les bains dérivatifs

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les bains dérivatifs

Message par Armor le Sam 29 Déc 2007 - 19:26

Je suis curieuse de savoir ce que vous pensez des bains dérivatifs, et quels bienfaits vous constatez si vous les pratiquez.
avatar
Armor

Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par l ours le Dim 30 Déc 2007 - 1:33

bonjour Armor et qu'est ce donc ces bains dérivatifs ?

l ours

Age : 48
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 17/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par calispera le Dim 30 Déc 2007 - 9:07

Pour répondre à L'ours d'abord, voici déjà un lien qui en dit long sur les bains dérivatifs.

Pour Armor, j'ai une longue réponse que j'avais écrite en 2003 sur un autre forum.

Je te la recopie texto.

Des choses ont changé depuis. Ma santé va mieux, et je commence à parfois laisser tomber le bain dérivatif car pas de courage. Sinon, je le pratique toujours exactement pareil qu'en 2003.

Voici le message de l'époque :



Bonjour,

Je pratique le bain dérivatif quotidiennement depuis plus de 3 ans,
excepté quelques jours par mois, et pour moi il est primordial. C'est
mon médecin traitant qui me l'a conseillé.
Etant dans un état de santé plutôt moche au début, colopathie
fonctionnelle, candidose chronique (fatigue chronique), stress
(surmenage) et des tas de symptômes associés, j'ai senti dès le
début une très nette amélioration principalement en ce qui concerne
la digestion (régularisation du transit intestinal, de ce fait moins
de maux de tête) et aussi j'ai senti un regain important d'énergie.

J'aurais envie de dire que le bain dérivatif est "vitalisant".
Quelques soient nos problèmes de santé, bobos, fatigues, déprimes
etc. il permet de trouver une part de vitalité. Ce n'est pas un soin
miracle, ni un truc forcément facile à faire. Je pense que le courage
de s'y mettre dépend de l'état de santé.

J'ai fait une pause de 2 mois environ il y a un an, me disant : ras
le bol de faire ça tous les jours, je ne veux plus y perdre mon
temps. Quand j'ai repris après deux mois, j'ai compris à quel point,
perdre 20 minutes ou une demie heure le matin (et donc devoir se
lever plus tôt) n'était rien pour moi à côté du bien-être que cela
m'apporte, et pour le moment je ne songe plus jamais à sauter cette
étape. Elle fait partie de mes ablutions du matin, tout comme la
douche. Le moment le plus évident où je remarque les effets du bain
dérivatif, c'est après avoir été malade : grosse migraine, ou grippe
ou autre, obligeant de rester chez soi, de ne pas faire grand chose.
Ce sont des périodes pendant lesquelles je ne suis pas capable de
faire les BD. Dès que je m'en sens capable, je reprends, et j'ai
vraiment l'impression que cela "relance la machine".

Mais je considère le bain dérivatif comme tous les soins
alternatifs : il ne satisfait probablement pas tout le monde. C'est à
chacun de faire ses choix. L'avantage énorme du bain dérivatif, c'est
que comme il ne coûte rien, et qu'on ne dépend de personne pour le
pratiquer : on peut le tester (et l'utiliser) aussi souvent, aussi
longtemps que l'on veut, ce qui n'est pas le cas des séances
d'ostéopathie, kinésiologie, méthode Mézière, hydrothérapie du colon,
acunpuncture… etc.

Ce n'est pas coûteux, pas excessivement contraignant excepté le temps
qu'on y passe (mais on peut lire agréablement pendant 10-20-30
minutes). Peut-être que le yoga, réflexologie, antigymnastique,
taichi, sont des alternatives similaires si on les pratique seul chez
soi (j'estime le bain dérivatif moins contraignant Wink)

Toutefois, si on est en bonne santé, et qu'on habite en plein nature,
je peux supposer que deux heures de marche quotidienne (ou le travail
en extérieur) font le même genre d'effet qu'un bain dérivatif.

Les deux livres de France Ghillain permettent de mieux comprendre
comment le faire, comment il agit, et ce qu'il peut apporter comme
amélioration.

Trois trucs important tout de même : ne jamais avoir froid pendant
le bain dérivatif (ni la demie heure qui suit) , ne pas utiliser de
l'eau glacée, et surtout, le faire à jeûn.

Je me rappelle, au début que je pratiquais les BD, je suis allée sur
le site d'un magazine, proposant un forum dont un des thèmes était le
bain dérivatif. Cela m'a permis de voir ce que d'autres en pensaient,
mais je n'ai plus le lien, et ne sait pas si cela existe encore.
C'est un lien que France Ghillain avait donné lors d'une conférence.

Voilà, je pense avoir dit le plus important. Cela ne coûte rien
d'essayer. Dites m'en des nouvelles Wink)
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par l ours le Dim 30 Déc 2007 - 10:22

merci pour le lien calispera

je suis étonné qu'il y ai un nom pour tout Smile j'ai donc pratiqué le "bain dérivatif" sans le savoir pendant pas mal d'années étant plus jeune.

les soucis de santé étaient rares a cet époque. peut etre un solution pour mes légers rhumes quasi permanent qui sait .

l ours

Age : 48
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 17/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Invité le Dim 30 Déc 2007 - 10:28

Bonjour à vous!
Surprenant mon manque de culture ,livre et media traitant des chose simple et bonne , mais je pense vous surprendre en ayant pratiquer ce genre de gymnastique depuis fort longtemp !
en m'isolant dans un endroit que je garde secret ,au pied d'une falaise très haute sur une plage minuscule et abritée de tout voyeurisme !
ici l'eau est d'un froid pétrifiant ! car les courant remonte des fonds une eau à environ 10 degrés , d'abord je me déshabille et plie soigneusement mes vetements au sec sur un rocher , puis je lutte contre mes tremblements quand mes pieds viennent perçer la surface de ce miroir!
une fois de l'eau au genoux ,je m'arrette et respire très profondement , puis le froid disparait progréssivement !
alors je m'assoie au fond de l'eau en fixant l'horizon le soufle léger ,mes genoux relevés ou repose mes bras et mon menton ,
affleure entre chaque vaguelettes ! puis le temp s'arrette !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Armor le Dim 30 Déc 2007 - 12:03

Merci Calispera. J'ai lu plusieurs articles sur les bains dérivatifs et jusqu'à présent je n'ai pas lu qu'il faille absolument les faire à jeun, mais assez éloignés des repas. Pourquoi les faire à jeun? Pour plus d'efficacité? Par ailleurs, une seule séance par jour suffit-elle ou vaut-il mieux deux séances?
avatar
Armor

Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par calispera le Dim 30 Déc 2007 - 12:20

A priori une séance peut suffire, et de 10-15 minutes, et pas forcément chaque jour. France Guillain conseille 2-3 fois par semaine. Si on se sent en pleine forme, il faut pas en faire trop Wink
Et pour le côté à jeun, c'est pour ne pas avoir de nausées. J'imagine que cela perturbe complètement la digestion, vu que les intestins sont au travail pendant la digestion, et que le sang afflue dans les organes digestifs, alors que le bain dérivatif crée sans doute un fonctionnement parallèle et perturbateur.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Armor le Dim 30 Déc 2007 - 15:15

Very Happy Merci pour tes précisions.
avatar
Armor

Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Folie le Mer 16 Jan 2008 - 21:34

Pour moi c'est une totale découverte !
Merci Calispera, j'ai bien envie de tenter les BD...

Folie

Date d'inscription : 02/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par elieli le Mar 3 Juin 2008 - 22:51

calispera a écrit:Pour répondre à L'ours d'abord, voici déjà un lien qui en dit long sur les bains dérivatifs.

Pour Armor, j'ai une longue réponse que j'avais écrite en 2003 sur un autre forum.

Je te la recopie texto.

Des choses ont changé depuis. Ma santé va mieux, et je commence à parfois laisser tomber le bain dérivatif car pas de courage. Sinon, je le pratique toujours exactement pareil qu'en 2003.

Voici le message de l'époque :

et surtout, le faire à jeûn.

Je me lève vers 06:30. Je prends une tisane et 2 pruneaux d'agen pour le potassium car j'ai de la tension. A 07:30 je sors pour marcher une demi-heure. A quel moment faire ce bain avant ou après la marche ? et combien de temps après puis-je prendre mon petit déjeuner ?

Merci................

Je viens de m'acheter -aujourd'hui même- une poche de gel : la solution simplifiée du principe du bain dérivatif pour 9,90 euros. Je commence demain.


Dernière édition par elieli le Mar 3 Juin 2008 - 22:56, édité 1 fois
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par calispera le Mar 3 Juin 2008 - 23:05

Bonjour Elieli,

En fait, La personne qui a écrit des bouquins et donne des conférences sur le sujet (France Guilain - en espérant ne pas écorcher son nom), explique que le bain dérivatif peut donner des effets similaires à la marche par exemple. Je ne sais plus quelle est la proportion en temps, un quart ou un cinquième je pense. Donc en marchant une demie heure, cela équivaudrait à 6 minutes de bain dérivatif (il ne faut pas prendre cette donnée à la lettre, et la vérifier, mais je n'ai pas les données sous la main, peut-être sur le net). Bref, tout ça pour dire qu'il ne faut pas faire à tout prix des bains dérivatifs quand on est quelqu'un d'actif, en bonne santé.

En ce qui concerne la digestion, on peut manger immédiatement après le bain dérivatif (ce que je fais quotidiennement d'ailleurs).

Le mieux je pense c'est de faire le bain dérivatif au saut du lit, puis faire sa toilette, ou inversément (il est recommandé d'avoir bien chaud pendant le bain dérivatif et la demie heure qui suit). Et ensuite manger, puis balade, ou inversément aussi).

Et puis aussi il vaut mieux si on s'essaie aux bains dérivatifs, ne décider de continuer que si on en ressent des bienfaits. Et si on décide de continuer, je pense que ça vaut la peine de vraiment lire sur le sujet, pour faire cela correctement.

Euh, sans doute que je me répète en disant tout ça. J'avoue ne pas avoir relu la totalité de l'échange pour te répondre Wink
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par elieli le Mer 4 Juin 2008 - 13:06

Merci calispera

Toute votre réponse m'est très utile. Bisou Very Happy
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par jojo le Jeu 5 Juin 2008 - 12:42

Calispera, j'ai pratiqué un peu les bains dérivatifs (une fois 6 mois, une fois 3 mois) et dans mon souvenir, c'était important d'attendre 1/2 h avant de manger. Et 1 h 30 après avoir mangé. J'avoue que çà m'arrangerait drôlement de pouvoir déjeuner tout de suite après car pas le temps le matin d'attendre 1/2 h ou il faudrait que je me lève à 5 h, bof No . Tu dis donc que tu ne ressens aucun effet particulier de manger tout de suite après ?

Elieli, les poches de glace ne remplacent pas vraiment le bain dérivatif. Plusieurs de mes amies le font et disent bien que les effets sont moindres. L'idéal serait de coupler les deux.

En ce qui me concerne, mon gros problème avec les bains, c'est le frottement, j'ai beau juste passer un tissu très doux, au bout de quelques jours, je sens une irritation. Si j'ai arrêté 2 fois malgré les merveilleux effets (plus de problèmes aux cervicales et un sommeil retrouvé), c'est qu'à chaque fois çà a fini en mycose. J'aimerais trouvé une solution, je ressens actuellement le besoin de reprendre.

jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par calispera le Jeu 5 Juin 2008 - 12:56

Bonjour Jojo,

Ben en fait, pour être franche, dès que j'arrête mon bain dérivatif, je me mange une pomme, puis je prends ma douche, et ce n'est que 1-2 heures plus tard que je fais un vrai repas.

Je n'ai pas eu de mauvaise surprise depuis environ 6 mois ou plus que je fais cela.

Il y a une conférence à Bruxelles de France Guillain le 24 juin. Ce sera sur les bains dérivatifs et un autres sujet (j'ai même pas retenu :( ). Je pense que je vais tenter d'y aller, dans l'unique but de lui poser une question. Et j'y ajouterais celle que tu poses, car elle m'interpelle aussi finalement Wink

Ma question à moi c'est : faut-il à tout prix avoir bien chaud juste après. Car je prendrais bien une douche pas trop chaude le matin, pour me donner du punch, mais comme je me douche juste après le bd, ben je ne le fais pas, de peur d'en annuler l'effet stupidement, ou carrément de me faire du tort. Et puis aussi en hiver, je chauffe la salle de bain aussi en grande partie à cause du bain dérivatif. Sinon, je pense que je me forcerais à prendre ma douche dans le froid. C'est pas si terrible après tout. Et pendant le bain dérivatif, je suis capable de m'habiller vraiment chaudement.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par elieli le Jeu 5 Juin 2008 - 21:26

calispera a écrit:Bonjour Elieli,
En fait, La personne qui a écrit des bouquins et donne des conférences sur le sujet (France Guilain - en espérant ne pas écorcher son nom), explique que le bain dérivatif peut donner des effets similaires à la marche par exemple.

Et si on faisait un bain de siège tout simplement avec une petite cuvette remplit d'eau fraîche dans laquelle on s'assiérait 10 mn dedans. Ce serait plus simple et on pourrait vraiment bouquiner pendant ce temps !!!

Je viens de trouver tout ça à l'instant
_______________________________

Cheveux blancs (ils repoussent dans la couleur dorigine)
http://bienetre.wifeo.com/bains-derivatifs.php
Si seulement ça pouvait être vrai ? Plus à se teindre les cheveux, le rêve !

Ici on a la scène en images : ça aide à mieux comprendre comment faire.
http://www.lamacrobiotique.com/articles/011.bainsderivatifs.html

Et puis sur http://www.prenoms-et-secrets.name/lesensdenosvies/neoforum/index.php?action=printpage;topic=271.0 l'article suivant :
(un  des 7 effets du bain dérivatif)
Texte de l’article paru dans BIOCONTACT du mois de Juin 2003 http://www.bainsderivatifs.com (http://www.bainsderivatifs.com)

Le bain dérivatif est une technique qui consiste à combiner l’action de la fraîcheur à celle de la friction dans les deux plis inguinaux et sur le périnée dans le but de faire vibrer, rendre motiles les intestins et l’ensemble du fascia. Cette motilité provoque l’expulsion des selles, mais aussi le déplacement, le cheminement des graisses issues de la digestion.  Au moment de la digestion, ces graisses arrivent dans le fascia au niveau de l’intestin grêle, elles parcourent tout le corps dans ses moindres recoins comme le fait la sève dans un arbre et elles sont enfin expulsées par le colon. Elles doivent pouvoir circuler à la vitesse où elles entrent dans le corps, c’est-à-dire au rythme de nos repas. Si tout cela fonctionne bien, si nous ne sommes constipés ni des intestins ni du fascia, si nos vêtements ne compriment pas le corps, notre silhouette est parfaite, sans bourrelets et les graisses peuvent alors remplir de nombreuses fonctions : protection contre la chaleur et le froid, énergie (elles sont le carburant nécessaire à notre travail moteur), réserves (alimentation continue des organes, muscles et os même lorsque nous ne mangeons pas durant quelques jours), fonction hormonale (très importante aux moments de la ménopause et de l’andropause pour en éviter tous les inconvénients !), transport des cellules souches adultes[1] capables de réparer tous nos tissus et enfin deux fonctions de nettoyage, l’une étant la récupération des déchets de fonctionnement interne (os, muscles, organes), l’autre périphérique car le fascia en vibrant récupère les produits chimiques qui arrivent par la peau (crèmes, savons, shampooings) mais aussi respiratoires (fumées, gaz d’échappement, épandages de pesticides, dioxine…) récupérés par les graisses du fascia pour être dirigés vers la sortie, vers le colon. Ce sont donc ces deux dernières fonctions qui nous intéressent ici. Ce sont les deux seules fonctions qui ont été observées par Louis Kuhne.

En effet, en Occident, le Bain dérivatif a été décrit par Louis Kuhne à la fin du 19° siècle. Il le nommait bain de siège à friction. Durant cent ans, et selon ce que décrivait Louis Kuhne, il a été strictement observé comme une technique de nettoyage interne du corps. Louis Kuhne désignait sous le nom de surcharges inutiles et dommageables pour la santé les graisses qui parcouraient le corps. Il pensait que ces graisses se promenaient de manière anarchique, simplement poussées, refoulées vers les extrémités du corps par la chaleur du bas du ventre et ramenées (curieusement) vers l’intestin par l’action de la fraîcheur et de la friction sur le sexe. C’est en observant sa petite chienne que Louis Kuhne avait construit sa  Nouvelle Science de guérir[2], méthode qu’il appliqua avec succès toute sa vie sur lui et sur de nombreuses personnes.

Pour ma part, si je trouvais la méthode de Louis Kuhne très efficace, plusieurs aspects de sa théorie ne me satisfaisaient pas. La nature est tout à la fois économe et organisée. Notre corps est fait d’un ensemble de systèmes (osseux, respiratoire, digestif, musculaire, etc) qui ont chacun une entrée et une sortie principale, des entrées et sorties latérales, des interfaces (ou points de contact et d’échanges) avec les autres systèmes, rien dans notre corps ne peut se promener de manière anarchique. Rien d’inutile ne peut s’y trouver non plus. Il me paraissait donc impossible que les graisses ne servent à rien et que de plus elles se déplacent de manière anarchique, sous la simple influence du chaud et du froid. C’est pourquoi j’ai fait appel à toutes les bonnes volontés pour essayer de comprendre le mécanisme. Vétérinaires, ostéopathes, kinésithérapeutes, chirurgiens, mais aussi le magnifique travail fait par un endocrinologue de Bordeaux[3] sur les graisses brunes (ou fluides) depuis plus de vingt ans, ont donc été mis à contribution pour essayer d’observer et de comprendre. Ce travail a duré des années et il est loin d’être terminé. Nous commençons à comprendre comment se déplacent nos graisses, à quoi elles servent, comment les faire circuler.

Le bain dérivatif est connu depuis des milliers d’années en Chine, il est pratiqué depuis toujours en Nouvelle Guinée, nous en trouvons des traces dans le Coran et la Thora (ablutions plusieurs fois par jour) et il est pratiqué en France par des centaines de milliers de personnes. Pour ma part, j’ai déjà fait plus de quarante émissions de radio (France Inter, Europe 1, Radio Bleue, RFI, radio Notre Dame) sur ce sujet. Monsieur Henri Charles Geffroy de La Vie Claire et Monsieur Raymond Dextreit le tenaient en haute estime. Il est recommandé par de nombreux hygiénistes et de plus en plus conseillé par des médecins. Le Docteur Plisnier, auteur de La santé Libre aux Editions Ambre 2001 y consacre trois pages. Nous le classons aujourd’hui au niveau des compétences archaïques qui se trouvent à mi-chemin entre l’instinct et les compétences acquises. Les compétences archaïques ont tendance à être remplacées par de nouvelles compétences lorsque l’environnement se modifie. Ainsi, l’allaitement maternel est une compétence archaïque[4] qui disparaît aussi bien chez les primates que chez les humains lorsque l’environnement est capable d’assurer la survie du nouveau-né. Ce qui n’empêche que le lait maternel est infiniment supérieur au lait artificiel. Il est donc aussi dommageable de voir disparaître le Bain dérivatif que de voir disparaître l’allaitement maternel.

De plus, en cette époque où une meilleure répartition des richesses sur la planète entraîne inéluctablement une baisse de revenus dans les pays les plus nantis, il est très intéressant de connaître une technique naturelle et gratuite qui permet au corps de fonctionner beaucoup mieux et de se débarrasser de manière efficace, visible, des pollutions alimentaires et respiratoires qui nous assaillent.

Si vous voulez vous détoxiquer par les bains dérivatifs, vous avez donc deux manières de les pratiquer. La première est celle qui utilise l’eau et un gant de toilette. La seconde est l’utilisation d’une poche de gel.

Méthode avec l’eau recommandée aux personnes qui passent leur vie assises et celles qui n’ont pas de congélateur.

Vous vous habillez très chaudement, pull de laine et chaussettes plus chaussons et vous vous asseyez sans slip au bord d’un bidet, dans une pièce chaude. Vous devez avoir positivement chaud. Dans le bidet, vous mettez de l’eau fraîche mais non glacée ! Vous plongez le gant de toilette dans l’eau et vous faites glisser le gant de toilette (ou vous tapotez) dans les deux plis inguinaux jusqu’au périnée, voire jusqu’à l’anus. Le gant de toilette passe de par et d’autre du sexe (et non pas sur le sexe comme le disait Louis Kuhne). Ne remontez pas jusqu’au nombril ! La hauteur de l’os du pubis ne doit pas être dépassée ! Vous faites ainsi durant dix minutes au moins, mais selon votre corpulence, votre âge, votre encombrement, il peut être nécessaire de le pratiquer une demi-heure et parfois une heure. La séance peut être renouvelée une ou plusieurs fois par jour.

Méthode avec la poche de gel parfaite pour les personnes normalement actives.

Il est possible de dissocier la friction de la fraîcheur. Puisque vous avez déjà la friction toute la journée en marchant, en allant et venant chez vous, en vous occupant des enfants ou au travail, vous pouvez utiliser la poche de gel qui n’apporte que la fraîcheur.

La poche de gel est constituée d’un gel qui ne durcit pas au congélateur. Elle dure des années. Elle est vendue dans les magasins de sports, dans les rayons parapharmacie des grands magasins ainsi qu’en pharmacie. Elle peut être chauffée ou glacée et est en principe destinée à calmer les douleurs, tendinites, hématomes, douleurs d’arthrose ou rhumatismales.

Pour le Bain dérivatif, vous en choisissez une qui fait environ une vingtaine de centimètres sur une dizaine, soit la taille approximative des anciennes couches jetables pour les bébés. Vous la mettez au congélateur durant deux ou trois heures. Lorsqu’elle est extrêmement froide, vous la sortez et vous l’enveloppez dans deux ou trois (ou quatre) épaisseurs de papier essuie tout, car elle ne doit vous apporter qu’une très douce et agréable fraîcheur. Vous posez la poche de gel ainsi parfaitement enveloppée au fond de votre slip sans vous poser de question sur les parties du corps qu’elle touche ou pas. La sensation de fraîcheur doit être douce, agréable, confortable. A vous d’envelopper suffisamment cette poche de gel. Il vous faut un slip à fond large, un slip qui tient bien, pas un string ! Vous pouvez ajouter un panty ou bien mettre un pantalon. Cette poche de gel permet de faire du vélo, faire ses courses, aller et venir chez soi. On peut la mettre en voiture. Ayez une hygiène très stricte avec cette poche de gel. Lavez-la au savon après chaque utilisation, isolez-la des aliments dans une poche plastique changée à chaque fois. Désinfectez-la une fois par semaine.

Vous devez totaliser deux heures de fraîcheur avec cette poche chaque jour si vous voulez obtenir un nettoyage efficace. Certaines personnes peuvent avoir besoin de la mettre quatre ou cinq fois par jour. En général cette fraîcheur dure une heure. Si votre poche n’est plus froide au bout d’une demi heure, soit elle n’était pas assez froide, soit votre chaleur interne est très forte (vous avez le ventre très encombré ou vous « couvez » quelque chose du genre rhume ou autre). Vous devez alors l’ôter et la remplacer par une autre poche bien froide. Mais vous devez totaliser au moins deux heures chaque jour. Bien sûr, vous ne devez en aucun cas avoir froid ou des frissons lorsque vous utilisez cette poche de gel. Si vous êtes du genre très frileux, vous utiliserez alors la poche de gel durant plusieurs jours dans votre lit, entouré de bouillottes, vêtu de chaussettes et de pulls et sous trois couettes ! cela donnera le temps à votre corps de retrouver son autorégulation thermique. Mais ôtez la poche de gel avant de vous endormir, sinon elle se réchaufferait et ce serait mauvais pour vous.

Bien sûr, le bain dérivatif fonctionne d’autant mieux que nos graisses sont fluides. Cette fluidité des graisses est essentiellement liée à la qualité de l’alimentation et à la qualité de la mastication et de l’insalivation. Tout aliment avalé gloutonnement, non réduit en eau, fabrique des graisses épaisses, nourrit mal le corps et encrasse l’organisme.

Bien sûr les effets du Bain dérivatif sont très nombreux. Ils font partir en premier lieu les mauvaises graisses, épaisses, qui se trouvent directement sous la peau. Mais il y a ensuite une deuxième phase où les graisses accumulées à l’intérieur du ventre apparaissent à l’extérieur et font regonfler le ventre. Il faut alors continuer de plus belle les bains dérivatifs pour chasser cette seconde vague de graisses qui asphyxiaient les organes. Chez les personnes très encombrées, il peut y avoir une troisième phase de mauvaises graisses. Mais après tout ce remue ménage, vous êtes bien débarrassé pour toujours des mauvaises graisses. Surtout si vous prenez l’habitude de faire les Bains dérivatifs tous les jours toute la vie comme on se lave les dents et que vous mastiquez parfaitement vos aliments.

Il n’est pas plus dangereux de faire les bains dérivatifs que de se promener nu dans la nature par temps chaud. Dans ce cas, la friction se fait en marchant et la fraîcheur est apportée par l’évaporation de la sueur qui s’écoule naturellement des poils du pubis. Les naturistes en été n’ont pas besoin de bains dérivatifs s’ils marchent bien tous les jours. Le moindre slip absorbe la transpiration (qui devient alors un bouillon de culture !) et empêche les fascias de vibrer !

Il y a encore beaucoup à dire sur le Bain dérivatif et vous trouverez  des informations complémentaires dans :
- Les bains dérivatifs Editions Jouvence,
- Le Bain dérivatif Cent ans après Louis Kuhne Editions du Rocher,
- Nous sommes tous beaux ! Editions LPM.* Vous pouvez en apprendre beaucoup plus encore en participant à des séminaires avec France Guillain 21 rue du Buisson St Louis 75010 Paris Tel 06 22 73 27 23 (13h à 19h) Courriel : bainderivatif@aol.com

--------------------------------------------------------------------------------

[1] Sciences et Vie Février 2001, Novembre 2001, Sciences et Avenirs Octobre 2001

[2] La Nouvelle Science de guérir Editions CEVIC

[3] Dr Jean Minaberry auteur de Maigrir (3 tomes édités et vendus par l’auteur)

[4] in l’Enfant bien portant de zéro à deux ans Dr Aldo Naouri Editions du Seuil
franceguillain@bainsderivatifs.com
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par calispera le Jeu 5 Juin 2008 - 21:46

C'est une autre possibilité, mais je sais que ce n'est pas la même chose. France Guillain explique que le frottement a de l'importance, entre autres. Je pense qu'elle fait des commentaires sur les bains de siège dans ses bouquins. J'avoue que ça fait 6-8 ans que je les ai lus.

En fait, je sais que le bain dérivatif travaille sur les fascias (et principalement sur l'intestin), et cela dans tout le corps, des pieds jusqu'au crâne (certaines personne retrouvent par exemple, leurs cheveux de couleur d'origine, malgré un âge avancé, via les bains dérivatifs). Les fascias sont ces sortes de peau qui emprisonnent nos organes, (qui a déjà disséqué ou dépecé un vertébré sait de quoi je parle) et via lesquels on peut éliminer des toxines. Je sais que les bains dérivatifs font un réel travail sur le transit intestinal. Et c'est parallèle à la marche dans le sens que la marche fait un réel travail de massage sur les intestins, et donc les deux font un travail sur le transit intestinal. On parle de promenade digestive après le repas par exemple.

Par contre, j'ignore ce que procure le bain de siège. Il donne une différence de température au siège, par rapport au reste du corps, mais c'est une température constante.

En tout cas, si tu as plus d'infos à transmettre sur les bains de siège, n'hésite pas, je veux bien en savoir plus.

Argh, je consulte le site internet que tu as indiqué, Elieli : et je lis ceci :
Ouvrez le robinet d'eau froide, et laissez-le couler en permanence.

Je ne sais pas qui a écrit cet article-là, mais c'est l'horreur : surtout ne pas faire de la sorte, c'est se compliquer la vie à fond.
Imaginez : faire couler le robinet 30 minutes ou une heure?!!!!!

Non, il faut se trouver un seau confortable. J'ai trouvé un grand pot de chambre chez un vieux droguiste : solide et confotable.
Le remplir d'eau à bonne température, et s'asseoir dessus, et se couvrir complètement (couverture ou châle au dessus du seau)
En plus, le conseil de prendre de l'eau froide mais pas glacée : au robinet, surtout en hiver, c'est quasi pas possible, ou alors il faut en plus faire couler de l'eau froide et chauffée mélangée? de la folie!

Je n'ai pas lu le reste de l'article, mais ça m'a paru en tout cas le comble de l'incohérence.

Par contre, l'article que tu as recopié, qui est paru dans Biocontact, je l'avais lu à l'époque, je pense bien qu'il est écrit par France Guillain elle-même, et il donne une très bonne idée de ce qu'il faut savoir à la base.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par elieli le Ven 6 Juin 2008 - 17:32

calispera a écrit:Argh, je consulte le site internet que tu as indiqué, Elieli : et je lis ceci :
Ouvrez le robinet d'eau froide, et laissez-le couler en permanence.
Imaginez : faire couler le robinet 30 minutes ou une heure?!!!!
J'avais aussi noter ça et je ne fus pas très convaincue de l'intelligence de cette prescription.

A part cela je me demande pourquoi il faudrait obligatoirement se couvrir si on a déjà chaud. Imaginons qu'il fasse 30 degré de température...

calispera a écrit:(certaines personne retrouvent par exemple, leurs cheveux de couleur d'origine, malgré un âge avancé, via les bains dérivatifs).
Si seulement ça faisait aussi repousser les dents  Neutral ; enfin on peut rêver. En tout cas moi j'ai envie de rêver.
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par BIBOU le Jeu 1 Avr 2010 - 22:04

Eh bien une fois j'ai pratiqué le B.D. en urgence au boulot, planquée dans un coin à cause d'une violente migraine (qui a cessé ensuite )mais sans me couvrir : eh bien dans l'heure qui a suivi j'étais prise de frissons et ai eu du mal à me réchauffer.
Je pratique les B. D depuis 2 mois et le plus remarquable pour moi qui souffre des jambes depuis des années et ne supportais pas de piétiner, je n'ai plus de problèmes de circulation, je galope comme une gazelle du matin au soir.C'est énorme comme résultat.Je me lève les jambes lourdes le matin , je fais 10mn de B.D. en lisant un bon bouquin et je peux rester debout tant qu'il le faut ensuite dans ma journée.
Comme L'argile c'est pour moi une technique très S.V.:simple, gratuite , qui rend indépendant des médocs (et j'en ai pris , des gouttes et autres prescriptions pour la circulation!).
Par contre, ayant une candidose(mycose attrapée à la piscine)J'ai l'impression que le BD la relance.On ne peut pas tout avoir!
avatar
BIBOU

Localisation : Nantes
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par ludivine le Dim 2 Jan 2011 - 10:29

J'ai commencé les BD il y a peu, d'abord de façon irrégulière, mais depuis hier je compte le faire tous les jours.
J'ai choisi les poches de gel, plus pratique pour moi, je peux circuler, bouger comme je veux.
Etant un peu nerveuse de nature, les faire avec de l'eau en étant immobile, c'est pas pour moi.
J'ai des insomnies et comme je l'ai signalé dans un post qui se trouve dans la rubrique "livres" je pratique aussi les autres méthodes de France Guillain. Le livre de Kühne m'aurait intéressée, mais je l'achèterai peut-être plus tard.
Qui pratique les BD en ce moment, quels sont vos résultats ?
avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Cerise le Dim 2 Jan 2011 - 11:08

Je m'aperçois que je n'ai jamais encore parlé ici de mon expérience, j'en avais entendu parler il y a plusieurs années par quelqu'un qui pratiquait, puis j'ai lu les livres de France Guillain ( qui se sont améliorés au fil des années car elle découvrait elle aussi) et j'ai testé par périodes, avec des effets peut-être pas spectaculaires mais très positifs: sensation d'éliminer mieux, regain d'énergie... mais pas au point de retrouver les cheveux noirs (bien que je le constate sur une amie qui est châtain, dès qu'elle se met aux BD elle a beaucoup moins de cheveux blancs, c'est assez spectaculaire, ça doit dépendre des personnes ).
Je ne suis pas très adepte de la pochette de gel par contre, je préfère la bassine+une planche pour s'asseoir et une revue à feuilleter d'une main pendant que l'autre est occupée au bain. 20 minutes ça passe vite, le pb c'est le froid ambiant, il faut une pièce bien chauffée et bien se couvrir...
le livre de Louis Kühne, "la nouvelle science de guérir" (1839, ré-édité par la Vie claire en 1956 et plus) est épuisé mais encore trouvable, je l'ai parcouru, le chapitre sur les BD n'est pas très long par rapport au reste qui parle de pratiques hygiénistes etc, dans un style assez vieillot pour nous par moments, il préconisait de prendre un bain de vapeur ou d'avoir bien chaud avant de se pratiquer à ce qu'il appelait "les bains dérivatifs à friction". France Guillain a vraiment modernisé cette découverte ( Khune utilise beaucoup d'eau, 30 à 40 litres ! alors qu'en fait une bassine suffit) et elle a introduit la pochette de gel.
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par ludivine le Dim 2 Jan 2011 - 12:24

Merci cerise pour ton témoignage,
Je n'achèterai pas le livre de Kühne, s'il ne parle pas beaucoup des BD ça ne m'intéresse pas trop.
J'ai été sur un site qui parlait d'hygiénisme, pas trop mon truc, trop poussé.
Quand mon mari me voit trimballer ma pochette de gel j'ai droit à un regard dubitatif, je crois qu'il essaie de voir ce que ça donne sur la durée. Je ne sais pas si les hommes sont prêt à porter ce genre de choses, nous, ça ne nous change pas trop, on a eu l'habitude des serviettes hygiéniques. Chose dont je me passe avec plaisir depuis la ménopause.
avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par jojo le Dim 2 Jan 2011 - 21:40

Je pratique les bd depuis 16 mois presque tous les jours.
Je préfère la formule eau + gant. J'ai trouvé pendant les vacances de Noël un bidet amovible qui s'adapte à toutes les cuvettes de WC, c'est beaucoup plus confortable que le système que je pratiquais avant : un tabouret au-dessus d'un seau. C'est aisément transportable et je suis très contente ! Pour moi les bd c'est le soir quand je rentre du boulot, çà fait partie de mon hygiène de vie : je m'emmitoufle de la tête aux pieds, gros gilet de laine, poncho par dessus, deux paires de chaussettes ! je prends un bouquin et c'est un moment rien qu'à moi, de détente, j'adore, je me fais du bien physiquement en bouquinant !!

J'avais fait 6 mois de bd il y a 10 ans et les résultats avaient été spectaculaires : sommeil retrouvé, transit rééquilibré au bout d'une seule semaine, douleurs cervicales vaincues en 3 semaines. Cette fois, à cause de l'âge peut-être, les résultats ont été moins spectaculaires et même à l'inverse : j'ai eu le ventre très gonflé pendant des semaines et j'ai presque sombré dans la dépression, j'en faisais trop, le nettoyage était trop violent, après j'ai diminué le temps à 10 mn, 15 maxi.

Après 16 mois, je me sens beaucoup mieux, niveau énergie et moral, je peux de nouveau faire des écarts de nourriture sans grossir (la gourmande que je suis apprécie !!), j'ai perdu mes trois kilos en trop. Mes douleurs cervicales qui étaient revenues ont mis plus de temps à disparaître qu'il y a 10 ans : 1 an ! Une chose est certaine je n'arrêterai plus les bd.

Une copine qui les fait depuis 7 ans a vu ses cheveux blancs reprendre leur couleur d'origine.


jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par iria le Lun 3 Jan 2011 - 10:31

J'ai bien envie d'essayer les bains dérivatifs, mais je me pose une question: si on fait quelque chose de travers (je pense à ne pas se couvrir assez par exemple), est-ce que ça amène des conséquences sérieuses (lire graves)?

iria

Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 29/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Cerise le Lun 3 Jan 2011 - 11:35

Je ne pense pas. Au début, les infos étaient maigrichonnes et même le 1er livre de F.G n'était pas très clair, je le faisais mal (l'eau c'est juste sur les plis de l'aine, sur les côtés et pas d'eau sur le sexe même donc ) et ça avait généré de la gratouille. Sinon c'est déconseillé pendant les règles, et puis c'est fonction du ressenti, il faut être bien installé et couvert pour le faire, tu t'aperçois vite que c'est désagréable sinon. Et puis il faut y aller doucement, rester à l'écoute de ses réactions, ne pas se forcer
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par ludivine le Lun 3 Jan 2011 - 12:34

Enfin des pratiquantes de BD ! Pour ma part, c'est la 1ère fois que j'essaie et comme dit précédemment j'utilise les poches de gel.
Sur la baignoire ça m'aurait fait une gym pas possible, même si je suis souple. L'ennui avec les poches c'est qu'il faut les garder au moins 2 h par jour, donc changer souvent puisqu'elles ne doivent pas se réchauffer.
Jojo où as-tu trouvé le bidet amovible ? Ce serait une possibilité pour moi, 20 mn passent plus vite que 2 ou 3 h. Je teste en ce moment et je cherche le meilleur moyen.
J'ai de grosses insomnies suite à un sevrage de médicament, l'acupuncture m'aide beaucoup mais ce n'est pas suffisant.
J'ai aussi un paquet de kg en trop qu'il ne me dérangerait pas de perdre, même si ce n'est pas le plus important.
Pour les cheveux, j'ai les cheveux gris et je les aime comme ça, donc ce ne serait pas le but.
Même en ayant le petit livre de France Guillain sur les BD, je n'avais pas compris que c'étaient uniquement les plis de l'aine qu'il fallait mouiller avec l'eau froide.
Evil or Very Mad
avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Katia le Lun 3 Jan 2011 - 12:41

Ah, un bidet amovible qu'on peut installer sur la cuvette des WC, ça existe ? A quoi est-ce que ça ressemble ? Où est-ce qu'on peut trouver ça ? Ca m'intéresse, merci.

En fait, je pratiquais (j'en ai parlé dans un autre post) installée sur le bord de ma baignoire, avec les pieds sur l'autre bord (avec un tapis de bain dessous pour ne pas avoir froid), avec un récipient contenant de l'eau fraiche dans la baignoire. La position n'est pas super confortable, on doit se pencher. Mais l'avantage, c'est zéro encombrement, zéro investissement ! Wink

Katia

Date d'inscription : 07/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par ludivine le Lun 3 Jan 2011 - 12:46

C'est ça Katia, je faisais pareil et j'ai vite abandonné, pas envie de me casser la figure.
avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Cerise le Lun 3 Jan 2011 - 14:29

J'ai une amie qui a failli se faire vraiment très mal en glissant dans sa baignoire.
ma bassine (contenance moyenne) une planchette dessus pour s'asseoir me parait moins dangereuse ! sinon le bidet amovible c'est ça ?

( plein d'autres images ici )
Wink sur des toilettes sèches c'est peut-être pas l'idéal
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Katia le Lun 3 Jan 2011 - 14:40

Bon, je vais me réjouir finalement, je suis encore assez souple... Laughing
Pour éviter les glissades : un tapis de bain sous les fesses, un autre sous les pieds (pour moi, c'est pour éviter le frais, mais c'est efficace aussi). Je n'ai jamais dérapé. En fait, j'aurais bien aimé trouver un petit "réhausse récipient" de manière à ne pas avoir à me courber. Mais je n'ai jamais eu le temps de chercher, ce n'était pas une priorité.

Pas mal, l'idée du bidet amovible. Reste à voir si je préfère faire mes "ablutions" - nom que j'avais donné à mes BD pour que mon homme me laisse dans l'intimité à ce moment-là - aux toilettes ou à la salle de bains... et si je peux trouver un endroit où le stocker le reste de la journée (question presque plus importante, finalement).
J'imagine que vos mettez de l'eau pour les BD dans le bidet dés le début. Est-ce qu'elle ne se réchauffe pas ?

Katia

Date d'inscription : 07/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par jojo le Lun 3 Jan 2011 - 19:26

Oui, Cerise, c'est bien çà ! Je l'ai trouvé par hasard dans un magasin de matériel pour personnes handicapées. C'est pas très cher si on pense que çà sera utile des années.
Il y a moins d'eau que dans mon seau mais en fait c'est suffisant pour qu'elle ne se réchauffe pas.
C'est sûr que je préférais faire les bd dans ma salle de bain, plus joli comme environnement et pas loin du radiateur, mais tant pis, c'est beaucoup plus pratique avec le bidet.
J'ai essayé les poches de gel mais je n'aime pas, en plus c'est toute une gestion, faut penser à les mettre au congélateur, etc.
10 à 15 mn à bouquiner c'est vite passé ! study Very Happy

jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Katia le Lun 3 Jan 2011 - 20:10

C'est amusant, ce que tu viens de dire à propos des poches de gel. Je n'ai pas testé, mais c'est exactement ce que je pensais : il va falloir gérer ces trucs à mettre dans mon congélo, les nettoyer, etc. Oh, j'ai la flemme rien que d'y penser ! Laughing Et effectivement, 10 à 15 minutes avec un bon bouquin (pas trop gros / volumineux de préférence), ça passe bien vite.

Katia

Date d'inscription : 07/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par ludivine le Lun 3 Jan 2011 - 20:15

Je vais voir si je trouve ce genre de bidet amovible. En effet la gestion des poches de gel au congelo c'est tout un cirque, j'en ai trois que j'utilise à tour de rôle, mais il faut les laver, les sécher, les mettre au congelo, c'est un peu galère. Le côté pratique, c'est qu'on peut faire plein de choses pendant qu'on les porte.
avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Katia le Lun 3 Jan 2011 - 20:18

C'est vrai que c'est un plus, cette disponibilité des poches de gel.
Mais l'avantage d'être "coincée" sur un bidet / baignoire pour ses BD, c'est... qu'on a enfin du temps pour SOI ! Pas de gamine ou de chéri en train de vous réclamer !!! PT de rire

Katia

Date d'inscription : 07/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par ludivine le Lun 3 Jan 2011 - 20:31

Très juste Katia, je n'ai plus de petits à la maison et mon chéri je peux lui dire de me laisser seule 15 ou 20 mn, je m'enfermerai quand même dans la salle de bain car comme les enfants c'est au moment où on n'est pas disponible qu'ils ont besoin de nous.
Sur ce ; bonne soirée à tout le monde
avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par ludivine le Mar 18 Jan 2011 - 10:27

Voilà, j'ai commandé mon bidet amovible. Depuis 1 semaine je fais les BD avec l'eau, plus d'effets je trouve, au bout de quelques minutes je me sens super bien, cool. Les poches de gel ne me font pas le même effet, je continuerai donc avec l'eau.
A ça j'ajoute la méditation, toujours l'alimentation de FG, de la marche, du qi gong, ça roule
Cette nuit, pour la première fois depuis longtemps j'ai dormi 8h, c'est un record, je suis très contente, pourvu que ça continue cheers
Le soleil brille sur l'Alsace ce qui n'est sûrement pas étranger à ma bonne forme.
avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par madamepatate9 le Ven 4 Fév 2011 - 0:07

J'ai commencé les bains dérivatifs depuis trois semaines, et j"aimerais avoir des témoignages de celles qui les ont pratiqués sur une longue période,car j'ai eu l'impression d'être nettement moins fatiguée la première semaine, et depuis les trois derniers jours,je regonfle; j'ai deux kilos de plus sur la balance,et ça me décourage.Les témoignages que j'ai lus sur le sujet prétendent que c'est normal et qu'il faut plutôt prendre ses mesures que se peser...le problème c'est que mon tour de taille semble augmenter aussi.... Je ne suis pas plus que ça obsédée par mon poids ou mon physique,mais ça m'inquiète quand même. pale Et la fatigue est revenue aussi...
avatar
madamepatate9

Localisation : 84
Date d'inscription : 01/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par ludivine le Ven 4 Fév 2011 - 10:52

Je pratique les BD depuis quelques semaines, avec le bidet amovible c'est très pratique.
Par contre côté résultat, je suis déçue, au moment où je les fais je ressens une détente très agréable, mais c'est tout. Pas d'autre effet, ni sur mes insomnies, ni sur mes rhumatismes, ni sur mon tour de taille.
Je me pose donc la question "est-ce que ça sert à quelque chose" à part le bien-être sur le moment ???? confused
Avant de les faire avec l'eau j'ai essayé avec les poches de gel, là je ne ressentais rien du tout, à part de "me les geler".
Cette nuit je n'ai pas dormi, somnolé en fin de nuit durant 1h.
Néanmoins je continuerai, peut-être qu'il faut plus de temps
J'ai aussi lu tout ce que je trouvais sur les BD, témoignages très différents les uns des autres, alors ???
avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par madamepatate9 le Lun 7 Fév 2011 - 21:25

édit (cerise) suite de cette discussion

Et donc je te répond ici Ludivine, Moi je fais 10 mn tous les jours , 20 le samedi ou j'ai un peu plus de temps, depuis un mois je dirais. Première semaine, gros nettoyage, et ensuite j'ai commencé à gonfler, mais c'est vrai que j'ai cessé de perdre mes cheveux.j'avais aussi des maux de tête très régulièrement, (à chaque pleine lune, curieusement scratch bizarre, je sais)et jusqu'ici rien, ce qui est déjà un énorme progrès!!!J'attend la suite, et je m'accroche
avatar
madamepatate9

Localisation : 84
Date d'inscription : 01/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par ludivine le Mar 8 Fév 2011 - 10:17

Pour les insomnies pas d'amélioration. Mais curieusement ma balance tend à descendre un peu.
En tous cas depuis que je prends le miam ô fruits je n'ai pas grossi, alors qu'il y a 2 c à s d'huile de colza et beaucoup de graines.
C'est un délice, je salive rien qu'en le préparant.
Pas de BD aujourd'hui, dormi 3 h affraid
Mais je continuerai car sur le moment la détente est très agréable.
avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

les bains dérivatifs

Message par Floraison le Sam 14 Jan 2012 - 20:52

Je suis toute nouvelle parmi vous dans ce forum que je viens de lire et qui me procure beaucoup de joie.

Je suis aussi toute nouvelle dans cette notion de "bains dérivatifs" .Dimanche dernier , alors que j'étais en crise d'arthrose, une amie m'en a parlé avec tant d'enthousiasme que j' ai voulu commencer dès le lundi soir , 1h30 après mon repas : C'est formidable!...en l'espace de 5 séances, mes genoux me laissent à peu près tranquilles et j' ai perdu 1kg sur 30 que je dois perdre /sourire Laughing

Je prends beaucoup de plaisir à ce moment intime que je m'accorde , par contre au lieu de la lecture ou la musique préconisée par France Guillain que je salue au passage, je préfère le silence méditatif pour me centrer réellement sur moi même, mais ceci n'est qu'une approche personnelle.

Lors de ces 5 séances toutes nouvelles pour moi, j'ai pu noter des selles abondantes et des urines foncées, sans doute signe de pertes de toxines ; une douceur incroyable de mon être lorsque je me mets sous la couette , un sommeil plus réparateur aussi .

Hier, à partir de 11 h du matin jusque tard le soir, j'ai ressenti des contractions musculaires plus ou moins fortes mais sans aucune douleur.Je me suis renseignée : il s'agit du travail de la lymphe qui se débloque et refait son circuit normalement.

Cette méthode est vraiment géniale . Par contre aujourd'hui je me suis sentie légèrement fiévreuse mais cela s'estompe petit à petit. Peut être pourriez vous me dire si cela est normal et de à quoi ça correspond

Je vous remercie pour votre patience à me lire

Au grand plaisir de vous lire à nouveau et de pouvoir échanger avec les uns et les autres

Floraison
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par ludivine le Dim 15 Jan 2012 - 19:39

Bonjour floraison
Je suis contente que tu aies des résultats avec les BD, moi, je n'en ai pas eu, mais je recommencerai.
La semaine dernière j'ai essayé avec une poche de gel, mais elle était trop froide et j'ai senti que ma vessie n'avait pas aimé.
C'est plus facile de contrôler la température avec les BD avec de l'eau, c'est ce que je recommencerai.
Combien de temps durent tes séances ?
avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par sandbio le Dim 15 Jan 2012 - 20:18

moi j utilise le BD depuis 2 ans pas tous les jours plus tot par période, quand j en éprouve le besoin; 1 a 2 h / jour
j utilise des poches de gel que je stock dans le frigo dans l étage du haut ou c est bien frais ; avant je les mettais dans le congelo mais le froid était trop "froid"! ca me donnais des démangeaisons atroce !
alors j ai essayé le frigo et la parfait ! Laughing
le soir avant de me couché ca me détend , dans la journée ca me donne la peche ! Mr Green
20mn par gel plusieurs fois dans la journée
avatar
sandbio

Age : 45
Localisation : alsace
Date d'inscription : 22/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par ludivine le Lun 16 Jan 2012 - 10:13

Je n'ai pas pensé à les mettre dans le frigo, merci sandbio, je vais essayer.
J'en ai 3 donc ça devrait aller, je trouve qu'elles se réchauffent rapidement quand on les met.
avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

les bains dérivatifs

Message par Floraison le Lun 16 Jan 2012 - 17:22

Je vous remercie pour vos réponses si rapides .

Je fais un BD chaque soir pendant 15 mn  pour l'instant , 1h30 après le repas léger du soir c'est à dire un bol de bouillon avec légumes et salade la plus complète possible pour avoir une palette la plus large possible de légumes crus.

J'ai , à cause de mon début d'arthrose, supprimé tout produit à base de lait de vache et à base de blé. Je pensais que ce serait très dur et que jamais je n'y arriverai mais si .........car à midi je m'octroie une galette de riz avec un peu de fromage de chèvre et ma gourmandise s'en contente pour l'instant.

Je dois dire aussi , que chaque soir je dois me forcer à l'idée du premier contact de l'eau froide sur cette partie du corps particulièrement chaude mais au bout de deux passages, le BD devient agréable .......c'est vraiment un moment délicieux dans l'intimité avec soi même, surtout pour nous les femmes qui n'en n'avons pas à revendre  

Floraison
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Floraison le Jeu 19 Jan 2012 - 17:01

Bonsoir Ludivine, as tu réessayé les BD? si oui, penses tu que cela te fait plus de bien maintenant?

Sandbio, es tu contente des poches de gel, n'as tu pas de souci de gestion de ces poches à laver, remettre au frigo etc? moi je pense que je n'en aurais pas la patience

à bientôt j'espère

Floraison

Floraison
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Bib le Jeu 19 Jan 2012 - 17:15

intéressant tout cela.

Pour ma part, je me contente de prendre une douche froide le matin.
On commence par les pieds, l'extérieur des jambes, puis l'intérieur, puis la zone sous la taille, puis les bras, puis, le plus dur: le torse et le dos. Mas qu'est ce qu'on se sent bien après !

C'est de l'eau de puit chez moi, donc très froide.

S'il faut être à jeun, c'est pour ne pas avoir de congestion.
Quand j'étais jeune, on y faisait très attention, par exemple avant de prendre un bain de mer. On commençait avec 5 minutes dans l'eau et chaque jour 5 minutes de plus.
C'était sage.
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par ludivine le Jeu 19 Jan 2012 - 19:30

Bib, les bains dérivatifs n'ont rien à voir avec une douche, c'est uniquement la région de l'aine qui est douchée à l'eau fraîche ou sur laquelle on applique des poches de gel froides.

Cela ne fait que 3 jours que je réutilise les poches de gel, je pense qu'il faut un certain temps pour avoir des effets. J'ai 3 poches que j'utilise à tour de rôle, je les lave, elles sèchent vite, pas de problème. Depuis que je les mets au frigo ça va mieux qu'avant quand je les mettais au congelo.

avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par Bib le Jeu 19 Jan 2012 - 20:00


ah sorry, j'avais lu en diagonale... Embarassed
Je vais mieux relire (je débarque ici et j'ai envie de tout lire, mais il y a trop !)

avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par evie57 le Sam 21 Jan 2012 - 17:35

Je suis tentée par l'expérience. Pour moi, c'est l'inconnu, jamais entendu parler des bains dérivatifs. Cela me semble vraiment un soin digne de la SV !
avatar
evie57

Age : 52
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 24/11/2011

http://lesbonssensdelanature.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bains dérivatifs

Message par ludivine le Dim 22 Jan 2012 - 8:59

evie57 pour en savoir plus tu peux aller sur le site de France Guillain.
avatar
ludivine

Age : 69
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum