Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Cerise le Jeu 6 Oct 2011 - 13:42

d'après ce sujet flexivore et sans complexe

Gaeline a écrit:Bonjour

Je suis flexivore aussi, comme Alain.
Merci Françoise pour ce terme! cela a effectivement le mérite de marquer une rupture par rapport à l'alimentation omnivore occidentale "classique".

Je mange de la viande à peu près 4 fois par semaine, ce qui est bien moins qu'il y a quelques années.

Pourquoi ne pas avoir fait le pas jusqu'au végétarisme?

Pour moi, c'est peut-être le locavorisme qui fait écran. J'essaie de consommer des produits bretons ou de France métropolitaine (avec une exception pour les bananes qui viennent des Antilles).

Pour moi, végétarisme rime avec soja, tofu, seitan et plein de trucs venus d'ailleurs... Peut-être que je suis mal renseignée, mais je ne crois pas qu'il pousse pour l'instant du soja bio en Bretagne???

Par ailleurs, je suis opposée à tout ce qui est "compléments alimentaires" et aliments enrichis en vitamines: je pars du principe que mon corps doit trouver ce dont il a besoin dans des aliments les moins transformés et les moins industriels possibles, et que si je dois prendre des compléments, c'est qu'il y a eu un hic dans ma façon de m'alimenter en amont.

Or je suis enceinte et je me suis aperçue, en me renseignant sur le végétarisme en début de grossesse (comme quoi, peut-être qu'un jour je deviendrai vraiment végétarienne, c'est une démarche qui m'intéresse), que c'était délicat de faire coïncider végétarisme et grossesse sans prendre de compléments : on conseille en particulier de manger des aliments enrichis en vitamine B12 (cf. Kit des végétariens débutants, p. 28).

En tout cas, s'il y en a parmi vous qui réussisent à conjuguer alimentation bio, locavore et végétarienne, je suis preneuse de vos conseils! Very Happy
J'ai l'impression que c'est la quadrature du cercle! Peut-être y a-t-il même déjà un sujet là-dessus sur le forum, j'avoue que je n'ai pas cherché?

Cannelle a écrit:
Gaeline, tu as mis pile le doigt sur la faille du régime végétarien, en tout cas comme je le pratique. Non, je crois pas que les pois
chiches, le soja, les épices et autres viennent de ma région! J'essaie de prendre des trucs issus du commerce équitable... pour me donner bonne conscience sans doute. Bien sûr en légumes et fruits, je prends que du local (euh... nan, les bananes non plus sont pas locales), j'ai essayé de me passer de café mais c'est dur...

Tiens, je vais essayer de faire une semaine locale pour voir si je m'en sors bien. Mais le soja va déjà manquer très vite.
pour ce qui est de l'alimentation végétarienne, je suis hors jeu car flexivore, (mais viandes bio rarement locales), sauf légumes mais ça c'est facile.
Pour la farine bio, j'étends le local au département, pour le riz bio aussi (Camargue), le miel, quelques rares fromages... Après en bio, c'est du national dans le meilleur des cas. (je parle pour le bio puisque c'est le sujet)


Dernière édition par Cerise le Ven 7 Oct 2011 - 8:40, édité 1 fois (Raison : mis "bio" entre parenthèses)
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par le grizzly le Jeu 6 Oct 2011 - 14:20

ici, viande rouge (producteur local) :une fois par mois environ...surtout quand grandfils est là...
viande blanche: une fois par semaine à peu près. Avant, c'était achat au fermier du coin, mais loi sanitaire oblige: il n' a plus le droit d'abattre lui même et porter les volailles à l'abbatoir lui coute trop cher...Donc il ne veut plus en vendre aux particuliers et je ne veux pas l'obliger à se mettre hors la loi...donc....supermarché!!! Twisted Evil
poisson: une fois par semaine.
lait:ferme non bio à 50 mètres de la maison.
fromages: De plus en plus locaux.
les légumes viennent du jardin ou du maraicher bio , à 10 km de la maison.
la farine est achetée en sacs de 25kg bio.

mais, quel casse tête !!!
untel n'aime pas les lentilles...l'autre, c'est le fromage...; Mr surveille son cholesterol et certains légumes ne plaisent pas aux uns ou aux autres!!!!
résultat, les plats ne sont pas très variées ou alors, il faut jongler avec les absences des uns et des autres pour faire les menus...
il y a des jours ou je sature:"Allez, hamburger pour tous "!non, je plaisante, c'est d'ailleurs un de leurs griefs: "on ne va jamais au Maque Do!"
La vie est plus simple quand on ne se prend pas la tête avec tout ça!!!!


le grizzly

Date d'inscription : 05/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par le grizzly le Jeu 6 Oct 2011 - 14:21

j'essaye de conjuguer , mais Dieu que c'est dur la conjugaison!

le grizzly

Date d'inscription : 05/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Cerise le Jeu 6 Oct 2011 - 14:29

je crains en effet que pour le bio officiel on ait vite fait le tour...
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Nad le Jeu 6 Oct 2011 - 19:44

Là encore, c'est une flexivore qui parle...

Alors, après maintes réflexions, on a décidé de privilégier le local sur le bio. D'abord, la Bioc*oop est loin, du coup on n'y va que tous les deux ou trois mois. Alors pour l'épicerie, ça va, ça se stocke, mais pour le frais...

En bio, local et régional, donc, les céréales et le lait, parfois le beurre(Bioc*oop) et les fruits et légumes (maraîchère du bled voisin ou notre potager mignon!)

En que local:
La viande vient de chez le boucher du village, mais en même temps on doit en manger maximum quatre fois par mois...
Les oeufs viennent du village d'à côté, bêtes en liberté, un genre de bio sans étiquette (vendus par une petite dame qui se fiche des étiquettes)
Le beurre parfois, ben on préfère prendre du beurre de Bretagne pas bio que du beurre bio qui vient d'on sait pas où... (aka le manque de traçabilité des produits bio*village de Lec*lerc...)

Les deux points noirs sont le fromage et le poisson.
Les fromages bios sont trèèèès chers, et comme nous on mange beaucoup de fromage ben c'est pas toujours possible... Je désespère pas d'arriver un jour à les faire moi-même! Pour compenser, je les prends à la coupe, au moins je me console en me disant que du coup on évite les tonnes d'emballages...
Et le poisson, incredible but true, au marché comme au supermarché, le poisson est en provenance de Rungis! Alors qu'on est en Bretagne!!! On marche sur la tête...

Nad

Date d'inscription : 26/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par -Françoise- le Jeu 6 Oct 2011 - 21:05

idem, flexivore.

La viande/poisson que nous consommons 2 fois par semaine le WE vient,
_pour le bœuf et le veau d'une ferme de mon village: on s’arrange à 4 familles.
_pour la volaille, du marché, à 7 km. Il y a un excellent volailler qui ne vend pas de volailles élevées de manière industrielle. (Wimereux, pour Le Grizzli)
_Le poisson vient directement du port (descente de bateau) ou du marché ( donc de la criée)


_Pour les œufs, du marché également. Mais chez un petit producteur. Il fait du beurre et du lait. Mais je n'en consomme pas.

_Les légumes viennent du marché également, mais l'exploitation se trouve dans le village à coté.

_L'épicerie vient du biocoop (10km). Je m'arrange pour faire les courses quand j'ai à faire "à la ville". J'y prend toute l'épicerie. C'est souvent local, ou au moins français (ex le riz de camargue), ou équitable (rapadura, bananes). Je vais voir si je peu trouver des haricots noirs.

_Les saloperies des enfants genre chips, barres chocolatées, nutnut et j'en passe, ben ça vient du supermarché. Ok,



PS: et n'allez pas leur dire que le nutnut du biocoop c'est pareil. J'ai déjà essayé, ça marche pas. No
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par nodame le Jeu 6 Oct 2011 - 21:35

Vous comptez les fruits dans les légumes? Parce qu'autant les légumes j'arrive à acheter à peu près local (ou potager), autant les fruits j'ai du mal.
Je ne sais pas si c'est les magasins du coin ou si l'Allemagne a déjà un climat trop froid (pourri?) mais ici tout ce qu'on trouve du pays c'est... des pommes, des pommes, des pommes... quelques poires mais étonnamment peu, cerises, fraises et framboises, pruneaux (mais pas d'autres prunes) et pour le moment je ne vois rien d'autre!
Les paysans du coin ne vendent que des pommes d'ailleurs.

Au moins en Suisse on trouvait abricot, pêche, nectarine, raisin et j'en passe.

Du coup, j'ai vraiment du mal à ne rien acheter d'autre. Je ne prends par contre normalement que l'Europe et la distance la plus courte en moyenne mais quand même c'est =(
On a planté quelques arbres fruitiers mais d'ici qu'ils grandissent... et à voir si ils survivent d'ailleurs.

edit : rajout pour le végétarisme...
Je suis flexivore du genre viande une fois par semaine voire moins mais ne consomme ni soja, ni seitan, ni, ni, ni...
Les légumineuses plus ou moins locales se trouvent en nombre suffisant et je les trouve également souvent en bio, tout comme les céréales. Après c'est sur que l'alimentation est parfois moins variée.
Pour les épices ou le chocolat par contre... ca devient dur.

Quant à la B12, du moment que l'on est pas végétalien il n'y a normalement pas de problème, si cela inquiète trop on peut demander un dosage.

Je suis enceinte (7e mois maintenant) et j'ai fait un dosage complet pour me rassurer (calcium, fer, etc...) mes valeurs étaient très bonnes et comparables à une alimentation classique.

Comme dit plus haut, mon souci c'est les fruits (et épice-chocolat).


nodame

Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Gaeline le Jeu 6 Oct 2011 - 22:12

Même problème que toi, Nodame, pour les fruits : on achète des fruits produits en France mais si on devait se contenter de fruits bretons, ce serait des pommes et rien d'autres.

En ce moment, on mange : des pommes + des poires et du raisin produits en France + des bananes des Antilles. En été on achète aussi des pêches, nectarines, prunes et abricots mais ils ne sont pas bretons! il y a des fraises sinon, mais elles coûtent très cher!

nodame a écrit:
Je suis enceinte (7e mois maintenant) et j'ai fait un dosage complet pour me rassurer (calcium, fer, etc...) mes valeurs étaient très bonnes et comparables à une alimentation classique.

Tiens, pareil, 7e mois aussi. Ce qui me prouve que je pourrais dès maintenant suivre ton exemple et réduire encore la viande... à méditer.
avatar
Gaeline

Age : 35
Localisation : Finistère Nord
Date d'inscription : 17/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par le grizzly le Sam 8 Oct 2011 - 15:20

merci pour l'info Françoise, mais...c'est quel jour le marché?
et ou se trouve le volailler? grosse devanture ou fermier local avec sa production?
le jour ou j'irai , j'achèterai probablement plusieurs volailles pour ne pas faire le déplacement pour si peu ...je fais toujours en sorte de rentabiliser au maximum mes déplacements -voiture!

le grizzly

Date d'inscription : 05/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par -Françoise- le Sam 8 Oct 2011 - 23:30

mardi /vendredi matin. Tu ne peux pas le rater. Il n'y en a qu'un. Wink
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Gaeline le Lun 10 Oct 2011 - 23:04

Tous nos légumes viennent d'un producteur bio local, donc là je suis tranquille.

Pour le reste, c'est compliqué!

Suis passée samedi à la Biocoop et j'ai regardé plus attentivement la provenance de différents produits...

Légumineuses : seules les lentilles vertes (Vendée) et les pois cassés venaient de France. Les haricots rouges, lentilles corail etc étaient importés (Turquie pour les lentilles corail, pour les haricots je ne me souviens pas mais ce n'était pas tout près).

Céréales : Pour le riz, on trouve sans problème du riz de Camargue bio complet ou semi-complet. J'ai trouvé aussi des pâtes semi-complètes fabriquées en France, mais elles sont chères.

Fruits frais : seules les pommes étaient du coin. J'ai aussi acheté des poires et du raisin produits en France, et des bananes qui viennent du Pérou! (pas glop)

Pour les fruits secs, ce n'est pas évident : les noix ok, mais les noix de cajou viennent d'Asie, les amandes de Sicile... Bon là ça me dérange moins d'acheter du pas local car ce sont de petites quantités liées à une consommation occasionnelle, contrairement aux céréales, légumineuses, fruits et légumes frais.

Fromage : les bretons sont archinuls en fromage, ce n'est pas un truc "local" du tout traditionnellement. Donc à part le chèvre, il a bien fallu acheter des productions nationales (Auvergne, Vercors)

Pain : le pain semi-complet que nous achetons est effectivement produit dans le Finistère, mais d'où vient la farine bio utilisée par le boulanger??? il faudra que je me renseigne...

Pour le dîner du soir mon mari qui cuisine a repris les habitudes d'hiver : on trempe dans la soupe de légumes une galette blé noir/pommes de terre/légumineuse de son choix. Pour la première fois hier il a essayé de remplacer le beurre salé de la recette traditionnelle par de l'huile de noix, ce n'était pas mauvais du tout.
La galette se garde au frais plusieurs jours et peut donc être à nouveau trempée dans la soupe le lendemain soir! :-)
avatar
Gaeline

Age : 35
Localisation : Finistère Nord
Date d'inscription : 17/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par -Françoise- le Mar 11 Oct 2011 - 9:19

Gaeline a écrit:Céréales : Pour le riz, on trouve sans problème du riz de Camargue bio complet ou semi-complet.
Chez nous, c'était pareil. Je leur ai demandé de me commander du riz blanc de la même marque. Depuis, je remarque que je ne suis pas la seule à être intéressée: il y en a toujours. Le riz complet, ou semi complet, tout le monde ne le supporte pas.

Gaeline a écrit:Pour le dîner du soir mon mari qui cuisine a repris les habitudes d'hiver : on trempe dans la soupe de légumes une galette blé noir/pommes de terre/légumineuse de son choix. Pour la première fois hier il a essayé de remplacer le beurre salé de la recette traditionnelle par de l'huile de noix, ce n'était pas mauvais du tout.
La galette se garde au frais plusieurs jours et peut donc être à nouveau trempée dans la soupe le lendemain soir! :-)
Je veux bien la recette de ces galettes: Ça me semble très intéressant.

édit : les admins aussi mais STP pas ici, dans les recettes, merci
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par le grizzly le Mar 11 Oct 2011 - 17:07

il me semble que l'huile de noix ne se prête pas à des températures très chaudes ???
ceci dit, je vais aller voir la recette des galettes : une bonne soupe et une galette, que du bonheur...

le grizzly

Date d'inscription : 05/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Philomenne le Mar 11 Oct 2011 - 17:38

le grizzly a écrit:il me semble que l'huile de noix ne se prête pas à des températures très chaudes ???
ceci dit, je vais aller voir la recette des galettes : une bonne soupe et une galette, que du bonheur...

Non, l'huile de noix ne se chauffe pas, elle s'utilise crue exclusivement. Je ne sais pas si l'huile de noix cuite est mauvaise pour la santé mais en tout cas, la chaleur détruit la plupart de ses nutriments intéressants, si bien que c'est quasi un crime contre ce trésor de la nature (surtout quand on voit le boulot pour la fabriquer et... son prix ; ceci explique cela). En revanche, elle peut assez facilement être bio ET locale par chez nous, surtout dans ma région natale ( Very Happy ) certaines régions dont la noix est la spécialité.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par sylg59 le Mar 11 Oct 2011 - 17:51

J essaye moi aussi de consommer local le plus possible mais c pas forcemment evident.
Pour les fruits on arrive à produire pomme poire pêche prune et petits fruits rouges j' arrive à trouver aussi des kiwis (en haute saone notemment donc juste a coté)
On profite aussi de l'abondance des noyers et des noisettiers (j'en fait une pâte chocolatée pour les filles)
Pour la viande qu'on mange de temps en temps je passe par un producteur bio des vosges il nous livre à la maison en cas de besoin (beuf porc veau agneau)
La vollaille on la produit quand on peut : une disaine de poulet par an et des oeufs.
Pour les legumes c'est le potager et le panier bio chaque semaine
Au biocoop on trouve farine locale lentille locale un peu de fromage/crème/beurre local aussi
Sinon on profite pour acheter local lors de nos deplacements en allant voir la famille par exemple.
C Tout
avatar
sylg59

Age : 39
Localisation : Haute Marne
Date d'inscription : 10/07/2011

http://vivresimlement.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par le grizzly le Dim 30 Oct 2011 - 17:12

pendant des années, nous avons acheté du lait bio en bouteilles; or le lait, même bio, des supermarchés, reste du lait UHT en bouteilles plastiques; c'est à dire , du lait chauffé à ultra haute température et mit probablement aussitôt dans les bouteilles pour éviter toute contamination; c'est à dire du liquide bouillant dans un contenant plastique avec certainement du BPA. Or liquide bouillant avec plastique entraine diffusion du BPa dans ce même liquide.... donc, nous avons ingurgité une quantité de BPA en mangeant du lait bio !!!!!!
conclusion: j'achète désormais mon lait à la ferme (avec peut_être des antibiotiques????) pour moitié moins cher qu'avant.

que c'est compliqué de choisir la "meilleure" façon de manger....

le grizzly

Date d'inscription : 05/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

local,bio et raisonnable

Message par pascale le Lun 31 Oct 2011 - 1:52

Bonjour,dans ma région il n'y a qu'un seul producteur ayant la certification bio.Par contre j'ai découvert que la plus part des producteurs du cru ne demandaient aucun label et pourtant ....
Les fertilisations sont productions local (caca des vaches de la ferme ),les compléments sont uniquement ou presque utilisés apres analyse et si possible issus de matiére minérales non transformées.
Pour les traitements, phyto la lutte intégrée est la régle et j'ai même découvert que certaines preparations sont utilisées en culture bio .
Maintenant,ne vous leurrez pas les produits bio des grandes surfaces ont peu de chance de tenir la distance lors de la comparaison avec les produits du fermier du coin .

pascale

Age : 46
Localisation : Namurois
Date d'inscription : 22/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Canna le Sam 19 Nov 2011 - 22:20

nodame a écrit:
edit : rajout pour le végétarisme...
[...]
Quant à la B12, du moment que l'on est pas végétalien il n'y a normalement pas de problème, si cela inquiète trop on peut demander un dosage.
En fait, d'après les différents articles et commentaires de végétariens que j'ai lu, il semble que tout le monde, quelque soit le régime alimentaire, peut être carencé en vitamine B12. L'histoire est complexe et je ne vais pas réussir à restituer tout ce que j'ai lu, du moins maintenant.
Et concernant les dosages, il y aussi des doutes sur leur intérêt, capacité... Désolée, je ne trouve pas le mot juste.
Je n'ai pas terminé d'étudier la question... study
nodame a écrit:
Je suis enceinte (7e mois maintenant)
Oh Nodame, dans l'autre sujet, j'ai dit n'importe quoi en pensant que votre enfant était né. Ah lala j'ai mal lu. Embarassed

Canna

Date d'inscription : 21/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par nodame le Dim 20 Nov 2011 - 12:46

Mmh possible j'ai lu et échangé là-dessus un temps mais pas très à fond, surtout que je ne suis pas du tout inquiète à ce sujet. Peut-être si je passe 100 pourcent vegetalienne je m'y pencherai à nouveau.

Et pas de souci pour la naissance, ma phrase n'était pas très claire je crois.

Tiens et en passant, la dernière fois que j'ai vu ma gynéco elle a insisté pour savoir si je prenais du fer sans demander elle-même un dosage quelconque... comme si cela devait être systématique.

nodame

Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par manou le Jeu 24 Nov 2011 - 11:56

j'ai decouvert recemment les locavores terme que je ne connaissais pas.

je me suis mise au vegetarisme depuis peu et j'ai eu l'occasion de reflechir à mes choix pour équilibrer mon alimentaion.

je n'aime pas le toffu et toutes les galettes derivées du toffu.

Mais j'ai pensé que nos ancetres ne se nourrissaient pas forcement tous les jours de viande et pourtant ils abattaient plus de travail que nous et
dans des conditions climatiques plus défavorable.

Dans nos livres de recettes provençales il y a beaucoup de recettes à base de légumes et de cereales.

Pour les locavores il est vrai que je prévilegie le riz camarguais aux riz thai et autres d'asie.

je consommes des lentilles que j'achete en vrac et des petits pois chiches qui sont plus facile à cuire.

j'achete une fois par semaine les legumes bio ( jour où je suis obligée de sortir pour mon fils, car le magasin est à 20 minutes de chez moi en voiture). ensuite je vais à pied une deuxieme fois dans la semaine à un marchand de fruits et legumes à 1 km de chez moi qui s'approvisionne chez des producteurs locaux meme si cela n'est pas bio.

Par contre mon mari et mon fils étant tous les 2 carnivores j'achete la viande pour eux dans une boucherie de qualite et je cuisine des plats.






manou

Age : 55
Localisation : provence
Date d'inscription : 24/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Invité le Sam 28 Juil 2012 - 10:27

Excellente question. Etant végétalienne, effectivement je ne suis pas du tout locavore. Cependant je fais des efforts dans la mesure du possible. Je me fournis en légumes chez un maraîcher du village voisin. Dans une supérette voisine je peux acheter des légumes d'un maraîcher local (non bio mais raisonné) quand j'ai besoin de compléter (il y a bien le marché sinon mais je ne suis pas forcément disponible le matin du marché, et c'est à 12km) En fruits, pas simple non plus, je ne prends que du français, pas forcément bio. il y a une ferme fruitière dans le coin mais ça veut encore dire prendre la voiture... je ne fais pas l'effort. je trouve en magasin des pommes locales (agriculture raisonnée)
Pour les céréales : riz camarguais, pâtes françaises ou italiennes. Le quinoa vient de loin... Les légumineuses c'est plus compliqué, les lentilles vertes et les pois cassés sont français, pour le reste ça vient de loin (lentilles corail turques, pois chiches j'avoue que je ne me souviens plus)
Je consomme des purées d'amande et de sésame, j'achète d'un fabricant français mais il n'est pas toujours précisé d'où proviennent les matières 1è.
Le café et le thé il serait dur de m'en passer...
J'achète de l'huile de colza produite localement et pour la farine de blé également. Par contre j'aimerai réduire le gluten, et pour les farines sans gluten hormis le sarrasin il n'y a pas en local.
Bref ce n'est une équation simple à résoudre, mais j'essaie de faire au mieux et d'améliorer ma liste de courses!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Bib le Sam 28 Juil 2012 - 13:34

je découvre ce topic, intéressant.
J'ai dû renoncer au végétarisme pour des raisons impératives de santé.
Je suis aussi contre les compléments alimentaires systématiques.
Il faut aussi tenir compte de l'acidité de l'organisme et,pour moi qui suis pré-diabétique, de l'indice glycémique des aliments.

Il ne me reste que le bon sens, privilégier les aliments naturels, locaux, en acceptant les "exceptions" contrôlées, produire moi-même un maximum de nourriture végétale et animale (volaille)...
J'ai du recul par rapport au végétarisme, ayant autour de moi beaucoup d'amis et famille l'ayant été.
Peu le sont resté, et les macrobiotiques obsessionnels ont détruit la santé de toute leur famille.

Je refuse de me casser la tête pour cela, il faut manger pour vivre, et non pas devenir psycho-rigide en matière d'alimentation.
Ne pas faire d'expérience avec les enfants.

Aussi se souvenir que notre organisme est omnivore depuis des siècles, sans oublier que la consommation de viande était épisodique pour la majeure partie de la population.

Privilégier systématiquement les associations protéiniques : céréales-légumineuses, céréales avec une petite dose de protéine animale: un peu de fromage râpé sur les spaghettis suffit ...
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par nodame le Dim 29 Juil 2012 - 7:45

Par rapport aux complements, je ne vois pas le rapport mais il n'y en a peut-etre pas. La seule chose qui me vient a l'esprit c'est la b12 qui ne concerne que les vegetaliens, et les animaux du commerce sont supplementes aussi donc pour moi ca revient au meme.
Pour le fromage, il est consomme par les vegetariens.

Pour la population, tu penses que le regime alimentaire modifie genetiquement la population et que cela se transmet? Et donc que les europeens auraient "besoin" de viande? Il me semble que sur l'ensemble du monde on voit bien qu'on peut se passer de viande (et surtout de produits laitiers) sans etre en mauvaise santé.

Pour l'abandon, oui c'est surement frequent, encore faut-il en savoir les raisons. A mon avis, un regime bien mené peut difficilement conduire à des carences/problemes de santé (en excluant des maladies qui le rende difficile, il y a tellement de maladies que j'ignore). Mais la pression sociale, le manque de renseignements ou les raisons pour lesquelles on le fait peuvent faire qu'on abandonne l'idée.

Tu vois pour moi, je ne peux plus dire que je suis vegetarienne, parce que je remange à présent de la viande en visite si il y en a (pas au resto). Parce que les raisons pour lesquelles je le suis ne s'appliquent finalement, de mon point de vue, pas a ce cas là. Pourtant je n'ai pas l'impression d'avoir abandonné, meme si techniquement je ne le suis plus. Les produits laitiers je suis intolerante donc pas le choix, les oeufs j en mange aussi a la maison.

Mais on est un peu hs...

Sinon j'ai vu du riz en provenance d'italie sur un site mais jamais en magasin pour le moment, et pour le quinoa : http://quinoadanjou.fr/ mais pareil jamais vu en magasin.


Dernière édition par Philomenne le Dim 29 Juil 2012 - 9:06, édité 1 fois (Raison : fusion de deux messages consécutifs)

nodame

Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Bib le Dim 29 Juil 2012 - 8:35

En parlant de changer son alimentation, je pensais au niveau individuel, pas d'une société: certains vont trop vite pour devenir VG. Bien sûr que l'organisme s'adapte: je me souviens qu'à l'époque, si je mangeais de la viande qu'on m'offrait, je ne la digérais plus, j'étais carrément malade, et c'est aussi le cas d'une des seules végétarienne parmi mes amis, qui l'est restée (avec anémie permanente, gros problèmes de santé... pas une pub ! Mais elle ne digère pas la viande, et est rigide dans ses convictions. Groupe sanguin "0", celui des chasseurs-cueilleurs).

Au niveau de la société, il est aussi évident qu'être VG dans une société qui l'est change tout, puisque les recettes traditionnelles, les magasins, les repas chez les autres, tout cela est facile.
Une des difficultés du végétariens chez nous est qu'il est à contre courant de la société.

Je me demande si le groupe sanguin n'a pas un rapport: il semblerait, par le petit sondage que je fais, que ce soient les "O" à qui cela convient le moins.
Pour info : j'ai été suivie par une diététicienne VG, à l'époque, il y a 30 ans. J'ai encore essayé l'année dernière, avec "sanction immédiate" : hypotension, manque de vitamine et de sels minéraux, les kilos qui s'accumulent parce que trop de céréales/légumineuses pour avoir la dose de protéines. Je ne supporte plus le soja.

J'aimerais bien être VG. Mais mon régime-santé est, dans l'ordre des quantités
- protéines d'origines variées, mais surtout animales : je me rabats sur les oeufs du jour (sans mauvais cholestérol), et le fromage de babeurre que je fais moi-même, mais je dois manger de la viande ou du poisson tous les jours
- légumes sans limitation
- et puis seulement céréales et légumineuses: à peine 30 gr par repas
- peu de fruits (max 1 par jour, à la fin d'un repas) et pas de sucre ajouté (vive le stévia!)

Je précise que je suis pré-diabétique, comme 1/4 de la population (qui l'ignore) et qu'une mononucléose mal soignée me fait consommer anormalement les vitamines et sels minéraux. Ce cas est également très fréquent mais les gens l'ignorent. Je suis suivie médicalement et adapte mon alimentation aux résultat, pour arriver à un bon équilibre.
Après une vingtaine d'années de tâtonnement, j'y suis arrivée. Je peux même m'offrir un petit extra de temps en temps, sans conséquence: un petit gâteau ou un croissant deux fois par semaine. La dernière modification, à ma grande surprise, a été la quasi-suppression des fruits.
Cela a été un choc ! Je disais à mon médecin: mais que me reste-t-il ??? J'en mangais à tous les repas, je faisais même des repas de fruits.
J'ai quand même essayé, et le résultat a été immédiat et spectaculaire: je ne grossis plus, et je n'ai plus de coups de pompe pendant la journée. (Attention, ceci n'est vrai que pour moi; ce n'est pas un régime que je conseille aux autres !)

-------------------

Le rapport avec les compléments alimentaires, c'est qu'ils sont maintenant ajoutés d'office aux préparations VG "industrielles", et qu'on s'éloigne donc d'une alimentation naturelle. Comme le disait un intervenant plus haut: notre alimentation devrait nous apporter tout ce dont on a besoin. Avec la variété qui s'offre à nous, le contraire est aberrant !

-------------------

Le rapport que je vois avec le sujet est celui-ci: si on veut avoir une alimentation et suivre tous les conseils qu'on nous donne, éviter tout ce qui risque d'être mauvais, manger écolo, bio, local, faire attention à l'index glycémique (IG), les PRAL (degré d'acidification), etc... cela devient impossible de se nourrir, comme le pose la question du fil Wink

Cela devient aussi une obsession, on devient psycho rigide et on se coupe de la vie sociale, ce qui est bien plus mauvais pour la santé que de de rester gai, sociable, "bon vivant", souple...

A chacun, pour soi, de trouver son équilibre, en évitant tous les excès...

---------------------

il y a le riz de Camargue qui est excellent et en effet, la culture du quinoa se répand en France. Je m'en réjouis aussi: c'est la seule "céréale" que je peux consommer à volonté et de plus elle contient autant de protéines assimilables que le soja ! Une manne, pour moi, et en plus: j'aime ... Wink


Dernière édition par Bib le Dim 29 Juil 2012 - 12:37, édité 2 fois (Raison : correction de tournure de phrases)
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Invité le Dim 29 Juil 2012 - 12:15

Quinoa français? excellente nouvelle Very Happy
Je ne me sens pas du tout psycho rigide avec mes convictions, au contraire je me sens plutôt à l'aise (mettre en accord mes convictions et mes actes m'apporte une énorme satisfaction) . Si parfois ce sont "les autres" qui sont déstabilisés par nos choix, c'est eux que ça concerne, pas moi. Je refuse les produits issus de l'exploitation animale et pour moi c'est juste une question de bon sens, aucune exception n'est tolérable car là on parle de souffrance, d'exploitation, et selon moi rien ne peut justifier cela. Je n'impose ma vision à personne, mais personne ne peut non plus m'imposer autre chose Wink Ca ne m'empêche pas d'aller ponctuellement au restaurant ni de voir du monde!!!

Quant aux compléments alimentaires ajoutés aux préparations VG, ce n'est pas que dans les préparations VG hein... On retrouve des vitamines de synthèse dans tout un tas d'aliments. Sans parler des compléments donnés aux animaux d'élevage, qui se retrouvent donc indirectement dans l'assiette des omnivores. En achetant des produits simples on peut tout à fait trouver des produits sans compléments. Par exemple concernant les laits végétaux on trouve généralement en rayon les produits "nature" et les produits avec calcium ajouté (voire B12 ou autre).
Je pense qu'il est nécessaire pour chacun de faire le point sur ses convictions et de hiérarchiser ses priorités, nous n'avons pas tous les mêmes. Si on est au clair là dessus je pense que tout va bien!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Canna le Dim 29 Juil 2012 - 12:31

Végétalienne depuis 1 an et ayant autour de moi des végétariens/végétaliens tous différents, aux alimentations différentes, aux pratiques culinaires différentes, aux goûts différents, aux pratiques physiques différentes, aux vies sociales différentes, de tous milieux professionnels, etc. : nous sommes tous différents cf. un exemple : http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/orleans-metropole/2012/07/16/pique-nique-vegetalien-hier-midi-a-lile-charlemagne-1222776.html. Alors, j'avoue que je ne suis pas d'accord avec la plupart des choses écrites par Bib en ce qui concerne le végétarisme en général, le corps humain en général et la façon de s'alimenter de façon végétale ou végétarienne en général (pas sa propre expérience dont je ne peux pas discuter).
Ayant eu une discussion de ce type avec ma sœur aînée (qui n'est pas représentative de l'ensemble de ma famille) la semaine dernière (et c'est elle qui l'a lancée pour me convaincre de la nécessité de consommer des substances animales), je n'ai plus envie de détailler ce que j'aurais envie de répondre...
A chacun de voir pour lui-même ce avec quoi il est d'accord ou pas et ce qui lui convient ou non ce qui n'empêche pas d'en discuter.

Au sujet de la B12 (comme pour le reste), elle ne concerne pas uniquement les végétaliens ou les végétariens et David Olivier l'explique très bien ici : "Les animaux-emballages" http://www.cahiers-antispecistes.org/spip.php?article405
S'il y a un manque, il concerne tout le monde et s'il y a supplémentation, les carnistes consomment des animaux qui ont été supplémentés.

En ce qui concerne le fait de manger bio, local et végétarien, je crois que tout dépend de ce que chacun définit par "local", "bio" et "végétarien" (il y a encore des personnes qui disent être végétariennes en mangeant du poisson ou d'autres qui servent du poisson en pensant qu'il est inclus dans une alimentation végétarienne, etc.). A l'échelle de la France, il me semble possible d'être bio-local-végétalien.

Edit : cf. l'expérience d'un décroissant convivial et le fait de manger local (il y a des recettes) :
http://assosdecroissanceconviviale.over-blog.com/article-manger-local-2010-43124742.html
http://assosdecroissanceconviviale.over-blog.com/article-manger-local-2010-episode-01-43339859.html
http://assosdecroissanceconviviale.over-blog.com/article-manger-local-semaine-38-39-57447914.html


Dernière édition par Canna le Dim 29 Juil 2012 - 12:48, édité 1 fois (Raison : ajout de liens)

Canna

Date d'inscription : 21/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Bib le Dim 29 Juil 2012 - 13:15

A chacun de voir pour lui-même ce avec quoi il est d'accord ou pas et ce qui lui convient ou non ce qui n'empêche pas d'en discuter.
Juste.
Je mentionne mon expérience, avec quelque 40 ans de recul, et un environnement social qui était pendant longtemps majoritairement végétarien, en employant les mêmes arguments que vous.
Mon idée n'est pas d'imposer des idées, je raconte juste mon expérience. C'est un sujet qui a été très important pour moi, pour éviter à mes enfants une grave maladie héréditaire qui est favorisée par une alimentation inadapté. C'est pourquoi j'ai tellement étudié ce sujet. Il s'agissait aussi de soulager mon ex-mari, qui souffrait beaucoup.

J'ai donc été aussi VG pendant plusieurs années (5, 6?). Les carences ne se sont pas manifestées tout de suite. Chez les autres également, il a fallu 5, 10 ans. Donc je ne prends pas en considération l'expérience d'une personne qui ne l'est que depuis 1, 2 ou 3 ans, et je leur dit quand même (là, c'est un vrai conseil): ne faites pas d'expérience avec vos enfants. Végétarien, OK, si c'est bien équilibré et "joyeux", c'est très bien. Végétalien, je n'oserais pas, sauf avec un suivi médical constant (au moins: analyse sanguine annuelle).

Mon fils cadet, qui a été longtemps végétarien, a un métier manuel "de force" (charpentier). Il a aussi dû se rendre à l'évidence: il a besoin de viande pour avoir assez de force. Son associé, anthroposophe et ami de la famille depuis 50 ans, était aussi très longtemps VG avec toute sa famille: il a aussi dû renoncer.
J'ai aussi vu une mère de famille pourrir la vie et la santé de toute sa famille avec ses principes macrobiotiques, priver ses enfants de visites chez des amis (de peur qu'ils reçoivent des aliments interdits). J'étais la seule chez qui ils pouvaient venir, puisque j'étais aussi VG-bio.
Elle est morte d'un cancer de la colonne vertébrale, son fils aîné a un problème grave de santé, et le second est a-social, souffreteux. Le mari a énormément souffert de tout cela, et désapprouvait; il emmenait ses fils manger des hamburgers en cachette. C'était des amis très proches, nos avions beaucoup discuté de tout cela. C'est à elle que je pensais en parlant de "psycho-rigide": ne le prenez donc pas pour vous personnellement.
(...) s'il y a supplémentation, les carnistes consomment des animaux qui ont été supplémentés.
Ca, c'est faux. Il y a aussi des oeufs, du lait et de la viande "naturelle".

Argumenter qu'il en existe aussi des suppléments dans la nourriture industrielle n'est pas approprié. C'est bien sûr le cas, mais ce n'est pas une raison pour justifier ceux qui se trouvent dans les préparations "végétariennes".
Je n'ai rien "contre" les steacks de soya prêts à cuire, au contraire, cela permet d'être VG sans carence, donc c'est très bien.
J'ai simplement dit que cela allait contre un principe qui pour moi est du "bon sens": normalement, l'alimentation devrait tout nous apporter en suffisance. Si elle ne le fait pas, c'est soit qu'elle est mal équilibrée, soit que les produits sont appauvris, soit que notre organisme les assimile mal.

Je me suis installée à la campagne et produit ma nourriture dans la mesure du possible (potager, volaille), ou alors je sais où je vais la chercher, donc pas question de consommer des aliments, animaux au végétaux, bourré de produits chimiques. Je compare donc cette alimentation naturelle , avec celle proposé dans les supermarchés bio, où on retrouve des produits industriels, labelisés, préparés, supplémentés, emballés dans du plastique puis encore dans du carton imprimé en quadrichromie, où la composition impressionnante est écrite en minuscule et fabriqués avec du soya cultivé de l'autre côté de l'Atlantique. Je ne considère plus ces produits comme naturels. Libre à chacun de ne pas être d'accord, bien sûr. De plus, ce n'ets pas "local" (pour revenir au sujet du fil).

Même les produits bio sont de plus en plus dénaturés: la réglementation européenne ne cesse d'assouplir les normes, jusqu'à accepter une présence d'OGM dans les produits dérivés du soja, sans que ce soit indiqué sur l'emballage. Je pense que notre problème est là: les aliments sont de mauvaise qualité, c'est là que se trouvent la source des carences. Le label bio est certainement déjà meilleur, mais il ne garanti pas la qualité.

Je vais vous horrifier. Récemment, le fermier voisin m'a raconté avoir parlé à un collègue du Nord de la France, qui produit (notamment) des laitues pour les supermarchés (PAS bio). Pour que leur coeur soit bien jaune (=exigence des clients), il les asperge de roundup, et les récolte quand elles commencent à jaunir.
J'espère qu'il sera dénoncé et ira en prison. Je vais d'ailleurs essayer de savoir qui c'est et prévenir qui de droit.
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par nodame le Dim 29 Juil 2012 - 14:07

Je connais des veges de naissance, suivis et sans carences, et ils n'ont pas trois ans. Et je ne pense pas qu'il y ait des veges que parmis des gens qui n'ont pas un metier de force.
Si tu veux on en reparle dans 2 ans après mes prises de sang que je fais de toute manière chaque année, je ne vois pas pourquoi une carence en fer metterait autant de temps à se déclarer. Une diminution de certaines vitamines à la limite, si on vit sur des réserves? Sur les forums vegetariens, on peut egalement parler avec plusieurs personnes qui le sont depuis longtemps, mais je ne les connais pas personnellement.
Pour le steak de soja, je ne consomme pas de soja, je ne considere pas cela non plus comme un aliment sain. Et tres tres peu de preparations toutes faites (auquel cas, du moment que j'en ai estimé avoir besoin, je pense que c'est mieux d'en prendre une bio/vege qu'une "classique", meme si les deux sont supplementees). A propos des labels il y en a plusieurs, plus ou moins stricts effectivement, il faut se renseigner, je considere que mes produits du jardin sont egalement bio meme sans label Wink
Quant au groupe sanguin, je ne me suis pas encore intéressée à la question, je pourrais essayer de demander. Personnellement je suis AB. Tu as des documents qui en parle?

Dans un autre sens, presque tout le monde autour de moi a des soucis de santé, et ils sont tous omnivores, gros consommateurs de viande/produits laitiers. Mais je ne peux pas te dire si ils iraient mieux autrement ou pas parce que ils ne sont pas pret d essayer. Pour ma part la seule chose que j'ai constaté en devenant vege est la quasi suppression de mes problemes digestifs, et ce n'est pas une question d'accoutumance puisque je mangeais de la viande et buvait du lait tous les jours depuis euh... 22 ans, la diversification des bebes se faisant a l epoque assez tot (j'en ai maintenant 26). Par contre si j'en mange une fois de temps en temps je ne suis pas malade, ca doit etre de l'ordre d'une fois tous les deux mois je pense. Les produits laitiers c'est intolerance au lactose donc la oui je le sens passer, mais c est un autre probleme.

nodame

Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Bib le Dim 29 Juil 2012 - 14:42

Tu as des documents qui en parlent?
non, mais j'aimerais bien Wink Je me suis posé cette question en lisant la description
* O, c'est le groupe sanguin d'origine, chasseurs-cueilleurs
* AB agriculteurs, etc...

Depuis, j'interroge tous les gens que je connais à ce sujet, ce n'est pas représentatif pour en tirer des conclusions. C'est juste une question.
je ne vois pas pourquoi une carence en fer metterait autant de temps à se déclarer.
elle était sans doute déjà là avant. Quand on l'a remarquée, j'étais à 50% de carence en globules rouges.

Par contre, quand je refais des tentatives de VG, le résultat est immédiat, en quelques jours: chutes de tension, faiblesse... J'essaie d'y arriver progressivement: déjà plus de viande rouge (sauf rare exception, 2 ou 3 fois par an, tout à coup j'en sens un grand besoin), très peu de blanche (de mes volailles: 6 ou 7 de mes coqs en surnombre, par an, ce n'est pas exagéré, je pense).

C'est formidable que tu te fasses suivre avec des prises de sang, oui, j'aimerais savoir comment cela va évoluer. Si je devais m'écouter, je ne mangerais que des graines, des fruits et des légumes... Je ne désespère pas y arriver un jour, mais je ne veux pas que ma santé en pâtisse, j'en ai trop besoin. Wink (elle est très bonne, à part cette hypotension qui vient de la mononucléose, mais elle est résolue depuis 1 an, je suis à nouveau à 12/7).
Pour ma part la seule chose que j'ai constaté en devenant vege est la quasi suppression de mes problemes digestifs, et ce n'est pas une question d'accoutumance puisque je mangeais de la viande et buvait du lait tous les jours
si tu as supprimé les deux d'un coup, tu ne sais pas si la viande était en cause dans tes problèmes digestifs, mais je comprend que tu l'aies supprimée, pour d'autres raisons.

Mes deux fils ont aussi été élevés VG depuis avant leur naissance, pendant quelques années, sans qu'ils n'aient de problème hormis un surpoid modéré. C'est lors de la découverte de mon anémie que j'ai réintroduit la viande, et ils ont tout de suite adoré ! Moi qui suis un peu "insticto", cela m'a interpellée.
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Mélodie le Dim 29 Juil 2012 - 15:30

+1 avec nodame et Canna.
Pour moi (groupe 0+), le passage du végétarisme au végétalisme a sonné le glas de mes pb de spasmophilie intestinale (plusieurs crises par mois même si j'avais toujours du Débr*dat à portée de main, certaines m'obligeant à être alitée plusieurs jours, je m'évanouissais de douleur si j'essayais de me lever). Aucune crise depuis.
Système immunitaire archi-boosté (pratiquement plus jamais malade, et quand je chope un rhume il ne dégénère plus systématiquement en bronchite comme avant - je suis asthmatique).
Plus de transpiration excessive et avec une odeur assez forte comme avant.

Et là, depuis qq jours je vire le gluten (on sort du végétalisme, je sais, mais puisqu'on parle alimentation et santé), et je croise les doigts pour que ça dure mais je n'ai pas eu à prendre mon traitement de fond pour l'asthme depuis...

Sinon, qu'il y ait du quinoa français, c'est une bonne nouvelle, car j'adore cette graine (je la consomme maintenant crue et germée, c'est excellent). Very Happy

Sinon, je réagis sur 2 choses :

Bib a écrit:
Aussi se souvenir que notre organisme est omnivore depuis des siècles

À l'échelle de l'évolution, quelques siècles ou 2 secondes, c'est à peu près la même chose.

Bib a écrit:
Elle est morte d'un cancer de la colonne vertébrale, son fils aîné a un problème grave de santé, et le second est a-social, souffreteux. Le mari a énormément souffert de tout cela, et désapprouvait; il emmenait ses fils manger des hamburgers en cachette.

Ah, donc en fait les pb de santé des enfants ne sont pas dus à un régime végétalien-macrobiotique, puisqu'ils mangeaient des hamburgers
(Ceci sans du tout approuver l'enfermement de cette famille, hein)

Mélodie

Date d'inscription : 09/06/2009

http://melynae.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Bib le Dim 29 Juil 2012 - 16:36

mis sous spoiler parce que nous dérivons trop hors du sujet.:
Ah, donc en fait les pb de santé des enfants ne sont pas dus à un régime végétalien-macrobiotique, puisqu'ils mangeaient des hamburgers
Libre à toi de le voir comme cela, et d'en tirer les conclusions que tu veux. Wink Personnellement, je ne pense pas que ces saloperies très occasionnelles prises avec un sentiment de culpabilité aient suffit à équilibrer leur alimentation, au contraire.
Je n'ai d'ailleurs jamais dit que leurs problèmes étaient exclusivement dûs à leur alimentation, peut-être auraient-ils même été plus graves sans elle, je constate seulement que je ne vois pas de meilleure santé chez les VG en général, et que je ne connais pas de végétalien en bonne santé. Je n'ai pas dit qu'il n'y en avait pas, j'ai dis que je n'en connais pas. Tu comprends la différence ?
Je suis donc ravie d'entendre d'autres témoignages, tout en étant plus circonspecte sur ceux qui viennent d'un forum, que sur ceux que dont j'ai pu constater l'évolution "de visu" sur plusieurs dizaines d'années.
Les VG sont souvent au moins un peu extrémistes, et ont tendance à "dorer la pilule" pour (se?) convaincre que c'est mieux à tout point de vue. Idem pour les carnivores, d'ailleurs.
Je me situe entre les deux, je ne défend aucune des deux positions: j'observe.
À l'échelle de l'évolution, quelques siècles ou 2 secondes, c'est à peu près la même chose.
tu as raison, j'aurais dû dire quelques centaines de milliers d'années, puisque c'était déjà le cas de l'homme des cavernes, au cas où tu l'ignorerais... Wink
Merci d'éviter de chercher ainsi la petit bête au lieu de discuter sur le principe.

Je vais m'en tenir là parce qu'on s'éloigne trop du sujet, qui est intéressant, pour finalement ressasser les même arguments qu'on retrouve dans tous les débats VG vs non VG. Cela fait plus de 40 ans que je les entends... Wink
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par nodame le Dim 29 Juil 2012 - 19:03

Bib j ai arrete le lait d un coup et la viande en progressif. Pour le quinoa c est chouette oui. Je suppose qu il n y a pas toutes les regions avec le climat adequat... c est une filiere a creuser si querlqu un est interesse :-D mais je n imagine pas ca possible en Allemagne.

nodame

Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Bib le Dim 29 Juil 2012 - 19:32

je vois dans cet article que pour le quinoa, il ne faut pas de gel ? Pourtant, sur les hauts-plateau des Andes, à 3 ou 4000 mètres d'altitude, il ne manque pas... C'est peut-être une erreur:
http://www.aboneobio.com/blog/post/2011/01/19/La-quinoa-bio-pousse-en-Anjou
J'en ai semé cette année, venant d'un sachet à consommer venant de Bolivie, ça germe à toute allure. Dehors, les oiseaux ont tout mangé: les petites pousses étaient bien tentantes. Dans la serre, il est mini, mini. Il faudra trouver une variété adaptée au climat. J'en cultiverai très certainement, parce que sa rentabilité est étonnante.

Ici, on explique même qu'on peut le cultiver en pots ! Mr Green
http://balcons.blogspot.be/2007/07/le-quinoa.html

Ca serait un moyen de répondre un petit peu au sujet de ce fil, n'est-ce pas ?
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par nodame le Dim 29 Juil 2012 - 23:00

Booh tu as juste semé comme ca du paquet? Je vais tenter!! On a des plantes de partout chez nous, un pot de plus ou de moins ca y changera rien. Dehors, entre nos souris, nos lievres, et les nombreux oiseaux je suppose que ca ne resistera pas. On doit deja "calculer" tres precisemment pour les fruits entre attendre que ce soit suffisamment mur et zut les oiseaux ont deja mangé.

nodame

Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par gunday le Dim 29 Juil 2012 - 23:20

Beaucoup de discussion, donc je vais rajouter mon grain au sujet.
Perso je ne suis pas végétarien ni locavore.

Néanmoins, j'ai commencé à diminuer ma consommation de viande (j'essaye de ne plus en manger le soir). Mais c'est pas toujours évident.

Et j'ai réduit de manière drastique les produits raffinés (d'ailleurs à la maison, il n'y a plus de produit à base de sucre ou de farine raffiné).

Pour les fruits, j'achète généralement au supermarché, vu que je trouve plus facilement des légumes de saison en supermarché qu'en magasin bio. (par exemple les radis noir ou les bananes à cette époque c'est niet, pourtant en magasin bio y a).
Les légumes, je tiens beaucoup sur le jardin, et je complète avec soit de légumes du magasin bio, soit les paniers en gare le jeudi (pas bio mais local).

Par contre le vrai problème, c'est le midi. Vu que je mange en restaurant d'entreprise, le choix est rarement satisfaisant (en terme de qualité des produits principalement), et là ou je bosse, c'est vite cher de sortir le midi.
Le soir le menu est plus simple : en été salade, radis, tomate (cette année les 2 premier du jardin), en hiver soupe principalement de courge accompagné de radis noir. Les entres-saisons, c'est un peu en fonction des disponibilité du jardin.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Invité le Lun 30 Juil 2012 - 8:44

Bib, en ce qui me concerne, je suis vegan pour les animaux, pas pour ma santé. Donc les témoignages de végéta*iens en mauvaise santé ne me font ni chaud ni froid! Mon choix est avant tout éthique, et c'est ça ma priorité.
Si je tente de hiérarchiser un peu, c'est d'abord vegan, puis local / bio (et entre ces 2 facteurs, les priorités peuvent être variables selon les produits).
Je pense que chaque choix est tout à fait défendable, il suffit juste d'être bien au clair sur ses propres motivations.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Bib le Lun 30 Juil 2012 - 9:04

pas de problème colcat, tu n'as pas à te justifier, tous les choix qui sont faits sur base de respect de la Vie (y compris la sienne) sont bons Wink
Je pense que chaque choix est tout à fait défendable, il suffit juste d'être bien au clair sur ses propres motivations.
tout à fait. Et le rester demande une remise en question, une évolution permanente.

Je me souviens avoir été méchamment "attaquée" par une "amie des animaux" parce que j'avais osé dire que je mangeais mes poulets (seulement les coqs en surnombre, je précise). Grande sentimentale, elle consacrait sa vie à sauver des animaux abandonnés (je trouve cela très, très bien!) et leur donnait à manger... des boîtes industrielles, avec de la viande d'autres animaux, maltraités, bourrés de produits chimiques... Elle n'a évidemment pas supporté ma remarque. En passant, c'est une des végétaliennes que je connais qui a de gros problèmes de santé, des carences terribles, mais elle refuse de prendre même des oeufs...
Pourtant, cela pose question: qu'est-ce qui est plus "moral": soigner ces animaux malheureux et alimenter l'industrie agro-alimentaire, sachant que des humains meurent de faim ? Je n'ai pas la réponse, et je me garde bien de juger qui que ce soit, je souligne simplement qu'il est très, très difficile d'aller jusqu'au bout de ses convictions et d'être cohérent avec elles. On est obligé de faire des concessions, le tout est de choisir lesquelles sont les moins "nocives".
On ne peut donc pas faire la morale* aux autres: chacun fait au mieux, pour soi, avec sa conscience, sa santé, ses possibilités...

Ici, on échange des trucs, des expériences, c'est précieux.

Un truc pour les VG: pour les chiens et chats, il existe des croquettes bio végétariennes. Voir ICI
Le mien se nourrit tout seul, il a assez de souris ici (sans cela, je me passerais de chat). Les croquettes en mini-doses servent juste à le faire rentrer à la maison... Wink


* mdr pourtant c'est ce que je suis en train de faire
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par gunday le Lun 30 Juil 2012 - 9:28

colcat a écrit:Je pense que chaque choix est tout à fait défendable, il suffit juste d'être bien au clair sur ses propres motivations.
Je pense, que je n'aurai pas mieux dit la chose!

Bib a écrit:Un truc pour les VG: pour les chiens et chats, il existe des croquettes bio végétariennes. Voir ICI
Pour les croquettes végétariennes, j’émets un gros doute, car les céréales sont réputés pour fatiguer les reins des chats.
Sans compter que les chat étant de purs carnivores, ils sont très sensibles aux mycotoxines issus de micro moisissures des céréales.
Et cela prend la forme d'un empoisonnement brutale en cas de brusque surdose (si les céréales étaient très contaminés), ou d'un empoisonnement lent et régulier qui se finit par diverses maladies, souvent liés au rein.
Un exemple d'association qui dénoncent cela. Attention, ils ne sont pas délicat dans leurs description des risques.
L'alimentation du chien est un peu moins problématique, les canidés ayant naturellement déjà l'habitude d'être opportuniste, donc de manger des fruits ou des légumes si ils tombent dessus par hasard.
Mais les problèmes ne sont pas inexistants chez lui non plus.

Bon, là on s'éloigne un peu du sujet (si on veux approfondir, peut être créer un nouveau sujet dans la partie approprié), mais tout ça pour rebondir sur la notion de Bib : difficile d'être cohérent jusqu'au bout, car en achetant de la viande on cautionne l'exploitation actuelle, mais en donnant des céréales à nos carnivores, on leur fait du mal.

D'avance, désolé d'avoir plombé l'ambiance!

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Cerise le Lun 30 Juil 2012 - 9:38

Pour les croquettes vegan, en plus, difficile d'être locavore Rolling Eyes Avant de sortir, pour info il y a déjà deux sujets sur la question :
animaux-domestiques-generalites
et éco chaton?
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Invité le Lun 30 Juil 2012 - 9:43

Oui c'est difficile d'être complètement cohérents, on a tous je pense nos incohérences qui font partie de notre charme

Pour les animaux de compagnie oui c'est un sujet sur lequel par ex je fais une concession. Je ne suis pas vraiment convaincue par les croquettes vg pour chiens. Je pense que le mieux pour leur santé serait le barf. Mais je ne peux pas supporter l'idée de leur acheter de la viande crue. Donc au final notre "solution" très bancale est de continuer avec les croquettes qu'ils ont déjà. C'est une décision contestable et je le sais bien. C'est la nôtre pour le moment même si elle est loin d'être satisfaisante. Mais n'étant pas capable de trouver une meilleure solution dans l'immédiat, et bien j'ai pris la décision de ne rien changer. Pas terrible hein! Embarassed

Pour l'alimentation des carnivores de compagnie, je pense que ça restera un sacré dilemme pour tous les maîtres de chats, chiens, furets. J'ai toujours vécu avec des chiens, mais je me dis que quand les nôtres ne seront plus, l'idéal pour être en accord avec nos convictions serait de ne plus avoir de carnivores de compagnie. Nos chiens n'ont que 7 , 8 et 9 ans donc j'espère tout de même les avoir près de nous pendant un bon moment, même si durant tout ce temps on continue de cautionner l'industrie des croquettes...


J'essaie de réfléchir, d'expliquer si on me le demande, sans être moralisatrice ou sembler faire du prosélytisme (ce qui peut être mal reçu ; je n'aime pas du tout discuter avec quelqu'un qui essaie de me convaincre, en ce qui me concerne!). Pas toujours évident!



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Cerise le Lun 30 Juil 2012 - 9:52

Merci de continuer la discussion sur les animaux sur les sujets que j'ai cités plus haut.
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Invité le Lun 30 Juil 2012 - 10:20

Désolée Cerise, je n'avais pas vu ton post, j'étais déjà en train de répondre. Je me tais Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Skyclem le Jeu 4 Avr 2013 - 21:32

Hello ! ben par chez moi c'est simple : y'a du bio d'Italie / Espagne/pays bas et parfois France.
Je choisis d'acheter mes fruits et légumes à un agriculteur du coin. Local plutôt que bio de loin, ça me paraît plus logique.
Donc les fruits et légumes c'est local et de saison. Smile
Par contre au niveau des céréales, j'achète bio à cause du cahier des charges qui contraint les cultivateurs, et ça ne coûte pas si cher. Mais je vais dans un supermarché du bio, j'aime moyennement. Il existe à côté de chez moi un genre de groupement d'achat bio mais ils ont quasi exactement les mêmes produits, sans changer les prix et sans privilégier particulièrement le local : ça ne m'a pas convaincue.
Viande : local ET bio (!!)
fromage : heuuuuu parfois local (maroilles...) mais difficile pour le coup !
j'ai aussi testé la ruche qui dit oui. Permet d'acheter local !
avatar
Skyclem

Age : 28
Localisation : Lille
Date d'inscription : 21/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Viviane le Ven 5 Avr 2013 - 12:16

pour moi je privilégie le bio sur le local.
Habitant la campagne, et ayant des cultivateurs autour de ma maison, ça ne me donne plus du tout envie d'acheter chez eux. De la graine violette (???!) de maïs qui pousse après 3 épandages de désherbant total, à la pomme qui subit 32 pulvérisations entre son stade de bourgeon et l'étal, en passant par le cochon au jambon truffé de médocs et les vaches nourries aux aliments ogm d'Amérique du sud... non merci. Je privilégie de local s'il est bio mais sinon tant pis, ce n'est pas parce qu'un producteur est local que je vais lui acheter une production que j'estime empoisonnée. Je crois d'ailleurs sincèrement que ce n'est qu'en voyant les consommateurs se détourner en masse de leur production chimique pour privilégier les productions plus saines, que les agriculteurs, voyant leur intérêt, arrêteront d'utiliser les produits phytosanitaires à la tonne.

tu trouves du vrai Maroilles Skyclem ? le dernier que j'ai acheté n'était qu'une pâle imitation du vrai. N'ayant plus l'opportunité d'aller en Thiérache ou à La Capelle, je n'en achète plus, ni du vieux Gris, ni du Rocroi

Viviane

Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Skyclem le Jeu 11 Avr 2013 - 9:13

ben écoute, je trouve du maroilles qui me convient bien, soit au lait pasteurisé soit au lait cru (faut chercher un peu, pour celui là) et que je trouve super en tartes... Mais je ne m'y connais ptet pas assez ?

et là je reviens d'ardèche : le chèvre et la bières locaux : mmh Smile
avatar
Skyclem

Age : 28
Localisation : Lille
Date d'inscription : 21/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par delphineL le Ven 28 Juin 2013 - 20:14

Je pense que l'on peut dire que je suis flexivore également. je consomme de la chair une fois par semaine environ et des fromages avec présure animale. Pour mon compagnon , qui ne cuisine pas Mad , sa consommation, beaucoup plus importante, s'est également réduite.
Par chance, j'habite la campagne, donc c'est plus facile de tendre vers le local. Volaille, mouton, œufs : chez des proches qui en élèvent pour eux et pour moi. Veau, porc : chez le fermier. Bœuf français ou espagnol : chez le boucher. Poissons, fruits de mer : chez le poissonnier, j'essaie de prendre du made in France.
Le point noir : ce sont les produits comme le thé, le café, le chocolat, les épices...
Les légumes frais : de mon potage (bio), par troc avec les voisins (pas bio), ou du marché (pas bio).
Le fromage : chez le fromager et pas vraiment locavore (ou bio d'ailleurs) car je raffole du fromage et je consomme donc beaucoup de variétés différentes (local, français, italien, hollandais).
Lait : pour mon ami, de vache C....a donc made in France, pour moi lait de soja de ma région (sud ouest), d'amandes, de chataignes, de riz donc pas facile de connaitre l'origine mais je ne désespère pas. Le riz : camarguais. Les pâtes : j'avoue ne pas avoir fait attention à la provenance. Légumes secs et céréales: idem, je n'ai pas fait attention mais ça va changer.
Les fruits : du jardin : fraises, framboises, cerises (quand les merles m'en laissent), noisettes, melons, prunes et pêches de vigne. J'ai aussi un cassisier, des groseillers, et un myrtillais mais trop jeunes pour avoir des fruits. Du producteur de mon village (non bio) : pommes, poires, kiwis.
Pour les autres fruits, beaucoup viennent d'Espagne. Je consomme aussi des fruits exotiques (ananas, noix de coco en poudre etc...). Il y a aussi l'apéritif préféré de mon compagnon qui n'est pas franchement local.
Yaourts, glaces, et pâtisseries : faits maison le plus possible.
Voilà pour le constat. En faisant l'inventaire, je me rends compte que je peux mieux faire. J'avais dans l'idée de planter un abricotier au prochain printemps (ou automne plutôt? faut que je vérifie), eh bien il aura peut-être des copains pommier, poirier, kiwi, plaqueminier...
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par Lolly le Ven 28 Juin 2013 - 22:06

je viens juste de découvrir ce qu'est un plaqueminier Embarassed grâce à toi, DelphineL.

I y en a énormément dans ma région, mais je ne savais pas du tout qu'il portait ce nom!

_________________
Always look at the bright side of life
avatar
Lolly
Administrateur

Age : 43
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 02/01/2011

http://innaturalibulle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par ninanina le Sam 29 Juin 2013 - 22:45

DelphineL, quelle chance d'avoir tous ces fruits au jardin ! Pour l'abricotier, c'est novembre le meilleur moment, en creusant un grand trou d'au moins 70 cm en tous sens que tu peux commencer à creuser peu à peu dès maintenant (le sol n'est pas encore trop dur). Pour les groseillers, tu peux les multiplier en novembre en coupant des branches et en les plantant simplement en terre (avec un peu de terreau). J'ai maintenant une dizaine de groseillers (assez pour faire des coulis) en ayant bouturé chaque année. Comment fais-tu pour avoir des noisetiers dans le sud-ouest ? les miens sont morts le premier été malgré l'arrosage.

ninanina

Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 24/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Message par delphineL le Dim 30 Juin 2013 - 15:11

Les noisetiers étaient là avant moi, mais il y en a aussi chez mes parents (à 4km), et j'en ai vu chez plein de personnes par ici. J'habite à la limite du Béarn (64) et de la Chalosse (40), si ça peut t'aider. Ah aussi, en y réfléchissant, les noisetiers sont situés plutôt à l'abri des vents me semble- t' il, ça peut être une piste. Je retiens ta méthode pour multiplier les groseillers! Et je m'atèle cette semaine à creuser les futurs trous accueillants les prochains fruitiers.
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum