conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par BZH41 le Ven 4 Mai 2007 - 9:39

Bonjour à tous,

voici le résumé de cette conférence : l'horreur !

je ne sais pas si je suis d'une inculture crasse ou si vraiment ils se trituraient le cerveau mais sur toutes les références que Jean -Claude Besson Girard (directeur de la revue Antropia) à cité je n'en connaissait que 4 (et encore seulement de nom !) : Peggy, Lacan, Marx et krishnamurti.

Je ne ferais pas un résumé mais j'ai noté quelques phrases :

- on nous demande souvent si nous voulons retourner au temps où on s'éclairait à la bougie. Pourquoi pas ? Après tout 97,7% des créations de l'homme ont été faites à la lueur de la bougie.

- si des choses ne sont pas respectées c'est peut-être qu'elles ne sont pas respectables. (le contexte était un discours sur l'esthétique (ou capacité de sentir) et l'opposition entre la beauté et la violence : il parrait que dans les cités ce qui est beau n'est pas détérioré).

- dans notre société le "Comment ?" à remplacé le "Pourquoi ?"

- en 1949, le président TRUMAN utilise pour la première fois les mots "pays développés" et "pays sous-développés". En adoptant ce vocabulaires nous adoptons une manière de penser le monde (et de nous penser). En adoptant ce vocabulaire les pays désignes comme "sous-développés" se pensent comme "inférieurs" et devant abandonner leur culture pour se soumettre à la culture européenne et entrer dans le marché mondial en produisant des denrées exportables (coton, cacao). On peut aussi utiliser le vocabulaire suivant "pays enrichis" / "pays appauvris".

- D'un point de vue écologique, la question n'est pas "faut-il remplacer les énergies fossiles par des énergies renouvelables ?" mais "Pourquoi a-t-on besoin de cette énergie ? De combien d'énergie avons-nous vraiment besoin ?"

- On peut sortir du labirynthe seulement en sachant comment on y est entré. Si aujourd'hui nous sommes dans le mur c'est à cause de notre conception judéo-chrétiennedu monde . [et il s'est arrété là sans développer sa pensée !!!]

--- et voilà plein de thèmes pour cogiter !!!! scratch scratch scratch
avatar
BZH41

Age : 42
Localisation : limousin - france
Date d'inscription : 02/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par calispera le Ven 4 Mai 2007 - 13:05

Bonjour BZH41,

Tu juges cette conférence comme une horreur car son auteur donnait plus d'énigmes que de réelles informations ou explications sur la décroissance?
J'avoue être un peu intriguée. Cela dit, les extraits que tu en donnes me font penser qu'en effet l'auteur a peut-être plus exprimé ses propres questions que des réponses, ou qu'il s'est contenté d'étaler les origines d'une culture qu'il n'a elle-même pas étalée Wink

Le paragraphe sur l'expression "sous-développé" me paraît en tout cas intéressant. C'est finalement toute notre conception à nous de la "civilisation", de notre société, de comment doit fonctionner le monde, qui nous fait faire des choix pas très adaptés, au point de passer tout le temps dans la case "guerre" et de scier la branche sur laquelle nous sommes assis.

Pour ce qui est du "beau" qui n'est pas détruit. Il paraît qu'en effet, plus un lieu public est bien tenu, plus il est respecté. Il y en a qui vont même beaucoup plus loin : "si la beauté pouvait sauver le monde"
http://cdurable.info/spip.php?article263
J'avoue que je ne suis pas capable de comprendre ce concept. Il ne fait pas sens à mes yeux. Alors soit j'ai du chemin à faire, soit il s'agit d'un non-sens, ce que je n'ose toutefois affirmer. Mais sincèrement, je ne comprends pas comment la beauté puisse avoir un impact si important et que cela puisse changer en profondeur la mentalité des gens et ouvrir tout grand les consciences. L'amour, oui, sans conteste, mais la beauté? Ok ok, je dévie du sujet Wink Mais cela m'intéresse. S'il y a quelque chose que je n'ai en effet pas compris, peut-être certains pourraient donner l'un ou l'autre commentaires qui pourraient faire déclic.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par BZH41 le Ven 4 Mai 2007 - 14:37

Tu juges cette conférence comme une horreur car son auteur donnait plus d'énigmes que de réelles informations ou explications sur la décroissance?

chère calispéra,

si j'ai dit que cette conférence était horrible, ce n'est pas qu'elle l'était sur le fond c'est que j'ai eu le sentiment de ne rien comprendre : de ne pas avoir le background culturel nescessaire pour pouvoir comprendre tout ce qui était sous-entendu. je me suis sentie complètement nulle et pas à ma place. confused confused confused

Parcontre les quelques points que je vous ai tranmis sont les quelques notions que j'ai pu saisir. Sur 2h30 de conférence et de débat c'est peu mais ce sont d'intéressants points qui nous permettent de développer notre réflection. Il souvent plus interessant de savoir poser les questions que de trouver les "bonnes" réponses.
avatar
BZH41

Age : 42
Localisation : limousin - france
Date d'inscription : 02/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par BZH41 le Ven 4 Mai 2007 - 14:55

calispera a écrit:Pour ce qui est du "beau" qui n'est pas détruit. Il paraît qu'en effet, plus un lieu public est bien tenu, plus il est respecté. Il y en a qui vont même beaucoup plus loin : "si la beauté pouvait sauver le monde"
http://cdurable.info/spip.php?article263

Il me semble logique d'être mieux et de mieux respecter un lieu beau.

Ce qui me géne dans la notion de beauté c'est que les critéres de la beauté sont culturel : par exemple, à l'époque où en chine on cherchait à obtenir des craquelures sur les pièces de céramique et qu'on les faisait ressortir en les soulignant de noir, une pièce craquelée était jetée au rebus en europe à cause de son "défaut".

je crois que ce qui est important pour respecter ce qui nous entoure c'est de se sentir acteur : si j'ai fait quelque chose, que cette chose est le résultat de mon labeur et de mes choix alors je la respecterais. non ?
avatar
BZH41

Age : 42
Localisation : limousin - france
Date d'inscription : 02/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par loulie le Ven 4 Mai 2007 - 15:23

Chères vous toutes et tous...

je pleure sur cette humanité qui ne sait plus comment se sortir de ce pétrin... et qui ne sait plus ce qu'est la Beauté... mais je pleure surtout pour les victimes de cette même humanité, qui elle, cherche à sauver sa "peau" sans rien changer à son confort... les "pros" du réchauffement climatique ont dit "pas de problème, on s'en occupe"... et la civilisation continue son oeuvre de destruction... sans voir toute la laideur qu'elle engendre !

Quand j'avais 20 ans, j'ai choisi un lieu sur la terre, ou plutôt, pour ceux et celles qui comprennent ce "concept" un lieu m'a choisi pour que je le préserve... mon choix était, depuis une vision à l'âge de 11 ans de rester proche de la Beauté du monde dans son état vierge, naturel et d'intervenir le moins possible, en tout cas, pas au-delà des besoins de ma petite famille...... je suis une survivante qui n'a pas attendu que les choses aillent mal, je suis une survivante qui s'est débattue toute seule et qu'on a bannie de sa famille, de certains cercles d'amis aussi, gênés par ma seule présence, bien que je ne juge pas les autres selon les choix qu'ils font et jmais ne critiquent personnellement, mais mes opinions, mes convictions dérangent ceux qui voyagent et prennent l'avion, les bourgeois qui profitent de la mondialisation de la pauvreté et de l'exploitation des resources, les égoïstes qui ne se privent de rien et qui tondent leur pelouse chaque dimanche pour que leur "façade" soit à l'image de leur "état d'esprit", soit rien qui dépasse, pas de plantes "délinquantes"..." I am the Boss of the planet" dit l'homo sapiens sapiens et il croit qu'il a tout inventé, et aussi la Beauté et l'Art mais au fond il n'a fait que les "dénaturer"......

La Beauté aurait pu sauvé le monde, la Beauté vierge et naturelle, si les hommes avaient eu la sagesse des jardiniers pour y prendre une place intelligente et la préserver ... ils se seraient occupés à la contempler et y vivre en toute liberté ...

L'amour, chère Calispera ça "sert" à s'arrêter à la Beauté du monde , pas dans sa représentation esthétique par l'homme, mais dans sa plus grande Simplicité, à la Source... aimer les petites fleurs, aimer les insectes, aimer les grands vents fous, aimer inconditionnellement la Nature... et se laisser émouvoir par la Beauté du monde...

Mais le réel problème du point de vue des fleurs et des insectes ... c'est l'homme qui se fait passer avant tout et qui continue de croire que ses inventions vont tout arranger... alors qu'il devrait surtout se tenir tranquille chez lui, dans son foyer et prendre soin des siens et les aimer... et... Jardiner la Beauté du Monde !

Amour toujours
loulie

... et merci BZH de nous communiquer ces informations. Calispera, j'édite ce message après avoir pris contact avec le lien que tu nous a mis... merci... les Voies du Hasard sont impénétrables..!! Smile

loulie
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par calispera le Ven 4 Mai 2007 - 22:05

BZH41 a écrit:si j'ai dit que cette conférence était horrible, ce n'est pas qu'elle l'était sur le fond c'est que j'ai eu le sentiment de ne rien comprendre : de ne pas avoir le background culturel nescessaire pour pouvoir comprendre tout ce qui était sous-entendu. je me suis sentie complètement nulle et pas à ma place. confused confused confused

Je pense que je te comprends. C'est dommage, car une conférence de ce type devrait pouvoir s'adresser à un public large. Et pour ce que je te connais, tu n'es en rien une ignare dans le domaine de la décroissance, vu que tu apportes pas mal de pierres sur ce forum qui touche tout de même de pas trop loin à la décroissance.
Cela dit, le sous-titre de la conférence (la beauté du pourquoi), annonçait sans doute qu'on n'était pas dans le domaine politique ou très concret sv.

Il souvent plus interessant de savoir poser les questions que de trouver les "bonnes" réponses.

Peut-être, euh oui, même sûrement, encore faut-il comprendre les questions Wink

Ce qui me géne dans la notion de beauté c'est que les critéres de la beauté sont culturel : par exemple, à l'époque où en chine on cherchait à obtenir des craquelures sur les pièces de céramique et qu'on les faisait ressortir en les soulignant de noir, une pièce craquelée était jetée au rebus en europe à cause de son "défaut".

Je partage tout à fait ton avis. Je pense que ce qui peut changer le monde ce n'est pas tant la beauté, mais la capacité d'éprouver des émotions positives, et de les rechercher. Et c'est en effet ce qu'on ressent devant certaines formes de beauté. Et dès lors, peu importe la forme de beauté, du moment qu'on ressent l'émotion positive. Et les sentiments positifs sont ceux qui vont nous amener à poser des choix positifs. Mais la beauté, surtout qu'elle est relative, n'est pas la seule à en engendrer. Je pense que l'intégrité, le respect, le partage, l'authenticité, ..... on peut en ajouter des dizaines d'autres du genre, provoquent eux aussi des ressentis positifs et poussent eux aussi à faire des choix positifs. Enfin bon, ce n'est qu'un point de vue, et qui n'est pas du tout figé.

Par rapport au message de Loulie, je suis plus dubitative. Pas que je ne sois pas d'accord, mais j'ai l'impression de n'en comprendre que la moitié, ce qui me fait soupçonner que je n'ai pas compris le principal. Et je sens bien que si je ne comprends pas, ce n'est pas lié à la qualité du message, mais bien à mon niveau d'évolution.

Quand tu dis :
L'amour, chère Calispera ça "sert" à s'arrêter à la Beauté du monde , pas dans sa représentation esthétique par l'homme, mais dans sa plus grande Simplicité, à la Source... aimer les petites fleurs, aimer les insectes, aimer les grands vents fous, aimer inconditionnellement la Nature... et se laisser émouvoir par la Beauté du monde...

Veux-tu dire par là que les gens globalement "aimants" sont ceux qui sont capables de vraiment se laisser émouvoir par la beauté? Et que donc tant qu'on n'a pas atteint ce stade-là ou ce niveau de conscience, on est +/- aveugle à un certain type de beauté?
J'avoue être un peu confuse. scratch
C'est vrai que je vis entre quatre murs de bétons, loin de la nature. Mais je me sens faire partie du tout. Ce qui me fait entrevoir l'idée et ressentir bien souvent que tout le mal que l'on fait à quoique ce soit dans la nature ou aux humains, on le fait au tout, on le fait donc aussi à moi. Je ressens cela de plus en plus. Mais j'avoue ne pas être capable de faire le lien avec la beauté. J'ai l'impression qu'il me manque une pièce du puzzle, sauf si la beauté est un moyen parmi d'autre d'accéder à cette notion de tout.
Hmm, ça devient très spirituel tout ça Wink
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par loulie le Sam 5 Mai 2007 - 0:01

Calispera a écrit

Par rapport au message de Loulie, je suis plus dubitative. Pas que je ne sois pas d'accord, mais j'ai l'impression de n'en comprendre que la moitié, ce qui me fait soupçonner que je n'ai pas compris le principal. Et je sens bien que si je ne comprends pas, ce n'est pas lié à la qualité du message, mais bien à mon niveau d'évolution.

Quand tu dis :
L'amour, chère Calispera ça "sert" à s'arrêter à la Beauté du monde , pas dans sa représentation esthétique par l'homme, mais dans sa plus grande Simplicité, à la Source... aimer les petites fleurs, aimer les insectes, aimer les grands vents fous, aimer inconditionnellement la Nature... et se laisser émouvoir par la Beauté du monde...

Veux-tu dire par là que les gens globalement "aimants" sont ceux qui sont capables de vraiment se laisser émouvoir par la beauté? Et que donc tant qu'on n'a pas atteint ce stade-là ou ce niveau de conscience, on est +/- aveugle à un certain type de beauté?
J'avoue être un peu confuse. scratch
C'est vrai que je vis entre quatre murs de bétons, loin de la nature. Mais je me sens faire partie du tout. Ce qui me fait entrevoir l'idée et ressentir bien souvent que tout le mal que l'on fait à quoique ce soit dans la nature ou aux humains, on le fait au tout, on le fait donc aussi à moi. Je ressens cela de plus en plus. Mais j'avoue ne pas être capable de faire le lien avec la beauté. J'ai l'impression qu'il me manque une pièce du puzzle, sauf si la beauté est un moyen parmi d'autre d'accéder à cette notion de tout.
Hmm, ça devient très spirituel tout ça Wink".(fin de citation)

_____________________
chère calispera...
je crois qu'il n'existe qu'un seul "type" de beauté qui mérite que l'on s'y arrête et c'est la Beauté vierge de la Nature... tous les "autres" types sont des idées humaines, qui changent selon la mode et le politiquement correct, et soumis à l'Ego social... à une époque les perruques de 1 mètre de haut avec des petits bateaux c'était très IN !! ... ce qu'on nomme beauté selon l'humain ce n'est qu'un transfert de choses "in" et de choses "out" !!

Vivre au milieu, par, et pour la beauté et l'intégrité vierges de ma planète est une vie à contre-courant et qui demande des sommes d'énergies colossales... pourquoi ? parce que rien dans la pensée sociale et dans les structures ne peut admettre la gratuité... et vivre au milieu par et pour la Beauté Sauvage du Monde demande une pleine et entière gratuité... mon vrai salaire... c'est la Beauté du Monde...

Spirituel tout ça ? J'espère bien... l'être humain n'a plus le droit de négliger sa dimension spirituelle... et je ne parle ni de dieu, ni de religion qui ne sont que des masques ... la seule spiritualité universelle qui existe,c'est la dimension énergétique de l'univers ,traduit en Beauté par la Vie même. La Beauté des aurores boréales, la Grandiose Beauté des montagnes, la Fporce prodigieuse qui meut le Monde ...

En comparaison de l'habitat sur ;la planète Mars, nous devons être reconnaissants du don de la vie et de la diversité de notre Terre...

....être "globalement" aimants, comme tu le dis, c'est avoir saisi la Beauté du Monde... se laisser émouvoir par cette Beauté et cette Grandeur ça n'est pas une affaire de circonstance, comme un paysage rencontré et pris en photo... c'est une affaire de vocation...se vouer , se dévouer..... de consécration... par respect pour toutes les souffrances infligées à la nature...

Ce midi, j'ai commencé ma tournée printannière de bord de rivière, 300 mètres, 2,5 heures de ramassage à la main, parfois les pieds dans l'eau froide... j'ai collecté les déchets accrochés aux branches des aulnes, ou enfouis dans le sable, empêtrés dans les branches et les racines...j'ai ramassé un gros sac d'un peu de tout, et il me reste à aller chercher 2 bancs d'automobile ! encore coincés dans le sable, dès que le sol sera fini de dégeler... je n'ai fait qu'un tiers de la rive que je me suis engagée à protéger et aimer il y a 30 ans... ça ne me rapporte rien du point de vue social, sinon la condescendance de plusieurs ... mais du point de vue de ma reconnaissance pour la Beauté de cette planète, j'ai touché à la joie de l'eau, à la joie des mésanges qui m'ont suivie dans ma randonnée, au chant du courant sur les cailloux, le vent dans les branches
, contemplé la Beauté de racines enchevêtrées sur un lit de mousse ... voilà mon salaire.
Pareil pour le boisé derrière la maison où je mets les pieds le plus rarement possible... pareil pour le sentier de chevreuils et les aulnes qui le bordent que j'ai défendu contre vents et marées pendant 4 ans... ça ne m'a pas "profité" et même j'ai frôlé la faillite personnelle et tout perdre dans mon combat ...
Mon temps, mon argent, mon énergie, soit tout mon Amour, sont consacrés à la Beauté du Monde... moi, je ne compte pas... et je suis une femme heureuse de son sort et de ses choix...et je suis libre.

amour toujours
loulie

loulie
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par Mona le Lun 7 Mai 2007 - 22:40

Pour BZH41 qui ne connaît Krishnamurti que de nom, pour Loulie et son bord de rivière, et pour Calispera qui s'interroge sur les liens entre beauté et simplicité volontaire, une citation (longue) de Krishnamurti :

"Seuls ceux qui savent regarder un arbre, les étoiles, les eaux scintillantes d'un torrent, dans un état de complet abandon, savent ce qu'est la beauté. Cet état de vision "réelle" est l'amour. En général c'est par des comparaisons, ou à travers ce que l'homme a assemblé que nous apprécions la beauté, ce qui veut dire que nous l'attribuons à quelque objet. Je vois ce que je considère être un bel édifice, et j'apprécie sa beauté à cause de mes connaissances en architecture qui me permettent de le comparer à d'autres édifices que j'ai vus. Mais je me demande maintenant : "Existe-t-il une beauté sans objet ?" Lorsque l'observateur, qui est le penseur, le censeur, celui qui vit l'expérience vécue, est présent, la beauté est un attribut extérieur que l'observateur voit et juge. Mais lorsque cet observateur n'est pas là - ce qui demande des recherches et de longues méditations - alors apparaît une beauté sans objet.
La beauté réside dans le total abandon de l'observateur et de l'observé, et cet abandon de soi n'est possible qu'en un état d'austérité absolue. Ce n'est pas l'austérité du prêtre avec sa dureté, ses sanctions, ses règles, son obédience ; ce n'est pas l'austérité des vêtements, des idées, du régime alimentaire, du comportement ; c'est celle de la simplicité totale, qui est une complète humilité. Il n'y a, alors, rien à accomplir, aucune échelle à grimper, mais un premier pas à faire, et le premier pas est celui de toujours.
Supposez que vous vous promeniez seul, ou en compagnie, que vous ayez cessé de parler, et que vous soyez plongé dans la nature. Aucun aboiement ne se fait entendre, pas un bruit de voiture, pas un battement d'ailes. Vous êtes complètement silencieux et la nature autour de vous est totalement silencieuse aussi. Cet état de silence, à la fois de l'observateur et de l'observé, lorsque le témoin ne traduit pas en pensées ce qu'il observe, ce silence dégage une beauté d'une qualité particulière où ni la nature ni l'observateur ne sont là, mais un état d'esprit entièrement, complètement seul : seul, non isolé, seul en une immobilité qui est beauté.
Lorsque vous aimez, l'observateur est-il là ? Il n'est là que lorsque l'amour est désir et plaisir. Mais lorsque le plaisir et le désir ne lui sont pas associés, l'amour est intense ; il est, telle la beauté, quelque chose de totalement neuf tous les jours. Ainsi que je l'ai dit, il n'a pas d'hier et pas de demain."

Mona

Age : 46
Localisation : France - Franche-Comté
Date d'inscription : 15/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par calispera le Mar 8 Mai 2007 - 8:04

D'après ce que je comprends de vos messages, il semblerait que le mot "beauté" recouvre deux concepts totalement différents, et je n'en connaissais que le premier. Le second ne m'est pas totalement étranger, mais je n'aurais jamais eu l'idée d'y associer le mot beauté Wink Pour moi il s'agit plus d'amour, de conscience, de sentiment d'appartenir au tout, de respect total. Alors oui, dans ce cas, je comprends mieux l'idée de pouvoir changer le monde par la beauté, et celle qu'il s'agit de quelque chose de fondamental dans la vie. Il va falloir encore que j'intègre cela Wink
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par mirza le Jeu 10 Mai 2007 - 12:44

Moi je n'ai pas grand-chose à ajouter, si ce n'est que je rejoins tout à fait loulie dans ses interventions.

Ce n'est pas pour rien que je n'habite pas en ville, c'est que je ne *peux* simplement pas y habiter, il m'y manque le monde, la réalité, la nature, la vie. Ce n'est en rien un reproche ou une critique envers les citadins, qu'il n'y ait pas de méprise : je ne parle ici qu'en mon propre nom. Mais s'il y a une chose et une seule que je sais sur ma propre vie, c'est qu'elle est parfaitement vide de sens et de couleur si elle est éloignée de la nature. Au-delà de tout le reste, au-delà de toutes les créations humaines qui ne sont qu'une vague pichenette, la beauté est là, et sans elle je dépéris.

Ça peut paraître paradoxal alors, de ne pas me diriger vers le même type de vie que loulie... et je n'aurais pas de réponse à cela si on me posait la question.
avatar
mirza

Localisation : Toute provençale !
Date d'inscription : 28/12/2006

http://pcpl.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par loulie le Jeu 10 Mai 2007 - 18:56

Chère Mirza... on est en train d'élargir la discussion dieu sait sur quoi mais, pourquoi dis-tu "paradoxal" ? J'aimerais comprendre ce qure cache ta dernière phrase. merci

Mon sentiment profond ets que la "tendance" d'un mouvement, l'orientation qu'on lui donne sont plus importants que le geste seul... un bon geste posé dans un état de conscience endormie est moins valable qu'un geste incertain posé dans un état de conscience éveillée ...

amour et amour encore et toujours
loulie

loulie
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par mirza le Ven 11 Mai 2007 - 12:40

(...) pourquoi dis-tu "paradoxal" ? J'aimerais comprendre ce qure cache ta dernière phrase. merci
Je dis ça parce que je me destine à un métier qui ne peut malheureusement s'exercer qu'en ville. S'il pouvait exister une fac dans un village de campagne, ça serait le top ! Mais ça n'existe pas.

Il y a bien quelques labos qui sont excentrés, mais ce sont des labos de sciences de l'environnement (ou bien alors le CEA -commissariat à l'énergie atomique-... beurk beurk beurk)

Je réfléchis beaucoup à ça, je le vis vraiment comme un lourd paradoxe, handicapant, parce que ça me brise le coeur de faire des kilomètres quotidiennement pour me rendre sur mon lieu de travail, et que je dépéris si je n'ai pas ma dose de nature. Je ne sais pas du tout comment gérer ça... m'enfin... on va déjà voir si je suis recrutée et où, et puis ensuite on avisera !
avatar
mirza

Localisation : Toute provençale !
Date d'inscription : 28/12/2006

http://pcpl.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par loulie le Ven 11 Mai 2007 - 14:37

salut mirza...
Je comprends.

Selon ma propre expérience, on n'a pas besoin de "vouloir" ni gérer les choses d'avance, c'est une des lois inviolables de la nature que les humains ont négligée...pour que les évènements nous soient favorables et répondent à nos aspirations et nos besoins, et pour laisser la vie nous mener là où nous sommes utiles.
Il ne suffit que de "rêver", ne pas nuire, et faire confiance au destin, ne jamais dire non aux miracles et aux surprises, et pour le reste, s'appliquer à agir un jour à la fois, au meilleur de nos capacités, selon les choses et les gens que la vie met sur notre chemin.
C'est ainsi qu'une vie se remplit de milliers de choses et d'évènements qu'on aurait jamais osé imaginer...
bonne journée
loulie

loulie
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par mirza le Sam 12 Mai 2007 - 9:38

chère loulie...
Oui c'est vrai tu as parfaitement raison. Je souffre déjà de déformation professionnelle : je dois tellement me battre pour (dans) mon travail que j'ai du mal à lâcher prise pour le reste ! Halalala...
Encore que. C'est une question de point de vue, de perception des choses.
Beaucoup de chemin à faire je crois...
avatar
mirza

Localisation : Toute provençale !
Date d'inscription : 28/12/2006

http://pcpl.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par loulie le Sam 12 Mai 2007 - 14:19

Si on peut se permettre de continuer en HS... tu te bats POUR quoi dans ton travail ..(ou DANS quoi pour ton travail, euh !)
bisous chaleureux
loulie

loulie
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par Christophe33 le Sam 12 Mai 2007 - 15:31

Je reviens sur une partie d'un de tes messages Loulie, où tu parles de nettoyer un lieu, c'est bizarre le Hasard ( Wink ), mais je fais exactement la même chose, je vais régulièrement nettoyer les abords d'une forêt seul ou avec ma petite famille. Je ne cherche pas à déclancher quelque chose, non juste être satisfait de ce qui a été fait, juste avoir la reconnaissance de l'Esprit du lieu en quelque sorte.
J'agis de la sorte parce que pour moi çà coule de source, je sais bien que d'autres me prennent pour un loufoque (voir même un imbécile) simplement par le fait de ne pas lustrer ma voiture, avoir ma pelouse égalisée à x centimètre,...pendant le temps que ces gens font çà, je m'occupe de ma petite famille, promenades à pieds, à vélo, explications sur l'utilité des plantes, jardinage,...

Je reviens également sur un autre moment de ton message, celui où tu parles des religions. Je pense que les gens de nos jours vivent une spiritualité plate, sans recherche, juste être (un petit peu quand même) et avoir. Ils ont oubliés qui les portait, qui les nourissait, qui les chauffait,....
Les textes ayant fait de l'homme un demi-dieu qui a pouvoir sur tout. Il est temps qu'il retrouve sa vrai place sur la toile de la vie. Il est temps qu'ils se souviennent des gestes de leurs ancêtres et vivent une spiritualité qui l'unissent à la nature plutôt que de l'y opposer, qui cherche l'harmonie plutôt que l'affrontement, qui le pousse à mettre ses mains dans l'humus pour se souvenir.

Pour terminer, j'en arrive à l'amour. Je remarque comment beaucoup de parents s'achètent leurs enfants. Je m'explique, chez nous, nous jouons, nous travaillons ensemble, le gamin également, nous passons énormément de temps essemble, dans d'autres familles (notamment celle juste à côté de chez moi), la petite est seule, assise sur sa balancoire (regarde chez nous ce qui s'y passe), l'air tristounet, on ne fait rien avec elle. Mais à côté de çà, on lui achète des tas de trucs (des vêtements de la marque untel, des télé-hifi high tech,...). Quand on lui offre ce genre de truc, elle retrouve le sourire, son visage s'illumine quelque temps, et puis elle redevient "grise", et c'est reparti.
L'amour demande du temps,....je pense.

J'espère ne pas vous avoir embêtés .
Very Happy
avatar
Christophe33

Age : 43
Localisation : Hainaut (Belgique)
Date d'inscription : 20/10/2006

http://lagrangeapaille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par loulie le Sam 12 Mai 2007 - 16:01

Très cher Christophe... c'est un merveilleux message... ceuzes que ça pourrait embêter de lire de si belles choses que tu fais et pense..je les plains.
merci
loulie

loulie
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par Mona le Sam 12 Mai 2007 - 20:07

Christophe33 a écrit:Je pense que les gens de nos jours vivent une spiritualité plate, sans recherche, juste être (un petit peu quand même) et avoir. Ils ont oubliés qui les portait, qui les nourissait, qui les chauffait,....

Moi j'appelle ça pas de spiritualité du tout !

Mona

Age : 46
Localisation : France - Franche-Comté
Date d'inscription : 15/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: conférence à Limoges "Décroissance: la question du sens"- le 03.05.07

Message par mirza le Dim 13 Mai 2007 - 10:31

loulie a écrit:Si on peut se permettre de continuer en HS... tu te bats POUR quoi dans ton travail ..(ou DANS quoi pour ton travail, euh !)
Comme on est effectivement complètement HS, et puis aussi parce que c'est un peu long, je t'ai répondu là. Smile
avatar
mirza

Localisation : Toute provençale !
Date d'inscription : 28/12/2006

http://pcpl.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum