Ne pas faire grimper la pile de vetements

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par LeLama le Lun 16 Oct 2006 - 0:31

Rappel du premier message :

Pour les fringues, mon truc, c'est de donner un vetement aux oeuvres caritatives a chaque fois que j'en achete un. Ca m'evite d'acheter nimporte quoi. Il faut que je reflechisse lequel je vais donner en echange.
avatar
LeLama

Age : 48
Localisation : Angers
Date d'inscription : 16/10/2006

Revenir en haut Aller en bas


Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Invité le Jeu 24 Juil 2008 - 9:14

Pour réparer les vêtements où il en manque un que tu as perdu Smile)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par elieli le Jeu 24 Juil 2008 - 9:27

copenhague a écrit:Pour réparer les vêtements où il en manque un que tu as perdu Smile)
Je pensais à un rideau de fenêtre Laughing Laughing Laughing
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Invité le Jeu 24 Juil 2008 - 19:19

C'est pas bête ! Quand j'en ai trop et que je ne sais pas quoi en faire, il m'est arrivé de faire des colliers en y mélangeant des perles de colliers cassés. C'est joli aussi ! On peut faire une foule de choses avec des boutons. Il y en a aussi, quatre ou cinq, gros et en couleur, que j'ai cousu sur ma trousse. Ça décore ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par copenhague le Ven 15 Aoû 2008 - 12:50

Up. En fait je me rends compte que j'ai beaucoup de vêtements ... mais que je les mets. Tous. Le seul truc c'est que vu le nombre, si je veux tous les mettre et les salir, ça prend trois mois ! Mais je les mets. Du coup ça me chiffonne, je me dis que si je les mets, c'est qu'ils me servent ... et en même temps je sais que je pourrais vivre avec moins de vêtements. Surtout que je n'en change pas chaque jour : je porte deux tenues "pour sortir" (aller en cours/ au boulot cet été) par semaine, que je garde respectivement 2 et 3 jours - ne changeant que les sous-vêtements, chaussettes, et tee-shirts en été ; et une tenue à la maison que je garde parfois sur deux semaine vu que je la porte 2 jours pour rester dans ma chambre/salon/cuisine ! Plus éventuellement une tenue pour aller dehors, que ce soit dans le jardin ou pour faire du vélo ...
Les tenues pour sortir c'est ce que j'ai le plus. Je suis hors de chez moi 5 à 6 jours par semaine ; n'importe qui, même le consommateur le plus accro, dirait que j'ai "pas mal de vêtements". Et pourtant j'en achète peu chaque année ... Je les garde, je récupére ceux de ma mère qu'elle mettait il y a 20 ans, j'en achète un peu. Ma mère m'en achète pas mal. Elle sait ce que j'aime et je déteste faire les magasins ; du coup quand elle voit un truc qui lui semble joli et dans mon style, elle achète. Elle a dû se tromper deux fois dans toute ma vie !

Du coup je culpabilise à moitié ... et en même temps c'est un plaisir d'avoir des trucs qui changent chaque jour, et cette impression que je n'y suis "pour rien" : on m'offre, on me donne, je chine dans mon grenier ...
Peut-être que la SV accepte aussi qu'on aime les vêtements et qu'on porte ce qu'on aime ? ... ;-) A la différence de ceux qui achètent, mettent une fois et jetent après !

Ou peut-être que c'est encore un point parmi tous les autres sur lesquelles je ne peux pas parler de SV ... (Mais ça me vexe : pour le moment, ma garde-robe est un des rares trucs sur lesquels je peux agir concrétement !)

Quel casse-tête ! Smile
avatar
copenhague

Localisation : NI
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par calispera le Ven 15 Aoû 2008 - 13:41

Bonjour Copenhague,

Il n'existe pas de "sv" qui définisse quoi que ce soit. C'est chacun qui définit comment il vit s'il oriente ses choix vers la simplicité volontaire.
C'est vrai que si tu dis que tu préfères acheter chaque jour un vêtement neuf (et jette celui de la veille) pour ne pas devoir faire la lessive parce que que ça te "simplifie" la vie, et que c'est ça la simplicité volontaire, t'auras des gens comme moi qui vont te tomber dessus Wink en disant que c'est pas trop direction sv, mais que si ça te chante de faire comme ça, ne te gêne pas pour nous Wink

En ce qui concerne ta "multitude" de vêtements. Ben j'avoue que moi c'est un peu pareil. J'avais programmé qu'un jour je désencombrerais mes armoires de tous ces vêtements. Mais plus le temps passe, plus j'ai du mal à en donner. Et puis aussi, je remets des vieux trucs, et je sais que ce que je donnerais ne servirait à personne.

Par contre ce sur quoi je fais des efforts (mais pas toujours), c'est d'acheter le moins possible.

La différence entre ta situation et la mienne, c'est probablement l'âge. Car si tu fonctionnes comme tu le dis, comme je fonctionne aussi; avec le temps, tu risques vraiment d'amonceler des tonnes de vêtements.

Une fois qu'on a atteint la taille adulte, et qu'on est fidèle à ses vêtements, en les usant jusqu'à la corde, l'accumulation vient vite. Si mon souvenir est bon, tu as 19 ans, donc cela ne fait qu'environ 5 ans que tu as la taille adulte.
Moi j'ai encore des vêtements (un seul : j'avoue tout), d'il y a plus de 30 ans (un sweat-shirt), et je le porte encore (la nuit en hiver). J'en ai beaucoup de 10 et 15 ans, que je porte régulièrement, quasi comme s'ils étaient neufs. Donc, si tu culpabilises d'amonceler beaucoup de vêtements, sache que dans 15 ans, si tu restes dans ce mécanisme, tu rempliras 4 garde robes ou plus avec tous tes vêtements Wink

Mais de plus en plus, je pense que l'idée d'avoir beaucoup de vêtements, si on les porte tous, et qu'on les use tous jusqu'à la corde, n'est pas forcément un non sens. C'est bien sûr un signe de grand confort, mais moi ça me permet de me désencombrer l'esprit question lessive. Tout d'abord, je me change souvent car je transpire et je sens vite. Ensuite, je peux m'habiller de manière adéquate dans toutes les situations, été comme hiver, sans devoir faire une lessive en dernière minute pour un seul vêtement, sans me retrouver le matin, en me rendant compte que je n'ai rien à me mettre etc. Bon, c'est vrai que je vis en ville, j'aime aussi m'habiller en ayant des couleurs assorties, en me sentant présentable. Je peux aussi m'habiller en fonction de mon poids qui fluctue très fort en fonction des saisons. Et puis, par exemple, j'ai des pantalons sacs à patate (parce que j'ai maigris), ceux-là je les porte avec des longues chemises, les pantalons juste au corps, je les porte avec des t-shirt plus courts. Etant très sensible à la chaleur et au froid, ben je peux me changer en journée car j'ai mis des habits trop légers (surtout l'été). J'ai finalement des tonnes de combines vestimentaires différentes liées à des côtés très pratiques. Je ne supporte pas les ceintures, du coup, en hiver je porte des pantalons larges, mais avec des bretelles sous les pulls (impossible à porter en été). J'ai des jambes interminables, et du coup des pantalons trop courts (en général acheté tout juste à la taille et rétrécis au lavage avec le temps): que je porte dans les bottes en hiver, ou retournés en été, et pas en demi-saison. J'ai vite froid au cou, donc dès les premiers froids je porte des sous-pull ou pulls à col roulé, et donc je ne porte des t-shirt à col large qu'en été. Bref, en caricaturant : presque chaque jour de l'année a sa situation particulière pour le choix d'un vêtement et pas un autre. Et donc, chaque vêtement a sa fonction. Je tente d'avoir le plus possible de vêtements multi fonction, mais j'aime être habillée joli aussi (selon mes goûts en tout cas), ce qui fait que je varie les styles.
Bref, à mes yeux c'est pas vraiment simplicité volontaire de fonctionner ainsi, mais je ne pense pas que la simplicité volontaire consiste à n'avoir que deux tenues et devoir les laver tous les deux jours.
Je ne culpabilise plus, mais il est vrai que dans ce domaine, je ne change pas, et je pense que je ne changerai pas, car je n'en vois pas la raison : puisque j'utilise tout, et que j'use tout jusqu'à la corde (faut voir les trucs troués ou super usés ou déteints, que je porte parfois sous les autres!).

L'avis des autres m'intéresse en tout cas.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par copenhague le Ven 15 Aoû 2008 - 18:04

Ah, je me retrouve dans ce que tu dis ! Même pour le poids. Le mien fluctue beaucoup, ce qui fait que cette année j'ai porté à la maison un jean en 38 ... et que là je suis dans une robe taille 42. L'avantage des robes sur les pantalons, c'est que, pour peu qu'elles ne soient pas trop moulantes, elles vont toujours même avec une marge de 10 kg de différence avec le temps !

Dans les faits, je ne m'achète presque pas de vêtements ; ma mère les achète pour moi. Ma démarche à moi, c'est plutôt d'aller lui dire : "Tu te rappelles, ton foulard rouge ... tu sais dans quel carton il est ? Je voudrais bien le mettre !" J'achète des tee-shirts (une fois troués et vraiment affreux, je les donne à mes chats qui sont bien contents d'avoir un truc où se pelotonner), des collants (pas mal ... j'ai pu vérifier que chers ou bon marchés, les collants, alors même que je suis soigneuse, durent rarement plus d'une saison ! Sauf les collants opaques, mais je n'ai pas envie que d'opaque), des chaussettes. Le reste, ma mère l'achète ponctuellement quand elle voit tel ou tel truc, pas trop cher et joli.

En fait, soit il faut avoir beaucoup de vêtements différents à assortir entre eux, soit très peu qui s'assortissent entre eux aussi. J'ai l'impression qu'avoir quelques vêtements mais pas trop et aimer les couleurs différentes, c'est un peu ... difficile à gérer. On risque vite d'avoir des trucs pas coordonnés - après, on aime ou pas.

Puis j'aime bien le côté affectif du vêtement ... je porte ceux de ma mère (je dois même avoir une ou deux vestes qui étaient à ma grand-mère et qui sont si basiques qu'elles ne choquent pas sur moi) ; j'aime bien me dire que peut-être, dans 30 ans, mes vêtements pourront à nouveau être portés par quelqu'un que j'aime bien !
avatar
copenhague

Localisation : NI
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Raffa le Sam 16 Aoû 2008 - 10:42

C'est sûr que c'est pas simple et que cela dépend de chacun (notamment de ses goût, de l'importance qu'il accorde à son apparence etc.) et de son évolution.

Je crois que le plus important, par rapport à la SV, c'est de ne pas acheter pour le plaisir d'acheter, parceque c'est joli, parceque c'est en solde. Bon une fois de temps en temps je dis pas mais certaines personnes ont un véritable problème de surconsommation avec les vêtements (ou les chaussures, les sacs etc.) et dans l'idéal il faudrait travailler dessus. Personnellement je ne comprends pas le besoin d'acheter des vêtements neufs... chaque année (ni même tous les 2 ans) ! Et si c'est le cas, l'alternative SV est de donner le surplus à sa famille ou aux petits rien.

La tante de mon homme est comme ça, autant dire qu'une partie de ses vêtements, soit disant démodés mais à peine portés, sont dans mon armoire en ce moment même Wink (plus encore si nous avions eu la même taille).

Maintenant personnellement je considère avoir beaucoup de vêtement (une bonne partie a entre 10 et 15 ans, si ce n'est plus pour certain vêtements donnés par ma mère) mais je pense que globalement c'est "raisonnable" dans la mesure où j'en achète quasi jamais (quand j'en achète c'est que j'en ai vraiment besoin, j'y ai réfléchi, j'ai choisi) . Zhom et moi on rempli une garde robe (dont une grosse case est consacrée au linge de lit) et une commode. Ce qui prend le plus de place sont les pulls et les t-shirt. Mais c'est justement ce qu'on utilise le plus (et nous sommes capables de tenir plusieurs semaines sans machines Wink ).

Nous utilisons nos vêtements jusqu'à ce qu'ils n'aient plus forme humaine ( Wink pour Calispera Wink ). Comme les éponges (cf autre discut), ils ont d'ailleurs plusieurs fonctions en fonction de leur âge. Les joli t-shirt par exemple sont utilisés au printemps/été, ceux qui commencent à accuser leur âge sous les pulls en hiver. Une fois que même ça ça devient limite, ils passent en "chemise de nuit" ou vêtement de jardin. A la suite de quoi (mais nous sommes souvent bien des années plus tard, sauf pour la mauvaise qualité... que nous évitons) ils entament leur deuxième vie (utilisés pour coudre d'autre vêtement, pour repriser, pour remplir des coussins, pour faire des chiffons, ou n'importe quoi qui me passe par la tête).

Les vêtements qui commencent à accuser leur âge peuvent souvent prendre un coup de "neuf" par la teinture (végétale Wink ), la déco (prendre un stylo textile, ou broder, et laisser libre court à son imagination, particulièrement utile en cas de petites taches indélébiles qui font alors partie intégrante du dessin), ou la customisation (couture).

Un truc qui perso me saoule c'est qu'à l'heure actuelle porter des vêtements reprisés est regardé de travers. Moi cela m'agace de ne plus pouvoir porter un vêtement simplement abimé au genou ou au coude juste à cause du regard des gens alors que dans mon enfance, à l'époque de mes parents, c'était quasi à la mode d'avoir une pièce au coude ou au genou ! Bon le look "grunge" (troués-déchirés volontairement) ne me déplait pas et je l'ai même porté Wink mais à mon âge ce n'est pas compatible avec toute les situations Wink . Bon y'a souvent moyen de repriser pour que cela se voit le moins possible heureusement, ou de ruser pour faire quelque chose d'original, mais n'empêche...

J'ai aussi le problème des variations de poids (zhom plus encore) donc effectivement je garde souvent ce qui est encore très portable mais trop juste ou trop grand, sans même les reprendre à la machine.

Sinon concernant la gestion des vêtements... Je dois bien dire qu'une partie de mes vêtements (notamment tous mes vêtements "habillés") ne sont quasi jamais portés... car plus le temps passe, plus cela me passe par dessus la tête : je mets souvent la même chose et je porte désormais mes vêtements jusqu'à ce qu'ils soient *objectivement* sales (ça c'est un progrès depuis un an ou un peu plus, avant je changeais tous les jours quasi sans réfléchir, sauf le jean, désormais il n'y a que les slips qui sont dans ce cas, même les chaussettes je peux souvent les mettre 2 jours voire 3, d'autant que je les porte rarement une journée entière et que chez moi je suis pieds nus). J'ai aussi la chance de peu transpirer et ne de pas sentir (mais je dois dire à ce sujet que cesser d'utiliser des déos commerciaux à révolutionné mon utilisation des t-shirt, dans le bon sens !). Je suis contente car ce qui abime le plus le linge c'est bien de le laver. De plus on l'a vu aussi sur le nombre de lessive et la facture d'eau !!

Chez moi, où je suis souvent, je porte la plupart du temps un sarong (cf http://raffa.grandmenage.info/post/2007/08/19/L_%C3%A9coemballage_humain___les_v%C3%AAtements_drap%C3%A9s_et_nou%C3%A9s ) ou une simplissime jupe coton... (modèle tout simple, fait en moins d'une heure à la machine Wink ).

Quand je sors (souvent en vélo ce qui exclu certains types de vêtement) c'est souvent jeans/joli t-shirt (ou joli pull Wink ). J'ai peu d'occasion où je suis *obligée* d'être *bien* habillée. Mais je garde précieusement mes quelques vêtements classes. Moins je les porte plus ils me seront utiles longtemps... (je précise que la mode a toujours été quelque chose... qui m'est totalement égal, j'ai "ma mode" et cela me suffit donc mes vêtement ne se démodent pas car ils sont souvent intemporels).

C'est pareil pour la vaisselle, je distingue bien la vaisselle de tous les jours, dépareillée, rapidement abimée, cassée etc. et la vaisselle des occasions, ou les draps : il y a les nôtres, et ceux qui servent aux invités, plus beaux et moins utilisés.

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par copenhague le Sam 16 Aoû 2008 - 12:48

Moi ce qui m'énerve le plus dans la mode, c'est de ne pas trouver ce que je veux jusqu'à ce que ça redevienne à la mode.

Je garde les poches de vieux vêtements tout déchirés et plus utilisables du tout ; après je les couds sur mes pantalons déchirés mais portables. Comme c'est une poche d'une autre couleur, on peut croire que c'est fait exprès. Je la couds, en général j'ajoute un bouton si c'est dans un endroit confortable qui ne me gênera pas, et c'est réglé Smile
avatar
copenhague

Localisation : NI
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Raffa le Sam 16 Aoû 2008 - 13:40

cheers

"Moi ce qui m'énerve le plus dans la mode, c'est de ne pas trouver ce que je veux jusqu'à ce que ça redevienne à la mode."

Arf... moi ce qui m'agace c'est quand mes goûts deviennent à la mode (je n'aime pas être à la mode Wink ). Pour ton problème la seconde main peut être une bonne solution si tes goûts ne remontent pas à une mode trop ancienne. Pendant très longtemps, les puces et les vides greniers avaient plus de choses dans mes goûts que les magasins... Maintenant je dois dire que ni les uns ni les autres en ont... comme disait loulie je sais plus dans quelle discussion la mauvaise qualité, les vêtements chinois etc. ont tout envahi, même la seconde main... enfin en cherchant bien y'a toujours moyen. Mais perso c'est cela entre autre qui m'a poussée à apprendre la couture de manière relativement professionnelle (et non seulement pour les réparations ou la couture simplissime) : pour savoir refaire de A à Z la coupe d'un vêtement qui me plait mais qui n'est plus mettable, savoir suivre et surtout corriger un patron, voire le créer. Ceci dit... après il faut gérer ses envies de tissu PT de rire

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par copenhague le Dim 24 Aoû 2008 - 22:10

elieli a écrit:Bonjour copenhague,

On utilise donc ces tapis de tissu sur le sol, mais en mettant auparavant une longueur de nattes au dessous.
Pour ne pas salir le mur avec le dos et nos cheveux, nous en mettons aussi le long des murs de la pièce arabe*.

Donc il y a dans cette pièce : une natte en paille le long du mur et une au sol, dessus on pose le tapis de tissu, puis les peaux de moutons et enfin de gros coussins bien épais et durs.
(...)
Eliane
J'ai vu quelque chose qui ressemble beaucoup à ce que tu décrivais, dans un des magazines de ma mère sur la couture. Les vieux tissus sont coupés en bandes et cousus ensemble pour faire une pelote, comme ce que tu décrivais ; sauf qu'ensuite, on ne les confie pas à un tisserand : on en fait des tapis au crochet ! Je n'ai pas réussi à trouver de photo de ces "rag rugs" ... Mais le magazine expliquait que c'était ce que faisaient les femmes des colons en Australie pour recycler les vieux tissus et s'occuper un peu.
avatar
copenhague

Localisation : NI
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Une envie de rire

Message par elieli le Lun 25 Aoû 2008 - 8:26

Comment ne pas faire grimper la pile de vêtements ? Comme ça

Tout nu et tout bronzé cheers

Tout nu et tout bronzé
On est bien, on est beau
Quand revient l'été
Tout nu et tout bronzé
Au soleil, sur le sable
Ou sur les galets
Tout nu et tout bronzé
Depuis la mer du Nord
Jusqu'aux Pyrénées
Tout nu et tout bronzé
On prend enfin le temps
Le temps de rêver.

Tout nu, tout nu, on ne pense plus
Au métro, ni au bureau
Bronzé, bronzé, décontracté
Un grand chapeau, pieds dans l'eau
Tout nu, tout nu, comme un Jésus
On fait trempette chez les mouettes
Bronzé, bronzé, on va chasser
Dans la retraite des crevettes
Ah les vacances, ah les vacances
Moi quand j'y pense ça me démange !

{au Refrain}

Tout nu, tout nu, on voit craquer
Roméo en pédalo
Bronzé, bronzé, toutes les filles sont
Des Vénus en maillot
Tout nu, tout nu, on ne pense plus
Qu'au safari fesses-partie
Bronzé, bronzé on va draguer
Les p'tites dans l'eau, quel boulot !
Ah les vacances, ah les vacances
Moi quand j'y pense ça me démange !

{au Refrain}
Carlos

http://www.paroles.net/chanson/22795.1
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par calispera le Lun 25 Aoû 2008 - 10:28

hmmm, moui, le naturisme, ça m'intéresse peut-être, mais carlos dragant au safari fesses-partie, je m'en méfie un brin tout de même Wink

Ya pas des naturistes parmi vous? L'idée de me balader toute nue partout ne m'attire pas des masses, non seulement je suis pudique, (et la mentalité ambiante m'y pousse), mais je suis aussi maxifrileuse. Mais les rares articles ou conversations que j'ai eus sur ce sujet, m'ont paru intéressants. J'ai bien l'impression que les gens qui font du naturisme sont des gens plutôt très évolués, très conscients etc. Rien à voir avec le nudisme, le voyeurisme, l'exhibitionnisme, etc.; bien que je me dise qu'il doit y avoir des brebis galeuses dans le troupeau Wink

En tout cas, naturisme et simplicité volontaire devraient sûrement faire la paire.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par elieli le Mar 26 Aoû 2008 - 20:24

calispera a écrit:
En tout cas, naturisme et simplicité volontaire devraient sûrement faire la paire.
Arrivé à un certain âge, ça doit pas être très joli Embarassed
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par calispera le Mar 26 Aoû 2008 - 21:30

Je pense que c'est une question de regard. Chacun peut décider des lunettes qu'il veut porter. Encore faut-il savoir qu'on peut en changer Wink Nous pouvons choisir de croire que un corps âgé est aussi beau, même si de manière omniprésente, la société nous répète l'inverse.

A priori, en effet, les chairs flasques, déformées, ridées, il est admis que ce n'est pas ce qu'il y a de plus beau. Mais je pense que c'est relatif.

Tout d'abord nous vivons dans une société de jeunisme. Les jeunes sont beaux, et il faut rester jeune le plus longtemps possible, et la valeur de l'âge n'est pas du tout mise en avant. Et cela, également pour le physique. Mais rien ne nous oblige à obéir à la règle du jeunisme. (Ne fut-ce que si on veut veillir serein)

Et puis d'un autre côté je me dis qu'à partir du moment où, en avançant en âge, je suis de plus en plus capable de voir la beauté chez des personnes âgées sur leur visage, il se peut que pour le corps ce soit pareil. Pour moi les rides marquent peut-être le temps, mais elle marquent surtout le vécu des personnes qui s'est imprimé par la répétition des émotions, des mouvements, des efforts.

Et enfin, quand on connait les gens, on ne détaille plus leur physique, juste on les aime comme ils sont (sauf quand on ne les aime pas Wink )

Les gens qui font du naturisme, ne sont pas du tout attachés à une forme d'esthétique liée à des modes etc. Ce sont des gens vraiment très très proches de la nature. Ils ont redécouvert une forme d'instinct très fort d'appel au naturel.

Le naturisme va, je pense, très à l'encontre des mentalités répandues dans la société actuelle. C'est un réel pied de nez aux : mode, artifices, superficialité, matérialisme, technologisation, asceptisation, sexualité omniprésente, etc.

Je pense que ça va très fort dans le sens de l'authenticité, l'acceptation de soi et des autres, l'amour de la nature bien sûr, la simplicité, et peut-être une forme de retour à de la pureté, de l'innocence.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Romarine le Mer 27 Aoû 2008 - 9:46

Il y a une vraie beauté dans la vieillesse, on voit parfois des visages tout ridés et des mains qui sont comme parcheminées. C'est comme si toute une vie était gravée sur le corps et cela témoigne du vécu d'une personne.
Tout le chemin qu'elle a parcouru et je trouve que cela a beaucoup de valeur.
On devrait respecter la vieillesse.
avatar
Romarine

Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 16/06/2008

http://simplevert.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par elieli le Mer 27 Aoû 2008 - 12:26

Romarine a écrit:Il y a une vraie beauté dans la vieillesse, on voit parfois des visages tout ridés et des mains qui sont comme parcheminées. C'est comme si toute une vie était gravée sur le corps et cela témoigne du vécu d'une personne.
Tout le chemin qu'elle a parcouru et je trouve que cela a beaucoup de valeur.
On devrait respecter la vieillesse.
Au niveau du visage et des mains, je partage exactement la même pensée que vous. Certains visages et surtout les mains me font penser à des arbres centenaires ou l'écorce est magnifique et puissante, c'est beau.
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par copenhague le Mer 27 Aoû 2008 - 12:55

Je suis d'accord avec vous sur la beauté des personnes âgées. Tout dépend lesquelles ... J'ai tendance à trouver laides ces vieilles dames qui cherchent toutes à se ressembler, dans les mêmes vêtements, la même coupe courte avec la permanente et la teinture, et le sac vernis ... J'ai plus d'admiration pour celles qui ont des cheveux plus naturels, qui ne cherchent pas à ressembler à toutes les autres grands-mères (sans être très exentriques bien sûr !)

Par contre le naturisme ne me tente vraiment pas. Je ne sais pas si mes raisons sont de bonnes raisons, mais je suis vraiment pudique et montrer mon corps, même pour des raisons valables, ne me plairait pas du tout.
avatar
copenhague

Localisation : NI
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Raffa le Mer 27 Aoû 2008 - 12:56

Pareil que vous Smile Je trouve que la beauté et la fragilité des personnes âgées va souvent (pas toujours) de pair avec la sagesse, la force intérieure et la sérénité (toute qualités que je n'ai pas encore et je me demande bien si je les aurais un jour, je l'espère). L'image de l'arbre est très belle et à propos je trouve.

(c'est marrant on en parlait justement hier avec mon homme qui lui a peur de vieillir, moi non je pense (bon je suis pas encore suffisamment vieille pour en être certaine Wink ) j'ai déjà sauté de joie à mon premier (et toujours seul) cheveu blanc ! )

Tu es pudique dans cette société ci. Le serais-tu dans une autre ou l'apparence et les "formes" sont plus qu'accessoires et à peine regardées ?

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par copenhague le Mer 27 Aoû 2008 - 19:13

Oui. Le problème n'est pas de ne pas être assez mince ou quoi que ce soit ; c'est simplement que je considère le corps comme personnel. Il ne regarde que moi et quelques autres. Je n'ai pas envie de discuter religion avec un inconnu, ni de lui montrer mon corps.
avatar
copenhague

Localisation : NI
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par elieli le Mer 27 Aoû 2008 - 22:43

Raffa a écrit:Pareil que vous :)Tu es pudique dans cette société ci. Le serais-tu dans une autre ou l'apparence et les "formes" sont plus qu'accessoires et à peine regardées ?
Je me suis souvent demandé : Serions aussi pudiques si on se savaient très très belles, donc super bien faites ?
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Raffa le Jeu 28 Aoû 2008 - 9:54

copenhague a écrit:Le problème n'est pas de ne pas être assez mince ou quoi que ce soit ;

Je ne parlais pas seulement de ça Wink


c'est simplement que je considère le corps comme personnel.

Le considerai-tu comme si personnel qu'il doit être caché dans une société ou l'apparence et les "formes" sont plus qu'accessoires, à peine regardées et où être nu en tout ou en partie est la normalité ?

Je veux dire par là en gros, que c'est cette société là qui t'a donné la "conscience" de ton corps, du fait que tu le considère comme très personnel, qu'il te plaise ou non. Tu es pudique dans cette société, mais je gage que tu ne le serais pas si tu avais été élevée dans une tribu en amazonie... du moins pas de la même manière Wink

Les naturistes sortent ou essaient de sortir de ce "conditionnement" là, car s'en est un. Et pour beaucoup ce n'est pas facile du tout mais alors du tout au début, une vraie révolution après (très proche de ce que nous vivons avec la SV en fait). Pour d'autres c'est tout à fait naturel.

Ceci dit si j'ai consience de cela ce n'est pas pour autant que je franchirai le pas. Je suis très pudique, même trop à mon goût, mais je sais pourquoi je le suis, je sais que c'est une réaction à cette société et à mon vécu en son sein... L'aventure naturiste m'attire depuis longtemps (surtout la rando nue en fait) d'autant comme je l'ai dit plus haut que mon vêtement le plus usuel est un simple tissu noué autour de moi, mis en 2 secondes, enlevé en 1 Wink mais je sais que j'ai encore beaucoup trop de barrières, liées à cette société, pour encore franchir le pas et je suis pas sûre d'être capable de le franchir un jour.

ENfin le naturisme se n'est pas "se montrer" nu, c'est "vivre nu". Les naturistes vivent cela essentiellement chez eux pour beaucoup...

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par copenhague le Jeu 28 Aoû 2008 - 10:35

Pour faire simple, disons que c'est un conditionnement dont je n'ai pas envie de sortir ! Je n'aime pas être nue - même seule. Par habitude et conditionnement, certes.
Mais pour mon cas à moi, je ne ressens aucune envie de changer cette habitude-là, que ce soit chez moi ou en public.
avatar
copenhague

Localisation : NI
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Pistil le Jeu 28 Aoû 2008 - 11:10

elieli a écrit:Je me suis souvent demandé : Serions aussi pudiques si on se savaient très très belles, donc super bien faites ?

Quand je vois des filles "super bien faites" selon les normes admises, et que j'en vois plein (et à Montpellier j'ai l'impression qu'elles pullulent), et que ces filles là sont très peu habillées, j'ai une impression bizarre, comme si même nues elles ne seraient pas dénudées tant leur corps "conforme" "identique" ressemblent à un accessoire de plus, et au même accessoire.

Bon je m'écarte un peu du naturisme (les naturistes que je connais n'ont pas du tout l'obsession du corps conforme), mais c'est ce que m'inspire ta suggestion, Elieli.
avatar
Pistil

Age : 36
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 15/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par copenhague le Jeu 28 Aoû 2008 - 11:35

Il y a des corps conformes qui ne le font pas exprès ;-)

En fait on est tellement habitués à voir des jeunes femmes à la plastique (je trouve le mot super-bien choisi) irréprochable pour des tas de pubs, que quand on en voit une dans la rue, on l'associe immédiatement à une espèce de pub ambulante pour la minceur des magazines ... Je me demande toujours si ces filles sont minces parce qu'elles sont en bonne santé ou si elles se privent de tout pour ressembler à une photographie de magazine.

Ce que tu dis Pistil est très intéressant ; et pour moi, je pense que ça vient du fait que le corps est (mais ça a toujours été ainsi ... même si ça empire !) un marqueur social. On peut montrer un sac très cher, des chaussures de marque, etc, et un corps mince et bronzé va avec. Du coup on voit le corps nu comme un indice de richesse, et non plus comme simplement un corps nu ! c'est très troublant.
avatar
copenhague

Localisation : NI
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Raffa le Jeu 28 Aoû 2008 - 12:19

Bon, ben je vais le dire : j'ai un corps conforme aux normes admises, je suis aussi mince et grande qu'un mannequin (que j'aurais pu faire à une époque, même si mon visage n'est peut-être pas aux normes lui Wink mais il passe (tout ça dépend bcp des goûts) ), j'ai les nibards qui vont bien, les jambes dites "interminables". Mince je l'ai toujours été sans efforts aucun , je bronze d'un joli doré facilement (même s'il faut bien dire que je suis plutôt blafarde la plupart du temps Wink )...

(ceci dit ne vous inquiétez pas j'ai un mini cul Wink un cul de mec Smile, des vergetures, de la cellulite, les dents mal rangées, des problèmes de santé qui m'ont fait perdre beaucoup de mes cheveux et de mes "formes" ce que j'ai assez mal vécu, maintenant j'accepte, ... et pleins de complexes comme tout le monde)

Bref le fait d'avoir un corps "pas trop moche à regarder" ... je l'ai assez mal vécu (faut dire que j'ai vécu à Paris, dans un quartier pas très sûr, avec les lignes de métro qui vont avec, et que je suis énormément sortie à toutes heures) , je supporte pas le regard des mecs qui te connaissent ni d'Eve ni d'Adam mais qui te déshabillent de bas en haut, qui se retournent sur toi au niveau du cul, qui t'accostent pour un oui pour un non, te tiennent la jambe, qui te draguent mais s'en foutent au fond de qui tu es, le regard noir des nanas (ça c'est peut-être le pire) etc.

C'est entre autre pour cela que je n'ai jamais aimé la mode, le maquillage et tout le blabla qui rajoutent encore à ces attitudes, ni les robes et jupes que j'ai vraiment commencé à mettre (et toujours rarement pour sortir d'ailleurs) seulement vers 25 ans. Ado j'ai préféré un style agressif, plutôt choquer par mon accoutrement que de me mettre en valeur, ...

Le but : surtout faire fuir tous les kékés.

Maintenant je suis plus "passe-partout". Donc oui on peut être relativement "bien foutue" et le vivre quasi comme un complexe, être hyper trop pudique, garçon manqué et ne pas supporter pouvoir être considérée comme une pub ambulante conforme et faire tout pour que ce ne soit pas le cas (et j'en ai connu pleins des nanas comme ça).

Tout ça c'est dans la tête !! Pour celles qui se montrent comme celles qui se cachent, quoi que la nature leur ait offert comme "apparat"


Dernière édition par Raffa le Ven 29 Aoû 2008 - 8:31, édité 2 fois

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par copenhague le Jeu 28 Aoû 2008 - 12:30

Aha, raffa tu dépasses toutes mes attentes !

Disons-le aussi : j'ai un physique mince et grand et j'ai même (tadam !) reçu des (trois en fait) propositions de mannequinat - plus pour mon visage que pour mon corps, mais mon corps est dans les normes aussi*. Par contre, une peau dorée, je n'en aurais jamais même si j'allais faire une séance d'UV par semaine et des journées à me faire griller sur une plage ensoleillée ... Je ne fais pas vraiment exprès, je ne me maquille pas beaucoup, je porte du noir, du gris, du parme, du long, je suis mince sans faire vraiment d'efforts ...

Sauf que j'ai en plus la malchance de préfèrer les jupes aux pantalons, et si elles gardent une longueur tout à fait décente, c'est vrai qu'il y a des regards durs à assumer. J'ai un style discret, mais rien à faire : on dirait que chez certains, jupe = bonne fifille pleine de bonne volonté. Et pas seulement chez les mecs - il suffit de voir le regard condescendant que jettent certaines filles pour se sentir aussi mal que possible.

Je trouve ça horrible. J'ai en plus l'impression d'être seule au monde quand je dis à une copine "Je déteste qu'on me siffle comme on vient de le faire" et qu'elle me répond avec de grands yeux ronds : "Tu devrais être flattée pourtant !"

On s'écarte du sujet vêtement ... Mais j'ai quand même envie d'ajouter que oui, même avec des vêtements basiques, pour peu qu'on montre une moitié de jambes, même avec un col roulé, on aura l'air d'une poupée gonflable aux yeux de certaines personnes. Mais on y peut pas grand-chose ...

* Raffa l'a avoué alors : j'ai aussi des vergetures et de la cellulite, et je me ronge les ongles, et j'ai des grands pieds, puis des petits boutons dans le dos et des genoux tordus.
avatar
copenhague

Localisation : NI
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Pistil le Jeu 28 Aoû 2008 - 12:31

copenhague a écrit:Il y a des corps conformes qui ne le font pas exprès ;-)

En fait on est tellement habitués à voir des jeunes femmes à la plastique (je trouve le mot super-bien choisi) irréprochable pour des tas de pubs, que quand on en voit une dans la rue, on l'associe immédiatement à une espèce de pub ambulante pour la minceur des magazines ... Je me demande toujours si ces filles sont minces parce qu'elles sont en bonne santé ou si elles se privent de tout pour ressembler à une photographie de magazine.

Ce que tu dis Pistil est très intéressant ; et pour moi, je pense que ça vient du fait que le corps est (mais ça a toujours été ainsi ... même si ça empire !) un marqueur social. On peut montrer un sac très cher, des chaussures de marque, etc, et un corps mince et bronzé va avec. Du coup on voit le corps nu comme un indice de richesse, et non plus comme simplement un corps nu ! c'est très troublant.

Oui, en effet, j'ai été un peu vite. Ce "corps conforme" que je ne vois pas nu fait partie (me semble faire partie) d'une panoplie. Une fille belle de façon "conforme" mais qui 'entre pas dans le cliché "modeuse" ne me donnera pas cette impression (impression exagérée par le fait que l'on voit énormément de "clones", je trouve)
avatar
Pistil

Age : 36
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 15/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par calispera le Jeu 28 Aoû 2008 - 15:42

J'ai vraiment beaucoup aimé vos dernières interventions. Je m'y retrouve en grande partie.

Dans la pudeur, comme je l'avais déjà exprimé, mais aussi dans cette réaction face aux regards inquisiteurs de monsieur tout le monde (surtout eux en ce qui me concerne).

Je n'ai pas un corps de star, mais pas diforme non plus. Très grande, fausse mince, et, depuis 15 ans, avec beaucoup de « bide », ce qui détonne un peu par rapport au côté échalat. (Mais c'est lié à ma santé. La période où je ne mangeais plus que légumes cuits, poisson et riz complet, mon bide avait pratiquement disparu -c'est une forme d'allergie à certains aliments qui fait ballonner ma brioche.) Bref, je m'habille en général plutôt large.

Comme Raffa, je suis contente, d'une certaine manière d'avancer en âge. Je me sens de moins en moins laide, ou, dit positivement, de plus en plus belle, mais ne cours plus trop de risque question drague ras des paquerettes. Quoique, même à 47 ans, il m'arrive encore d'être accostée en rue (à la rigueur, plus que quand j'en avais 20-25 Wink )
En général j'en ris ouvertement, en clin d'oeil, pensant qu'ils se font la main sur moi pour pouvoir mieux apâter les jeunettes ensuite.

Quand j'en avais 30, quand il m'arrivait de porter des jupes courtes, on me disait que j'avais de belles jambes et que je devais donc les montrer plus souvent, (j'ai plutôt de longs batonnets, sans mollet Wink ) et ça m'énervait, car les gens n'imaginaient pas le regard que cela provoquait. Les gens qui arrivaient vers moi (en me connaissant), ne me regardait pas dans les yeux, comme cela se fait en général : le regard passait d'abord par les jambes. On se sent un pur objet dans ce cas-là, et j'ai donc arrêté les jupes pour un bon moment.
Pareil dans le métro, certains hommes se permettaient de fixer mes jambes. Ca m'horripilait. Comme dit Raffa, on ne se sent pas une personne dans ce cas-là.

Plus tard, ça m'énervait de voir que cela arrivait à d'autres (je me vexais pour elles d'une certaine manière). Un top moulant ou décolleté, et hop, plus moyen d'avoir le regard sur le visage. Mais dans ces cas, il m'arrivait de penser : bon ben, c'est sans doute ça qu'elles cherchent. Avec une méta pensée supplémentaire : c'est dingue ce que la société nous conditionne : pour avoir l'attention des hommes, on porte moulant ou décolleté, mais du coup, on éveille leurs hormones ce qui fait qu'on n'a aucunement leur respect, donc on a le contraire de ce qu'on cherche.

J'avais failli faire des remarques déjà hier en réponse à ce que disait Copenhague sur la pudeur. J'avais écrit et effacé, persuadée que je ne serais pas comprise. Quand je parle de ce genre de choses autour de moi, on me prend en général pour une tarée, voire une coincée. T'as un beau corps, la nature te l'a donnée, faut que tu en profites : ben tiens Wink
Et comme je suis célibataire depuis pas mal de temps, faire mes réflexions, ça résonne de suite pour beaucoup de gens comme : pff, la mal baisée.
En vous lisant, je me dis qu'après tout, mon ressenti est partagé par d'autres, et dès lors je me permets de m'exprimer tout de même.
Et je pense que, l'air de rien, ce sujet est très sv.

Pour en revenir à la pudeur question nudité. Je défends moi aussi ma pudeur et suis en même temps très d'accord avec Raffa. Il ne m'est pas difficile de m'imaginer que dans une autre société on pourrait considérer que regarder un sein, une fesse ou un pubis laisse tout aussi indifférent que regarder un bras, une main, un nez. Je ne suis pas du tout pudique pour ces parties de mon corps, et j'ignore d'ailleurs où se situe la frontière exacte de ma pudeur.

J'ai le souvenir d'avoir passé des vacances itinérantes avec des Espagnols. Et lors d'une étape, nous (un groupe de 5-6 femmes) avions demandé chez l'habitant, de pouvoir utiliser les wc. En Espagne, le wc se trouve en général dans la salle de bain. Et nous sommes toutes rentrées dans la salle de bain, et chacune a fait ses besoins devant les autres, tout en continuant à discuter. Pour moi c'était totalement contraire à mon éducation (bien que cela n'était pas non plus un interdit). Ca m'a légèrement gênée a priori, mais finalement c'était si naturel que j'ai passé outre assez facilement. Cela m'a permis de me rendre compte de mon conditionnement question pudeur. Quand les choses sont naturelles, qu'il n'y a pas un regard inquisiteur ou voyeur, on se fait à tout.

Pistil a écrit:Quand je vois des filles "super bien faites" selon les normes admises, et que j'en vois plein (et à Montpellier j'ai l'impression qu'elles pullulent), et que ces filles là sont très peu habillées, j'ai une impression bizarre, comme si même nues elles ne seraient pas dénudées tant leur corps "conforme" "identique" ressemblent à un accessoire de plus, et au même accessoire.

J'ai la même impression que toi Pistil. Et je pense qu'on peut avoir un corps mince, bien fait, et ne pas donner cette impression. Car quand on vit cela sans chercher à entrer dans la case : « telle que la top model », on garde une démarche naturelle, des mimiques, des gestes naturels et propres à soi. Les gens qui ont le corps conforme et qui nous frappent sont bien souvent habillés « comme dans les magazines » et ont les gestes, mimiques et démarches, « comme dans les films » ou « comme à la télé ».
Pour ma part j'ai toujours tenté de « ne pas » ressembler à ça. Style : s'assoeir les jambes écartées, m'affaler sur les sièges, m'appuyer sur mes coudes quand je suis à une table etc. Le côté un peu frondeur anti-coquetterie.

Et je suis frappée depuis quelques temps du mimétisme de plein de jeunes (femmes en général) concernant les mimiques. C'est assez récent et c'est déconcertant. Je me dis qu'elles doivent se gaver de tv, et de surcroît passer des heures devant leur miroir à s'y essayer. D'ailleurs je me marre souvent dans le métro quand je vois des ados se regarder et se rabibocher devant la porte avant de sortir (la porte fait effet miroir, tant que le métro est dans le tunnel).

Well, je termine la relecture, et je lis ceci :
Oui, en effet, j'ai été un peu vite. Ce "corps conforme" que je ne vois pas nu fait partie (me semble faire partie) d'une panoplie. Une fille belle de façon "conforme" mais qui 'entre pas dans le cliché "modeuse" ne me donnera pas cette impression (impression exagérée par le fait que l'on voit énormément de "clones", je trouve)

On pense en effet pareil.

Suis toute contente de vous avoir lues, ça m'a comme rassurée sur plein de petits détails que je me garde pour moi d'habitude car pas comprise par les gens autour de moi.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par copenhague le Jeu 28 Aoû 2008 - 17:48

Sur ce que tu appelle une attitude frondeuse d'anti-coquetterie, là je suis vraiment très différente. J'ai grandi à coup de "Tiens-toi droite", "Pas les mains dans les poches", et même si maintenant je me laisse un peu aller, je ne renie pas tout ça. J'aime bien me tenir droite, les genoux serrés, etc ; je trouve juste ça plus beau - et j'ai aussi pitié pour mon pauvre dos ;-)
Je n'ai pas l'impression de me soumettre à un standard de magazine ... Juste à un standard culturel, une façon qu'ont les gens d'un même pays de se tenir un peu tous pareil. Je ne suis pas contre l'uniformité si elle me plait ;-))

Pour le reste, je te rejoins tout à fait. Il suffit de mettre une jupe au niveau du genoux pour avoir l'impression de n'être plus qu'une paire de jambes. Aussi bien côté masculin (avec le côté "bonne salope" qui va avec) que du côté fille (avec le regard méchant envers cette allumeuse de service qui a mis une jupe).

Parce que mine de rien, je ne sais pas par chez vous ... Mais ici les filles de mon âge (autour de 20 ans, quoi) en jupe, je n'en vois pas tant que ça. La majorité des filles porte l'uniforme jeans ultra moulant + ballerines + sac Longchamp porté au niveau du coude (aïe !) + frange sur le côté + paletot ...

C'est ça pour moi l'uniforme ; tellement que n'importe quelle fille en jean droit et pull basique me semblera être d'une originalité frappante !
avatar
copenhague

Localisation : NI
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par magnésie le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:56

je me reconnais dans un certain nombre de vos témoignages (le regard des gens et la volonté de passer partout, quitte à ne pas s'arranger Wink )

je suis devenue un peu plus à l'aise depuis l'expérience de la maternité.

c'est qu'on nous en fait voir : examens gynécos répétés par différentes personnes (sage-femme, médecin, stagiaire...)
chambre partagée et soins intimes... partagés !
sans parler de l'accouchement en lui-même où je n'ose pas décrire, j'ai peur de choquer Mr Green

après, le fait d'allaiter devant des proches puis devant des inconnus m'embêtait, mais je ne voulais pas m'isoler pour autant. j'ai cherché les tenues les plus discrètes possibles... et petit à petit je me suis surprise à ne plus ressentir de gêne.
avatar
magnésie

Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par elieli le Ven 29 Aoû 2008 - 15:47

magnésie a écrit:je me reconnais dans un certain nombre de vos témoignages (le regard des gens et la volonté de passer partout, quitte à ne pas s'arranger Wink )

je suis devenue un peu plus à l'aise depuis l'expérience de la maternité.

c'est qu'on nous en fait voir : examens gynécos répétés par différentes personnes (sage-femme, médecin, stagiaire...)
chambre partagée et soins intimes... partagés !
sans parler de l'accouchement en lui-même où je n'ose pas décrire, j'ai peur de choquer Mr Green

après, le fait d'allaiter devant des proches puis devant des inconnus m'embêtait, mais je ne voulais pas m'isoler pour autant. j'ai cherché les tenues les plus discrètes possibles... et petit à petit je me suis surprise à ne plus ressentir de gêne.
Je sais bien cela n'a aucun rapport avec le fil, mais quand même je suis furieuse que vous ayez eu à subir tout cela. Avec moi ça aurait bardé, j'aurais dit non on ne me touche pas, je ne suis pas un étal de légumes ouvert au public, et pour les soins d'hygiène j'aurais exigé la présence d'un paravent. J'ai travaillé quand j'étais jeune dans un hôpital 6 mois, à chaque fois que je faisais une toilette dans la chambre commune, je plaçais un paravent de tissu devant la personne pour préserver son intimité face aux autres malades.
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par calispera le Ven 29 Aoû 2008 - 16:01

C'est vrai ce que dit Elieli. A la première lecture je m'étais dit que oui, c'est bien comme cela que ça se passe dans les hôpitaux. Mais en relisant, je me dis que ce n'est pas forcément normal de devenir à l'aise face à cette expérience (ce n'est pas un jugement sur ton commentaire Magnésie, mais sur les méthodes hospitalières). Il est trop fréquent quand on passe à l'hôpital, d'être traité comme un vulgaire appareil, tant pour les manipulations, que pour la communication, et que pour le nombre de personnes impliquées. Je trouve par exemple choquant qu'on ne demande pas l'accord du patient avant de le soumettre au regard de stagiaires. Je trouve tout aussi choquant qu'on lui donne des ordres sans donner la moindre explication, et qu'on lui fasse ingurgiter, qu'on lui injecte, ou qu'on le manipule sans prévenir et sans accord encore une fois. (je pense que parler d'allopathie dans un message parallèle, ça m'a remontée ! Wink )

Suis pas contente là et ça me fait marrer PT de rire de m'en rendre compte
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par sofi le Ven 29 Aoû 2008 - 21:42

Je crois que je vais vais un joli hors sujet ... mais pour en revenir aux regards des gens sur une femme.
Contrairement à vous je suis loin d'être une naïade.
76 kilo au plus bas (je suis deja monter jusque 90kg) pour 1m70, une solide ossature, des épaules mastoc et des cuisses pareilles.
Bref ronde de partout (bras ventre poitrine mollet fesse.... rien n'est plat chez moi ^^)
Et velue. Très. Surtout depuis que j'ai arreté la pillule, mes amis les poils sont revenus en super forme.
Favoris, bas du dos, bras... et surtout des jambes de yeti. (avec mon mari on en rigole : je suis plus velue que lui)
Sauf que depuis à peu près un an, ca me passe au dessus de la tete. J'ai arreté de m'épiler (ce qui était une vraie torture) et porte quand meme des débardeur.
Il aura tout de meme fallu que je fasse 30 ans pour m'accepter tel que je suis : ronde et poilue (parce que oui, les poils s'est normal et pas sale comme on me l'a fichu dans le crane depuis que je suis gamine)
Donc j'ai loin d'avoir un corps de reve mais vous savez quoi ?
Depuis que je m'accepte ... le regard de ces messieurs a changé. Je me fais meme siffler. Sisi.
Vous n'aimez peut etre pas, mais comme pour moi c'est tout nouveau, je me dis "j'ai raison de m'aimer puisque je plais au autres"....
Mais je me demande surtout si ce n'est pas parce que je m'aime, que les autres me trouvent... pas belle mais euh... jolie ? (ok baisable... ça fou mon ego par terre là Very Happy )

Voilà mon long blabla qui j'espère ne vous a pas trop embeté.

sofi

Age : 39
Localisation : (64)
Date d'inscription : 02/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par calispera le Ven 29 Aoû 2008 - 22:40

Ben je pense que ce que tu dis résume assez bien ce que je pense (enfin, ce que je commence enfin à comprendre malgré qu'on je l'avais lu mille fois dans le passé) : on se fait aimer et reconnaître, quand on s'accepte soi-même tel qu'on est. Les décolletés plongeant ou hypermoulants n'ont rien à voir là-dedans, pas plus que suivre la mode ou que la "plastique" "comme à la télé".
Mais je m'inquiète tout de même, ......tu te réjouis quand on te siffle Wink (je rigoooooleuh)
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par elieli le Sam 30 Aoû 2008 - 8:35

Pistil a écrit:Quand je vois des filles "super bien faites" selon les normes admises, et que j'en vois plein (et à Montpellier j'ai l'impression qu'elles pullulent), et que ces filles là sont très peu habillées, j'ai une impression bizarre, comme si même nues elles ne seraient pas dénudées tant leur corps "conforme" "identique" ressemblent à un accessoire de plus, et au même accessoire.
J'ai quelques fois la même impression, avec quelque chose "de la mort" de pas vivant, mais sans pouvoir écrire quoi que ce soit dessus.
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par elieli le Sam 30 Aoû 2008 - 8:41

Raffa a écrit:Le but : surtout faire fuir tous les kékés.
C'est quoi les "kékés" ?
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par copenhague le Sam 30 Aoû 2008 - 9:44

Les mecs stupides qui pensent que parce qu'ils la sifflent, une fille va se jeter à leurs pieds !
avatar
copenhague

Localisation : NI
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Invité le Sam 30 Aoû 2008 - 14:25

Des nuisibles, quoi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par aurielle le Dim 31 Aoû 2008 - 11:00

http://fr.wiktionary.org/wiki/k%C3%A9k%C3%A9
kéké masculin

1. (Familier) (Péjoratif) Individu qui cherche à impressionner par son comportement.

super pratique Wink
on peut ajouter ce dictionnaire dans la barre de firefox
avatar
aurielle

Age : 37
Localisation : IDF
Date d'inscription : 19/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par copenhague le Dim 31 Aoû 2008 - 12:56

Un autre truc auquel je pense ; on s'éloigne des moyens pour éviter de faire grimper la pile de vêtements, mais je pense que c'est une sorte de pression sociale qui pousse aussi les gens à acheter des tas de vêtements.
Je suis sûre que des tas de gens lambda n'achètent pas seulement parce que le vêtement leur plait ... (ni qu'ils en ont besoin, faut pas rigoler ^^), mais aussi parce que ça fait longtemps qu'ils n'ont pas acheté de vêtements.
Certaines personnes ont un sens de l'observation dingue dès qu'il s'agit des vêtements des autres : "T'as vu, Machin a des nouvelles chaussures !"
C'est exactement le genre de chose que je ne remarque pas - encore moins la marque. Si c'est pas écrit en gros sous mon nez, le fait que ce soit des Adidas, des Nike ou des Trucmuche me passe complètement à côté, alors qu'il y a des gens qui ne remarquent que ça.
Je trouve ça triste d'avoir ce genre de sens du détail, et en plus je suis sûre que ça influence des tas de gens qui achètent pour qu'on voit.
Un plaisir individuel (est-ce que ça existe vraiment ? ...) d'achat parce qu'on aime, je comprends, mais acheter pour que les collègues ou les copines voient que c'est une nouvelle paire de chaussures, parce qu'au bout de 6 mois on DOIT en acheter des nouvelles, quel que soit l'état des autres, je trouve ça vraiment pire que tout.
avatar
copenhague

Localisation : NI
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par aurielle le Dim 31 Aoû 2008 - 13:16

copenhague a écrit:
Certaines personnes ont un sens de l'observation dingue dès qu'il s'agit des vêtements des autres : "T'as vu, Machin a des nouvelles chaussures !"
C'est exactement le genre de chose que je ne remarque pas - encore moins la marque. Si c'est pas écrit en gros sous mon nez, le fait que ce soit des Adidas, des Nike ou des Trucmuche me passe complètement à côté, alors qu'il y a des gens qui ne remarquent que ça.
Je trouve ça triste d'avoir ce genre de sens du détail, et en plus je suis sûre que ça influence des tas de gens qui achètent pour qu'on voit.
Selon le boulot dans lequel on travaille ce sens du détail est très utile et j'envie ceux et celles qui le possède...c'est très pratique. Dans mon entourage les personnes qui sont comme cela ont tendance à sélectionner avec beaucoup soin leurs achats, donc je ne pense pas que ce soit forcément pour épater la galerie !! leur sens du détail très poussé est visible sur d'autres domaines que l'habillement heureusement.
avatar
aurielle

Age : 37
Localisation : IDF
Date d'inscription : 19/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par calispera le Dim 31 Aoû 2008 - 14:43

Oui, je pense que le sens du détail peut être un défaut comme une qualité. Tout dépend de ce qu'on en fait. Etonnamment, je pense avoir ce sens du détail dans certains domaines, et pas dans d'autres et jusqu'à présent il m'a plus désservi qu'autre chose. Je tente d'apprendre à en tirer des avantages et à ne plus l'utiliser négativement. Remarquer ce que d'autres ne voient pas et auxquels ils n'ont pas envie de s'intéresser, consiste bien souvent à se mettre les gens à dos, et à l'inverse ne pas exprimer ce que l'on voit et qui nous gêne ou chercher à ne pas en tenir compte est tout aussi inconfortable.

En général son utilisation négative, pour moi, consiste à voir ce qui ne va pas (pour des broutilles) et devenir critique, juger, sans doute souvent inutilement.

Enfin, c'est ce que vos commentaires m'amènent à l'esprit pour le moment.

Et pour les vêtements, ce sens du détail, je l'ai en fonction de mes critères, pour m'habiller moi-même, et c'est parfois vraiment chiant, mais je ne l'ai pas en fonction des critères de la mode, et me dis qu'à ce niveau je dois même souvent être très à côté de la plaque. Depuis quelques années, je ne m'intéressais plus vraiment à la mode, et je n'arrivais pas toujours à bien savoir quelle était la mode, ayant l'impression qu'il y a 10 modes parallèles en fonction des milieux socio-culturels et de l'âge.
M'étant rendu compte de cela, depuis 6 mois, je regarde un peu plus afin de ne pas être trop décalée dans ma manière de m'habiller et me présenter. Mais je suis rassurée, si je ne m'y intéresse plus, c'est bien parce que la mode est à mes yeux un vrai foutoir. Ce qui est le plus à la mode, est la plupart du temps le plus laid, excepté les pantalons pattes d'eph (mais qui commencent à disparaître), et l'apparition des tuniques cet été.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

vêtements & autres

Message par Monbeaucerisier le Lun 1 Sep 2008 - 18:12

Je suis du genre à porter des années des vieilles "radouilles" que j'aime particulièrement et aussi parce que j'ai un peu la "phobie" du "shopping" (rien que le mot ... beurk ! et ça n'est pas du snobisme, j'ai vraiment horreur de ça !!!) ; cependant de temps à autre il faut bien "y passer" (quand on n'a plus rien qui ne soit ni "flétri" ni décoloré ni troué PT de rire ) et là je me heurte tjs au même problème : acheter quoi et où ? car si en théorie je suis tout à fait d'accord sur "acheter moins mais de très bonne qualité", et si possible en respectant des critères "écolos" et "éthiques", il se trouve qu'en pratique ça relève de l'exploit, d'autant plus que la qualité n'est pas accessible pour mon budget ! Je trouve d'ailleurs très paradoxal de lire à longueur de journaux et forums SV ou décroissance qu'il faut "travailler moins" et se contenter d'un petit revenu, et en même temps lire des choses du genre "n'achetez que de très bonnes chaussures qui vous dureront 10 ans" (en oubliant de préciser que lesdites chaussures coûtent au bas mot 150 € ! Mr Green ) les fringues n'en parlont pas ... outre le fait que la qualité (quand on arrive à la trouver) est excessivement chère, il y a aussi le problème de l'entretien (ah oui ce manteau en laine, il est très chaud et "costaud" mais ... il se NETTOIE A SEC No et ce chemisier il est "infroissable" ok mais c'est du textile "pur chimique" !) ; il reste la solution des fringues d'occas' (j'ai testé) : ça prend un temps fou (fouiller dans les dépots vente, les brocantes, etc.) ; on ne peut pas toujours essayer ni échanger (allez donc retrouver un gus qui vous a vendu 1 pull mité il y a 3 semaines dans une lointaine brocante de village ! Mr Green ) et j'ai été souvent déçue (taches non visibles à l'achat ; vêtement mal coupé ; tissu qui "se déguenille" au bout de 3 lavages) ... alors comment faire ? Il m'arrive encore à mon grand regret de foncer sur le 1er "discount" de vêtements (pour en finir au plus vite) et habiller toute la famille pour 100 € mais ça me désole !!! No ; parfois aussi j'arrive à trouver de belles fringues pas trop chères (tissus bio mais made in India silent ) qui tiennent le coup ... j'alterne avec les "discount" made in china - et les "échanges" familiaux Very Happy !!!
avatar
Monbeaucerisier

Age : 45
Localisation : Parc naturel du Vexin français
Date d'inscription : 12/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par calispera le Lun 1 Sep 2008 - 22:09

Bonjour Monbeaucerisier,

Je trouve d'ailleurs très paradoxal de lire à longueur de journaux et forums SV ou décroissance qu'il faut "travailler moins" et se contenter d'un petit revenu, et en même temps lire des choses du genre "n'achetez que de très bonnes chaussures qui vous dureront 10 ans" (en oubliant de préciser que lesdites chaussures coûtent au bas mot 150 € ! Mr Green ) les fringues n'en parlont pas ...

Je ne peux parler que de mon expérience, mais en n'ayant plus de télé, en ayant réduit ma consommation d'électricité de 50%, en n'achetant presque jamais de cd, plus aucun gadget, plus de plats préparés, plus rien de superflu (ou presque, je ne suis tout de même pas une sainte), en ne gaspillant plus à tout va, en passant par la seconde main, mes dépenses ont fortement baissé. Il m'est encore difficile d'investir pour des vêtements ou chaussures chers qui soient de qualité/éthique/équitable/bio ou autre, car je n'ai pas la mentalité, l'habitude de payer cher (on est tellement conditionné à tout vouloir en réclame, en solde, pas cher etc.) mais ce n'est pas ça finalement qui fait un gros trou dans le budget. Quand on passe de la surconsommation à la sobriété, ça change énormément les choses financièrement.

L'idée c'est plutôt que quand on diminue ses dépenses de 30% et qu'on fait à l'occasion des achats coûteux, qui au final, (en moyenne) nous coûtent 5% de nos dépensent, on gagne encore 25% (les chiffres c'est au pif, c'est pour donner une idée).

Par contre, le dictat de "il faut", ne me paraît pas du tout approprié. Chacun fait en fonction de ses convictions, de ses possibilités, de ses capacités et de ses désirs. Et il est évident que cela mène à faire des choix individuels qui sont particuliers à chacun.

J'ai un bon revenu et vis seule, donc mon témoignage ne vaut que ce qu'il vaut.

Les gens qui travaillent moins et ont un plus petit revenu le font par choix, ils ne s'y forcent pas. Ce serait un comble de faire les choses en sv, parce qu'on s'y sent forcé.
Pour ma part je n'ai jamais entendu que des témoignages, jamais des dictats comme tu les décris. J'aurais fait depuis longtemps une allergie à la sv si c'était le cas.

Du côté décroissant, je n'en sais rien, mais pour moi la sv est un chemin personnel que l'on fait par choix et que l'on fait comme on l'entend. Ce qui n'est pas toujours en accord avec ce que certains décroissants envisagent.

Personne n'a donc à te dire ce que tu dois acheter, où l'acheter, combien le payer, etc. Seule toi connais tes critères pour faire tes choix.

Tout le monde (ou presque Wink )sait que le local, bio, éthique, durable, réparable, naturel, ...... est ce qu'il y a de mieux. Cela ne veut pas dire que c'est toujours praticable ou envisageable.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Raffa le Mar 2 Sep 2008 - 8:12

Je trouve d'ailleurs très paradoxal de lire à longueur de journaux et forums SV ou décroissance qu'il faut "travailler moins" et se contenter d'un petit revenu, et en même temps lire des choses du genre "n'achetez que de très bonnes chaussures qui vous dureront 10 ans" (en oubliant de préciser que lesdites chaussures coûtent au bas mot 150 € ! Mr Green ) les fringues n'en parlont pas ...

Vive le paradoxe, je vis dedans cheers Je suis pour ma part tout à fait convaincue qu'il n'y a que les riches qui peuvent se permettre d'acheter de la mauvaise qualité. SI une paire de chaussures dure 10 ans, tu as 10 ans pour mettre un peu de côté de quoi les remplacer, tu peux demander de "l'aide" lors des annifs noëls etc.

Perso je vais bientôt devoir changer de paire de chaussure (mais hors de question que j'achète une paire qui durera moins d'un an, 5 ans c'est pour moi la durée de vie minimum pour une paire de chaussure portée tous les jours dans un pays ou il pleut quasi tous les jours et où la plupart de mes déplacements se font à pied), j'économise un peu, ma mère m'a offert une partie pour mon anniversaire. J'aurais bientôt de nouvelles chaussures... à plus de 150€ (et crois moi c'est une grosse somme pour moi).

En fait pour tout dire... le prix est bien chez moi le dernier critère de choix, il peut juste conditionner le temps que je mettrais pour obtenir ce que je veux.

Il y a un an (ou déjà 2 ? ) j'ai acheté en et me suis fait offert des t-shirt bio (idéo, en profitant des soldes c'est à dire des prix tout à fait correct voire pas cher) parceque j'en avais vraiment besoin (plus grand chose de présentable), vu la qualité du coton (équivalent des marinières de marins, les vrais)... j'en ai pour plusieurs années sans soucis.

Par contre pour les enfants... c'est clair que c'est galère parceque ça grandit tout le temps ces bêtes là (je sais que j'étais notamment une ruine pour ma mère en chaussure à une époque ou je prenais quasi une pointure par mois et comme je me suis arrêtée au 41 vous imaginez... Mr Green )

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par elieli le Mar 2 Sep 2008 - 11:07

copenhague a écrit:Les mecs stupides qui pensent que parce qu'ils la sifflent, une fille va se jeter à leurs pieds !
... et si c'est Brad Pitt qui siffle !
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par elieli le Mar 2 Sep 2008 - 11:11

[quote="Raffa"]
Par contre pour les enfants... c'est clair que c'est galère parceque ça grandit tout le temps ces bêtes là (je sais que j'étais notamment une ruine pour ma mère en chaussure à une époque ou je prenais quasi une pointure par mois et comme je me suis arrêtée au 41 vous imaginez... Mr Green )
PT de rire J'imagine
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

vêtements & autres

Message par Monbeaucerisier le Jeu 4 Sep 2008 - 19:05

Calispera et Raffa, oui je suis d'accord avec ce que vous dîtes, cependant quand je dois sortir une grosse somme d'un coup ça me fait quelque chose ! (sans parler de mon compte en banque Mr Green ) alors que si je réfléchis un peu je sais très bien qu'il vaudrait mieux acheter 1 paire à 150 € que 3 paires à 50 € (dans la même année) ... mais je n'y arrive pas (c'est bizarre) ...
Pour ce qui est des cadeaux, j'ai 36 ans donc je ne compte plus trop sur la famille pour ça ... d'autant plus qu'ils ont tendance à nous offrir n'importe quoi sans nous demander notre avis (sauf pour les enfants parce que je bataille ferme depuis pas mal d'années !!! mais il y a encore des ratés surtout avec belle-maman qui doit avoir des actions chez B....ie PT de rire vu la quantité phénoménale de ces affreuses poupées qu'elle a achetées à mes filles depuis 10 ans !).
Le problème c'est que même pour des sommes plus "légères" j'ai tendance à acheter d'abord et ... faire attention ensuite (ça dure 3 jours) ; s'ensuit donc une période de récession intense ... où je "mets des oursins" dans mon porte-feuille ! Laughing
avatar
Monbeaucerisier

Age : 45
Localisation : Parc naturel du Vexin français
Date d'inscription : 12/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par calispera le Jeu 4 Sep 2008 - 21:26

C'est en effet très différent de dire : c'est presque impossible, ou de dire : j'ai vraiment du mal à y arriver.

Je pense qu'en sv, nous avons pour la plupart du mal à y arriver, mais je pense important de continuer à penser que c'est possible.

Je veux dire par là qu'on se ferme des possibilités en généralisant par des "c'est presque impossible"

C'est sûr qu'on n'y est pas encore. Mais c'est pas grave, chacun fait de son mieux. C'est ça qui compte. Car c'est en faisant de son mieux qu'on y arrivera. Sans forcer, sans culpabiliser, chacun à sa manière et à son rythme.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par La Laupiarde le Jeu 23 Juil 2009 - 20:27

Invité a écrit:
j'ai un blog de couture par le biais duquel je rencontre des tas de filles qui font de la couture et vendent leur production, fringues pour enfants, femmes, accessoires... à un prix... euh, prohibitif pour moi (genre 30€ la baboteuse de bébé)...
OK, c'est équitable, mais moi qui suis pauvre, je préfère largement acheter dans les grandes chaînes de magasin (genre Leclec ou Carrouf en France, et Wal Mart ici au Québec), même si c'est on ne peut plus inéquitable...
En fait, le truc, c'est que l'équitable, c'est beau c'est généreux, mais ce n'est pas à la portée de tout le monde ! et résultat c'est peut être pas juste pour l'acheteur...
!

Je rebondis juste là dessus, et désolée si je lance une polémique, attention je n'essaye pas de faire culpabiliser qui que ce soit, c'est juste mon cheminement personnel .
Pour moi, ça ne me choque absolument pas de payer 30 euros une barboteuse faite main, modèle unique sur laquelle une nana du coin a passé du temps surtout si c'est son gagne-pain. Il faut penser au prix du tissu (bon, parfois c'est de la récup') et du temps passé, de l'élec utilisée pour faire tourner sa machine, etc, etc... Finalement avec 30 euros la barboteuse pas sûr que la vendeuse gagne des mille et des cent, mais peut être au moins vit-elle décemment.
Par contre une autre barboteuse cousue à la chaîne sur des machines que des enfants chinois ou philippins font tourner coûtera certes beaucoup moins cher à l'acheteur... mais le coût humain et écologique là dedans?
Il me semble que c'est Dominique Loreau dans son bouquin qui préconise (après on adhère ou pas) d'acheter (une fois qu'on s'est demandé si on avait besoin de la chose) plutôt une BELLE chose, ROBUSTE, qui va durer longtemps, quitte à y mettre le prix, plutôt que des choses pas chère. ça rejoint les discussions des deux dernières pages de ce post.
Comme Raffa, j'applique ça aux chaussures : je préfère acheter une paire de pompes très bien faites, qui va durer longtemps, plutôt que trois "modes", pas cher, et qui vont vite s'érafler, s'abîmer, etc...
Par contre pour les fringues, comme d'autres ici, je pratique intensivement le seconde main, et encore, pratiquement jamais dans des friperies mais auprès des proches : entre ma belle-mère (dingue de fringues) et mes copines, je n'ai pas acheté de fringues depuis.... septembre 2007. Et malgré ça je cotinue régulièrement à faire mes placards et à donner des habits (au secorus populaire et à Emmaus!) Curieusement, les proches qui me donnent des fringues ne veulent pas des miennes.... peut être parce que ce serait de la 3ème main!!!
Laughing Rolling Eyes
avatar
La Laupiarde

Age : 44
Localisation : la laupie (drôme provençale)
Date d'inscription : 15/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Alyrian le Jeu 23 Juil 2009 - 23:25

Moi ça me gêne un peu que l'équitable soit aussi cher. Non pas parce que ça ne les vaut pas, mais c'est comme acheter un vêtement de haute-couture : ben oui, c'est beau, c'est éthique, mais pour m'habiller je trouve des trucs à Emmaus... et c'est beau, éthique (puisque Emmaus c'est pas juste des trucs pas cher mais aussi des emplois et de la réinsertion), mais surtout pas cher.
Je ne dit pas, si j'avais les sous, je ferais bien bosser quelques couturières :loveit: et puis je craquerais sur cet ensemble en lin magnifique de la boutique de luxe du centre-ville :loveit: mais ça serait franchement un luxe... Voilà, ce qui me gêne c'est que l'équitable soit de l'industrie de luxe. Laughing

Bon attention, je précise bien que les habits neufs industriels sont en dehors de cette logique. C'est cher, pas équitable du tout, et en général trop lié à la mode (donc pas toujours de mon goût). On arrive assez bien à s'en passer, non ? Sauf urgence (genre l'hiver arrive et on a pas réussi à trouver de quoi remplacer le pull mité... ça arrive quand même).

Je suis aussi gênée par le prix des tissus. Je sais très bien que tous nos textiles viennent de pays en voie de développement, fabriqué sans respect du genre humain. Alors quand je vois un tissu à 20€ le mètre, ça me met un peu en rage. Les sous, c'est les intermédiaires ui se les mettent en poche, c'est pas le processus de fabrication ou la main-d'oeuvre... C'est pas vraiment moins cher de coudre ses habits en plus. Du coup, quand j'achète un tissu pas cher, entre 1€ et 3€ le mètre, où j'en suis dans l'éthique ? Est-ce que ça veut dire qu'à l'autre bout, ils sont encore plus exploités, ou juste qu'il y a moins dans les intermédiaires ?

C'est trop compliqué....
En attendant, faut que j'arrête de craquer à Emmaus et que je continue de vider mon armoire à vêtement Razz
avatar
Alyrian

Age : 31
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire grimper la pile de vetements

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum