des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par sapiens le Jeu 19 Jan 2012 - 8:56

http://www.antichasse.com/rapport_chasse_biodiversite.pdf

http://coraregion.free.fr/images/chasse/livre_blanc_sur_la_chasse.pdf

Je précise que je mets le second lien pour comparaison et parce qu'il est dispo en pdf, mais je trouve les opinions pas assez courageuses... Je cherchais à lire autre chose : des réflexions utopiques, mais je suis tombée là-dessus alors je les mets quand même. J'aimerais bien lancer un débat un jour, mais pas aujourd'hui!
Le premier lien permet de comprendre un peu mieux le lobby de la chasse d'aujourd'hui, les méthodes cruelles, la mauvaise foi des chasseurs...


avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Invité le Jeu 19 Jan 2012 - 9:44

Pensées de notre président sur la chasse : ( 1millions d'électeurs çà compte ?) adieu le grenelle de l'environnement....

Lors de sa visite mardi à Pamiers où il venait présenter ses voeux au monde rural, M. Sarkozy a eu un échange avec un éleveur, l'un de ceux qui jugent insupportable la présence de l'ours dans le massif. M. Sarkozy a alors justifié la décision prise en 2011 de ne pas lâcher une nouvelle ourse dans les Pyrénées-Atlantiques. « Il n'aurait pas fallu en introduire au départ », lui a dit l'éleveur. « Ça, je suis d'accord avec vous », lui a répondu M. Sarkozy.

...
La colère des écologistes risque d'être d'autant plus grande que le président s'est livré mardi à une charge en règle contre les règles environnementales et contre certaines limitations imposées par la justice à la chasse.

« J'ai conscience que l'aspect tatillon de certains règlements administratifs vous insupporte. Je prends l'exemple des règles environnementales, la question de l'eau, la protection de l'eau », a lancé M. Sarkozy dans son discours.

« N'importe quelle association qui veut empêcher un maire, un élu, une initiative peut le faire (...) il faut absolument lever le pied de ce point de vue », a insisté le chef de l'Etat. « Ce que je dis sur l'environnement, je le dis également pour la chasse. Les chasseurs ne sont pas les ennemis, ce ne sont pas les adversaires de l'environnement », a affirmé M. Sarkozy.

La République des Pyrénées‎

Sarkozy un président pourri-re ?


Dernière édition par Dempsey le Jeu 19 Jan 2012 - 13:31, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par sapiens le Jeu 19 Jan 2012 - 12:15

rire ou pleurer!
Il leur a fait tellement de cadeaux (+ ou - discrets) depuis qu'il est là...
Faudrait que ça pète?! Je crois que ça n'arrivera pas de si tôt. Nous sommes des moutons bien dociles à présent.
Arrow

j'édite, après vérification il semblerait que je me sois un peu avancée concernant les chasseurs/les refuges.

http://www.charliehebdo.fr/chasse

good


Dernière édition par sapiens le Mar 31 Jan 2012 - 16:53, édité 2 fois
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Bib le Jeu 19 Jan 2012 - 15:16

je suis contre la chasse comme "plaisir de tuer", je trouve écoeurant des pratiques peu "sportives" comme les battues qui ramènent les animaux vers des postes camouflés, où les chasseurs ont été déposés en 4x4, et les environs débroussaillés sur 100m, ou alors les techniques traditionnelles idiotes et cruelles comme la chasse à courre. Ecoeurant aussi, ces élevages où les animaux deviennent très familiers avec l'homme, puis qu'on relâche dans la nature juste pour avoir le plaisir de les mettre en joue.

Par contre, je suis moins "contre" quand il s'agit de réguler le gibier.

Et je vois même un effet positif (pas taper, hein!) grâce aux territoires de chasse réservés au plaisir d'une élite, ... de grands territoires sont gardés naturels, on y interdit les engrais chimiques pour ne pas empoisonner le gibier. Sans cela, ces paysages seraient ravagés par des constructions ou des industries.

Autre point positif: de plus en plus de chasseurs troquent le fusil contre l'appareil de photo, et ils font bénéficier tout le monde de leur réelle connaissance de la nature. Deviendront-ils des défenseurs de la Nature ?

(extrait de "idées noires" de Franquin)

Edit admin: le bouton "éditer " est ton ami Wink merci de citer la source de la bd
édit: oui, merci, j'en tiendrai compte.
La source c'est "google images" avec "idées noires", et je suis tombée sur ce forum, qui ne cite pas sa source... aujardin.org/record-france-braconnage-oiseaux-proteges-t82772.html


Dernière édition par Bib le Sam 21 Jan 2012 - 6:31, édité 2 fois
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Christophe36 le Jeu 19 Jan 2012 - 15:34

Aaaaaaah ce Frankin et son humour noir Very Happy ..j'adoooore!

Christophe36

Age : 43
Localisation : Morlanwelz (Belgique)
Date d'inscription : 27/01/2011

http://lacaracole.skynetblogs.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par sapiens le Jeu 19 Jan 2012 - 21:26

Bib a écrit:

Par contre, je suis moins "contre" quand il s'agit de réguler le gibier.


je prends cette idée de régulation du gibier pour un alibi, de la "peinture verte" (faut se méfier de ce qui est vert, finalement!?), afin de garder les privilèges acquis et pouvoir continuer leur loisir tout en percevant des fonds du ministère de l'écologie... pour planter des haies.
Je crois vraiment en l'auto-régulation de la faune (et de la flore!) en fonction du territoire disponible, du climat, de la place qu'on lui fait, de la présence de mâle/femelles, de l'abondance de nourriture,... Je pense qu'il en a toujours été ainsi, partout sur Terre, naturellement. Biensûr, il n'y a plus beaucoup de grands prédateurs de nos jours pour réguler les espèces qui étaient leurs proies dans le passé.

Je ne suis pas fondamentalement contre la chasse, dans le sens où je ne suis pas végétarienne, je mange peu de viande, mais j'en mange, alors je trouverais hypocrite de ma part de dire qu'il vaut mieux qu'un animal ait été tué sans plaisir (et sans que je ne m'en rende compte vraiment) dans un abattoir après s'être chié dessus de peur plutôt que par un chasseur en forêt, en plein bond : après tout, la vie de l'animal a été plus belle en forêt...
Dans notre société de consommation, on est infantilisés, déresponsabilisés quant à la mort de l'animal, son découpage, etc... c'est sûrement l'une des raisons qui fait qu'on mange un blanc de poulet sans sourciller alors qu'on ne supporte pas que son chat ait froid dehors... Le chasseur est quelque part moins hypocrite, pour moi, sur ce plan là, puisqu'il a à supporter de donner la mort à un animal, de le voir mourir... (encore faut-il qu'il n'y prenne pas trop de plaisir?)

Certains élevages imposent des conditions catastrophiques aux animaux, et j'estime en porter une part de responsabilité quand j'achète de la viande.
Mais nous sommes peut-être trop nombreux et trop carnivores dans notre société (nous est un nous général, les végétariens, je ne vous fais pas porter ce poids!) pour arrêter l'élevage à viande et passer à un quota de chasse/ famille? (j'imaginerais un animal par mois et par famille qui tient absolument à manger de la viande, pas mal deviendraient végétariens!)

Pour en revenir à la régulation du gibier, c'est lorsqu'elle est en rapport avec les cultures que la chasse est vraiment au summum de sa cruauté : piégeage, déterrage, etc (le premier lien l'explique bien, avec parti pris, mais je crois en le sérieux de ces informations)... tout est permis pour ne pas faire de tort aux cultures. Aucune autre mesure n'est-elle envisageable? Des clôtures électriques, que sais-je?

bref, je ne voulais pas débattre, mais biensûr, nous y voilà, faisons le cool, chacun a le droit d'avoir son point de vue
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Invité le Ven 20 Jan 2012 - 9:43

sapiens a écrit:Je ne suis pas fondamentalement contre la chasse, dans le sens où je ne suis pas végétarienne, je mange peu de viande, mais j'en mange
Moi, je suis végétarienne et je suis ne pas non plus fondamentalement contre la chasse. Je crois qu'on peut avoir différentes raisons de ne pas manger de la viande. Et pour moi, une des principales est tout simplement que l'élevage industriel me parait ignoble (savoir que des bêtes n'ont jamais pu voir ne serait-ce que le ciel... que leur vie se résume à grossir le plus vite possible pour être abattues le plus vite possible...). Dans ce sens là, la chasse me parait moins "horrible" que l'élevage car les animaux ont tout de même une "chance" de vivre une vie "normale" avant.

Mais bon. De toute façon, j'aime pas le gibier donc je ne suis pas tentée d'en manger non plus

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Invité le Ven 20 Jan 2012 - 9:51

Bib a écrit:.

Et je vois même un effet positif (pas taper, hein!) grâce aux territoires de chasse réservés au plaisir d'une élite, ... de grands territoires sont gardés naturels, on y interdit les engrais chimiques pour ne pas empoisonner le gibier. Sans cela, ces paysages seraient ravagés par des constructions ou des industries.

]
La chasse en gelbique étant différente que dans le royaume de france : plus stricte, plus réglementée, plus...quoi.
C'est quoi l'élite ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Chouette le Ven 20 Jan 2012 - 10:22

Le problème de la régulation du gibier vient aussi du fait qu'il n'y a plus aucun (ou presque) grand prédateur (à part l'homme).
Il y a aussi le nourrissage,à tort ou à raison. Avant lors des grands froids, il y avait une certaine mortalité des herbivores par manque de nourriture. Maintenant, l'homme est autorisé à les nourrir (même si c'est réglementé), histoire de garder le cheptel pour....la chasse.
Tout ça déséquilibre beaucoup la biodiversité

Chouette

Age : 50
Date d'inscription : 19/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Bib le Ven 20 Jan 2012 - 10:30

Dempsey a écrit:C'est quoi l'élite ?
ceux qui se prennent pour ...

Il est un fait que le gibier DOIT être régulé. L'exemple des renards et des sangliers est... incontournable.

Si les chasseurs se contentaient de ce rôle, sans élever des faisans ou des biches pour avoir le plaisir de les tirer, ce serait mieux.
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Panthera Pardhus le Ven 20 Jan 2012 - 10:36

Bib a écrit:
Il est un fait que le gibier DOIT être régulé. L'exemple des renards et des sangliers est... incontournable.
Tu te bases sur quoi pour affirmer ceci?
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Invité le Ven 20 Jan 2012 - 10:41

Les sangliers sont dans les villes ? (les loups sont rentrés dans paris..charmante Elvire....)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Bib le Ven 20 Jan 2012 - 10:49

je ne sais pas où vous habitez, mais chez nous les renards se sont multipliés de façon alarmante. Ils n'ont pas de prédateur, et vivent aussi dans les villes, mangent les chats, les volailles.
Idem pour les fouines: il 'est plus possible d'avoir des poules en liberté: il faut les enfermer dans de véritables forteresses. C'est ce que je vais faire, tout en leur laissant la possibilité de sortir quand il y a du monde dans le jardin.

Il y a toujours le danger de la rage: j'ai connu l'épidémie quand j'étais ado, là, c'est l'extermination complète et cruelle ! Plus il y a de renards, plus le risque augmente, et si en plus ils vivent en ville...

Idem pour les sangliers, ils ravagent les cultures, et en Belgique, les surfaces sont trop petites pour se permettre de perdre ses récoltes, mais là, je ne suis pas spécialiste: j'ai seulement discuté avec des gens qui étaient confrontés au problème, qui a l'air assez gênant...

J'ai donné mon avis, il évoluera sûrement encore, mais je ne suis pas sur ce forum pour parler de cela... Wink

Edit admin' : merci d'éviter les doubles messages. La touche "éditer" vous permet à tout moment de revenir modifier ou compléter un message déjà posté.
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Panthera Pardhus le Ven 20 Jan 2012 - 10:52

@ Dempsey: sont rentrés en sim*ca 1000? Piouuu...va y avoir du sang sur le murs de la ville...

Sinon, oui les sangliers se promènent en ville, mais on se promène dans leurs bois aussi.


Dernière édition par Panthera Pardhus le Ven 20 Jan 2012 - 23:38, édité 1 fois
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Philomenne le Ven 20 Jan 2012 - 11:02

Bib a écrit: Plus il y a de renards, plus le risque augmente...

ça, c'est un point de vue très contesté par les spécialistes de la rage...

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par fléole le Ven 20 Jan 2012 - 11:09


Idem pour les sangliers, ils ravagent les cultures, et en Belgique, les surfaces sont trop petites pour se permettre de perdre ses récoltes, mais là, je ne suis pas spécialiste: j'ai seulement discuté avec des gens qui étaient confrontés au problème, qui a l'air assez gênant...

Je suis du même avis !
...quand on voit ce que les sangliers peuvent faire comme ravage un une nuit, dans certaines régions où les prés et les terres de cultures bordent les bois.

fléole

Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Panthera Pardhus le Ven 20 Jan 2012 - 11:12

Et vous ne vous demandez pas si ces terres cultivées par l'homme pour ses besoins faisaient partie de leur territoire?

(pour info, j'ai mangé du sanglier à Noël et une fondue de chevreuil 15 jours avant)
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Philomenne le Ven 20 Jan 2012 - 11:17

C'est vrai, en France aussi il y a dans certains endroits des gros problèmes de sangliers qui sont de grands laboureurs. Il est vrai que le sanglier n'a pratiquement pas de prédateurs et que le nourrissage encourage sa tendance à tout ravager. Mais cela pose également le problème de la cohabition entre l'homme et la faune sauvage. Nous avons la fâcheuse habitude de morceler l'espace sans nous préoccuper des conséquences, si bien que les animaux sont de toute façon dans l'obligation de passer par les cultures (ou les routes !) pour aller d'un "ilôt" boisé à un autre.
Le développement de la trame verte qui est censée créer un maillage écologique permettant d'améliorer la cohabitation entre les activités humaines et la faune sauvage devrait diminuer les dégradations mais il va falloir des années pour revenir sur les aménagements désastreux qui ont été faits au mépris de toute logique écologique.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Bib le Ven 20 Jan 2012 - 11:33

@ Philomennne
je suis d'accord: l'exemple que tu donnes est excellent: chez vous aussi, on a souvent prévu des passages sous les routes (pas assez), et j'ai vu vos ponts "verts": c'est chouette !.
---------------------------
@ Panthera: bien sûr que je me pose la question voyons ! Il ne faut pas caricaturer les positions ni enfermer ses interlocuteurs dans des boîtes étiquetées. Wink

Nous faisons aussi partie de la Nature. Il faut essayer de vivre en harmonie.

J'ai lu ta remarque concernant les "doubles messages", j'en tiendrai compte.
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Panthera Pardhus le Ven 20 Jan 2012 - 11:39

Bib a écrit:

---------------------------
@ Panthera: bien sûr que je me pose la question voyons ! Il ne faut pas caricaturer les positions ni enfermer ses interlocuteurs dans des boîtes étiquetées. Wink

J'ai lu ta remarque concernant les "doubles messages", j'en tiendrai compte.

Ce sont les termes que tu emploies qui t'enferment, pas moi.
(merci pour les doublons)
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par sapiens le Ven 20 Jan 2012 - 13:52

Philomenne a écrit:C'est vrai, en France aussi il y a dans certains endroits des gros problèmes de sangliers qui sont de grands laboureurs. Il est vrai que le sanglier n'a pratiquement pas de prédateurs et que le nourrissage encourage sa tendance à tout ravager.

et oui, l'agrainage lui donnerait le goût du maïs, et ce nourrissage + leur consommation de "nos" céréales stimulerait la fertilité des femelles qui sentent que "pas de pb, y'a ce qu'il faut pour manger"... Et si on cloturait tout ça, les animaux en mal de nourriture agricole ne diminueraient-ils pas d'eux même leur multiplication?
Je sais que ça parait énorme, mais je pense que le problème est à prendre dans son ensemble ; et qui sait, peut-être que financièrement on s'y retrouverait?
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Philomenne le Ven 20 Jan 2012 - 14:31

Dans certaines régions céréalières, il y a effectivement des clôtures électriques autour des parcelles, pour empêcher les animaux de... rentrer (d'habitude, une clôture sert plutôt à les empêcher de sortir !). Problème : en plus du coût, le temps de travail. Faire des clôtures, c'est long et fastidieux, les agriculteurs qui n'ont pas d'animaux apprécient de ne pas avoir à en faire alors leur (re)mettre cette obligation, ça passe assez mal.
Autre problème : les parcelles sont souvent grandes, voire très grandes, donc cela implique de faire une clôture de plusieurs kilomètres de long. Outre que c'est fastidieux, il est difficile de gérer la circulation de l'électricité dans le fil (les batteries ne sont pas faites pour ça et il y a tellement de déperdition qu'au bout, on ne sent plus rien). Fallait pas faire des parcelles aussi grandes ? Je suis bien d'accord mais alors, cela demande des modifications qui vont bien au-delà de la simple pose d'une clôture.
Pas simple...

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Christophe36 le Ven 20 Jan 2012 - 15:13

Pour avoir fait sylviculture durant ma jeunesse, la fameuse régulation est un problème sans en être un. Je m'explique, si les sangliers font des dégats aux champs, les actionnaires de la chasse doivent dédommager le fermier de la perte subie (et ils en font! essentiellement dû au fait de la pression urbanistique sur la forêt (belge)). Du coup, les chasseurs nourrissent au maïs les sangliers en dehors des champs copieusement afin qu'ils n'aillent pas aux champs. Et que fait une espèce quand elle a beaucoup à manger? Elle se multiplie!!! On est reparti pour un tour. Idem pour les renards, imaginez-vous un lacher de poules domestiques, là, juste devant le trou du terrier et ce pendant une longue période (plus besoin de chasser, il sort, il croque, il ronfle!)...et que fait une espèce quand elle a beaucoup à manger??? Elle se multiplie!!!
Le problème dans l'histoire, encore une fois (c'est triste, hein!) c'est nous! Avec Notre monoculture, avec Notre pression urbanistique qui repousse les limites des forêts, avec Nos fausses solutions (nourissage, et lâchés de faisans pour le plaisir de quelques pleins aux as,...),...

Christophe36

Age : 43
Localisation : Morlanwelz (Belgique)
Date d'inscription : 27/01/2011

http://lacaracole.skynetblogs.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Invité le Ven 20 Jan 2012 - 20:20

Philomenne a écrit: en France aussi il y a dans certains endroits des gros problèmes de sangliers qui sont de grands laboureurs. Il est vrai que le sanglier n'a pratiquement pas de prédateurs et que le nourrissage encourage sa tendance à tout ravager.
et comment !
près de chez moi, un chasseur a pris l'habitude de répandre des pommes au sol, en lisière du village, pour les attirer. Et après, les chasseurs se plaignent que les sangliers osent venir jusque dans les jardins pour tout ravager. Bien fait pour ces crétins ! (je parle bien sûr des chasseurs, pas des sangliers)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par sapiens le Sam 21 Jan 2012 - 8:38

Pour Dempsey : la suite des nouvelles

"L'état va faire appel du jugement du tribunal administratif de Toulouse qui a annulé les articles 3 et 8 de l'arrêté préfectoral organisant la chasse en Ariège (lire notre édition du 17 décembre 2011) parce qu'il ne protégeait pas assez l'ours.

C'est en tout cas ce que souhaite Nicolas Sarkozy, selon l'élysée. à trois mois des élections présidentielles. Mardi, à la fin de ses vœux au monde rural qu'il a présentés depuis la salle de la Rijole, Nicolas Sarkozy a rencontré quelques minutes Jean-Luc Fernandez, le président de la fédération des chasseurs de l'Ariège."
source:
http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/19/1263952-chasse-l-etat-va-faire-appel.html

longue vie au roi, vive la france!
Philomenne a écrit:Dans certaines régions céréalières, il y a effectivement des clôtures électriques autour des parcelles, pour empêcher les animaux de... rentrer (d'habitude, une clôture sert plutôt à les empêcher de sortir !). Problème : en plus du coût, le temps de travail. Faire des clôtures, c'est long et fastidieux, les agriculteurs qui n'ont pas d'animaux apprécient de ne pas avoir à en faire alors leur (re)mettre cette obligation, ça passe assez mal.
Autre problème : les parcelles sont souvent grandes, voire très grandes, donc cela implique de faire une clôture de plusieurs kilomètres de long. Outre que c'est fastidieux, il est difficile de gérer la circulation de l'électricité dans le fil (les batteries ne sont pas faites pour ça et il y a tellement de déperdition qu'au bout, on ne sent plus rien). Fallait pas faire des parcelles aussi grandes ? Je suis bien d'accord mais alors, cela demande des modifications qui vont bien au-delà de la simple pose d'une clôture.
Pas simple...

pas d'autre possibilité qu'un branchement sur batteries?
Honnêtement, je trouve que ce qui passe assez mal auprès des grands céréaliers, ça suffit un peu, de ce qu'ils apprécient ou non, ça commence à bien faire... (pour reprendre une phrase de sarkozy aux agriculteurs : "l'environnement, ça commence à bien faire")
Aucune solution ne leur conviendra tant qu'elle demandera du temps ou de l'argent! On doit pouvoir les aider financièrement d'en haut! Plutôt que de subventionner la chasse (et ça coûte!)

Christophe36, je ne savais pas qu'ils lâchaient des poules, par contre je me souviens en avoir entendu râler parce que les renards (sauvages!) avaient dévoré des faisans lâchés par leur soin, évidemment, quand ilos en lâchent, il y en a partout, ils traversent les villages, mes parents en ont vu 2 dans leur jardin Wink


Dernière édition par Panthera Pardhus le Sam 21 Jan 2012 - 11:43, édité 1 fois (Raison : double post...vous en supplie...éditez vos messages....vais me pendre, je reviens dans 5 mn)
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Philomenne le Sam 21 Jan 2012 - 9:41

sapiens a écrit:pas d'autre possibilité qu'un branchement sur batteries?

Eh non. On ne va pas mettre un groupe électrogène par parcelle, je pense que tu seras d'accord sur ce point... A la rigueur, si on est près d'un bâtiment, on peut brancher sur le secteur mais c'est rarement le cas.

Cela dit, la solution est à inventer. Fabriquer des batteries plus grosses, trouver la possibilité d'en mettre plusieurs par clôture ? Je ne suis pas assez calée en la matière pour le savoir mais si on voulait, on pourrait la fabriquer. Le fait que ça n'existe pas aujourd'hui ne signifie pas que c'est impossible.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Invité le Sam 21 Jan 2012 - 9:50

Quand il y a des dégats dans les cultures, les agriculteurs se retournent vers la préfecture qui elle même ordonne aux sociétés de chasse de faire le nécessaire : piégeage, pose de cloture electrique, battue...etc tout cela aux frais des dites société de chasse.

Agrainage, prolifération de sangliers, paysans pas contents, préfet alerté, pression sur chasseurs, sangliers abattus, agrainage....etc....

Ne pas oubler bande d'écolo attardé, que la chasse permet de réguler des populations etc ... REGULER

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par joe.chip le Sam 21 Jan 2012 - 12:26

La chasse est une pratique barbare que rien ne justifie et surtout la prétendue régulation !
Je suis choqué que certains d'entre vous considèrent les animaux comme des objets et non comme des êtres vivants.
avatar
joe.chip

Date d'inscription : 23/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Philomenne le Sam 21 Jan 2012 - 12:30

Joe, je me demande ce qu'on a bien pu écrire qui te laisse supposer que l'on considère les animaux comme des objets et non comme des êtres vivants... scratch

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par joe.chip le Sam 21 Jan 2012 - 12:38

sapiens a écrit: Je ne suis pas fondamentalement contre la chasse, dans le sens où je ne suis pas végétarienne, je mange peu de viande, mais j'en mange, alors je trouverais hypocrite de ma part de dire qu'il vaut mieux qu'un animal ait été tué sans plaisir (et sans que je ne m'en rende compte vraiment) dans un abattoir après s'être chié dessus de peur plutôt que par un chasseur en forêt, en plein bond : après tout, la vie de l'animal a été plus belle en forêt...
Bib a écrit:
Il est un fait que le gibier DOIT être régulé. L'exemple des renards et des sangliers est... incontournable.

Si les chasseurs se contentaient de ce rôle, sans élever des faisans ou des biches pour avoir le plaisir de les tirer, ce serait mieux.
avatar
joe.chip

Date d'inscription : 23/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Panthera Pardhus le Sam 21 Jan 2012 - 12:57

joe.chip a écrit:La chasse est une pratique barbare que rien ne justifie et surtout la prétendue régulation !
Je suis choqué que certains d'entre vous considèrent les animaux comme des objets et non comme des êtres vivants.

Joe, je peux me tromper mais je pense pouvoir affirmer que les personnes que tu cites ne considèrent pas l'animal comme un objet.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par nodame le Sam 21 Jan 2012 - 13:20

Ce n'est pas l'impression que j'ai eue non plus.

Et à moins de vouloir obliger tout le monde à être végétarien je suis comme sapiens, je trouve le gibier, du moins celui tué avec certaines techniques, moins problématique que la viande provenant des abbatoirs, tout autant du point de vue de sa condition de vie que du euh... "contenu"? (antibio, nourriture de l'animal lui-même etc).

Personnellement, je ne mange de la viande qu'en visite, mais mon mari ne veut pas être complétement végé à la maison et justement je fais plutot du gibier quand il est disponible.

edit : en fait à condition d'obliger le végétaLisme, vu la condition des vaches laitières et des poules pondeuses...

nodame

Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Bib le Sam 21 Jan 2012 - 13:57

Edit: merci de ne pas isoler une phrase de son contexte.
Le "message" que j'essaie d'exprimer ici est complexe et comprend des arguments contradictoires.
En isolant une phrase, on en change le sens, ce qui n'est pas correct.
Merci.

Comme on me l'a fait remarqué, mes propos ne sont pas exprimés de façon assez nuancée. Petite mise au point, donc.

Je suis contre la chasse "plaisir", contre la destruction de la nature.

Pourquoi faut-il "réguler" ? Notamment par ce que si la population d'une espèce devient excédentaire, les animaux eux-même en sont les premières victimes: épuisement de leur nourriture, luttes à mort pour le territoire, élimination de certaines espèces...
Et aussi parce que l'humain défend son territoire, ses petits, et son corps.

On "régule" bien les rats, les souris, les limaces, les mouches, les moustiques, les puces, les poux... pourquoi leurs vies auraient-elles moins de valeur que les autres ? Parce qu'ils sont petits ou laids ? Tsss tssss, ce n'est pas fair play, ça !
L'homme fait autant partie de la Nature qu'une puce ou un renard. Il a donc aussi "droit" de défendre son territoire et ses petits. Hélas il ne se limite pas là, et détruit la nature pour satisfaire des besoins qui ne sont pas essentiels. Avec la SV, on combat cela, on utilise notre raisonnement pour diminuer les dégâts.

La beauté et la parfaite harmonie de la nature ne s'est obtenue que par la "régulation". Rien n'est spontané, tout est le résultat d'une lutte à mort, même dans le règne végétal.
Cette beauté, nous sommes même les seuls à la voir. On peut y voir aussi laideur et égoïsme, ce n'est qu'une question de point de vue.

Je le vois bien avec la volaille: quand il y a trop de mâles adultes, ils s'entre tuent et souffrent beaucoup. Ils sont d'une cruauté absolue. Certains (in)humains trouvent les combats de coqs beau, et font des concours. La beauté est quelque chose de relatif, une notion artificielle.

Les coqs souffriront moins s'ils sont sacrifié avec respect, sans stress et sans douleur, de façon à garder un équilibre dans le groupe.
Alors OUI, je "régule" mes volailles en ne gardant qu'un coq ou deux, et les autres, je les mange, après les avoir fait sacrifiés avec tellement de douceur et de respect qu'ils n'ont même pas un tressaillement.

Ce qui me révolte, c'est de relâcher les faisans d'élevage pour tirer dessus, au lieu de les tuer "proprement", sans stress pour eux.
Comme je l'ai dit plus haut, je suis contre toute forme de tuerie par plaisir ou par appât du gain.
Ce qui me révolte donc aussi, ce sont les élevages en batterie.
Le gaspillage de nourriture aussi m'écoeure, parce qu'il cause des morts inutiles. Manger plus que nécessaire aussi, que ce soit de la viande ou des végétaux.

Au point de vue de l'impact de l'homme sur la nature, la chasse dans nos pays est négligeable par rapport à l'industrie agro-alimentaire, elle aurait même un impact global positif malgré les aspects répréhensibles, grâce à une stricte réglementation, et aussi, le maintient d'espaces naturels qui sans cela, seraient abîmés comme les autres.

Il ne faut pas isoler la chasse des autres modes de "prédation": c'est la présence de l'homme dans la Nature sous TOUS ses aspects qu'il faut reconsidérer. Il doit respecter la Nature et limiter ses appétits, or actuellement c'est la destruction systématique, c'est affreux... Dans les pays pauvres c'est encore pire... Ca me rend malade...


Dernière édition par Bib le Sam 21 Jan 2012 - 14:22, édité 1 fois
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Philomenne le Sam 21 Jan 2012 - 14:06

Bib a écrit:Et aussi parce que l'humain défend son territoire, ses petits, et son corps.

Il me semble cependant qu'entre l'homme et toutes les autres espèces animales, le rapport est plutôt biaisé, ne serait-ce que par l'existence des armes. Donnons un fusil aux lapins, qu'on soit à égalité et qu'on rigole !!!

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Bib le Sam 21 Jan 2012 - 14:08

j'ai mis une planche de BD dans ce sens: mon but n'était pas de faire rire Wink

Autre point de vue: sans arme, l'homme aurait-il des chances de survie ?

Faut-il encore que je le rappelle ? Je suis fondamentalement ANTI-chasse "pour le plaisir". J'essaie juste de prendre un peu d'altitude pour voir le problème dans son ensemble. Il ne faut pas être manichéen. Il y a différentes sortes de chasses, différents buts à la chasse, et différentes sortes de chasseurs. Les animaux chassent aussi.



PS. Cela me ferait plaisir qu'on isole pas mes phrases de leur contexte: en les sélectionnant ainsi, on peut leur faire dire le contraire de ce que je voulais faire passer comme message.
Cela est particulièrement vrai pour un sujet comme celui ci, qui contient de multiples facettes contradictoires qui interagissent.

Merci.



Dernière édition par Bib le Sam 21 Jan 2012 - 14:39, édité 2 fois
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Invité le Sam 21 Jan 2012 - 14:21

Bib a écrit:Autre point de vue: sans arme, l'homme aurait-il des chances de survie ?

Merci.[/i]
Mr Green oui...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Bib le Sam 21 Jan 2012 - 14:23



face à un lapin, oui, sans aucun doute Wink
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Invité le Sam 21 Jan 2012 - 14:42

pour info : je suis vegetarien, cela explique ceci.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Philomenne le Sam 21 Jan 2012 - 14:47

Bien sûr que l'homme peut survivre dans la nature sans arme ! Et d'ailleurs, même sans être végétarien... (je pense qu'on peut dire que la période pendant laquelle l'homme a chassé avec arme est nettement plus courte que celle où il a chassé sans et pourtant, il est omnivore depuis déjà longtemps.)
D'ailleurs, si on regarde ce que proposent les spécialistes de la survie (ici par exemple), ils ne conseillent pas d'avoir une arme.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Bib le Sam 21 Jan 2012 - 14:50

J'ai aussi été longtemps végétarienne, et le serais encore si ma santé l'avait permis.

J'ai coupé la poire en deux: je mange principalement du poisson (qui pose aussi problème!), et de la viande blanche que j'ai élevé moi-même en liberté: +/- un poulet par mois.

Mais je ne peux pas me passer d'oeufs (de mes poules) et de fromage que je fais moi même à partir du lait bio de la ferme voisine, qui élève "à l'ancienne".

Le problème est que pour manger des oeufs, il faut tuer des coqs, et pour consommer des produits laitiers, il faut tuer des veaux...

Qu'est-ce que j'aimerais pouvoir m'en passer ! En plus, je n'aime pas la viande.
(Je suis suivie par mon médecin pour aller vers le végétarisme, mais... pour le moment: impossible, j'ai encore fait un essai catastrophique l'an dernier)

------------------------

Philomenne: peut-être que s'il n'avait pas développé les armes, sa population serait resté dans des limites raisonnables ? Par contre, il n'aurait pas pu massacrer ses semblables, ce qui est aussi une forme de "régulation de la population".

(A prendre au second degré, évidemment)





Dernière édition par Bib le Sam 21 Jan 2012 - 15:08, édité 1 fois
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Invité le Sam 21 Jan 2012 - 15:08

Donc on est tous d'accord, le pb n'est pas la chasse, mais le comportement de certain chasseur ?
Depuis que j'ai mis des panneaux " chasse interdite-réserve animale" au 4 coins de mes 8 ha, il me semble que je subis moins la pression des chasseurs locaux . comme quoi, les chasseurs respectent la propriété privée ( sacré loi verdeil ...)
qui ne dit mot consent en matiére de droit de chasse sur le domaine privée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par sapiens le Sam 21 Jan 2012 - 15:10

Bib a écrit:
Edit: merci de ne pas isoler une phrase de son contexte.
Le "message" que j'essaie d'exprimer ici est complexe et comprend des arguments contradictoires.
En isolant une phrase, on en change le sens, ce qui n'est pas correct.
Merci.

Comme on me l'a fait remarqué, mes propos ne sont pas exprimés de façon assez nuancée. Petite mise au point, donc.

Je suis contre la chasse "plaisir", contre la destruction de la nature.

Pourquoi faut-il "réguler" ? Notamment par ce que si la population d'une espèce devient excédentaire, les animaux eux-même en sont les premières victimes: épuisement de leur nourriture, luttes à mort pour le territoire, élimination de certaines espèces...
Et aussi parce que l'humain défend son territoire, ses petits, et son corps.

L'humain chasse pour se défendre, donc scratch

On "régule" bien les rats, les souris, les limaces, les mouches, les moustiques, les puces, les poux... pourquoi leurs vies auraient-elles moins de valeur que les autres ? Parce qu'ils sont petits ou laids ? Tsss tssss, ce n'est pas fair play, ça !
L'homme fait autant partie de la Nature qu'une puce ou un renard. Il a donc aussi "droit" de défendre son territoire et ses petits. ça, c'est fair-play...

Hélas il ne se limite pas là, et détruit la nature pour satisfaire des besoins qui ne sont pas essentiels. Avec la SV, on combat cela, on utilise notre raisonnement pour diminuer les dégâts.

La beauté et la parfaite harmonie de la nature ne s'est obtenue que par la "régulation". Rien n'est spontané, tout est le résultat d'une lutte à mort, même dans le règne végétal.
Ce que tu dis c'est que la nature est spontanée, se régule d'elle-même mais nous faisons partie de la nature donc on la régule au même titre que la chauve-souris régule le bousier, donc?
Cette beauté, nous sommes même les seuls à la voir. On peut y voir aussi laideur et égoïsme, ce n'est qu'une question de point de vue.

Je le vois bien avec la volaille: quand il y a trop de mâles adultes, ils s'entre tuent et souffrent beaucoup. Ils sont d'une cruauté absolue. Certains (in)humains trouvent les combats de coqs beau, et font des concours. La beauté est quelque chose de relatif, une notion artificielle.

Les coqs souffriront moins s'ils sont sacrifié avec respect, sans stress et sans douleur, de façon à garder un équilibre dans le groupe.
Alors OUI, je "régule" mes volailles en ne gardant qu'un coq ou deux, et les autres, je les mange, après les avoir fait sacrifiés avec tellement de douceur et de respect qu'ils n'ont même pas un tressaillement.

oui, mais ça n'a rien à voir avec la faune sauvage, les volailles domestiques!

Ce qui me révolte, c'est de relâcher les faisans d'élevage pour tirer dessus, au lieu de les tuer "proprement", sans stress pour eux.
Comme je l'ai dit plus haut, je suis contre toute forme de tuerie par plaisir ou par appât du gain.
Ce qui me révolte donc aussi, ce sont les élevages en batterie.
Le gaspillage de nourriture aussi m'écoeure, parce qu'il cause des morts inutiles. Manger plus que nécessaire aussi, que ce soit de la viande ou des végétaux.

Au point de vue de l'impact de l'homme sur la nature, la chasse dans nos pays est négligeable par rapport à l'industrie agro-alimentaire, elle aurait même un impact global positif malgré les aspects répréhensibles, grâce à une stricte réglementation, et aussi, le maintient d'espaces naturels qui sans cela, seraient abîmés comme les autres.

Sauf que l'acte de chasse, c'est rarement pour se nourrir, et que les méthodes de chasse ne sont pas toujours sans douleur! voir dans le premier lien que j'ai donné le piégeage, le déterrage. Alors négligeable en termes de données chiffrées, pas de méthode

Il ne faut pas isoler la chasse des autres modes de "prédation": c'est la présence de l'homme dans la Nature sous TOUS ses aspects qu'il faut reconsidérer. Il doit respecter la Nature et limiter ses appétits, or actuellement c'est la destruction systématique, c'est affreux... Dans les pays pauvres c'est encore pire... Ca me rend malade...
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Bib le Sam 21 Jan 2012 - 15:13

@ Dempsey
Oui, je suis d'accord si tu restes dans ce domaine restreint là.

Je suis d'accord pour mettre des barrières autour des champs (ou autres moyens dissuasifs), plutôt que de tuer les sangliers et les éléphants.

Mais pour moi, cela se situe dans une question beaucoup plus vaste, celui du rapport entre l'homme et la nature qu'il exploite. Là aussi, je pense qu'on sera tous d'accord sinon on ne serait pas sur un forum de SV Wink
-------------------------

Sapiens
il aurait fallu mieux définir le mot "chasse" alors.

Oui, au départ, l'homme chasse pour se défendre et/ou pour manger. Il tue le tigre qui le menace, et le lapin qu'il va manger. C'est en cela que je mets sur le même pied l'extermination des puces (=défense) et tuer des animaux domestiques. Ce n'est pas parce qu'ils sont domestiqués qu'ils ont droit à moins de respect, au contraire.

Je trouve qu'il faut employer tous les moyens possible pour éviter de tuer, mais je pense aussi qu'il est irréaliste de croire qu'on peut se passer de tuer. On "tue" aussi une salade, après avoir "tué" les limaces, les tipules, etc.
Donc, tuer le moins possible, en faisant passer en priorité les êtres les plus proches de nous en matière d'évolution (je tuerai la tique pour que mon chat n'en souffre pas).
Même les poux, il est possible de s'en défendre sans les tuer, par exemple en parfumant les cheveux avec de l'essence de lavande qui les fait fuir, en mêlant des feuilles de tanaisie à la paille du poulailler. ll faut chercher des moyens non violents pour respecter un maximum TOUTES les formes de vie.

Quant à tuer par plaisir, je n'envisage même pas de chercher la moindre excuse à cet acte barbare, primitif et égoïste.

avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par sapiens le Dim 22 Jan 2012 - 8:44

Bib a écrit:@ Dempsey
Oui, je suis d'accord si tu restes dans ce domaine restreint là.

Je suis d'accord pour mettre des barrières autour des champs (ou autres moyens dissuasifs), plutôt que de tuer les sangliers et les éléphants.

Mais pour moi, cela se situe dans une question beaucoup plus vaste, celui du rapport entre l'homme et la nature qu'il exploite. Là aussi, je pense qu'on sera tous d'accord sinon on ne serait pas sur un forum de SV Wink
-------------------------

Sapiens
il aurait fallu mieux définir le mot "chasse" alors.


D'accord! alors c'était la chasse en France de nos jours (en rapport avec les liens que j'ai mis, je ne demande pas qu'on les lise en entier, mais au départ, j'ouvre un sujet dans "articles docus et films" en espérant avoir un retour dans la même veine) et en ouvrant biensûr le sujet au monde entier mais en faisant la différence entre un pays où c'est un loisir et un autre où c'est une question de survie.

Oui, au départ, l'homme chasse pour se défendre et/ou pour manger. Il tue le tigre qui le menace, et le lapin qu'il va manger. C'est en cela que je mets sur le même pied l'extermination des puces (=défense) et tuer des animaux domestiques. Ce n'est pas parce qu'ils sont domestiqués qu'ils ont droit à moins de respect, au contraire.

Je trouve qu'il faut employer tous les moyens possible pour éviter de tuer, mais je pense aussi qu'il est irréaliste de croire qu'on peut se passer de tuer. On "tue" aussi une salade, après avoir "tué" les limaces, les tipules, etc.
Donc, tuer le moins possible, en faisant passer en priorité les êtres les plus proches de nous en matière d'évolution (je tuerai la tique pour que mon chat n'en souffre pas).
Même les poux, il est possible de s'en défendre sans les tuer, par exemple en parfumant les cheveux avec de l'essence de lavande qui les fait fuir, en mêlant des feuilles de tanaisie à la paille du poulailler. ll faut chercher des moyens non violents pour respecter un maximum TOUTES les formes de vie.

Quant à tuer par plaisir, je n'envisage même pas de chercher la moindre excuse à cet acte barbare, primitif et égoïste.

avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Bib le Dim 22 Jan 2012 - 8:59

merci sapiens.
Tu as raison, je n'avais pas été voir tes liens, parce que je suis passionnée par beaucoup de fils dans ce forum, et que celui-ci n'est pas mon centre d'intérêt principal.

J'aurais mieux fait de ne pas intervenir du tout: je vais faire un effort et me retenir si je n'ai pas lu tout ce qu'il y a avant !

J'avais réagit parce que je pensais aussi à quelques cas de chasse par mon entourage, que je peux accepter, par exemple le type qui se promène toute la journée et tire un lapin pour son dîner, ou celui qui abat des animaux nuisibles, comme les corneilles qui forment des nuées de plus de 100 individus et massacrent en quelques secondes tous les petits canards, poussins, oisons: la fermière doit TOUS les enfermer jusqu'à l'âge adulte, c'est d'une tristesse ! Même à l'intérieur, elle doit mettre un filet par dessus parce que les corneilles entrent dans les poulaillers pour voler les oeufs (oui, elles partent avec, je les ai vues !), tuer les petits... Les rats noirs et rats musqués aussi pullulent dans mon coin (zone marécageuse): leurs galeries menacent les berges et même les bâtiments... Là, je suis "pour" une "régulation", n'en déplaise à certains.
Pourtant j'aime énormément ces animaux que je trouve splendides, trrrrès intelligents... Observer les rats, quel plaisir (sauf quand ils viennent me croquer un poussin par jour jusqu'à tuer la petite poule qui les défend, mais même cela, j'accepte... dans une certaine mesure. Hélàs, ils n'ont pas de mesure...). Comme l'homme sur la terre, c'est la "pression démographique" qui fait qu'ils deviennent nuisibles. L'homme a, en outre et contrairement aux animaux, des appétits qui dépassent largement ses besoins, donc il est de loin le plus nuisible de tous !

Bonne journée à tous !



PS dans ce cas ci, tu pouvais bien sûr ne citer qu'une seule phase ! Quand j'ai demandé de ne pas isoler une phrase de son contexte, c'est dans un développement où les phrases se suivent et se tiennent Wink
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par sapiens le Dim 22 Jan 2012 - 9:47

Pas de problème, Bib, je comprends qu'on ne puisse pas tout lire en arrivant sur le forum! (et encore une fois biensûr, il n'est pas forcément question de lire l'intégralité des liens). Tu interviens quand tu veux, et puis je ne me fais pas modératrice d'un sujet que je propose, ton opinion est loin d'être inintéressante, au contraire! Il est plus riche d'avoir un échange avec des points de vue divers et pleins d'exemples qu'un consensus autour d'une idée qui serait en dehors des réalités... Parce que si on n'est pas d'accord avec la chasse telle qu'elle est, le problème des dégâts dans les cultures est réel, même si je me demande s'il n'y a pas d'autres solutions que la "pression de chasse"...
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Invité le Lun 23 Jan 2012 - 14:28

Le permis de chasse est-il encore bien adapté face aux nombreux accidents :
www.paris-normandie.fr › Faits Divers UN MORT
il y a 5 heures – DRAME.Un chasseur de 81 ans, pourtant expérimenté, a accidentellement tiré sur un enfant qui était en train d'effectuer une randonnée à...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Invité le Lun 23 Jan 2012 - 17:21


salut les amis

intéressante discussion

Ce qui me préoccupe le plus moi c'est la relation entre l'homme et les autres êtres vivants, les animaux en l'occurence... son attitude intérieure, sa perception... de là découlent ensuite ses pratiques.

Pour le moment, l'homme moderne en général, celui pour qui les lois sont faites ! entretient un préjugé qui lui est favorable, abusivement.

J'habite dans un pays, merci mon dieu de cette grâce, où les biches traversent les champs autour des villages, les mouffettes logent sous les galeries sans que personne ne les piègent à priori, et où un élan qui se retrouve coincé sur l'autoroute est l'objet de toutes les attentions , bloquant le traffic pendant des heures... et quand l'élan est sain et sauf, pris en charge pour un retour dans les bois, tout le monde applaudit !

Il doit rester encore les effluves du Grand Esprit des premiers humains de ce territoire généreux, pour qui, mourir sous les griffes et la dent d'un ours était une faveur.

petit p.s. bien entendu, ici aussi il existe des ''inconscients'' et des gros,lourdauds avec leurs armes... les décès à la chasse, les accidents mortels ''de cuisine'' fusil chargé dans les mains d'un enfant.

Je laisse les biches se régaler dans la haie de cèdres géants, elles ont prélevé leur part, et même fait un joli travail d'élagage ! Elles y reviennent aux 5 ou 6 ans seulement.

Les animaux ne sont pas fous comme les hommes, dans leur condition naturelle ils n'épuisent pas un territoire, ils le préservent.

ceci dit, je suis contre les armes à feu... elles me rendent nerveuse.

lou

Que le soir se couche avec un nombre grandissant d'Êtres Bienveillants envers la Terre et ses Habitants

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par Invité le Lun 23 Jan 2012 - 19:46

Dempsey a écrit:www.paris-normandie.fr ›.Un chasseur de 81 ans, pourtant expérimenté, a accidentellement tiré sur un enfant qui était en train d'effectuer une randonnée à...
à 81 ans, la vue, l'ouie, la tremblotte, les réflexes... on sait ce qu'il en est !
il est aussi dangereux (voire criminel) de chasser à cet âge que de conduire une voiture.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des réflexions sur la chasse (2 points de vue : 1 anti et 1 ni pour ni contre)

Message par jacq35 le Lun 23 Jan 2012 - 20:32

Dans les initiatives en transition, la chasse est un des moyens de consommation locale.
= moins de production de co2 et moins d'elevage intensif
Je ne crois pas que nos forets soient capables de nourrir à la population actuelle
on doit passer par moins de consommation de viande nos grands parents en mangeaient bq moins que nous et ils ne s'en portaient pas + mal.
avatar
jacq35

Age : 60
Localisation : dour hainaut belgique
Date d'inscription : 22/02/2010

http://detrainjacquy.skynetblogs.be/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum