Différence entre SV et minimalisme ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Différence entre SV et minimalisme ?

Message par virgule le Mer 14 Nov 2012 - 11:24

Bonjour,

qui pourrait m'expliquer la différence entre SV et minimalisme ?

J'avoue ne pas être du tout au point sur ce sujet. scratch
C'est la discussion sur le minimalisme dans la salle de bain qui m'a amenée à me poser cette question.
J'aimerais bien savoir, au final, si le contenu de ma salle de bain est minimaliste, SV, ou aucun des deux !
avatar
virgule

Age : 42
Localisation : Normandie (14)
Date d'inscription : 12/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par gunday le Mer 14 Nov 2012 - 12:52

De mon point de vue, le minimalisme va plus loin que la SV en limitant par exemple le nombre d'objets possédés !

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Mandurah le Mer 14 Nov 2012 - 16:48

Mmm... pour moi les deux démarches pointent dans la même direction mais n'envisagent pas le même point de départ. Simplifier sa vie, c'est diminuer ce qui l'encombre inutilement et reconnaître les vraies valeurs des fausses. Le minimaliste, ce serait plutôt faire table rase de tout, repartir du point zéro et se demander "De quoi ai-je absolument besoin pour vivre ? Remettons ça sur la table.". Concrètement, ça peut aboutir à la même chose, au bout du compte.

Enfin ce n'est que mon ressenti personnel !
avatar
Mandurah

Localisation : France - Centre
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Skyclem le Mer 14 Nov 2012 - 19:58

Tiens ! c'est une bonne question. Je n'ai pas de réponse donc j'attends celle des autres !
avatar
Skyclem

Age : 28
Localisation : Lille
Date d'inscription : 21/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par virgule le Mar 20 Nov 2012 - 9:27

Bon, je vois que le sujet est plus épineux qu'il n'y paraît.

J'ai fait quelques recherches sur internet.
Sur un blog intitulé famille minimaliste, j'ai trouvé cet article (extraits) :


Le minimalisme, c’est la simplicité. Le contraire de la complexité. Une petite phrase, trouvée sur Wikipédia me semble bien illustrer ce processus :
« La simplicité signifie aussi le fait d’être libéré des efforts et de la confusion, bien qu’arriver à la simplicité depuis la complexité puisse créer ces problèmes ».

C’est exactement cela : être libéré des efforts et de la confusion.
Moins d’objets, c’est :

- plus d’espace.
- moins de ménage ou de nettoyage.
- plus de temps
- moins de dépenses inconsidérées

Mais ce chemin vers une vie plus simple, sobre, minimaliste, n’est pas linéaire.
Il est fait de nombreuses réflexions, d’une découverte de soi dans de nombreux aspects (personnel, économique, professionnel, familial, etc.).
Il est également fait de choix.

Lorsqu’on est minimaliste, on choisit d’avoir moins, mais mieux.

Prendre le temps de choisir soigneusement l’Objet unique qui va exercer LA fonction que nous lui assignons.
Le choix de ne plus être possédé par les objets.
Choisir de se séparer d’un objet ou choisir de ne pas en acquérir un, est un acte quasi-quotidien.

Etre minimaliste, c’est aussi quelquefois une manière de se confronter à ses propres certitudes, ses convictions, ses valeurs.
Décider de jeter un objet au lieu de l’utiliser a pu me heurter au début : une forme de gaspillage ?
Alors que la Simplicité volontaire induit la réutilisation, le recyclage, la seconde vie des objets, le minimalisme tel que nous le pratiquons est fait de coupes franches, d’objets jetés (ou donnés) sans état d’âme (ou presque) s’ils sont inutiles ou inutilisés. (Simplicité volontaire et Minimalisme sont deux concepts différents. Ils peuvent être complémentaires ou en opposition, selon la pratique que l’on en fait).

Le minimalisme semble donc une forme plus extrême, comme le disait Gunday.


Dernière édition par Cerise le Jeu 22 Nov 2012 - 17:37, édité 1 fois (Raison : pour préciser le lien de l'article)
avatar
virgule

Age : 42
Localisation : Normandie (14)
Date d'inscription : 12/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Skyclem le Mar 20 Nov 2012 - 19:44

oui...il y a moins cette idée de "je peux le réutiliser, le transformer, l'embellir, etc."

je pense que je cumule un peu des deux, le minimalisme dans les objets qui me servent au quotidien... la simplicité quand je cherche à bricoler un truc (le dernier en date, un boudin pour les courants d'air sous la porte)... Tout est étroitement mêlé chez moi !
avatar
Skyclem

Age : 28
Localisation : Lille
Date d'inscription : 21/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Cerise le Dim 25 Nov 2012 - 21:39

Dans cet article récent sur une famille américaine sans déchets (ou quasi) j'ai découvert des liens vers des blogs ou sites consacrés au minimalisme : minimaliste.net, raccourci-minimaliste.com, vie-simple.fr
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Invité le Mar 27 Nov 2012 - 23:30

C'est marrant, moi j'aurais dit que le minimaliste est une composante de la SV, une façon d'y parvenir. Pas forcément quelque chose de plus extrême, donc, mais qui aurait en soi un côté un peu plus "pureté", "beauté"...
Et je pense qu'il y a dans la SV un aspect engagé, politique (je n'ai pas parlé de prosélytisme, 'tention Laughing ) qu'on trouve moins dans le minimalisme.
Mais c'est vrai que c'est compliqué à départager ces 2 notions, dites donc scratch

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Emma le Mer 28 Nov 2012 - 18:45

J'aurais dit que le minimalisme concerne les possessions, la SV est plus un mode de vie, et la décroissance a une ambition politique que les deux premiers n'ont pas.
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par wiine le Mar 11 Déc 2012 - 13:41

D'accord avec Emma. J'irai même jusqu'à dire que la SV est beaucoup plus écolo que le minimalisme. Le minimalisme peut aussi avoir un côté très "branchouille" et épuré, et plus matériel. La SV est définitivement tournée vers une notion de valeur et d'éthique que le minimalisme n'a pas forcément. C'est du moins ma perception. Smile
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Miaou_Sauvage le Sam 19 Jan 2013 - 2:19

Emma a écrit:J'aurais dit que le minimalisme concerne les possessions, la SV est plus un mode de vie, et la décroissance a une ambition politique que les deux premiers n'ont pas.
Cela me va comme différence : c'est bien résumé Emma. merci
avatar
Miaou_Sauvage

Age : 61
Localisation : 95
Date d'inscription : 30/09/2007

http://www.miaouzdays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par gAlly Yokosuka le Ven 25 Oct 2013 - 14:54

Intéressant... Smile Je vais vers le minimalisme depuis 1 an, et c'est dans ce cadre que je suis arrivée sur ce forum SV. C'est en lisant les sujets du forum que je me suis rendue compte que la simplicité volontaire n'est pas "la même chose" que le minimalisme. Mais j'ai directement fait le mix' des deux, pour moi l'idée générale, mon but personnel, seront atteints à travers ces deux mouvements et probablement d'autres qui passeront par là. Bref peut m'importent les mots ^^

Bon sinon, pour info, le minimalisme gère aussi nos activités, notre agenda, donc non ce n'est pas juste sur les possessions Wink J'ai d'ailleurs commencé le minimalisme en triant et vidant mon agenda Wink

gAlly Yokosuka

Date d'inscription : 22/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Emeraude le Dim 27 Oct 2013 - 11:38

En effet, les deux ne me paraissent pas incompatibles si on considère le minimalisme comme une dynamique pour retrouver le temps de faire de "vraies choses".
Puisqu'on n'est plus occupé à acheter, gérer et entretenir des trucs inutiles.
avatar
Emeraude

Localisation : BZH
Date d'inscription : 11/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par delphineL le Dim 27 Oct 2013 - 21:02

Perso, je me sens surtout minimaliste : j'aime l'idée de limiter ce que je possède. Je suis pour une consommation raisonnée et donc plus écolo. Parce que j'aime l'espace, j'aime l'idée d'être le plus indépendante possible par rapport aux biens possédés, ça me donne l'impression de moins dépendre de l'argent. Par contre, mes achats sont très réfléchis et pas forcément axés vers le moins cher et cela au nom de la qualité donc durabilité, de l'écologie, mais aussi du "fabriqué localement" et dans une éthique de condition animale. J'essaie au maximum de satisfaire à ces critères très personnels. Pas toujours facile. Moins je possède, plus je me sens libre. Un exemple : ma garde robe : de plus en plus light mais certaines pièces sont assez onéreuses : un jean de chez E..mm.s (les chiffonniers) pas cher (2€) mais de qualité (L...S), des robes faites sur mesure par une couturière de mon village donc plus chère que dans le commerce classique avec du tissu de qualité donc onéreuses, une paire de botte spéciales pieds larges, pas donnée non plus... etc... Il y a quelques temps, j'avais plus de pièces, de moindre qualité, moins chère mais beaucoup plus éphémères, souvent pas très adaptée à ma p
morphologie et pas super chic ni confortable. Ce qui me plait aujourd'hui (en plus du confort et de l'élégance): toute ma garde robe (excepté mon blouson-manteau) rentre dans une valise. Donc, je me dis que je n'ai plus le souci de faire ma valise : je peux tout emporter. C'est idiot, je vous l'accorde, mais pour moi, ça me donne le sentiment de ne pas avoir de contrainte. D'autant plus, que ça veut dire : moins de courses et boutiques à faire pour renouveler.
La simplicité volontaire me semble plus engagée comme concept, plus courageux aussi car cela demande pas mal d'huile de coude me semble-t'il. Je fais beaucoup de cuisine moi-même mais je ne fais pas mon pain, j'ai renoncé à faire mes confitures (trop de ratage), je ne couds pas, je fais mon potager mais pas en autonomie totale, bref, j'admire ceux et celles qui pratiquent mais je n'ai pas franchi le cap.
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par gAlly Yokosuka le Mar 29 Oct 2013 - 17:13

Génial que ta garde robe rentre dans une valise! Je ne connais pas la taille de ta valise mais j'en suis loin! Bien sûr je pourrai faire un tris rapide si je devais tout quitter mais pour l'instant je préfère garder et j'élimine au fur et à mesure. Et effectivement je suis aussi dans cette idée de moins je possède et plus je me sens libre Smile Plus d'espace réel et visuel, moins de rangement, moins de nettoyage emmerdant, moins de choix qui prend du temps,...

gAlly Yokosuka

Date d'inscription : 22/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par batistoo le Mar 29 Oct 2013 - 18:01

Moins c'est plus. Cool 

batistoo

Age : 35
Localisation : Charente Maritime
Date d'inscription : 18/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Invité le Jeu 31 Oct 2013 - 16:39

Je suis d'accord avec Emma et Wiine.
Le minimalisme, à mon sens, c'est avoir peu de choses, mais on peut avoir une grande maison, avec télé écran plat et autres objets high-tech, ce qui n'entre pas dans une démarche écolo.

La simplicité volontaire, c'est limiter sa consommation, mais ça peut vouloir dire qu'on a une maison (ou un appart) un peu encombré de diverses choses qui servent à réparer, entretenir, faire par soi-même. La limite, c'est plutôt d'essayer de vivre sans voiture, sans télé, sans trop d'objets polluants et donc peu d'objets fonctionnant à l'électricité....

Les deux démarches peuvent converger, mais ce n'est pas une obligation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par l'essenciel le Jeu 31 Oct 2013 - 18:46

ce débat est très intéressant.
Il y a donc des personnes qui se sentent plus libres si elles ont peu de choses, est ce que cela est lié à la notion de mobilité ?

l'essenciel

Date d'inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par gAlly Yokosuka le Ven 1 Nov 2013 - 10:33

La notion de mobilité oui par exemple. Chez moi elle est venue plus tard, je me rends compte que la mobilité est plus simple dans le minimalisme oui. Mais il y a également, et ça me concerne plus particulièrement, le fait que pas mal de biens dispensables, peu utiles, voir inutiles, encombrent physiquement l'espace mais également encombrent notre esprit. Il faut les ranger, les nettoyer, les entretenir,... Moi quand je rentrais à la maison je voyais des affaires variées et je me disais "je dois ranger ça" "m'occupe de ci" "réparer ce machin",... ça m'ajoutait des tâches dans mon "agenda", je n'arrivais jamais à tout faire, t'en finit jamais quoi. J'avais des choses prioritaires à faire et il me restait toujours sur les bras ses bidules à m'occuper. Donc se poser et réfléchir sur l'utilité des certains biens peu permettre leurs suppressions et donc la suppression de tout l'encombrement qui va avec.

Ensuite tu vas vers le non achat de superflu parce-que tu es déjà passé par l'encombrement, tu te rends mieux compte de ce qui va arriver si t'achètes encore des trucs qui vont t'encombrer plus que t'être indispensables.

gAlly Yokosuka

Date d'inscription : 22/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par delphineL le Ven 1 Nov 2013 - 19:40

C'est tout à fait ça Gally, je n'aurai pas su si bien dire. Ce que ça me simplifie le ménage et les corvées!! Et je n'ai pas fini le désencombrement de la vaisselle en tout genre... Manque de courage en ce moment pour m'y attaquer, le seul domaine où le désencombrement est une corvée pour moi.
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par l'essenciel le Ven 1 Nov 2013 - 20:43

Merci de cette réponse Gally.
Tu dis "J'avais des choses prioritaires à faire et il me restait toujours sur les bras ses bidules à m'occuper"
le minimalisme est donc lié au respect de nos priorités, à l'observation et la réalisation de nos" vraies" priorités.
Une question me vient : les priorités changent dans la vie, dès lors comment cela se passe sur le long terme ?
Une fois le stade minimum atteint selon les priorités du moment que fait on quand les priorités changent avec l'évolution des besoins courants ?
Autrement dit, si, suivant le minimum utile, on s'est désencombré d'une chose dont le besoin apparait par la suite, la racheter n'est ce pas comme agir à contre sens, sans logique ?
D'autre part comment savoir le besoin futur ?

l'essenciel

Date d'inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par franou le Sam 2 Nov 2013 - 10:14

Je suis aussi tout à fait d'accord avec Gally.

Ce que vous dites, l'essenciel, est important. C'est même un gros problème pour se désencombrer. Mais personnellement, je me dis que si je donne maintenant une chose qui ne me sert pas, elle sera utilisée par d'autres pendant le temps où elle aurait dormi dans mes placards (ou mon sous-sol), donc même si je dois la racheter dans deux ou trois ans, ou plus, le bilan est positif. Sans compter qu'un objet inutilisé peut se dégrader avec le temps (vêtements qui se décolorent, prennent l'humidité ou les mites par exemple).
Et on peut parfois se faire prêter ce qui nous manque, ou le racheter d'occasion.

Bon, ça ne m'empêche pas de garder encore pas mal de choses au cas où ça pourrait servir !!

franou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par gAlly Yokosuka le Sam 2 Nov 2013 - 10:24

Ah... et bien personne n'a dit que le minimalisme était simple :)Faut réfléchir et "être minimaliste" ça ne veut pas dire qu'il faut foncer tête baissée et ne garder que "100 possessions" comme on voit tourner dans les livres ou sur Internet. Ceci n'est qu'une piste à mettre chacun à sa sauce en fonction de nos vies, nos attentes, nos besoins. Il y a déjà des choses qui paraissent plus évidentes que d'autres, le désencombrement peut commencer par là, et même s'y arrêter :)Quelques exemples me concernant :

- la vaisselle : j'habite seule et j'ai un service de 12 grandes assiettes + 4 autres grandes différentes. J'ai une table qui peut accueillir 8 personnes maximum. J'accueille très rarement plus de 3 invités à manger, et ce depuis toujours. Est-ce que j'ai vraiment besoin d'autant d'assiettes? Et si ça arrive est-ce que je peux demander à mes amis d'amener quelques assiettes pour compléter sur le moment?

- les vêtements : je garde des pantalons qui me sont trop petits, des débardeurs trop courts alors que je n'ai plus le ventre plat pour les porter ^^, parce-que je les aime, certains depuis 10 ans...

- des cartons d'emballage de produits dont les garanties sont terminées. Je suis propriétaire d'un appartement suffisamment grand pour de pas envisager de déménager d'ici une dizaine d'années. Je pourrai toujours emballer autrement certaines choses si besoin.

- des pots en plastique pour les plantes que j'empile depuis 4 ans et dont finalement je n'utilise qu'à peine 1/3 lors des semis de printemps (et je peux semer dans des tuperware, dans des boites à oeufs,...).

- là je me défait d'une imprimante achetée en 1999 pour mes études, qui après ne me servait plus que genre une fois par an, donc les trous des encres se bouchent et finalement je n'imprime plus rien maintenant...

- un sèche-cheveux/lissant acheté il y a 15 ans : je ne me sèche jamais les cheveux et j'ai arrêté de me prendre la tête à me les raidir depuis 2004.

- des livres du collège et lycée que je ne re-lirai jamais : j'ai un style de lecture totalement différent depuis 1997 et une pile à lire suffisamment importante de livres à découvrir.

- des perles en tout genre de l'époque où je vivais chez mes parents et je faisans des colliers pour ma mère. J'ai trié et gardé que les plus belles perles difficilement trouvables.

Et j'en passe... De plus se débarrasser ne veut pas forcément dire jeter. Donc si tu revends tu peux te dire que le jour où tu auras besoin de nouveau de quelque chose tu pourras le racheter (plus intelligemment). Voilà, pas besoin d'excès, juste de la réflexion Smile

franou a écrit:Bon, ça ne m'empêche pas de garder encore pas mal de choses au cas où ça pourrait servir !!
Voilà :)Et j'ai également un atelier où je stocke des trucs de récup pour bricoler. Minimalisme + SV =

Et donner des choses à des amis quand toi tu ne les utilise plus, que tu sais qu'ils n'ont pas forcément les moyens de se faire plaisir, et que eux vont plus les utiliser que toi, ça fait plaisir de faire plaisir :)J'ai amené à une soirée dernièrement une boite de chaussure rempli d'accessoires pour cheveux, bracelets,... je peux vous dire que j'ai fait des heureuses et même des hommes en ont pris pour offrir à leur chérie Smile

Ah et aussi il y a le système de mettre certaines choses dont tu hésites à te débarrasser dans des cartons "peut-être". Tu les stockes et tu peux y revenir dessus dans 6 mois, 1 an, ou plus, et re-réfléchir à ce moment là. Si dans tout ce temps tu n'y as pas touché, tu as même oublié que c'était là... c'est plus facile de penser à les supprimer.

gAlly Yokosuka

Date d'inscription : 22/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par l'essenciel le Sam 2 Nov 2013 - 11:00

Gally tu dis : "même si je dois la racheter dans deux ou trois ans, ou plus, le bilan est positif."
de quel point de vue ?
Car si j'ai bien compris à la base on se désencombre de l'inutile (inutilisé ou inutilisable ) pour limiter la consommation. ( la pulsion d'achat et de possession )
Est ce que je me trompe ?

l'essenciel

Date d'inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par gAlly Yokosuka le Sam 2 Nov 2013 - 13:23

C'est Franou qui a dit ça mais je dirais qu'on part sur un "si" on en a besoin plus tard. Hors "si" ça veut bien dire que c'est une éventualité et non une certitude.

Mieux vaut s’encombre de choses, de risquer leur dégradation, leur désuétude avec le temps (par exemple niveau technologique)? ou d'en faire profiter quelqu'un qui en a vraiment besoin maintenant? ou en récupérer de l'argent si on le vend? Et probablement devoir racheter plus tard? Si il faut on pourra plus tard faire autrement : récup, prêt, achat d'occasion, réfléchir à utiliser autre chose qu'on a déjà et qui peut avoir approximativement la même utilité.

Je pense que vous partez sur le désencombrement de "choses globales", mais ça ne fonctionne pas comme ça, c'est au cas par cas. Un exemple, je voulait une plancha ou un grill pour faire des légumes. Ma mère m'a proposé de me donner la sienne et qu'elle s'en achète pour elle une plus récente. J'ai réfléchi, j'ai essayé de faire des courgettes à la poêle comme si c'était une plancha, et bien tu sais quoi? c'est trop bon et au final la même utilité. Donc j'ai une poêle qui fait plancha en même temps! Smile

l'essenciel a écrit:Car si j'ai bien compris à la base on se désencombre de l'inutile (inutilisé ou inutilisable )
ou utilisation minime, car l'amortissement du bien peut-être prit en compte. Autre exemple, je fais rarement des frites et j'ai une friteuse (basique). J'ai découvert les frites au four maison et ça tue! Et j'en fais beaucoup maintenant! Mon four est plus cher qu'une friteuse mais il me sert pour plein de chose ET AUSSI pour les frites. Ma friteuse me sert que pour les frites et j'en fais pas parce-que gérer l'huile, nettoyer la friteuse, tout ça ça me gonfle. Mieux vaut pour moi avoir un four + une friteuse ou puis-je tout faire au four plus simplement?

gAlly Yokosuka

Date d'inscription : 22/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par l'essenciel le Sam 2 Nov 2013 - 16:16

Ok je comprends mieux , merci .
En fait pour moi cela c'est passé ainsi :
Je me suis demandé ce qui m'était vraiment essentiel pour vivre en dehors d'une quelconque préoccupation financière. La réponse a été : avoir ni froid, ni faim et un toit.
Tout le reste a suivi.

Je me suis donc battue pour conserver un toit qui m'appartienne en propre, un bout de terre pour me nourrir et de quoi me couvrir et me chauffer moi même.

J'ai ensuite affiné la notion "ne pas avoir faim" et cela a donné l'idée d'assouvir les besoins naturels.
Ce qui a enlevé toutes les envies où la tête " aimerait bien ", toutes les faims compensatoires...
J'ai fait de même pour " ne pas avoir froid" ce qui a enlevé l'idée de se chauffer en excès sans bouger .

Et ainsi de suite pour toute chose.

l'essenciel

Date d'inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par franou le Sam 2 Nov 2013 - 16:39

l'essenciel a écrit: Gally tu dis : "même si je dois la racheter dans deux ou trois ans, ou plus, le bilan est positif."
de quel point de vue ?
Car si j'ai bien compris à la base on se désencombre de l'inutile (inutilisé ou inutilisable ) pour limiter la consommation. ( la pulsion d'achat et de possession )
Est ce que je me trompe ?
Quand je parle de bilan positif, je vois cela en particulier d'un point de vue pollution liée à la production des objets : si je donne un objet durable, de la vaisselle par exemple, qui dort dans mes placards, cela évitera à d'autres d'en acheter de la neuve, et donc limitera la production. Toutes proportions gardées, c'est un peu comme pour les logements, on dit qu'en France, il y en aurait assez pour loger tout le monde, mais comme il y a des logements inoccupés, et des gens qui ont plus d'un logement, on se retrouve dans une situation de pénurie, et il faut construire des logements neufs.

C'est encore plus net pour les objets "périssables", technologiques par exemple, ou dans mon cas, les objets que je garde dans mon sous-sol, qui prennent l'humidité, voire les crottes de souris... si je les garde, ils risquent d'être vraiment fichus le jour où j'en aurais besoin.

Mais comme le dit très bien Gally, il faut voir au cas par cas !

franou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par l'essenciel le Sam 2 Nov 2013 - 17:42

Merci Franou.
Donner c'est éviter à quelqu'un d'autre de racheter mais comment savoir si le besoin de l'acheteur comme le notre est définitif afin de ne plus acheter ?
Je prends un exemple : quand je vivais seule une assiette me suffisait puis j'ai eu une famille et un service m'était nécessaire, je me suis de nouveau retrouvée seule, puis à nouveau en compagnie.
A chaque state il y avait de la vaisselle qui pouvait être en trop ou en manque. Dès lors en empruntant à mes parents une assiette de leur service de vaisselle puis en utilisant à mon tour ce service lorsqu'il ne leur a plus été utile tout en le conservant à présent pour mes enfants , il n'y a qu'un seul achat sur 90 ans.

Cela suppose bien sûr de ne pas suivre les modes et de prendre soin des objets.
Par contre si mes enfants suivant le principe du minimalisme ne veulent pas s'encombrer de ce service de table à leur tour, le principe ne pourra pas continuer.

l'essenciel

Date d'inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par gAlly Yokosuka le Sam 2 Nov 2013 - 21:03

l'essenciel => waouh! cool de partager ton expérience! Je te félicite :)Tu t'es posé ses questions à quel âge si c'est pas indiscret? En gros tu es passé de quoi à cette décision?

Ensuite tu évoques un problème de... "rupture de chaîne" que je comprends très bien, j'y ai déjà pensé, pas via la famille mais via les personnes à qui je donnes ou revends. Le truc c'est que c'est déjà difficile de faire ses pas soi-même, alors je devrais gérer le fonctionnement des autres? Tu as déjà eut un service pendant 90 ans, c'est cool! :DSi tes enfants ne font pas comme toi et bien c'est dommage mais tu leur auras expliqué ton fonctionnement, sait-on jamais, sur d'autres choses que ce service dont ils ne veulent pas. Mon entourage commence à être au courant de ce que je fais, de comment je vois la vie pour moi. Ils en comprennent certains trucs, je me dis que c'est déjà pas mal. Donc si je donne quelque chose et que la personne s'en rachète un "mieux" l'an prochain... tant pis, ça aura au moins évité un premier achat neuf via moi :)C'est déjà pas mal!

gAlly Yokosuka

Date d'inscription : 22/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par l'essenciel le Dim 3 Nov 2013 - 8:15

Oui Gally je partage ce point de vue.
Je suis à la fois détendue et confiante mais exigeante quand je transmets. Je préfère d'ailleurs le terme transmettre à celui de donner car il implique un respect de la chose, une responsabilité de l'acte.
C'est le respect de ce qu'on possède qui conduit pour moi à la simplicité et au minimalisme qui en découle source de liberté.

Ainsi, celui qui respecte ( responsable et solidaire ) la maison qu'il s'est donné les moyens de construire il ne la vide ni ne l'emplie  de manière exagérée, il l'entretient car elle le protège et la transmet à ceux qui en prendront le même soin pour leur propre bien être tout en évoluant en fonction de leurs besoins.

A  mon sens par exemple la notion de "logement social" contient une grave erreur : l'absence de responsabilité qui conduit au désintéressement et à l'appauvrissement.
Si chacun pouvait retrouver en lui  l'énergie positive de la transmission des biens ( qui incluent les savoir faire et les savoir être ) un puissant cercle de souffrance pourrait être évité.

Je me suis toujours posé la question du besoin car depuis de nombreuses générations c'est ainsi que les choses fonctionnent autour de moi pour préserver la vie. (" créer sa vie dans la Vie" )

Voici un exemple datant de 100 ans à présent.
Ma mère et sa mère reviennent de vendre leurs œufs au marché elle passent devant un magasin de vêtements et observent les  tenues en vitrine détaillant la beauté du travail.
Voici leur conclusion :
"  quel beau travail, quelle habileté ( ma grand mère est couturière )  mais ce n'est pas pour nous,  nous n'en avons pas les moyens ni l'utilité dans la compagne"
Aucun regret, aucun manque juste l'évaluation du besoin en restant au contact de la joie profonde de vivre en accord avec soi  et en harmonie avec la Vie.
Savoir ce que l'on veut, qui on est ( capacités ) quelle est sa place ( non pas dictée par autrui mais par soi même) et se donner les moyens de réaliser cela.

C'est à la fois se contenter de ce qu'on a sans pour autant se résigner à ne pas avoir autre chose.
ce contentement est une "présence à soi " il est toujours Joyeux.

Juste une précision pour mieux à ta question" Tu t'es posé ses questions à quel âge si c'est pas indiscret? En gros tu es passé de quoi à cette décision?"

La question pour moi est à poser chaque jour.
Elle est posée dans ma famille depuis plusieurs générations donc je n'ai rien découvert, je n'ai fait que suivre et adapter cela à ma propre vie.
Par contre la société de consommation implique de poser cette question avec plus d'insistance car les tentations d'avoir sont sans cesse entretenues autour de nous.
Le maintient du lien à la terre et à la transmission de celle ci en bon état m'aide beaucoup pour justement " garder les pieds sur terre" , une sorte de " bon sens paysan " au milieu de la ville.

l'essenciel

Date d'inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par gAlly Yokosuka le Dim 3 Nov 2013 - 17:13

Génial Smile Et je ne suis on ne peut plus d'accord avec toi sur toute la ligne! Smile

gAlly Yokosuka

Date d'inscription : 22/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par franou le Jeu 7 Nov 2013 - 11:30

l'essenciel a écrit:
Une question me vient : les priorités changent dans la vie, dès lors comment cela se passe sur le long terme ?
Une fois le stade minimum atteint selon les priorités du moment que fait on quand les priorités changent avec l'évolution des besoins courants ?
Autrement dit, si, suivant le minimum utile, on s'est désencombré d'une chose dont le besoin apparait par la suite, la racheter n'est ce pas comme agir à contre sens, sans logique ?
D'autre part comment savoir le besoin futur ?
Bonjour l'essenciel Smile
Je crois que c'est surtout une question d'équilibre et de "bon sens" (je ne dis pas que tu n'en as pas, hein Laughing ). Je prends ton exemple de l'assiette qui suffit quand tu vis seule, puis de la famille qui s'agrandit, du besoin de plus d'assiettes, puis retour à un nombre limité d'assiettes... Entre n'avoir qu'une assiette quand on vit seul, et avoir 5 services complets (au moins 3 générations, services de mariage + service "tout-venant") comme c'était le cas de ma bonne-maman, il y a une chouette marge:D Perso, on utilise à la maison la vaisselle (basique mais solide) que ma marraine utilisait sur le bateau (ils avaient un voilier, qu'ils ont revendu il y a 10 ans, pile quand on s'installait à notre tour). Depuis 10 ans, on utilise leur vaisselle, il doit y avoir à la base 6 assiettes plates + 6 creuses + 2 petites assiettes +  6 planches à pain/à découper +  4 petits bols + 3 bols de tailles diverses (pour service, salade, etc.), 8-10 couverts de chaque sorte... On peut donc recevoir en mode "diner parfait" (ou presque PT de rire ) jusque 6 personnes, et même jusque 12 si on se permet de manger sans distinction dans les assiettes plates + creuses. On ne le ferait jamais, je n'ai pas de place pour faire manger autant de monde chez moi PT de rire et 4 assiettes de chaque + 6 couverts suffiraient, mais puisque j'ai un peu plus (et que certaines assiettes sont fêlée - et réparées avec brio depuis plus de 10 ans), je ne vois pas ce que je gagnerais à virer ces 2 assiettes plates et 2 assiettes creuses. En fait (c'est là que j'aimerais insérer un diagramme qui la pète grave, mais je suis trop nulle), il doit bien y avoir un schéma qui explique qu'au début d'un processus, le gain est spectaculaire... en avançant, le gros est fait, et quand il ne reste que des détails, le gain est de plus en plus proche de zéro, et peut passer au négatif.

Illustration, chez ma môman: 2 services à vaisselle: celui de tous les jours, une base de 6 personnes à table + le "beau service" - de mariage - qu'elle se force à sortir tous les ans à Noël et qui prend la poussière dans le bahut (oui, il fallait bien acheter un bahut, pour stocker toute cette vaisselle). Ah, et comme son service de tous les jours, ma tante et ma grand-mère avaient les mêmes et ne les utilisaient plus, ma maman doit avoir un service pour pas loin de 20 personnes (les verres, les couverts, les plats pareil). Si elle le voulait, elle commencerait par virer le beau service, et vider le bahut. C'est facile, ça libère le bahut pour des tas d'autres choses, ou ça permet de virer le bahut avec. Le gain est immédiat, flagrant et très positif... Après, soyons raisonnable, réduisons le service de tous les jours, de moitié. 12 assiettes, c'est de toutes façons déjà plus que le nombre d'invités qu'elle peut inviter dans sa petite maison. Le meuble de la cuisine est plus accessible, plus clair, mieux rangé, une ou deux assiettes cassées ne sont pas encore une catastrophe. Le gain est positif, mais moins immédiat et flagrant. Si de là on décide de passer à 6 assiettes, le gain de place n'est plus tellement un argument, finies les tablées de 8, et c'est la merdasse si on casse une assiette. Est-ce que ça vaut le coup ici? Peut-être pas... L'équilibre se fait tout seul, en fonction des circonstances, de l'état d'esprit de la personne, de son évolution...

franou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par l'essenciel le Jeu 7 Nov 2013 - 13:40

Merci Mallolo pour cette réponse.
Tu dis :
Si elle le voulait, elle commencerait par virer le beau service, et vider le bahut. C'est facile, ça libère le bahut pour des tas d'autres choses, ou ça permet de virer le bahut avec. Le gain est immédiat, flagrant et très positif...
Ma question est la suivante : quel est le gain immédiat, flagrant et très positif à vider un meuble pour s'en débarrasser ou y mettre autre chose ?
Est ce l'encombrement?
Est ce l'envie de faire autre chose de l'espace libéré et quoi ?
Est un besoin nouveau ?
Est ce un sentiment de liberté ?
Est une économie et de quoi ?

Ces réponses, si tu peux me les donner me permettront de mieux comprendre ton point de vue.

l'essenciel

Date d'inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par gAlly Yokosuka le Jeu 7 Nov 2013 - 14:25

Là je pense au bahut de ma mère... c'est une horreur... envahi de trucs dans tous les sens même pas empilés comme il faut, presque jetés à l'intérieur et qui ne servent à rien. Dedans il doit bien y avoir le genre de service dont parle Mallolo ^^ A chaque fois que je vais chez elle j'essaye de jeter des trucs de ce bahut parce-que ça m'énerve de voir ce bric-à-brac  (des verres, des ramequins, des portes bougies, des porte cures dents, des portes serviettes, des tasses à café, des poubelles de tables,...)

gAlly Yokosuka

Date d'inscription : 22/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par franou le Jeu 7 Nov 2013 - 14:44

l'essenciel a écrit:Merci Mallolo pour cette réponse.
Tu dis :
Si elle le voulait, elle commencerait par virer le beau service, et vider le bahut. C'est facile, ça libère le bahut pour des tas d'autres choses, ou ça permet de virer le bahut avec. Le gain est immédiat, flagrant et très positif...
Ma question est la suivante : quel est le gain immédiat, flagrant et très positif à vider un meuble pour s'en débarrasser  ou y mettre autre chose ?
Est ce l'encombrement?
Est ce l'envie de faire autre chose de l'espace libéré  et quoi ?
Est un besoin nouveau ?
Est ce un sentiment de liberté ?
Est une économie et de quoi ?

Ces réponses, si tu peux me les donner me permettront de mieux comprendre ton point de vue.
Si je me mets à la place de ma maman, vider le bahut du beau service lui permettrait par exemple d'y ranger justement la vaisselle de tous les jours, qui pour le moment est empilée dans des meubles de cuisine de façon peu pratique. Meubles de cuisine qui, une fois libérés de leur vaisselle de base, permettrait de ranger des tas de machins et de bazars qui pour l'instant trainent sur son plan de travail et la petite table de cuisine --> facilité à nettoyer, désencombrement visuel.
Ça c'est en me mettant juste à sa place; je sais qu'elle ne s'en séparerait pas, il est joli, assorti à d'autres meubles, et elle a des tas de bibelots dessus :lol:Si c'était MA maison, MON bahut, je le viderais pour mettre notre piano à la place (sinon il n'y aurait pas la place dans le salon, ou alors en passant de profil entre les meubles). S'il y avait la place dans le salon pour le piano + bahut: je verrais si je trouve des choses à y ranger de façon utile (je pense à nos jeux de société, par exemple). Mais je pourrais aussi décider de ne pas le garder, pour ne pas devoir m'en occuper (tu me diras: les poussières d'un bahut, c'est vite fait, mais ça + ça + ça...), c'est un certain sentiment de liberté (moins de meubles = déménagement plus facile, besoin de moins d'espace dans le nouveau logement, etc.)

C'est donc vraiment une question de priorités dans la vie, je sais que ma maman et moi n'avons pas du tout les mêmes priorités, la même vision de la vie. Et entre simplicitaires, il peut y avoir tout autant de différences Wink

Gally a écrit:Là je pense au bahut de ma mère... c'est une horreur... envahi de trucs dans tous les sens même pas empilés comme il faut, presque jetés à l'intérieur et qui ne servent à rien. Dedans il doit bien y avoir le genre de service dont parle Mallolo ^^ A chaque fois que je vais chez elle j'essaye de jeter des trucs de ce bahut parce-que ça m'énerve de voir ce bric-à-brac  (des verres, des ramequins, des portes bougies, des porte cures dents, des portes serviettes, des tasses à café, des poubelles de tables,...)
Par contre, j'ai donné l'exemple théorique du bahut de ma maman, mais je ne me permettrais pas de toucher à ses babioles et ses machins Wink Chacune a sa vie, sa façon de faire et c'est très bien comme ça. Elle sait bien comment nous vivons, elle l'admet mais ne le comprend pas vraiment...  Mais si elle me dit clairement qu'elle en a marre d'avoir la cuisine envahie et de ne jamais se servir du service de mariage, je lui lancerai la piste de réorganisation du bahut, à elle d'adhérer ou non Wink

franou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par gAlly Yokosuka le Jeu 7 Nov 2013 - 15:01

Et oui chacun sa maman Smile La mienne est à la retraite et dit n'avoir pas le temps de ranger. Je ne fais que lui faire des suggestions mais parfois la suggestion est proche de la poubelle et ça marche hihi. Ici je fais bien la différence entre des choses inutiles mais auxquelles elle pourrait tenir, et des choses inutiles dont elle ne se souvient tellement pas qu'elles sont là qu'en les voyant elle pourrait même se dire "c'est pas moi qui ait mis ça ici, ça ne m'appartient même pas!" loool
Le dernier truc que j'ai jeté chez elle c'était un paquet de bombons qui avaient fondus. Un bel amas de glucose collé au fond de l'emballage plastique. Je ne crois pas trop me mouiller en disant qu'elle n'avait pas envie de le garder ^^ Je la connais, c'est pas un choix de garder c'est... une flemme? un oublis? Smile

gAlly Yokosuka

Date d'inscription : 22/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par l'essenciel le Jeu 7 Nov 2013 - 15:37

Merci de ces réponses mallollo.
Je note que, pour toi à travers les exemples que tu donnes, il s'agit de désencombrement visuel, de facilité d'entretien, de priorité d'utilisation d'objets ( piano à la place de bahut par exemple ), de déménagement plus facile, de "bric à brac" qui t'énerve.

Personnellement mon unique but est la transmission à travers toute chose.
Transmettre en meilleur état possible ce qui est "utile" à la vie. ( y compris notre planète )
Cela enlève tous les "oublis" d'inutilités tout en réduisant toutes les tentations de nouvelles " utilités".


l'essenciel

Date d'inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par gAlly Yokosuka le Jeu 7 Nov 2013 - 16:04

Oui je pense l’essenciel que vu ton mode de vie tu dois avoir des difficultés à comprendre le trop plein qu'on peut avoir nous "gros consommateurs" en choses encombrantes Smile

gAlly Yokosuka

Date d'inscription : 22/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Mallolo le Jeu 7 Nov 2013 - 17:01

La transmission d'objets, j'en suis un peu revenue en fait. Il y a des années, quand je pensais qu'on fonderait une famille, j'ai gardé des peluches, livres, jeux, etc. de quand j'étais petite, en pensant que mes enfants en profiteraient et que ça me ferait plaisir de voir ces objets passer de génération en génération. Entre-temps, il s'est avéré qu'on ne pouvait pas avoir d'enfant, ce type de transmission est donc "out". On a des neveux, mais à 2500 bornes de chez nous. Alors oui, on a déjà réparti nos "trésors" entre eux, mais on ne peut pas envisager une vie fondée sur la transmissions d'objets qui ont de la valeur. Je suis un maillon de fin de chaine... cet été ma bonne-maman est décédée et j'ai récupéré quand même des tableaux peints par mon grand-oncle, un artiste peintre. J'ai aussi récupéré une casserole en fonte et un jeu de torchons de vaisselle qui datent déjà de mon arrière-grand-mère (j'ai entamé le stock familial il y a 10 ans, avec les torchons-calendrier, pour le moment j'utilise en roulement un de 1976 et un autre de 1985. Si je continue sur ma lancée, j'aurai utilisé toute ma vie les torchons familiaux Laughing). J'ai aussi récupéré de vieilles montres (sans trop de valeur) de mes aïeux, et une jumelle de théâtre de mon arrière-arrière-grand-mère Smile C'est très symbolique, tout ça, et je n'ai aucune idée de ce que ça deviendra le jour où nous mangerons les pissenlits par la racine...

Par contre, par notre style de vie (la prochaine vie, celle à partir de cet été) nous voulons transmettre de la culture et des émotions (théâtre et musique sur les routes d'Europe), ce qui n'est déjà pas si mal Laughing Le reste de nos choix de vie sont un peu calqués là-dessus: notre plaisir c'est la création, la scène, la musique, il faut que le reste soit le moins possible un obstacle (manque d'espace, de temps...). L'objet pour moi n'est bien souvent qu'un moyen au service de quelque chose à faire, c'est un peu ça "ma simplicité volontaire". À mi-chemin entre la simplicité-bricolo (pour créer les costumes, les scénographies, "jouer" à se donner des idées, bricoler pour pouvoir voyager à vélo, etc.) et la simplicité-minimaliste (pour ne pas avoir l'attention parasitée, être libres de nos mouvements, se contenter de peu les mois où nous serons sur les routes...)

Mallolo
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par l'essenciel le Jeu 7 Nov 2013 - 18:04

Gally,  on pourrait dire que je  je comprends très bien ( dans le sens d'accepter ) et je tente de comprendre ( dans le sens de s'approcher de ) car je suis passionnée du " simple" et de l'humain.

Mes questions visent donc à me rapprocher le plus possible des points de vue que je rencontre et à synthétiser si possible à travers eux une " vision  commune " d'un concept.

Pour l'instant il me semble que cela pourrait se résumer par : moins de biens ( attachements, avoirs ) plus de lien ( mouvement, être ).

De mon point de vue, dans ma situation actuelle, je conjugue cela sous le mot "transmettre".
Ne pas s'attacher à l'objet , ne pas le faire sien, rester libre de "l'avoir" (possession ) tout en "étant " ( expression de la vie ) à travers lui.
Je n'ai pas trouvé mieux que le mot " transmission " pour exprimer cet état profondément Joyeux.

Mallollo, tu préfères donc transmettre de la culture et des émotions que des biens et ta priorité actuelle est à la mobilité .

La notion de transmission dont je parle est plus vaste que celle de parents à enfants et elle englobe celle de culture et d'émotions.
Prenons l'exemple de la jumelle de l'arrière grand père, elle a une histoire, témoigne d'une culture..
La transmettre pour moi c'est la conserver en état avec le souvenir qui s'y rattache et veiller à qui reprendra le flambeau à son tour en entretenant la " femme " autour d'elle par l'échange.
Mes parents étaient de formidables conteurs, ils ont transmis tout autour d'eux de multiples petites choses qui de mains en mains continuent leur chemin d'objets " vibrants".
Cela enlève toute envie d'avoir le dernier objet "à la mode" car il sonne creux.
Ce qui n'empêche pas de suivre le progrès technique, mais rend libre de ne pas en être trop dépendant.

l'essenciel

Date d'inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par delphineL le Ven 7 Mar 2014 - 19:39

Je relance le sujet car mes idées évoluent sur le sujet. En relisant, je pense que Franou traduit bien ma vision actuelle du sujet. Dans mon cas, mon souhait de simplicité volontaire m'a amenée au minimalisme. La simplicité reste cependant assez présente : dans la cuisine: je fais un maximum moi-même, j'ai viré les appareils ménagers électriques, au potager et verger qui prennent de plus en plus d'ampleur, dans le transport (tennis et vélo sont bien plus fréquents), dans la salle de bain et ma trousse de maquillage, les produits ménagers, etc...
Ce site a beaucoup contribué à l'évolution de ma pensée. J'ai profité de l'expérience de chacun d'entre vous. En tendant vers le minimalisme, mes besoins ont nettement diminués en matière de consommation, ce qui facilité le quotidien d'une simplicité volontaire. Moins de choses à fabriquer moi-même puisque j'ai besoin de très peu. J'espère que c'est clair  Mr Green  J'ai gardé le durable, le solide et le beau. J'ai compris avec le minimalisme le multi-usage. Ce qui me permet de ne pas stocker ou le moins possible (outils, ustensiles de cuisine, contenants etc...). J'ai compris avec la simplicité volontaire à réduire au maximum le nombre de consommables (cuisine, salle de bain, produits ménagers) c'est aussi du multi-usage. Donc, dans mon cas, les deux convergent.
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Miaou_Sauvage le Sam 8 Mar 2014 - 9:26

C'est aussi mon analyse, DelphineL ..mais je suis moins avancée que toi parce que je couds ( couture créative) donc je fabrique ..pour les autres et pas assez pour moi justement !lol
parce-que j'habite en apparte ment en ce moment (pas de potager, mais des maraichers)
parce que je suis la "mémoire de la famille" (quelques meubles , photos , papiers)
mais c'est cet etat d'esprit qui est le mien
avatar
Miaou_Sauvage

Age : 61
Localisation : 95
Date d'inscription : 30/09/2007

http://www.miaouzdays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par delphineL le Sam 8 Mar 2014 - 11:08

J'hésite encore à prendre des cours de couture. C'est un investissement financier et en temps. En attendant, je fais travailler la couturière du village. ça me permet d'avoir des vêtements qui sont compatibles avec mon critère de confort (j'ai du mal à trouver quelque chose qui m'aille sans comprimer ma poitrine), qualité (elle me guide dans le choix du tissu) et minimalisme (vont avec toute ma petite garde robe). C'est un investissement pour chaque pièce, mais ça a un excellent rapport qualité/prix et j'ai exactement le vêtement que je voulais dans le coloris et le tissu que je voulais. Je regrette que ma mère ne m'ait appris qu'à tricoter, partage ton savoir Miaou-sauvage, il est précieux.
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Miaou_Sauvage le Sam 8 Mar 2014 - 23:04

Tu sais Delphine, je ne fais plus de vetements depuis des années et je suis totalement autodidacte dans les vetements. J'ai l'intention de m'y remettre mais j'ai beaucoup de de projets couture patchwork à mener à terme.
Par contre je pourrais te montrer comment te faire de jolis hauts facilement avec des chemises d'hommes ( en coton et de bonne qualité elles sont assez faciles à trouver dans les boutique de seconde main) ou je te trouverais de bons tuto.
J'ai eu beaucoup de poitrine et je reste encore avec un 90 D/E et en fait je me débrouille pas mal avec les fripes ( fripes d'etals du marché, brocante, boutique de seconde main)mais on va faire un hors sujet ... je cherche ses prochains jours des tutos facies, les "trucs " pour trouver boutons , fourniture pas cheres ...et j'ouvre un post Smile Ca te va ?
avatar
Miaou_Sauvage

Age : 61
Localisation : 95
Date d'inscription : 30/09/2007

http://www.miaouzdays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par wiine le Dim 27 Juil 2014 - 22:26

Le "minimaliste" a une notion du "beau" (subjective, ou non), selon moi, que n'a pas forcément le "simplicitaire" où la notion de récup' est beaucoup plus présente.
Deux exemples :

- Le minimaliste, par exemple avec les T-shirts trop petits, va les virer en les donnant ou les vendant. L'adepte de SV va leur trouver une autre utilité : les transformer en chiffons ou en sacs pour les courses etc.

- Le minimaliste fera sa liste de course sur son smartphone, le simplicitaire sur le dos de ses anciens tickets...

Pour résumer, le moine bouddhiste selon moi combine bien les deux concepts Smile
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Shirley V.K le Jeu 25 Sep 2014 - 17:29

Wiine tu résumes peut-être ce que je pensais ces derniers temps.
Moi qui suis avant tout minimaliste, je change, préfère éviter les déchets et recycler que de me séparer de tout. Le minimalisme (et surtout le courant de pensée qui mène vers le bouddhisme) c'est bien mais ça ne fait pas tout. Mais ça permet de re-centrer sa vie, ses priorités, ses réels besoins... Suis-je encore minimaliste ? Si c'est celui qui ne se base que sur les besoins matériels, non... Suis-je encombrée de choses inutiles? Non, à l'heure actuelle je ne possède que ce dont j'ai besoin pour vivre et mes loisirs. (au final je ne sais pas si je suis très claire XD)
avatar
Shirley V.K

Age : 33
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 25/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par delphineL le Jeu 25 Sep 2014 - 20:48

Miaou-sauvage, je viens juste de découvrir ton commentaire, sorry. Oui ça me va.
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Miaou_Sauvage le Dim 5 Oct 2014 - 17:49

DelphineL : Je n'ai plus de notification du forum , je n'avais donc pas vu ta reponse.
Je suis par monts et vaux encore donc des que je me pose je vois ca, ok ?
Prends soin de toi
Isabelle
avatar
Miaou_Sauvage

Age : 61
Localisation : 95
Date d'inscription : 30/09/2007

http://www.miaouzdays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par delphineL le Lun 6 Oct 2014 - 19:56

Merci beaucoup Miaou-sauvage
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence entre SV et minimalisme ?

Message par Mallolo le Jeu 23 Oct 2014 - 15:05

Après avoir passé 3 mois à vélo loin de la maison, le retour a été plein de surprises... "Mais qu'eeeest-ce qu'on a plein de choses!"

C'est surtout côté vêtements que ça s'est vu: on avait comme vêtements chacun 1 pantalon de ville, 1 short de vélo, 1 collant d*amart, 2 t-shirt en mérinos qui ne sentent pas mauvais, 1 t-shirt de ville, 1 polar, 1 sweat "de ville", un kaway, 3 paires de chaussettes et 3 slips.

Je redécouvre donc après 3 mois mon immeeeense garde-robe (qui fait environ le quart de la garde-robe moyenne des copines). D'un côté, je ne veux pas me débarrasser de tout ça (j'ai déjà donné pas mal de ce que je ne mettait pas, ce qui me reste peut servir, ou j'y tiens) mais voir tant de vêtements me met mal à l'aise. C'est mon côté simplicitaire qui se fighte avec mon côté minimaliste on dirait bien Laughing

Je crois que j'ai trouvé la solution pour réconcilier les 2: à chaque changement de saison, je ne sors pas TOUTE la garde-robe de saison, mais seulement une partie. Pour la saison correspondante suivante, je peux faire une tournante, et si un vêtement s'abime trop, je le remplace par un autre du stock.

Autre application, concrète et nostalgique: les torchons de vaisselle de ma bonne-maman, décédée l'été passé. J'ai récupéré de chez elle une pile de torchons pour remplacer les miens (qui me venaient déjà de SA maman Laughing). Comme il y en a trop (une dizaine) et que je tourne sur 2 torchons, les autres sont dans leur sac plastique, et quand j'en sors un, il sent encore "chez ma bonne-maman"

Mallolo
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum