Soutien-gorge. On les brûle?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soutien-gorge. On les brûle?

Message par nodame le Mar 21 Juin 2011 - 14:27

Rappel du premier message :

Sujet divisé depuis celui sur les soldes

Mélanie D. a écrit:Je ne fais jamais les soldes mais cette année, grande exception (encore que je vais attendre la fin de la fin des soldes pour y mettre un bout de nez !). Pourquoi grande exception ? Ben parce que les sous-vêtements et chaussettes d'une part je ne les achète pas en friperie ! D'autres part ceux qu'on trouve sur les boutiques bio euh comment dire ... ce n'est pas mon truc du tout ! Déjà que j'ai une horreur des soutien-choses alors en plus si je les trouve moches ... Sleep

- hors-sujet on Embarassed - Ne mets pas de soutien-gorge c'est encore plus simple. Entre les gens qui disent qu'ils ne servent à rien et ceux qui assurent que si... j'ai décidé de croire les premiers ^^ Bon, jusque là c'était facile avec mon petit B, maintenant que ca augmente avec la grossesse... on verra si je tiens, mais pour le moment ca passe. Je vous dirai dans 10 ans le résultat Laughing - hors sujet off -

Sinon, je faisais les soldes avant pour profiter des prix plus bas, mais au final je tombais rarement sur l'habit dans la taille que je voulais...
Maintenant que j'essaie de tendre vers la SV, j'ai suffisamment d'habits comme cela, mais à vrai dire, je ne les avais pas fait l'année passée non plus parce que j'habite dans la cambrousse, que c'est compliqué pour aller en ville et que je déteste ne pas essayer mes habits (donc pas de commande en ligne). Il y a des avantages à vivre dans un endroit paumé, on dépense moins d'argent!


nodame

Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas


Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par RenardRoux le Mer 6 Mar 2013 - 13:19

Je ne juge pas tu sais... Moi j'ai été (trop?) généreusement pourvue, et j'imagine l'excès inverse... C'est pas facile!

Quand j'ai besoin de ne pas laisser voir que je suis "sans soutif" ("le sein rebelle" PT de rire ) je mets un petit débardeur moulant... comme je trouve ça très confortable, je vais sûrement essayer de me coudre des "brassières", comme des débardeurs courts (sous les seins) juste pour éviter de me retrouver le téton pointant sous une chemisette par exemple
Franchement, malgré mon "équipage", personne n'a encore eu de regard particulier vers ma poitrine... L'été je ne sais pas comment je ferai, sûrement la technique du mini-débardeur-brassière... je verrai

RenardRoux

Date d'inscription : 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Invité le Ven 8 Mar 2013 - 10:15

Ahah oui on ne choisit pas sa taille ^^

Alors premier test! J'ai choisi un tshirt blanc XD (fada XD) bref j’avais ma veste donc no problème, c’était très bien moins de contrainte, je respirais mieux aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par RenardRoux le Ven 8 Mar 2013 - 12:54

Ado j'ai quand même eu des collègues/connaissance à ma mère qui se sont permis des "ah non mais faudrait la faire opérer, la pauvre" (genre elles étaient pas envieuses et jalouses!!!)
Pendant un moment ça m'a sévèrement complexé. Même en portant des brassières de sport, en me bandant la poitrine (oui oui j'ai essayé) rien à faire! J'avais toujours des formes de... ben des formes quoi...
Et puis au bout d'un moment, je me suis dit que c'était complètement idiot de ne pas être d'accord avec ce que j'avais, surtout que c'est ce que pas mal de filles voudraient!... "Jamais contente" comme on dit.
Maintenant je m'accepte comme je suis, souvent je rigole de mon "équipement de série" (genre quand je passe de profil dans un endroit étroit, tout passe, et PLOP la poitrine coince... je tire un coup et PLOUP ça décoince... ça fait très hentai... PT de rire )

Le sans-soutif pour moi c'est déjà le confort +++, plus d’œdèmes... Ensuite faut voir avec le temps mais même si ce n'est pas "miraculeux" (je n'attends pas ça non plus) j'ai l'impression que ça raffermit nettement.
avatar
RenardRoux

Age : 31
Localisation : Dans le Berry
Date d'inscription : 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Invité le Dim 10 Mar 2013 - 22:03

Mdr c'est clair que le regard des autres n'aide pas.

Quoi que pour mon cas je n'ai pas trop eu de souci j'ai triché jusqu'au lycée. Et après, j'ai eu des petits amis (bon très tard certes) qui n'ont pas critiqué mes seins, j'ai dû avoir une remarque d'un inconnu et ses potes ce sont foutu de sa tête, car j'ai répondu du tac au tac.
Non honnêtement c'est vraiment mon propre regard, je ne me voyais pas femme, en plus je fais 1m78 ce qui n'a pas aidé. Je les ai vraiment faits pour moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Rochelle le Jeu 11 Avr 2013 - 7:55

http://www.ledauphine.com/france-monde/2013/04/10/et-si-le-soutien-gorge-etait-inutile
Very Happy

Rochelle

Date d'inscription : 11/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Nurja le Lun 6 Mai 2013 - 21:34

Invité a écrit:et il parait que la production de la soie, c'est pas beau non plus...
Pour la laine, il existe des laines "bio". Mais je sais pas quelles sont les contraintes au niveau de la qualité de vie des animaux.
Côté conditions de vie, quasi la même chose que dans le non bio. La différence tient surtout à l'alimentation et aux antibiotiques, hormones, etc.

Mélanie D. a écrit:
- empêcher qu'on voit mes tétons à travers mon tee-shirt moulant
Dans ce cas ne pas mettre de T-shirt moulant Razz
Ou se dire que ce n'est pas grave qu'on voit les tétons... Mr Green

mary a écrit:Et puis, ça permet de moins transpirer de dessous les seins aussi...
C'est amusant, perso, je transpire moins depuis que je ne porte plus de soutiens. Et mon 95D semble bien tenir le coup.

Nurja

Date d'inscription : 06/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par cervesia le Dim 19 Mai 2013 - 15:53

c'est effectivement une femme qui a inventé le soutien gorge
http://www.cadolle.com/fr/histoire

donc au début c'est la contrainte du corps par effet de mode -je vais passer sur les diktats religieux....- puis ça devient un objet de séduction pour arriver enfin à notre époque : confort, bien être, santé

soutien gorge ou pas ? c'est selon mon humeur du moment ;j'ai aussi fait une réduction mammaire suite à une grosse perte de poids et pour soulager mon dos ; résultats satisfaisants bien que le chirurgien n'en ai pas assez enlevé à mon gout ! ça fait plus de 10 ans et ils se sont de nouveau un peu 'rempli' et j'aimerais toujours ne pas en avoir -mode j birkin- car j'ai toujours pensé que les gros seins sont une hyper sexualisation de la femme et que ben crotte ras le bol ! 'monsieur veuillez me regarder dans les yeux s'il vous plait ; plus haut les yeux !' Rolling Eyes
j'ai depuis quelques années opter pour la plus totale neutralité sexuelle donc mon soutien gorge doit être fonctionnel sinon rien
avatar
cervesia

Age : 63
Localisation : meuse
Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Philomenne le Dim 19 Mai 2013 - 16:44

cervesia a écrit:j'ai depuis quelques années opter pour la plus totale neutralité sexuelle donc mon soutien gorge doit être fonctionnel sinon rien

Je ne comprends pas très bien ce que tu entends par là. "Neutralité sexuelle" ? Je dois dire que c'est assez opaque pour moi.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par cervesia le Dim 19 Mai 2013 - 18:49

abstinence volontaire ma chère, une forme de simplicité volontaire dans les sentiments

Spoiler:
(ex : j'ai bien assez donné dans les histoires d'amour ; maintenant que je suis 'grande' j'ai compris que l'amour et le sexamour sont des pièges dans lesquels hommes et femmes se font prendre afin de perpétuer l'espèce mais surtout la société de consommation
pour moi, maintenant ça me fait l'effet des grands tortillons jaunes adhésifs pour attraper les mouches)
avatar
cervesia

Age : 63
Localisation : meuse
Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Philomenne le Dim 19 Mai 2013 - 18:57

Shocked Bon. Totalement hors de mes capacités de compréhension, je le crains mais soit. L'important est que cela te convienne...

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Miaou_Sauvage le Dim 19 Mai 2013 - 20:28

Je dois être une extraterrestre alors ... 34 ans de vie commune le 19 mai, qu'on se redit OUI tous les ans ... qu'on reste d'heureux amants . Ceci dit Rien n'est jamais acquis !!!
Mais vivre avec un autre "humains" c'est vrai n'est pas de tout repos Smile
Ceci dit c'est vrai que je ne suis pas "grande" : 1, 56 m
Le tout c'est d'être bien dans sa vie .
PS : je rajoute quand même que mariée avec un ami d'enfance à 19 ans moins 15 jours, j'ai divorcé à 22 ans : ce mari là est parti avec ma meilleure copine de l’école d’infirmière. ... et il a redivorcé il y a 4 ans pour vivre avec la meilleure amie de sa femme ...
REEDITE : je suis HS ... Embarassed
avatar
Miaou_Sauvage

Age : 61
Localisation : 95
Date d'inscription : 30/09/2007

http://www.miaouzdays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Panthera Pardhus le Dim 19 Mai 2013 - 21:03

Je trouve dommage d'associer immanquablement soutien-gorge non "fonctionnel" et sexe. Ce qui signifie que l'on s'interdit de porter quelque chose de joli pour ne pas que l'on pense que l'on est un objet sexuel. Pourtant on ne se balade pas en soutien-gorge, il y a une pièce de vêtement par dessus.
Pareil pour les grosses poitrines, je comprends mal l'amalgame avec une hyper-sexualisation. Il y a aussi des grosses poitrines naturelles et je pense que tout est question d'attitude et aussi de regard sur soi-même. Accepter les attributs de sa féminité et sa féminité comme des choses naturelles.
De même que je trouve particulièrement triste de réduire l'amour et/ou le sexe à des questions mercantiles ou de procréation.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par iria le Dim 2 Juin 2013 - 14:13

J'ai essayé de ne pas porter de soutien-gorge après vous avoir lu. J'avais déjà essayé il y a des années par ce que j'en avais marre de ce truc, mais on m'avait fait comprendre que non, ça ne se fait pas (la nature m'a généreusement pourvu, du coup ça devait déranger).

Nouvel essai donc, je me suis sentie très bien au début, un peu comme si j'étais libre et débarrassée d'une contrainte. Sauf qu'au bout de quelques jours, j'ai eu mal aux seins. Genre très mal.Je me suis dit qu'il fallait que les choses se remettent en place, que c'était normal. Au bout d'une semaine, j'ai quand même remis un soutien-gorge ne sachant pas quoi faire. En l'enlevant, j'avais quand même mal, je me disais que ça allait bien finir par passer.

En fait, je suis enceinte, et j'ai testé au tout début de la grossesse. Du coup, je réessaierai plus tard, je reste persuadée que c'est quelque chose de bien.

iria

Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 29/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Cerise le Dim 2 Juin 2013 - 14:36

En voilà une bonne nouvelle !
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par iria le Dim 2 Juin 2013 - 14:38

Merci.

iria

Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 29/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par cervesia le Dim 2 Juin 2013 - 16:14

ah ben en début de grossesse, c'est sûr, les seins prennent une nouvelle orientation !
Volumes, hormones, tout est fait pour préparer le terrain du petit bout d'homme qui vient de squatter ton bedon.
Et seins sensibles seins fragiles.
Si tu peux masse-toi les matins et soirs, ça te soulagera.
avatar
cervesia

Age : 63
Localisation : meuse
Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par ludivine le Dim 2 Juin 2013 - 19:00

Félicitations, il vaut mieux reporter l'essai
avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Florence Bl le Dim 2 Juin 2013 - 21:59

Félicitations Very Happy
avatar
Florence Bl

Age : 51
Localisation : Rennes & Paris
Date d'inscription : 06/07/2012

http://www.caput-draconis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Lolly le Lun 3 Juin 2013 - 9:38

Félicitations Iria!!

C'est marrant, le ressenti de chacune: je suis enceinte également et je ne supporte plus aucun soutien-gorge! j'ai beaucoup moins mal aux seins (voire plus du tout) depuis que j'ai arrêté d'en mettre. (Mais bon, je n'étais pas non plus une acharnée du soutif avant Wink )


_________________
Always look at the bright side of life
avatar
Lolly
Administrateur

Age : 43
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 02/01/2011

http://innaturalibulle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Invité le Lun 3 Juin 2013 - 18:37

Comme minilolly, je ne supportais plus le soutien gorge quand j'étais enceinte. C'est depuis ma première grossesse que cet accessoire est définitivement sorti de ma garde robe!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Florence Bl le Mer 5 Juin 2013 - 19:31

Personnellement, j'ai commencé à ne plus trop supporter les soutien-gorges suite à la naissance de mon fils (pareil avec les tampons et pas mal d'autres choses, du reste). Mais c'est seulement maintenant, c'est à dire presque cinq ans après, que je me lance à ne plus en porter, grâce entre autres à ce fil de discussion. Je n'ai pas encore beaucoup de recul, puisque c'est seulement le troisième jour que je n'en porte plus de toute la journée (avant, je me contentais de l'enlever dès que je rentrais chez moi). Mais je pense que je vais adopter le "sans", parce que je respire mieux, je n'ai plus mal nulle part, et je me tiens beaucoup plus droite. Et visiblement, personne ne voit la différence si j'en porte ou pas ! Alors, ça me va plutôt bien.
avatar
Florence Bl

Age : 51
Localisation : Rennes & Paris
Date d'inscription : 06/07/2012

http://www.caput-draconis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par iria le Mer 5 Juin 2013 - 22:39

@ minilolly félicitations.

Je le suporte encore pendant la journée, mais ça fait des années que la fin de la journée de travail est marquée par l'enlèvement du soutien gorge. Je pense que cet hiver (après la saison), je vais tester sans tout le temps. Au pire, si je me sens gênée, je mettrais un pull.

iria

Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 29/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par sganarelle le Mar 25 Juin 2013 - 20:58

Bonjour à toutes!
Bon alors juste pour vous tenir au courant de mon expérience sans soutien-gorge. J'ai arrêté mi février et aujourd'hui je n'en porte plus du tout! Je ne suis plus gênée, même si je l'étais un peu au début que ça se voit. Parfois j'en remets si j'ai un haut serré mais je n'aime pas du tout ça, être serré, avoir des marques, c'est étouffant. Voilà, expérience concluante pour moi, je vote sans!

sganarelle

Date d'inscription : 27/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par wiine le Jeu 4 Juil 2013 - 14:57

Perso j'en porte quand ça me chante, c'est vraiment une question d'habitude. Comme beaucoup, je mets un débardeur en dessous de mon t-shirt ou pull pour que ça se voit moins, on a quand même sa pudeur ^^
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Marilisa le Mer 18 Sep 2013 - 12:14

des soutifs j'en porte toujours pour éviter que mes tétons se pointent sous la chemise, mais je m'en débarrasse dés-que je franchis le pas de la porte pour leur donner plus de liberté et quand la poitrine est trop peu encombrante c'est difficile de se balader sans ce support.

Marilisa
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Philomenne le Mer 18 Sep 2013 - 14:15

marilisa a écrit:(...) quand la poitrine est trop peu encombrante c'est difficile de se balader sans ce support.
Ce n'est pas plutôt le contraire ? scratch

A part ça, je t'invite à aller te présenter dans la section idoine. Merci.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Invité le Mer 18 Sep 2013 - 16:01

En fait, je pourrais comprendre ce que dit Marilisa, je suis un peu dans le même cas. Je fais "idéalement" du 90A (autant dire que je dois habituellement acheter du 85A et ajouter une rallonge). Les tétons qui pointent, à cette taille-là, ça fait jeune demoiselle en début de puberté, c'est ça que je trouve gênant :/
Du coup, j'en porte peu souvent, mais quand j'en porte, c'est dans ce cas...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Panthera Pardhus le Mer 18 Sep 2013 - 17:25

marilisa a écrit:des soutifs j'en porte toujours pour éviter que mes tétons se pointent sous la chemise, mais je m'en débarrasse dés-que je franchis le pas de la porte pour leur donner plus de liberté et quand la poitrine est trop peu encombrante c'est difficile de se balader sans ce support.
Tétons sous chemise pointant ou pas
Spam dans sept jours éviteras
Ou bannissement tu subiras.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par fanou le Ven 20 Sep 2013 - 11:29

Pour ma part, j'ai une poitrine que l'on pourrait qualifier de "lourde", je dois faire du 105D !!!!! j'en suis pas vraiment sûre vue que j'achète très rarement des soutiens-gorges.
J'en ai porté longtemps, et puis, lorsque j'ai dû me mettre à maçonner, et bien, ils m'ont bien gêné, j'ai dû les ôter pour pouvoir continuer confused  pourquoi ??? j'en sais rien du tout, c'est juste que cela me tirait trop dans le dos.
Depuis, j'ai pris l'habitude d'en porter seulement lorsque j'en ressens le besoin.
Au début, c'était difficile de sortir sans, j'avais "un peu honte" car, une grosse poitrine, ça ballote un peu (la mienne du moins Wink ) et puis, quand je me suis blessée le dos, je ne pouvais plus attacher le SG donc, j'ai laissé tomber et je me suis habituée à ne plus en mettre. Comme je le disais plus haut, maintenant, c'est selon ce que je ressens, des fois oui, des fois non mais, jamais une journée entière, cela pèse trop sur mes épaules et certains muscles du dos.
avatar
fanou

Age : 56
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 06/08/2011

http://revesdefibres.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Cinderella83 le Dim 13 Oct 2013 - 14:50

j'ai eu 4 enfants et j'ai toujours porté un soutif, mais jamais serré, qui ne comprime ni les seins ni, et surtout, le dessous.

A mon âge canonique, ils ne tombent pas, ou presque, car ayant pas mal maigri ces derniers mois, ils n'ont pas la même fermeté qu'avant;
un bon conseil pour celles qui ne veulent pas en porter (je n'ai pas lu toutes les pages alors vous m'excuserez si le sujet à déjà été traité) il y a des trucs infaillibles pour que ces précieux seins, gages de féminité, restent en place - s'ils ont une taille "normale" of course ! - les baigner à l'eau froide, soit avec une pomme de douche soit avec une grosse éponge dont on fait couler l'eau et cela pendant un bon moment que ce soit l'été ou l'hiver.
Autre chose : debout devant la glace : serrer les mains très fort à la hauteur des seins, bras horizontaux et repliés, en comptant jusqu'à 6, recommencer l'opération tout le temps que vous le désirez ou le pouvez, en expirant, faites attention à laisser les épaules basses -c'est pourquoi la glace est indispensable au début -
si vous faites cela tous les jours au moment de votre douche, vos siens "tiendront" tout seuls.

Autre chose, importante ! éviter les régimes.... et les sports qui les font sauter, très mauvais pour les fibres qui les soutiennent !!
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Cerise le Dim 13 Oct 2013 - 15:11

  ça me fait penser à ce merveilleux dessin animé, Persépolis, et aux conseils de la grand-mère : (patientez 20 secondes)
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Cinderella83 le Dim 13 Oct 2013 - 15:20

Joli, merci.
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Yoh le Dim 13 Oct 2013 - 16:16

Voilà un sage conseil...

J'ai abandonné cet objet de torture sauf dans certains cas, depuis plus de 2 ans. Il comprime en dessous deux petits canaux lymphatiques et il est de ce fait un des facteurs de cancer du sein quand il est trop serré.

C'est plus confortable avec des brassières d'une ou deux tailles au-dessus, mais là encore, seulement pour sortir.

A ce propos, je vais un jour dans un supermarché et je vise deux brassières sympas. Mais elles ne comportaient pas la composition, et venaient de Chine. Alors je les ai reposées. Porter sur la peau un textile sans en connaitre la composition me semble inconscient, surtout sachant que les Chinois (entre autres !) font peu de cas de la santé des gens.
avatar
Yoh

Date d'inscription : 11/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par La Vachère le Dim 23 Fév 2014 - 16:01

J'ai parcouru ce topic, qui m'intéresse pas mal, et me concerne aussi, du coup je té"moigne : en mai, ça va faire trois ans (déjà !!!) que je ne porte plus de soutien-gorge (excepté quand je vais chez l'étiopathe, ou le docteur, ou faire une radio... bref, en situation telle. Ah, si, quand je mets mon t-shirt préféré, tout découpé, que ma soeur m'avait fait pour mes 18 ans).

Je travaille seins libres toute l'année, et apprécie plus que jamais cette absence de contrainte l'été, pendant les foins... Quand le soutif ne coince plus les poussières en tous genre, le foin... contre la peau, et qu'après ça gratte.
L'hiver, plus de bretelles qui glissent et que je galère à remonter à travers les épaisseurs de vêtements et la cotte.

Pour les fois où je me fais secouer, en tracteur, à cheval (ça devient rare ça)... je me redresse, tiens droite, contracte les pectoraux... et ça passe !

Quant au regard des autres, eh bien tant pis pour eux.

Certains de mes agriculteurs ont peut-être bloqué, mais je ne m'en suis pas rendue compte. Et si c'est le prétexte avancé pour justifier un viol (on sait jamais, je ne dis pas que ça arrivera, je ne le souhaite pas - j'ai déjà donné, merci), ça signifiera simplement que le mec a dû être élevé dans une cave.

Je fais du 90B-C, ça dépend des jours, de la lune, et des "tailles".

J'ai, parfois, tenté de remettre un de mes vieux soutien-gorge : ils ne me vont plus. Celui que je mets quand je peux pas l'éviter, c'est un vieux, de sport, que j'avais. Ou éventuellement l'été, le haut de maillot de bain (que j'enlève, au final, pour me baigner. Même si j'ai de plus en plus de mal, il est super joli, arc-en-ciel   ).

Je ne peux pas dire que j'ai gagné des sous avec les économies, je n'en achetais pas régulièrement. Mais j'ai gagné du temps pour m'habiller, me déshabiller, j'ai gagné en confort, en douleur (quand j'enlève un soutien gorge j'ai souvent des marques, et besoin de me masser un peu partout).
Par contre, au début, je crois que j'ai gagné légèrement en volume. Mais la forme a changé aussi, et ils ont "remonté" (ils ne tombaient absolument pas, mais c'est comme si la peau dessus s'était retendue, je sais pas trop).

Ceci dit, mon témoignage doit être pris avec des pincettes : comme Philomenne le sait (de l"intérieur" on va dire), j'ai un métier particulièrement dur et physique. J'ai donc le physique qui va avec, et suis beaucoup plus musclée et "athlétique" que la moyenne des femmes. Du coup, comme me le dit mon compagnon en riant, je n'ai pas des seins, mais de gros pectoraux ! Very Happy
avatar
La Vachère

Age : 30
Date d'inscription : 21/10/2012

http://vachere.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Shirley V.K le Sam 28 Juin 2014 - 18:30

Alors moi j'ai un boulot physique aussi (peut être pas comme La Vachère)
Je porte beaucoup de cartons et tire des palettes toute la journée.
Je me passe de soutif en vacances. Et la j'ai investi dans des soutif sans armature mais coqué pour absorber les chocs. Et je revis les armatures étaient entrain de me tuer ^^
avatar
Shirley V.K

Age : 34
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 25/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par gAlly Yokosuka le Jeu 4 Sep 2014 - 16:37

Je ne porte plus de soutien-gorge depuis... 7-8 mois je crois. J'ai une petite poitrine. Avant je n'imaginais même pas pouvoir me balader sans! Je n'avais que des soutien-gorge avec "doublure" pour éviter de voir les tétons à travers les vêtements (donc sans c'était juste pas possible). En plus de ça vu mes petits seins, en fonction du haut que je porte, dès que je me penche en avant on voit tout, le soutien-gorge permettait un peu d’intimité ^^
Mais un jour j'ai changé Smile Bon c'est à cause de douleurs dans le dos, j'avais besoin d'enlever ce truc qui me serre. J'ai commencé par le défaire dès que je rentrais chez moi. Puis à ne plus en mettre sauf pour aller chez le docteur (plusieurs fois par semaine). Et me rendre compte de la non-pression exercée : avoir une sensation désagréable sur les côtes, ne plus supporter d'en porter. J'ai jeté ou donné tous mes soutien-gorge, sauf 2 gardé pour des déguisements/costumes. Et j'ai ressorti un soutien-gorge tout neuf (genre porté 2 fois) que j'avais depuis 20 ans, sans "doublure", en dentelle toute simple, fine, que je ne portais jamais justement parce-que ça faisait "hey la meuf elle porte pas de soutif !". Ce dernier je le trimbale dans ma voiture pour si j'en ai besoin (sport, docteur,...). Maintenant je fais attention quand je me penche, ou j'ai tendance à mettre une débardeur très fin et près du corps sous mes hauts en fonction de l'échancrure, je m'en fout presque qu'ont voit que je n'ai pas de soutien-gorge, et je me soigne sur la visibilité de mes tétons... :s Le soutif je le brûle! Very Happy

gAlly Yokosuka

Date d'inscription : 22/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum