant les couts. C'est donc possible.
Mais cela implique de ne pas confier la bouffe à des entreprises côtées en bourse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par TSD le Ven 21 Jan 2011 - 11:20

Raymon a très bien résumé la situation, j'avais vu un reportage sur ce sujet il n'y a pas longtemps, jvais essayer de le retrouver, c'est hallucinant...

Malheureusement ce n'est pas que dans les hôpitaux, toutes les restaurations collectives (ou presque) sont concernées et ça commence à la maternelle.... Le gros souci des hôpitaux c'est que la nourriture entre en jeu dans la guérison et le bien être, manger de la mer** ne va pas aider certainement pas aider le corps....

Mais c'est effectivement un enjeu politique, certaines communes passent au bio et/ou au local (cf "nos enfants nous accuseront" ou le dernier numéro d'esprit village), si les politiques sont prêts à jouer le jeu alors on voit que c'est possible, mais si le but est de réduire le coût alors....On ne peut pas faire du bon avec de la mer**....
avatar
TSD

Age : 31
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/03/2009

http://cuisinevgtariennelunatique.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Mélodie le Ven 21 Jan 2011 - 13:56

Ben en fait je ne sais pas trop, ok, ils doivent avoir la bouffe à un prix dérisoire, mais quand même, je pense que de la viande industrielle à bas prix car achetée en grande quantité reste la plupart du temps plus chère que des légumes, légumes secs, fruits, céréales, etc. locaux, achetés en grande quantité aussi, et je ne parle pas forcément de bio... Non ?

En fait, de mon point de vue, même sans rien changer à la qualité, rien que le fait de ne servir que 2 fois de la viande au lieu de 14 fois (!) par semaine et d'augmenter la proportion de ce qui tient lieu de légumes / fruits / féculents (purées, compotes, pâtes, etc), ça ferait déjà du bien (ou disons moins de mal) aux patients... Et ça reviendrait moins cher, forcément.

Je me demande s'il y a déjà eu des études de faites, dans certains hôpitaux, à propos de l'influence d'une alimentation simple et saine sur l'état de santé et la rapidité de guérison de leurs patients... J'ai pas trop de doutes sur le résultat si de telles études existaient.

Mélodie

Date d'inscription : 09/06/2009

http://melynae.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par -Françoise- le Ven 21 Jan 2011 - 14:41

Pripri a écrit:Je crois que les gens sont habitués à manger ce genre d'aliments sans gout ou bourrés d'additifs ou venant d'on ne sais où, ils se gavent de viande ( voir les diètes protéinées très en vogue même parmi le corps médical!!), de produits laitiers, peu de gens connaissent les alternatives possibles.

voila. Je suis d'accord.
Si personne n'achetait de la m*rde, ben, elle se vendrait pas ! C'est tout con, mais c'est ça.
Pourquoi dans certaines cantines on a réussit à améliorer la qualité? Parce que les parents se sont concertés, ont décidé de refuser cette .... nourriture et ont accepté, soit de s'investir un peu, soit de payer plus.
Pour ce qui concerne les établissements hospitaliers, c'est pareil. les patients sont-ils prêt accepter une augmentation du forfait journalier pour cela? Non, bien sur que non. Parce que la majorité s'en moquent. cf. ce que dit Pripri.
Le problème, selon moi, c'est surtout les longs séjours. Parce que si on passe 4 ou 5 jours ça va encore. Mais dans les maisons de retraite ou pour les personnes atteintes de graves maladies et en fin de vie, c'est affreux.
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Mandoline le Ven 21 Jan 2011 - 17:47

L'hôpital malheureusement je connais (par expérience personnelle et par la profession de beaucoup de mes proches!!)
Mais, on ne peut que constater que les médecins (la majorité, pas tous) n'en ont que faire d'une alimentation de qualité et de toutes les maladies que l'on peut vaincre, éviter ou aider à soigner....juste avec une alimentation saine....Et comme dit précédemment les malades (ou utilisateurs du système) s'en moquent éperdument et seraient même peut être choqués d'une quelconque bonne initiative.
Exemple très simple: pour mes angines chroniques mon osthéo m'a fortement conseiller d'arrêter tous les laitages (notamment en cas de forte crise!!)...puis plus couramment au minimum diminuer. Je ne l'ai jamais fait...jusqu'à maintenant...pour moi aucun soucis....quand j'ai dit à certains de mes proches, que mon angine pouvait "se soigner" juste en changeant d'alimentation (pas antibio, pas opération), ils ne m'ont pas cru!!Mais tout ça vous le savez pour la pluspart....
Autre exemple d'alimentation collective: la cantine de mon fils, tous les parents se plaignent que la nourriture est infâme!!! (et c'est peu dire)les enfants ne mangent quasiment rien....et comble du comble les repas sont facturés + de 8€ par gamin. Les parents ne paient que 2.5€ le repas, le reste étant pris en charge par la collectivité!!
Il y a deux ans environ, j'ai donc proposer à tous les parents qui se plaignaient de changer la cantine et de passer en bio avec surtout des légumes frais....(les prix ne pouvant être bien plus élevés que 8€ le repas) Refus catégorique des parents pour se mobiliser et aller voir les élus....conclusion j'y suis allée seule (avec un dossier comprenant exemple de cantines bio et de tarifs, exemple de cuisiniers investis de leurs missions, formations proposées même par le CNFPT pour les cantinières!!)Les élus ne m'ont JAMAIS répondu (ni oui ni non) mais en gros on en a rien à faire!!
Donc pour moi, pour avoir une meilleure restauration collective...il faut avoir les élus qui vont avec!!!
avatar
Mandoline

Age : 34
Localisation : Hautes-Alpes
Date d'inscription : 12/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par floriali le Ven 21 Jan 2011 - 19:12

Pour bien manger faut aller à l'hôpital américain, mais ça coute bonbon. Je n' y ai jamais mis les pieds.
En revanche je connais bien la nourriture des hôpitaus dits normaux, c'est effectivement sans saveur et parfois même dégueulasse.
Mais ce qui me choque le plus à l'hosto : c'est le non respect du sommeil du patient, il y a tout le temps des gens qui passent et parfois sans frapper . Le matin j'avais la stagiaire qui passait pour la tension, une autre stagiaire pour la température, l'infirmière pour la prise de sang, etc... Sans compter la nuit les infirmiers qui passent en allumant bien grand la lumière.
Et l'été s'il fait chaud pas de clim pas de possiblité d'ouvrir grand la fenêtre...
Moi c'est bien simple si j'étais valide et pas trop crevée je passsais mon temps à la cafétéria ou même j'allais me ballader. On me le repprochait évidemment.
Bref je vous le dis c'est un métier d'être malade Smile)))
avatar
floriali

Localisation : la campagne près de Paris
Date d'inscription : 30/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par TSD le Ven 21 Jan 2011 - 19:55

Je vois exactement de quoi tu parles Floriali... Lors de mes hospitalisations je me suis toujours fait cette remarque par rapport au sommeil. Et moi aussi je passais mon temps hors de ma chambre dés que possible.
De toute façon c'est jamais une partie de plaisir de se retrouver à l'hosto...
avatar
TSD

Age : 31
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/03/2009

http://cuisinevgtariennelunatique.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par sapiens le Ven 21 Jan 2011 - 19:59

Et lors d'une intervention de chirurgie, quelqu'un passe toutes les (demi?) heures la nuit suivante...j'ai cru devenir dingue!
Une fois, après l'accouchement, une aide-soignante est passée me mettre un thermomètre dans la bouche alors que j'étais au téléphone ("achcousez-moi, mais chais un therbobètre nen da pouche")
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par aurielle le Ven 21 Jan 2011 - 20:21

Panthera Pardhus a écrit: "oh ben sinon, on n'a pas le temps de leur donner à manger à tous..."
La fille d'une amie a travaillé là-bas 15 jours comme aide-soignante avant de démissionner. Elle a carrément refusé de "nourrir" les personnes âgées de cette façon, résultat: tous les papis et mamies voulaient attendre " pour manger avec la petite". Abject.
J'ai constaté la même chose lors de mon stage en maisons de retraite, celles qui le faisaient n'étaient celles qui travaillaient au quotidien là bas, mais des élèves en formation...qui palliait au manque de personnels... pas très rassurant sur leurs futurs pratiques auprès des usagers ...

J'ai vu ma mère récemment se plaindre de son menu à l'hopital: poisson, riz, potage de légumes, pain , pomme. C'était pourtant un peu plus diététique que son alimentation habituelle :p
avatar
aurielle

Age : 36
Localisation : IDF
Date d'inscription : 19/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par TSD le Ven 21 Jan 2011 - 20:39

Et puis dire lors de son entrée que l'on est végé alors là c'est vraiment terrible ! Les menus sont pires que des catastrophes.... Je me souviens notamment d'un repas œufs (en poudre complètement insipides...) à la purée (qui n'avait de purée que le nom...) et l'aide soignante me disant "bon ben on a fait ce qu'on a pu pour pas mettre de viande hein!"...
Du coup les fois suivantes je prenais de la nourriture......
avatar
TSD

Age : 31
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/03/2009

http://cuisinevgtariennelunatique.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Mélodie le Ven 21 Jan 2011 - 22:50

Ah oui, les végés à l'hosto... Les 5 jours que je suis restée à la maternité, ils se souvenaient que je ne voulais pas de viande (je n'étais pas végé à ce moment-là, mais la viande de l'hosto, non merci), résultat, en 5 jours, j'ai eu 6 fois de l'omelette (reconstituée)...
Et +1 pour le sommeil et le respect de la tranquillité en général.

Mélodie

Date d'inscription : 09/06/2009

http://melynae.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Katia le Sam 22 Jan 2011 - 21:40

Tout à fait d'accord pour le "nourriture" de l'hosto et pour le sommeil.
Moi aussi, à la maternité, ça a été l'enfer : j'ai subi une césarienne, et j'ai eu le malheur d'être dans la chambre pile en face du "local" des infirmières... Arghhhh !
En fait, ma fille ne dormait jamais (il a fallu attendre qu'une auxiliaire de puériculture expérimentée revienne pour nous montrer pourquoi : elle voulait dormir en siège exclusivement, dans la position du bébé plié en deux) et toute l'équipe de puéricultrices y est passée. Puis tous les soins aux nouveaux nés, visites médicales etc..
Pour moi, j'ai eu droit aux changements de goutte à goutte, de péridurale (grrrr, cette saloperie dans mon corps ! Evil or Very Mad), puis de pansements, puis les antalgiques, puis la tension, puis... la bouffe... etc.

Au bout de 3 jours totalement dépendante (on ne peut pas bouger même pour aller...) et dérangée constamment - évidemment ils ne passaient pas ensemble - j'étais au bout du rouleau. Je me suis entendu dire par mon charcutier - pardon, mon chirurgien obstétricien - que je faisais du baby blues !!!! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Ils n'ont pas compris pourquoi j'ai fait une telle pression pour rentrer chez moi le plus vite possible... sans même avoir le compte rendu d'opération ni celui d'hospitalisation. J'ai dû insister (et payer trèès cher) ensuite pour l'obtenir.

Conclusion pour moi, ou plutôt confirmation, je le pensais déjà bien avant pour des raisons familiales : l'hôpital est un endroit où des professionnels de santé qui se croient tout-puissants cherchent à "guérir" la barbaque, pas un endroit où on soigne un malade. Et encore moins un endroit où l'on prend soin d'une personne.
Et pourtant... j'avais fait un projet de naissance (la plus naturelle possible) et lu avec attention les droits des patients hospitalisés. http://www.aphp.fr/site/droits/documents/charte_personne_hospitalisee_2006.pdf



Katia

Date d'inscription : 07/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Katia le Sam 22 Jan 2011 - 21:44

Ah oui, je lis le fil sur la télé : et la télé à l'hôpital, mama mia !!!! Shocked Crying or Very sad

Katia

Date d'inscription : 07/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Invité le Dim 23 Jan 2011 - 8:50

ah oui, dans le cas d'une chambre partagée, c'est l'enfer : votre voisin ou voisine vous impose les pires conneries (puisque c'est lui ou elle qui paye) et c'est allumé du réveil au coucher... l'abomination absolue !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par TSD le Dim 23 Jan 2011 - 12:27

Pour le coup j'ai pris une mutuelle pour faire en sorte de pouvoir me permettre une chambre seule.... Parce qu'être à deux avec effectivement la télé en quasi H24 je l'ai vécu une fois, pas deux !!!

Et pour le comportement du personnel c'est impressionnant comme c'est différent d'un établissement à un autre... J'ai dû aller dans 5 hôpitaux différents ces dernières années, 2 cliniques privées, 3 hôpitaux publics (à cause de pathologies différentes à soigner et des spécialistes à aller voir, je n'aime pas aller dans le privé mais parfois pas le choix...je vais pouvoir faire le guide du routard des hostos à ce train là). Là où j'ai été le mieux soignée c'est justement à l'hôpital qui avait la plus mauvaise réputation : à Roubaix ! Une semaine passée là bas où ils m'ont remise sur pieds comme des chefs, l'accueil super, le boulot des médecins et infirmièr(e)s super également... Et pour les autres : une clinique très bien également, l'autre la cata complète (les infirmières désagréables au possible, le chirurgien qui a mis plus de 24h à venir me donner les résultats de l'opération...un enfer !!) pareil pour les 2 derniers hôpitaux publics : un très bien où je suis d'ailleurs suivie de façon très régulière et le dernier où ils m'ont charcuté le pied après une fracture déplacée, j'en garderai des séquelles à vie....

Donc vraiment d'un hôpital à un autre c'est hallucinant comme c'est différents....
avatar
TSD

Age : 31
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/03/2009

http://cuisinevgtariennelunatique.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Invité le Dim 23 Jan 2011 - 17:46

Katia a écrit:l'hôpital est un endroit où des professionnels de santé qui se croient tout-puissants cherchent à "guérir" la barbaque, pas un endroit où on soigne un malade. Et encore moins un endroit où l'on prend soin d'une personne.
oulalala...t'es dur avec le personnel !! que faire alors? se prendre en main de A jusqu'à Z ? je crois que c'est çà la vrai autonomie...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Pripri le Mar 25 Jan 2011 - 13:49

Cette conversation me renvoie au fait que je n'ai pas envie de reprendre mon job à l'hosto!! Je suis actuellement en congé parental mais je réfléchis au fait de demander l'agrément d'assistante maternelle. J'ai vu sur un post récent ( mais je ne sais plus lequel) que l'une d'entre vous était assmat, j'aimerais pouvoir lui poser quelques questions en mp si elle est dispo, je crois que cela pourrait faire avancer ma réflexion ( j'ai déjà rencontré des nounous mais bon...). Merci.

Pripri

Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par floriali le Mar 25 Jan 2011 - 14:01

Je fréquente un grand service hospitalier depuis de forts longues années. Je constate avec regret que les meilleures infirmières partent, parce que c'est trop le bazar, alors elles préfèrent faire le grand saut du libéral, travailler vraiment pour elle et pas pour un système désorganisé. En libéral elles s'organisent elles même et ne dépendent pas de tout un système.
Je vous jure, j'arrive même plus à joindre mon hosto.
Plus de budget, moins d'effectifs, donc plus de stress.
avatar
floriali

Localisation : la campagne près de Paris
Date d'inscription : 30/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Katia le Mar 25 Jan 2011 - 20:30

Oui, je fais le même constat que toi : ceux qui le peuvent quittent l'hôpital exactement pour les raisons que tu évoques. Une ex-copine de lycée devenue sage femme m'a raconté qu'elle avait décidé de quitter l'hosto après renouvellement de l'équipe de direction et laréorganisation de son service : plus possible de travailler dans des conditions correctes, m'a-t-elle dit.

Je sais que l'infirmière qui passait ma voir à ma rentrée chez moi avait choisi de se mettre en libéral pour pouvoir s'organiser et profiter de ses enfants. Même si elle bossait presque 7 jours sur 7 avec ses patients du quartier, elle avait tous ses après midis, chose impensable à l'hosto.

Bref, tant qu'à beaucoup bosser, autant le faire dans des conditions et à un rythme qui convient à la personne... et ne pas avoir de hiérarchie sur le dos ! Wink

Katia

Date d'inscription : 07/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Invité le Mer 26 Jan 2011 - 14:31

et une autre motivation sur lesquelles les libérales ne s'étendent en général pas trop : avec les frais de déplacement, elles gagnent 3 fois plus que salariées en hopital... (car quand elles font la tournée - soit 2 ou 3 fois par jour, départ et retour de chez elles ou du cabinet, - le déplacement est compté à chaque patient, même quand il habite en face du précédent ou du suivant dans la tournée).
En clair, la sécu paye une voiture neuve tous les 2 ans, avis aux amatrices.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par -Françoise- le Mer 26 Jan 2011 - 15:09

Oui, et heureusement pour les patients. Parce qu'à environ 5€ l'acte ( auxquels il convient de soustraire la moitié pour les taxes, impôts et charges diverses), si le déplacement n'était pas compté, tes petits vieux, ils pourraient toujours attendre leur injection!!! Elles bosseraient à perte, les pauvres.
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par TSD le Mer 26 Jan 2011 - 15:28

Les infirmières salariées à l'hosto sont mal payées, ont un boulot et des horaires de fous : le pire n'est pas une référence..... Alors je suis complètement d'accord avec la réponse de Françoise. D'autant plus qu'en passant leurs journées sur les routes il vaut mieux avoir une bonne voiture... il y a des infirmières dans ma famille, dont ma cousine qui a fini par se mettre à son compte et elle a toujours la même voiture depuis une 10zaine d'années ! Les infirmières libérales gagnent plus ou moins correctement leur vie et pour le boulot qu'elles font c'est quand même le minimum. Quand j'ai eu mon accident et qu'une infirmière passait 2 à 3 fois par jour pour les soins et les injections j'étais bien contente qu'elle fasse bien son boulot !
avatar
TSD

Age : 31
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/03/2009

http://cuisinevgtariennelunatique.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par floriali le Mer 26 Jan 2011 - 17:22

Une infirmière en libérale gagne plus qu'à lhôpital mais elle travaille beaucoup plus !
Moi je déplore que les meilleurs éléments partent; quand on est patient ça change la donne.
Ma soeurette aussi a quitté son poste pour partir très très loin. Elle me disait "c'est trop le bordel l'hôpital, j'en peux plus" Elle a eu l'oppotunité de tout quitter pour suivre son homme à l'autre bout du monde
avatar
floriali

Localisation : la campagne près de Paris
Date d'inscription : 30/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Invité le Mer 26 Jan 2011 - 18:02

je n'ai rien dit du courage, de l'abnégation, des horaires de travail des infirmières.
je n'ai rien dit non plus sur le service qu'elles rendent ni sur la tarification des actes.

J'ai dit et je répète que les libérales en milieu rural se font payer des kilomètres qu'elles ne font pas. Je n'ai rien dit d'autre que cela. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par -Françoise- le Mer 26 Jan 2011 - 18:53

Oui, et je répète que ça compense peut-être les actes pour lesquels elles/ils sont sous payés. Wink
Et en parlant de frais de déplacement, je pense que les kinés ne sont pas en reste non plus.....A vérifier, mais je crois qu'ils perçoivent des indemnités de déplacement au km plus élevés que les infirmiers. A croire que le carburant est moins cher pour les infirmiers que pour les kinés. Rolling Eyes
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Invité le Jeu 27 Jan 2011 - 8:53

je ne sais pas pour les kinés ni pour les médecins en visites à domicile, je suppose qu'ils trichent tout autant.
Mais je pense que se faire payer pour ce que l'on n'a pas fait, c'est du vol.
Moi qui suis au chomage, je n'arrive pas à plaindre ces malheureuses infirmières libérales qui font des horaires de dingue (choisis et acceptés en toute liberté) pour gagner un max.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Invité le Jeu 27 Jan 2011 - 9:39

le chomage rend-t-il aigri ? Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Mélodie le Jeu 27 Jan 2011 - 9:52

Une infirmière libérale conventionnée doit facturer ainsi ses déplacements, ce n'est pas un choix de sa part (à partir du moment où elle est conventionnée).
Source, voir le paragraphe déplacements.

(j'ai cherché parce que je sais que pour les taxis, dans certains départements au moins, c'est le cas aussi, ils sont censés retourner à leur base entre 2 clients, même si ces derniers sont à 100m l'un de l'autre et que leur base est à 50 km. Ils ne le font pas en général, mais s'ils se font contrôler et que le tarif affiché sur le taxi ne correspond pas à la distance à leur base, ils sont en faute, donc ils facturent quand même le déplacement non effectué)

Mélodie

Date d'inscription : 09/06/2009

http://melynae.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par floriali le Jeu 27 Jan 2011 - 12:12

Raymond Pin j'ai envie de te dire, mais fais tes études 'infirmière il n'est jamais trop tard !
Même aide soignant tu t'y retrouveras.
Je ne déifie pas les infirmières, j'en ai rencontré certaines froides et sèches, qui faisaient le strict minimum ou étaient tout le temps en arrêt maladie, mais elles font un boulot souvent ingrat, qui use vite. Et pas de chomage dans ces professions.
Ma soeur infirmière n'a jamais arrêté en 15 ans de vie professionnelle, heures sup, intérim pendant ses congés , sans aucun problème. Certains font même quasi 2 plein temps (ce qui est totalement fou à mon avis, mais c'est un autre sujet)
avatar
floriali

Localisation : la campagne près de Paris
Date d'inscription : 30/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par -Françoise- le Jeu 27 Jan 2011 - 12:33

raymond pin a écrit:Mais je pense que se faire payer pour ce que l'on n'a pas fait, c'est du vol.
Et de payer des clopinettes pour un travail consciencieux, ce n'est pas du vol ?
Les américains disent: "si tu paies des cacahuètes, tu as des singes......."

Que tu t'en prennes aux médecins (qui ne font presque plus de visites à domicile) ou aux kinés, passe encore (encore que..), mais les infirmiers, non!! Les déplacements font partie des trucs où ils se font le plus avoir!!! Shocked

Là, tu es assis sur la branche que tu es en train de scier. Réfléchi un peu!!
Surtout toi qui habite à la campagne.
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par TSD le Jeu 27 Jan 2011 - 13:38

Qu'on s'en prenne aux cliniques privées qui ne voient les malades qu'en terme de rentabilité et aux médecins qui font des dépassement d'honoraires hallucinants ou ceux qui font mal leur boulot, ok ! Mais s'en prendre aux infirmières quand on voit le boulot qu'elles font franchement c'est navrant....
Et je n'ai jamais vu une infirmière libérale rouler en porche, ni vivre dans des "châteaux" (contrairement à des médecins.....)
avatar
TSD

Age : 31
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/03/2009

http://cuisinevgtariennelunatique.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par belgicien le Jeu 27 Jan 2011 - 15:10

Bonjour,

Pour en venir au fil conducteur du sujet, à savoir les repas du patient en hôpital et pour apporter ma contribution:

D'accord, bon nombres d'hôpitaux sont avant tout des entreprises commerciales, d'accord aussi que les patients âgés sont parfois négligés par manque de temps ...etc...

Cela étant, j'ai pu être hospitalisé, pendant 5 mois, dans une clinique où les repas étaient équilibrés et variés, adaptés aux patients, tenant compte de ses habitudes et contraintes alimentaires (Hallal, hypocalorique, sans sauces, diabétiques, végétariens, végétaliens...etc) avec rendez-vous hebdomadaire avec une diététicienne.

Bref, le niveau nutrition était là-bas optimal

Mais il faut dire que c'est une clinique d'un quartier huppé, où les patients sont issus de bonne famille et que cette clinique est réputée en matière de TCA.

Ceci explique celà

avatar
belgicien

Age : 33
Localisation : LIÈGE (BRX)
Date d'inscription : 24/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par sapiens le Jeu 27 Jan 2011 - 22:23

Le service est donc à la mesure du porte-monnaie... magnifique...
(hs: belgicien, j'adore ton pseudo, d'où qu'il vient?)
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par -Françoise- le Jeu 27 Jan 2011 - 23:02

belgicien a écrit:cette clinique est réputée en matière de TCA.
C'est quoi le TCA?
Belgicien, tu as raison de recentrer le débat.
Peut-être pourrais-tu passer par la case présentation. C'est l'usage ici. Smile



sapiens a écrit:Le service est donc à la mesure du porte-monnaie
Oui, enfin plutôt l'hôtellerie restauration, dans ce cas.
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par iria le Jeu 27 Jan 2011 - 23:51

TCA, je crois que c'est Troubles du Comportement Alimentaire.

iria

Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 29/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par belgicien le Ven 28 Jan 2011 - 10:17

Oui en effet, TCA = trouble du comportement alimentaire. Donc il est un peu normal que dans ce genre d'établissement une certaine attention soit donnée à l'alimentation. Ceci dit, y sont traités d'autres cas, et ils sont logés à la même enseigne.

Lorsqu'il est dit plus haut "le service est à la hauteur du porte-monnaie"...
Pas forcément, avec une assurance quelconque vous ne payez pas grand chose ou presque rien.

Ce que j'en dis finalement, c'est qu'il est important de bien s'entourer, pour être bien conseiller au moment opportun, sur l'endroit où se rendre.
Et le cas échéant ne pas hésiter à passer les frontières.
avatar
belgicien

Age : 33
Localisation : LIÈGE (BRX)
Date d'inscription : 24/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Invité le Ven 28 Jan 2011 - 10:54

belgicien a écrit:
Et le cas échéant ne pas hésiter à passer les frontières.

Je comprends que chaque cas est différent...pour ma part , aller à l'hosto à plus de 100 bornes c'est déjà toute une aventure ( et, oui en campagne, il n'y a plus rien de proximité...) alors passer les frontiéres pour se faire soigner sans complémentaire : il faut des moyens.
Derniérement, je suis allé au CHU pour me faire traiter un truc rare ( que je ne pouvai soigner par moi-même) : pour le repas , j'ai dit que j'étais végétarien = c'est la même chose que le repas normal sauf sans viande ! la purée baigne dans un jus de sang...résultat, j'ai payé de ma poche 152 euros pour la journée d'hosto...ils m'ont plus revu pour la suite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par belgicien le Ven 28 Jan 2011 - 11:21

Lorsque je disais passer les frontières, je pensais à allier un séjour à l'étranger pour utiliser différents services.

Par exemple, si vous nécessitez un opticien, un dentiste, une petite intervention chirurgicale... etc... il est parfois bien moins cher de prendre un vol pour Bangkok, 1 mois d'hôtel et ces différentes prestations de santé que d'aller chez les professionnels du coin.
Il existe bien sûr d'autres destinations plus proche (Hongrie, Tunisie) pour le tourisme médical.

152 euros pour une journée d'hosto, n'a cependant rien d'exceptionnel.
avatar
belgicien

Age : 33
Localisation : LIÈGE (BRX)
Date d'inscription : 24/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par floriali le Ven 28 Jan 2011 - 11:50

Je n'irai pas personnellement me fiare soigner à l'étranger. Sauf si j'y suis déjà et que je sais les structures bonnes (ex:Bangkok)
Je n'irai certainement me faire soigner les dents à l'étranger. Mon ami a hésité un temps. Là bas ils font tout d'un coup, puis il n'y a pas de service après vente. Finalement il a trouvé un super dentiste qui a fait un boulot d'enfer. Un mec avec une conscience pro énorme et bien formée. Malgré le cout que ça a représenté il ne regrette rien. Bon heureusement y'a eu la famille pour aider un peu Smile
avatar
floriali

Localisation : la campagne près de Paris
Date d'inscription : 30/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par TSD le Ven 28 Jan 2011 - 12:25

En France nous avons encore la chance d'avoir de bons hôpitaux publics, qu'il faut défendre d'ailleurs !!! Alors je ne vois pas l'intérêt d'aller dans des cliniques privées où les médecins se permettent des dépassements d'honoraires ahurissants et encore moins d'aller à l'étranger pour se faire soigner.... Ce qui d'ailleurs ne collerait pas du tout avec mes valeurs.

Après c'est comme dans toutes les professions : ceux qui bossent bien, qui ont une conscience professionnelle et...les autres ! Le souci c'est qu'ici on parle de santé donc il faut bien se renseigner avant de consulter un spécialiste. Mais on est loin d'être les plus mal lotis en France même si avec le temps cette qualité des soins très reconnue dans notre pays va progressivement disparaitre, comme la plupart de nos acquis sociaux d'ailleurs....
avatar
TSD

Age : 31
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/03/2009

http://cuisinevgtariennelunatique.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Invité le Ven 28 Jan 2011 - 13:00

Dempsey a écrit:Derniérement, je suis allé au CHU pour me faire traiter un truc rare ( que je ne pouvai soigner par moi-même) : pour le repas , j'ai dit que j'étais végétarien = c'est la même chose que le repas normal sauf sans viande ! la purée baigne dans un jus de sang...

Par contre, si tu prends un vol long courrier, tu demandes un menu végétarien, et ben t'auras vraiment un menu végétarien... ils font même la distinction si tu manges des produits laitiers et des oeufs.
Y'a un truc qui m'échappe... confused

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par belgicien le Ven 28 Jan 2011 - 14:40

magnierc a écrit:
Dempsey a écrit:Derniérement, je suis allé au CHU pour me faire traiter un truc rare ( que je ne pouvai soigner par moi-même) : pour le repas , j'ai dit que j'étais végétarien = c'est la même chose que le repas normal sauf sans viande ! la purée baigne dans un jus de sang...

Par contre, si tu prends un vol long courrier, tu demandes un menu végétarien, et ben t'auras vraiment un menu végétarien... ils font même la distinction si tu manges des produits laitiers et des oeufs.
Y'a un truc qui m'échappe... confused

Puis sur un vol long courrier, lorsque l'on demande un menu autre que le menu normalement servi... on reçoit son repas avant les autres...
avatar
belgicien

Age : 33
Localisation : LIÈGE (BRX)
Date d'inscription : 24/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Juaym le Ven 28 Jan 2011 - 15:07

belgicien a écrit:il est parfois bien moins cher de prendre un vol pour Bangkok, 1 mois d'hôtel et ces différentes prestations de santé que d'aller chez les professionnels du coin.
Dans une démarche de simplicité volontaire n'est-ce pas un peu... contradictoire?
avatar
Juaym

Localisation : Liège (Tournai-Metz)
Date d'inscription : 30/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par floriali le Ven 28 Jan 2011 - 15:27

Et si t'as un cancer avec de multiples chimio ? Pas possible
Et si tu attends une greffe ? Impossible sauf en Chine où on connait la date de sa greffe puisque ce sont les condamnés à mot à qui l'on prend les organes.Hype glauque, je péférerai mourir.
avatar
floriali

Localisation : la campagne près de Paris
Date d'inscription : 30/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par -Françoise- le Ven 28 Jan 2011 - 16:01

TSD a écrit:Alors je ne vois pas l'intérêt d'aller dans des cliniques privées où les médecins se permettent des dépassements d'honoraires ahurissants
TSD, j'ai l'impression que tu vis dans un pays bicolore: c'est noir ou blanc pour toi....
Je peux t'assurer que je suis allée accompagner une vieille tante au CHU de Lille justement, et qu'elle s'est pris un dépassement d'honoraires énorme.
Je peux t'assurer que j'ai bénéficié d'une intervention chirurgicale il y a un peu plus d'un an dans une clinique privée de ma région, et que là, par contre, il n'y a pas eu de dépassements d'honoraires.
TSD a écrit:Après c'est comme dans toutes les professions : ceux qui bossent bien, qui ont une conscience professionnelle et...les autres !
voila, c'est exactement ça.

TSD a écrit:encore moins d'aller à l'étranger pour se faire soigner.... Ce qui d'ailleurs ne collerait pas du tout avec mes valeurs.
Là, nous sommes bien d'accord.
D'ailleurs je ne te comprends pas du tout, Belgicien, lorsque tu viens écrire des choses comme ça, dans ce forum.......

édit pour orthographe.


Dernière édition par -Françoise- le Ven 28 Jan 2011 - 17:42, édité 1 fois
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'hôpital

Message par Invité le Ven 28 Jan 2011 - 16:15

-Françoise- a écrit: D'ailleurs je ne te comprends pas du tout, Belgicien, lorsque tu viens écrire des choses comme ça, dans ce forum.......

Il faut croire françoise, qu'il y a différente degré en SV (et à l'hôpital ): une classe "affaire" en transat sur le pont supérieur en route vers bangkok pour se faire soigner.........nous ne sommes pas du même monde, mais pourquoi pas ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum