La non-scolarisation

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La non-scolarisation

Message par sofi le Mer 12 Sep 2007 - 13:59

Rappel du premier message :

Bonjour, je me permet d'ouvrir ce post en esperant ne pas faire de doublon. Et surtout en me demandant si ça a un rapport avec la SV Rolling Eyes


Alors je voudrai demander aux parents qui éduquent eux meme leur enfants:

-comment enfin surtout "pourquoi" avez vous sauter le pas?

-comment l'entourage à réagit (peur d'echec, peur d'enrolement dans une secte... que sais-je encore)? et que lui avait vous répondu Very Happy

-comment à réagit l'enfant (ou les enfants) si il était déjà scolarisé? ou même si il ne l'était pas d'ailleur ^^

-et aussi, si vous avez des adresses de sites ou de livres qui pourrai m'orienter.
(j'aime beaucoup le blog homeschooling mais je suis preneuse pour d'autre méthode, même si la méthode Montessori est celle qui me parle le plus)

Voilà....

Je ne vous cache pas que je crève de peur à l'idée de me lancer mais si je ne le fais pas, je crois que je passerai à coté de quelque chose d'important pour moi. Comme l'Homme est d'un avis mitigé, on laisse Clem à l'école jusquà la fin de la maternelle, ce qui nous permet trois ans de reflexion.

sofi

Age : 38
Localisation : (64)
Date d'inscription : 02/04/2007

Revenir en haut Aller en bas


Re: La non-scolarisation

Message par Invité le Jeu 18 Aoû 2011 - 9:48

reveuse a écrit: se passer physiquement de l'enseignant alors là, la société court déjà à sa perte , ça serait le pompon.
mais... c'est déjà le cas notamment dans le supérieur, les promos en médecine étant trop chargée, j'ai une connaissance qui a les cours en ligne et pas en présentiel. affraid

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Invité le Jeu 18 Aoû 2011 - 11:45

Pour apprendre, Il y a plus d'égalité devant un machine accessible à tous, que devant un enseignant en chair et en os, peu ou pas disponible pour 20-30-40...éléves.
Une scolarisation à domicile, via le net,peut permettre à des individus isolés, inadaptés au systéme, rebelles, trop en avance, trop lents, timides, rêveurs, chahuteurs...etc d'accéder au savoir : le tout c'est de mettre enplace des didacticiels appropriés et évolutifs.
Quand je vois l'energie dépensée dans les transports scolaires : je trouve qu'un enseignement à domicile est une solution à étudier au cas par cas . Le rôle humain du professeur( humanisme) m'échappe totalement aujourd'hui : trouver d'autres structures pour apporter ce savoir être

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Jeu 18 Aoû 2011 - 11:57

Et t'as été prof Dempsey??? Heureusement que tu as arrêté...Jamais une machine ne saura comprendre un humain, c'est bien ça le souci. Parce que jamais une machine ne verra quand la classe n'est pas motivée (pour des raisons X ou Y), jamais une machine ne verra quand un élève se traine un peu, jamais une machine ne créera de l'émulation...Ta proposition c'est une sorte de 1984 (Orwell) rien de plus.
A moins que ce ne soit une provocation de plus...
avatar
Kaos

Age : 42
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par reveuse le Jeu 18 Aoû 2011 - 15:52

une scolarisation à domicile mais avec présence humaine...un enfant seul devant une machine...je crois que Dempsey idéalise beaucoup les élèves et diabolise les enseignants...combien vont se dire "ce matin, je m'y mets, je vais faire un peu de français, un peu de géo...", je parle comme maman de 4 enfants. Quid des parties de foot, des copains, des fous rires parce que l'école c'est ça aussi.
avatar
reveuse

Age : 49
Localisation : charleroi belgique
Date d'inscription : 24/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Invité le Ven 19 Aoû 2011 - 11:29

Kaos a écrit:Jamais une machine ne saura comprendre un humain, c'est ben ça le souci. Parce que jamais une machine ne verra quand la classe n'est pas motivée (pour des raisons X ou Y), jamais une machine ne verra quand un élève se traine un peu, jamais une machine ne créera de l'émulation...Ta proposition c'est une sorte de 1984 (Orwell) rien de plus.
...
Oui, c'est une proposition pour les éléves en milieu rural, isolés, en dehors des grandes villes...avoir accés à des meilleurs cours, un enseignement de qualité. Le professeur/animateur/pédagogue/éducateur faisant ses cours par video-conférence. Ce que je trouve intéressant avec " la machine" c'est qu'elle est neutre, disponible, répétitive, corvéable...etc. Un professeur dégage une certaine émotivité, une lassitude, une antipathie ou empathie selon l'individu , etc..: tout cela peut-être difficile à gérer pour un éléve ?
On peut trés bien apprendre des langues étrangéres avec un bon didactitiel, chez soi : aprés c'est un pb de motivation . La programmation de la machine est humaine, donc on copie au plus prés notre systéme de pensées, les émotions en moins ?

NB :11 978 820 élèves en écoles, collèges
Les personnels de l'Éducation nationale
1 041 151 personnels en écoles, collèges, lycées (y compris CNED)
c'est une usine à fabriquer quoi , qui ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Ven 19 Aoû 2011 - 11:54

Oui, c'est une proposition pour les éléves en milieu rural, isolés, en dehors des grandes villes.

N'importe quoi...Je viens justement d'un milieu rural isolé comme tu dis...j'ai eu des instits excellents, tous sans exception, mon ex femme même chose, pas mal de mes amis aussi (et dans des régions différentes), on a tous réussi dans le sens: avoir une vie qui nous plait à peu près...

Regarde le film "Être et Avoir" tu verras le boulot d'un instit de campagne...

tout cela peut-être difficile à gérer pour un éléve ?

Pour un prof aussi!!! Mais c'est la base du métier justement...Dis moi tu as VRAIMENT enseigné DEUX ans???

On peut trés bien apprendre des langues étrangéres avec un bon didactitiel

Pffff...c'est sur, et ils apprends COMMENT à lire ton gamin à la base?? De plus les langues on les apprend très bien dans leur pays d'origine, c'est même le mieux...on a qu'à mettre nos machines dans la campagne anglaise tient...

Les personnels de l'Éducation nationale
1 041 151 personnels en écoles, collèges, lycées (y compris CNED

Pffff (X2): t'es au courant qu'il y a: des agents de service, des infirmières, des chefs, des surveillants etc...et des profs dans ton million?? Non pas vraiment à ce que je vois!

Arrête de te discréditer va...
avatar
Kaos

Age : 42
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Lolly le Ven 19 Aoû 2011 - 11:57

kaos, sans entrer dans le fond du débat, il me semble qu'un peu d'auto-modération serait la bienvenue.

_________________
Always look at the bright side of life
avatar
Lolly
Administrateur

Age : 43
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 02/01/2011

http://innaturalibulle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Invité le Ven 19 Aoû 2011 - 12:49

Kaos a écrit:[

Regarde le film "Être et Avoir" tu verras le boulot d'un instit de campagne...
...........
t'es au courant qu'il y a: des agents de service, des infirmières, des chefs, des surveillants etc...et des profs dans ton million?? Non pas vraiment à ce que je vois!

...

oui, Kahos, je manque de précisions dans les chiffres
1 041 151 personnels en écoles, collèges, lycées (y compris CNED)

852 907 enseignants en écoles, collèges et lycées (dont 712 453 enseignants du public)
170 739 personnels non enseignants en établissements publics (y compris assistants d'éducation)
17 505 stagiaires des établissements de formation
25 205 personnels administratifs académiques et en administration centrale
http://www.education.gouv.fr/cid195/les-chiffres-cles.html

à propos de film, as-tu vu "ici NAJAC à vous la terre " ?

@ minilolly : tout baigne .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Ven 19 Aoû 2011 - 12:56

C'est Kaos sans h merci...

Divise simplement tes 11 900 000 élèves par les 852 000 enseignants: moyenne de 14 élèves par prof soit une demi section de ferronnier par exemple, ou de cuisinier, ou d'agent de maintenance (les sections avec lesquelles je bosse), selon moi on ne "fabrique" pas n'importe quoi, mais des futurs citoyens, lecteurs, travailleurs etc...après ton discours, si tu le permets, est le même que celui du gouvernement actuel, donc pas franchement SV, mais plutôt productiviste...Chacun son "truc" Smile
avatar
Kaos

Age : 42
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Raffa le Ven 19 Aoû 2011 - 13:01


# En 2009, 74 % des foyers français avaient un ordinateur et 24 % en avaient plusieurs .
# En 2007, 54 % des Français (surtout chez les seniors, et les non-diplômés) se sentaient cependant incompétents en informatique ou pour utiliser un ordinateur ou installer ses logiciels, gérer l'antivirus, etc. Dans les ménages équipés d’un ordinateur à domicile, 39 % s’estimaient peu ou pas du tout compétents. 53 % avaient besoin d'aide pour installer un logiciel ; Seuls 10 % des Français avaient acheté un ordinateur « nu » entre 2003 et 2007[6]
# Selon le CREDOC [7], 40 % de la population (population paupérisée ou âgée) n'utilise jamais l'informatique ;
# L'âge est un puissant facteur de discrimination : en 2009, 94 % des 12-17 ans et 89 % des 18-24 ans avaient un micro-ordinateur, mais seuls 21 % des 70 ans et plus en possédaient et ils l'utilisent souvent peu. Les plus de 60 ans sont les plus touchées
Après 60 ans, 80 à 95 % de la population ne se connectent jamais.
# Les ressources financières sont aussi une condition d'accès : C’est aussi le cas de 87 % des non-diplômés et de 65 % des personnes vivant dans des foyers modestes [7]. En 2009, seuls 48 % des foyers disposant de moins de 900 € par mois, ont un ordinateur, contre 84% de ceux disposant de 2300 et 3 100€/mois. Selon le CREDOC [8], en 2007, seuls 41 % des possesseurs d'ordinateurs ont déjà acheté des logiciels complémentaires ; et parmi ceux-ci 72 % des personnes l'ont fait pour leurs loisirs (jeux, photos, etc.) ; 40 % l'ont fait pour mieux profiter d'Internet, 26 % évoquent un lien avec leur activité professionnelle et 22 %, un rapport avec leur formation. Dans chaque catégorie socioprofessionnels, en 2007, de 5 à 10 % environ des possesseurs d'ordinateurs n'étaient pas reliés à Internet.
# Le niveau culturel influe beaucoup : les personnes peu diplômées (83 % des non-diplômés et 49 % des titulaires d’un BEPC) n'ont pas d'accès direct à l'internet, alors que 91 % des cadres avaient un ordinateur et 81 % étaient connectés à Internet.
# Par ailleurs l'architecture du réseau téléphonique historique français sur lequel s'appuie la grande majorité des accès haut-débit (via l'ADSL en général) est une source d'inégalité [9]. En effet ;
# 2 % des lignes téléphoniques (600000 foyers environ) sont inéligibles à l'ADSL (zones blanches) ;
# 8 % des lignes téléphoniques (2,4 millions foyers)ne permettent pas un accès à plus de 512Kbits/seconde. Ces foyers ont un accès très/trop lent à de nombreux sites ;
# 27 % des lignes (8 millions de foyers) ne permettent pas un accès à plus de 2Mbits/seconde. Ces foyers seront bientôt exclus des sites Internet qui sont de plus en plus gourmands en bande passante. Ces foyers sont très nombreux en zones rurales, mais sont également présents à Paris et en Ile de France (lignes de cuivre éloignées du central France Telecom).
# L'arrivée de la fibre optique et du très haut débit, telle qu'annoncée par les trois plus gros opérateurs de télécommunication français ne va pas réduire cette fracture, car les déploiements vont commencer là ou c'est le plus rentable, c'est-à-dire en zone dense, en général proche des centraux téléphoniques. Néanmoins, les collectivités locales sont très sensibles à cette fracture numérique. Certaines ont financé l'accès à l'ADSL en zone isolée, et sous la pression des collectivités locales, France Telecom a commencé à déployer une offre NRA-ZO[10] (NRA Zone d'ombre) qui permettrait, avec un partenariat public-privé, de désenclaver les zones banches complètement non éligibles à l'ADSL.
Par ailleurs, la loi LME oblige France Telecom à dégrouper la sous-boucle locale, pour augmenter le débit en zones non desservies à moyen termes par la fibre optique.
En 2008, la solution technique WiMAX ouvre des perspectives nouvelles pour les zones d'habitation isolées.

Source : Fracture numérique


Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Invité le Ven 19 Aoû 2011 - 19:11

Une enquête parue dans Education Week montre que l'utilisation des outils informatiques et de l'Internet se fait de plus en plus fréquente dans l'enseignement primaire et secondaire américain: 53% des enseignants utilisent des moyens informatiques, et 61%, la navigation sur la toile.
Si le Washington Post (WP) constate que, contrairement à ce qu'on pourrait penser, les professeurs les plus âgés ne sont pas forcément plus réticents que leurs collègues plus jeunes à l'utilisation de ces nouvelles technologies, le quotidien note que tous rencontrent les mêmes difficultés dans l'usage pédagogique qu'ils souhaitent en faire. Plus de la moitié des personnes interrogées affirme en effet avoir du mal à trouver des sites Internet ou des logiciels éducatifs adaptés à leurs besoins.
En outre, conclut le WP, le coût de l'équipement demeure un obstacle majeur à l'utilisation accrue de cette technologie pour 48% des enseignants. L'enquête est disponible en intégralité sur le site www.edweek.org. Source : S & T Presse

tout est à inventer, en matiére d'enseignement par le net ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Ven 19 Aoû 2011 - 20:00

Ton texte ne signifie pas que l'on a tous un égal accès au net malheureusement! Celui de Raffa est plus parlant...
Quant au WP c'est un journal américain, et je refuse catégoriquement que l'on envisage de copier un des pires système éducatif au monde...
avatar
Kaos

Age : 42
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Invité le Sam 20 Aoû 2011 - 9:50

le texte de wiki/raffa date de 2008-2009 ?

la candidate Aubry :
Lutte contre la fracture numérique et neutralité du Net
Martine Aubry : "Je propose de réduire la fracture numérique, en instaurant un droit à la connexion pour tous et une éducation renforcée aux technologies et aux usages du numérique. C'est pourquoi je défends la neutralité d'internet, face aux risques de confiscation de ce bien commun par des intérêts particuliers et exclusivement marchands très puissants."
fin du HS.

pour les courageux voir : http://creer-son-ecole.com/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Sam 20 Aoû 2011 - 10:04

mort de rire....tu crois encore les politiques?

Bon c'est pas tout ça, mais tu vas débattre tout seul comme un grand maintenant, parce que tes arguments n'en sont pas...
avatar
Kaos

Age : 42
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Mandarine le Sam 20 Aoû 2011 - 10:10

ça fait plusieurs jours que je suis ce post, et franchement, c'est très désagréable de voir tant d'animosité, Kaos, que tu sois d'accord ou pas avec les propos des autres, il y a peut-être moyen de le dire d'une autre façon...
(fin de l'intervention d'une fille qui ne poste jamais, mais pour cause!!! des posts comme ça ne me donnent pas envie...)

Mandarine

Age : 33
Localisation : cevennes
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Kaos le Sam 20 Aoû 2011 - 10:14

Mandarine: je suis le seul à dire à Dempsey ce que je pense de ses "non arguments"...après je suis pas le seul sur le forum non plus...amusez vous sans moi...
avatar
Kaos

Age : 42
Localisation : allier 03
Date d'inscription : 04/08/2011

http://frednitram.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Mandarine le Sam 20 Aoû 2011 - 11:48

On peut très bien ne pas être d'accord avec quelqu'un et le lui dire d'une façon qui ne soit pas désagréable, ou moqueuse comme c'est le cas ici... Après, ne pars pas "à cause" de ce que j'ai dit, je ne suis là qu'épisodiquement, ça serait bête!

Mandarine

Age : 33
Localisation : cevennes
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Madalen le Ven 26 Aoû 2011 - 15:07

Bonjour...! Very Happy

Je viens de lire ce jour avec délectation ,je l'avoue ,ce texte que j'ai trouvé brillant !

J'ai pensé le partager sur ce sujet car il me semble bien adéquat... Wink

Et bien...argumenté .

Le voici :

L'école :Les non-dits .(Ishmael)

Belles journées à toutEs !

Madalen
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Invité le Sam 27 Aoû 2011 - 10:46

Madalen > ton texte me fait penser à une anecdote que me raconte souvent ma grand-mère, je reprends ses mots : "c'est mon grand-père qui m'a appris à lire. olalala qu'est-ce que j'ai aimé ça apprendre à lire ! Et puis, je ne voulais pas apprendre à compter alors il m'a dit : "si tu n'apprends pas à compter, j'arrête de t'apprendre à lire"".

80 ans après, elle a toujours les chiffres en horreur...
Le dit grand-père était instituteur de métier...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Raffa le Mer 31 Aoû 2011 - 14:03

Je le mets ici car le sujet était abordé, mais je mets le reste sur le changement de paradigme en éducation

L’éducation du futur, à l’école comme à la maison, ce seraient les technologies bureautiques et informatiques, les ordinateurs connectés à Internet… Même si la technologie a certainement sa place dans le futur, elle reste un outil. Ces objets techniques ne permettent pas « d’installer les connaissances en profondeur ou d’humaniser l’école ». C’est un nouvel outil, comme le stylo à plume à cartouche à l’époque des encriers, mais ce n’est pas un nouveau modèle éducatif. De plus, cet outil risque d’augmenter encore les inégalités sociales entre ceux qui les possèdent et ceux qui n’y ont pas accès.
Céline Lamare Professeur d’école, Prix 2011 des enseignants innovants
source

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Invité le Mer 31 Aoû 2011 - 15:38

Le dernier numéro de "sur les épaules de Darwin" sur France Inter a discuté autour de l'idée que pour bien apprendre, il faut être actif dans l'activité et pas passif.

"Ressentir, apprendre"
disponible jusqu’au 22/05/2014 11h00
sur le site d'inter http://www.franceinter.fr/emission-sur-les-epaules-de-darwin-archives-ressentir-apprendre

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par magali le Dim 18 Sep 2011 - 7:59

Bonjour à vous
Je suis heureuse de lire sur ce sujet. Je pense que la non sco peut être un choix en ligne directe avec la simplicité volontaire. Perso j'y pense pour Ethan pour lui éviter la maternelle : 30 enfants par classe, une maitresse debordée, et la volonté de l'educ nat d'évaluer les enfant dès la ps... ppfff...
avatar
magali

Age : 38
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 25/12/2006

http://www.santeglobale.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par bellaciao le Dim 18 Sep 2011 - 14:45

magali a écrit:Bonjour à vous
Je suis heureuse de lire sur ce sujet. Je pense que la non sco peut être un choix en ligne directe avec la simplicité volontaire. Perso j'y pense pour Ethan pour lui éviter la maternelle : 30 enfants par classe, une maitresse debordée, et la volonté de l'educ nat d'évaluer les enfant dès la ps... ppfff...

Je n'ai pas bien compris : est-ce qu'on évacuerait les petiots dès la petite section ?

J'ai mal lu le post, je corrige. J'ai cru à une suspicion d'élitisme très précoce. Bon, on parle bien d'évaluer aussi, mais dans cette version c'est plus soft.
Il faut dire quand même que les dossiers d'évaluations courent sur tout un cycle, pas seulement une année.
Enfin, c'est bizarre, parce que quand il n'y a pas de places, les mairies nous répondent que "l'école n'est pas obligatoire avant six ans" ; donc, pourquoi l'évaluation le serait-elle ?


Dernière édition par bellaciao le Dim 18 Sep 2011 - 18:26, édité 1 fois
avatar
bellaciao

Age : 48
Localisation : Pays basque
Date d'inscription : 28/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Lolly le Dim 18 Sep 2011 - 15:29

je crois que magali parlait d'évaluation des petits, pas de les évacuer quelque part.


_________________
Always look at the bright side of life
avatar
Lolly
Administrateur

Age : 43
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 02/01/2011

http://innaturalibulle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par bellaciao le Dim 18 Sep 2011 - 18:22

minilolly a écrit:je crois que magali parlait d'évaluation des petits, pas de les évacuer quelque part.


Ah merci, j'ai mal lu, alors... Je corrige quand même.
avatar
bellaciao

Age : 48
Localisation : Pays basque
Date d'inscription : 28/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par bellaciao le Dim 18 Sep 2011 - 18:30

Ma mère qui a été instit toute sa vie en maternelle disait que c'était un des niveaux les plus difficiles parce qu'on y faisait des maths presque à l'état pur, philosophiques. Cela lui avait demandé une énorme réflexion pour enseigner, non pas les maths d'ailleurs, mais "la capacité à recevoir l'enseignement des maths en Primaire". Attention quand on est parent, il me semble qu'il faut vraiment une réflexion de fond pour mettre bout à bout tous les petits morceaux disparates qu'on peut trouver dans des cahiers d'exercices ou d'activités.
avatar
bellaciao

Age : 48
Localisation : Pays basque
Date d'inscription : 28/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Madalen le Mer 5 Oct 2011 - 9:16

magali a écrit:Bonjour à vous
Je suis heureuse de lire sur ce sujet. Je pense que la non sco peut être un choix en ligne directe avec la simplicité volontaire. Perso j'y pense pour Ethan pour lui éviter la maternelle : 30 enfants par classe, une maitresse debordée, et la volonté de l'educ nat d'évaluer les enfant dès la ps... ppfff...

Magali , La non-sco peut permettre à ton enfant ,en effet , d'échapper à la violence de la collectivité trop jeune, aux évaluations devenues omni-présentes, et puis de pouvoir vivre en adéquation avec ses rythmes naturels et ses passions et centres d'intérêts et ça c'est très précieux ! Very Happy

Tu as un bon groupe de familles non-sco vers chez toi ! Regarde sur le site de LAIA , tu devrais trouver ...Plein de douceur à Ethan et toi...

Madalen
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Pimprenelle le Lun 10 Oct 2011 - 14:44

J'ai une question qui m'intrigue dès que j'entends parler d'école à la maison ou de "unschooling"...
Est-ce que vous êtes toutes à l'aise financièrement (grâce à l'homme) ou est-ce un vrai "sacrifice": un salaire en moins mais une éducation qui me tient à coeur pour mes enfants?
J'ai encore le temps (il a 15 mois Wink ) mais je m'interroge... avec un seul salaire, ça risque d'être vraiment short...

Pimprenelle

Localisation : Belgique
Date d'inscription : 10/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par bobine07 le Lun 10 Oct 2011 - 15:02

Oui, c'est une grosse question effectivement et ça vient très vite en fait. Moi je travaille à la maison, et pour l'instant j'ai à peine ralenti, donc c'est plutôt la fatigue qui s'accumule que les ennuis financiers...
avatar
bobine07

Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/01/2011

http://tiskol.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Madalen le Mar 11 Oct 2011 - 13:32

Pimprenelle a écrit:J'ai une question qui m'intrigue dès que j'entends parler d'école à la maison ou de "unschooling"...
Est-ce que vous êtes toutes à l'aise financièrement (grâce à l'homme) ou est-ce un vrai "sacrifice": un salaire en moins mais une éducation qui me tient à coeur pour mes enfants?
J'ai encore le temps (il a 15 mois Wink ) mais je m'interroge... avec un seul salaire, ça risque d'être vraiment short...
Toutes à l'aise financièrement... Heu ,non ,pas vraiment ! Very Happy Enfin ça dépend de ce que tu veux dire par à l'aise ? (tiens c'est un forum de simplicité volontaire ,ça tombe bien ...;-) )
Bon ,nous la vie libre d'école chez nous ça a donné pour moi une démission volontaire de mon travail de salariée (et j'en suis bien-heureuse !) , un changement de voi pro pour mon chéri (du statut de salarié à un statut d'auto-entrepreneur) donc bcp moins de sous !!! ;-) Ca a donné aussi quitter une maga pole pour la campagne , vivre autrement , plus simplement ,faire sa nourriture ,etc... s'habiller d'occas' ,etc... se débrouiller et chercher l'équilibre aussi. Donc moi maintenant je viens de monter une asso proposant ateliers et stages ,et on a choisi une "ville à la campagne" qui nous permet le côté "potager /poulailler" etc et le côté culturel mais à pied. Donc non ,je ne vis pas grace aux sous de mon chéri très riche ,mais ça existe pour certaines familles , yep ,y'a de tout ,mais celles-là ne sont pas vraiment dans la simplicité volontaire (même si moi je ne suis pas une acharnée ,je ne suis une acharnée de rien ,j'aime ma liberté ,je ne suis une fanatique de personne ni de rien !) , et sont souvent dans la reproduction de "l'école à la maison"... Ma foi c'est la majorité en france , "l'école à la maison"... de toutes façons !

Madalen
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Madalen le Mar 11 Oct 2011 - 13:34

bobine07 a écrit:Oui, c'est une grosse question effectivement et ça vient très vite en fait. Moi je travaille à la maison, et pour l'instant j'ai à peine ralenti, donc c'est plutôt la fatigue qui s'accumule que les ennuis financiers...
Bobine , organisation à revoir ...?

Madalen
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par bobine07 le Mar 11 Oct 2011 - 18:51

A trouver surtout Very Happy
avatar
bobine07

Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/01/2011

http://tiskol.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par bobine07 le Mar 11 Oct 2011 - 18:54

Par contre, pour une acharnée de rien, je te trouve bien acharnée contre l'école à la maison. Ce n'est pas parce qu'on a trouvé sa vérité qu'elle est bonne pour tout le monde... chacun doit trouver son équilibre.
avatar
bobine07

Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/01/2011

http://tiskol.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Panthera Pardhus le Mar 11 Oct 2011 - 19:52

Bobine, je crois qu'il y a maldonne. Madalen est pour l'école à la maison.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par bobine07 le Mar 11 Oct 2011 - 20:18

Non, Madalen est pour une éducation libre d'école, c'est un peu différent. Mais bon, je ne veux pas paraitre agressive, juste chercher à comprendre. Excuse-moi.
avatar
bobine07

Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/01/2011

http://tiskol.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Panthera Pardhus le Mar 11 Oct 2011 - 20:25

Une éducation libre d'école, c'est une éducation où on ne suis pas un programme scolaire? (mescuse, mais Progéniture a fini sa scolarité depuis deux ans Embarassed )
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par bobine07 le Mar 11 Oct 2011 - 20:37

Pas de programme et pas de méthodes scolaires non plus. Mais bon, venant de lire le dernier post de Madalen sur son blog, je me retrouve finalement bien d'accord avec elle Very Happy. L'important est de trouver ce qui convient à chaque enfant.
avatar
bobine07

Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/01/2011

http://tiskol.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Panthera Pardhus le Mar 11 Oct 2011 - 20:47

Merci Bobine, je comprends mieux la différence.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Que faire pour les petits qui ne rentrent pas dans le moule?

Message par pascale le Dim 6 Nov 2011 - 0:36

Bonjour, je suis maman de 4 loulous de 11 ans à 19 mois.
Je vais brosser un portrait de la situation des 2 aînés.
Le plus grand est en 5ème, il à déjà recommencé ça 1ère primaire en raison de ses difficultés en lecture (il est dyslexique et à suivi 4 années de logopédie).
Le second a un énorme problème avec l'émotionnel (pour cette raison il a recommencé sa 3ème année de maternelle), à l'âge de 6 ans l'ORL lui a diagnostiqué une surdité partielle (devenant totale lorsqu'il est enrhumé), il est suivi par une pédospy et une psychologue depuis ses 4 ans, ces dames me l'ont bombardé HP (anciennement surdoué), pour moi il est surtout HP en tristesse et manque de confiance en lui. Depuis la rentrée, son institutrice m'a déjà conseillé 3 fois de le placer en enseignement spécial.
Je suis inquiète car la moyenne des devoirs, par jour,dépasse souvent les 2 à 3h même les jours de congés. Il sont dégoutés de l'école, les efforts ne sont jamais suffisant. J'ai pensé que s'était moi qui m'y prenais mal alors j'ai demandé à d'autre de suivre les devoirs, mais le résultat est le même. Aujourd'hui, ils détestent l'école et l'apprentissage. Voilà,je ne sais pas que faire et le temps qui passe empire les choses.

pascale

Age : 45
Localisation : Namurois
Date d'inscription : 22/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par Ermin le Dim 6 Nov 2011 - 7:42

2 de mes enfants ne vivent pas une histoire d'amour avec l'école Crying or Very sad
J'essaye que ce dégoût de l'école ne se transforme pas en dégoût de découvrir et d'apprendre des choses.
Comment l'école en est-elle arrivée là?
Je me pose la question de savoir ce qui pourrait motiver mon fils pour les cours...Je ne vois rien! Les apprentissages ne sont jamais ludiques, jamais créatifs...
Ah si. Il vient d'avoir un stagiaire pendant 4 semaines : du sang neuf, de la motivation et une envie de faire autrement Very Happy . Mais pour combien de temps avant d'être absorbé par le système ou de quitter l'enseignement?
Je pense souvent à une autre solution...je réfléchis...à lui apprendre moi même.


Pascale, connais-tu cette association qui propose des séances d'info et des rencontres en Belgique? Pour nous ça a été une bulle d'oxygène à une époque du parcours de notre aînée.

Ermin

Localisation : Entre Bruxelles et Liège
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par TSD le Dim 6 Nov 2011 - 12:16

Avec mon nouveau boulot, l'école je suis en plein dedans... et je me souviens pourquoi je détestais ça étant gamine...
Si j'avais un enfant ce serait une grosse problématique pour moi car j'aurais bien du mal à le mettre dans un tel système...
La mentalité de certains enseignants est horrible, les enfants prennent l'école comme une contrainte, ils ne comprennent même plus l'intérêt d'apprendre...ils ont des devoirs le soir par dessus la tête (comme si les grosses journées qu'ils ont ne suffisaient pas...)
Enfin je fais une généralité mais heureusement en fait je vois surtout ça dans une école, dans les autres (je bosse sur plusieurs établissements) c'est un peu mieux, ou "un peu moins pire on va dire"... Le pire c'est que dans l'école en question, l'équipe enseignante semble jeune et dynamique...oui effectivement pour le pire!
avatar
TSD

Age : 30
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/03/2009

http://cuisinevgtariennelunatique.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par pascale le Lun 14 Nov 2011 - 21:51

Merci Ermin.
Les descriptions et explications données dans ce site m'ont beaucoup aidé pour cerner un peu mieux mon petit Benja et dans la foulée m'a fait voir d'un regard nouveau une petite fille que j'ai connu.
Le soucis de trouver un système adapté à mes enfants (en dehors des écoles privées impayables) reste .Une piste serai l'auto école ,mais je ne peux pas assumer cela seule.Une association de parents ou un truc dans le genre où ,suivant une grille pré discutée,des matieres ,des sujets,des visites ,... enfin réinventer l'apprentissage remettre en question la vision classique et permettre aux enfants diffèrents ,aux enfants déçus ,ou seulement laissés dans le fond de la classe car pas assez rapide ou pas assez attentif ou,ou,ou...
Je m'emballe encore (je tape comme je parle ,timidement au début ensuite je peine a m'expliquer tant les mots se bousculent).

pascale

Age : 45
Localisation : Namurois
Date d'inscription : 22/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par lespaquerettes le Jeu 24 Nov 2011 - 15:49

Je me pose moi aussi beaucoup de question sur la future scolarité de mon petit dernier. Mes deux grands ont toujours été dans le système scolaire classique, la grande a depuis le cp des difficultés scolaires par manque d interêt car elle est capable d avoir de très bonnes notes comme de très mauvaises! Le deuxième a des facilités il n'a pas envie de faire ses devoirs et ne va à l 'école que pour voir les copains!
Du coup pour mon petit dernier je me pose la question de lui faire l'école à la maison surtout dans les petites classes! Par contre ce qui m embête le plus c'est l impossibilité pour lui de voir d autres enfants de son âge, nous sommes à la campagne, isolés, et j ai peur que ce côté sociabilisation lui manque!!

lespaquerettes

Localisation : centre
Date d'inscription : 19/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par leeloo le Dim 27 Nov 2011 - 8:57

coucou les paquerettes,
tu pourras surement trouver une alternative a l école pour la socialisation:ludotheque,activités "extra scolaire"(si si il y a pleins de choses pour les touts petits;piscine,baby gym,dessin,poterie....),lieu d acceuil parents-enfants....bon je suis en ville donc les activités foisonnent,mais fouine un peu,il y a forcement une activité ludique sympa dans ton coin!!!tiens moi au courant Very Happy

leeloo

Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par manou le Dim 27 Nov 2011 - 19:52

je suis d'accord avec leeloo, il peut y avoir d'autres parents qui ne scolarise pas leurs enfants dans le meme secteur, sinon reste effectivement les activités sportives ou culturelles du mercredi ou du soir auquels pourront assiter tes enfants moins fatigués par le rythme scolaire

manou

Age : 55
Localisation : provence
Date d'inscription : 24/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par lespaquerettes le Mar 13 Déc 2011 - 14:44

merci beaucoup pour vos réponses, je chemine mais si j arrive à continuer à rester à la maison, je pense que je vais opter pour l école à la maison!

lespaquerettes

Localisation : centre
Date d'inscription : 19/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par aurore* le Ven 16 Déc 2011 - 23:36

Je suis désolée, je n'ai pas eu le temps de lire toutes les réponses sur ce sujet, mais je voulais assurer aux parents qui décident de déscolariser leurs enfants que je les admire et les soutien à 100%.
Personnellement, j'ai beaucoup réfléchi à ce que çà signifie "avoir un enfant" de la grossesse à l'école en passant par le rapport enfant-parent. Et lorsque je me suis arrêtée sur le sujet "scolarité" je me suis rendue compte que je n'aimerais pas du tout que mon enfant reçoive une éducation sur laquelle je n'ai presque rien à redire, qu'il soit enfermé 8h par jour dans un pièce, assis, alors qu'il est en âge de courir, sauter, explorer, jouer. Je n'aimerai pas que la société lui mette directement dans la tête et dans l'organisme entier le rythme "métro-boulot-dodo" qui est celui qu'elle a adopté. J'ai encore un tas de raisons et de détails, mais qui m'échappent en ce moment. Donc voilà, un petit message juste pour dire que selon moi, la déscolarisation est un choix courageux et respectable. ^^

aurore*

Age : 30
Localisation : Turin
Date d'inscription : 15/12/2011

http://perledebois.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par LeoAltair le Mer 27 Juin 2012 - 19:54

Quand on parle de "socia(bi)lisation à l'école" et de désocialisation en désco, ca serait bien qu'on examine ce qu'est réellement la "socialisation" à l'école :

- uniquement des enfants de la même classe d'âge (à comparer avec "des enfants d'âges différents voire des adultes" que l'on peut rencontrer dans une pratique sportive, artistique, musicale etc)

- des enfants entassés par paquets de douze, fatigués, stressés, poussés à la comparaison/compétition par le système quand ce n'est pas par l'enseignant lui-même, ce qui amène des comportements pervers : souffre-douleur, peur de la réussite (le "bon éleve" est mal vu en France), absence totale de coopération et d'entraide, tricher plutôt que redemander une explication etc

Cette "socialisation" forcée et perverse m'a personnellement rendu quasiment autiste jusqu'à la fin du lycée, il n'y a que dans mes ateliers de dessin (activité extra-scolaire) et à la fac que j'ai pu enfin apprendre (mais avec quel retard !!) à me socialiser correctement. Curieuse de tout, aimant apprendre et expliquer, sociable, j'aurais tellement aimé être déscolarisée pour que tout ce potentiel ne soit pas ainsi gâché par l'école...

LeoAltair

Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 03/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par gunday le Mer 27 Juin 2012 - 21:26

LeoAltair a écrit:Cette "socialisation" forcée et perverse m'a personnellement rendu quasiment autiste jusqu'à la fin du lycée, il n'y a que dans mes ateliers de dessin (activité extra-scolaire) et à la fac que j'ai pu enfin apprendre (mais avec quel retard !!) à me socialiser correctement. Curieuse de tout, aimant apprendre et expliquer, sociable, j'aurais tellement aimé être déscolarisée pour que tout ce potentiel ne soit pas ainsi gâché par l'école...
Je vois ce que tu veux dire.
Sans avoir subi car j'ai rapidement appris à fermer ma gu****, c'est difficile d'être le seul à avoir envie d'apprendre dans une classe de 30, et de savoir que si on se met en avant en montrant cette envie, il y aura des conséquences.
Heureusement, mes études sup ont vraiment été différente avec un partage, une entraide total, et une liberté absolue (disons que venir habillé n'importe comment, sans avoir dormi depuis 3 jours et en racontant n'importe quoi était considéré comme à peu près normal!)

Mais dans le boulot, on revient à l'école : pas vraiment d'envie d'apprendre, la curiosité est muselé, les sujets de société sont expédiés à coup de poncif répété de TF1 sans avoir la moindre réflexion, et le moindre écart à la mentalité bien pensante, c'est tout de suite un positionnement dans une petite case.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par newlife le Lun 9 Juil 2012 - 23:52

ma fille de 11 ans bientôt ne vas plus à l'école depuis la fin du ce1.

je suis maman solo et au début j'ai arrêté mon activité, ensuite j'ai repris un boulot à temps partiel où je pouvais l'emmener.

depuis le 5ème mois de ma seconde grossesse je ne travaille plus et depuis janvier je suis en congé parentale pour 3 ans.

je précise que je suis solo, parce que plus haut certaines mamans ont abordé la question d'argent.

j'ai revu tous mes choix de vie à la baisse, nous avons totalement changé notre façon de vivre et nous en sommes très heureuses.
nous vivons dans une grande simplicité et je suis sûre que je peux encore faire mieux.

nous allons commencer notre 4ème année de non-sco.

les fins de mois ne sont pas toujours évidente mais comme bcp de gens qui travaillent.

nous avons le stress en moins.

je suis désolée, bébé se réveille, je dois finir.

avatar
newlife

Age : 39
Localisation : ORLEANS
Date d'inscription : 07/07/2012

http://lenidabestioles.blog4ever.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La non-scolarisation

Message par leeloo le Dim 15 Juil 2012 - 23:38

super temoignage newlife Very Happy (pas finis de lire les 5 pages)

leeloo

Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum