La non-scolarisation

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La non-scolarisation

Message par sofi le Mer 12 Sep 2007 - 13:59

Rappel du premier message :

Bonjour, je me permet d'ouvrir ce post en esperant ne pas faire de doublon. Et surtout en me demandant si ça a un rapport avec la SV Rolling Eyes


Alors je voudrai demander aux parents qui éduquent eux meme leur enfants:

-comment enfin surtout "pourquoi" avez vous sauter le pas?

-comment l'entourage à réagit (peur d'echec, peur d'enrolement dans une secte... que sais-je encore)? et que lui avait vous répondu Very Happy

-comment à réagit l'enfant (ou les enfants) si il était déjà scolarisé? ou même si il ne l'était pas d'ailleur ^^

-et aussi, si vous avez des adresses de sites ou de livres qui pourrai m'orienter.
(j'aime beaucoup le blog homeschooling mais je suis preneuse pour d'autre méthode, même si la méthode Montessori est celle qui me parle le plus)

Voilà....

Je ne vous cache pas que je crève de peur à l'idée de me lancer mais si je ne le fais pas, je crois que je passerai à coté de quelque chose d'important pour moi. Comme l'Homme est d'un avis mitigé, on laisse Clem à l'école jusquà la fin de la maternelle, ce qui nous permet trois ans de reflexion.

sofi

Age : 38
Localisation : (64)
Date d'inscription : 02/04/2007

Revenir en haut Aller en bas


Re: La non-scolarisation

Message par bobine07 le Mar 22 Fév 2011 - 12:30

Aujourd'hui, résultat des évaluations de mon bonhomme. 87 % de réussite. Bon, je me fiche pas mal du chiffre, ça n'a aucun sens. Mais la note positive, c'est que la maitresse va lui lâcher un peu la bride, et que nous pourrons prendre la décision de scolarisation/non scolarisation sans être dans une position de conflit...

bobine07

Date d'inscription : 31/01/2011

http://tiskol.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par bobine07 le Ven 27 Mai 2011 - 11:44

Qu'est-ce que vous pensez de ça ?
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-ecole-obligatoire-94652

De mon côté, mon bonhomme n'a pas l'air de vouloir quitter l'école. Je trouve ça marrant d'être aussi décidé à son âge.
avatar
bobine07

Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/01/2011

http://tiskol.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par nodame le Ven 27 Mai 2011 - 13:49

J'en pense que si c'est vraiment contraire aux droits de l'homme comment peuvent-ils encore l'interdire en Allemagne Crying or Very sad ?

Bon, je n'ai pas à me plaindre, ici l'école commence à 6 ans et n'a lieu que le matin pendant les 4 premières années...je trouve déjà pas mal, mais ca m'embête sur le principe... même si en pratique je ne serais pas capable d'assurer l'instruction car je ne maitrise pas la langue allemande suffisamment bien.

nodame

Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par breizhfenua le Ven 10 Juin 2011 - 9:04

Bonjour !

Je suis la maman de 4 enfants et suivant les années ils sont instruits en famille ou à l'école ou encore au CNED ...si vous avez des questions je peux éventuellement y répondre ; mais je n'ai pas la science infuse et c'est juste notre expérience familiale perso !

Actuellement les petits 3ème et 4ème sont en maternelle (PS et MS ) , ça se passe bien mais j'apprends à lire à notre 3ème qui est très demandeur et j'ai peur qu'il y ai un décalage à sa rentrée en GS (il lit déjà des phrases simples) donc on verra ce qu'on décide en Septembre .Notre ainée a fait son CM2 en IEF (instruction en famille) , puis 6ème Collège , cette année 5ème CNED et l'an prochain repart au Collège en 4ème.
Notre 2nd a fait son CP puis CE1 en IEF , essai CE2 cette année mais est revenu à maison car se faisait battre à chaque récré ...l'an prochain CNED CM1 .
Rien n'est figé , on fait le point chaque fin d'année pour l'année suivante .
J'ai lu dans les commentaires des choses qui m'ont fait sourire car je suis dedans depuis un petit moment ,j'ai un petit peu de recul desormais et j'entends toujours les mêmes interrogations (légitimes car chacun s'interroge sur le meilleure pour son enfant !).
Je voulais surtout dire que nous n'enfermons pas nos enfants dans une boite dès qu'ils sont sortis de l'école ! nos enfants participent à des stages , des ateliers et rencontrent d'autres enfants non sco avec lesquelles on organise des sorties pédagogiques ..ou pas ! les rapports sociaux ils les expérimentent donc autrement ....et surtout dans la vraie vie ! ils rencontrent des jeunes , des bébés , des vieux , des gens de toutes ethnies et milieux sociaux , des personnes porteuses de handicap ...bref , ils expérimentent concrètement des situations de vie ! et ils passent plus de temps avec leur famille : grands parents , arrrières grands parents , cousins et cousines ...et je trouve ça précieux .
Est ce que la non sco est meilleure pour l'enfant ? ça chacun se fait sa propre opinion ! nous avons choisi de ne pas choisir pour eux mais de leur laisser la possibilité de faire leur choix , l'important c'est qu'ils continuent à apprendre et il y a tellement de façons d'apprendre !
avatar
breizhfenua

Age : 44
Localisation : Papeete
Date d'inscription : 09/06/2011

http://iefdespetitsbreizhou.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Mélodie le Mer 15 Juin 2011 - 14:13

Merci pour ton témoignage, breizhfenua Smile

Pour info, la proposition de loi visant à rendre la scolarité obligatoire à partir de 3 ans n'est pas passée.
Cf le CR de la séance d'hier : http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2010-2011/20110210.asp#P646_132477

On verra après les élections, s'ils remettent ça...

Mélodie

Date d'inscription : 09/06/2009

http://melynae.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par bobine07 le Mer 15 Juin 2011 - 14:23

Bonne nouvelle !
avatar
bobine07

Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/01/2011

http://tiskol.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par -Françoise- le Mer 15 Juin 2011 - 16:45

breizhfenua a écrit:Rien n'est figé , on fait le point chaque fin d'année pour l'année suivante .
Nous avions procédé de la même manière avec notre fils.


breizhfenua a écrit:nous avons choisi de ne pas choisir pour eux mais de leur laisser la possibilité de faire leur choix
Je pense que le secret se trouve là. exactement là.
Et pour tout dire, avec les enfants, ce principe devrait s'appliquer à tous les domaines.
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par breizhfenua le Jeu 16 Juin 2011 - 1:14

Mais c'est vrai que ce choix engage aussi beaucoup de choses au niveau du couple : perte de salaire pour celui qui instruit et qui se répercute donc sur toute la famille , enfants 24H/24 à la maison , les premiers temps ce n'est pas si simple que ça de trouver du temps pour soi et pour son couple , et pourtant c'est impératif pour l'équilibre de tous ! la peur du premier contrôle pédagogique avec intrusion dans notre maison , critiques de notre pédagogie (quant on en a une !) , assistante sociale qui fait un rapport (lutte contre les sectes ...) .
Ce n'est pas si évident mais quand le couple et les enfants sont prets , alors c'est très chouette !!!
J'ai suivi l'affaire de près (via une asso de parents non sco dont nous faisons partie depuis 6 ans ..waouh déjà !)...le texte a été rejetté mais sans aucune attention sur ce que celà impliquait pour l'instruction en famille ... c'est bien le cadet de leurs soucis je crois !!! enfin le principal c'est que ça ne passe pas !
avatar
breizhfenua

Age : 44
Localisation : Papeete
Date d'inscription : 09/06/2011

http://iefdespetitsbreizhou.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par leeloo le Ven 17 Juin 2011 - 7:13

j ai déscolarisé mon 3e qui n aimait pas la maternelle,donc il est en ief;mes 2plus grands en ecole alternative;chaque enfant est different,ce qui est adapté pour l un ne l est pas specialement pour l autre,en l occurance mon 3e est bien plus épanoui a la maison qu a l ecole...
un livre sympa a conseiller:" Les Apprentissages autonomes "
de John Holt,sur la non sco

leeloo

Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par breizhfenua le Ven 17 Juin 2011 - 7:56

oui je viens aussi de le recevoir via la souscription lancée par l'éditeur , j'attendais avec impatience cette traduction !!!
Après il y a d'autres choses qui se jouent , surtout à l'adolescence ou c'est bien moins évident car l'enfant ne sait pas trop lui même ou il en est ...
avatar
breizhfenua

Age : 44
Localisation : Papeete
Date d'inscription : 09/06/2011

http://iefdespetitsbreizhou.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Madalen le Jeu 4 Aoû 2011 - 15:46

Bonjour à toutEs ,

j'ai lu ces échanges .

Je suis concernée par ce sujet ,car ancienne "instit'" ,j'ai quitté l'école et du coup ,notre fille aussi .... Very Happy

Elle allait sur ses 7 ans et a été drôlement d'accord !

Je n'ai pas grande estime pour les instits de façon générale dans la mesure ou peu d'entre eux se sont saisi ,quand c'était possible de la liberté de créativité pédagogique dont nous disposions.(Je pense que cela a changé et en prime ils sortent de la fac actuellement sans formation prof.)

Ma fille m'inquiétait car elle se soumettait facilement par peur ds cris des maitresses.

Après coup ,en prime ,je me suis aperçue des manques dans ses apprentissages ,notamment en mathématiques.

Mais nous ne faisons pas l'école à la maison... Pas envie chez nous de "reproduire" l'école at home...

Cela fait 4 ans révolus qu'on vit libres d'école , qu'elle apprend sans programmes , et s'en sort très très bien.

Je fournis pas mal de matériels à ses apprentissages ,beaucoup même .

Surtout des auto-correctifs.mais aussi du matériel pas forcément en support papier.

Beaucoup d'inspiration freinet ,Montessori , et inspirée perso tout simplement !

Plein d'activités de loisirs ! de la culture ,des visites.
Et puis la vie :Cuisine, jardinage (bio!) , soin aux animaux, ménage , beaucoup de travaux dits manuels , et de pratiques dites artistiques...

C'est moi qui avais créé ce forum non sco Bretagne cité dans un post , dans une visée de rencontres non-virtuelles ... ;-)

Il existe toujours !

Nous continuerons pour cette non-rentrée 2011 à apprendre libres d'école !
Mais pas enfermées dans une maison ! Razz

Bien cordialement , madalen,

Madalen
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par bobine07 le Jeu 4 Aoû 2011 - 15:57

Bonjour Madalen,
Je me suis inscrit sur ton forum il y a quelque temps, mais je ne connaissais pas ton parcours. Et puis je n'y suis plus retournée car mon fils ne veut pas quitter l'école. Mais bon, même en dehors, il y a toujours des tas d'occasion d'apprendre... alors on continue notre petit bonhomme de chemin.
avatar
bobine07

Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/01/2011

http://tiskol.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par leeloo le Jeu 4 Aoû 2011 - 18:16

Wahou madalen,j admire ce parcours,je trouve ça vraiment chouette comme parcours,bravo

leeloo

Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Invité le Lun 8 Aoû 2011 - 10:15

Sur la Bretagne, pour l'instruction en famille, je crois que le forum le plus vivant et interactif reste le "forum des korrigans".

Zao

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Panthera Pardhus le Lun 8 Aoû 2011 - 10:26

Bonjour Zao,

Bienvenue sur le forum.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Invité le Lun 8 Aoû 2011 - 11:00

J'aime bien vous lire à propos de l'école-dehors, çà me rappelle le nomre de mots d'excuse que mon père inventait pour que je rate des jours pour (au choix)
-aller faire le marché
-planter le verger
-aller à la plage-pêche à pied
-voir du monde (grand-oncles, grand-tantes qu'on voit jamais)

Impressionnant le nombre de jours ratés mais je faisais partie des têtes de classe, peut-être pour çà qu'il en profitait!

Mine de rien quand j'ai discuté durant le lycée et le collège avec d'autres enfants, je me suis vite aperçue qu'il y avait plein de trucs qu'ils n'avaient jamais vu.
Les classes sont souvent trop bondées pour proposer des activité qui pourraient être autre chose que lecture-écriture-calcul-culture par coeur.

Comment vos enfants voient leurs transitions de système?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Invité le Mar 9 Aoû 2011 - 9:23

Merci Panthera !
J'ai 6 filles, et aucune n'a posé le pied dans une école avant le bac. L'aînée est en fac de médecine et ça roule bien pour elle. La seconde (16 ans) va tenter le bac en juin prochain mais gagne déjà sa vie avec son violon. Pour les autres... chacune sa route. Nous avons beaucoup beaucoup voyagé, aucune de mes filles n'est née en France, et nous venons maintenant nous poser un peu sur ma terre natale (Finistère) avant... de nouvelles aventures.

Zao

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Madalen le Mar 9 Aoû 2011 - 14:15

chalala a écrit:J'aime bien vous lire à propos de l'école-dehors, çà me rappelle le nomre de mots d'excuse que mon père inventait pour que je rate des jours pour (au choix)
-aller faire le marché
-planter le verger
-aller à la plage-pêche à pied
-voir du monde (grand-oncles, grand-tantes qu'on voit jamais)

Impressionnant le nombre de jours ratés mais je faisais partie des têtes de classe, peut-être pour çà qu'il en profitait!

Mine de rien quand j'ai discuté durant le lycée et le collège avec d'autres enfants, je me suis vite aperçue qu'il y avait plein de trucs qu'ils n'avaient jamais vu.
Les classes sont souvent trop bondées pour proposer des activité qui pourraient être autre chose que lecture-écriture-calcul-culture par coeur.

Comment vos enfants voient leurs transitions de système?

Très sympas et intéressantes ces excuses pour ne pas aller à l'école... Razz

Pour répondre à ta dernière question ,ma fille l'a quitté un poil avant la fin du cp ,et l'a vécu simplement dans la joie ,comme une libération...

Elle ne veut pas entendre parler d'y retourner ,c'est un des rare sujet capable de l'énerver ...!

Elle est heureuse ,en fait ,je crois ,(elle dit que oui ,bien sûr !) Razz ,et voilà...

A + !

Madalen
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Mar 9 Aoû 2011 - 15:20

Elle ne veut pas entendre parler d'y retourner ,c'est un des rare sujet capable de l'énerver ...!

Mais quand elle devra faire des études? Parce que si je suis de plus en plus pour le fait de moins travailler, je suis aussi pour faire un métier qui me plait, et ça implique de faire des études même courtes. Or, si elle n'aime pas l'école là, comment fera t'elle?
avatar
Kaos

Age : 43
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Invité le Mar 9 Aoû 2011 - 15:43

La différence entre l'école et un système comme la fac c'est qu'on doit être capable de se débrouiller. Cette liberté d'action peut déclencher des vocations (même si elle en perd un bon paquet en route)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Emma le Mar 9 Aoû 2011 - 19:17

Encore heureux que les études supérieures soient bien différentes de l'école. On serait encore plus mal barré, sinon.
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Mar 9 Aoû 2011 - 19:20

Encore heureux que les études supérieures soient bien différentes de l'école
Tout dépend de la structure en fait non? La Fac c'est sur c'est pas l'école, mais un BTS ou un DUT? Franchement je ne vois pas bien la différence avec une classe de terminale...
avatar
Kaos

Age : 43
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Panthera Pardhus le Mar 9 Aoû 2011 - 19:24

Si tu fais un BTS en alternance, ce n'est pas tout à fait pareil qu'une classe de terminale.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Emma le Mar 9 Aoû 2011 - 19:25

Pour avoir fait les deux :
La fac : autonomie complète mais présence obligatoire pour les TD.
IUT : obligation de présence. Beaucoup de cours avec des pros, donc une vision assez peu théorique à pallier.
Dans les deux cas, il faut se botter le derrière pour bosser à côté, trouver des infos supplémentaires. Les profs indiquent des pistes et ne font pas vraiment dans la culture pré-mâchée à 4 sous, contrairement à tout le reste de la "scolarisation".
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Mar 9 Aoû 2011 - 19:39

Si tu fais un BTS en alternance
Tu te fais exploiter...^^

Dans les deux cas, il faut se botter le derrière pour bosser à côté,

A moins d'être très intelligent et très fort il est nécessaire à tous les niveaux de bosser à côté du CP à la Terminale...

dans la culture pré-mâchée à 4 sous

Crois tu qu'ils aient le choix?
avatar
Kaos

Age : 43
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Emma le Mar 9 Aoû 2011 - 19:44

Kaos a écrit:A moins d'être très intelligent et très fort il est nécessaire à tous les niveaux de bosser à côté du CP à la Terminale...
Sans être ni l'un ni l'autre et sans en fiche une rame, avec un peu de curiosité et des yeux on fait des miracles. J'ai beau bosser dans le livre, tout ne s'y apprend pas. Et quand on apprend le mieux, c'est rarement à l'école que ça arrive.

Kaos a écrit:Crois tu qu'ils aient le choix?
Oui. A moins d'être de sinistres et médiocres feignasses.

Edit : je précise, à propos des feignasses : j'ai eu des profs géniaux, avec qui j'ai beaucoup appris, parce qu'ils faisaient leur métier intelligemment. En impliquant leurs élèves.
Et j'ai eu des médiocres, dans le sens "looser-je-m'en-foutiste" du terme. Alors, oui, nous opterons pour la non-sco, parce que les médiocres sont les plus nombreux. Malheureusement.
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Panthera Pardhus le Mar 9 Aoû 2011 - 19:53

Kaos a écrit:
Si tu fais un BTS en alternance
Tu te fais exploiter...^^

Pas d'accord, certaines entreprises et certains maîtres de stage se mettent vraiment en quatre pour que l'étudiant y arrive, et proposent souvent l'embauche par la suite. Par contre j'ai aussi vu des professeurs chargés du suivi des élèves s'en fiche comme de leur premier remplacement, et ne jamais venir voir dans quelle conditions se passe la vie en entreprise. Et quand ces élèves entrent dans la vie active, on fait quand même la différence entre un étudiant qui a fait un peu de terrain et un qui n'a pas quitté les bancs de l'école.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Mar 9 Aoû 2011 - 20:01

Oui.

NON. On peut améliorer l'ordinaire, on DOIT améliorer l'ordinaire, mais on est coincé par des programmes qui sont fixés par des gens qui ne sont plus profs depuis longtemps. Et quand par curiosité on s'écarte de ces programmes, on a des parents d'élèves qui nous tombent sur le dos...C'est trop simple Emma de critiquer un métier que tu ne fais pas, aussi simple que de dire "tous pourris" en parlant des politiques, ou "c'est des voleurs" en parlant des gens qui bossent aux impôts.
J'arrête sur les exemples ou tu en veux d'autres?



Sans être ni l'un ni l'autre et sans en fiche une rame, avec un peu de curiosité et des yeux on fait des miracles.

Donc ce que je disais: intelligent. Soit 10 % d'une classe pas plus.
Et encore je bosse en LP donc j'ai des élèves pour qui l'Histoire et les lettres c'est totalement inutile (c'est leur avis! Pas le mien ...et je suis là pour les faire changer d'avis).

L'école si on passe sur l'aspect "apprentissage" c'est aussi un lieu de vie, de sociabilisation, de partage, bref une micro société. Vos gamins vont, peut être, être coupés de ça, de cette richesse qui est la fréquentation des autres, et pas en ayant 2/3 frères et sœurs, et une poignée de copains, mais en fréquentant un lieu où se côtoient 500 ou 600 personnes. Ne pas aller à l'école c'est créer paradoxalement des gentils petits "a-sociaux" (hors société).
Après c'est vos gamins pas les miens...

@ Panthera: comme tu dis "certains"...Je suis relativement opposé à l'apprentissage pour deux raisons:

- parce que souvent mes élèves font le choix d'arrêter leur formation pro en LP pour partir en apprentissage. Or, ils ne voient que l'appat du gain, mais pas le fait que souvent les patrons les exploiteront avant de ne pas les embaucher.

- l'expérience pro s'acquiert aussi à travers des stages nombreux en LP. Un élève de CAP cuisine va passer 18 semaines sur deux ans en entreprise, donc va vite savoir si il est fait pour ça et gagner une savoir faire.

avatar
Kaos

Age : 43
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Panthera Pardhus le Mar 9 Aoû 2011 - 20:25

Kaos a écrit:

Donc ce que je disais: intelligent. Soit 10 % d'une classe pas plus.
Et encore je bosse en LP donc j'ai des élèves pour qui l'Histoire et les lettres c'est totalement inutile (c'est leur avis! Pas le mien ...et je suis là pour les faire changer d'avis).

L'école si on passe sur l'aspect "apprentissage" c'est aussi un lieu de vie, de sociabilisation, de partage, bref une micro société. Vos gamins vont, peut être, être coupés de ça, de cette richesse qui est la fréquentation des autres, et pas en ayant 2/3 frères et sœurs, et une poignée de copains, mais en fréquentant un lieu où se côtoient 500 ou 600 personnes. Ne pas aller à l'école c'est créer paradoxalement des gentils petits "a-sociaux" (hors société).
Après c'est vos gamins pas les miens...

Biien, j'ai eu la malchance d'avoir un gamin faisant partie des 10% de gosses un peu éveillés. C'est de ma faute, je l'ai mal élevé. Des livres, des jeux de constructions, pas de console de jeu, mais internet avant l'heure (quand on te demandait si c'était un nouveau produit à vitres), etc...il l'a payé toute sa scolarité, de la maternelle au BTS. Toujours mis à l'écart par le troupeau, enseignants compris (ben oui, l'était pas toujours d'accord avec eux). Alors la "richesse" de la fréquentation des autres, là je me marre! Si tu rajoutes qu'il n'était pas plus intéressé que ça par la binouze , le chichon et le PSG, alors là...
Arrivée de mon neveu dans une micro-société de 1000 personnes (un lycée..). Passage au toilettes: 1er wc, deux personnes en train de copuler, 2ème wc: une personne en train de se torcher à la vodka, et dans le 3ème: de la fumette...ah oui, c'est un lieu de sociabilisation et de partage, pardon! Et non je ne caricature rien.
Alors, si c'était à refaire, je réfléchirais à deux fois avant de scolariser mon gamin, et encore plus maintenant, à l'époque où tout ce qui compte pour être intégré dans une cour de récré, c'est le dernier téléphone portable à 500 euros.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Mar 9 Aoû 2011 - 20:31

Je ne dirais rien sur le shit étant fumeur...

Toujours mis à l'écart par le troupeau, enseignants compris (ben oui, l'était pas toujours d'accord avec eux).

Par tous les enseignants??? Et il le disait comment qu'il était pas d'accord??? Smile

Tu sais le lycée quand j'y étais (la vache ça remonte à 20 ans quand même!!) y'avait aussi des gens qui copulaient dans les WC, y'avait aussi des gens qui fumaient du shit etc...Le truc c'est que c'était peut être moins dit je ne sais pas. Il faut arrêter aussi de surprotéger les mômes! Je n'étais pas apprécié au lycée parce que non je n'aimais pas le foot, non je n'avais pas de mob, non la bière je trouve pas ça bien,...en attendant ça m'a appris à: me défendre avec des mots et pas mes poings, à avoir un avis et à savoir l'expliquer, à grandir...

Moi l'impression que j'ai (et je ne parle pas de ton petit Panthera) c'est que vous ne voulez pas voir grandir vos enfants (je comprends ceci dit!! Smile)

avatar
Kaos

Age : 43
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Panthera Pardhus le Mar 9 Aoû 2011 - 20:40

Non, je n'ai pas dit par tous les enseignants, et il le disait avec des mots normaux, pas des grossièretés.
Après se défendre avec les mots, c'est ce qu'on a en tant que parents enseigné au départ, c'est pas bien de se battre, pas répondre aux provocs et gnagnagna...jusqu'au jour où on l'a emmené à l'hôpital...10 contre un à la sortie du collège, ça faisait un peu beaucoup faut dire..alors comme je voulais le voir grandir mon petit (et si possible en un seul morceau), je lui ai appris à se battre (krave maga)...bizarre, ça allait vachement mieux après...et même encore maintenant qu'il a 22 ans.
Refuser d'exposer un gamin aux saloperies qui se boivent et qui se fument, ce n'est pas de la surprotection, c'est du bon sens.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Mar 9 Aoû 2011 - 20:47

Panthera: les enfants sont exposés bien plus que ce qu'on imagine à la drogue et à l'alcool: les supérettes vendent même aux mineurs, les supermarchés aussi. Ce n'est pas le lycée qui les incite à boire, c'est la société et qu'il soit chez toi ou ailleurs ne changera rien. La drogue (du moins le shit) tu en trouves à peu près comme tu veux, donc si tu veux essayer tu le fais facilement.

Le souci est plutôt de leur expliquer les dangers AVANT qu'ils ne touchent à...et les éloigner du danger n'est pas une solution. C'est comme de dire que le feu brule sans montrer ce qu'est le feu. Smile

C'est pas le ton, c'est la distance qu'il prend ou pas: si il veut avoir raison en effet j'ai des collègues à qui ça ne plaira pas, mais si il le fait en démontrant...pas de soucis pour moi! Smile

Je me suis aussi battu à plusieurs contre moi, ça n'a rien à voir souvent avec soi..c'est la bêtise des adolescents pas "plus" (note les guillemets!)
avatar
Kaos

Age : 43
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Panthera Pardhus le Mar 9 Aoû 2011 - 20:50

Oui mais le fait d'être en groupe accentue le problème. A cet âge, il est très important de ne pas être exclu, donc on fait comme les autres.
Et la bêtise quand elle manque de peu de coûter la vie, ce n'est plus le nom que je lui donne.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Mar 9 Aoû 2011 - 21:12

ok
avatar
Kaos

Age : 43
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Madalen le Mar 9 Aoû 2011 - 21:18

Hou là...Ca part dans tous les sens ! Shocked Very Happy

Bon ,ben je voulais au départ simplement répondre à Kaos ,mais je vois que ça a "évolué" ! Wink

Bon , je réponds quand même ,allez !

Comment elle fera pour faire des études ou apprendre un métier ?
Ben simplement , parce que motivée elle sera ,elle apprendra ce qu'elle aura choisi d'apprendre pour exercer quelques temps le métier qu'elle aura voulu faire en 1er.
Où est le souci ?

Emma a bien répondu pour moi... ;-)

Il y a déjà de nombreux exemples de "non-scos" s'étant fort bien adaptés à la fac ou autre lieu pour apprendre un métier .Bon d'ailleurs la fac ce n'est pas le top pour apprendre un métier !

Il y a aussi des gens qui ont appris un métier sans école aucune , comme andré stern , par exemple ou les enfants de pierre Rabhi aussi.

(Les stern jamais d'école ,les rabhi pas de diplômes)

Bref on n'a que les barrières qu'on veut bien se mettre aussi , mentalement...

Ca , ça marche drôlement bien...

Les enseignants pourraient très bien innover bien plus , mais bien peu cherchent à le faire ,je le sais je les ai fréquentés deux dizaines d'années ! :-)

Ils sont emplis de trouille , terrible ,pffft !

Quant aux échanges sur les drogues et bagarres ,bon moi je suis pacifiste ,et sans addictions ,je trouve que si l'école est malsaine sur ces points c'est parce qu'elle est le miroir du reste de la société ,mais ce n'est pas un scoop !

Trop de gens vont si mal , c'est plutôt affligeant , mais les enfants ont le droit de garder intacte leur joie de vivre et de découverte de la vie ,bons sangs ! Razz

Et moi itou ! Wink

Voilà pour aujourd'hui ,

Passez une belle soirée ,

Chaleureusement,

Madalen
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Panthera Pardhus le Mar 9 Aoû 2011 - 21:28

Merci Madalen, belle soirée à toi aussi Very Happy
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par sapiens le Mar 9 Aoû 2011 - 22:31

Moi je ne vois pas où est le problème: certains enfants sont scolarisés, d'autres pas, il existe des exemples parlants de gens qui sont devenus des adultes épanouis dans les deux catégories, non?

je comprends panthera en ce qui concerne la violence à l'école, j'appréhende ce moment... je compte sur le fait d'habiter à la campagne, je sais qu'il y a aussi de la violence à la campagne. c'est triste ce qui est arrivé à ton, fils et c'est super qu'il se sente plus sur de lui après quelques cours d'auto-défense.
Après les gens qui baisent, le shit, l'alcool, mes parents ayant eu l'honnêteté de me dire la vérité sur leurs années lycée, ça existait déjà dans les années 70, surement avant!
je comprends kaos quand il parle de devenir un être sociable, moi-même fruit d'une non crèche- non nounou, gardée (couvée) par mamie, l'école oui un peu le matin, etc... et étant toujours aussi mal à l'aise en société... ça n'a peut-être rien à voir... mais je crois que l'habitude de la vie en collectivité aide un peu non pas à l'aimer, mais à l'accepter.
"l'enfer, c'est les autres...", Sartre.
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par leeloo le Mar 9 Aoû 2011 - 23:02

j aurais pu ecrire tout ce que Panthera Pardhus a écrit,100 pour 100 d accord:-)
mes souvenirs de lyçée:apprendre a rouler des joints,a me bagarrer dans la cour pour un regard de travers,pas faire les devoirs pour pas passer pour la fayotte de service....et a l epoque j etais en pleine campagne....
Je ne suis pas contre l ecole(les miens y sont,mais en ecole alternative disons)mais penser que faire école "autrement" fait des associaux,c est n importe quoi!la socialisation se fait tout aussi bien,si ce n est meme mieux,en dehors des murs rigides de l ecole ou l on est vite influençé,ou on se sent obligé de rester dans la norme avec le dernier survet a 100euros ET la paire de baskets qui va avec....

leeloo

Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Mar 9 Aoû 2011 - 23:06

ou on se sent obligé de rester dans la norme avec le dernier survet a 100euros ET la paire de baskets qui va avec....

Bon sang ce n'est pas l'école qui fait ça, mais l'âge! Des modes chez les ados il y en a depuis qu'il y a la notion de MODE...
avatar
Kaos

Age : 43
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par sapiens le Mar 9 Aoû 2011 - 23:14

leeloo a écrit:
Je ne suis pas contre l ecole(les miens y sont,mais en ecole alternative disons)mais penser que faire école "autrement" fait des associaux,c est n importe quoi!la socialisation se fait tout aussi bien,si ce n est meme mieux,en dehors des murs rigides de l ecole ou l on est vite influençé,ou on se sent obligé de rester dans la norme avec le dernier survet a 100euros ET la paire de baskets qui va avec....

à condition de proposer d'autres possibilités (assos, clubs, activités, que sais-je) pour rencontrer du monde hors des murs de l'école, effectivement! Mais il faut y réfléchir sérieusement, je trouve.
quant au fait de vouloir absolument les marques à la mode et hors de prix, mes camarades en avaient, mes parents m'ont expliqué qu'il n'y avait aucun intérêt à tous se ressembler et qu'il n'était pas question de mettre un prix indécent dans des vêtements, et basta, je n'ai jamais réclamé ces "marques"... Un peu de jugeote du côté des parents et des explications qui tiennent la route, la vérité, les enfants comprennent. Et ne sont pas malheureux de vivre sans les baskets en question, faut arrêter le cercle viscieux.
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Emma le Mer 10 Aoû 2011 - 9:15

Kaos a écrit:Bon sang ce n'est pas l'école qui fait ça, mais l'âge! Des modes chez les ados il y en a depuis qu'il y a la notion de MODE...
C'est le groupe. Les ados, pour être intégrés, ont besoin de se ressembler. Et comme dans tous les groupes, il y a sélection. La sélection se fait par le fric affiché.
Sco ou non-sco, il y aura une influence. Mais elle sera beaucoup plus importante à l'école, parce que la pression du groupe y est subie 8h/jour au quotidien.
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Mer 10 Aoû 2011 - 9:21

Emma: de même que le dit Sapiens j'ai eu des parents qui m'ont expliqués que les marques faisaient surtout de toi un mouton...et je ne les ai pas ennuyés plus que ça, mes frères non plus. Un ado c'est aussi un être pensant, il faut lui expliquer (même si c'est parfois têtu comme 1/2 douzaine d'ânes!)
avatar
Kaos

Age : 43
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Emma le Mer 10 Aoû 2011 - 9:48

On est d'accord là-dessus. Mais je maintiens que l'école a un effet amplificateur de beaucoup de choses.
C'est pourquoi nous envisageons la non-scolarisation pour les (futurs) nôtres.
(z'avez vu l'habileté pour revenir au sujet d'origine ? Very Happy)
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Madalen le Mer 10 Aoû 2011 - 11:19

Very Happy Oué Emma ! Habile retour au sujet de départ ! Razz

L'âge ne fait rien à l'affaire... Pour ma part ,c'est mon avis...

La 1re éducation se fait au sein de la famille ,tout le monde ,en final ,semble d'accord là-dessus... ;-)
C'est une question de valeurs éducatives d'ailleurs et d'attitudes ,plus qu'autre chose.

Et ,pour en revenir au sujet de départ ,donc ,... PT de rire ,à la question de Sofi donc , oui pour moi ça a un rapport avec la simplicité volontaire ,parce que justement on vit avec moins de sous , (en général tu as un salaire de moins dans la famille .Après souvent les parents quittent le système salarial aussi , ils se remettent à apprendre eux-même je crois ,chez nous c'est ça ,et on en connait pas mal d'autres...) du coup on vit plus simplement ,on partage plus , on se rapproche souvent de la nature , on fait sa cuisine , on produit selon ses besoins ,on consomme moins ,on fait pas mal de récupe ,etc...! C'est amusant comme avec la vie sans école ,on en arrive (pas toujours hein !) mais souvent à devenir végétarien , au bio ,à l'écologie ,à virer le superflu etc...je crois que c'est parce que on a un choix de vie , qui fait qu'on a le Temps ;Le temps de regarder grandir ses enfants , d'observer, d'apprendre les uns des autres , qui fait que progressivement on n'arriverait plus à les réveiller alors qu'ils dorment profondément juste parce que c'est l'heure pour l'école... Sleep

Et du coup ,on travaille autrement ,nous aussi les personnes dites adultes ,voilà ,en vrac !

Belle journée !

Madalen
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Mer 10 Aoû 2011 - 11:39

Je développe ici ce que je disais ailleurs.

Je ne nie pas aux parents le droit d'apprendre à leurs enfants, même si je pense que comme pour beaucoup de choses il vaut mieux faire appel à un professionnel. Mais bon, pourquoi pas.
sauf que je crains une chose en ces périodes de restrictions budgétaires initiées par notre Président: que le gouvernement décide finalement que c'est super bien comme système. Parce que bien sur ça ne lui coute strictement rien, et qu'un jour il généralise cela d'une façon ou d'une autre. Et là on va arriver à quelque chose de catastrophique: plus d'école pour vos enfants ce n'est peut être pas trop grave voir bénéfique, plus d'école dans certaines cités où j'ai enseigné c'est catastrophique. parce que l'école reste dans ces lieux le seul lieu "social" que connaissent les gamins.
avatar
Kaos

Age : 43
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Emma le Mer 10 Aoû 2011 - 11:47

Je crois fermement que l'école est à réinventer intégralement. Malheureusement, il faudrait tout reconstruire depuis la base, et c'est juste impossible : chacun irait de sa réclamation pour conserver un acquis, que ce soit bien-fondé ou non.
Donc à moins d'une explosion totale du modèle sociétal, c'est utopiste. Ou alors, très très marginal. Troisième solution : la non-scolarisation, qui laisse une plus grande liberté dans l'apprentissage.
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par -Françoise- le Mer 10 Aoû 2011 - 12:10

Emma a écrit:C'est pourquoi nous envisageons la non-scolarisation pour les (futurs) nôtres.
(z'avez vu l'habileté pour revenir au sujet d'origine ? Very Happy)

Il me semble dangereux de prendre une décision telle que celle-là avant même la naissance des enfants. Nous parlons bien ici, d'êtres humains. De vraies personnes avec leur caractère, leurs aspirations, leurs émotions. Des personnes qu'il faudra considérer individuellement les unes des autres.



Certains enfants réclament l'école. C'est le cas, il me semble du fils de Bobine. C'était le cas de mes filles.
D'autres enfants ne veulent pas en entendre parler. C'était le cas de mon fils pendant 2 ans.
Dans les deux cas, les parents n'y peuvent rien. Absolument rien.
Je pense que le plus important, c'est d'observer/écouter/parler avec son enfant, et agir selon les informations ainsi recueillies.


Je ne suis ni pour, ni contre la déscolarisation. Et pourtant, nous avons testé les deux systèmes dans notre famille. Il y a des avantages et des inconvénients dans les deux cas. Je dis bien dans les deux cas.
Le plus important pour moi, c'est de donner aux gamins la possibilité d'apprendre dans des conditions qui lui conviennent le mieux, à l'instant T. Qui lui conviennent à lui, pas à ses parents, hein!

Enfin, mais je pense l'avoir déjà dit plus haut, tout le monde n'est pas capable de se lancer dans cette aventure. Ce n'est pas une question d'intelligence. Mon mari qui a un niveau d'étude plus élevé que le mien était parfaitement inapte à s'occuper de son fils: pas assez pédagogue, pas assez patient, pas assez organisé, pas assez tenace, incapable de comprendre ce que l'enfant ne comprends pas, incapable de le faire
progresser. C'est une très lourde responsabilité qu'il faut être capable d'assumer. Tout n'est pas toujours rose.
Il faut également une très bonne entente parent/enfant. Une vraie complicité. Ce n'est pas toujours le cas. En tout cas pas avec tous les enfants. Attention à l'adolescence!!

Il serait assez souhaitable que les personnes qui pratiquent ce type d'instruction viennent témoigner ici des difficultés qu'elles rencontrent. Parce que bien évidemment il y en a. Je veux dire au quotidien.
Parce qu’à lire les postes précédents, on a l'impression qu'il suffit de garder sa progéniture sous le coude, au chaud, en sécurité, de se lever à l'heure qui nous convient et que tout va bien se passer. En fait, c'est un peu plus compliqué que cela......
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Lolly le Mer 10 Aoû 2011 - 12:11

Une plus grande liberté pour ceux peuvent l'offrir à leurs enfants, oui. Ce qui n'est finalemnt le cas que d'une minorité de gens. Il ne faut pas oublier qu'un français sur 8 est analphabète (je reprends une statistique INSEE). Et même sans cela, quelle proportion de parents sont à même d'ofrir à leurs enfants un enseignement qui les conduira à pouvoir faire le métier de leur choix?



_________________
Always look at the bright side of life
avatar
Lolly
Administrateur

Age : 43
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 02/01/2011

http://innaturalibulle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Emma le Mer 10 Aoû 2011 - 12:18

On envisage, on ne décide pas. C'est ce qui NOUS conviendrait. On verra bien quand on y sera ! PT de rire
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Philomenne le Mer 10 Aoû 2011 - 12:19

minilolly a écrit: Il ne faut pas oublier qu'un français sur 8 est analphabète (je reprends une statistique INSEE).

Je suis un peu étonnée par ce que tu dis, là. Cela me semble énorme. Ce n'est pas plutôt du nombre de personnes illettrées qu'il s'agit ? Analphabétisme et illettrisme, ce n'est pas du tout le même chose...

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Lolly le Mer 10 Aoû 2011 - 13:56

philomenne, je vérifie ça tout de suite, tu m'as mis un doute .

_________________
Always look at the bright side of life
avatar
Lolly
Administrateur

Age : 43
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 02/01/2011

http://innaturalibulle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum