Les "moins pires" taxes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les "moins pires" taxes

Message par Mallollo le Lun 21 Oct 2013 - 14:46

On parle beaucoup d'"impôts" pour le moment (ou tout le temps?). On utilise aussi très souvent le terme d'impôts pour parler concrètement de l'impôt sur le revenu, en oubliant parfois qu'il existe de nombreuses autres taxes, chacune fonctionnant différemment et ayant un poids différent sur les différents acteurs de la société (impôts sur le revenus, sur le capital mobilier, immobilier, successions, tva, etc.)

Les impôts sont-ils selon vous nécessaires, indispensables au fonctionnement de la société? Et surtout, plus difficile (parce que la plupart répondront oui à la première question): quels sont les modes d'imposition qui vous semblent les plus justes, ou les moins injustes?

Mallollo
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par gunday le Lun 21 Oct 2013 - 19:20

La question est à mon sens mal formulé.
La réelle question est en fait, qu'est ce que l'état doit fournir à ses habitants.
Si la réponse est rien, effectivement, l'impôt est inutile.
Si c'est la justice, la sécurité, l'éducation, des transports, et de nombreux autres services, là il faut se poser la question du financement. Donc là oui l'impôt est légitime.

Concernant l'impôt, il y a 2 façons de le concevoir.
Soit proportionnelle au revenu, qui est jugé juste dans les pays à tendance socialiste. l'impôt sur le revenu français se base sur cette idée.
Soit le même taux pour tous, qui est jugé juste dans les pays plutôt libéraux. (genre X% d'impôts, quelques soit le revenus).
Après, nous avons plein d'autres impôts amusants : l'impôt sur la consommation (TVA, TIPP, ...), l'impôt sur la propriété (taxe foncière, ISF, ...), l'impôt sur le lavage de cerveau (redevance audiovisuelle), etx


De mon point de vue, l'impôt sur la propriété me parait difficile à justifier, car c'est une sorte de pied de nez à la notion de propriété, qui est un des préceptes de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen.
Par contre, je trouve que d'autres impôts sont justifiés, tels l'impôt sur le revenus dont la proportionnalité est intéressante.
Par contre (je sais que ça va en faire hurler beaucoup), je pense qu'il devrait y avoir un plancher symbolique, du type 1% des revenus miniums qui va aux impôts.
Je parle bien de symbole, car ça permettrai de dire que tout le monde paye l'impôt, et que seul le montant de l'impôt change!

Pour d'autre, je suis d'accord, mais dans certaines limites.
Par exemple pour les successions, je suis tout à fait pour l’impôt, mais avec un plafond plus élevé : l'imposition démarre à 100k€ maintenant. dans de nombreux endroits, ce n'est pas le prix d'une habitation.
Bien sûr me direz vous, c'est par enfant et par adulte. Sauf que généralement un couple ne meure pas d'un coup, et que toutes les familles ne sont pas nombreuses.
Je préconiserai plutôt un plafond plus élevé mais une progressivité plus importante!

Après je trouve qu'il y a aussi de grosses incohérence. Par exemple les prélèvements sociaux sur les intérêts/dividendes/... me semblent idiots. Sur le travail, ils permettent de cotiser à la sécu & co. Sur les revenus du patrimoine, il ne donne droits à rien. Donc aligner l'imposition de 2 revenus, d'accord, mais à droit égaux, et non pas en fonction de ce que la morale bien pensante indique (en sachant que la morale n'est pas l'égalité)

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par Yoh le Lun 21 Oct 2013 - 21:15

Je ne suis pas du tout (mais alors pas du tout !) spécialisée dans la notion d'impôts, aussi je vais répondre selon mon instinct, désolée...

A quoi servent nos sous ? Oui, bien sûr, on dit: à faire des routes, des hôpitaux, des lois, l'éducation... Êtes-vous satisfait de la façon dont tout cela fonctionne ? Moi, non. On me brandit l'étendard de la solidarité et en fait rien ou presque ne me revient. Solidarité à sens unique, donc.

Nous payons très chers des gens qui se sucrent sur notre dos et refusent de faire revoir leurs salaires mirobolants, qui ne siègent même pas ou jouent au scrabble, lisent ou dorment pendant les séances...
Nous payons beaucoup pour que d'autres aient des droits que nous n'avons pas, pour ceux qui abusent...
Je m'arrête là car la liste est longue.
Ceci pour dire: des impôts, oui, certes, mais si une mère de famille gérait son budget comme nos gouvernements gèrent nos sous, elle aurait depuis longtemps les huissiers sur le dos et toute la famille serait à la rue.

Je suis contre l'impôt sur les mutations. On paie le droit de se loger avec la TH, celui d'être propriétaire avec la TF (il faut quand même souvent, faire un sacré effort pour être propriétaire + la TH), et le droit de mourir en laissant le fruit de ses efforts à ses enfants. Pas juste !
avatar
Yoh

Date d'inscription : 11/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par gunday le Lun 21 Oct 2013 - 23:24

Yoh a écrit:A quoi servent nos sous ? Oui, bien sûr, on dit: à faire des routes, des hôpitaux, des lois, l'éducation... Êtes-vous satisfait de la façon dont tout cela fonctionne ? Moi, non. On me brandit l'étendard de la solidarité et en fait rien ou presque ne me revient. Solidarité à sens unique, donc.
Je dirais attention aux messages médiatiques. Car même si je suis dans un cas similaire, il y a pas mal de choses dont on profite tout les jours sans s'en rendre compte.
Par contre, il y a aussi de l'argent gaspillés de manière, parfois un peu stupide.

Yoh a écrit:Ceci pour dire: des impôts, oui, certes, mais si une mère de famille gérait son budget comme nos gouvernements gèrent nos sous, elle aurait depuis longtemps les huissiers sur le dos et toute la famille serait à la rue.
Je trouve qu'on commence seulement à sortir de l'effet 30 glorieuses. Tout allait bien, on pouvait dépenser à tout va pour améliorer la société. Quand les revenus ont diminués, plutôt que de diminuer la voilure, la France a emprunté. Maintenant l'été est passé, la France (et les français, car un pays n'est qu'un ensemble de personne) a bien chanté, mais l'hiver est à nos portes et il fait un peu frais.

Yoh a écrit:Je suis contre l'impôt sur les mutations. On paie le droit de se loger avec la TH, celui d'être propriétaire avec la TF (il faut quand même souvent, faire un sacré effort pour être propriétaire + la TH), et le droit de mourir en laissant le fruit de ses efforts à ses enfants. Pas juste !
La taxe de mutation (la taxe payé à l'achat d'un bien) ou les taxes sur les succession?

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par Nwenn le Lun 21 Oct 2013 - 23:42

On profite quand même de pas mal de chose; Rien que par exemple : les routes, l'hôpital, l'école.

Un autre exemple : mon traitement remboursé à 100% coûte pas loin de 700€ par mois, à vie. Je n'aurais jamais pu me le payer. Donc tant que tu n'as rien, tu paies, mais quand tu en as besoin, tu es bien content parfois des aides qui viennent des impôt et taxes diverses !
avatar
Nwenn

Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 01/08/2013

http://www.wrenn.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par Yoh le Mar 22 Oct 2013 - 16:20

Pardon Gunday, je parlais de la taxte sur les successions. Tu as bien fait de rétablir.

C'est sûr, j'ai la chance de ne pas avoir à profiter de l'hôpital. J'ai payé des années une mutuelle chère quasiment sans contre-partie, je me soigne par homéopathie et en auto-médication le plus souvent, et en médecines naturelles.
Je ne dis pas que je n'en aurais jamais besoin, mais j'aurais bien payé depuis pour y avoir droit !

Pas d'école puisque pas d'enfant, pas d'alloc non plus ni familiale ni de rentrée ou de je ne sais quoi d'autres. Des routes en mauvais état car plus assez de fonctionnaires pour s'en occuper...

Je ne pense pas être egocentrique, c'est un ras le bol à la longue en voyant les gaspillages. C'est tout.
avatar
Yoh

Date d'inscription : 11/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par Mallollo le Mar 22 Oct 2013 - 17:59

Gunday, si si elle était bien formulée ma question, nanmého Razz 

Moi j'ai beau me creuser la tête, je ne trouve pas la bonne solution avec les cartes qu'on nous met en main... D'abord, je trouve que les impôts sont indispensables et importants pour faire tourner la société. L'état (à différents niveaux même) doit fournir certains services (qui ont déjà été énumérés). Ça c'est dit.
Pour financer ces services, c'est compliqué... au sens littéral je veux dire Laughing je trouve qu'il y a tellement de taxes diverses et variées qu'on ne comprend plus rien. Les plafonds, les exonérations, les trucs et les machins. La moindre de nos actions est sujette à taxation, pas moyen qu'on nous foute la paix, on doit chaque année justifier de pleins d'aspects de notre vie, je trouve ça très invasif. C'est peut-être même ça qui me dérange le plus, tiens...

Si j'étais président
de la République-euh
(tous avec moi pour le refrain Laughing )
sérieusement... je trouve que la TVA est une taxe a priori intelligente. a priori, c'est à dire si elle est appliquée intelligemment, et dans un contexte intelligent.
Le contexte intelligent, ce serait un rééquilibrage des salaires. Un rapport de 1-20 entre le plus gros et le plus petit salaire me semble déjà pas mal, mais j'avoue avoir une préférence pour le 1-10 (avec toujours un système d'impôts sur le revenu proportionnel). Dans ce cadre-là, le poids de la TVA ne serait pas relativement aussi élevé pour les petits revenus qu'il ne l'est maintenant. En fait, je ne trouve pas que la TVA devrait MOINS peser sur l'ensemble des ménages, mais PLUS. Ma foi, si ça peut mettre un frein à la supermégagiga folie consommatrice et mettre de l'argent là où il faut des les caisses... Mais il faudrait aussi revoir les catégories de TVA pour faire en sorte que les vrais biens de base soient nettement moins taxés que les autres (je n'ai jamais compris comment une botte de carottes et un hamburger sous vide pouvaient être considérés à égalité...)

(Je sais, on me dit toujours que je suis une espèce de rêveuse qui n'a aucune idée de la réalité. C'est pas faux, ça se voit, non? Laughing)

Mallollo
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par Panthera Pardhus le Mar 22 Oct 2013 - 18:24

Yoh, le principe d'une mutuelle (une vraie, pas une assurance santé privée), c'est d'être plusieurs à cotiser pour que ceux qui en ont besoin puissent se soigner. Si cette dernière ne te sert pas, il est possible de ne conserver qu'un tarif de base et de renégocier le prix , ce que je fais tous les ans. Me soignant aussi principalement par mes propres moyens, cela fait deux ans que je cotise "pour rien" peut-on dire. Mais je n'oublie pas qu'une hospitalisation coûte très cher, des soins dentaires aussi.
Une mutuelle n'est pas un impôt, on peut choisir d'en avoir ou pas (enfin pour le moment).
Je ne crois pas que la solidarité soit à sens unique, simplement, on ne s'aperçoit pas toujours de ce dont on profite et qui ne tombe pas forcément dans l'escarcelle en espèce sonnantes et trébuchantes.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par Cinderella83 le Mar 22 Oct 2013 - 18:50

je ne me pose pas toutes ces questions car je n'ai jamais eu de mutuelle. je me soigne avec l'homéopathie, la phytothérapie, l'aromathérapie, la lithothérapie selon  ce dont j'ai besoin.
Dans ma jeunesse il n'y avait pas de sécurité sociale, pas de mutuelle et pourtant nous étions bien et mieux soignés que maintenant, car les médecins étaient de vrais praticiens et non des incitateurs à une dépense pharmaceutique de plus en plus importante.
Je me souviens que, ma mère ne voulait jamais avoir à faire à la sécurité sociale, quand celle-ci a été "inventée", elle disait "ça c'est pour les pauvres" et elle était loin d'être riche ! en 1985, un peu avant sa mort elle tenait le même raisonnement. Il est vrai qu'elle aussi se soignait par elle-même et n'allait consulter que si, vraiment, elle ne s'en sortait pas.
maintenant je vois des personnes autour de moi qui passent d'un médecin à un autre, d'un examen à un autre, comme ça, sans en avoir vraiment besoin - et je ne dis pas cela sans savoir - simplement parce qu'elles n'ont rien à payer ! je vous assure que c'est vrai ! incroyable mais vrai !
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par gunday le Mar 22 Oct 2013 - 23:05

@mallollo, effectivement, c'est le fouilli au niveau des taxes et impôts.
Il y en a tellement, qu'on ignore quelle taxe va à quel organisme et pour financer quoi.
La complexité du système fiscal est l'ennemi de l'efficacité et de la compréhension. Et pas de compréhension, pas d'acceptation.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par Alban le Mer 23 Oct 2013 - 15:05

Personnellement je ne voit pas comment on peut concevoir avoir un budget commun avec des millions de personne et que ça ne pose pas de problème.
Surtout quand on ne peut pas fliquer ceux qui gère la caisse.

L'impôt c'est surtout une manière de diriger en favorisant ou non des pratique ou une classe particulière.
La question de l'impôt implique donc de savoir quelles sont nos priorités politiques.
avatar
Alban

Age : 26
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 02/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par Yoh le Mer 23 Oct 2013 - 16:10

C'est sûr Alban. Je vais m'arrêter là car je pourrais donner quelques exemples de l’utilisation des finances publiques et être accusée de mots qui sont maintenant interdits en France car pas politiquement corrects.

Juste un détail, même s'il concerne encore les mutuelles. Dans le public, on paie des impôts sur les cotisations mutualistes.
Dans le privé ce n'est pas le cas il me semble.
(Attention, ce n'est pas pour ouvrir une confrontation public-privé, c'est juste une info). Mais dites-moi juste si je me trompe.
avatar
Yoh

Date d'inscription : 11/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par gunday le Mer 23 Oct 2013 - 22:56

@Yoh, j'ai pas vraiment compris ta question.
Tu pourrais un peu détailler?

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par Yoh le Jeu 24 Oct 2013 - 18:42

Ce n'est pas vraiment une question. Juste une précision pour ce qu'il se passe dans le public.
Je crois que, jusqu'à maintenant, dans le privé, on ne paie pas d'impôts sur les cotisations versées à la mutuelle. Je fais erreur ?
avatar
Yoh

Date d'inscription : 11/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par gunday le Jeu 24 Oct 2013 - 19:58

heu....
Aucune idée.
Vu que je paye une partie directement sur ma feuille de paye, je n'ai pas la décomposition de ce à quoi ça correspond.
Mais il me semble qu'il y avait un truc dans le genre dans une des réforme fiscale. Non?

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par Panthera Pardhus le Jeu 24 Oct 2013 - 20:09

Oui, c'est la prochaine bonne surprise pour les salariés du privé. voir ici entre autres.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par gunday le Jeu 24 Oct 2013 - 20:34

En fait, si je comprends, le problème est que la mutuelle est non imposable?
Donc en gros si on paye par exemple 50€ de mutuelle par mois, il faudra déclarer 600€ de plus annuellement?

Par contre, c'est pas ce qu'on appelle habituellement un avantage en nature?
Si oui, je sais où trouver un max de sous : regarder les belles voitures fournies par les entreprises à la direction (chez nous se sont des eaudi). A 50k€ la voiture, il y a une belle opportunité de taxe, non? Very Happy 

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par Panthera Pardhus le Jeu 24 Oct 2013 - 20:40

Certes mais par rapport à un salarié qui paye sa mutuelle à part, c'est bel et bien un avantage fiscal.
Il faudra déclarer la part payée par le CE.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "moins pires" taxes

Message par gunday le Ven 25 Oct 2013 - 1:21

Effectivement, c'est un avantage (d'où l'expression avantage en nature).
Mais c'est pas le CE, mais l'employeur qui paye! Wink

En fait, les mutuelles ne devaient pas devenir obligatoires ?
A priori si, au 1er janvier 2016, comme indiqué sur cet article par exemple.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum