souffre-douleur et persécution dû à la différence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par wiine le Jeu 21 Fév 2013 - 22:10

Bon, je relance un nouveau sujet sur les mômes...
Ma fille à l'école :
- se fait jeter des groupes de copines
- se fait persécuter par les garçons
- se fait piquer ses stylos préférés
- pleure parfois toute seule dans la cour
- préfère jouer toute seule
- quand je lui demande si elle préférerait changer d'école, s'empresse de me dire oui.
Tout ca dans la cour, à l'étude, et même en classe par son petit voisin de chaise. Qd elle le dit, on se contente de dire à l'autre d'arrêter, et ça recommence 10 minutes plus tard, cool quoi.

Bref, elle n'est pas bien à l'école. Je sais que ça doit tenir de son éducation, au contraire je suppose des autres gamins (la faute à nous, parents rétrogrades et associaux !!). Je ne me vois pas la déscolariser car pour moi le contact aux autres est essentiel et c'est déjà une enfant qui aime la solitude, donc ne pas en rajouter... La changer d'école ne me semble pas non plus une bonne solution. C'est fuir devant le problème, qui peut recommencer.
C'est toujours facile de dire à l'enfant "défends-toi ! te laisse pas faire !", mais pour l'avoir vécu, ce n'est pas évident qd on est enfant d'appliquer ça et ça culpabilise plus qu'autre chose du fait qu'on est incapable d'être méchant et agressif avec les autres. Même si je pars du principe qu'il ne faut pas se laisser marcher sur les pieds dans la vie et que je le lui aie dit, je sais qu'elle en serait incapable vu son âge. Ptet plus tard, ado...
Quand je lui dis de le dire aux maîtresses, elle me dit qu'elles séparent en deux groupes et sans "grondages" des autres. Elle, elle a peur de se faire gronder si elle répond aux autres. Sinon, ces andouilles lui disent d'aller jouer dans son coin...

Je pensais en premier lieu prendre RV avec son maître pour en discuter...
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par Philomenne le Jeu 21 Fév 2013 - 23:35

En te lisant, c'est la question que j'avais envie de te poser. Aller en discuter avec l'enseignant et/ou le directeur de l'école. Ils peuvent faire des choses que tu ne peux pas faire : surveiller pour qu'elle ne se fasse pas embêter, être plus fermes ; y a pas de raison qu'il ne se passe rien si on lui pique ses stylos (le vol est interdit dans notre société), se fasse persécuter, etc. Et l'éducation à la différence, la mise à plat dans la classe, ça peut se faire, il y a des outils pédagogiques pour ça. Il faudrait que tu parviennes à instaurer un dialogue avec l'équipe et à ce que ta fille soit plus en sécurité psychologiquement. L'école ne doit pas être un calvaire.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par Viviane le Ven 22 Fév 2013 - 8:53

j'ai eu le même tour avec mes enfants. Quand ma fille a été frappée et jetée à terre sans que les institutrices ne réagissent, j'ai été voir l'un des garçons responsables, et je lui ai fait honte devant tout le monde (enfants et parents d'élèves). C'est revenu aux oreilles de la directrice, embêtée, qui m'a dit reproché de n'avoir pas agit avec plus de discrétion. je lui répondu que j'avais signalé plusieurs faits sans que cela change quoi que ce soit, et que je ne l'acceptais pas. Puis j'ai inscrit mes enfants au judo, ce qui leur a appris non pas à se battre, mais à se sentir bien dans leur peau, à être assurés. Les enfants sentent quand un autre se sent plus faible, ils en profitent

Viviane

Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par delphineL le Ven 22 Fév 2013 - 10:02

Wiine, je n'ai pas d'enfants mais je crois également que tu dois prendre rv avec l'enseignant en en parlant de façon posée. Ne te laisse pas culpabiliser et ne culpabilise pas l'enseignant. Sois calme, courtoise mais ferme. Deux options : soit vous choisissez ENSEMBLE d'une solution, soit tu as affaire à une personne qui ne se remet pas en question et donc la changer d'école sera à envisager. Il ne s'agit pas d'agir au coup par coup quand ton enfant réclame l'aide de la maîtresse ou du maître mais bien que celui-ci prenne les devants en faisant un sujet du jour, une leçon générale sans que ce soit juste après un "incident". Pourquoi ne pas programmer un sujet un matin en ouvrant la classe : expliquer aux enfants pourquoi on doit accepter les différences, ce que cela nous apporte. Je crois qu'il y a des histoires qui évoquent ça : le vilain petit canard, le petit mouton noir, bref il doit exister des outils pédagogique. De ton côté, pourquoi ne pas proposer à l'enseignant de revaloriser l'image de ton enfant auprès de ses camarades? Elle a peut-être quelque chose qui pourrait les fasciner : un animal de compagnie qu'elle pourrait montrer à la classe, un sport original qu'elle pourrait expliquer, un voyage lointain dont elle pourrait faire un exposé avec un petit jeu à la clef, quelque chose de ludique, un jeu de société que le maître ferait partager à la classe "grâce à" ton enfant. Les enfants adorent les expériences nouvelles et s'amuser. A l'enseignant de faire de ce moment, un moment ludique à attribuer à ton enfant et qui soit quand même pédagogique. Les enfants sont sensibles à la cause animale, ils feraient le nécessaire pour nourrir et consoler un petit rejetté par la portée, il est facile à un enseignant de faire un parallèle avec la cour de récréation après leur avoir raconté une histoire d'un bébé animal rejetté par les autres. Que feriez-vous, si au lieu d'être dans une écurie/niche on était dans la cour de récréation et si au lieu d'un petit cochon/chiot/chat, c'était un camarade qui était repoussé par les autres parce qu'il serait plus petit ou habillé différemment ou qu'il ne parlerait pas comme vous? Chacun propose, l'enseignant note au tableau, puis on classe par ordre d'importance etc...
Bon, je crois que je ferai comme ça, mais comme je n'ai pas d'enfant, je t'accorde que je n'ai aucune expérience continue en la matière. Mais il y a un truc dont je suis sûre, c'est qu'il faut prendre la souffrance de ton enfant très au sérieux. C'est une grande partie de son monde l'école. Imagine endurer ça à ton boulot jour après jour, heure après heure...
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par wiine le Ven 22 Fév 2013 - 12:49

DelphineL, j'en parle d'autant plus en connaissance de cause que j'ai vécu ça pendant 3 ans dans mon enfance, donc je ne le prends pas du tout à la légère. Il s'est avéré que mes parents ont déménagé et que j'ai changé d'école, mais à l'époque ils ne voyaient rien et ce n'est que plus tard, jeune fille, que je leur ai raconté.
On en a discuté avec ma fille pendant deux bonnes heures hier soir, j'en ai ensuite parlé à mon mari qd il est rentré, qui en a lui-même discuté avec elle ce matin... Son maître n'est pas là aujourd'hui, c'est le Directeur de l'école, mais on va prendre rv avec lui. Je vous tiendrai au courant de l'entrevue Smile
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par enjoymama le Ven 22 Fév 2013 - 13:12

Hello Smile
J'ai deux filles de 5 et 7 ans. Pour faire court, nous avons été confrontés à des problèmes similaires à l'école, principalement avec la grande... Et cela entraînait évidemment des reproches à notre égards du genre "pourquoi on fait jamais comme les autres?" etc...

J'ai rencontré les instits... qui sont les premiers à dire que nos enfants sont différents!!!...
J'ai donc choisi de discuter avec ma grande. Nous avons comparé notre vie et celle des autres, à chaque argument utilisé par les autres enfants, je lui montrais que nous, nous fonctionnions autrement mais que du coup, elle, elle en retirait un bénéfice que n'aurait jamais les autres enfants... Elle a continué d'aller dans la même école, la tête haute, ravalant ses larmes et assurant le cachou...

Cette année, des familles nous ressemblant un peu plus ont scolarisé leurs enfants... Les autres parents ont enfin commencé à comprendre que chacun vivait comme il l'entendait, du coup, ils n'interdisaient plus à leur progéniture de jouer avec la mienne...
Pour enfoncer le clou, je me suis investit dans la vie scolaire de mes enfants, sans rien lâcher, en insistant sur la récup, le recyclage, en participant aux activités où les instits ont besoin de parents, en faisant le soutien scolaire, etc... Les camarades des filles sont venus vers moi très naturellement, et les parents ont constaté que derrière mon mode de vie, il y avait du sens et de la réflexion (et en plus, je fais progresser leurs enfants au niveau scolaire!)...

Mon Namoureux a fait un cycle d'initiation au judo à l'ensemble de l'école, mes interventions sur l'écologie, la simplicité et la vie en accord avec la Terre sont arrivées aux oreilles des parents (quand leurs enfants ont remis en cause leur mode de vie!)

Aujourd'hui, les autres parents n'ont pas changé d'attitude avec nous, mais ça on s'en fiche, car leurs enfants eux, ont tout compris Smile... La preuve? ce matin au carnaval, les adultes nous ont reproché le fait que leurs enfants aient préféré fabriquer leur costume en récup, avec mes idées et mon aide, plutôt que d'acheter un truc tout prêt!

Bref, c'est long, long, long... Mais en trouvant le moyen de faire changer le regard des enfants, ça se gère...

(par contre, ce qui est certain, c'est que nous passons aux yeux de tous pour des gens différents avec des idées de l'autre monde...)
avatar
enjoymama

Date d'inscription : 08/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par Philomenne le Ven 22 Fév 2013 - 13:24

Voilà qui me rappelle une autre discussion.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par enjoymama le Ven 22 Fév 2013 - 13:26

ouiiiiiiiiiiiiiiiiii Very Happy
avatar
enjoymama

Date d'inscription : 08/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par wiine le Ven 22 Fév 2013 - 14:02

Pour moi le problème ne vient pas des autres parents, on se dit bonjour ou on s'ignore car on se connaît pas trop...
Ma miss a un seul copain, le petit voisin qu'elle connaît depuis toute petite, mais qui bien sûr préfère jouer avec ses copains à la récré plutôt qu'avec une fille Wink Je précise que ma fille avait une meilleure copine en mater, qui a déménagé à Toulouse, et qu'elle a commencé à connaître des difficultés relationnelles depuis le CP. Elle est aussi la meilleure de sa classe avec 2 autres garçons, adore bouquiner et être tranquille, a horreur du bruit, bref elle n'est pas non plus très ouverte. Ceci dit ça l'a peut-être aussi vaccinée de se faire toujours envoyer dans les roses quand elle veut jouer avec les autres :(
enjoymama c'est super tout ce que tu fais ! Smile Le souci vient principalement de là : nous, parents, ne sommes pas à l'école, et c'est plus aux enseignants d'intervenir. La vie en société se gère par eux...
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par delphineL le Ven 22 Fév 2013 - 14:18

Wiine, loin de moi l'idée que tu ne le prennais pas au sérieux, sinon tu ne t'en préoccuperais pas ainsi. Je suis parfois maladroite dans mes explications.

J'entends parfois des adultes plus préoccupés par le fait qu'on accepte pas le portable en primaire ou par une certaine compétition scolaire que par la souffrance d'un enfant qui se sent mis de côté ou qui vit mal sa scolarité. Je vais régulièrement récupérer un enfant de mon entourage à la sortie de mon ancienne école primaire et certains discours me désolent.
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par enjoymama le Sam 23 Fév 2013 - 8:18

oui, en fait, je suis sûre que le réel problème pour nos enfants, c'est que nous ne sommes pas assez présent dans leur vie scolaire... J'ai réussi à choper les occasions quand elles se présentaient, mais ce n'est pas toujours possible...
Mais en te lisant, je me dis aussi que peut être que le modèle scolaire basique n'est pas adapté à ta puce, et que du coup ça crée un mal être entre elle et les autres qui ne vient peut être pas de son mode de vie, mais plutôt du fait qu'elle a une sacrée maturité!...

Cela pourrait le faire de voir si une école Montessori existe près de chez toi, non? Y as-tu déjà pensé?
avatar
enjoymama

Date d'inscription : 08/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par Basilic le Sam 23 Fév 2013 - 17:35

Wiine : juste pour te dire qu'insister pour que ta fille aille dans cette école malgré qu'elle s'y sente mal est pour moi une erreur... j'ai connu cela enfant et cela m'a gaché une partie de ma scolarité. Je ne pense pas que cela peut préparer à son avenir ( oui, on vit dans un monde dur... autant qu'il le comprenne dès le primaire, bla bla...!!). Elle risque surtout de perdre confiance en elle et ça, c'est beaucoup plus grave.
Il n'y a vraiment pas d'autre école où elle puisse etre inscrite ? Souhaite-t-elle vraiment changer d'école ou ne plus y aller? car sinon, la descolariser le temps qu'elle retrouve ses marques est une solution. Quant à la non-socialisation des enfants descos, c'est un faux prétexte, il existe pleins d'autres façons de se faire des amis de tout age hors du système scolaire ( activités extra-scolaires, rencontres avec d'autres enfants non sco, etc...). et il existe beaucoup de momes extremement seuls au milieu des cours d'école...
Tu habites où ? plutot en ville ou campagne un peu paumée ?
avatar
Basilic

Age : 39
Localisation : Basse-Normandie, Calvados
Date d'inscription : 14/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par delphineL le Sam 23 Fév 2013 - 20:24

Wiine, tu nous donneras des nouvelles, je pense qu'on peut tous être concernés un jour ou l'autre, et puis cela serait sympa de savoir si ça s'arrange pour la petite.
avatar
delphineL

Localisation : SUD OUEST
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par wiine le Dim 24 Fév 2013 - 10:20

en limite campagne-banlieue, on est face aux champs... Dans un village d'environ 2000 habitants en région parisienne.
Elle souhaite changer d'école, avec son meilleur copain (ça je lui ai dit que ce n'était pas possible ^^). La Montessori la plus proche est à environ 1/2 h de chez nous, et la déscolariser n'est pas possible car on travaille tous les deux et on n'a pas les moyens que l'un de nous s'arrête (et pas l'envie non plus !).
Pour l'instant, je lui ai conseillé de prendre un livre de poche pour les récrés et ça passe plutôt bien. Elle a juste fini son livre dans la journée ^^ Juste avant je lui avais acheté une banane où elle pouvait emmener quelques petits jouets pour la récré, et le fait que les autres viennent pour lui demander de jouer avec elle l'énervait car ils étaient très insistants, même ceux qui étaient parfois méchants avec elles, et elle m'expliquait que c'était genre "ch'te prends ch'te jette", et "1/4 d'h t'es ma copine et pas le 1/4 d'h suivant"...
Enfin c'est pas simple quoi. Elle veut avoir un groupe de copines, mais rejettent en bloc les filles qui viennent la voir... J'ai l'impression que les autres l'énervent profondément car elle les considère comme trop lunatiques. Je pense effectivement qu'il y a là aussi une différence de maturité, mais aussi de goûts et de centres d'intérêt qui font qu'elle n'accroche pas du tout avec les autres.
Elle, elle veut juste s'éclater et s'amuser avec les autres, mais elle m'expliquait que parfois des filles venaient la chercher pour jouer genre à chat, et 1/4 d'h après, sans savoir pourquoi, toutes les filles étaient parties et l'avaient plantée là... Le genre de truc qu'elle comprend pas quoi.
On verra ce qu'il ressort de la discussion avec le maître, déjà...
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par La Vachère le Lun 24 Fév 2014 - 11:52

Du coup, ça a donné quoi avec le maître l'an dernier ? cette année ça se passe comment ?
avatar
La Vachère

Age : 30
Date d'inscription : 21/10/2012

http://vachere.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffre-douleur et persécution dû à la différence

Message par wiine le Lun 24 Fév 2014 - 11:58

cette année ça se passe bien, elle n'a pas de groupe précis mais s'entend un peu avec tout le monde. Elle est dans un double niveau donc ça va un peu mieux. ouf !
Smile
enfin, j'ai parfois l'impression qu'elle fait un peu sa princesse aussi : quand je vais la chercher à l'école, tout le monde lui dit bonjour, même des petits qu'elle ne connaît pas... donc bon...  Rolling Eyes 
elle va finir ermite lol
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum