la précarité énergétique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la précarité énergétique

Message par alain corrigible le Dim 11 Déc 2011 - 11:03

Salut,

un nouveau terme apparaît ces temps ci dans les médias, il s'agit de "précaires énergétiques".

Traduction, ce sont des pauvres, (parfois propriétaires,mais incapables d'assumer financièrement les travaux)
mal logés, insuffisamment isolés, bref ils se caillent les meules.

On est qualifié de précaire énergétique quand on dépense au minimum 1/4 de son budget pour se chauffer.
(critères gouvernementaux)

résultats, dépenses inutiles mais incontournable de gaz, fioul, électricité, bois, mauvaise santé, insalubrité du
bâti, j'ose a peine imaginer ça avec des gosses ou pour des vieillards affaiblis par une maladie chronique.

Alors, des fois que certains aient internet et viennent traîner leurs guêtres par ici, si on listait ce qui peut les aider.

Perso, j'ai que le lit a baldaquin a proposer, c'est pas compliqué à construire, un cadre en bois de récup mais costaud, quelques draps ou couvertures par dessus (j'ai créé un sujet dédié dessus lien ici

je tenterais de l'étoffer si je trouve des photos sur le net)

il a aussi le rocket stove mais au niveau de la sécurité, faudrait pas dire de bêtise, sinon danger de mort par
le co2.

Si on peut les aider, ça serait bien, et certains d'entre nous doivent drôlement s'y connaitre.

alain corrigible

Age : 47
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par Philomenne le Dim 11 Déc 2011 - 11:19

Ah ! ben, je suis une précaire énergétique...
En ce qui me concerne, budget chauffage = zéro euro.
J'ai un poêle à bois, le bois est gracieusement fourni par Zhomme avec complément de la forêt derrière chez moi pour le petit bois d'allumage. Mais même si je devais payer ce bois, je pense que le budget ne dépasserait pas 100 à 120 € par an.
Et c'est tant mieux parce que ma situation ne me permettrait pas de faire plus (et certainement pas d'y consacrer un quart de mon revenu affraid ).
Le poêle chauffe toute la maison, c'est-à-dire que les chambres ne sont pas chauffées, la chaleur monte d'elle-même et ça suffit. La salle de bain non plus : je me précipite dans l'eau sitôt sortie de mon pyjama et après, je m'habille avant d'être refroidie. La cuisine est toujours plus ou moins chauffée par la gazinière et/ou le four.
La première solution en cas de "précarité énergétique" c'est 1) le pull et les chaussettes, 2) la bouillotte (et éventuellement le baldaquin) 3) un petit feu pour chauffer et sécher la maison.
Et si on a un peu de sous pour faire des travaux : commencer par l'isolation.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par pascale le Lun 12 Déc 2011 - 1:49

Il y avait dans mon petit village un couple âgé,
seul et trés petit revenu,
ils possedaient 1 poele à bois et une remise.

Chaque jour apres le repas de midi et si le temps le permettait,ils allaient ,avec leur petits caba à roulettes, se promener "sous le bois" (une route qui longeait le bois du village),et remplissaient leur caba de morceaux de bois mort.

De retour à la maison,ils coupaient et rangaient leur récolte.

Pas de mazout,pas de chabon ni de belles bûches bien fendues.

La nature n'est pas mauvaise fille et pour peu qu'on prenne la peine elle nous donne bien des choses.

pascale

Age : 45
Localisation : Namurois
Date d'inscription : 22/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par pascale le Lun 12 Déc 2011 - 1:54

Une precision,
je ne juge pas cette forme de précarité,loi de moi cette idée,je veux seulement montrer par cette histoire (vraie) que dans la nature il y a pas mal de solutions à nos problémes.







pascale

Age : 45
Localisation : Namurois
Date d'inscription : 22/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par Emma le Lun 12 Déc 2011 - 8:30

La fonction éditer sert à éviter les posts doublons, merci.
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par Raffa le Lun 12 Déc 2011 - 10:03

Souvent les maisons en question sont très mal isolées. Il est possible à peu de frais d'améliorer le confort thermique tout en ne cherchant pas de miracles.

Je constate que dans une maison peu chauffée, l'important est d'avoir au moins une pièce de vie à température agréable (en plus de bien se couvrir Wink ) pour se sentir "confortable". C'est donc sur cette pièce, celle qui sera principalement chauffée, qu'il faut se concentrer.

Attention pour certains trucs donnés au risques d'incendies si le chauffage est au bois ou si l'on est fumeurs...

- Un certains nombres de meubles volumineux capables d'emmagasiner la chaleur (un canapé par ex)
- des réflecteurs derrière les radiateurs (du papier d'alu fixée sur une plaque de polystyrène (frigolite) peut le faire)
- éventuellement des briques réfractaires et des grosses caillasses planquées sous ou sur les radiateurs pour emmagasiner la chaleur (pratique pour aller au lit après)

Pour limiter les déperditions de chaleurs aux fenêtres
- vérifier étanchéité, mettre joint, mastic, ruban isolant si nécessaire (ou joint de silicone cf ici)
- des rideaux
- des volets, , à fermer dès qu'il fait nuit.
- des tentures (double-rideaux) qui tombent si possible jusqu'au sol ou le plus bas possible (sauf si le radiateur est sous la fenêtre, le rideaux doit alors passer un peu derrière ou s'arrêter au dessus), si possible épaisses et sombre, à fermer dès qu'il fait nuit.
- si ce n'est pas du double vitrage (et cela peut bien sûr s'utiliser aussi avec du double vitrage) et si l'esthétique ne pose pas un problème, il est possible de se faire un double vitrage pour rien : du film de papier à bulle de récupération (emballages des trucs fragiles), fixés aux fenêtre. Cela double la résistance de la fenêtre aux écarts thermiques. Sinon on vend des films plastiques conçus pour dans le commerce.

aux portes
- des boudins de portes à faire soi même (c'est très simple)
- vérifier les jours entre la porte et son encadrement, mettre éventuellement du ruban isolant,
- si nécessaire de nouveau une tenture qui va jusqu'au sol devant la porte

au sol : si le froid vient du sol placer des grandes plaque de carton recouvert par des tapis

Traquer les fuite d'air tout en veillant à avoir toujours une ventilation suffisante (une circulation d'air) ne pas hésiter à aérer régulièrement le temps suffisant pour renouveler l'air, mais pas pour refroidir les meubles et les murs : +/- 5 à 15 minutes).

Attention aux couloirs: isoler les portes en contact avec l'extérieur ou avec les pièces non utilisées et non chauffées (tentures, boudin de porte) , isoler les fenêtre des couloirs s'il y a lieu, ne pas hésiter à placer des rideaux dans les couloirs entre zone de vie +/- chauffée et zone non chauffée.

S'il y a lieu, fermer les volets des pièces non chauffées et non utilisées et mettre des cartons entre le volet et la fenêtre (venir aérer de temps en temps Wink ).

...

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par pascale le Lun 12 Déc 2011 - 22:40

Bonjour Emma,
j'ai encore fait une bêtise avec les fonctions (étrange et mystérieuses de l'ordi) ou bien est ce le coup de pied de mon petit gars (il l'a donné en changeant de sein )?
Enfin désolée si s'est moi.

Pour revenir à la précarité énergétique,
Dans ma région il y a plein de terriles et il y a encore des morceaux de charbon à même le sol.
Ce type de combustible n'est pas idéal mais pour survivre un hiver ,le temps de voir venir des jours meilleurs.
Et je pense que ramasser des cailloux est autorisé.

Pascale

pascale

Age : 45
Localisation : Namurois
Date d'inscription : 22/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par Emma le Mar 13 Déc 2011 - 8:17

Encore heureux que ramasser des cailloux soit autorisé Shocked
Je veux bien croire qu'on vit dans des pays de plus en plus sécuritaires et big brother m'enfin quand même ! affraid
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par Invité le Mar 13 Déc 2011 - 11:21

pascale a écrit:Ce type de combustible n'est pas idéal mais pour survivre un hiver ,le temps de voir venir des jours meilleurs.
Et je pense que ramasser des cailloux est autorisé....

Pascale

je suis tjrs éffaré du bois (mort)qui se perd dans nos forêts,quel gâchis ? bon, il faut aussi vivre prés d'un bois, faire des fagots,stocker..etc..c'est un mode de vie complétement à l'opposé du modéle de consommation actuel. Ce cher Geispe en est un précurseur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par pascale le Mar 13 Déc 2011 - 11:36

Bonjour,
Dempsey,le bois mort des fôrets n'est pas completement perdu .Il retourne dans le cycle de la vie.Par contre dans les fôrets jardinées,les parc ,les abords des bois et même les propriétés privées c'est un scandale,une atteinte à la dignité au même titre que le gaspillage alimentaire.

pascale

Age : 45
Localisation : Namurois
Date d'inscription : 22/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par Christophe36 le Mar 13 Déc 2011 - 11:45

Dans ma "première" vie, je n'ai jamais acheté de bois pour me chauffer et pourtant c'était mon seul et unique moyen utilisé.
J'allais dans le bois avec ma charette plate et coupais les branches et troncs morts, puis revenais à la maison, refendais au merlin ce qui devait l'être et rangeais le tout en tas...il ne m'en a jamais manqué.
Ensuite, j'ai eu aussi la production des arbres en tétards, ça c'est vraiment quelque chose de bien dans une initiative autarcique.

Pour revenir au charbon, habitant La Louvière, en terrils, nous sommes gatés mais il ne reste pas grand chose d'utilisable si ce n'est le bois qui pousse dessus.


Christophe36

Age : 43
Localisation : Morlanwelz (Belgique)
Date d'inscription : 27/01/2011

http://lacaracole.skynetblogs.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par pascale le Mar 13 Déc 2011 - 12:24

En fait de terrils,je connais surtout les mines à ciel ouvert qui foisonnent dans les bois qui sont près de la maison de mes parents.
Pour les grands,ce sont les dire de quelques copains ayant participé au boisement des dit terrils ,selon eux en dégageant les trous de plantationsils ont ramené ,en quelques minutes,de quoi faire un bbq improvisé.

pascale

Age : 45
Localisation : Namurois
Date d'inscription : 22/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par alain corrigible le Mar 13 Déc 2011 - 16:16


Sinon,
Je me souviens avoir entendu un militaire alpin à la télé expliquer que dans leur fourniment de secours si ils doivent passer la nuit dans un trou dans la neige, ils emportent une simple bougie, qu'ils laissent brûler toute la nuit.

une bougie dans un abri, un degré de plus en 1 heure.

ça fait pas avancer le shmilblick, me dites vous avec cette sagacité qui fait de vous un être à part.

Alors imaginons comme un photophore mais métallique, (en boite de conserve par exemple), vous voyez le truc ?, une boite bien large, genre cassoulet familial, pour pas se brûler en manipulant et bien stable.

Ok, ensuite, on perce des trous à la perceuse en haut et en bas de la boite pour assurer une circulation d'air.

Ok, ensuite, on met une deuxième boite au dessus de la première, identique en taille, mais remplie de cailloux.

Voyez ce que je veux dire ? on obtient un mini braséro qui va accumuler la chaleur au dessus.

Mon expérience de Lyonnais familier des lumignons du 8 décembre m'indique qu'une bougie de ce genre brûle 3 ou 4 heures.

Ensuite, les cailloux vont refroidir facilement une heure de plus.

Faudrait que je teste, voir si ça fume pas, si c'est pas dangereux,
(mince, ça me fait un bricolage de plus a réaliser, entre ma mini serre, mon récupérateur d'eau de pluie a installer, mes nouveaux carrés potagers à poncer et a peindre, ma future marmite norvégienne ça m'occupe bien la simplicité volontaire)

a plus.



alain corrigible

Age : 47
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par Invité le Mar 13 Déc 2011 - 16:26

alain corrigible a écrit:
Je me souviens avoir entendu un militaire alpin à la télé expliquer que dans leur fourniment de secours si ils doivent passer la nuit dans un trou dans la neige, ils emportent une simple bougie, qu'ils laissent brûler toute la nuit.

une bougie dans un abri, un degré de plus en 1 heure.

Hélas, malheureusement, pas de bol, la bougie du commerce (pareil pour l'encens) en se consumant dégage des vapeurs toxiques....donc si tu prends des bougies achétent des bougies au soja, hélas certains te diront que le soja c'est de la déforestation en plus... bon on s'en sort plus ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par reveuse le Mar 13 Déc 2011 - 16:52

merci Raffa pour tous ces conseils facilement applicables par chacun, pour le reste ramasser du bois (voir, du charbon) en ville sans voiture ça me semble un peu difficile, ex ma petite voisine élève 3 enfants et son petit fils très difficilement, pas d'argent pour réparer sa maison (déjà pas aisé de payer le loyer de 500e), il faut faire un choix entre se chauffer ou manger, entre les enfants, le travail (ménage dans les écoles), l'entretien de la maison, les courses quotidiennes (afin d'éviter que les fils "attaquent"ce qui est prévu pour le lendemain), comment voulez vous qu'elle aille ramasser du bois, le faire sécher, le stocker, parfois il y a un gouffre entre les idées et leur application
avatar
reveuse

Age : 49
Localisation : charleroi belgique
Date d'inscription : 24/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par Invité le Mar 13 Déc 2011 - 17:00

Moi ce qui me semble "évident", c'est réorganiser la maison pour la période froide, sacrifier certaines pièces non-essentielles en ne les chauffant pas (ou très peu). Par exemple, dormir tous ensemble dans une seule chambre.

On a fait ça quand j'étais petite. Et comme tu dis rêveuse, ça a l'avantage d'être assez facilement applicable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par reveuse le Mar 13 Déc 2011 - 17:04

pour moi, les chambres ne sont pas le problème (pas chauffées mais c'est vrai que dans ma région pas de t° polaires), je ne chauffe pas la cuisine non plus et je me réjouis chaque jour d'avoir une maison moyenne attenante des 2 côtés avec juste ce qu'il faut d'espace et des portes entre toutes les pièces même si ce n'est pas dans l'air du temps !
avatar
reveuse

Age : 49
Localisation : charleroi belgique
Date d'inscription : 24/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par Invité le Mar 13 Déc 2011 - 18:41

Philomenne a écrit:
La première solution en cas de "précarité énergétique" c'est 1) le pull et les chaussettes.
non, ce n'est pas si simple que ça.
j'explique donc : le corps est programmé pour préserver en priorité l'axe tête/cou/tronc. Ce qui veut dire que s'il fait froid (dans le logement ou l'on vit, puisque c'est notre exemple ici), on va avoir froid aux extrémités (mains et pieds). Mettre des chaussettes sera peu voire pas efficace car ce qu'il faut, c'est mettre un bonnet, un pull et une écharpe ! Une fois la tête, le cou et le tronc bien à l'abri, les mains et les pieds se réchaufferont tout seuls ! Mr Green

Je chauffe chez moi à 12° depuis plusieurs hivers, j'ai le cou et le tronc au chaud en permanence (et parfois un bonnet), je peux vous assurer que je n'ai pas froid aux pieds !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par Philomenne le Mar 13 Déc 2011 - 19:28

Je sais Raymond, on en a déjà parlé à cet endroit. Là, j'ai dit pull et chaussettes pour dire "ne pas monter le chauffage".

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par pascale le Mar 13 Déc 2011 - 21:29

A Reveuse,

Cette maman?
Voilà à quoi sert les réflections de ce forum.
La simplicité,c'est simplement vivre ensemble,vivre simplement pour que chacun puisse vivre???? Et quoi elle est où l'evolution des mentalités?
BOUFFE TOUT CEU=CRèV TOU CEU (évidence wallonne de mon grand pére).
Et la solidarité comment dormir au chaud quand 3 loupiots ont froid la nuit? Moi j'en creve et mon sang ne fait qu'un tour.
Nous ne changerons pas les politicards,mais le quotidien nous appartient nom d'un chien.

DEBOUT SIMPLEMENT,c'est pas faire l'aumone que d'aider ses voisins, c'est s'assurer d'un coup de main le jour où se sera mon tour.

Reveuse,ce n'est pas une attaque personnelle,ne le crois surtout pas.
C'est juste un coup de gueule contre tous les individualistes du monde et l'espoir qu'un cri peut faire avancer la vie ,la notre et celle des autres.
Pascale en colére contre un systéme de m....

pascale

Age : 45
Localisation : Namurois
Date d'inscription : 22/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par reveuse le Mer 14 Déc 2011 - 7:44

pascale....l'entraide est un autre sujet...beaucoup de personnes aident les autres sans s'en vanter...je voulais juste dire que certains conseils donnés dans ce post n'étaient pas réalisables par tout le monde
avatar
reveuse

Age : 49
Localisation : charleroi belgique
Date d'inscription : 24/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par pascale le Mer 14 Déc 2011 - 9:28

Bonjour Reveuse,

tu as raison,le sujet ici n'est l'entre aide mais la précarité énergétique.
Ce besoin de sauver le monde Evil or Very Mad je demarre toujours trop vite et regarde pas la direction.

Mais l'idée de se baser sur cet exemple concret est peut être à suivre.
Comment cette maman peut elle sy prendre pour resoudre son probléme de température dans la maison avec les moyens dont elle dispose?

pascale

Age : 45
Localisation : Namurois
Date d'inscription : 22/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par Alyrian le Mar 10 Jan 2012 - 19:02

Cette histoire de minimum de budget pour se chauffer est un peu bizarre. Dans les maisons passives, on ne dépense pas de sous pour chauffer... Et pourtant, c'est pas précaire et plutôt agréable, il paraît. Ca paraîtrait plus pertinent de parler en T° de l'habitat et en fluctuation au cours de la journée (si on reste au dessus de 18°C c'est que tout va bien ou qu'on a les sous, non ?).

Sinon, ici, appart en ville donc le feu (bois ou charbon) on oublie ! Un vieil immeuble des années 50, pas de double vitrage du côté sud (ça chauffe quand il fait soleil mais ça perd vite la nuit).
Fermer les volets dès que la nuit tombe. Si on veut une pièce chaude, on ferme la porte de la cuisine quand on fait chauffer les pâtes, on arrive vite à 18°C. Sinon, suivant le temps, il fait entre 14 et 16°C : j'allume le chauffage un peu le soir, quand on a vraiment froid, mais on lutte surtout avec des moyens passifs : grosse couverture, tenues chaudes et surtout les bouillotes. C'est la panacée, les bouillotes. Une sur le ventre et à la limite une aux pieds, j'ai plus froid ! Et je suis frileuse, pourtant, du genre à arrêter de grelotter à 20°C... Aggravé sans doute par la maladie de raynaud et des problèmes de thyroïde mais j'en suis pas sûre, je crois que je une sorte de lézard qui préfererait aller se dorer au soleil Very Happy

Bref, la bouillote coûte moins que le chauffage (il faut dépenser aussi pour la chauffer, mais moins), surtout avec les nouveaux modèles. J'ai eu en cadeau une bouillote qu'on branche 10 minutes sur une prise, elle reste chaude des heures ensuite, c'est vraiment génial ça... Un peu cher à l'achat mais à mon avis vite rentabilisé (on doit trouver de tous les prix). Je ne suis pas fan de la bouillote classique qu'on remplit d'eau, ça ne dure pas si longtemps et ça finit toujours par fuir... Sinon, j'ai vu des trucs en noyau de cerise, je ne sais pas ce que ça vaut mais ça peut se faire maison. On les passe au four ou dans l'eau chaude ensuite ? Parce que tout le monde n'a pas de micro-onde...

Sinon, avoir le ventre plein. C'est important quand on lutte contre le froid. C'est la base. Privilégier les trucs qui sont bien caloriques, genre les fruits secs. Bon, pour moi, c'est du pain complet, surtout Wink on fait avec ce qu'on peut ! Mais c'est un bon conseil.
Et se faire du thé ou de la tisane. Je ne suis pas fan de l'eau chaude parfumé mais 1) ça réchauffe les doigts 2) ça réchauffe tout court quand on boit. Le froid nous amène aussi à nous déshydrater sans nous en rendre compte, il faut penser à boire...

Ensuite quand il fait froid, soit on doit rester immobile et dans ce cas, vive la couette (je ne vous raconte pas le monstre devant son ordi, là, en mitaine et tout !) soit on bouge et là, autant bouger beaucoup, ça réchauffe !
Personellement, j'hiberne beaucoup, l'hiver. Ordi, livre ; une partie de la journée à aller bosser. Et dans les activités actives, un peu de cuisine et de ménage, le minimum vital...
avatar
Alyrian

Age : 31
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par Invité le Mar 10 Jan 2012 - 21:08

Le problème c'est que beaucoup de logements de location du parc privé sont insuffisamment isolés, et munis de radiateurs électriques, ben oui parce que électrique ça coûte moins cher à installer. Tant que les propriétaires s'en battront les *ailes*, c'est à dire absence de mesure non incitative à rénover les logements, ça n'ira pas en s'arrangeant. Je connais des personnes qui en plus chauffage électrique ont recours à des chauffages à pétrole (-> avec en prime le problème de la condensation).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par Invité le Mer 11 Jan 2012 - 9:35

Alyrian a écrit: Sinon, j'ai vu des trucs en noyau de cerise, je ne sais pas ce que ça vaut mais ça peut se faire maison. On les passe au four ou dans l'eau chaude ensuite ? Parce que tout le monde n'a pas de micro-onde...
J'ai pas de micro-onde non plus ! Pour la bouillotte en noyau de cerise, je l'humidifie légèrement et ensuite je la mets dans le four ...hum peut-être 5 ou 10 minutes (ça dépend aussi de la température du four).
J'aime bien la bouillotte en noyau de cerise car on peut l'enrouler autour de son cou (quand s'est fait mal genre torticoli) ou l'enrouler dans le bas du dos (quand on s'est fait mal genre tour de rein). Et que ça ne fuit jamais (toutes mes bouillottes plastique ont fini par fuir un jour ou l'autre).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par PinkShiva le Sam 17 Nov 2012 - 1:10

Je passe par ici, le sujet m'intéresse beaucoup...

Avec mon conjoint, nous avons acheté une maison en juillet 2011... nous avons fais changer les fenêtres pour du double vitrage... Sauf que le premier hiver nous est tombé dessus... avec -10°c dehors... on s'est retrouvé à 8°c dans la maison avec une cheminé qui à fonctionné les 3/4 de la nuit... c'est comme cela qu'on a découvert la non-isolation de la maison...

Nous avions rapatrié le lit dans le salon... et laissé la chambre en attendant...

Notre seul moyen de chauffage était un insert.... (ça l'est toujours d'ailleurs)...

Pour passer l'hiver qui arrive (à grand pas) on a trouvé des radiateurs à bain d'huile en complément (histoire de chauffer un peu la chambre quand on va se coucher, qu'elle soit pas à 10° quoi)... on éteint quand on se couche...

Du coup, je note toutes vos astuces/conseil...

Là on avait prévu "d'investir" dans des rideaux épais et lourds pour mettre devant la baie vitrée (qu'on a pas fait changé vu que c'était déjà du double vitrage et qui au final n'est pas "hermétique") et la porte d'entrée.

PinkShiva

Date d'inscription : 14/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par gunday le Sam 17 Nov 2012 - 10:03

A savoir que les fenetres ne constituent généralement qu'une perte minime de chaleur : au alentour de 10 ou 15% des pertes totales.
A comparer avec le toit non isolé qui peux atteindre 30%. Idem pour les murs pouvant atteindre 30% des pertes.

Pour comparaison, la perte de chaleur par le sol est estimé quasiment aux même niveau que la perte de chaleurs par les fenêtres (10% environ).

Donc je dirais le plus prioritaire est d'isoler murs et toits, les doubles vitrages, c'est bien principalement pour isoler du bruit environnant, mais niveau énergétique, c'est pas le plus prioritaire (malgré le discours des vendeurs de fenêtres)

Edit : et parce qu'un dessin est souvent plus parlant :

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par PinkShiva le Sam 17 Nov 2012 - 10:11

oui, oui, je sais tout ça... sauf qu'au moment où on a acheté... (une maison des années 70 avec un bilan en D alors qu'il y avait du simple vitrage)... et même quand on a fait le fenêtres, on ne savait pas la maison être une passoire énergétique...

Le double vitrage est déjà fait... puisque poser en novembre dernier.... on a eu la "surprise" du froid qu'à partir de décembre/janvier...

Donc là, c'est ce qui est prévu, l'isolation des murs... mais se ne sera pas pour tout de suite... fautes de moyens.

PinkShiva

Date d'inscription : 14/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par gunday le Sam 17 Nov 2012 - 11:41

Et faire l'isolation soi même?
En général le matériaux n'est pas le plus coûteux, c'est la main d’œuvre qui est plutôt très cher!

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la précarité énergétique

Message par PinkShiva le Sam 17 Nov 2012 - 11:57

Ah mais je parlais de le faire nous-même hein... Wink

PinkShiva

Date d'inscription : 14/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum