je m'interroge...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

je m'interroge...

Message par Cinderella83 le Jeu 19 Juin 2014 - 13:48

sur la nécessité de vider à toute force ses placards, caves et greniers.
je suis pour la simplicité : ne pas acheter un vêtement quand on a ce qu'il faut dans son armoire ou une paire de chaussure qui viendra en surnombre,
ne pas céder à des achats compulsifs ou pour suivre la dernière mode,
ne pas acheter n'importe quel aliment "parce qu'il est en réclame" pour le mettre à la poubelle ensuite, etc...etc...
mais je suis aussi pour garder beaucoup de choses. je m'explique par un exemple.
J'ai dans ma cave, un garde-manger grillagé qui me servait lorsque je campais il y a des lustres, dans mon petit mazet du Gard, vendu depuis longtemps, et que j'ai gardé dans la cave. Bien souvent j'ai eu l'idée de le donner ou le jeter, mais j'avais toujours la flemme de descendre le chercher ou bien je l'oubliai dans son coin. Avec un réfrigérateur et des placards, il était vraiment hors service.

Or l'autre jour, je me demandais comment conserver certains fruits et légumes qui n'aiment pas du tout être dans le frigo. Je ne peux les mettre dans le garage où il fait plus frais, parce que je loge et nourris, mais oui, un petit squatter qui ne me fait jamais de dégâts - ce n'est pas une souris - et dont la présence furtive, car je ne l'ai jamais vu, m'amuse, mais qui s'attaquerait volontiers à ce que je voudrais laisser à sa disposition, il adore les fruits entre autres. Tout à coup je me suis souvenue de ce garde-manger qui va faire tout à fait mon affaire. Si je l'avais jeté ou donné, je devrais en acheter un, or je viens de regarder les prix sur Internet, le même vaut 75€50 ! je ne pensais pas du tout, à l'heure où tout le monde à un réfrigérateur que ce genre de chose était encore en vente et surtout vendable à un prix pareil, et il y a même plus cher encore, mais j'ai regardé pour le même.

Alors je me suis posée la question : est-ce vraiment utile de se débarrasser de tout ce qui semble ne plus servir ? et après ? que fait-on si cela nous manque ?
j'aimerais avoir vos réflexions sur ce sujet.
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par Nwenn le Jeu 19 Juin 2014 - 14:48

Déjà, je pense qu'il y a se débarrasser et se débarrasser. Le premier réflexe quand je me débarrasse, c'est de regarder le prix que ça vaut. Si ça a une grosse valeur et que personne de mon entourage très proche ne le veut, c'est la vente. Ensuite le don, puis le "jetage" (en recyclage si possible).

Donc si tu avais vendu ton garde-manger au prix du marché il y a quelques année, tu en aurais peut-être racheté un dans les mêmes prix quand tu en aurais eu besoin ?
avatar
Nwenn

Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 01/08/2013

http://www.wrenn.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par Cinderella83 le Jeu 19 Juin 2014 - 17:22

Il n'était pas en assez bon état pour le vendre et en racheter un "d'occasion" ici autant chercher une aiguille dans une botte de foin !
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par Philomenne le Jeu 19 Juin 2014 - 19:21

Tes interrogations rejoignent celles de Cannelle et pour ma part, je les trouve légitime.
Il y a plusieurs "tendances" de SV et celle qui conduit au désencombrement entraine un petit côté "oiseau sur la branche" qui ne peut fonctionner que dans une société qui va bien (aucun problème d'approvisionnement, par exemple) et pour quelqu'un qui a un budget important. Désencombrer suppose d'être capable de racheter si besoin. Et oui, cela peut entrainer de la consommation supplémentaire si on exagère.

Personnellement, j'ai plutôt tendance à avoir envie de faire les choses moi-même et donc, cela implique d'avoir du matériel et des outils. Hors de question de désencombrer la perceuse, même si elle reste de longs mois dans sa boite, parce que le jour où je monte des étagères, elle sert.
Quant à ton petits garde-manger, je pense que je ne l'aurais probablement pas désencombré non plus.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par Cannelle le Jeu 19 Juin 2014 - 20:59

Je suis bien sûr tout à fait d'accord avec toi, Cinderella. Je suis comme toi, peut être pire puisque moi je ne résiste pas aux trucs "qui pourraient servir" récupérés ici et là (y compris dans les poubelles). Faudra qu'un de ces jours je mette une photo de mes dernières récup, ça va en faire rire (hurler?) plus d'un.

Mais j'ai la chance, comme toi, d'avoir de la place pour stocker et conserver. Et d'avoir un seuil de résistance au désordre très élevé  Laughing 
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par Invité le Ven 20 Juin 2014 - 10:27

Si je me souviens bien, ce n'est pas la première fois qu'on met ces 2 conceptions de la SV en "confrontation"...

Je dirais d'abord qu'il ne faut pas en faire une dichotomie trop forte: entre le blanc et le noir, il y a des nuances de gris Wink

Ensuite, ne pas oublier qu'on a des contextes de vie et de logement très différents les uns des autres, ça compte aussi dans le choix "plutôt récup'" ou "plutôt minimalisme". Habiter un petit logement (parce que c'est une ville chère, ou d'autres raison) et ne pas avoir de cave/garage/grenier/cellier pour stocker, avoir une vie mouvementée qui fait déménager régulièrement, détester bricoler, avoir 2 mains gauches, ou suffisamment d'argent disponible pour racheter si besoin, ce sont de bonnes raisons pour préférer ne pas stocker de vieux meubles, du matos de récup' et les outils qui vont avec Wink
Bien sûr Cinderella, si tu as un grand grenier plein de vieux meubles qui pourraient un jour servir (pour toi ou quelqu'un d'autre), et ne dérangent pas là où ils sont, pourquoi les jeter?

Perso, nous sommes en transition: dans quelques jours nous déménageons dans notre petite maison. Elle n'est pas bien grande et surtout n'est pas pratique au point de vue du rangement, donc je n'ai pas envie d'amasser des tas de trucs compliqués à ranger/dépoussiérer et qui encombreront mon espace vital. MAIS: les travaux ne sont pas finis, on fait la plupart des meubles nous-mêmes, sur mesure, et depuis le début des travaux nous avons investi dans de nouveaux outils de base. Il nous reste aussi des chutes de bois, des planches, des trucs et des bazars en tous genres... ça, c'est décidé: ça reste jusqu'à la fin des travaux et puis c'est viré. Je ne me vois pas stocker des palettes dans la seule petite pièce qui sert de rangement, pour si on en a besoin dans 3 ou 4 ans. Et je n'oublie pas qu'en 10 ans, nous sommes déjà passés par 5 logements différents, nous passons au 6e  Laughing Ça fait réfléchir quand on prépare le déménagement...

Bref, à chaque situation, à chaque personnalité une SV qui lui convient

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par Yoh le Ven 20 Juin 2014 - 16:38

C'est sûr, il y a toutes les nuances possibles. J'use mes chaussettes à la maison jusqu'à ce qu'elles n'aient plus de talon, mais ensuite elles partent à la poubelle.
Mais ma perceuse est bien dans sa boite (euh... non, je crois qu'elle n'a plus de boite) et elle le restera jusqu'au prochain bricolage, qu'il ait lieu dans quelques jours ou dans 3 ans.
avatar
Yoh

Date d'inscription : 11/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par Cinderella83 le Ven 20 Juin 2014 - 17:13

Oui, je suis d'accord avec la plupart de vos avis. En fait ce qui a motivé mon post c'est parce que je venais de lire un article sur cette personne,dont j'ai bien sûr oublié le nom,  qui est Française et vit aux USA Béa Johnson je crois, j'ai vu des photos de son intérieur, je dois dire que cela m'a un peu sidérée, même si je n'aime pas les appartements encombrés - j'ai d'ailleurs fort peu de meubles moi-même - c'était d'un vide sidéral !

Si je quitte ma grande maison - je rêve de la vendre et n'y arrive pas ! - un appartement pourtant grand, que j'ai en vue, ne pourra contenir tout ce qui se trouve par exemple dans le garage, mais c'est vrai que j'y ai des outils de jardinage dont je n'aurai pas besoin plus tard, plus des affaires à mes enfants dont une moto. Cet appartement a une très grande cave, déjà bien aménagée d'étagères, je n'aurais pas à en mettre c'est toujours ça de pris, et un grand garage. Donc, à ce moment-là je vais dégager ferme tout ce qui ne me servira plus ou n'aura aucune chance de servir à un autre moment. Pour l'instant je trie un peu, garde beaucoup car rien ne me dit que la maison va être vendue vite, même si je croise tout ce que je peux croiser... 
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par gunday le Sam 21 Juin 2014 - 12:56

Perso, je suis en pleine phase de vide.
Principalement car le bazar a atteint des niveau assez important.
Certains meubles sont aussi devenus inutiles et sont générateurs de bazar plus qu'autre chose!

Mais après, je te rejoint, débarrasser c'est bien initialement, quand on part d'un niveau élevé. Après, c'est moins utiles! (sauf en cas de rechute consommatrice!)

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par wiine le Jeu 3 Juil 2014 - 6:48

Il y a un juste milieu... Ma mère par exemple est une collectionneuse de tout : elle a 56000 serviettes de bain usées et tachées, des dizaines de manteaux qui remplissent un dressing alors qu'ils ne sont plus que deux chez eux, des centaines de livres qu'ils n'ouvrent jamais... Perso j'aurai déjà fait le vide chez elle, mais le "ça peut servir" tient bon :p Je suis d'accord pour la récup, et on peut garder 4 ou 5 choses de côté, mais bon... La peur de manquer peut aussi être maladive !

Les personnes minimalistes dans leur histoire sont aussi souvent des personnes qui ont beaucoup déménagé ou voyagé et qui en ont profité pour faire du "vide" dans leurs affaires...
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par Cannelle le Jeu 3 Juil 2014 - 7:39

wiine a écrit:Les personnes minimalistes dans leur histoire sont aussi souvent des personnes qui ont beaucoup déménagé ou voyagé et qui en ont profité pour faire du "vide" dans leurs affaires...

Ca peut être aussi l'inverse! J'ai déménagé une bonne quinzaine de fois, dont 2 fois en repartant avec le minimum (c'est à dire les fringues de mes enfants et les miens, et un peu de vaisselle, en gros!).
Après, quand j'avais besoin d'un truc (un outil, un objet) que j'avais "avant", quand encore aujourd'hui mes enfants cherchent un livre que j'ai du donner en déménageant, quand je cherche quelque chose et que je dois me dire "ah, ben non, je l'ai plus"... ça me fait râler! Depuis j'ai de plus en plus de mal à me séparer de certains objets, même lorsque je sais qu'ils ne me servent que rarement (et que je ne peux pas les emprunter ou m'en passer. J'ai plus de ponceuse, mais j'ai découvert que le ponçage à la main est certes long et fastidieux, mais il donne de meilleurs résultats. Je n'ai plus de taille haie mais j'ai des voisins qui en ont. J'ai racheté un rabot à Emmaus parce que je connais personne autour de moi qui en utilise!)

Je crois que c'est vraiment quelque chose d'ancré, c'est dans ma nature de garder et de prévoir.
avatar
Cannelle

Localisation : Pyrénées Atlantiques
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par Cinderella83 le Jeu 3 Juil 2014 - 9:33

Wiine, je pense que ta Maman a eu des parents qui ont connu la guerre et le manque de tout, ce qui a rendu toute chose précieuse. Beaucoup de personnes, avant guerre, vivaient naturellement avec des placards ou des armoires peu remplis, du coup elles se sont trouvées démunies extrêmement pendant plus de 4 ans, 7 ans par endroits, avant que tout redevenant normal petit à petit, elles puissent enfin sortir de cette sorte de "misère", aussi cette période d'extrêmes privations, et pas seulement alimentaires, les a marquées durablement ainsi que leurs enfants.

je comprends ce que tu dis Cannelle, car lorsque ma mère a déménagé de notre appartement à Paris pour venir s'établir près de moi, elle a donné, ou jeté, beaucoup de choses auxquelles je tenais et dont j'ai besoin, ou que j'aimerais retrouver, maintenant, aujourd'hui, et dont je me sens frustrée du coup.
Se débarrasser est très bien quand il s'agit de vêtements par exemple que l'on ne mettra plus jamais, de choses en double, voire en triple, qui encombrent les placards, ou les pièces, mais il faut savoir raison garder, et ne pas se dire " je ne m'en suis pas servie depuis deux ans, ouste dehors" et six mois après être obligé de se faire prêter, ou pire acheter - car je ne sais pas chez vous, mais ici Emmaüs n'a pas grand chose - ce que l'on a balancé avant.
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par gunday le Ven 4 Juil 2014 - 1:02

wiine a écrit:Les personnes minimalistes dans leur histoire sont aussi souvent des personnes qui ont beaucoup déménagé ou voyagé et qui en ont profité pour faire du "vide" dans leurs affaires...
J'ai pas énormément déménagé, et là on commence le vide dans la maison.
Déjà rien que l'absence de télé et de micro onde choque beaucoup!
Imaginez maintenant que nous avons prévu d'avoir un salon quasi vide dans quelques mois (j'ai enfin réussi madame à vider le canapé SANS rien remettre à la place!  Mr Green )
Pour infos, c'est notre premier chez nous, donc niveau déménagement...


Cinderella83 a écrit:Wiine, je pense que ta Maman a eu des parents qui ont connu la guerre et le manque de tout, ce qui a rendu toute chose précieuse. Beaucoup de personnes, avant guerre, vivaient naturellement avec des placards ou des armoires peu remplis, du coup elles se sont trouvées démunies extrêmement pendant plus de 4 ans, 7 ans par endroits, avant que tout redevenant normal petit à petit, elles puissent enfin sortir de cette sorte de "misère", aussi cette période d'extrêmes privations, et pas seulement alimentaires, les a marquées durablement ainsi que leurs enfants.
Encore une fois, je ne suis pas sûr que ce soit très généralisable.
Quand on a vidé les placards de la grand mère, on a trouvé des torchons presque centenaires, donc loin avant la guerre. Et côté privation, ce n'est pas ce qui ressortait le plus du discours de ma grand mère. Faut dire aussi qu'à la campagne à l'époque, je sais pas si ils achetaient grand chose...
Je ne nie pas l'existence de séquelles de ces événements, mais il y a eu plusieurs situations très différentes. Entre les villes et les campagnes, entre la zone occupée et la zone libre, et entre les zones calmes et les zones plus remuantes.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par Cinderella83 le Ven 4 Juil 2014 - 9:40

Tu as raison Gunday, mais les grands-mères, je parle de celles d'avant-guerre, étaient dans la tradition. Les jeunes filles d'alors brodaient leur trousseau bien avant d'avoir un prétendant en vue, en fait dès qu'elles savaient tenir une aiguille. A cela s'ajoutait le linge que leur léguaient leur propre mère et souvent la belle-mère, donc elles avaient énormément de linge neuf car elles commençaient, en bonnes maîtresses de maison, par utiliser celui qui était encore bon.
Maintenant, comme tu le dis, les personnes habitant la campagne ont beaucoup moins souffert des effets de la guerre et des privations.
Je me souviens qu'à Paris, ma mère retournait mes jupes afin que j'aie l'impression d'en avoir une neuve, et puis je grandissais, - car on ne trouvait plus de tissus - détricotait un pull usé aux coudes, pour en faire un autre avec un autre modèle, ce qui me donnait quelque chose de "neuf" - parce que la laine était introuvable, etc... etc... alors toute petite j'ai appris à économiser, et ma mère, pourtant d'une famille aisée, en a été marquée à vie. Elle mettait tout de côté, craignant s'il y avait une nouvelle guerre, de se retrouver encore devant des difficultés énormes.
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par Twiggy le Ven 4 Juil 2014 - 10:17

Ce qui est intéressant, c'est de se rendre compte que notre rapport au matériel est lié à notre psychisme : peur de manquer, de lâcher ce dans quoi s'ancrent nos souvenirs etc...

Il y en a qui poussent l'expérience du "moins" assez loin, j'ai trouvé une américaine qui se passe de meubles parce que selon elle notre corps prend de mauvaises habitudes d'un point de vue physiologique. Regardez si ça vous tente.
avatar
Twiggy

Age : 44
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par wiine le Mar 8 Juil 2014 - 16:18

Cinderella83 a écrit:Wiine, je pense que ta Maman a eu des parents qui ont connu la guerre et le manque de tout, ce qui a rendu toute chose précieuse. Beaucoup de personnes, avant guerre, vivaient naturellement avec des placards ou des armoires peu remplis, du coup elles se sont trouvées démunies extrêmement pendant plus de 4 ans, 7 ans par endroits, avant que tout redevenant normal petit à petit, elles puissent enfin sortir de cette sorte de "misère", aussi cette période d'extrêmes privations, et pas seulement alimentaires, les a marquées durablement ainsi que leurs enfants.

Effectivement, Cinderella, et elle a eu aussi une enfance assez pauvre dans un tout petit appartement à Paris, où elle me disait regretter enfant de n'avoir que des habits de cousins/cousines récupérés par-ci par là, sans jolies robes neuves... Smile

D'accord avec Twiggy : je pense que tout dépend de la façon dont on a vécu aussi les choses, comme un déménagement. Ce peut être très convivial (personnellement j'ai déménagé deux fois et en garde de très bons souvenirs de "pizzas/bières partys" avec mes amis Smile), ou au contraire très contraignant, d'où le ménage par le vide les fois suivantes.
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: je m'interroge...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum