changement de vie, arrêt du travail ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

changement de vie, arrêt du travail ?

Message par ludiv3 le Jeu 7 Aoû 2014 - 11:31

Bonjour à tous,

Je viens vers vous car je suis en plein questionnement concernant ma situation professionnelle. J'ai été en vacances pendant trois semaines et j'avoue qu'à l'approche de la reprise, je me suis posée de plus en plus de questions sur ce que je désirais faire réellement de ma vie. Voilà cela fait deux ans que je suis psychologue à temps plein à la fonction publique hospitalière et je vais être dans quelques semaines titularisée, passer donc à un CDI avec le statut fonctionnaire (ça fonctionne !). Globalement, si je ne regarde que l'aspect financier et sécurisant de mon travail, aucun souci, je suis plutôt bien placée. Il ne faut pas rêver par contre au salaire du psy qui n'est pas très conséquent pour le travail qu'on fournit mais ça me convient, dépensant peu et ne vivant pas autour de l'argent. La question qui me taraude depuis quelques temps est de quitter mon poste. La psychologie c'est passionnant mais la pratiquer en service public et en hôpital psychiatrique, beaucoup moins drôle surtout que les soins se mécanisent et les valeurs humaines se perdent de plus en plus. Je vis avec mon ami qui ne touche que le RSA, il est musicien de rue et touche des petits cachets à droite et à gauche en attendant de monter réellement ses groupes et obtenir son statut d'artiste. je gère donc beaucoup toute seule les factures, loyer, et tout ce qui s'en suit. De plus, nous attendons un enfant pour mars 2015 (youpi !) et là les questions se corsent. Je me sens de plus en plus épuisée dans mon travail et aimerait me poser ou diminuer mon temps de travail de 50% (dès septembre je passe à 80% pour me donner du temps pour ma formation de naturopathe) peut être après avoir posé un congé parental. J'ai ce fort désir de tendre vers la sobriété financière mais il faut avouer que les peurs nous retiennent de franchir le cap. Merci de m'orienter.

ludiv3
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Cinderella83 le Jeu 7 Aoû 2014 - 14:32

Pour avoir été dans la fonction publique, je sais que tu peux te mettre à 80%, et aussi comme tu le dis, prendre un congé parental qui te laissera le temps de souffler un peu.
tu as une lourde charge financière sur les épaules et un enfant à venir, alors ne quitte pas un emploi sûr, même si ce n'est pas le top, au moins pour les années qui viennent. Ensuite, quand tu auras fait ta formation de naturopathe - bravo - tu pourras peut-être quitter l'administration et voler de tes propres ailes avec deux cordes à ton arc.

Pour l'instant tu es fatiguée par ta grossesse, donc ta faculté de raisonnement est un peu en berne, tu te poses des questions ce qui est tout à fait compréhensible, mais ne lâche pas la proie pour l'ombre, surtout que tu pourras un jour ou l'autre dans l'avenir changer de cap. Pour le moment cela ne me semble pas du tout prudent.
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Panthera Pardhus le Jeu 7 Aoû 2014 - 16:04

Est-il toujours possible de se mettre en disponibilité quand on travaille dans la fonction publique? Ca pourrait être une solution après un congé parental si la formule est toujours d'actualité.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par ludiv3 le Jeu 7 Aoû 2014 - 16:40

En lisant vos réponses et en me relisant, je me rends compte que je ne suis pas allée au bout de mes idées et que j'ai véhiculé uniquement cette envie de quitter mon travail pour épuisement intellectuel. Premièrement, merci beaucoup pour vos réponses Cinderella83 et Panthera Pardhus. Je ne connaissais pas la mise en disponibilité. Je me suis renseignée sur la question et cela équivaut un peu de choses près du point de vue des aides (en dehors de la durée) à un congé parental. Je ne compte pas arrêter mon travail dans l'immédiat juste à le reprendre après mon congé parental. Déjà que ce congé questionne puisque nous ne touchons pas beaucoup d'aides mais mon ami est prêt à trouver une alternative pour ramener un peu d'argent à la maison. Deuxièmement, dans mon questionnement, j'interroge cette vie tournée autour de l'argent où l'on travaille jusqu'à s'épuiser pour payer des factures à des organismes peu soucieux de l'environnement... J'attends en fait dans ma question, des idées pour apprendre à avoir moins de factures, pas de loyer ... En gros, diminuer son temps de travail (en psy, un temps plein nous laisse peu de temps pour notre vie perso et nous épuise mentalement) et  avoir moins à payer. Nous recherchons avec mon ami un logement pour que le petit puisse avoir un terrain où jouer et où nous pourrions davantage tenter d'être autonome (eau, jardin, peu de déplacement...). Troisièmement, mon travail me plaît beaucoup mais à la longue,besoin de repos. je suis face au mal être sociétal véhiculé par tous mes patients qui n'ont pas tous qu'une problématique individuelle mais un mal être causée par notre façon de vivre. Ils ne le formulent pas ainsi mais ça en ressort dans les entretiens. d'où un certain moment, marre de se sentir enkystée dans ce système et un besoin impérial de tendre vers ce qui me passionne : la décroissance. Merci de me comprendre et de m'aiguiller avec vos expériences.

Edit : en quelque sorte, comment avoir cette audace de bâtir une yourte, sillonner les routes en caravane à la recherche de mode de vie alternatif, vivre en pleine forêt et de refuser de maintenir le système financier dans sa propre vie :-)


Dernière édition par Philomenne le Dim 7 Sep 2014 - 20:50, édité 2 fois (Raison : fusionner deux messages consécutifs)

ludiv3
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Panthera Pardhus le Jeu 7 Aoû 2014 - 16:52

Bon... scratch 

Pour vivre sans filet depuis quelques mois, je peux juste te dire que la liste des besoins, déjà pas énorme, a été revue encore à la baisse.
Je n'ai pas de yourte mais un loyer à payer et bien que vivant seule, il y a un minimum à assurer. Je mixe diverses activités, la dernière en date étant la plonge dans un restaurant.

Je me permets de te suggérer de faire un état des lieux complet de vos dépenses et de regarder dans quel domaine vous pouvez faire des coupes.
Lister le plus soigneusement possible vos compétences actuelles en matière d'autonomie (jardin, fabrication de produits ménager, bricolage, etc...) et celles que vous avez à acquérir.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par gunday le Jeu 7 Aoû 2014 - 20:16

Comme panthera : estimez vos besoins.
Après, il sera plus simple de savoir combien il faut faire rentrer pour combler ses besoins.
Et si en parallèle vous parvenez à produire un peu vous même, ce sera toujours ça en plus de vos besoins.

Comme vous, j'ai une consommation assez faible.
Mais je sais qu'en faisant mon projet, avec un objectif d'autonomie, le changement va être brutal.
C'est la raison pour laquelle, le projet ne démarrera qu'après qu'un des 2 est retrouvé un boulot sur place, histoire d'amoindrir le changement.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par ludiv3 le Jeu 7 Aoû 2014 - 20:33

OUi il est vrai que j'ai aussi cette fameuse tendance à foncer comme un bélier  Shocked Mais en même temps, comment peut on accepter de maintenir un rythme de vie que nous ne voulons plus et qui joue sur notre santé. Mes problèmes de stress touchant en conséquence la sphère intestinale n'est pas à dissocier de mon rythme de vie et de mon travail. Je réfléchis à plusieurs projets pour pratiquer la psycho comme je le désire et aider les patients humainement et non à coup de médication et de caresses dans le sens du poil. J'exagère peut être en disant ça mais c'est la réalité des choses. on formate les gens jusqu'aux patients au système avec à la tête des personnes qui se prennent pour des tout-puissants et qui ont besoin de rabaisser les autres pour exister. Lorsqu'on est psy et qu'on voit ça, on ne peut accepter le cadre du travail. Pour l'instant, je m'individualise dans ma pratique dans le respect de mes patients quitte à ce que ma pratique ne soit pas approuvée par mes supérieurs. La psychiatrie permet d'ouvrir beaucoup les yeux sur le fonctionnement de la société au sens large et les conséquences que les normes sociétales apportent : il faut avoir de l'argent pour être heureux, les gens qui ne bossent pas sont des profiteurs, les habitants des yourtes ou dans les bois sont des hippies ou des bobos ... pourquoi est-il difficile de s'inspirer de l'expérience des autres pour faire la sienne ? quand je vois que des personnes réussissent à tout quitter et à trouver la zénitude qu'elles espéraient à ne plus vivre au crochet de l'argent, je pense que mon impatience et mon enthousiasme à sauter des étapes viennent aussi de là.

ludiv3
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Yoh le Jeu 7 Aoû 2014 - 20:56

Les lois de ce pays sont extrêmement liberticides, aussi il est très difficile de trouver un terrain pas cher (donc non constructible) pour y placer une yourte, une cabane, ou même un mobile-home.

Pour ton boulot, Ludiv3, penses aux Fleurs de Bach (Walnut) pour éviter de trop prendre les influences des malades, ainsi qu'une pierre: la labradorite.

Si tu le peux, fait tirer ton congé parental le plus possible, ce qui te permettra de remettre te pendules à l'heure et de voir ce que tu souhaites vraiment. Quel est ton projet le plus fou, une fois que tu as fait taire ton mental ?

Ensuite, est-ce que ton projet est réalisable ? Ou bien faut-il que tu lâches un petit quelque chose pour qu'il le soit ? De quelles aides pourrais-tu bénéficier au départ ?

Qu'es-tu prête à lâcher dans ta situation actuelle ? Sachant que les petits ruisseaux font les grandes rivières (cela revient à la liste de tes besoins): alimentation carnée, télé, chauffage élevé... que sais-je ?  

Est-ce que tu voudrais te lancer dans les plantes sauvages comestibles ? dans la construction d'un four solaire ? dans la couture pour rapiécer ce qui peut l'être ? dans les couches lavables ? dans la fabrication de ton pain, de ta lessive... ?

Je suis sûre que tu vas trouver plein d'idées ici.

Quant à ne plus payer de factures, je suis d'accord, elles me donnent des allergies): le problème n'est pas tant la consommation, puisqu'on peut jouer dessus, mais les abonnements qui sont de plus en plus chers. Alors peux-tu t'affranchir de l'électricité (solaire) et de l'eau (forage, récupération, fontaine du village...) ? Voire du téléphone portable ?

Edit : Je te comprends tout à fait. Après la psycho, tu pourrais envisager le décodage biologique ?
Si tu veux je te fais un mp pour tes problèmes de santé. Si tu sais déjà tout cela, pas de souci, c'est une proposition, simplement.
Ensuite il y a bien des méthodes bien plus efficaces que les médicaments, pour aller chercher dans les mémoires des malades à quoi ils sont reliés, et qui leur gâche la vie. Le corps a gardé tout cela en mémoire. Il faut juste le faire "parler".


Dernière édition par Philomenne le Jeu 7 Aoû 2014 - 22:41, édité 1 fois (Raison : fusionner deux messages consécutifs)
avatar
Yoh

Date d'inscription : 11/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Philomenne le Jeu 7 Aoû 2014 - 22:42

Est-ce qu'il ne serait pas possible/envisageable que tu travailles à ton compte ? (donc à ton rythme). En auto-entrepreneur... Une de mes amies fait ça et elle gagne assez correctement sa vie (assez pour vivre sobrement, au minimum).

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par gunday le Ven 8 Aoû 2014 - 0:17

ludiv3 a écrit:Mais en même temps, comment peut on accepter de maintenir un rythme de vie que nous ne voulons plus et qui joue sur notre santé.
Dans mon cas, c'est faisable, car le délai du je me casse se rapproche.
Mais je ne vois pas comment envisagez ce rythme à long terme!

ludiv3 a écrit:on formate les gens jusqu'aux patients au système avec à la tête des personnes qui se prennent pour des tout-puissants et qui ont besoin de rabaisser les autres pour exister.
Quand je dit ça, on me dit à chaque que j’exagère, et que les médecins sont pas tous comme ça.
Bon après, il est vrai que vivre sur Paris a diminué mon niveau de diplomatie, donc explique au médecin pourquoi il est stupide n'est pas toujours une bonne idée. Mais malheureusement, quand on me gonfle, ça a tendance à sortir naturellement... (et ça me gonfle quand les médecins me prennent de haut....)  Rolling Eyes


Yoh a écrit:Les lois de ce pays sont extrêmement liberticides, aussi il est très difficile de trouver un terrain pas cher (donc non constructible) pour y placer une yourte, une cabane, ou même un mobile-home.
Je t'ai répondu sur le http://simplicitevolontaire.bbfr.net/t2938-la-vie-de-tipi#64243. Mais ces lois te paraissent liberticide, moi elle me paraissent trop permissive. Je trouve plus normal que les constructions sont limités, sinon, il n'y a plus de champ ni d'espace naturel dans le pays, tout sera bétonné en quelques années! Et je trouve déjà qu'il est un peu trop facile de bétonner à tout va! (voir les nombreuses ZAD en France pour s'en persuader)

Yoh a écrit:Quel est ton projet le plus fou, une fois que tu as fait taire ton mental ?
Exactement : quel est ton désir le plus profond.
Est ce que la solution de Philomenne ne serait pas une alternative intéressante?
Te permettant d'exercer ta profession, mais avec tes contraintes.

Yoh a écrit:Ensuite il y a bien des méthodes bien plus efficaces que les médicaments, pour aller chercher dans les mémoires des malades à quoi ils sont reliés, et qui leur gâche la vie. Le corps a gardé tout cela en mémoire. Il faut juste le faire "parler".
Le peu que je connais en secteur psy, il y a un gros manque de temps (ou d'effectif, mais ça se rejoint un peu)
Il faut avoir du temps pour faire ce travail, et en psy généralement on fait l'indispensable, le vital voir l'urgent et le reste est fait plus tard.
D'ailleurs en parlant de psy, ça m'a fait pensez au 2eme magazine de lutopik. Disponible sur leur site en libre téléchargement, y a une partie de dossier sur le domaine psy. http://www.lutopik.com/anciens-numeros
Bon, n'hésitez pas à lire les autres numéros, je trouve leurs informations sympa, facile d'accès, et intéressante!
(quoi moi faire de la pub?  Wink )

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par malo le Ven 8 Aoû 2014 - 17:45

quand j'ai eut bibou j'ai pris un 70 % , mais la personne qui m'a recue a l'epoque me disait que le vrai mi temps etait possible aussi
après , il faut réduie les dépenses
cuisiner le plus possible , faire le pain, le potager , les yaourts etc
a l'epoque j'avais decouvert ce site et c'est une mine d'or , plein d'info facilement réalisables
as tu pensé aussi à devenir psychologue en creche ?
Je penses que cà peut etre agréable , il y a un travail intéressant avec le personnel ; les mamans
les enfants
tu peux acheter les vêtements de bibou sur le bon*coin , c'st ce que je fais et c'est très pratique
tu peux t'inscrire dans des bibliothèques pour dépenser moins
après je n'ai pas regretté une seconde mon choix de temps partiel

malo

Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par ludiv3 le Lun 11 Aoû 2014 - 19:28

Que de richesse dans tous vos témoignages. Yoh ça m'intéresse bien tout ce que tu dis notamment sur l'approche du corps. J'ai obtenu un DU de psychosomatique intégrative à Paris qui donne un autre sens au corps, un sens très riche et poussé. De plus ma formation de naturopathe qui approche (youpi !!) va vraiment me permettre d'avoir une prise en charge complète (pour moi) de l'intégrité humaine.
Oui Philomène, j'ai pensé à m'installer en libéral mais plus quand je serai naturopathe. je vis dans une région qui tend de plus en plus vers la précarité et les gens ici ne roulent pas sur l'or pour la plupart. il me faudra m'adapter au département. Ce qui me dérange dans le libéral c'est quand même le rythme. certes on est tout seul et on pratique comme on l'entend mais qu'est-ce qu'on doit bosser .... Avec les charges derrière, c'est déstabilisant mais j'y réfléchis de plus en plus.
Avec mon ami nous envisageons dans quelques années monter une micro-communauté (style habitat groupé), acheter à plusieurs et vivre le plus possible en autonomie. Nous sommes donc déjà noyés dans tout ça : yaourts maison, pain, notre alimentation ne se fait qu'à partir d'aliments de base venant de la terre même, on achète bio aux producteurs locaux donc ça ne coûte pas cher. Mais nous sommes ennuyés avec tout ce qui s'en suit : factures chauffage (même si on est très économe, c'est chiant de payer des mensualités...), voiture et je ne peux pas encore m'en passer bien que je l'utilise assez peu mais ça l'assurance s'en moque ... Le téléphone portable on l'abandonne au fur et à mesure... Il reste le problème du loyer car nous ne voulons pas acheter (crédit) auprès des banques et nous n'avons pas encore les moyens d'acheter cash ... :-)

ludiv3
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par gunday le Lun 11 Aoû 2014 - 22:11

Je me permet de rebondir sur quelques points :
ludiv3 a écrit:voiture et je ne peux pas encore m'en passer bien que je l'utilise assez peu mais ça l'assurance s'en moque ... Le téléphone portable on l'abandonne au fur et à mesure... Il reste le problème du loyer car nous ne voulons pas acheter (crédit) auprès des banques et nous n'avons pas encore les moyens d'acheter cash ... :-)
Pour la voiture, certaines assurances proposent des forfaits au kilomètre, en particulier pour les petits consommateurs, à voir si ça pourrait être intéressant.
Concernant l'immobilier, plusieurs solutions :
  • acheter en mauvaise état, les prix sont souvent cassé.
  • acheter juste un terrain et auto-construire. C'est beaucoup moins cher, les frais sont répartis dans le temps, mais ça demande beaucoup de boulot
  • acheter en viager libre. Ainsi vous avez besoin d'une somme faible au départ, et en échange d'une rente, vous pourrez occupé le bien.
  • il existe une solution de crédit-bail pour l'immobilier entre particulier. je ne me souviens plus du nom. C'est par contre délicat à mettre en place.
  • accepter de prendre un crédit à la banque, car les sommes en jeu sont assez difficilement réunissable autrement. Pour emm** la banque, limiter vos options payantes, les packages & co qui sont bien plus rentable que le crédit immobilier. La rentabilité du crédit immobilier pour la banque est de vous rendre captif pour plusieurs années.

Voilà, en espérant vous avoir aidé!

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par ludiv3 le Mar 12 Aoû 2014 - 9:16

Intéressante l'info des assurances au km... A voir, il faut que je prenne le temps de me renseigner à ce sujet.
POur l'immobilier c'est tout autre. Comme je l'expliquais au début du post, pour l'instant je suis seule à ramener un salaire à la maison, mon ami est en plein projet de musique et jene sais pas trop ce que ça va donner même si lui est très confiant.Je ne suis pas encore aussi optimiste que lui.Nous désirons acheter à plusieurs dans quelques années pour créer une micro-communauté. Acheter maintenant serait donc inutile en ce qui me concerne.Je reste pour le moment sur mon idée, faute de mieux, de trouver une petite maison ou appartement plus en campagne avec un terrain pour avoir de la place de créer notre autonomie.

ludiv3
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par gunday le Mar 12 Aoû 2014 - 15:56

ludiv3 a écrit:Intéressante l'info des assurances au km... A voir, il faut que je prenne le temps de me renseigner à ce sujet.
Pour l'assurance au km, c'est une pub que j'avais vu il y a un certains temps.
Me demande pas chez qui, j'ai oublié!
ludiv3 a écrit:Nous désirons acheter à plusieurs dans quelques années pour créer une micro-communauté.
Pour l'achat en communauté, je pense qu'il faudrait ouvrir un sujet dédié, car si sur le principe je me le représente bien, concrètement...


gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Yoh le Mar 12 Aoû 2014 - 16:09

Oui, un sujet sur l'habitat groupé peut être intéressant.

Gunday, je comprends bien quand tu parles de lois permissives. Mon problème est que, naïvement, je sais pertinemment que je n'abuse pas, que je fais attention (je ne détaille pas, ce n'est pas le sujet ici mais tu m'auras comprise)... mais il n'en est pas de même de "tout le monde" et les abus arrivent vite. Donc, pour moi, les lois sont liberticides.

Ludiv, c'est sûr, tant que tu ne peux pas "voler de tes propres ailes", en autonomie complète (ou maxi), il y a bien des contraintes, et les factures en sont bien.
Dans ce cas, c'est - comme tu sembles avoir bien commencé à le faire - point par point, poste de dépenses par poste de dépenses.

Pour ce qui est de l'approche du corps, tu trouveras dans la rubrique santé des éléments de décodage biologique et autres approches.

Pour ce qui est de la voiture, tu n'envisages pas un boulot itinérant ? Se rendre au domicile des malades peut-être à étudier... Mais c'est sûr, ça prend du temps.
avatar
Yoh

Date d'inscription : 11/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par ludiv3 le Mar 12 Aoû 2014 - 20:02

Yoh, un travail à domicile n'est pas réellement envisageable puisque je travaille en psychiatrie et que ce serait dangereux de se retrouver seule avec un patient dans son lieu de vie qui de plus pourrait être en crise. De plus, faire déplacer les patients leur permet également de se responsabiliser et de se prendre en main "j'ai rdv, je veux m'en sortir, j'y vais". Enfin, réduire les frais km ne m'aiderait pas en boulot itinérant. Je travaille sur un grand secteur mais j'ai cette chance qu'il y ait des trains qui s'y rend. certes, les horaires sont plus étirées, temps d'arriver et temps de repartir mais au moins ma voiture ne vieillit pas à vue d'oeil et la planète ne s'asphyxie pas encore plus. ce n'est pas toujours facile de faire partie des classes moyennes, on est considéré bien gagner sa vie (après qu'est-ce que ça veut dire, on l'a déjà notre vie non ?) mais nous n'avons droit à aucune aide.
Mes pensées et mes convictions se tournent de plus en plus vers la décroissance et j'avoue que j'ai des difficultés à vivre dans un paradoxe. J'ai l'impression de me mentir ... peut être dois-je davantage travailler la patience...
Je ne pense pas avoir suffisamment réfléchi au projet de communauté pour lancer un sujet sur la question. Mon ami y arriverait mieux puisqu'il a déjà vécu cette expérience. a méditer !

ludiv3
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par gunday le Mar 12 Aoû 2014 - 23:19

Yoh a écrit:Gunday, je comprends bien quand tu parles de lois permissives. Mon problème est que, naïvement, je sais pertinemment que je n'abuse pas, que je fais attention (je ne détaille pas, ce n'est pas le sujet ici mais tu m'auras comprise)... mais il n'en est pas de même de "tout le monde" et les abus arrivent vite. Donc, pour moi, les lois sont liberticides.
Je réponds rapidement, même si ce n'est pas le sujet, je trouve par exemple qu'il est trop simple de construire sur de la terre agricole.
Pour moi ce devrait être strictement interdit. Pourtant dans mon département le nombre de champ rasé pour faire pousser maisons et centre commerciaux, ça fait peur!

@ludiv3, et te mettre en cabinet en regroupement de professionnel de santé, ça ne te conviendrai pas?

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Cinderella83 le Mer 13 Aoû 2014 - 9:46

Je suis de ton avis Gunday, les champs agricoles diminuent comme peau de chagrin, tout comme les agriculteurs et les jeunes ne trouvent plus de terrain à acheter pour cultiver car trop chers pour eux !!
J'allais faire la même suggestion à ludiv!
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Yoh le Mer 13 Aoû 2014 - 11:07

Il y a toujours un paradoxe quelque part, Ludiv, ne t'en fais pas. Cherche ta voie sans culpabilisation, avec patience et tu auras probablement des signes pour vivre ton rêve. Notre Terre est en transition, tout est à concevoir, à créer, des nouvelles notions interviennent, des prises de conscience.

Le problème n'est pas tant de trouver un terrain pour les agriculteurs, que celui des charges qui leur pèsent et font qu'ils abandonnent les terres. Ensuite il y a celui de la surproduction et de leurs faibles revenus. Combien se suicident à cause de cela ? Tout est à revoir en ce domaine.
avatar
Yoh

Date d'inscription : 11/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par gunday le Mer 13 Aoû 2014 - 19:30

Yoh a écrit:Le problème n'est pas tant de trouver un terrain pour les agriculteurs, que celui des charges qui leur pèsent et font qu'ils abandonnent les terres. Ensuite il y a celui de la surproduction et de leurs faibles revenus. Combien se suicident à cause de cela ? Tout est à revoir en ce domaine.
Ce n'est pas tant les charges qui sont le problème (contrairement à la pensée libérale), que le coût de revente des produits, dés fois en dessous du coût de production.
Ce qui entraîne un besoin de forte production pour arriver à une certaines rentabilité.

Après, certains arrivent à casser le cercle vicieux.
lui arrive à produire 2 salaires sur 20 hectares de céréales.
Venant d'une zone céréalières, je trouve ces chiffres juste délirant!
La moyenne dans le village parentale est au dessus de 200 hectares de terre gérée. Le tout aidé par la SAFER, comment voulez vous qu'une nouveau s'installe, quand les 10 agriculteurs du coin s'accaparent toutes les terres du secteur!
Le frère d'un ami est un petit avec à peine 80 hectares!

Le problème est à mon sens là!
Trop de productivisme pour une rentabilité financière trop faible. Le cercle est fermé, tout le monde bloqué.


Mais le problème productiviste qui est particulièrement visible dans le milieu agricole est globale.
Suffit de voir le milieu médical, comme dit ludiv3, tout est géré à coup de pilule magique (ou pas), quelque soit le mal!
Simplement, car il faut être productif et faire du volume!

En résumé, actuellement :
Quantité > Qualité

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par ludiv3 le Jeu 14 Aoû 2014 - 14:48

Oui j'ai pensé à créer un regroupement professionnel. L'idéal serait de le  monter quand je serai naturopathe et je compte bien avoir un médecin allopathe parmi nous. On a beau dire même si parfois on ne comprend plus trop leur logique, la médecine fait des miracles et dépanne très bien en cas de crise. Le problème des médecins allopathes est qu'ils ne travaillent que très peu sur la prévention. On donne une pilule au patient et bip tout rentre dans l'ordre, mais les erreurs, le patient continue de les faire. Soit il s'en fiche de sa santé, soit il n'est pas du tout conscient que son comportement joue sur sa vie, soit il reste dans une passivité pour éviter quelques frustrations (c'est le problème d'un gros lot de personnes aujourd'hui). Le regroupement pourrait recueillir donc un naturo-psy (Moi :-) ), un médeicn allopathe, une prof de sophrologie-yoga ou je ne sais quoi d'autre, pourquoi pas un autre psy spécialisé dans les thérapies brèves ou un modèle que j'adore mais auquel je ne peux pas encore accorder de temps, ...
Mais en attendant, je reste bloquée avec mes questionnements autour de la grossesse. Poser un congé parental ou pas, se serrer la ceinture ou avancer plus vite dans mon mode de vie alternatif (mais ça ne dépend pas que de moi mais également de mon ami). Nous comptons trouver un appart-maison avec terrain pour améliorer notre mode de vie et tendre vers l'autonomie comme je l'ai expliqué plus haut mais le hic c'est que prendre un logement pas trop cher m'oblige à m'écarter de la ville ce qui veut dire peut être devoir utiliser la voiture (alors que j'arrive à aller au travail en train (1h20 de trajet) ou à pied quand je vais sur l'hôpital (et encore 30 minutes de marche avec une grande grande côte pffff).

ludiv3
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Cinderella83 le Jeu 14 Aoû 2014 - 15:13

Surtout pas allopathe, cela ne cadrerait pas du tout avec la Naturopathie, regarde plutôt du côté d'un bon homéopathe !

L'homéopathie m'a sauvé la vie en quelques minutes, alors que si j'avais dû aller à l'hôpital je serais sans doute morte maintenant ou gravement handicapée.
autre chose : il y a 4 mois j'ai été atteinte d'angor (angine de poitrine) je me suis soignée seule avec l'homéopathie et l'aromathérapie, maintenant je vais bien, même si je continue mon traitement afin de consolider le résultat. Le cardiologue voulait me donner des remèdes à prendre "à vie" !!!

la chirurgie a fait de très grands progrès, bien que je pense qu'elle considère le corps humain comme une voiture dont on peut remplacer les pièces défectueuses sans se poser de question, mais la médecine en est restée à des années en arrière, dormant sur ses lauriers. Les médicaments allopathiques soignent l'effet et non la cause ! or l'un ne va pas sans l'autre.
Mais je ne veux pas me lancer sur ce sujet, j'aurais trop à écrire et ce n'est pas le sujet du fil
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par ludiv3 le Jeu 14 Aoû 2014 - 15:32

Non je ne suis pas du tout d'accord avec toi Cinderella même si je reconnais les bienfaits de l'homéopathie. Ce que je veux dire par là en pensant inclure un allopathe dans le regroupement professionnel est l'envie que la médecine redevienne responsable. En continuant à cliver les médecines douces ou "parallèles" (j'aime pas ce mot mais bon) à la médecine conventionnelle nous continuons à nous battre contre des moulins à vent. Certains médecins allopathes peuvent être sceptiques et avoir peur de la naturopathie car c'est une démarche de prévention poussée vers le bien être et la force optimale de vie donc de moins en moins avoir de médecin (mais si les médecins y pensent bien, nous aussi les naturopathes en rendant responsables les patients nous courons à notre perte puisqu'ils n'auront plus besoin de nous non plus :-) ). Il faut au contraire être soudés travailler en complémentarité et pour les patients. Arrêtons de vouloir être les plus forts et cracher sur le dos des autres. Si on a une péritonite ce n'est pas en mettant des feuilles de chou sur la zone que nous allons nous sentir mieux ! La naturopathie a aussi ses limites quand ça concerne des maladies aigues , cancer ... je serai très fière si je pouvais changer la mentalité de certains médecins (et aussi de certains naturopathes) dans ce sens et retrouver ce plaisir de travailler ensemble. Puisqu'ensemble nous sommes plus forts. Et les médecins ont aussi des connaissances que les naturopathes n'ont pas (et vice versa).  Faire un regroupement de professionnels uniquement orienté médecines douces, je trouve que là c'est encore s'opposer et maintenir le climat froid que nous avons aujourdr'hui entre les professionnels de santé. Dans mon travail en tant que psycho, je ne crache pas sur les psychiatres même si parfois je trouve qu'ils médicalisent beaucoup trop mais sans eux parfois, je n'aurai pas su correctement prendre en charge certains patients. Arrêtons donc cette mauvaise guerre et lions nous les uns aux autres. J'arrête là c'est un autre sujet mais je voulais quand même rebondir.
POur en revenir au changement de vie, quee pouvez-vous me conseiller d'autre ?  :-D

ludiv3
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Cinderella83 le Jeu 14 Aoû 2014 - 15:56

Une péritonite demande une opération chirurgicale pas des soins allopathiques, une pommade ne fera pas plus d'effet qu'une feuille de chou.
Mais bon, à chacun ses convictions n'est-ce pas ?
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par ludiv3 le Ven 15 Aoû 2014 - 10:34

Cinderella,

En aucun cas, je ne juge votre façon de penser. J'essaie juste de rendre solidaire et fraternel les soins. Je peux lancer un sujet à ce niveau dans la rubrique santé. Votre point de vue m'intéresse et j'aime confronter ma façon de penser aux autres. Il n'y a que comme ça qu'on avance, qu'on évolue non ? Votre expérience m'a l'air assez riche ... Je suis toute ouïe !  Very Happy

ludiv3
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Cinderella83 le Ven 15 Aoû 2014 - 14:26

J'adore trouver des personnes à l'esprit ouvert comme toi Ludiv, alors fais ce que tu veux.
Moi aussi je trouve que les soins doivent partir d'amour pour les autres, cela me semble indispensable. Ceux qui sont donnés mécaniquement sont détestables.
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par gunday le Sam 16 Aoû 2014 - 0:17

ludiv3 a écrit:En continuant à cliver les médecines douces ou "parallèles" (j'aime pas ce mot mais bon) à la médecine conventionnelle nous continuons à nous battre contre des moulins à vent. Certains médecins allopathes peuvent être sceptiques et avoir peur de la naturopathie car c'est une démarche de prévention poussée vers le bien être et la force optimale de vie donc de moins en moins avoir de médecin (mais si les médecins y pensent bien, nous aussi les naturopathes en rendant responsables les patients nous courons à notre perte puisqu'ils n'auront plus besoin de nous non plus :-) ). Il faut au contraire être soudés travailler en complémentarité et pour les patients.
Pour avoir fait pas mal de médecin, je te confirme que certains sont également sur la prévention.
Bien entendu, il ne font pas réellement un suivi, mais donnent des axes, du type problème de genou, visez la perte de poids, la migraine, avez vous repéré le déclencheur...
Après, il y a les autres (j'aurais tendance à dire incompétent, mais ce n'est que mon avis), qui se limitent à donner un médicament pour chaque mal, encaisser, et au revoir.

ludiv3 a écrit:POur en revenir au changement de vie, quee pouvez-vous me conseiller d'autre ? :-D
J'aurais envie de dire, peut être d'attendre d'être en arrêt maternité?
Ainsi tu auras peut être davantage de temps pour te poser, pour te recentrer sur toi.
Car 3 semaines de vacances, c'est pas vraiment l'idéal (et les vacances, une fois passé la décompression, c'est vraiment court)

Sans compter que l'arrivée d'un monstre à 4 pattes va peut être t'apporter la réponse à ta question, sans que tu es besoin de réfléchir plus longtemps.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par aneth le Sam 16 Aoû 2014 - 1:13

ludiv3, je lis ton post avec grand intérêt, je postes très peu mais consulte souvent le forum.
J'essaie... je tends vers la simplicité volontaire qui représente pour moi une certaine liberté et qualité de vie.

Je suis aide soignante dans une maison de retraite et fonctionnaire maintenant depuis 2 eux, un métier
que j'ai choisi à 37 ans le besoin de donner un sens à ma vie professionnelle et aussi si je puis dire "le type de
population" les personnes âgées leurs expériences, leur façon de vivre (ici milieu rural) de prendre le temps de faire...ect

En 2009 moi à l'IFS pour devenir AS et mon mari également en formation diplômante en congé individuel de formation
(puis il a démissionné et est devenu artisan), année difficile mais nous étions si heureux.

Nous allons à notre rythme, nous tendons vers ce qui est essentiel pour nous....

J'étais à 100 % au bout d'un an j'étais épuisée, je ne retrouvais plus mon énergie,
j'aime mon travail malgré sa charge intense, le manque de personnel, le peu de temps que je peux
accorder aux résidents mais j'essaie de leur apporter ma bonne humeur mon sourire, une écoute sincère même si parfois si courte
je suis passée à 80 % je me sens mieux j'ai un meilleur équilibre et compte encore le renouveler.

Ma situation est disons plus confortable, nous sommes propriétaire de la maison ou nous habitons actuellement, (en 96
mon mari avait acheté cette bergerie avec 1500 m2 de terrain 150 000 F à l'époque) que nous avons aménager en habitation
chauffage au bois, creuser un puits qui alimente la maison.

Nous avons acheté par prêt bancaire une grange avec 2 hectares de terrain dans le cantal qui est notre lieu de vacances
et qui je l'espère deviendra notre lieu de vie à la retraite, pour l'instant le plancher de fait, les fils électriques de tirer
nous avançons petit à petit.... nous avons le temps notre projet là bas 1 pièce à vivre, 2 chambres. Nous récuperons beaucoup,
nous essayons de réutiliser un maximum les vieux matériaux. J'aurais tellement souhaité partir là bas, mais mon mari artisan attaché à
sa clientèle (essentiellement agricole) donc voilà  Very Happy  nous sommes deux  Very Happy il ne souhaite donc pas quitté sa clientèle ni sa femme  Laughing .

Et là nous venons de signer un compromis nous rachetons une grange avec 1,2 hectare de terrain qui deviendra notre lieu de
vie le temps de notre vie active 1 pièce à vivre et deux chambres. La location de notre maison actuellement couvrira le prêt de celle-ci
cette maison est devenue trop grande pour nous 8 pièces, 5 pièces sans vie (de 3 enfants nous sommes passé à 1, les deux autres volent de
leur propres ailes.... ) J'ai réussi à persuader mon mari a quitté cette maison mais à la vendre non.
Nous avons depuis quelques mois 2 vaches dexter, nous pensons également dès que nous aurons terminé cette nouvelle habitation avoir 1 ou 2 chèvres, et des poules,
avoir un plus grand jardin, quelques arbres fruitiers et là je pourrais envisager de passer à temps partiel. Ce lieu fera notre bonheur plus petit pour nous mais plus grand pour nos amis les animaux, j'ai également 6 chiennes faisant partie d'une assos j'ai craqué de nombreuses fois et fera le bonheur aussi des loulous qui passent en accueil près de nous. Je retrouve mon énergie auprès d'eux   

Je lis souvent les posts actuellement je lis et relis les posts concernant le désencombrement..... je fais du vide des choses inutiles, j'essaie
de me détacher de certains objets   , je donne, j'échange. J'ai lu les posts sur "la retraite" je me dis que ces biens immobiliers seront aussi en sorte une
façon "d'assurer" nos vieux jours si nous devenons dépendants... car vu le salaire d'une AS même à temps plein ne couvrirait pas une maison de retrait et mon mari encore moins.

Excuse moi si je m'étales un peu trop sur ton post mais nous allons tous à notre rythme, selon nos réflexions, nos responsabilités et obligations, notre situation familiale...
Je vais suivre ton post avec grand intérêt merci à toi pour ton partage......

aneth

Date d'inscription : 01/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Marie.. le Sam 16 Aoû 2014 - 8:13

Très joli témoignage aneth
Merci  

avatar
Marie..

Age : 54
Localisation : 89
Date d'inscription : 12/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par ludiv3 le Dim 17 Aoû 2014 - 14:30

Merci bien Aneth. Je veux sûrement aller un peu vite mais je me sens tellement en décalage avec mes valeurs ... Je lis des témoignages et vois des expériences de personnes qui passent réellement à l'action et change de vie dès qu'ils sentent qu'ils ne sont plus en phase avec eux-mêmes. je trouve admirable et remarquable ce qu'il font de leur vie et je sais qu'on peut très bien passer à l'action plus vite qu'on le croie. Nous avons juste des peurs importantes de changement de vie, tout ce que l'environnement proche ou éloigné nous a inculqué nous maintient dans notre quotidien. Un autre témoignage et un petit documentaire retraçaient la vie d'un couple qui aujourd'hui vit en roulotte avec trois enfants. ils ont tous la banane et les enfants sont épanouis. Ils n'ont pas eu besoin d'économiser et de mettre plein d'argent de côté pour mener leur vie. je n'ai pas envie de passer par là c'est-à-dire de cumuler de l'argent pour me dire "ça y est je peux vivre simplement". Pour moi cela n'a aucun sens. En ayant ce discours, nous risquons de démoraliser les gens qui ont peu d'argent "on ne peut sortir de la société capitaliste que si nous avons un pactole de démarrage". ça craint de laisser les gens penser ça. J'aimerais faire passer le message qu'on peut très bien vivre sans un salaire démesuré tant qu'on sait ce que sont les bases de la vie. Voici ma réflexion d'aujourd'hui mais en pratique, je suis face à un mur et je me rends compte qu'on est quand même bien attaché à cette société capitaliste. je ne vais pas m'étendre, j'attends vos témoignages, toujours un plaisir!

ludiv3
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Philomenne le Dim 17 Aoû 2014 - 15:31

Attention quand même aux témoignages vidéo de personnes qui ont tout lâché pour vivre autrement. Elles passent souvent sous silence les difficultés, les galères, les jours noirs... Changer de vie ne veut pas dire qu'on aura la banane tous les jours. Simplement, il y a un enjeu de réussite (regardez, on est à contre-courant et on est super heureux), ne serait-ce que vis-à-vis des proches, des critiques... qui fait que ceux qui sont passés à l'action ont tendance à "bisounoursifier" l'opération après coup. La réalité est souvent plus nuancée.

Je pense qu'un changement de vie radical ne peut s'envisager et se réaliser avec succès que s'il est réfléchi et, dans l'idéal, testé. Si ton rêve est de vivre en yourte, va passer une semaine ou deux dans une yourte, si ton rêve est de vivre en roulotte, va vivre une semaine dans une roulotte et vois si tu t'en sors avec le cheval, l'étroitesse du "logement", etc.

On ne lâche pas tout comme ça du jour au lendemain, sinon c'est s'exposer à un échec douloureux, d'autant que quand on rompt brutalement avec le mode de vie "conventionnel", on rompt aussi certains liens affectifs, parce qu'il y aura toujours des personnes que cela dérangera et qui s'éloigneront irrémédiablement.

Ludiv, je ne dis pas ça pour toi en particulier. Mais autant avoir envie de changer de vie quand on se sent englué dans un mode de vie qui ne nous correspond pas me semble légitime et souhaitable, autant les fantasmes de "je plante tout là du jour au lendemain" me paraissent dangereux. Je les comprends (j'ai des périodes où j'ai envie de tout plaquer trois fois par jour) mais il est dangereux de les mettre en pratique sans réflexions préalables.

En la matière aussi, prenons notre temps.


Dernière édition par Philomenne le Dim 17 Aoû 2014 - 15:49, édité 1 fois

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Panthera Pardhus le Dim 17 Aoû 2014 - 15:48

Je plussoie Philomenne, la liberté est loin d'être un long fleuve tranquille et si elle est appréciable et appréciée, crois-moi qu'elle se mérite.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par ludiv3 le Dim 17 Aoû 2014 - 18:53

Oui Philomenne. Merci pour ton avis. Je conçois que ma façon de rédiger mes pensées (qui viennent comme ça sans grande réflexion au moment de les taper) peut évoquer une certaine folie. Et je suis d'accord avec toi pour dire qu'on ne voit pas toujours les moments ou jours noirs que les changements de vie peuvent engendrer. En tout cas, ça fait du bien de pouvoir échanger sur des questionnements qui nous assaillent depuis quelques temps même si j'en garde une certaine frustration (mais ça doit être mon impatience et mon ras-le-bol de certaines chose qui m'entourent).

ludiv3
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Cinderella83 le Dim 17 Aoû 2014 - 19:41

Tout planter là, ma fille qui était fonctionnaire l'a fait après un burn out de deux ans ! charge énorme de travail, et tout le tintouin. Elle a donné sa démission et est partie vivre dans la petite maison qu'elle avait acheté (en fait un appartement sur deux étages, un autre propriétaire ayant le rez-de-chaussée), il semble qu'elle est contente de son sort maintenant même si elle cherche à vendre afin d'aller s'installer ailleurs, la vie dans un gros village, sans jardin, ne lui convient pas trop.
Mais elle ne regrette pas son geste d'envoyer tout balader. C'est vrai qu'elle est très économe, à la limite un peu trop survivaliste à mon goût, mais il ne s'agit pas de moi.
J'avais fait la même chose, mais à ce moment là, j'étais près de la retraite, cependant si j'avais pu tenir le coup encore quelques années, le montant de celle-ci aurait été plus conséquent, mais je devais choisir, soit continuer à être sans cesse malade, car je ne supportais plus l'ambiance de l'administration, soit me contenter de très peu, j'ai choisi cette dernière solution...
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par aneth le Lun 18 Aoû 2014 - 2:26

Ludiv3 je comprends ton dernier écrit  Wink Je vois la simplicité volontaire comme une recherche au bonheur en venant aux choses essentielles pour soi et ça je pense que c'est différent pour chacun d'entre nous......... mes animaux sont essentielles pour moi sans eux... je ne pourrais vivre.

J'admire ceux qui peuvent vivre en yourte, en roulotte mais nous avons tous des parcours différents  j'ai eu faim et j'ai eu froid à 21 ans avec une petiote (plus mes parents seule à l'élever pendant huit ans), ça m'a beaucoup marqué je sais que je ne serais heureuse de cette façon et t'assure que ce n'est pas une question de peur.

Nous retapons de vieilles granges en pierre j'admire nos ancêtres et m'interroge toujours comment ils ont pu monter de tels murs, elles datent des années 1850/1860 quand je vois la grosseur des cailloux surtout dans le cantal je m'interroge toujours, nous les "dévisageons" pas, les murs extérieurs restent tel quel,  celle du cantal à que des tabatières sur le toit, la porte de grange restera mon mari la rénovera elle sera le volet, notre habitation actuelle certes les ouvertures sont fenêtres et portes mais l'intérieur est fait essentiellement de pierres, de bois, notre nouveau projet sera ainsi également, nos meubles sont de vieux meubles de troc de..... et mon mari me fait de nombreux meubles avec bois de récup (meuble salle de bain, maie, table de cuisine, banc, escalier), nous captons l'eau avec une pompe, nous nous chauffons au bois que nous avons que nous coupons, nous cultivons un potager.

Certes nous gagnons de l'argent certains plus que d'autres mais je pense que ce qui nous dérange par rapport à nos valeurs c'est ce que nous en faisons pas ce que nous gagnons.... ce que j'achète est ce vraiment essentielle pour moi, pour ma famille. J'essaie d'accéder tout "naturellement" à plus de liberté, de bonheur, d’harmonie, à avoir des gestes écologiques et à ne plus être sur ce chemin effréné de la surconsommation. J'aime mon travail difficile soit il, mais j'ai des moments merveilleux si fort parfois si intense, des moments si vrai si sincère, le
80 % me correspond bien actuellement, à ma famille aussi, et mon mari quand il a envie de s'accorder une journée... le fait.

Je m'interroge faire des économies est ce cumuler de l'argent ?
Pour quoi dis tu " je n'ai pas envie de passer par là c'est-à-dire de cumuler de l'argent pour me dire "ça y est je peux vivre simplement"  ?
Je pense que certains ici font des économies certes (+ ou - selon l'argent dont il dispose) pour leur retraite pas pour ça y 'est je peux vivre simplement, ils le vivent, n'est ce pas une façon de parvenir à continuer le plus longtemps possible tout en ayant les soins, aides qu'ils auront peut être besoin ?  Perso ceux qui le font et bien me dit pourquoi pas. Quand tu vois le coût d'une maison de retraite ! Pourrons nous vivre dans une yourte à 93 ans ? Nos enfants pourront ils subvenir à nos besoins le moment venu ?
Nous nous ne le faisons pas nous avons jamais eu d'économie, le salaire de mon mari est très aléatoire mais certes tout l'argent non dépensé passent dans nos cailloux que nous retapons et prêts bancaire pour leur achat  Laughing est ce cumuler ? Je le vois pas ainsi mais pourquoi pas. Un loyer me coûterait bien plus, et mes animaux essentiel pour moi ne seraient pas heureux car eux oui l'espace est indispensable (pour vivre une vache ne peut sur 1000 m2 mais plutôt 1 hectare).

Je ne pense pas non plus qu'il faut économiser et mettre plein d'argent de côté pour changer vie, je pense qu'ils le font tout simplement progressivement, je pense qu'avant
de vivre dans une roulotte ou dans une yourte..... ils avaient déjà changer leur façon de vivre et ce progressivement pas du jour au lendemain, ce n'est pas une question de cumuler un
pactole de démarrage n'est ce pas déjà un échec ?  n'est ce pas déjà une façon de voir sur du court terme ? mais à arriver à se délester de tout ce qui n'est pas indispensable pour soi et sa famille. Je pense que pour vivre ainsi ils ont eu une longue réflexion et tout évaluer.

Là je suis en mode désencombrement comme je te le disais et je pense que le simple fait de me séparer de certains objets j'en aies pour des mois, j'y vais progressivement, je stocke dans la cave et si dans 6 mois je n'en aies pas eu l'utilité ou le besoin de poser les yeux dessus et bien je m'en débarrasserais, méthode qui me convient le plus.... car là en mettant l'objet stocké depuis 6 mois je peux plus me dire "oh je le gardes on s'est jamais ça peut servir" phrase rassurante et prétexte  Smile pour d'autres ils agiront plus rapidement face un objet inutile, mais n'est ce pas le résultat qui compte ? avoir pu se délester sans se sentir priver et se sentir plus "léger"  

aneth

Date d'inscription : 01/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par gunday le Lun 18 Aoû 2014 - 16:27

Philomenne a écrit:Attention quand même aux témoignages vidéo de personnes qui ont tout lâché pour vivre autrement. Elles passent souvent sous silence les difficultés, les galères, les jours noirs... Changer de vie ne veut pas dire qu'on aura la banane tous les jours. Simplement, il y a un enjeu de réussite (regardez, on est à contre-courant et on est super heureux), ne serait-ce que vis-à-vis des proches, des critiques... qui fait que ceux qui sont passés à l'action ont tendance à "bisounoursifier" l'opération après coup. La réalité est souvent plus nuancée.
Sans compter que le format vidéo n'est anodin.
Généralement ces émissions ont un objectif : ou nous dire "c'est possible" et là tout est rose.
Ou nous dire "c'est impossible" et là tout est noir.
J'irai même jusqu'à dire que les témoignages sont choisis en fonction du résultat de l'émission.

Je répond juste à un point du questionnement de ludiv3
ludiv3 a écrit:Ils n'ont pas eu besoin d'économiser et de mettre plein d'argent de côté pour mener leur vie. je n'ai pas envie de passer par là c'est-à-dire de cumuler de l'argent pour me dire "ça y est je peux vivre simplement". Pour moi cela n'a aucun sens.
Je pense que là on touche le côté intellectuel et personnel.
Certains seront à l'aise en vivant dans un garage sans job fixe (un de mes amis est ainsi).
D'autres auront peur pour leur avenir en étant fonctionnaire et en ayant payé leur logement.

Le côté économie rejoint à mon sens le besoin de sécurité de chacun.

Quand au fait de vivre en autonomie, je me vois mal comment vivre en autonomie sans avoir au moins un terrain à cultiver.
Et ce terrain, il faut bien à un moment ou à un autre l'acheter ou le louer.
D'où un besoin d'argent que ce soit initialement pour un achat, ou régulièrement pour une location.

Donc nier le besoin d'argent est un peu risqué. Par contre, clairement, vu les prix dans certaines zones, le capital nécessaire n'est pas forcément énorme.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par sganarelle le Sam 30 Aoû 2014 - 13:12

Bonjour à tous,
Ludiv3, je me reconnais parfaitement dans ton témoignage. Je pense moi-même que travailler, même 35h par semaine, est aberrant. Je ne veux pas passer la plupart de mon temps à travailler pour quelqu'un d'autre, pour gagner de l'argent dont je n'ai pas forcément besoin.

Comment faire pour concilier ses valeurs et la réalité de la vie? Moi aussi j'ai été confronté à cette question et j'ai eu l'impression d'être prise dans un étau. J'ai un crédit à payer, il faut que je travaille pour gagner de l'argent. Ou alors il faut que je change de vie, partir vivre dans un habitat-groupé, vivre en yourte... mais mon compagnon n'est pas dans cette optique. Nous sommes deux, nous devons donc faire des compromis.
 J'ai réussi à trouver une solution qui me satisfait: quand nous aurons notre premier enfant, je prendrai un congé parental d'au moins 9 mois, et ensuite je ne reprendrai qu'à 60%. J'ai analysé nos dépenses pour voir ce qu'il nous fallait comme rentrée d'argent minimum; j'ai diminué mes dépenses, j'essai de mettre un maximum d'argent de côté pour pouvoir m'arrêter plus tard.

  La vie n'est pas toujours parfaite. Je travaille moi aussi dans la santé et je connais ces médecins arrogants qui te prennent pour leur "esclave" (si,si), un être inférieur car forcément tu gagnes beaucoup moins; bref, la fameuse pyramide... Je suis dégoûtée par ces gens, mais je dois bien travailler avec eux. Alors pour le moment, je prends mon mal en patience.
Même si j'ai parfois envie de tout laisser et de voir de nouveaux horizons, de souffler, d'être "libre", je me dis qu'aujourd'hui, même si la façon dont je dois exercer mon métier n'est pas en total accord avec mes valeurs, je suis sur le chemin de la simplicité. Je vais travailler moins, mais plus tard. Aujourd'hui, je dois mettre de l'argent de côté pour anticiper mon congé parental.

Tu n'as pas à attendre pour vivre ton idéal. Tu as déjà la possibilité d'avancer, un pas par un pas. Bien sûr, limitée par les contraintes, mais tu as le pouvoir de déjà vivre ton rêve. Apprécie ce que tu as et ce que tu fais déjà. Tu ne peux pas vivre que dans l'attente d'un avenir meilleur, plus en adéquation avec tes valeurs. Tu agis déjà aujourd'hui.
Moi par exemple, je suis en train d'essayer de faire évoluer mon potager pour arriver à avoir des légumes un maximum de mois dans l'année. Je fais des erreurs, j'apprends. Mais je me sens tellement libre quand je vais chercher mes légumes ou mes herbes aromatiques au jardin. Et pourtant dans les faits je ne suis pas libre du tout, crédit, travail salarié... Ce qui semble en contradiction avec mes valeurs, mais grâce à ces compromis j'ai une maison et un jardin.

Tu peux être heureuse aujourd'hui, profites de petits morceaux de liberté.
Attention à ne pas fantasmer une liberté ou une vie qui n'existe en pas en fait.
Je pense que les personnes qui quittent tout pour vivre en yourte ou en tipi ne peuvent pas faire autrement; elles sont "faites" pour ça; même si j'idéalise cette vie, cette "liberté", je sais que je ne pourrai pas vivre dans ces conditions. Alors je fais ce que je suis, je fais ce que je peux faire, avec les contraintes que j'ai actuellement.
Si tu sais ce que tu veux, ce dont tu as besoin, tu y arriveras naturellement.

Bonne chance.

sganarelle

Date d'inscription : 27/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Cinderella83 le Sam 30 Aoû 2014 - 19:36

si tu as envie d'avoir un enfant, ou plusieurs, et que ton compagnon n'a pas un travail fixe, (je ne le sais pas parce que tu n'en parles pas) tu peux faire une croix sur le fait de ne pas travailler plus tard. Les bambins, c'est bien quand ils sont petits mais dès qu'ils rentrent à l'école il faut sans cesse avoir de l'argent disponible et plus ils grandissent plus il en faut. ayant eu 4 gamins, je sais de quoi je parle et la vie était moins dure avant que maintenant. Je n'ai pas travaillé pour les élever et je vis une vie de misère pratiquement sans argent, la galère... pourtant je suis quelqu'un de très économe, et je vis de très peu, mais même comme cela il faut payer, payer, et encore payer, pour tout, ne serait-ce que la TVA sur le moindre achat alimentaire - et il est question qu'elle augmente fortement !
avatar
Cinderella83

Age : 83
Localisation : En montagne méditerranéenne
Date d'inscription : 13/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par sganarelle le Dim 31 Aoû 2014 - 14:06

Je ne sais pas si la question était pour moi cinderella, mais pour ma part: mon copain est en cdi, et moi je n'envisage pas de ne plus travailler, mais de moins travailler (60%).

sganarelle

Date d'inscription : 27/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par tasbin le Jeu 4 Sep 2014 - 10:21

Bonjour,
J'ai lu ton message et j'ai compris que tu désires passer en temps partiel voire femme au foyer. Voici ma critique que tu ne vas guère aimer,désolé mais je cherche à être réaliste quit à être détesté:
1-Tu es hypogame alors que  la plupart des femmes appliquent l'hypergamie (http://fr.wikipedia.org/wiki/Hypergamie), c'est pour une raison.

2-lié au 1). Ton souhait serait aisée si tu avais choisi un compagnon dont le salaire suffit à vous deux. J'entends par là que si j'étais une femme et avec des désirs d'enfant et envie de moins ou ne plus travailler, il est indispensable que le père pendant ma maternité ou si je reste à la maison puisse subvenir à tout nos besoins et ce filtrage s'applique dès le début idéalement.

je te dis cela car ma soeur est un cas similaire au tien: elle est fonctionnaire et son mari travaille en intérim 1/3 ou 1/2 de l'année. Avant son mariage je l'avais prévenu qu'elle devra prendre le rôle de la femme & l'homme et que j'étais contre cet hypogamie. Elle a eu un enfant. Heureusement qu'elle est prof et a du temps libre. Mais vu sa situation, elle regrette et ne peut pas avoir un 2e enfant car cela lui ferait trop de travail: s'occuper des enfants et subvenir aux besoins.
avatar
tasbin

Age : 35
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 19/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Lolly le Jeu 4 Sep 2014 - 15:48

La discussion autour de ce sujet se poursuit ici.

Merci de votre compréhension.

_________________
Always look at the bright side of life
avatar
Lolly
Administrateur

Age : 43
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 02/01/2011

http://innaturalibulle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: changement de vie, arrêt du travail ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum