Documentaire Arte "Tokyo Freeters"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Documentaire Arte "Tokyo Freeters"

Message par Invité le Jeu 10 Fév 2011 - 15:12

- il sera rediffusé sur arte le Mardi, 15. février 2011, 03h45
- il est visionnable en ligne gratuitement : http://videos.arte.tv/fr/videos/tokyo_freeters-3685948.html

C'est un documentaire sur les "freeters" (les jeunes qui vivent de petits boulots précaires) et le mouvement "neet" (ceux qui ne cherchent pas de boulot du tout). Ca traite du sens du travail. La fracture entre le statut protégé en CDI et les autres. Travailler moins, gagner moins mais vivre plus. Au Japon.

Assez hallucinant. J'avais gardé l'image des Japonais embauchés à vie... j'étais long de penser que le travail était devenu aussi précaire au Japon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire Arte "Tokyo Freeters"

Message par Invité le Ven 11 Fév 2011 - 7:57

Merci de l'info, je vais le programmer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire Arte "Tokyo Freeters"

Message par Katia le Ven 11 Fév 2011 - 9:55

Merci Magnierc pour le lien, c'est passionnant !
Je savais que la récession économique japonaise dans les années 1990 avait fait des "dégâts sociaux", mais à ce point-là... Impressionnant aussi, cette société bâillonnée et tournée vers la compétition à outrance, qui refuse de voir qu'elle exclue elle-même un tiers de la population.
Vraiment à voir, ça donne à réfléchir.

Katia

Date d'inscription : 07/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire Arte "Tokyo Freeters"

Message par Invité le Ven 11 Fév 2011 - 17:11

Katia > Contente que ça t'aie plu !

Je savais déjà que le Japon était très orienté vers le service (il y a toujours des vendeurs et des gardiens de tout, partout et tout le temps). Naïvement, j'avais pensé que c'était bien : "au moins, ça donne du travail à des gens". Ben là... c'est la douche froide de réaliser que les conditions de travail de ces petits boulots sont inhumaines :(

J'avoue que ça me révolte : déjà c'est un boulot pas intéressant / pas valorisant. Mais en plus ! les conditions de travail (salaire / protection sociale...) sont mauvaises. C'est plus une vie, là c'est vraiment de la survie.

Et puis voir un exemple d'un pays qui se développe, et que ça n'améliore pas la situation des "pauvres", c'est triste (c'est pas pareil d'en avoir entendu parler et de le "voir").

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire Arte "Tokyo Freeters"

Message par Katia le Sam 12 Fév 2011 - 13:53

C'est vrai que c'est triste de voir cette situation, mais ça m'appelle 2 avis :

- le premier, c'est que les Japonais ont le choix entre un emploi à vie (pour quelques "privilégiés", même si cette société refuse de reconnaître qu'elle exclut volontairement tous les autres) avec manifestement des cadences infernales - à un moment, ils parlent des morts par overdose de travail - et des jobs hyper précaires (intérim, temps partiel subi) pour une partie importante de la population, les contraignant à cumuler ces jobs mal payés, exploités, à vivre de rien ou si peu, et à être rejetés comme des fainéants par "la société".
Ben, perso, je ne trouverais pas mon compte dans cette alternative ! pale

- le 2e, comme tu dis, c'est que... ce n'est pas parce qu'un pays se "développe" qu'il améliore le sort des pauvres. Plutôt que ça détruit les structures sociales en place, et avant que de nouveaux modèles apparaissent et les remplacent, il y a de l'eau qui a coulé sous les ponts et des gens qui en ont beaucoup souffert !
Bref, les problématiques habituelles du "développement"... je les trouve sous-jacentes dans ce documentaire, vraiment à plusieurs niveaux de lecture.

Katia

Date d'inscription : 07/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire Arte "Tokyo Freeters"

Message par Invité le Lun 14 Fév 2011 - 9:39

Katia a écrit:- le premier, c'est que les Japonais ont le choix entre un emploi à vie avec manifestement des cadences infernales - à un moment, ils parlent des morts par overdose de travail - et des jobs hyper précaires (intérim, temps partiel subi) pale
. L'emploi à vie et se vouer corps et âme à son employeur, c'est en train de s'effriter, je pense. Il n'y a pas que le problème des heures sup non payées. Moi, je connais mieux la Corée (les méthodes de travail sont assez similaire à mon avis), et en gros, déja tu finis tard le soir mais en plus, si le chef a décidé d'aller au restau et ben tout le service est obligé de suivre... et si après le chef a décidé d'aller dans un bar et ben tout le monde est obligé de suivre aussi. Bref, il y a tout un côté "social" à assurer. Résultat, toute la vie tourne autour du boulot ! C'est assez affreux... Ca parait inévitable que des gens commencent à refuser ce système.

Katia a écrit:
- le 2e, comme tu dis, c'est que... ce n'est pas parce qu'un pays se "développe" qu'il améliore le sort des pauvres. Plutôt que ça détruit les structures sociales en place, et avant que de nouveaux modèles apparaissent et les remplacent, il y a de l'eau qui a coulé sous les ponts et des gens qui en ont beaucoup souffert ! Bref, les problématiques habituelles du "développement"... je les trouve sous-jacentes dans ce documentaire, vraiment à plusieurs niveaux de lecture.
Je voyais pas ça exactement sous cet angle, mais formulé comme ça, c'est tout à fait éclairant Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum