SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par Cannelle le Mer 30 Jan 2013 - 10:15

Aller vers la SV, dans notre société de consommation, comment ça marche ?
J’ai pas de recette magique, je n’ai aucun conseil à donner. Je veux juste explique comment moi, je vois les choses.

Beaucoup ont (moi première) commencé la SV en faisant le tri dans les produits ménagers ou d’hygiène, et dans la nourriture. On achète local, sain, non polluant et simple. C’est déjà une bonne chose. Mais pour le reste ?

Commençons par le poste fringues.
Mon dressing ? Euh… filez moi deux cagettes de pommes vides, ça devrait suffire !
J’ai peu de vêtements mais que des fringues qui me plaisent, dans lesquelles je me sens bien, et de qualité.
D’ailleurs j’ai deux soutien-gorge (ben oui, celui qui sèche dans la salle de bain et celui qui est sur moi. Ca tourne), qq culottes : ça, c’est acheté neuf.
Tout le reste c’est de l’occase : merci Emmaus.
D’abord, par refus de consommer, de faire tourner à plein régime des usines (qui emploient des gens dans des conditions pas cools). Et la mode, m’en fous.

Mais attention, mes fringues d’occase, c’est pas portnawak !
Les pulls, c’est de la laine. Les t-shirt, du coton. Les pantalons/robes, du coton, du lin…
Et surtout, je choisis mes marques. Ben ouais. Parce qu’un pull Mang*o (ou Za*ra, ou C*&A…), qui contient plein plein d’éthoxylates de nonylphénols, j’en veux pas. Parce qu’en plus c’est quand on le lave que les saloperies chimiques se dégagent et m’empoisonnent. En plus on y trouve aussi des phtalates dangereux pour l’environnement. (voir l'étude
Greenpeace)

Donc j’achète d’occase en étant sélective, ou éventuellement neuf mais équitable et bio quand j’ai ma tirelire pleine (ou qu’on me fait un cadeau). Si en plus c’est local, alors là, youpi.

Les chaussures ? Pareil. D’occase mais quasi-neuves : y’en a des tonnes chez Emmaus. Semelle qui semble neuve, pas déformées du tout… et en cuir : je prends ! Je les traite abondamment aux huiles essentielles (des fois que y’aurait des vilains crobes ou champignons : hop, Palmarosa à la truelle), je les aère… et ça marche (humour bidon inside). Bon, j’ai deux paires de pompes, hein. Ca me suffit, elles sont increvables. Et puis les chaussures chinoises elles aussi pleines de produits chimiques, j’en veux pas.

Remarquez, les meubles c’est aussi tout pareil. Naaaan, pas de meubles en aggloméré qui dégage des COV pendant des années dans ma maison. C’est du bois massif, na. Et c’est tout de la récup, gratos ou vide-greniers, Emmaus – le plus cher m’a couté 10 euros. Beaucoup viennent des poubelles ou de la déchetterie. Ah, ben oui, faut bricoler un peu. Et repeindre parfois (peinture au fromage blanc !). Mais j’ai que des pièces uniques, alors j’me la pète, vous imaginez…

La vaisselle, les couverts : dépareillés, c’est du dernier chic parait-il. En tout cas ça fait des tables jolies et rigolotes. Surtout quand toutes les assiettes sont en porcelaine, les verres anciens, les couverts argentés… Franchement, des couverts avec un manche plastique, pfffiou ! C’est moche. Et c’est cher. Et ça dure pas. Mais super couverts ont tous été chinés qq euros (voire centimes d’euros) dans les vide greniers.

L’électroménager vient de recyclerie – j’ai la chance d’avoir une boutique Envie à proximité.

Acheter équitable et sain, en refusant la société de consommation, on y arrive (presque). Ca prend un peu plus de temps que de chopper un truc sur un présentoir et de passer à la caisse. Ca oblige à être créatif. On a moins de choix, et on cherche parfois longtemps ce qu’on veut. Mais c’est tout bénef : on a le temps d’avoir envie du produit (ou de changer d’avis), on est tout content quand on trouve, on dépense moins et on a la satisfaction d’avoir fait un pied de nez à la société de consommation.
Enfin, chez moi, c’est comme ça que ça se passe…

avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par Lolly le Mer 30 Jan 2013 - 10:44

je vais jeter mes couverts à manche plastoc et je reviens.

_________________
Always look at the bright side of life
avatar
Lolly
Administrateur

Age : 43
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 02/01/2011

http://innaturalibulle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par Cannelle le Mer 30 Jan 2013 - 10:46

PT de rire

j'en ai eu aussi, mais je sais pas si on est des barbares à la maison, mais ils ont pas duré. Alors maintenant, tout métal ou manche en bois! Wink
(et là, increvables!)
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par Lolly le Mer 30 Jan 2013 - 11:33

les miens datent de l'époque où je suis partie de chez mes parents, il y a donc... ah zut je n'ai pas assez de doigts, même avec ceux des pieds, pour compter

Plus sérieusement, c'est vrai qu'on commence tous par le coté "désencombrement" de la SV, puis par une prise de conscience progressive de tout le reste ; le tout étant de ne pas chercher à remplacer une habitude de consommation "kkbeurk" par une habitude de consommation différente, mais toujours consommatrice.

Même on ne peut vivre en totale autarcie (même Geispe achète parfois certaines choses! Wink ), n'acheter que ce dont on a réellement besoin, se révèle souvent bien plus difficile qu'on se l'imaginait au départ (en tout cas pour moi).

_________________
Always look at the bright side of life
avatar
Lolly
Administrateur

Age : 43
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 02/01/2011

http://innaturalibulle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par Cannelle le Mer 30 Jan 2013 - 12:49

C'est plus facile quand on décide avec obstination (bornée, moi?) de n'acheter que d'occasion : il faut du temps parfois pour trouver, du coup le temps qu'on trouve, on a parfois changé d'avis.
Surtout, moi je veux acheter des trucs qui vont durer. Pas de jetable, mais pas non plus des trucs très jolis... mais qui vont vite s'abimer. Les vieux couteaux avec manche en bois que j'ai pour la cuisine, je peux les aiguiser (meule de récup dans le jardin!), alors que les nouveaux couteaux en inox, impossible. Tout à l'avenant : pour les outils, c'est flagrant que mes vieux outils (ok, lourds!) sont increvables (et quand j'ai un manche à changer, c'est une branche de chataigner...), alors que les quelques uns que j'ai acheté neufs s'abiment très vite.

Mais bien sûr que chacun va à son rythme et en fonction de sa sensibilité et de ses possibilités.
Y'a encore 15 ans, je regardais les catalogues de promo des hypermarchés (j'habitais en RP à l'époque), et j'étais tentée par un "beau" saladier en plastique ou une série de boites hermétique. Aujourd'hui, je sais même pas si ça existe encore, les catalogues de pub, d'ailleurs... Mais c'est progressivement que j'ai refusé d'acheter du "pas durable", puis du neuf, puis du non indispensable!

(en revanche, je reconnais que je résiste pas toujours à un truc dans une poubelle. Le vase récupéré la semaine dernière dans une benne, nickel-pas-ébréché, j'en avais pas à 100% besoin. En tout cas pas en ce moment. Ben il est quand même venu avec moi :-) Faut dire qu'il est joli, épais, en verre... )
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par helenreve le Mer 30 Jan 2013 - 14:08

Pour les couverts, j'avais bon alors... Very Happy chouette ! mais pour les fringues franchement je suis nulle part. S'il est indéniable que j'ai fortement réduit les volumes, il y a quand même un minimum à faire pour bosser tous les jours dans une boîte d'ingéniérie. Et puis les enfants grandissent (donc changent souvent, j'ai garçon et fille, ils ne peuvent plus se refiler des trucs à de rares exceptions près).
Ce qui me désespère c'est de chasser souvent en vain des matières naturelles (au moins un bon pourcentage svp) et une fabrication non asiatique. A présent les étiquettes "Designed in ..." (pays ok) mais tacitement manufactured in...(pays non ok) brouillent les cartes mais on n'est pas dupes... mais je ne sais pas coudre.
J'ai très peu de temps libre (boulot trop loin pas SV + un enfant différent, ça n'aide pas) alors je dois parfois faire des entorses à mes objectifs.
Mais pour la philosophie, c'est tout pareil, des objets en matières nobles (sans prétention) et durables, en moins grand nombre (on n'achète plus tant qu'on en a), à utiliser sans modération, longtemps. Je me suis même réconciliée récemment avec la vaisselle ancienne de belle-maman (que je n'ai pas connue), qui n'est pas à mon goût mais que je ne peux quand même pas mettre à la benne en voulant marcher sur un chemin plus SV. Je crois qu'elle va être longue à user cette vaisselle là ! Possible que la filière s'écroule s'il n' y a que moi comme cliente.
Le cheminement est vraiment celui-là :
1) En avoir moins et acheter moins (ou pas du tout pendant longtemps suivant le domaine)
2) Acheter mieux (qualité, provenance) quand on achète pour que ça plaise et dure longtemps, respect des fabricants
3) Acheter d'occasion quand ça se présente
4) Transformer, fabriquer, réparer... (ça c'est plus dur, mon vrai rêve SV).
Je me fais l'effet d'être loin du compte, mais à chaque jour suffit sa peine.


helenreve

Age : 46
Localisation : Nord (j'ai pas pleuré pour venir)
Date d'inscription : 21/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par Cannelle le Mer 30 Jan 2013 - 14:24

helenreve a écrit:Je me suis même réconciliée récemment avec la vaisselle ancienne de belle-maman (que je n'ai pas connue), qui n'est pas à mon goût mais que je ne peux quand même pas mettre à la benne en voulant marcher sur un chemin plus SV. Je crois qu'elle va être longue à user cette vaisselle là !

PT de rire C'est ça le souci : faut pas se planter quand on achète du costaud, on va le supporter longtemps!!


J'ai le même cheminement que toi, j'ai juste plus de temps (travail à domicile, que j'organise comme je veux)... ça aide à aller plus vite.
Par exemple j'ai déjà avancé dans le côté réparer/transformer, un peu fabriquer (et beaucoup détourner!). C'est un vrai plaisir !

Je ne te trouve pas du tout "loin du compte", car tu as déjà une vision très claire de là où tu veux arriver. c'est déjà énorme. Après, on s'organise comme on peut avec ses propres contraintes.
Moi je vois aussi un tas de domaines dans lesquels j'aimerais progresser... mais ça se fait doucement!
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par Emma le Mer 30 Jan 2013 - 19:19

Niveau fringues, j'ai deux tiroirs d'une commode (Monsieur a les deux autres) et quelques housses à vêtements. Plus une boîte "grossesse" (que je garde pour la suivante éventuelle), plus une boîte "vêtements pré-grossesses que j'adore et dans lesquels j'espère bien entrer à nouveau !". Je n'aime pas acheter des vêtements, parce que j'ai horreur de les essayer. Je suis roulée comme une bouteille de soda-orange ("PARCE QUEEEEEEEEEE !"), autant dire que je n'entre pas franchement dans les canons de beauté, et donc dans la plupart des vêtements. Oups.
En revanche, niveau chaussures, j'ai un vrai problème. J'aime beaucoup les chaussures (même si j'ai des pieds nuls). Mais je me soigne. Monsieur me soigne aussi... Il me surveille de près !
Meubles : on en a de moins en moins, et ce n'est certes pas de la grande qualité. En revanche, c'est en partie récupéré, ou murement réfléchi.
Vaisselle : récupérée, offerte, plutôt limitée et sobre : assiettes blanches, verres transparents, couverts en métal. Du genre "il faut vraiment le faire exprès pour la casser".
L'électroménager : on nous a offert la plus grande partie, le reste était fourni avec l'appart, sauf le lave-linge.
Sinon, on essaie de faire avec ce qu'on a, et souvent, on a trop. Quand on s'est installés ensemble, tout le monde s'est fait une joie de nous "meubler". Argh.

Souvent, quand on a besoin d'un truc, ponctuellement ou non, je commence toujours par demander dans la famille, et, la plupart du temps, on nous prête ou donne volontiers l'objet en question.
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par helenreve le Jeu 31 Jan 2013 - 13:43

Merci Cannelle, ça me réconforte de lire ta compréhension quand je suis dans une période ou je pédale un peu dans le vide et ne sais plus trop par quel bout prendre les choses.
J'ai eu parfois tendance à prendre plusieurs résolutions SV à la fois dont la combinaison aurait la tendance paradoxale à me compliquer la vie. Tant pis, quelques pas en arrière sont inévitables. Je me soigne.
Je suis en revanche assez fière d'avoir déstocké un bon nombre de bouquins (don en biblio ou écoles) et de n'avoir pas acheté un livre pour moi depuis presque un an (c'était mon péché mignon et je vais quand même là où on en vend). Je suis abonnée à deux bibliothèques (une au village, limitée mais je peux emmener les enfants, et une proche boulot en banlieue lilloise, très bien fournie) et ça a été LA solution.
Si je prend un sujet à la fois, de manière progressive, ça ne peut être que mieux. J'écoute les idées que les uns et les autres détaillent sur ce forum, je fais ma petit récup dedans... et ça c'est vraiment super.

helenreve

Age : 46
Localisation : Nord (j'ai pas pleuré pour venir)
Date d'inscription : 21/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par Cannelle le Jeu 31 Jan 2013 - 14:41

Helen, chacun son chemin sur la SV, et en aucun cas, on ne doit se comparer aux autres. En revanche, oui, piocher des idées qui nous plaisent chez les autres, ça fait avancer. Si on ne se fixe pas des objectifs qui ne nous correspondent pas. Et surtout, il ne faut pas culpabiliser quand on doit "reculer", ou qu'on ne peut pas avancer comme on le souhaiterait.

A un moment, j'ai du me poser et me demander ce qui comptait pour moi. C'est simplicité volontaire (donc vivre plus simplement, ralentir le rythme, ne pas se compliquer la vie avec des trucs que la société te fait passer pour indispensable), décroissance et non-consommation.
D'autres objectifs, comme le désencombrement, je n'arrive pas à les intégrer. Plus tard peut être...

En tout cas, savoir que tu trouves ici des idées qui t'aident, ça me fait sacrément plaisir!

(mais là, on va bien au delà de "l'argent"... on est hors sujet et les admins vont me taper sur les doigts....)
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par gunday le Lun 4 Fév 2013 - 0:25

Cannelle a écrit:j'en ai eu aussi, mais je sais pas si on est des barbares à la maison, mais ils ont pas duré. Alors maintenant, tout métal ou manche en bois! Wink
(et là, increvables!)
Bon, au moins, ça me rassure, on est pas les seuls...
Perso je prends uniquement métal, et prioritairement un manche coulé dans la masse et non rajouté (vissé) par dessus qui fini à un moment pas se défaire.

Cannelle a écrit:Les vieux couteaux avec manche en bois que j'ai pour la cuisine, je peux les aiguiser (meule de récup dans le jardin!), alors que les nouveaux couteaux en inox, impossible.
Pourquoi on ne peux pas aiguiser de l'inox? c'est une sorte d'acier non?

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par Miaou_Sauvage le Lun 4 Fév 2013 - 11:50

Cannelle a ecrit :
chacun son chemin sur la SV, et en aucun cas, on ne doit se comparer aux autres. En revanche, oui, piocher des idées qui nous plaisent chez les autres, ça fait avancer. Si on ne se fixe pas des objectifs qui ne nous correspondent pas. Et surtout, il ne faut pas culpabiliser quand on doit "reculer", ou qu'on ne peut pas avancer comme on le souhaiterait.
c'est exactement ce que je pense, Cannelle.

Helene reve :
Pour la vaisselle, mon option est d'aller dans un dépôt vente très petit prix prés de mon "chez moi charentais" et de déposer ce qui ne me va pas pour reprendre ce qui me va. Les assiettes sont a 10, 20 ou max 50 centimes d'euros. Il y aurait surement des gens ravis d'avoir un service tel que celui de ta Belle maman et toi tu aurais des assiettes qui te plaise. J'adore les jolies tables mais elle sont simples avec ce que j'ai.
Un de bonheurs de Vie pour moi est de poser mon regard sur des choses que je trouve belles mais attention, je parle pas de luxe ou autre : un simple saladier en pyrex tout usé, transparent, qui a ete chez ma grand mere, mais avec quelque fruits disposés avec gout au milieu de la table me réjouit l'oeil.

Pour les couteaux, pas facile de trouver ce qui nous va. Sur moi, j'ai un couteau pliant offert par mon mari, qui l'a chiné sur un bric a brac à lame d'acier( je crois) (lautre m'a ete pris pas la douane dans l'eurostar à Londres Evil or Very Mad ) . Pour la maison, on a de la recup de chez nos parents je crois + un service de 12 couteaux de ma maman a manche de corne qui j'utilise pour les moments marquants de notre vie de famille , mais dans l'esprit "symbole" . Pas très minimaliste mais je suis sentimentale pour quelques trucs ( ma mère est morte quand j’étais petite et je n'ai que 3 ou 4 choses d'elle : une cruche barbotine en forme de citrouille, une malle en bois, un foulard en soie )
Je suis intéressée par vos choix de couteaux justement, les nôtres ne nous satisfaisant pas

avatar
Miaou_Sauvage

Age : 61
Localisation : 95
Date d'inscription : 30/09/2007

http://www.miaouzdays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par Cannelle le Lun 4 Fév 2013 - 11:51

@Gunday, je crois que Philo va te gronder là : Op*nel est une marque. Cache les vite! Very Happy

Mais là, c'était juste un exemple. Tu as dans les couteaux de Thiers, toutes marques confondues, des couteaux acier carbone.
En regardant vite fait sur Gogol, je vois que les lames acier carbone sont jugées plus tranchantes, au tranchant plus durable, et plus facile à aiguiser. Mais elles rouillent.
Après, tout le monde n'aiguise pas ses couteaux (il m'a fallu prendre le coup de main, et j'ai eu des ratés au départ!)...


@Miaou Sauvage
je ne suis pas du tout (mais alors du tout!) minimaliste. Je suis plutôt une amasseuse... mais de trucs utiles, surtout anciens. J'ai récupéré par exemple deux torréfacteurs en métal... ça me servira PEUT ETRE un jour, mais surtout je trouve dommage de voir disparaitre totalement des objets qui n'ont plus d'équivalent. Pareil pour la râpe en fonte à manivelle (impossible à nettoyer, donc elle sert pas) ou le lave bouteille à manivelle en cuivre!
Et comme toi,j'ai des trucs (très très peu en fait) qui me viennent de mes parents. (enfin, de mon père, que j'ai perdue jeune, je garde un presse papier, tu vois c'est raisonnable!)

édit admin : la discussion sur les couteau continue ici
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par Invité le Lun 4 Fév 2013 - 18:31

Merci Cannelle! J'approuve à 100% cette vision. Tu es une personne libre Cannelle et ça se voit.

Si j'avais vu une présentation telle que celle-ci dans un site de rencontre, j'aurais tout de suite appliqué! Wink


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par Alizarine le Jeu 14 Fév 2013 - 17:41

Bonjour à vous, moi j'ai adopté les étagères avec montants en briques, et planches. Celà me permets de "réfléchir" (modifier) plus facilement qu' avec un meuble du commerce. J'ai "fait"( le terme me fait rire...) 2 bibliothèques, et des étagères pour ma cuisine. Je peux régler la hauteur en rajoutant une brique, modifier de "désign" ( re-rire) si besoin. Dans ma cuisine j'ai une " céréalothèque" and co avec des boîtes toutes identiques où je mets riz,quinoa, sarrasin,etc ... Je découpe juste l'étiquette que je place dans la boite transparente, si besoin. Pour mes futur travaux dans la cuisine ce sera facile. Je pense peindre les planches de même couleur que le mur, ou couleurs assorties.
J'avais vu cette "bibliothèque" sur une photo d'un écrivain chez lui. C'est stable, mobile, modulable....

Alizarine

Localisation : Limite Morvan
Date d'inscription : 11/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par delphineL le Jeu 14 Fév 2013 - 20:04

Pour la vaisselle, j'ai trouvé un truc super sv : j'ai récupéré la porcelaine de la communion de l'arrière-grand-mère, vééériiiidiiique! 4 générations qu'elle encombre les placards des unes et des autres "pour les grandes occasions". J'ai décidé que les grandes occasions ce sera tous les jours! Cannelle (comme l'oursonne?), je vais aller faire une recherche sur la peinture au fromage blanc, je suis très intriguée.
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et achats : comment on s'en sort dans la société de consommation?

Message par l'essenciel le Mar 29 Oct 2013 - 21:32

j'aime utiliser des objets qui ont un " âme"..
Ils viennent de mes parents, grands parents et arrières grands parents, certains faits à la main, soigneusement préservés du temps, parfois dépareillés mais toujours présents et utiles depuis plus de 100 ans.
J'achète très rarement, je préfère réparer, repriser, transformer..
un vêtement est porté jusqu'à complète usure et cela peut durer plus de 10 ans.
pour les chaussures une paire me sert environ 5 ans.
( j'en ai trois , une pour l'hiver, une pour l'été et une pour les travaux extérieurs )

l'essenciel

Date d'inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum