Soutien-gorge. On les brûle?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soutien-gorge. On les brûle?

Message par nodame le Mar 21 Juin 2011 - 14:27

Rappel du premier message :

Sujet divisé depuis celui sur les soldes

Mélanie D. a écrit:Je ne fais jamais les soldes mais cette année, grande exception (encore que je vais attendre la fin de la fin des soldes pour y mettre un bout de nez !). Pourquoi grande exception ? Ben parce que les sous-vêtements et chaussettes d'une part je ne les achète pas en friperie ! D'autres part ceux qu'on trouve sur les boutiques bio euh comment dire ... ce n'est pas mon truc du tout ! Déjà que j'ai une horreur des soutien-choses alors en plus si je les trouve moches ... Sleep

- hors-sujet on Embarassed - Ne mets pas de soutien-gorge c'est encore plus simple. Entre les gens qui disent qu'ils ne servent à rien et ceux qui assurent que si... j'ai décidé de croire les premiers ^^ Bon, jusque là c'était facile avec mon petit B, maintenant que ca augmente avec la grossesse... on verra si je tiens, mais pour le moment ca passe. Je vous dirai dans 10 ans le résultat Laughing - hors sujet off -

Sinon, je faisais les soldes avant pour profiter des prix plus bas, mais au final je tombais rarement sur l'habit dans la taille que je voulais...
Maintenant que j'essaie de tendre vers la SV, j'ai suffisamment d'habits comme cela, mais à vrai dire, je ne les avais pas fait l'année passée non plus parce que j'habite dans la cambrousse, que c'est compliqué pour aller en ville et que je déteste ne pas essayer mes habits (donc pas de commande en ligne). Il y a des avantages à vivre dans un endroit paumé, on dépense moins d'argent!


nodame

Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas


Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Christophe36 le Jeu 23 Juin 2011 - 14:58

Allez l'avis d'un monsieur PT de rire

- J'ai aussi bien rit en vous lisant Mesdames. Chouettes expressions que je vais refiler à ma chère et tendre ce soir..

- Je peux pas savoir, ben oui évidemment! Mais j'ai essayé de comparer avec autre chose qui m'écrase une partie du corps et que j'enlève dès que je suis chez moi, c'est à dire chaussures (de sécurité) et chaussette, ça ne se situe pas du tout au même endroit, donc pour les problèmes de dos, je peux pas dire mais qu'est-ce que c'est bon de se sentir les pieds libres...donc pour ma part, je ne peux qu'approuver Very Happy

- J'apprécie de plus en plus d'en avoir de moins en moins sur le dos...ça avec la douche d'eau de pluie de l'autre post, c'est le PIED

Christophe36

Date d'inscription : 27/01/2011

http://lacaracole.skynetblogs.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Twiggy le Jeu 23 Juin 2011 - 15:35

TSD a écrit:
Twiggy a écrit:cru mourir du nichon à chaque montée de lait

Emma a écrit:Voila voila, c'était la vie des seins...

J'ai beaucoup rit en vous lisant !! Merci Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Rigole, c'était limite NDE mon histoire! ils ont appelé le grand professeur qui avait vu quinze mille montées de lait avant la mienne, pas tibulaire mais presque, le type, il a fait "ah oui quand même!"...
La tête du bébé faisait la moitié à peine, j'ai cru mourir.

Ce qui a été sympa, par la suite, ça a été de réaliser un allaitement sur un seul sein (mes problèmes de thyroïde ont fait qu'à gauche, ça ne marchait pas).
Il y avait donc un bonnet G à droite, un bonnet E à gauche: O°
En été.
En débardeur.

Maintenant je n'ai plus honte de RIEN.
avatar
Twiggy

Age : 43
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Invité le Jeu 23 Juin 2011 - 15:36

et comme dit le sage " les plus beaux saints vivent cachés "

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Domarie le Jeu 23 Juin 2011 - 15:36

christophe ta comparaison avec les pieds est "marrante" dans le lien que j'ai mis plus haut, ils conseillent également le pied nu ou les chaussures plates et souples (vraiment plates, aucun simili talon même mini)
avatar
Domarie

Age : 41
Date d'inscription : 06/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par La Laupiarde le Jeu 23 Juin 2011 - 15:58

Philomenne a écrit:

La Laupiarde !!!!!!! te revoilàààààààà !!!!! Alors, ça ! ça me fait vraiment, vraiment plaisir !!! Tu m'as manqué. Mr Green Mr Green

(petite angoisse : mais où est passée ta petite brebis ? tu ne l'as pas mangée, j'espère ?)

philomène
(j'adore les smileys)
oui alors j'ai changé d'ordi et je ne sais pas pourquoi, mon avatar a sauté, j'comprends pas... et comme j'ai été pas mal occupée ces derniers mois (la reprise du boulot toussa toussa), je n'ai pas eu le temps d'aller rechercher ma brebis au fond des entrailles de l'ordi.
et sinon, je retourve le chemin du forum avec plaisir, mais ouh la la, j'ai vu qu'il y avait eu du grabuge, ça m'a fait tout drôle.
allez, ça suffit le HS, retour aux nichons
avatar
La Laupiarde

Age : 43
Localisation : la laupie (drôme provençale)
Date d'inscription : 15/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Philomenne le Jeu 23 Juin 2011 - 19:59

La Laupiarde a écrit:allez, ça suffit le HS, retour aux nichons

Bof, ce sujet par en c...acahouète depuis le début de toute façon.

A propos, Christophe, en parlant de parties du corps comprimées chez les messieurs, je pensais que tu allais faire allusion à autre chose qu'à tes pieds... Heu... Mais je m'égare. et plus vite que ça !
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par TSD le Jeu 23 Juin 2011 - 21:01

Looooooooool Philomenne.... Ça me rassure, je ne suis donc pas la seule....
avatar
TSD

Age : 30
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/03/2009

http://cuisinevgtariennelunatique.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Panthera Pardhus le Jeu 23 Juin 2011 - 21:30

Dempsey a écrit:et comme dit le sage " les plus beaux saints vivent cachés "

et un autre sage (!) en parlant d'une femme à petite poitrine: "Elle est comme les cathédrales, elle a les saints à l'intérieur..." (...j'arrive Philomenne...le temps de sortir moi aussi...)
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Lolly le Jeu 23 Juin 2011 - 21:51

je sens que le sujet dérape de plus en plus


_________________
Always look at the bright side of life
avatar
Lolly
Administrateur

Age : 43
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 02/01/2011

http://innaturalibulle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Twiggy le Jeu 23 Juin 2011 - 21:55

on ne sait plus à quel saint se vouer...
avatar
Twiggy

Age : 43
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Christophe36 le Ven 24 Juin 2011 - 8:08

Et bin, les filles...si vous sortez toutes, il n'y aura plus que les messieurs ici Mr Green

Un tout petit peu plus sérieusement, j'ai aussi l'habitude d'oter mes sous-vêtements en rentrant du taf et de mettre quelques choses de léger sur l'autre partie de mon corps à laquelle vous pensiez, et je pensais justement à cette discussion, hier soir, en me disant que quand-même j'étais bien-là sans tout ce tralala...

Allez revenez!!!

Christophe36

Age : 42
Localisation : Morlanwelz (Belgique)
Date d'inscription : 27/01/2011

http://lacaracole.skynetblogs.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Mandoline le Ven 24 Juin 2011 - 8:59

Chez nous...on nous appelle (on = les intimes) "les culs nus"....Bon j'ai tout dit

Bon sinon, je confirme avec un peu plus de décense, quand je rentre tôt du boulot, je change de tenue et j'enlève tout ce qui serre et qui comprime!!!!Mais je remets un ptit quequechose quand même... PT de rire
avatar
Mandoline

Age : 34
Localisation : Hautes-Alpes
Date d'inscription : 12/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par ludivine le Ven 24 Juin 2011 - 17:15

Christophe, tu mets un kilt ??? moi aussi
mais je reviendrai car on rigole bien ici, même si ça dérape Evil or Very Mad
avatar
ludivine

Age : 68
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par ludivine le Ven 24 Juin 2011 - 17:17

Celle des saints à l'intérieur je connaissais. Je me rappelle quand ado mon frère m'a dit qu'un de ses copains lui avait fait la remarque que "je n'avais rien dans le gilet", je lui ai fais répondre que lui n'avait rien dans le pantalon (comme quoi, ça ne s'arrange pas avec l'âge les blagues)
avatar
ludivine

Age : 68
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par wiine le Jeu 1 Déc 2011 - 22:22

Pour ma part j'ai perdu tous mes nénés avec mes deux grossesses ! (snif !). Quand je pense que j'étais à 90B, et que je suis allée jusqu'à 100E pour la 1ère, pendant la montée de lait ! Maintenant j'ai un petit 85A Oo. C'est rageant.
Bon, c'était le moment de coquetterie ^^

Du coup, je n'en porte pas quand je suis chez moi (pareil, le Chéri apprécie), mais face aux clients j'ai toujours la trouille qu'ils voient que je ne porte rien... J'en porte donc par pudeur.
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par nodame le Ven 2 Déc 2011 - 9:58

C'est surtout pratique un petit A :-D

Finalement mes seins ont rediminué, mystère de la grossesse... donc pour le moment je suis toujours sans soutien-gorge. J'espère vaguement que même la montée de lait ne va pas les faire grossir beaucoup, ca a été le cas avec ma mère, mais je suppose que pour éviter de tacher tous mes vêtements il va falloir que j'en porte en tout cas au début, pour soutenir les protections.

nodame

Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par pascale le Lun 5 Déc 2011 - 1:53

C est pratique aussi à la fin de l'allaitement.


Bébé et tètès ne sont plus trop d'accord, alors petit monsieur est un peu moins délicat résultat mes tétons sont irrités et le soutif évite les frottements .

Mais le papa il aime bien sans surtout quand c'est lui qui choisi celui qu'il va me retirer Laughing

pascale

Age : 45
Localisation : Namurois
Date d'inscription : 22/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Invité le Mer 7 Déc 2011 - 18:39

pascale a écrit:CMais le papa il aime bien sans surtout quand c'est lui qui choisi celui qu'il va me retirer :lol:

Là je comprends plus trés bien, si c'est sans il n'a rien à retirer ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par pascale le Mer 7 Déc 2011 - 23:59

Et bien ,disons que la chose reste trés peu de temps en place vu que ,comme les gosses devant un paquet cadeau(même si ils savent ce qu'il y a dedans) il déballe trés vite.
Et meme qu'il me le retire en moins de temps qu'il ne m'en faut pour le mettre Smile

pascale

Age : 45
Localisation : Namurois
Date d'inscription : 22/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

soutient-gorge ou pas?

Message par sganarelle le Jeu 14 Fév 2013 - 10:47

édit : sujet fusionné. Merci de faire une recherche sur le forum avant d'ouvrir un nouveau sujet.

Bonjour à tous et à toutes, je suis en train d'entamer une démarche de remise en question de mon mode de vie et particulièrement de la pression sociale qui impose un style à la femme. Pourquoi se maquiller, porter des talons, être mince.... toutes ces choses qui sont censées faire la féminité parce qu'une femme n'est pas féminine naturellement, bien au contraire, une femme poilue avec des rondeurs quelle horreur...
Bref, tout ça pour dire qu'en surfant à droite à gauche sur des sites je suis tombée sur ça: http://seinslibres.perso.sfr.fr/fr/bienvenue.htm .
Moi personnellement je porte un soutient gorge parce que j'ai appris qu'il fallait en porter un (pour soutenir la poitrine) comme j'ai appris qu'il fallait s'épiler. Et c'est vrai qu'il y a peu je me suis demandé pourquoi la nature, si bien faite, nous avait doté de seins si fragiles qu'il fallait soutenir pour ne pas qu'ils tombent? Peut être que le soutient gorge n'est en fait qu'un produit marketing qu'on nous a vendus comme indispensable, au même titre que tous les produits cosmétiques. Il serait alors inutile.

Et vous, où en être vous avec vos seins? J'ai décidé d'entreprendre une démarche sans soutient gorge pour voir (et il est vrai que chez moi, le week end je n'en mets pas car c'est plus confortable).

sganarelle

Date d'inscription : 27/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Rochelle le Jeu 14 Fév 2013 - 10:55


Rochelle

Localisation : Drôme
Date d'inscription : 11/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par delphineL le Jeu 14 Fév 2013 - 11:26

Je porte un soutien-gorge quotidiennement et je ne suis pas à l'aise sans. Pas gênée par le regard des autres, non, ce n'est pas ça (quoi que peut-être que ça pourrait être le cas). C'est que j'ai toujours eu beaucoup de poitrine par rapport à mon corps et que j'ai vraiment besoin de la sentir soutenue. Je transpire sous les seins et le frottement me donne des irritations et des boutons en quelques heures, j'en ai déjà fait l'expérience. Sans compter le poids de ma poitrine par rapport au reste de mon corps, certains mouvements sont désagréables sans soutien gorge, certains sont exclus même avec un bon soutien gorge (corde à sauter : arghhhh!!!). Donc pour moi, c'est un outil d'hygiène au même titre que ma petite culotte et de confort comme une bonne paire de charentaises. Même mon maillot de bain doit être pourvu d'un bon soutien-gorge (pas toujours facile à trouver), pour déambuler ou pour les vagues qui fouettent ma poitrine.

J'ai été voir le lien et je trouve ce document très réducteur et très affirmatif, je m'explique :
1) quand j'enlève mon soutien gorge, je n'ai pas envie de me masser les seins
2) la première chose que j'ai envie de faire en me levant après la pause urinaire, c'est mettre un soutien-gorge
3) si vraiment la population indigène (laquelle???) a moins de cancers du seins, ne serait-ce pas plutôt dû à moins de pollution, moins de stress, nourriture plus saine et environnement plus sain? Affirmer "qu'il est parfaitement défini que l'absence de port de soutien-gorge a une influence" c'est un mensonge. Qui le définit et après quelle étude? Qui a décidé que l'on partait du postulat que des seins au chaud c'était plus dangereux qu"une poitrine fraîche". Une étude japonaise sur la chute des seins...auprès d'un échantillon de femmes asiatiques? Des femmes asiatiques réputées pour avoir une poitrine légère...
Et j'en passe sur les pseudos études suivantes. La pré-ménopause et les seins douloureux, biensûr la faute au soutien-gorge. Bientôt, le syndrôme prémenstruel sera dû au port de la culotte.
Quant à la pseudo étude de décembre 2000, quel échantillon, qu'est ce qu'on appelle une forte poitrine et surtout : qui a déclaré que ce sont nos épaules qui souffrent??? Les femmes à forte poitrine souffrent du dos, me semble-t'il. Si elles ont mal aux épaules, c'est que les bretelles de leur soutif sont mal choisies ou mal réglées.
4) si les mannequins portent si peu de soutien gorge, c'est peut être que vu la taille de leur poitrine c'est inutile et qu'il y a un dictat des couturiers pour que l'on voit les seins par transparence notamment.
Bref, je trouve que tout ça manque de sérieux et d'esprit scientifique. On ne peut pas construire n'importe quel résultat pseudo scientifique pour faire passer ses convictions.
Quand on clique sur les témoignages, on tombe sur un forum prônant le nudisme (intégral). ça n'a rien avoir avec un risque de cancer du sein!
Le nudisme ne me gêne pas, par contre le procédé énormément!
Sganarelle, je te suggère de consulter des sites moins orientés ou de prendre avis auprès de professionnels de la santé. Un cancérologue par exemple? Un gynécologue? Si tu veux, je peux poser la question à la mienne, je la vois dans 15 jours. Tout petit HS : Ce qui est sûr c'est que plus ta poitrine est forte plus il est difficile à la mamographie de détecter un possible cancer (c'est pour ça que perso, j'ai droit à passer l'échographie) et que les prothèses mammaires rendent elles aussi ce diagnostic plus difficile.

Je pense que chacune doit décider si elle préfère avec ou sans, pour son confort. Il doit être plus facile d'opter pour le "sans" quand on a une poitrine légère, et plus facile pour le "avec" quand on a une lourde poitrine. Si j'avais une petite poitrine, je pense que je pourrai vivre sans. Ma soeur qui a une petite poitrine le porte assez peu. Je suis en train de me demander si elle en porte encore, d'ailleurs... Si tu es plus à l'aise sans, que ça correspond à ta vision de la sv, pourquoi te l'imposer?


Dernière édition par Philomenne le Jeu 14 Fév 2013 - 15:21, édité 1 fois (Raison : fusionner trois messages consécutifs (merci d'utiliser la fonction "éditer" pour compléter un message déjà posté.))
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par helenreve le Jeu 14 Fév 2013 - 13:53

Jusque il y a un an et demi j'avais une forte poitrine (95F, malédiction héritée du cîôté de ma mère) et je peux vous dire que celà a toujours été une forte contrainte depuis toute jeune (marre d'être toujours lorgnée là quand on parle à quelqu'un, coût d'une bonne lingerie -surement pas en supermarché-, mal de dos, de plus en plus fort, quasi impossibilité de porter certains vêtements ou de pratiquer certaines activités sportives). Le soutien-gorge est dans ce cas indispensable (sans, même descendre un escalier fait mal). Je parle bien sur de poitrine naturelle, pas d'une en silicone qui "défie la gravité". Même pour la nuit, même par canicule, je ne pouvais pas faire sans. Je ne crois pas que ne pas en porter aurait pu me protéger du cancer, et même,bien d'autres maux m'auraient menacé de manière beaucoup plus rapide.
Après des années de reflexion et de souffrance sur le sujet, j'ai décidé de me faire opérer et quel soulagement. Pour autant, avec mon bonnet C restant, bien suffisant d'un point de vue féminité, je porte quand même encore un soutien-gorge tous les jours (mais plus la nuit): je me sens mieux avec si je dois bouger, alors que je me sens plus "gauche" si je n'en porte pas.
Dans tous les cas, même si ça nous convient, avec une forte poitrine on peut difficilement vivre en milieu socio-professionnel avec les "seins qui ballottent".

helenreve

Age : 45
Localisation : Nord (j'ai pas pleuré pour venir)
Date d'inscription : 21/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Viviane le Jeu 14 Fév 2013 - 14:15

+1
ma fille et moi sommes bien "pourvues", c'est donc sous-tif'. Et c'est vrai qu'il est difficile de trouver quelque chose de portable dans nos tailles (95D pour mademoiselle, 90F pour moi). S'en passer est douloureux et inesthétique, je n'ai pas envie de ressembler à la Vénus de Lespugue...

Viviane

Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par delphineL le Jeu 14 Fév 2013 - 14:29

On trouve beaucoup plus facilement des soutien-gorges à notre taille maintenant qu'il y a 25 ans. Mais c'est un investissement pour le confort. Helenreve, je me reconnais dans ton témoignage, mais j'avoue que je n'envisage pas de me faire opérer pour l'instant. Mais je me souviens d'avoir entendu quelques quolibets pendant mon adolescence et ma pré-adolescence. Et aujourd'hui les gens qui me parlent commencent à me regarder dans les yeux puis baissent sur ma poitrine (pas besoin de décolleté :mrgreen) et remontent à mes yeux. Quelque soit le sexe ou l'âge! Mais je comprends aussi la démarche de Sganarelle, car la question est aussi : le soutien gorge est-il nécessaire à toutes? Et ne pas mettre de soutien gorge, pourquoi est-on si mal jugée par autrui? A cette question, je crois qu'on ne met pas tous les mêmes critères de "décence" comme on n'a pas tous la même façon de voir la sv. Quant à la féminité, je crois que c'est plus une question d'attitude et de personnalité.
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Emma le Jeu 14 Fév 2013 - 15:13

J'avais déjà répondu au sujet en page 1, disant, en gros, que si c'était un accessoire indispensable pour moi, j'appréciais aussi, de temps en temps, de m'en passer, lors de sessions glandouille à la maison.
Maintenant que j'ai eu un bébé, montée de lait et allaitement inclus, je peux dire MERCI SOUTIF. Mon précieux allié. Toi qui tient les coussinets d'allaitement pour que je ne sois pas trempée, qui me protège des frottements qui font mal, qui me retient la mamelle déformée, et qui arrive même à donner l'illusion que mon buste est encore affriolant alors qu'accepter mon corps en ce moment relève de la gageure.
Merci, soutif, de me donner une idée de ma récupération post-partum en me donnant des indications sur mon périmètre... Eh oui, j'ai enlevé une allonge-crochets !
Merci, soutif, de ne pas montrer que, sans toi, mon décolleté se baladerait au niveau de mon nombril, parce que passer d'une taille improbable à une taille très improbable ne donne rien de bon.
Merci, soutif, de me laisser t'enlever, certains jours, pour apprécier le fait de ne pas te porter, ainsi que celui de te porter, justement.

Le jour où je ferai du 85A, éventuellement B, je brûlerai mes soutifs. Encore que, je trouve ça plutôt joli.
Bref, chacune fait comme elle veut, mais, pour ma part, je bénis l'inventeuse du soutif - car je pars du principe que c'est une femme, désolée.
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par delphineL le Jeu 14 Fév 2013 - 15:53

Le jour où je ferai du 85A....j'aurai sûrement expiré et je n'aurai plus de souci de soutien-gorge lol.
PS : pourquoi parfois le mot soutien-gorge apparaît en gras?
Et je peux râler? Ouais bon je rouscaille alors. Ben je trouve que les deux sujets fusionnés sont pas les mêmes dans l'esprit et le ton : dans l'un on parle soldes et achats et disgressions humoristiques, dans l'autre c'est à mon avis plus mode de vie et positionnement. J'ai mis dix minutes à comprendre (mais je suis blonde à forte poitrine ).
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Philomenne le Jeu 14 Fév 2013 - 16:58

DelphineL, est-ce que ça te gêne vraiment, cette fusion ? Je crois qu'elle a été faite (pas par moi, pour une fois) parce que le lien proposé par Sganarelle avait été également cité par Canna à la page précédente et que le fond du sujet (malgré les digressions humoristiques) c'est ça : cesser de mettre un soutien-gorge ou pas. ça ne me semble pas si "coq à l'âne" que ça. Mais si ça te gêne vraiment, je rediviserai, ce n'est pas un problème.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par delphineL le Jeu 14 Fév 2013 - 19:03

Non Philomenne, laisse tel quel mais c'est gentil de le proposer. Je suis un peu longue à m'habituer au fonctionnement et j'ai fini par comprendre que le sujet auquel j'avais répondu à l'origine était à la fin de celui-ci. Même si moi je trouve que ce n'est pas vraiment le même sujet (esprit rebelle ), l'admin qui a subdivisé l'a fait dans l'intérêt général. Je vais proposer un autre sujet à Sganarelle en mp.
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par sganarelle le Ven 15 Fév 2013 - 10:02

Alors pour commencer, excusez moi d'avoir poster ce sujet alors qu'il y en avait déjà un d'ouvert (je ferai plus attention la prochaine fois).

Ensuite, delphineL, tu as raison pour les risques de cancer je n'y crois pas particulièrement non plus. En fait, le message que je voulais faire passer c'était plutôt de dire qu'aucune études ne prouvait l'utilité du soutient gorge et que donc il fallait s'interroger sur l'utilité d'en porter ou pas.
Empiriquement, il semble que pour les femmes à fortes poitrines, les femmes enceintes ou celles qui allaitent ce soit un plus.
Pour moi qui fait du 95c, je n'ai pas sentis de différence avec ou sans, à part le fait de me sentir plus libre.
Pour ce qui est d'en parler à des médecins, je dirais que je ne leur fais pas confiance car ils vont me conseiller ce qu'ils ont appris et que tout ce qui à l'air "rétrograde" leur fait peur.
Je vais donc tester par moi même.

sganarelle

Date d'inscription : 27/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Miaou_Sauvage le Ven 15 Fév 2013 - 14:27

Perso , ayant un 100 au minimum ( je suis allée jusque 120 F) en taille de sout, la question du sans sout ne s'est jamais posé. Une de mes filles au petit B n'en porte que quand elle sort comme une de vous ci dessus.
Et je vous jure que faire plus de 100 avec un bonnet profond n'est pas un cadeau !
Quand aux divers cancers du sein, j'en ai eu 3 différents et je pense plus aux hormones données en "peri-menopause" qu'autre chose ... Mais il y a des tas e sorte de cancers du sein, les miens étaient tous hormono dépendant.
Les sous vêtements, c'est le seul truc que je n'ai jamais acheté en fripe, j'ai déjà un mal fou a en trouver un qui aille (même après ma réduction mammaire après reconstruction -sans prothèse, avec la graisse de mon ventre et un muscle- du sein mastectomie ) .
Il y a une marque desormais pas chère qui fait des "sout " pas cher et bien taillé pour les fortes poitrines . Avant c'etait la seule piece d'habillement pour laquelle je devait dépenser beaucoup.
avatar
Miaou_Sauvage

Age : 61
Localisation : 95
Date d'inscription : 30/09/2007

http://www.miaouzdays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Bib le Ven 15 Fév 2013 - 14:47

MDR à vous lire

Déjà qu'avec soutien, je trouve la danse des seins fort gênante quand je fais du jogging, alors sans, ils doivent voler dans tous les sens ! Au quotidien aussi, je trouve gênant de les sentir trop bouger. Pour "monsieur" pas de problème, je comprends que cela puisse lui plaire, mais pour les collègues au boulot, cela risque de détourner leur attention sur autre chose que notre travail...

Je porte des soutifs légers, en coton, sans armature, et malgré une année d'allaitement (en tout), j'ai toujours mon 85B, et franchement, à 62 ans, je trouve mes "poires" bien plus enviables que les pointes de gants de toilettes de la pluspart des mannequins, ou que les écharpes que l'on peut voir sur certaines photos de tribus qui se baladent les seins à l'air... Wink
Rien à faire: la peau, soumise à une traction permanente (la pesanteur en l'occurrence), ne peut que se déformer, comme les lèvres à plateau, les lobes d'oreilles déformés... Il n'y a aucun muscle dans les seins.



Une mignonne.
Deux petits oiseaux ont fait leur nid dans les bonnets d'un soutien resté longtemps sur un fil à linge. Un autre leur demande "que faites-vous là ? "
Réponse: "eh bien, nous nichons"
avatar
Bib

Age : 65
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Miaou_Sauvage le Ven 15 Fév 2013 - 14:57

adorable Bib ta petite histoire !
Perso 3 fois 9 mois d'allaitement avaient plutot amélioré mes nénés à l'epoque.
avatar
Miaou_Sauvage

Age : 61
Localisation : 95
Date d'inscription : 30/09/2007

http://www.miaouzdays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Canna le Ven 15 Fév 2013 - 23:24

J'ai témoigné ci-dessus et depuis d'autres femmes de mon entourage aux âges différents et aux poitrines différentes (petites à fortes) ont testés la vie sans soutien-gorge et en ont tiré leurs propres conclusions.
Hmm, je crois que si on veut connaître l'utilité / la non-utilité du soutien-gorge (et des sous-vêtements), il suffit de tester avec et sans. Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que si l'on porte quotidiennement un soutien-gorge, on ne sait pas comment sont les choses sans, au quotidien et tous les jours (il s'agit du même principe que celui du non-lavage de cheveux).

D'autre part, comme pour toutes les habitudes, les traditions, les normes et les valeurs de nos sociétés, il est intéressant de se demander quelles sont les raisons pour lesquelles nous les suivons, si elles nous correspondent vraiment, s'il ne nous est vraiment pas possible de faire autrement, etc. Que chacun fasse ses choix et agisse en toute conscience.

Or, ce qui me gêne beaucoup, c'est de comparer le non-port d'un soutien-gorge avec les mutilations imposées aux femmes par des autres humains : femmes et hommes.
La pesanteur est une force et non pas une traction et ses effets n'ont rien de comparable avec notamment "Les femmes-à-plateaux saras-djingés" : http://afrikibouge.com/publications/Femmessaras.pdf et "Les châtiments anti-sexuels du corps humain" : http://ame.enfant.org.free.fr/zwang.html

De plus, je n'apprécie pas ces "images" au sujet des petits seins et des seins allongés. Suspect
Qui connait la vie des mannequins hors podiums ? Portent-elles des soutien-gorges ?
Qui connait toutes les traditions et les critères de beauté de toutes les tribus ?
(On m'a dit que dans certaines tribus, les seins allongés sont appréciés et que les femmes s'allongent les seins. C'était justement lors d'une discussion concernant l'abandon du soutien-gorge.)

Du coup, j'ai approfondi le sujet des femmes-à-plateaux et j'aime beaucoup cette citation du texte (ci-dessus) concernant les femmes saras :
Ce regard sur ces femmes sorties d’un passé si proche doit nous faire prendre conscience qu’aucune situation dégradante pour l’être humain ne peut être figée dans l’Histoire. La réappropriation de toute leur féminité doit permettre aux femmes de notre siècle de sortir d’un assujettissement et d’une soumission sociale contraires aux droits de la personne.

Canna

Date d'inscription : 21/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par sganarelle le Sam 16 Fév 2013 - 9:50

Je suis tout à fait d'accord avec toi canna, il s'agit de remettre en question cette pratique, non pour l'abandonner forcément, mais pour se demander pourquoi on le fait.

Et comme toutes les femmes sont différentes, c'est vrai qu'il faut tester par soi même. Et pour mon deuxième jour sans soutien gorge, je dois dire que je n'ai pas vu la différence avec/ sans. Aucune douleur dans les seins, aucun ballottement (j'avais mis un débardeur à bretelles assez serré mais pas trop). Donc je vais continuer dans cette voie. L'avantage que j'y trouve est de me sentir plus libre et de remettre en question mes habitudes.

sganarelle

Date d'inscription : 27/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Emma le Sam 16 Fév 2013 - 10:27

Bib : PT de rire
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Miaou_Sauvage le Sam 16 Fév 2013 - 10:39

Canna, personnellement, parfois la premiere chose que je mettais etait mon soutien gorge le matin tellement ma poitrine "m'encombrait" mais bon peu de fille font autant de profondeur de bonnet et de tour de poitrine que je ne le faisais à l'epoque.
avatar
Miaou_Sauvage

Age : 61
Localisation : 95
Date d'inscription : 30/09/2007

http://www.miaouzdays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par RenardRoux le Ven 1 Mar 2013 - 5:56

J'ai lu tout le sujet (youhou!!) et pour ma part, j'ai adopté la pratique du "sein libre".

Déjà, je pense que si la femme n'est pas née avec un soutif, c'est qu'il est "intégré". Les suspenseurs ne peuvent pas faire leur travail s'ils sont remplacés... ensuite la loi de la gravité s'applique à tout le monde, et avec les soutifs on ne fait qu'accélérer son effet à mon avis... (ensuite tout le monde fait comme il veut hein! C'est pas un jugement)
Je suis déjà une adepte du pieds nu (chez moi ou partout où c'est hygiéniquement possible) et des chaussures "à doidoigts"... et ça CHANGE la vie de marcher naturellement. Nohm, qui souffrait beaucoup de mal de dos auparavant, galope comme un lapin (un grand lapin, OK) et surtout n'a plus aucune souffrance (cheville-genou-dos)

Je dis ça parce que j'ai un tout petit dos (entre 80 et 85) et BEAUCOUP de poitrine (F) et pourtant je me sens MIEUX sans soutifs qu'avec.
Avec j'avais des BRULURES au dos tellement l'élastique frottait (au choix soit il frottait, le plus fréquent, soit il était tendu comme un string et me coupait) Les baleines me rentraient aussi dans les côtés de la poitrine, jusqu'à en avoir des hématomes profonds.
Bref j'ai testé le sans soutif en arrêt maladie... Au début je portais quasi en permanence un débardeur ajusté car le moindre mouvement me faisait ressentir des oscillations (alors qu'en regardant, on ne voyait rien, ça ne "brinqueballait" pas du tout)
Maintenant je suis plus à l'aise (par rapport au regard des autres j'entends!) j'ai testé de sortir habillée comme d'habitude et sans soutif, personne n'a rien remarqué! Je n'ai pas les seins "obscènes" visuellement parlant.
Moi qui pensait être "bien" en soutif, en fait je me suis rendue compte qu'ils étaient comme oedématisés, gonflés d'eau, durs, pas très confortables quoi... en quelques semaines ils sont redevenus plus souples et déjà légèrement moins ptosés. En tout cas chez moi, le sans soutif c'est adopté!
Quand j'aurai un petit bout, je pense que j'adopterai une brassière ou un haut moulant "spécial allaitement" pour retenir les éventuels flots de lait
avatar
RenardRoux

Age : 30
Localisation : Dans le Berry
Date d'inscription : 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par fleurdesel le Ven 1 Mar 2013 - 11:13

Pas tout à fait d'accord pour la poitrine libre, d'accord de libérer, mais ce n'est pas bon pour le maintien du dos quand on a une poitrine forte, ce qui est mon cas, mieux vaut bien le soutenir et se remuscler avec des excercices adéquats.

fleurdesel

Date d'inscription : 27/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par RenardRoux le Ven 1 Mar 2013 - 12:41

Je fais du 85F, et j'ai entendu tellement de choses sur ma poitrine que maintenant... je ne crains plus rien!
Non elle n'est pas refaite mais naturelle.
Non on n'a pas forcément mal au dos, il s'agit juste de ne pas s'être développé à partir d'une "patate de canapé"... et d'être raisonnablement musclée!
Le maintien ce n'est pas un soutif qui l'apporte. Lui il cache l'effondrement des tissus du sein. Il ne maintient pas le dos (et encore heureux!)
avatar
RenardRoux

Age : 30
Localisation : Dans le Berry
Date d'inscription : 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par fleurdesel le Ven 1 Mar 2013 - 13:01

chancun son truc,renard roux,je souffre du dos, je n'ai plus ton age , quand tu allaitras tu n'auras plus un 85F!

fleurdesel

Date d'inscription : 27/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par RenardRoux le Ven 1 Mar 2013 - 13:35

Je ne dis pas le contraire! Juste que ce n'est pas le soutien-gorge qui soutient le dos... il soutient juste la glande mammaire et ce qui l'entoure.

Pour le mal de dos (très douloureux, j'ai expérimenté en tombant de 4m50 et en me sortant 2 vertèbres), à part limiter l'inflammation, et se rééduquer pour retrouver une posture non douloureuse, malheureusement il n'y a pas de miracle...
avatar
RenardRoux

Age : 30
Localisation : Dans le Berry
Date d'inscription : 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Invité le Lun 4 Mar 2013 - 10:07

J'ai des interrogations.

Voilà je voudrais réduire (voir arrêté de porter des soutien-gorges.)

Mais voilà, je porte des prothèse mammaires sous le muscle et une qui est fragile (bouge facilement). Je sais que pour le sport, je dois porter une brassière spéciale, mais sinon comme je n'ai pas le droit de porter lourd, je me dis que je pourrais m'en passer, en plus niveau gravité de ce côté, j'ai de la marge, justement, j'aimerais bien qu'ils tombent moi ^^

De ce que j'en ai lu le muscle ne pourra que ce renforcé alors bon.(sans compte que quand j'ai mes malaises, mon premier réflexe c'est de dégrafer mon soutien-gorge.)

Pour le dos je confirme moi quand j'ai des crise ou les vertèbres qui se sont déplacés le soutien-gorge était insupportable, j'avais plus de tension dans le dos.
Les douleurs de dos sont permanentes chez moi c'est aussi pour ça que je veux arrêté ça.(moins de tension plus de confort)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par RenardRoux le Mar 5 Mar 2013 - 7:43

Avec une prothèse, n'espère pas qu'ils "tombent", car c'est la prothèse qui fait la forme (selon l'endroit où elle est implantée)
Vouloir enlever son soutif pour que les seins tombent... Rolling Eyes sans rire...
Enlever le soutif ça RAFFERMIT les seins...
Ensuite si tes prothèses te gênent, pourquoi ne pas tout simplement les faire enlever?...

Ensuite si c'est juste pour une raison de confort (c'est déjà pas mal comme raison), il suffit de porter un débardeur moulant au début pour s'habituer à la "liberté nichonale" retrouvée puis ensuite tu peux passer sans-soutifs partout.
Quand je mets un pull moulant, souvent je mets un débardeur en dessous, et c'est tout à fait insoupçonnable.

Avec mon bébé spondylarthrite, j'ai remarqué que les étirements doux (n'importe quand, quand j'ai envie), comme un chat, dans un sens, l'autre... ça fait beaucoup de bien. Lever les bras, tourner les épaules, faire rouler les omoplates...
avatar
RenardRoux

Age : 30
Localisation : Dans le Berry
Date d'inscription : 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Bullalune le Mar 5 Mar 2013 - 8:42

j'ai testé la libération des nénés pendant les vacances,ben on s'habitue vite! Laughing

Du coup,pour l'instant, je n'ai pas remis de soutif...Bon,c'est quand facile parce que même pour sortir la petite veste est encore nécessaire...Serais-je aussi à l'aise cet été?? Cool

Renardroux: comme toi,je mets un débardeur moulant sous le pull et tout reste bien en place ,en effet Wink

avatar
Bullalune

Age : 35
Localisation : Aix-en-pce
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Invité le Mar 5 Mar 2013 - 15:02

Quand je disais tombé c'est qu'il ait un tombé plus naturel.

Mon opération n'était pas pour le plaisir. Pour information (mais je ne l'avais pas dit avant donc pas de souci^^) Suite à mes problèmes cardiaques et une malformation de la cage thoracique, ma poitrine n'a pas poussé. J'ai eu l'équivalent d'une opération pour un homme.
Donc non elle ne me gêne pas. Et je ne peux pas les enlever non plus. Mais tout n'est pas parfait ^^.

Donc oui, c'est principalement une raison de confort et on va dire plutôt une souplesse du sein (que d'un tombé) Voilou

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Lolly le Mar 5 Mar 2013 - 16:53

Vouloir enlever son soutif pour que les seins tombent... Rolling Eyes sans rire...
Enlever le soutif ça RAFFERMIT les seins...
Ensuite si tes prothèses te gênent, pourquoi ne pas tout simplement les faire enlever?...

Voilà ce qu'on appelle mettre les pieds dans le plat....

_________________
Always look at the bright side of life
avatar
Lolly
Administrateur

Age : 43
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 02/01/2011

http://innaturalibulle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par RenardRoux le Mar 5 Mar 2013 - 17:20

Euh désolée... mais bon comme les enlever n'est pas possible, j'ai peur qu'il ne faille les tolérer (ou alors les faire changer pour des plus "souples", plus "naturelles", moins "rondes"...)
Pour ce qui est de la souplesse du sein, se libérer des soutifs va peut-être permettre d'assouplir la peau. J'ai remarqué que ma poitrine était assez "oedématisée" quand je portais un soutif tout le temps la journée (peau un peu dure, comme pleine d'eau) Depuis que j'ai enlevé le soutif, j'ai remarqué que cette eau est partie, et la peau est plus souple et douce. Je ne sais pas si l'effet serait suffisant mais bon...
Au moins au niveau du confort tu gagneras

MiniLolly, ce n'était pas mon objectif...
avatar
RenardRoux

Age : 30
Localisation : Dans le Berry
Date d'inscription : 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Lolly le Mar 5 Mar 2013 - 17:37

Je m'en doute bien, RenardRoux...

Et tu as raison, un soutif peut comprimer le système lymphatique et par conséquent provoquer des œdèmes diffus au niveau des seins par manque de circulation, surtout en fin de cycle où la poitrine peut être naturellement tendue (merci, les hormones!).
Si le port du soutien gorge est une nécessité (ou un choix), ceux qu'on trouve en magasin de sport, avec des bretelles larges , sans baleines, offrent un bon maintien avec nettement moins de compression localisée et donc d'inconvénients.

_________________
Always look at the bright side of life
avatar
Lolly
Administrateur

Age : 43
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 02/01/2011

http://innaturalibulle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par Invité le Mar 5 Mar 2013 - 18:32

Ne vous inquiétez pas, je ne le prends pas mal^^

C'est sûr que j'aurais préféré m'en passer, j'aurais pu, mais dans ma tête je le vis mieux, je ne serais pas ici sans ça, je pense, c'est bête mais c'est la vie.

Pour la forme j'ai ce qu'il y a de plus naturel, on ne peut pas faire mieux en partant de rien ^^. En poire, la taille idéal pour ma taille 95C pour 1M78 et 54 kilos.(pas gros, mais suffisant ^^)

Pour le soutien pour le sport c'est ce que j'ai ^^. Avant, j'utilisais mes brassières que je portais après l'opération pour le sport XD

Bon on va donc teste, ce que je redoute, c'est la proximité dans les transport on verra XD, pour l'instant il fait encore froid ça va il y a des couches ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien-gorge. On les brûle?

Message par RenardRoux le Mer 6 Mar 2013 - 13:19

Je ne juge pas tu sais... Moi j'ai été (trop?) généreusement pourvue, et j'imagine l'excès inverse... C'est pas facile!

Quand j'ai besoin de ne pas laisser voir que je suis "sans soutif" ("le sein rebelle" PT de rire ) je mets un petit débardeur moulant... comme je trouve ça très confortable, je vais sûrement essayer de me coudre des "brassières", comme des débardeurs courts (sous les seins) juste pour éviter de me retrouver le téton pointant sous une chemisette par exemple
Franchement, malgré mon "équipage", personne n'a encore eu de regard particulier vers ma poitrine... L'été je ne sais pas comment je ferai, sûrement la technique du mini-débardeur-brassière... je verrai
avatar
RenardRoux

Age : 30
Localisation : Dans le Berry
Date d'inscription : 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum