Base De Données "Marmite Norvégienne"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Base De Données "Marmite Norvégienne"

Message par Cerise le Dim 6 Avr 2014 - 10:45

Ceci est une fiche, condensée depuis les discussions issues de ce fil
où vous pouvez réagir et continuer d'alimenter le sujet de la marmite norvégienne. (Pour participer à l'élaboration collective des fiches c'est par là).
Merci de ne répondre ici que pour apporter des précisions et compléter.



LA MARMITE NORVÉGIENNE

CAISSES A CUIRE :
C'est elieli qui la 1ere a ouvert un sujet sur la Marmite Norvégienne en 2008, époque où personne n'en parlait du tout. Merci à toi elieli !

elieli a écrit:LA MARMITE NORVÉGIENNE A MONTER SOI-MÊME
...Une vieille mécanique qui a fait ses preuves
C’est un caisson de cuisson sans apport d’énergie d’environ 50 cm de côté, avec  lequel vous économisez votre facture d’énergie de 50 à 70 pour cent selon votre plat à cuire. Il vous permet aussi une fois votre plat à l’intérieur de sortir avec vos amies ou vos enfants ; il n’y a aucun risque que votre plat brûle. La cuisson s’opère lentement à l'étouffée, donc il ne faut y mettre que le nécessaire en eau.
C’est écologique et surtout très économique.

elieli a écrit:
Je sais que dans le temps nos grand-mères économisaient l'énergie de cuisson à cause du manque pendant la guerre et alors utilisaient ce principe mais en mettant la casserole sur un matelas et en l'entourant d'étoffes de laine et d'édredon, mais ça marche moins bien qu'un petit coffre en bois qu'on isole sur tout ces côtés avec de la laine de mouton, de la sciure de bois, du papier journal, etc.

elieli a écrit:Voici encore un modèle de marmite norvégienne chez un particulier. C'est au milieu de sa page : http://absolutegreen.blogspot.com/2006/04/la-bote-de-cuisson-sans-nergie.html

phyvette a écrit:Je connais le principe de la marmite norvégienne , et compte bien en fabriquer une le jour ou je trouve la cocotte a la bonne taille .
Une marmite en fonte de 20 cm semble idéale pour ne pas avoir un caisson trop grand , ni trop lourd .En attendant avec une cocotte en fonte plus grande j'applique déjà la cuisson interrompue , avec l'inertie calorique de la fonte on gagne déjà 50% de gaz , contre env.75% (de mémoire) avec la même cocotte + marmite norvégienne.
La fabrication d'un petit coffrage de 30x30 avec 6 faces ne me semble pas très difficile et très vite amorti avec des planches de récup .

phyvette a écrit:
"la cuisson interrompue Smile"
C'est très simple c'est comme avec la marmite Norvégienne, mais sans .
En gros tu interromps la cuisson avant la fin .
Exemple sur une cuisson théorique de 10 Mn.
Avec la marmite Norvégienne tu as une cuisson sur le feu d'un quart-temps 2.5Mn et le solde X2 = 15 Mn en marmite.
En cuisson interrompue tu compte une mi-temps 5Mn et le solde X2 = 10Mn à l'air libre , avec couvercle , mais uniquement avec une cocotte en fonte , grâce à l'inertie thermique la cuisson continue , des pâtes ou n'importe quoi d'autre .

calispera a écrit:J'ai une marmite norvégienne très efficace selon moi : caisse en carton, vieille couverture en laine : je mets la casserole sur un sous-plat en liège dans la couverture qui se trouve dans la caisse. Je borde bien la casserole dans la caisse. Je rabats les 4 pans du couvercle, et je mets un poids dessus pour pas que ça se rouvre ( et que le trou supérieur dans la caisse, quand les 4 pans sont rabattus, soit couvert), et je laisse mijoter pendant 3-4 fois le temps de cuisson.
Je ne l'utilise que pour le riz (que je ne cuis pas souvent je dois bien l'avouer). Cuisson du riz complet sur le feu : 1 heure, et avec la marmite norvégienne : cuisson jusqu'à ébullition, puis marmite pendant 3-4 heures (4 heures c'est trop cuit, 3 heures pas assez, je chipotte encore un peu).

Armor a écrit:Quel est le degré de chaleur des aliments cuits ainsi?
calispera a écrit:Entre 95° C environ, et 40-60 quelques heures plus tard. C'est au pif ce que je dis. Mais disons qu'on met la casserole qui vient d'être à ébullition (ça refroidit assez vite une fois qu'elle quitte la plaque électrique, donc elle doit bien perdre 5°C jusqu'au moment où la caisse est refermée). Et quand je sors le riz de la boîte, il est encore bien chaud, juste prêt pour être mangé.
calispera a écrit:Euh, quand je dis 1/4 du temps de cuisson, je ne pensais pas à la durée sur le gaz. La durée sur le gaz c'est uniquement le temps de faire bouillir. Ensuite, si la cuisson au gaz normale est de 20 minutes, il faut compter environ 1h20 dans la marmite norvégienne. Mon calcul est tout à fait approximatif, et il faut tenter de voir pour chaque type d'aliment cuit de la sorte. Il se peut que ce ne soit que trois fois 20 minutes, ou 5 fois. Ca dépend de l'aliment, de la qualité de la marmitte, etc.
Pour ma part je n'ai jamais essayé qu'avec du riz complet, qui met 1 heure sur le feu, et 3-4 heures dans la marmite.

Anonymous a écrit: Ma marmite n'a pas de roulettes, elle est construite en bois, un assemblage de planches tenues par des tasseaux qui donnent l'impression de roulettes, elle est désormais visible là : www.organic-e-publishing-international.com je m'en sers beaucoup pour terminer la cuisson des aliments et tenir les plats au chaud
édit : le lien exact est http://www.organic-e-publishing-international.com/wp/cuisson/

Anonymous a écrit:La mienne aussi est version bricolo, à dire vrai, c'est un coffre en bois ramassé sur le trottoir un jour d'encombrants, je l'ai bien nettoyé et bourré de vieux draps en flanelle usés, mais auxquels j'étais sentimentalement attachée, je suis bluffée à chaque fois de voir comme ça tient longtemps les plats au chaud, pour les repas à l'avance, je me fais des espèces de grilles : listes d'aliments par semaine, comme ça, je suis sûre de manger varié et donc de m'organiser pour la cuisson, le must : le diable à la marmite norvégienne, avec la cuisine (pièce) toute parfumée avant pendant la cuisson : les pommes de terre au diable, avec un fond d'oignons ou de tomates si c'est la saison, le diable bien frotté à l'ail avant, et une petite branche de thym ou de sarriette en plus, je ne vous raconte pas !!!

Cerise a écrit:Je reviens sur le sujet car chez moi ce système est définitivement adopté :good:je n'ai pas de diable, mais ce que tu dis Bernard confirme qu'il n'y a pas besoin d'une cocotte spécialement en fonte pour que ça fonctionne, il faut juste que ça soit un récipient épais (en inox- j'ai une cocotte minute que je ne pousse pas jusqu'au sifflement-  ou en fonte ou comme là un diable en céramique) et surtout qu'il ferme bien.

toto95 a écrit:
Je voulais vous présenter un bricolage que je viens de réaliser. C'est une marmite norvégienne. Si vous ne connaissez pas le principe, le voici rapidement: c'est une "boite" très isolée qui permet de maintenir au chaud une casserole, une cocotte ou une marmite pour terminer la cuisson d'un plat (donc sans gaz ou électricité).
La particularité de celle que j'ai fabriquée est que je l'ai intégrée à ma cuisine. Donc pas d'objet supplémentaire. Et j'ai du vider un meuble haut, c'est toujours bien pour le désencombrement (d'une pierre deux coups).

J'ai donc récupéré de l'isolant (ici du polystyrène extrudé, c'est bof-bof au niveau écolo, mais j'avais pas trop de place), un réflecteur (c'est ce qu'on mets derrière les radiateurs par exemple). Un cutter, une règle et un tout petit peu de double-face (4 euros de matos en tout). Une heure plus tard, voilà le résultat:



ça marche super bien. Je m'en sers aussi de yaourtière.
(---)Je ne bourre pas la place vide autour de la cocotte, ça marche déjà très bien car la boite est très étanche.

Mélodie a écrit:J'ai bricolé une marmite norvégienne avec un petit carton dans un grand, et bourrage de vieux tissus (chaussettes trouées, vieille couverture, vieille chemise de nuit déchirée, etc) entre les 2 + un couvercle selon le même principe, carton + isolation en tissu / laine et un poids pour le tenir bien fermé. C'est génial sauf que ça prend une place folle, vu la manière dont je l'ai faite. J'envisage de bricoler un système modulable qui tiendrait dans le four, avec des plaques isolantes (carton + tissus, ou bois / isorel + tissus) "emboîtables", c'est pas le bon terme mais je ne trouve pas mieux - c-à-d que selon la taille du récipient utilisé, je rajouterais ou j'enlèverais des plaques pour adapter la taille de la marmite et optimiser son efficacité.
Et un avantage trèèèèès appréciable, que je ne crois pas avoir vu dans ce fil : en été, ça évite de surchauffer la cuisine quand on fait cuire quelque chose !

Panthera Pardhus a écrit:J'ai également fait la mienne dans un carton assez épais. A l'intérieur, du plastique bulle avec une face aluminium (récupérée au boulot, c'est une chute d'isolant pour les containers), un plaid en piqué de coton pour envelopper la casserole, et un autre petit plaid par-dessus avant de refermer le carton. Et ça marche très bien!
Je ne sais pas si ça serait efficace (les scientifiques du forum auront sûrement la réponse  Very Happy ), mais si tu veux gagner de la place, pourquoi ne pas utiliser une couverture de survie à l'intérieur du petit carton? Ca te permettrait d'éliminer le grand.

Cannelle a écrit:Ma marmite norvégienne est faite dans... un ancien "frigo" : les espèces des meubles glacières en bois, ça date des années 1920 environ. C'est en bois super épais pour être bien isolé, il y a une porte devant et une trappe au dessus pour mettre un pain de glace dans un bac en zinc (que je n'ai pas, j'ai récupéré le "meuble" sans).
L'avantage: c'est déjà tout isolé. J'ai juste refait une niche à l'intérieur, un peu isolée tout de même, pour faire la marmite proprement dite. Le reste de l'espace à d'autres usages (voir ci dessous!)
L'inconvénient : ça prend de la place. Mais comme ça sert aussi de yaourtière, de fromagère, d'endroit idéal pour faire monter la pâte à pain... on lui pardonne d'être encombrant!
(à la réflexion, ça devrait même pouvoir servir de couveuse  Very Happy )

Cerise a écrit:
une marmite-coffre c'est pratique mais si l'on est maladroit on peut se brûler aussi. J'utilise deux cocottes-minutes, ça ferme trop bien et déjà on ne risque pas de se brûler à cause d'un couvercle mal fermé ( ce qui peut être le cas avec certaines cocottes en fonte)

Cannelle a écrit:
Caisse en bois, coffre à jouet, carton très solide, petit meuble (petit confiturier, meuble hifi, meuble de salle de bain, bac à linge sale...)... y'a plein de trucs à récupérer chez Emmaüs ou dans un troc ou vide grenier que l'on peut recycler en marmite norvégienne! J'avais hésité entre tout ça avant de tomber sur LA glacière!
Faut juste se mettre à l’affût en ayant les dimensions de la cocotte la plus grande que l'on compte utiliser. Tu vas trouver!
Pour l'isoler, toujours récup: polystyrène ou chute d'isolant (faut demander aux gens qui font des travaux, il t'en faut si peux), chiffons, paille, laine, papier chiffonné...
(Faut juste essayer de faire un bricolage pas trop moche, parce que je suis sure que tu vas être séduite et après, si un horrible (mais utile) machin traîne dans ta cuisine, tu vas nous maudire  Very Happy )

alain corrigible a écrit:Et avec une grande glacière du commerce,(genre, celles qu'on emmène en vacance )ça devrait le faire aussi, hum... aux prochains encombrants, je fais le tour du village pour me trouver ça, ou une caisse en bois.
Mince, j'avais complètement oublié, ( à ma grande honte ) que mon père m'en avait expliqué le principe quand j'étais gosse,
à l'époque on s'était pas embêté, une poubelle (neuve et propre), des boules de papier journal mouillés et compactés dans la poubelle avec la cocotte entrée en force au milieu,
avantage, une fois toute l'humidité des boulettes évaporée, la forme de la cocotte restait en creux et n'attendait plus que la prochaine utilisation.
Techniques de la guerre

Cannelle a écrit:
Ca me parait très chouette l'isolant sur mesure... mais il ne faut pas trop compacter le papier, pour avoir une meilleure isolation, faut emprisonner de l'air...

toto95 a écrit:J'ai fait un post sur mon blog, sur la marmite que j'ai réalisée encastrée. ça m'a permit à l'époque de profiter du désencombrement et donc des placards qui se vident.
Je voulais faire l'isolant en carton (plusieurs épaisseurs, genre 5 cm de chaque coté), mais il n'y avait pas la place. Donc j'y ai mis du polystyrène extrudé qui est pas très écolo mais très performant comme isolant. J'y ai mis aussi du réflecteur et je pense que c'est très important pour que la marmite fonctionne bien.
http://lafamillecreative.blogspot.com/2012/01/une-marmitte-norvegienne-encastree.html
ça me parait génial l'isolant sur mesure en papier. Seul inconvénient, ça ne marche que pour un contenant. Mais j'imagine que le papier doit super bien isoler et c'est entièrement récup'.

Skyclem a écrit:Chez moi, la marmite norvégienne est dans le coffre qui nous sert de table basse. Il s'ouvre par le dessus, avec une trappe à chaque bout. à l'intérieur il n'est pas séparé en deux.
Un côté sert de "fourre-tout" notamment accessoires de consoles de jeux, et l'autre... de marmite norvégienne !
Pour le moment, le concept est en pause car n'ayant qu'une marmite sans couvercle adapté, l'humidité s'échappe beaucoup et cela fait gonfler le bois. j'attends de trouver une cocotte qui ferme hermétiquement
Comme isolant, j'ai mis du polystyrène (assez fin, 7mm je dirais) de récup' sur les côtés (mal coupé, donc pas très bien adapté), et au fond du coffre, de vieux draps pliés. Et pour combler les trous, une couverture autour de la cocotte.
j'aime bien l'idée du papier journal, mais dans mon cas, il manque un côté à la marmite, car le coffre n'est pas séparé en deux ! donc je ne vois pas trop comment faire...

Mandurah a écrit: et si on met sa marmite directement dans le four (éteint bien sûr) après le coup d'ébullition, ça ne suffit pas ? ou du moins, ça ne peut pas avoir un peu le même effet ? après tout on pourrait supposer que les fours soient un minimum isolés, et puis ça évite d'avoir un accessoire en PLUS dans sa cuisine...

Cerise a écrit:
C'est tout à fait faisable dans un four bien sûr. Par contre je te conseille d'emmitoufler la cocotte dans un vieux pull ou un pan de couverture  +éventuellement quelque chose de réfléchissant ( pare-soleil alu, couverture de survie...)

fée Coquillette a écrit:Je me demandais (à propos du four comme marmite norvégienne) si on pouvait utiliser une pierre à pizza ? (---)C'est une pierre qui emmagasine la chaleur et la restitue doucement. Et je me demandais si cela pouvait suffire, mon four et la pierre en substitution de la marmite norvégienne ?

Cerise a écrit:OK, mais ça suppose que le four ait été allumé avant, tu cherches plus à récupérer la chaleur d'un four qui vient d'être éteint c'est ça ? ça peut être utile pour garder un plat au chaud quelque temps, c'est à tester, ça va aussi dépendre des modèles de fours, certains sont mieux isolés que d'autres...
Pour l'usage d'un four en "caisse norvégienne", personnellement je ne l'envisage qu'éteint. On pose dans le four éteint une cocotte fermée dans laquelle a été démarrée la cuisson d'un plat, on bourre le four de lainages ou autres isolants, on referme. Selon le type de four ça suffit pour que le plat continue à cuire une heure ou deux. J'ai testé avec le mien, ça ne vaut pas un bonne caisse en carton ou polystyrène (je vous rassure les parois sont isolées, le plat n'est pas en contact avec)+ de l'isolant (la marmite norvégienne de base en fait).
Je ne rejette pas l'idée de cette pierre à pizza mais il faudrait déjà avoir bien l'habitude de se servir d'une marmite norvégienne classique pour pouvoir combiner les deux.

Cerise a écrit:Pour les questions de place voir ici (la doudoune ou le placard en particulier Wink)

Skyclem a écrit:chez moi, je l'avais faite dans le coffre en bois qui nous sert de table basse. Super pratique !
sauf que la vapeur qui se dégageait risquant d'abîmer le bois à long terme, nous avons arrêté ce procédé (nous n'avons pas de casserole qui ferme hermétiquement)
mais je compte bien recommencer dans une caisse de rangement sous peu, je vous montrerai ça, je pense que cette fois y'aura pas de danger pour l'humidité !
(---) chez moi, le bois gonfle car je n'ai aucune casserole avec un couvercle hermétique ! c'est pour ça ! si tu as une cocotte minute il ne devrait y avoir aucun souci.
(---)
Je prépare le matériel. Une caisse de rangements à roulette, des vieux tissus divers. Je les plie et replie pour plus d'épaisseur, je veille à ce que tous les côtés soient bien comblés. J'ai mis un peu de polystyrène de récup' sur deux côtés.


La soupe est à chauffer ! c'est un autocuiseur. Le seul contenant assez pratique pour le mettre en marmite norvégienne. Le couvercle n'est pas vraiment hermétique mais pas grave !
et puis j'ai bouché le trou pour la vapeur avec un bout de tissu.


ça bouille ! hop, on débranche l'autocuiseur, on met la marmite dans la marmite, on referme et on appuie bien partout... j'ai mis par dessus une ex-assise de chaise en bois, qui permet de mettre un poids. Et je range le tout, regardez : ça prend pas d'place !



Cerise a écrit:
Yoh a écrit:Merci Hic d'avoir fait remonter ce post très intéressant.
Un point m'étonne sérieusement: il y a beaucoup de tissus, journaux et même le polystyrène extrudé qui ne supportent pas des températures de 100°.
Vous n'avez jamais eu des problèmes ? Il reste aussi celui des gaz toxiques produits par ces matériaux qui ne sont pas faits pour chauffer. A part peut-être la laine et le coton mais ils comportent des teintures qui ne sont plus naturelles mais chimiques.
Il semble que la laine de roche aluminisée soit un matériau qui supporte des bonnes températures. Elle existe en plaques souples pas chères. Si j'en trouve, je vous le dirais.

Yoh : Il ne faut pas mettre le récipient bouillant directement en contact avec des matières comme le polystyrène ou le plastique, le minimum est de le poser sur un dessous de plat en bois et de l'entourer de tissu (laine...) ou de morceaux de couverture. Si le récipient est muni d'un bon couvercle qui se ferme super bien comme dans les cocottes-minute, c'est mieux. Je n'ai jamais eu de problème. Mais il est vrai qu'une étude sur la résistance des matériaux à la chaleur serait la bienvenue, il faudrait peut-être voir du côté des MN professionnelles ?

Hic a écrit:
Cinderella83 a écrit:Je me sers tout le temps de ma bouilloire pour faire chauffer l'eau cela va plus vite que sur le gaz, mais faire cuire quelque chose dedans, je n'oserais pas, ce ne serait pas pratique non plus avec la résistance.
Salut Cinderella83
cuire? dans une bouilloir isotherme?
Cela revient à mettre des légumes ou une mini-poule au pot dans de l'eau chaude à 100°C,
et attendre 1 ou 2h sans chauffer, la bouilloir étant isotherme,
( ça va cuire entre 100° et 90°, pendant plus d'une heure, sans que la résistance fonctionne)
ça ne peut pas brûler!
Faut pas oublier de secouer la mini-poule au pot à cause du riz!
ou la choucroute régime au jambonneau (jarret) , la nuit dans du vin blanc
Il serait pratique que la résistance d'une ""marmite norvégienne électrique"" soit plate et au fond  de la cuve avec une grande ouverture par le dessus de celle-çi.

Shocked scratch Cuisiner dans une bouilloire isotherme ? ça ne me serait pas venu à l'esprit, j'ignorais qu'il y avait des modèles qui s'y prêtent mais elles ne sont pas très grandes, ça m'a l'air tordu comme idée, j'aurais bien aimé avoir plus de détails...

Alban a écrit:Faire chauffer les centrales nucléaire pour faire tourner des turbines pour faire de l'electricité pour faire chauffer une casserole ! faire compliquer quand on peut faire simple !
Reste que chez moi le gaz est interdit et que la bouilloire est incontournable pour toutes les boissons chaude ou pour faire chauffer l'eau des pâtes.
les plaques électriques c'est pas le plus pratique mais je réfléchi à faire une marmite norvégienne qui s'adapte tout pile sur le système fait tout + plaque electrique. Le moins étant que le dessous ne serait donc pas isolé :(
Alban, ce que tu recherches existe depuis la fin du XIXe : peut-être pourrais-tu envisager d'habiller intérieurement un bidon qui se poserait pile poil sur ton fait-tout (sans que la base crame à cause de la plaque électrique qui met un certain temps à refroidir)? J'ai testé (mais hors du feu, sur un dessous de plat en bois) le bonnet de cocotte en tissu ou en tricot, ça n'est pas très performant mais ça fonctionne 1 heure ou deux, ce qui suffit à cuire la plupart des plats.

Cerise a écrit:
gunday a écrit:Est ce que dans un sens, il ne serais pas intéressant de faire une isolation entre 2 parois? afin d'avoir une parois qui résiste à la chaleur et l'isolant qui est protégé du contact direct. (un peu sur le principe de l'isolation d'une maison)
Oui, c'est ce qui est préconisé, avec même un revêtement qui fasse réflecteur, mais ça suppose d'avoir par exemple des plaques d'inox aux dimensions. Ce que je regrette dans l'image qu'on se fait de la MN c'est qu'il faille absolument une super caisse pour tester, alors qu'on peut très bien expérimenter avec trois fois rien. Je pars du principe que tout le monde n'est pas bricoleur ni forcément équipé Wink

Cerise a écrit:(...)  j'ai envie de réaliser un livret virtuel gratuit (pdf feuilletable) avec des photos de Marmites Norvégiennes qui servent régulièrement. Peu importe leur esthétique, l'important c'est qu'elles soient utilisées. (---)
édit 26/12: voilà, le pdf est en ligne : voir ici

La Vachère a écrit:
En rangeant un truc, je suis tombée nez à nez avec une vieille glacière en dur :
le couvercle est bizarre parce qu'elle avait ramolli à cause du soleil (dans la voiture ? je sais plus. Je me rappelle juste qu'elle était très chargée, et qu'elle a pris une drôle de forme quand j'ai attrapé la poignée et l'ai soulevé... mais le caisson est intact).
Est-ce que ça pourrait aller ?

Panthera Pardhus a écrit:
Ca devrait puisque c'est le système adopté par Dorigord
http://www.calameo.com/read/00303825263dfde3d0626

Cannelle a écrit:Pour me concentrer sur ce qui me semble intéressant, la MN, c'est justement un exemple idéal de l'esprit SV 'selon moi) : opportunisme et débrouille.
Sur le blog de Cerise on voit des marmites norvégienne en carton, dans des seaux, des paniers, des caisses en bois, des meubles; des poubelles. Avec des couettes ou une doudoune, du papier ou de la sciure comme isolant.

S'il faut "fabriquer" dans les règles de l'art une MN, en achetant des belles planches en bois,des super clous en inox et une charnière pour le couvercle... pour moi c'est plus de la SV, c'est se faire plaisir (ou du snobisme)

Décomplexez la MN! Libérez la MN! Elle est aussi efficace en récup, même moche et bancale. Na!
Ma première était faite dans une ancien meuble réfrigérant en bois (ancètre du frigo), récupéré, parce que super isolé.
Depuis, ce meuble est devenu un meuble de stockage anti-souris (7 cm de bois avant d'arriver au doublage en métal, elle peuvent ronger). Et la MN est dans une caisse, avec rembourrage en papier + chiffons +  du carton pour délimiter la place de la casserole (avec un dessous de plat dans le fond), un oreiller par dessus, et je ferme avec une planche de récup (et le chat s'installe par dessus. Ce n'est pas indispensable, n'allez pas dire que vous n'avez pas de chat  Laughing ).
Temps de fabrication : 5 minutes en trainant les pieds.
Efficacité : au top.

Donc, ça vaut le coup de tester
Après, si on a envie d'un beau truc, qu'on a le matos et qu'on est doué en bricolage, pourquoi pas. Mais ça marchera pas mieux.

à suivre !

Autour de la MN  :


Astuces, retours d'expériences :

Cerise a écrit: penser à anticiper le plat un peu ou beaucoup avant scratch
par ex. si l'on s'absente le matin et qu'on ne rentre que le soir, si l'on arrive à consacrer ne serait-ce que 5 mn à lancer un plat ( simple pour commencer : genre une céréale et de l'eau dans une cocotte qui ferme bien, voire une cocotte-minute sans sifflet) d'attendre l'ébullition plus encore une ou 2 mn si l'on veut, puis à mettre la cocotte bien fermée et emmitouflée dans un caisson bien isolé, c'est gagné : quand on revient, on est sûr d'avoir au moins un plat ( ou une base de plat ) de prêt.
il suffira de le faire réchauffer un peu et c'est tout.
édit : réchauffer ça n'est pas assez, la prudence veut qu'on refasse bouillir quelques minutes.

Juaym a écrit:
Je suis très intéressé par ce genre d'initiative mais j'ai un problème:
Nous cuisons tous nos légumes à la vapeur...

Etant donné que l'eau doit-être en ébullition pour émettre de la vapeur, j'imagine donc que la marmite norvégienne n'est pas appropriée?!
Dans ce cas, est-il peut-être possible d'envisager une alternative? Mon coloc imagine une marmite norvégienne avec un fond adapté, se disant qu'avec la chaleur gardé par le caisson, une simple bougie en dessous suffirait à porter l'eau à ébullition... Bon on s'éloigne du négawatt mais on est quand même loin de la consommation d'énergie de base. Quel est votre avis?

Cerise a écrit: il y aurait une alternative avec une marguerite
ou un panier vapeur du type de ceux qu'on trouve ( ait ?je ne sais pas si ça se fait toujours) dans les cocottes minutes. tu lances la cuisson et au bout de 5 min tu places le tout dans la marmite.
L'idée de la bougie dans le caisson n'est pas nouvelle (j'en ai lu des exemples dans de vieilles publications, ou c'était plutôt un fer chauffé au rouge je ne sais plus) mais ça me semble très dangereux et est-ce que ça en vaudrait la peine pour une cuisson à la vapeur qui est quand même très rapide ? la marmite est plus adaptée à ce qui mijote...
Quand je cuis à la vapeur, je fais bouillir l'eau, je laisse 10 minutes et je coupe le gaz, c'est en général cuit au moins al dente 5-10 min après selon ce que c'est.

Juaym a écrit:Je ferais donc une marmite pour le peu que je dois laisser mijoter et j'essayerai la technique de couper le gaz après 10min, on avait l'habitude de laisser le gaz jusqu'au bout... Merci ;-)

Cannelle a écrit:
Juste pour compléter ce que je disais au sujet de ma marmite norvégienne, je me rends compte que je l'utilise énormément sans même m'en rendre compte parce que c'est devenu un réflexe!
- pour cuire bien sûr
- pour tenir au chaud le repas lorsque l'on attend un retardataire (les parents d'ados comprendront :-)  ou lorsque pour des raisons pratique c'est mieux de le faire à l'avance
- pour faire lever la pâte (pain, brioche...)
- pour faire les yaourts, le fromage
- en hiver, j'y mets souvent la théière ou la cafetière pour ne pas que ça refroidisse trop vite (il faut dire que ma maison est très froide. Dans une maison chauffée, c'est peut être pas utile, j'ai perdu l'habitude!...)
- pour faire refroidir les savons le plus doucement possible lorsque je fais une "tournée" de savons
- pour garder au chaud les trucs qui doivent infuser (en ce moment par exemple, y'a le jus de gingembre qui se prépare dans la marmite... à côté de la pâte à brioche!)

En fait, la marmite norvégienne est indispensable quand on a pas de micro-onde pour réchauffer un plat qui a refroidi!

Un dernier point: j'adore ma marmite faite dans une glacière, mais je me demande si une marmite "coffre" n'est pas plus pratique pour mettre une cocotte chaude sans se brûler!

Bib a écrit:C'est une super idée, cette marmite norvégienne, mais il faut être conscient des risques sanitaires d'une nourriture qui reste tiède longtemps.
Voici un bon résumé trouvé ICI
(post du 15 octobre 2008)
la phase "dangereuse" pour un plat cuisiné (multiplication des pathogènes et risque d'intoxication qui en découle) se trouve entre 63° et 10° (température du produit à cœur), donc dans la fonction habituellement qualifiée de "maintien au chaud". Le danger augmente exponentiellement avec la durée. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le site sur la version africaine de la cocotte dit de faire bouillir à nouveau avant de consommer pour "pasteuriser" à nouveau la gamelle   (pour info: ébullition maintenue 4mn).  

Cerise a écrit:Merci Bib, C'est important de préciser. J'ai fait des tests avec un thermomètre spécial qui mesure la température à l'intérieur de la cocotte.  ex : plat mis en marmite norv. à 9h30 : 97°C ( je ne suis pas au niveau de la mer) au repas à 12h30 : 80°C.
On ne risque rien à laisser 2 heures ( enfin disons un peu plus selon le récipient, j'utilise une cocotte minute qui garde très bien la chaleur) une cocotte fermée et bouillante dans une marmite norvégienne bien isolée.
Comme personne n'a vraiment la même marmite norvégienne (qui peut être un simple panier) ni le même récipient, on atteindra plus ou moins vite ces fameuses températures critiques. Par contre, il est très imprudent de laisser un plat une journée en marmite norvégienne. De toute façon, à la sortie le plat sera froid. Par prudence toujours refaire bouillir dès que ça a attendu plus de 2 heures. (personnellement, je ne le fais pas si c'est suffisamment chaud, jamais eu de problèmes, mais à chacun de voir).

Bib a écrit:il faut aussi dire que si le plat a bouilli avant et que la casserole est bien fermée, la pluspart des germes sont déjà détruits.

Cerise a écrit:Bonjour,  je viens de mettre en ligne (en lecture seule) un très large extrait de mon dernier livre... La Marmite Norvégienne Wink
(Plus d'infos sur mon blog)
Extrait du livre à feuilleter  ici

Cerise a écrit:
tuttle a écrit:Hello !
Nous venons de monter une asso avec ma compagne à propos de la marmite norvégienne (entre autre)... nous mettrons des recettes dans quelques temps (des nouvelles, pas celles que l'on trouve partout sur le net). Le blog a été refait entièrement, depuis peu. http://lafabriqueamarmites.wordpress.com/
La bise !
J'avais vu ça, elles sont très belles vos MN. goodVous avez la chance d'avoir des commentaires, ça serait sympa d'y répondre J'ai hâte de voir vos recettes !
Au passage, sur quelles études vous basez-vous pour affirmer
La qualité nutritive et gustative des aliments est conservée grâce à une cuisson "basse" température. Les légumes sont cuits mais restent fermes. Les nutriments et vitamines sont conservés.
? On ne peut pas parler de basse température avec la MN car il faut passer par l'ébullition, c'est plutôt de la cuisson "décroissante" ;)Les aliments sont effectivement goûteux mais comment être certain que les vitamines et nutriments sont conservés ? scratch
(édit :jamais eu de réponse...)

Pour le gaz (j'ai une gazinière) l'emploi régulier de la MN a bien espacé l'achat des bouteilles. Je n'ai pas noté mais c'est flagrant.
L'été, il y a la concurrence du crû (salades etc.) et du cuiseur solaire. L'hiver on  cuisine pas mal sur le poêle. A l'usage là où chez moi on apprécie le plus la MN c'est quand on s'absente et qu'on trouve le repas tout prêt en arrivant. Bien sûr il faut s'y consacrer quelques minutes avant de partir mais à chaque fois je suis ravie du résultat Smile

calispera a écrit:
La casserole à pression (cocotte minute pour les Français), consiste à permettre de cuire à l'eau à une température supérieure à 100°C. C'est, au niveau nutritionnel plutôt déconseillé, un peu comme pour les fritures. Moins l'aliment est cuit, et à plus basse température il est cuit, mieux il conserve ses qualités nutritives. C'est la raison pour laquelle la cuisson à la vapeur est préconisée assez souvent. Car cuire à la vapeur, c'est cuire en dessous de 100°, alors que cuire à l'eau (bouillante) consiste à cuire à 100°. De plus, plein d'éléments partent dans l'eau de cuisson, ce que la cuisson à la vapeur évite.
Cela dit, vu le temps mis à la cuisson dans la marmite norvégienne, j'ignore ce qu'il en est des qualités nutritives. Car si la température est inférieure à 100°, le temps de cuisson est multiplié par 4 environ, ce qui est également destructeurs de plein de choses dans les aliments. Mais je ne suis pas nutritionniste, ni médecin, juste j'explique à partir de ce que j'ai lu et qu'on m'a dit.

Cinderella83 a écrit:A partir de 40° (eh oui c'est peu !) certains nutriments et surtout vitamines perdent leurs propriétés, à 100° il ne reste plus grand chose, aussi si on passe par l'ébullition on a perdu beaucoup de tout ça. Alors il y a un moyen de les remplacer : ajouter systématiquement des herbes fraîches, surtout une bonne dose de persil, et manger au même repas des graines germées. Comme cela le mal est réparé  Mr Green

Cannelle a écrit:
Ce qui est dommage c'est que la MN, c'est typiquement le genre de truc qui devient un réflexe quand tu l'as essayé, tant ça change la vie. Si les gens qui la critiquent pouvaient au moins l'essayer, ils verraient à quel point c'est simple et pratique.
J'ai eu mes enfants 10 jours à la maison, sans jamais savoir à quelle heure on mangerait parce qu'ils ont des rythmes différents, avaient pas mal de choses à faire : encore une fois, avoir le repas dans la MN, prêt à consommer, tout chaud, alors que je l'ai préparé le matin pour être tranquille... quel confort!

En fait, la MN, c'est l'exact opposé du four à micro-ondes. Prévoir et laisser cuire doucement plutôt que faire au dernier moment et malmener (j'allais dire dénaturer... excessif peut être?) les aliments...
Je n'ai plus de micro-ondes depuis 12 ans, j'ai choisi mon camp! :-)
(...)
Donc, je vais au moins te soutenir et témoigner que si, la MN, c'est LA vraie bonne idée
(et peut être plus encore quand on est végétarien? c'est tellement pratique pour les plats de légumes ou légumineuses... Après c'est juste une supposition puisque je n'ai jamais cuit de viande !Mr Green )

minilolly a écrit:Des moyens, du temps et des talents en travail manuel?

Le temps, tu en gagnes en cuisinant à la MN, puisque tu n'as plus à y revenir, une fois "enfourné" et que tu peux vaquer à autre chose l'esprit tranquille, ton plat ne sèche pas, ne brûle pas...

Quand au talent.. nul besoin de bricoler pour débuter en MN, une couette, un édredon, un couverture, suffisent  (et ne me dis pas que tu n'as pas ça chez toi  ou qu'il faut du temps pour l'utiliser Wink ) . Et par la suite, si tu veux une MN fixe, une poubelle, une vieille caisse, n'importe quoi peut faire l'affaire.

Ce n 'est pas non plus une question de moyens, tu peux en improviser une avec n'importe quoi qui se trouve déjà chez toi.

Pour ma part il y a longtemps qu'elle est adoptée au quotidien, j'en suis même à ma deuxième "en dur", la première s'étant avérée trop encombrante pour mon micro-cellier.

Philomenne a écrit:Je plussoie Lolly. Ma première MN, c'était un vieux carton d'ordinateur rempli avec un fond de journaux froissés et des vieux coussins de récupération. Coût : zéro euro. Talent de bricolage nécessaire : aucun. Temps gagné grâce à elle : plein. Argent gagné grâce à elle : difficile à dire mais vu l'allongement de la durée de vie de la bouteille de gaz depuis que je m'en sers régulièrement, ça doit commencer à chiffrer.
Non, vraiment, aucun des arguments "temps-talent de bricolage-argent" ne tient face à la force d'inertie qui fait qu'on n'utilise pas la MN. Surtout que pour les aspects "temps-argent", elle apporte un plus.
Non ça ne prendra pas feu !
Philomenne a écrit:Il est impossible que la casserole qu'on place dans la MN mette le feu au carton, au papier ou encore moins à un coussin. Parce qu'en tout état de cause, elle ne dépasse guère 100° et pour faire enflammer papier ou tissu, il en faut plus de 300. Si c'était risqué, j'aurais mis le feu chez moi depuis longtemps...! Donc tu peux y aller, ça ne risque rien.
Pour ce qui est de la place, chez moi c'est tout petit, j'ai trouvé un coin dans mon salon. Il y a même des gens qui font une MN dans un pouf (zéro place).
Quant à la casserole, il faut arrêter de dire qu'il faut une casserole spéciale parce que c'est archi faux. N'importe quelle casserole convient.

Panthera Pardhus a écrit:En utilisant des matériaux naturels comme l'osier, le carton, la sciure, le foin, la laine et des tissus de récup, donc lavés et relavés, il n'y a pas de risque d'ajouter des polluants, d'autant que le récipient contenant la nourriture est fermé par un couvercle.
La MN ne chauffe pas, elle conserve la chaleur, c'est différent.

RECETTES

Skyclem a écrit:
ce soir, je fais un bouillon de poisson en prévision de mon repas de noel (saumon à l'aneth). C'est un plat tout indiqué pour une cuisson longue et douce dans un ustensile totalement simplicité volontaire Very Happy
Donc j'ai préparé : un "collier" de poisson (morceaux de poisson blanc avec arêtes, peu cher chez le poissonnier), du vert de poireau, une branche de céleri, deux carottes, 3 oignons hachés et une échalote, du gros sel, du poivre... 2L d'eau...
on porte a ébullition puis hop ! dans la caisse isolée ! demain matin = bouillon de poisson prêt à l'emploi Smile

Panthera Pardhus a écrit: Tiens, ici c'était quinoa et pois chiches dans le bouillon du poulet cuit ce matin à la MN (et rebouillu avant le plongeon du quinoa,)

Cerise a écrit:
En cherchant de nouvelles références pour mon blog, je suis tombée sur ce lien : il y a des idées de recettes visiblement expérimentées.
C'est vrai que la marmite norvégienne est l'ustensile de cuisine SV par excellence  Very Happy  

toto95 a écrit:Pour faire mes yaourts, je mets un pichet avec du lait et un yaourt et de l'eau chaude (du robinet) dans la cocotte en début d'après-midi et le lendemain matin, l'eau est encore tiède (et le yaourt est prêt).

(recette très discutable)

Miaou_Sauvage a écrit:
Dans l'ancien temps ( celui de mon arrière grand mère) on mettait les yaourts et les choses à fermenter ou à lever sous un édredon de plume.Une façon dans les maison froide d'avoir un endroit chaud sans chauffer.

Skyclem a écrit:En ce moment, la marmite norvégienne me sert 1 fois par semaine, je suis fan...
bouillon de légumes, soupe de pois cassés (là j'ai dû m'y prendre à deux fois car les pois cassés n'avaient pas bien cuit), et désormais... yahourt maison !! trop fière ...
avec un thermomètre à alcool, du lait cru de la ferme et un ptit pot de ferments à yaourt. Le résultat est tip taupe !
La prochaine tournée j'essaie avec un yaourt artisanal (coûte moins cher)

Anonymous a écrit:Hier j'ai fait un dhal de lentilles corail j'ai débuté la cuisson normalement,  j'ai laissé 2 minutes a ébullition,  puis j'ai terminé la cuisson en marmite norvégienne, puis j'ai accompagné mon dhal de cheese naan (fais avec les fonds de placards, j'ai du utiliser 3 farines différentes pour obtenir les 300g qui fallait pour la recette)...mon mari qui nest compliqué c'est resservi 2 fois et a dit que c'était trop bon...j'ai aussi préparé mon seitan en marmite norvégienne. La cuisson du riz aussi est top en MN...le prochain coup je teste un seitan bourguignon.


Liens externes :
Fiche résumé sur la Marmite Norvégienne
http://www.onpeutlefaire.com/marmite-norvegienne
http://www.cfaitmaison.com/sante/marmite-norvegienne.html (article très complet et très documenté)
http://marmite-norvegienne.com

Nouveau : recueil de recettes collectif (blog marmite-norvegienne.com) : ici


Merci de ne répondre ici que pour apporter des précisions et compléter. Le sujet "marmite norvégienne" du forum est
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum