le tabac et vous ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le tabac et vous ?

Message par Invité le Ven 29 Fév 2008 - 17:58

Bonjours à vous toutes et tous !

bon encore une résolution ? NON!
une petite juste le midi après le café ? NON !
ben une taf ou deux ! c'est un bel effort NON ? NON PLUS !

alors demain 1er mars , je dit stop le tabac ! cheers

http://www.santeontario.com/FeatureDetails.aspx?feature_id=14

et vous vous en etes ou ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par odyssée le Ven 29 Fév 2008 - 21:03

Je ne fume pas ! Very Happy
avatar
odyssée

Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Ven 29 Fév 2008 - 21:07

jamais fumé ? non plus ? Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par odyssée le Ven 29 Fév 2008 - 21:22

Biensur que j'ai essayé, quand j'étais jeune ... Cool ! Il m'arrive parfois l'été dans le jardin quand il fait beau d'en griller une, mais cela s'arrête là.
avatar
odyssée

Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par epsilon le Ven 29 Fév 2008 - 21:31

Dagda a écrit:
alors demain 1er mars , je dit stop le tabac ! cheers


et vous vous en etes ou ?

tu fumes combien par jour ?
avatar
epsilon

Age : 52
Date d'inscription : 03/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par calispera le Ven 29 Fév 2008 - 21:47

J'ai arrêté la deuxième fois en 1995. j'avais repris (pendant 4 ans) après 10 ans sans fumer. Je pensais ne jamais plus refumer.

Donc à présent, je ne dirai plus jamais que je ne fumerai plus jamais. Comme ça au moins, je serai plus attentive au risque possible de recommencer, et je risque dès lors de ne plus jamais refumer Wink

C'est ça qu'on appelle couper les cheveux en quatre?
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Ven 29 Fév 2008 - 22:10

odyssée ! voilà qui est bien résonnable bravo ! Wink

epsilon ! j'ai fumé 1 paquet/jour depuis déja 26 ans !

j'ai réussit à m'arrettez une fois il y à 5 ans durant 6 mois !

mais depuis environ 1 mois j'en suis à 3 /5 cigarillo / jour Embarassed

calispera ! donc tu fume plus depuis 1999 ? c'est bien ça ?

merci pour vos témoignages ! pour etre franc je sait que je vais arrétter dès demain ! mais pour combien de temp ?? Rolling Eyes

le plus longtemp possible je dirais ! cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par epsilon le Ven 29 Fév 2008 - 22:24

je te conseille de voir l'interview du Prof Molimard
http://video.google.fr/videoplay?docid=-5353440893679622539

il dit surtout qq chose qui me semble nouveau : par rapport au risque de cancer du poumon, c'est la durée du tabagisme qui est importante, et non pas la quantité .... je pense que cela change bien des choses...

Bon courage pour demain
avatar
epsilon

Age : 52
Date d'inscription : 03/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par calispera le Ven 29 Fév 2008 - 22:55

Dagda, non j'ai arrêté en 1995, j'avais repris en 1991, et avant ça arrêté environ 10 ans, donc depuis 1981, et je sais plus quand j'ai commencé la première fois.

Bonne chance pour ton arrêt. N'hésite pas à venir demander des encouragements ici, car moi, ce sont les encouragements entre autres qui m'ont aidée à tenir.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Ven 29 Fév 2008 - 23:31

merci calispera Wink

merci aussi epsilon , pour ce reportage c'est assez convainquant et

surtout très instructif !!

merci Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Raffa le Sam 1 Mar 2008 - 11:15

Je fume depuis 17 ans. Embarassed (l'une de mes nombreuses contradictions, mais probablement la plus "grave")

Me suis arrêtée 2 fois (1 fois 1 an, 1 fois 9 mois) mais jamais pour moi

J'ai eu une petite époque très tabagique (plus d'un paquet par jour)
Maintenant je suis entre 2 et 6 par jour en général, cela monte à 15 si je sors le soir. Je fume ma première cigarette très tard dans la journée donc d'après les tests machin chose je serais pas super dépendante... mouais... ceci dit c'est vrai qu'un bon rhume et je ne fume pas pendant qqs jours sans aucun problème.

Je sais que je vais pas pouvoir couper à m'arrêter un jour... Wink

Dagda bon courage et je vais aussi aller voir le film Wink

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Michelle le Sam 1 Mar 2008 - 11:47

jamais fumé ? non plus ? Mad
avatar
Michelle

Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par jojo le Sam 1 Mar 2008 - 14:30

Bravo Dagda, je suis de tout coeur avec toi ! Car j'ai arrêté de fumer plein de fois.
Une fois j'ai tenu 11 ans, puis j'ai repris pendant 4 ans et maintenant je n'ai pas touché à çà depuis 7 ans.
Oui, c'est possible de se libérer. Quand tu as envie de fumer, bois de l'eau, beaucoup d'eau, fais un footing. La dernière fois j'ai réussi grâce au sport. Après, c'est merveilleux de se dire, je peux vivre sans çà.

jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Sam 1 Mar 2008 - 14:33

Jamais fumé non plus (enfin : comme Odyssée j'en ai fumé une demie à 18 ans, heureusement ça ne m'a pas plu) mais de tout coeur :

Bon courage Dagda ! cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Sam 1 Mar 2008 - 14:39

cela me vas droit au coeur !!

merci à tous !

voici déja 14 h sans tabac ! et je sent déja que cela me chatouille moins la gorge !

mais je ressent déja un manque , alors je mange des clémentines je boit de l'eau ! et je descend sur la plage prendre des photos !



il me reste 1 cigarillo dans mon paquet je l'est devant le nez !
je ne cederais pas !

et dans 1 semaine quand j'aurais retrouvé mon soufle , je me remetterais

au footing ! tranquile

cheers merci . et bonne journée à vous !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Sam 1 Mar 2008 - 14:42

Et oui Dagda : tu peux aussi te mettre au sport. Pourquoi le tennis puisque tu as déjà la coupe (de cheveux) d'une star Razz Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Sam 1 Mar 2008 - 14:50

lol bouahhhhhh !! le tennis kk ! Mad J'ai déja essayé c'est pas mon truc ! No

par contre je pourrais peut etre ,en me remettant en condition renouer , avec

le fond et semis -marathons !

pour les marathons je me suis déjas fais une raison !! depuis 10 ans !
Embarassed

oui allez zou dans 6 mois je me fait mes 23 km d'une traite par semaine !
cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par jackihi le Sam 1 Mar 2008 - 14:55

Quand j'ai arrêté de fumer, j'ai été un peu aidée par les circonstances. Je fumais environ un paquet par jour et j'ai décidé de diminuer, progressivement. J'en étais à 5 cigarettes par jour en janvier 2004. Alors j'ai décidé d'arrêter tout net. ce que je ne savais pas à ce moment c'est que j'étais enceinte (je le savais disons intuitivement). J'ai donc tenu pendant ma grossesse et ensuite pour ne pas polluer mon lait et l'environnement direct du petit...je n'ai toujours pas repris même si des fois ça me donne envie (plus pour prendre une pose et me deconnecter un peu; et puis faut dire que j'aime bien les volutes de fumée, un peu comme les gros nuages moutonneux)...

Bonne chance Dagda. Il y a certaine chose que l'on retrouve en arrêtant. Dans tes balades dans la nature tu sentiras mieux l'odeur de l'humus et puis le goût de ce que tu manges etc...Que du bon.
avatar
jackihi

Age : 45
Localisation : Namur
Date d'inscription : 22/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par calispera le Sam 1 Mar 2008 - 14:59

Mon frère, qui vient d'arrêter (il y a un gros mois) pour raisons de santé, garde toujours un paquet de cigarette devant lui. J'étais étonnée, car c'était à mes yeux comme "se défier", et se donner des tentations inutiles.

Il m'a expliqué que ce n'était pas tant ça, mais c'est l'idée que s'il n'en a pas à disposition, il ne résistera pas à aller en chercher au tabac du coin. C'est le côté "fruit défendu". Tout ce qu'on lui interdit, il le veut. Pas mal de gens fonctionnent comme ça.

Je pense que si j'avais gardé un paquet de cigarette visible en continu, j'aurais eu plus de mal à résister.

Si ton cigarillo t'aide à résister, maintiens le bien proche de toi Wink
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Sam 1 Mar 2008 - 15:21

oui lol je le met à mes lèvres et je le repose Shocked

puiss je sort je soulève la voiture je la repose,je me met trois gifles et je revient sur le pc en regardant le cigarillo !!

cheers non je plaisante ! ça vas aller je le sent !
puis si je tire une taf dessus ! et le laisse s'éteindre ,ce ne sera pas si grave ! Wink du moment que je tient !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par calispera le Sam 1 Mar 2008 - 15:26

Non, ça je ne ferais pas, si tu fais ça t'es presque certain de reprendre.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

précisions sur la "quantité"

Message par epsilon le Sam 1 Mar 2008 - 21:35

je voudrais insister sur ce que je vous disait hier , concernant cette notion que la durée du tabac est beaucoup plus importante que la quantité quant au risque de cancer du poumon... notion qui n'est pas connue, pourquoi ?? je crains qu'elle ne soit intentionnellement cachée pour favoriser le tabagisme, car si elle était connue, cela inciterait beaucoup de fumeurs à arrêter le plus tôt possible :

car si la durée est plus importante que la quantité, cela veut dire qu'il ne sert à rien de se contenter de réduire, que l'important est d'arrêter le plus vite possible si on veut réduire son risque de cancer


si la quantité est importante, cela veut dire qu'en fumant un peu , quelques cigarettes par jour, on n'augmente pas beaucoup son risque de cancer.... cela incite donc à continuer de fumer , au moins un peu... et on sait que les fabricants de cigarettes mettent tout ce qu'il faut dedans pour augmenter l'addiction, donc pour augmenter la quantité consommée ... donc les fabricants ont gagnants

donc je dirais que arrêter est une urgence

(à noter que le raisonnement n'est pas valable pour le risque cardio-vasculaire (infarctus) où la quantité est bien en relation avec le risque)

j'espère avoir été plus clair ?
Qu'en pensez vous , cette notion est elle connue , est elle importante pour vous en tant que fumeurs ?

nb je viens de retrouver le site d'origine ou se trouve l'interview du Pr Molimard :
http://www.doktorglub.com/dotclear/index.php
avatar
epsilon

Age : 52
Date d'inscription : 03/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Sam 1 Mar 2008 - 22:15

oui epsilon c'est bien ce que j'ai entendu dans cette video !

1 paquet jours sur 10 ans = facteur 1cancer
2 paquets jour sur 10 ans = facteur 2cancer

1 paquet jour sur 20 ans = facteur 1 puissance 4,5
2 paquets jour sur 20 ans = facteur 2 puissance 4,5 = facteur 24 cancer!

un truc dans le genre !

puis pour la nicotine également !

les soit disant substitu (patch ou gomme à la nicotine)
diminue le tabagisme mais laisse cette dépendance nicotinique au fond du corp ! pour cela qu'il y a tant de rechute !

ainsi que les fausses information !

goudron 0,4 gr etc .. qui ne sont en rien en cause des cancers !
alors qu'il y a en plus infimes doses des aditifs et autre saloperies

hautement cancerigène à des taux infime 0,002 gr !

ces memes cancerigènes et autre produit et agents , qui sont de façon volontairement sous-évalué par les machines fumeuses , qui tire doucement
leur taffe sur des période de 2 mn !

abherence par rapport au vrais habitude des fumeurs !

et à noter également , la supercherie cigarette légère (moin de goudron)
qui oblige l'accro nicotine à tirer plus fort et fumer d'avantage des cigarettes
avec les memes composant cancerigène , afin d'avoir sa dose de nicotine !

merci encore epsilon !

cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par lorien le Dim 2 Mar 2008 - 0:22

J'aimerai bien partager mes expériences avec le tabac. J'avais commencer à 8 ans; à 11 ans j'ai inhalée la fumée et j'ai fumé un paquet de 10 par jour; j'ai volé mes parents pour maintenir mon habitude. À 13 ans j'ai commencer a boire de la bière. Étant gravement soue à 16 j'ai arrêté, pour le reprendre plus raisonnablement plus tard.

À 17 ans j'ai commencer le cannabis et expérimenté avec d'autres drogues. J'ai continuer à fumer plus ou moins toute ma vie sans voir l'inconvénient.

Entre 30 et 40 ans j'ai trouver un moyen d'arrêter le tabac et j'ai réussi pendant 18 mois. Le méthode était de :

1 Dresser une liste de tous les raisons pour arrêter; coût, santé, sociale, odeur, etc. Lis et modifie ce liste pendant 1 semaine.
2 Arrête les cigarettes avant le petit déjeuner et après le repas du soir pendant 1 semaine.
3 Arrête les cigarettes pendant une heure avant et après chaque repas pendant une semaine.
4 Arrête complètement.
Note. La liste est à lire chaque fois que tu as envie de fumer. L'auteur de la méthode recommandé de prendre les drogues de substitution - amphétamines et barbituriques, mais je n'ai pas fait.

C'était dur mais j'ai réussi. Une décennie plus tard j'ai ré-arrêté le tabac sans diminué et c'était beaucoup plus facile, cette fois pour deux ans. J'ai toujours continuer à fumer le cannabis et je remarque que j'ai toujours aimer l'odeur de tabac, trouvant les femmes fumeuses, sexy.

Finalement au mois d'août 2006 j'ai arrêté le tabac sans difficulté mais pour une nouvelle raison ; parce ce que j'ai reconnu que ça soigné la malaise que j'ai ressenti étant toujours seule et je ne voulais plus me cacher de mes propres sentiments. Pour la même raison j'ai arrêté le cannabis autour de Noël 2007. Je trouve les odeurs de fumée me donne la nausée et j'en ai pas le moindre envie de recommencer. Je me tiens à distance des gens qui porte l'odeur des fumées et ce n'est plus du tout sexy.

La leçon que je tire de mes expériences est qu'il faut trouver qu'est ce que ton habitude donne dans ta vie, quel avantage tu t'en tire, parce ce que sans cette information, les arguments de coût ou de santé ne vaut rien. Une fois que tu es prête à faire face à tes propres difficultés sans le support de stimuler tes endorphines l'arrête est facile.

En face des vrais problèmes de la vie sans ces supports, on peut commencer a trouver des solutions, sinon on se cache de la vie. Ce n'est jamais trop tard.
avatar
lorien

Age : 73
Localisation : Montesquieu Volvestre (31)
Date d'inscription : 29/02/2008

http://lorien.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Dim 2 Mar 2008 - 0:46

merci lorien !!

je vais faire cette liste Wink

je sais pourquoi je fume , je fume parce que j'en est prit l'habitude à 15 ans

pour faire comme l'ouvrier et le patron !qui m'en on tendu ,apprentis que j'étais !

puis quand t'est gamin et que tu te sent seul et que tu n'as pas chaud cela t'apporte vite du réconfort !!

maintenant mon problème pour arretter ,c'est quand ça vas pas fort
qu'il y a une tracasserie et que je me sent seul, comme ce soir!
j'avais tendance à me fumer une clope ou un cigare et recommencer !

ce soir j'ai bien faillit ! retomber dedans !
mais j'ai décidé de me tourmenter toute la nuit plutot que me punir ,avec cette put.. de cigarette une fois de plus !!

maintenant que j'ai une belle et bonne raison de vivre !
je me bat dans ce sens ! : tenir le coup !

alors des grands verres d'eau à pisser comme un cheval et des clémentines ! cheers


Dernière édition par Dagda le Dim 2 Mar 2008 - 7:27, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par lorien le Dim 2 Mar 2008 - 1:41

Bon courage Dagda. Je suis avec toi. Et les autres aussi je crois.
Smile
avatar
lorien

Age : 73
Localisation : Montesquieu Volvestre (31)
Date d'inscription : 29/02/2008

http://lorien.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par calispera le Dim 2 Mar 2008 - 14:46

La leçon que je tire de mes expériences est qu'il faut trouver qu'est ce que ton habitude donne dans ta vie, quel avantage tu t'en tire, parce ce que sans cette information, les arguments de coût ou de santé ne vaut rien. Une fois que tu es prête à faire face à tes propres difficultés sans le support de stimuler tes endorphines l'arrête est facile.

En face des vrais problèmes de la vie sans ces supports, on peut commencer a trouver des solutions, sinon on se cache de la vie. Ce n'est jamais trop tard.

J'admire beaucoup ce témoignage Lorien. Je pense que peu de gens sont prêts, ont la force, de regarder leurs difficultés en face. Ils préfèrent vivre avec, en se cachant la face, et en se droguant si nécessaire. La cigarette n'étant qu'une forme de drogue parmi les autres : la bouffe, la surconsommation, la course après le temps, la multiplication des relations superficielles, internet, les jeux vidéos, et tout ce dans quoi on se plonge pour pas voir.

Je pense que la simplicité volontaire peut ouvrir des portes pour justement accepter plus facilement nos travers, et chercher d'autres solutions.
Elle peut favoriser finalement de laisser tomber les masques que l'on porte vis-à-vis de soi-même. Et même si ce n'est pas la raison de départ qui nous fait choisir la sv, c'est à ça je pense qu'on finit par arriver.

Dagda! Tiens bon!!!
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Dim 2 Mar 2008 - 15:02

merci lorien merci calis et vous toutes et tous !

calispera tu as taper dans le milles aussi , depuis bientot 10 ans que je surf et gere portail site , et serveur de jeux en réseaux à une époque ou il me fallait fuir , j'étais accros de 2002 à début 2007 !!
Voici le dagda virtuel de l'époque en jeu:lien ici video
et j'en est vu des amis ,se réfugier dans ces jeux afin de fuir un malaise ,boulot famille ! s'évader ! devenir accro et ne plus voir le monde réel autour ! et trop de divorces !
pour moi c'est tout frais 6 mois que les jeux virtuel n'ont plus d'emprises sur moi !
cela m'a laisser plus de temp ,pour prendre mes photos ! et respirer
et prendre conscience ,que le temp passait et que je méritais mieux
que cet emprisonnement virtuel !

maintenant je surf sur 3 sites . et je n'ouvre qu'une méssagerie ou j'ai 3 contacts !

et meme si parfois j'ai du mal à y croire, tellement mon aperçut de janvier
était merveilleux , et que mon travail sur moi est pénible ,je me relève et n'est plus qu'un seul but ! y arriver !
coute que coute !
et j'y arriverais

cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par calispera le Dim 2 Mar 2008 - 15:15

PUrée!!!! la vidéo Achille BAsh et Unscope : je ne savais pas qu'on avait créé des trucs aussi réels en jeux vidéo. Pour le décors, on se croit en Irak ou en Palestine, un pays du Sud, plutôt désertique en tout cas (pas chez nous les "zoccidentaux zivilisés"). Je savais que le sucre et les sodas rendaient violents, je savais que la société et l'actualité rendaient violents, je savais que les jeux vidéos rendaient violents, mais j'avais pas pigé que des jeux vidéos mettaient vraiment en scène la guerre pure, de manière si réaliste. C'est vraiment une école du crime ce truc. Et on s'étonne de voir des kamikases quotidiennement se faire sauter, des fusillades dans les écoles et supermarchés. Mais avec des jeux pareils, on les y a carrément formés!

Bon, c'est pas tout ça, mais internet, et les forums tels que celui-ci : c'est aussi une drogue. ..... Je le sais Wink
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Dim 2 Mar 2008 - 15:19

oui mais ici , en principe on reste zen !! et on se fait du bien !!

on avance ! sur le bon chemin !

si je veut me défouler maintenant je prend mon olympus et

je descend sur la plage !! Wink

et je dort beaucoup mieux maintenant Very Happy

en moyenne 6 h contre 3h avant Embarassed

mais il faut que je monte à 8h ce sera plus serieux !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par jackihi le Dim 2 Mar 2008 - 20:43

"Je m'attache ou je meurts" C'est une petite phrase que j'ai lue sur une ancienne carte postale représentant un morceau de lierre.

Il faut bien s'attacher à quelque chose avant d'apprendre à se détacher, tout doucement. Autant s'attacher à quelque chose qui nous fais du bien...vraiment...

Je pense que la simplicité volontaire peut ouvrir des portes pour justement accepter plus facilement nos travers, et chercher d'autres solutions.
Elle peut favoriser finalement de laisser tomber les masques que l'on porte vis-à-vis de soi-même. Et même si ce n'est pas la raison de départ qui nous fait choisir la sv, c'est à ça je pense qu'on finit par arriver.

Faudrait prévenir sérieuesement les gens sur les effets de l'arrêt de la consommation et des distractins. Ca fait parfois mal de se retrouver face à soi-même..Je parle pour moi hein! Mais je ne regrette pas le voyage...

En tout cas Dagda bravo, tu en as fais du chemin!!!! Et c'est loin d'être fini en plus!!
avatar
jackihi

Age : 45
Localisation : Namur
Date d'inscription : 22/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Dim 2 Mar 2008 - 21:00

merci jackihi , vous etes tous vraiment sympa ici !! cheers


citation :

"Je m'attache ou je meurts" C'est une petite phrase que j'ai lue sur une ancienne carte postale représentant un morceau de lierre.

Il faut bien s'attacher à quelque chose avant d'apprendre à se détacher, tout doucement. Autant s'attacher à quelque chose qui nous fais du bien...vraiment...


sauf que moi je me suis détaché de tout , et c'est nus comme un vers
que j'ai découvert le paradis ! cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par calispera le Dim 2 Mar 2008 - 21:42

Bien souvent on porte une armure métallique bien rigide, et on tente de se protéger du froid avec ça. Une fois qu'on commence à comprendre que ça ne sert pas à grand chose, on commence à la démanteler. On se retrouve nu, et cela rend très fragile. Mais c'est un passage bien obligé avant de pouvoir mettre des vêtements souples et bien chauds qui nous permettront de vivre pleinement, au chaud, et libres de nos mouvements.

L'encombrement est une sorte d'armure. Le vide, et le temps libre de la sv peuvent faire peur. Si on ose les avoir comme compagnons un moment, on découvre la vraie vie.

"Je m'attache ou je meurts" C'est une petite phrase que j'ai lue sur une ancienne carte postale représentant un morceau de lierre.

Il faut bien s'attacher à quelque chose avant d'apprendre à se détacher, tout doucement. Autant s'attacher à quelque chose qui nous fais du bien...vraiment...

J'ai tout de même des doutes sur cette façon de voir les choses.
Tout d'abord s'attacher à des drogues en devenant dépendant est à mes yeux mortifère.
Et d'un autre côté, je fais la différence entre un attachement affectif qui n'est pas de l'ordre de la dépendance (le vrai amour), et l'attachement à des objets ou des personnes pour combler nos manques.
Quand on aime une personne surtout en attendant d'elle qu'elle nous aime, on est dans la dépendance aussi. Les bouddhistes vont encore plus loin que ça, mais je ne suis pas très au clair avec ces notions pour en parler.

Faut-il passer par l'attachement pour apprendre à se détacher?

N'est-ce pas l'inverse : parce qu'on a appris à s'attacher, on ne sait pas ce que c'est que vivre dans le détachement?

Ce sont deux vraies questions : je n'ai pas les réponses.

Je poursuis le raisonnement : faut-il savoir consommer pour apprendre à vivre simplement en toute conscience?

Je pense qu'en étant passé par des dépendances : consommation, tabac, amour dépendant, etc. quand on en sort, on est plus conscient de ce qu'est la dépendance et on peut mieux apprendre à gérer de vivre sans, ou de reconnaître nos autres dépendances; ce qui ne serait pas arrivé si on n'était pas parti de la mauvaise case.

Faut-il avoir été inconscient pour devenir vraiment conscient?

Faut que je m'arrête là, sinon je vais faire un dictionnaire de questions Wink
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Dim 2 Mar 2008 - 22:18

citation calispera :

Bien souvent on porte une armure métallique bien rigide, et on tente de se protéger du froid avec ça. Une fois qu'on commence à comprendre que ça ne sert pas à grand chose, on commence à la démanteler. On se retrouve nu, et cela rend très fragile. Mais c'est un passage bien obligé avant de pouvoir mettre des vêtements souples et bien chauds qui nous permettront de vivre pleinement, au chaud, et libres de nos mouvements.

j'en suis pas plus loin Embarassed cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par jackihi le Lun 3 Mar 2008 - 11:05

Bien souvent on porte une armure métallique bien rigide, et on tente de se protéger du froid avec ça. Une fois qu'on commence à comprendre que ça ne sert pas à grand chose, on commence à la démanteler. On se retrouve nu, et cela rend très fragile. Mais c'est un passage bien obligé avant de pouvoir mettre des vêtements souples et bien chauds qui nous permettront de vivre pleinement, au chaud, et libres de nos mouvements.

J'essaie Wink
avatar
jackihi

Age : 45
Localisation : Namur
Date d'inscription : 22/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par loute19 le Mar 4 Mar 2008 - 13:02

"Faut-il passer par l'attachement pour apprendre à se détacher?"

Les travaux de John BOWLBY psychanalyste anglais, traite de l'attachement et plus précisément, celui mère -enfant transposable et transposé à divers travaux traitant de l'attachement à l'objet.

La théorie de l'attachement selon Bowlby :

"Phase de protestation : l'enfant pleure, exprime sa détresse, il est agressif et espère le retour, il refuse les contacts.

Phase de désespoir : l'enfant est moins actif, il pleure de façon intermittente et se replie sur lui ( état de deuil ), il est calme mais ne va pas mieux. Cette phase peut durer des semaines.

Phase de détachement, on a l'impression qu'il est guéri, il accepte le jeu, le réconfort des autres, il est souriant et sociable. Mais si sa mère revient, il ne manifeste aucun contentement, rejète sa mère. Si cette situation se répète ( roulement ), l'enfant devient incapable de s'attacher.

A partir de trois ans, il n y a pas d'angoisse dans un lieu étranger s'il y a une personne que l'enfant connaît ( c'est encore mieux s'il l'a vu avec sa mère ). A partir de cette époque, l'enfant peut ne pas être inquiet s'il sait où est la mère, si elle lui a dit qu'elle reviendrait ou l'endroit où elle va."

Si on remplace l'enfant par l'objet que peut être la cigarette ; on reconnait bien les 3 phases de cette théorie.
Les messages précédents de Dagda, Lorien viennent illustrer cette théorie de l'attachement.
avatar
loute19

Localisation : Haute Corrèze
Date d'inscription : 27/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par jackihi le Mar 4 Mar 2008 - 18:20

Je ne pense pas qu'il s'agisse de la même chose. Dans la théorie de l'attachement de Bowlby, il décrit comment un enfant se détache de son objet d'amour. L'attachement à cet âge est fondamental, il est à la base du sentiment de soi et de la sécurité fondamentale. Sans cet attachement fondamental, si j'ai bien compris,l'enfant développera un mode de relation dit "anaclitique". La personne devient dépendante de son objet d'amour...Avec les mouvement de haine que cela produit nécessairement quand on est en situation d'attente (et donc de frustration) vis à vis d'autrui. On peut compenser effectivement la frustration des relations, par l'usage de drogue, bouffe, etc...

Je ne pense pas que la description de Bowlby correspond aux étapes de "désaccoutumance" vis à vis d'une drogue (puisque le tabac est une drogue pour moi)...Enfin je ne comprends pas très bien Loute c'est ça plutot que je veux dire...
avatar
jackihi

Age : 45
Localisation : Namur
Date d'inscription : 22/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par calispera le Mar 4 Mar 2008 - 20:47

Moi, c'est plutôt l'aspect très théorique avec absence de lien avec du vécu qui ne me parle pas. Ca ne peut pas faire écho. Ca paraît venir presque d'un autre monde, ce qui ne veut pas dire que je réfute cette théorie, mais je ne vois pas trop quoi en faire.

Cela me fait penser aux étiquettes psychiatriques que l'on met sur des patients sans les comprendre, mais en les observant comme on observerait des cellules sur l'écran d'un microscope. Ca aide sans doute le psychiatre à se faire son idée, ce qui ne veut pas dire que ça le rend plus compétent à aider le patient, et en tout cas, ça n'aide pas du tout le patient Wink
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par jackihi le Mar 4 Mar 2008 - 21:11

Moi, c'est plutôt l'aspect très théorique avec absence de lien avec du vécu qui ne me parle pas. Ca ne peut pas faire écho. Ca paraît venir presque d'un autre monde, ce qui ne veut pas dire que je réfute cette théorie, mais je ne vois pas trop quoi en faire.

Cela me fait penser aux étiquettes psychiatriques que l'on met sur des patients sans les comprendre, mais en les observant comme on observerait des cellules sur l'écran d'un microscope. Ca aide sans doute le psychiatre à se faire son idée, ce qui ne veut pas dire que ça le rend plus compétent à aider le patient, et en tout cas, ça n'aide pas du tout le patient

Entièrement d'accord avec toi. Mais tant qu'on emploie des mots sans les charger de l'expérience de l'amour pour moi, c'est du vent. Bowlby était aussi un praticien, c'est de sa pratique qu'il tire ses théories. Ceci dit ce que j'écris c'est ce que je pense avoir compris d'expérience. Bien souvent d'ailleurs je change d'avis au fur et à mesure que ma compréhension s'élargit. Les théories ne nous aident pas à être mieux avec les autres. Souvent même elles font barrage. Pour moi c'est d'abord la qualité de la présence et de ce point de vue j'ai encore du progrès a faire.
avatar
jackihi

Age : 45
Localisation : Namur
Date d'inscription : 22/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par calispera le Mar 4 Mar 2008 - 21:34

Pour moi les théories peuvent aider, mais uniquement si elles font écho à quelque chose que je connais déjà au niveau de mon vécu. Dans le sens qu'elles mettent finalement des mots, où un sens, à ce que je pressens ou ressens déjà. Et c'est pour cela que le témoignage est important à mes yeux, car il permet de rendre compréhensible la partie théorique.

Pour illustrer, et expliquer ce que j'avais dit plus haut, je vais expliquer comment j'en suis arrivée là.

Dans les années 80s, quand j'ai étudié la logopédie (orthophonie pour les Français), la moitié des cours concernaient la psychologie, et principalement la psychologie de l'enfant. Moi j'ingérais la théorie, et je trouvais que tout ça avait pas mal de sens. On parlait des problèmes de langage, mais aussi des autres problèmes psychologiques de l'enfance, énurésie, autisme, ... de tout. Et les descriptions étaient cohérentes. (On m'aurait parlé de la psychologie des amibes, il est probable que j'en aurais pensé la même chose Wink )
Dans la partie psychologie de l'adulte, on y parlait des concepts de la psychanalyse, ou des problèmes de la dépression, des névroses, des psychoses, etc. Comme pour les enfants, je trouvais que c'était assez logique comme explications.

Mais ce n'est que 15-20 ans plus tard, après avoir fait pas mal de chemin sur moi-même, et galéré un max bien avant ça, que j'ai vraiment pigé certains trucs qui avaient été décrits dans ces cours.

Et là je me suis rendu compte à quel point la théorie n'est rien tant qu'on ne peut pas la coller à un vécu. Il est impossible de comprendre la personne qui souffre d'un quelconque problème d'origine psychologique, si on n'a pas un chouia de compréhension au niveau de notre propre vécu. C'est du même ordre que la différence entre voir une photo d'un nageur et nager soi-même, entre décrire le sommeil, et dormir (je l'ai déjà donné ailleurs cet exemple-là Wink )

Et la théorie ne m'a probablement pas aidée à résoudre mes propres problèmes, au contraire, je pense qu'elle m'a freinée, car j'avais sans doute des a priori, et il a fallu vraiment longtemps pour que je finisse par faire le lien entre certains concepts théoriques et ce que je vivais, alors que je comprenais déjà assez bien ce que je vivais.

Par contre, la connaissance de la théorie, me permet à présent de mieux faire comprendre mon propre témoignage ou mieux comprendre les gens, voire les aider, en étant capable de faire le lien entre théorie et vécu. Je le remarque de plus en plus souvent.

Voilà, je pense que sans cette explication là, peut-être que ma remarque du précédent message tombait un peu lourdement.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par loute19 le Mar 4 Mar 2008 - 23:42

"Mais tant qu'on emploie des mots sans les charger de l'expérience de l'amour pour moi, c'est du vent".

Donc après le "vent" ou la tempète... il y a toujours un petit rayon de soleil, alors le voilà peut être : ce rayon portera le prénom de "praxis"!

A plusieurs reprises lors des témoignages précédents il fut question de l'attachement :
"Il faut bien s'attacher à quelque chose avant d'apprendre à se détacher, tout doucement. Autant s'attacher à quelque chose qui nous fais du bien...vraiment..." ; "Faut-il passer par l'attachement pour apprendre à se détacher?"

La théorie de Bowlby vient ici faire écho au sujet d'autant qu'elle fut transposée à l'objet.

Les fumeurs témoignant de leur expérience illustrent bien les 3 phases (protestation, désespoir, détachement): je m'explique (en espérant être clair pale ) :

La phase de prostestation est décrite par Dagda " une petite juste le midi après le café ? Non! ben une taf ou 2 ! c'est un bel effort Non ? Non plus ! "
La méthode de la liste, comme nous l'a décrit Lorien, même si celle ci à des limites comme il nous l'explique.
Il est bien question pour le fumeur de rentrer en résistance avec la cigarette en identifiant ses habitudes et donc sa dépendance au produit.

La phase de désespoir : "J'ai toujours continuer à fumer le cannabis et je remarque que j'ai toujours aimer l'odeur de tabac, trouvant les femmes fumeuses, sexy." (Lorien) "je le met à mes lèvres et je le repose je tire une taf dessus et le laisse s'éteindre, ce ne sera pas si grave du moment que je tiens" (Dagda).
Le fumeur perd de sa résistance au produit et passe par une phase de doute, un entre deux . Cette phase est me semble t'il la plus déterminante dans le détachement. Pour mon cas la tentation était omniprésente et omnibulante. Tout me faisait penser à la cigarette (en buvant un café, en attendant un train,...) dans toutes situations où j'avais pour habitudes de m'en griller une ! Mais cela m'a également permis d'identifier et de prendre conscience de mes conduites addictives. Ce fut pour moi les prémices du détachement.

La phase de détachement : "Je me tiens à distance des gens qui porte l'odeur des fumées et ce n'est plus du tout sexy." (Lorien)
Le fumeur a passé le cap de l'entre deux et accède à la dénégation de la cigarette et de ce qui s'y apparente.


Je ne sais pas si cela éclaircira mon message précédent en rendant plus lisible l'attachement et le détachement scratch
Vos messages futurs me le signifieront !
avatar
loute19

Localisation : Haute Corrèze
Date d'inscription : 27/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par lorien le Mer 5 Mar 2008 - 8:50

J'ai du mal à m'identifié avec la théorie de Bowlby. L'origine de mes problèmes se trouve dans le faite que ma mère m'a abandonné à 6 mois. Je rends compte que j'avais passer par la phase de protestation puis de désespoir. Pour moi le suite était la substitution - attachement à ma soeur adoptif qui s'est marié quand j'avais 8 ans, âge ou j'ai commencer le tabac. Tous mes efforts d'être accepté se terminé par l'échec principalement dû à ma condition physique - des odeurs du à l'énurésie et une manque d'hygiène à la maison et d'être fumeur de tabac- et mon état anaclitique. Enfant j'avais du mal à faire des relations satisfaisantes et ça que avec d'autres socialement isolés. Les drogues y inclus le cannabis interviennent à cette époch de ma vie.

J'ai vécu cette substitution toute ma vie et je vois que tous mes relations sont peu profondes, très limités dans le temps, souvent instrumentalisées et insatisfaisantes ( pour moi et les autres ).
C'est cette réalisation qui m'oblige d'enlever des substituts dans ma vie pour, j'espère, vivre des vrais relations malgré la douleur qui a toujours été présente, qui n'était que légèrement caché par des substituts chimiques ou relationnelles.

Avec cette vision des choses ce n'était pas difficile de terminer mes addictions de substitution, et je trouve que maintenant mes relations ont un goût de réalité qu'elles n'ont jamais eu auparavant, pas forcément confortable mais jamais plus hypocrite. J'espère que je suis assez fort pour vivre ça.

Mon avis pour des autres qui veulent se détacher de ce genre d'habitudes est de les arrêter une à la fois - sinon c'est trop douloureuse et on est voué à l'échec.
avatar
lorien

Age : 73
Localisation : Montesquieu Volvestre (31)
Date d'inscription : 29/02/2008

http://lorien.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par jojo le Mer 5 Mar 2008 - 9:14

Le problème aussi c'est de ne pas abandonner une dépendance pour tomber dans une autre.

Quand je me suis arrêtée de fumer la première vraie fois pendant 11 ans, j'ai inconsciemment remplacé la clope par le café, je me suis mise à boire des litres de café et je me suis déglinguée, non plus les poumons, maisl'estomac et les intestins. J'avais aussi tendance à boire plus d'alcool dans les situations de stress. Sans doute parce que j'avais pris l'habitude de chercher des solutions à l'extérieur de moi en cas de problème. Quand j'ai arrêté la dernière fois, depuis 7 ans, j'ai réussi à supprimer aussi le café un an après, mais j'ai remplacé par le thé, je bois des litres et des litres de thé chaque jour !

Ce que je veux dire, c'est que personnellement, j'ai une forte tendance aux dépendances. Plus jeune, j'étais fascinée par la drogue mais par pure chance (c'est vraiment pas grâce à moi !) j'ai évité les drogues dures. Je souffrait énormément, j'avais envie de mourir, d'oublier au moins ma propre existence, m'oublier, me perdre, j'étais autodestructrice, je trouvais la vie absurde, rien n'avait de sens. Je pense que je faisais une dépression mais on en parlait pas tant que çà à l'époque, je pensais que je devenais folle. Je n'arrivais pas à communiquer et je pouvais passer des jours sans ouvrir la bouche. Je crois que c'est grâce à çà que je ne me suis pas droguée, j'étais tellement emmurée en moi-même que c'était impossible de rencontrer quelqu'un qui aurait été susceptible de me fournir de la drogue !

Alors c'est vrai, pour se libérer des dépendances, faut faire un sacré travail sur soi-même, se mettre à nu oui, accepter de percevoir les manques en soi et leur pourquoi et comment les combler de manière positive pas juste avec de la fumée ou un dérivatif, et çà peut être très douloureux sur le moment. Je sais pas pourquoi faut toujours qu'on avance dans, par, grâce à la souffrance. Mais çà vaut le coup, non ?

jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par jackihi le Mer 5 Mar 2008 - 11:06

Calispera ta remarque ne tombais pas lourdement, je ne l'ai pas mal pris et vu que je passe par des étapes par lesquelles tu es passé. Moi aussi la théorie me freine parfois (vu mes études j'ai pas mal ingéré de théories aussi). Ce sont de belles constructions, intellectuellement parfois très plaisantes. Mon sentiments vis-à vis de cela reste encore assez confus. J'ai vu des étudiants en psy jouir de leur théorie et la plaquer toute faite sur à peut près tout lemonde, dans de jolies constructions interpretatives. Notamment sur les personnes qu'ils approchaient en stage. Ca m'a toujours laissé dans un certain malaise, personnellement j'ai été complètement incapable d'entrer dans ce rôle de manière positive (il y en a qui y arrive, si si) Ca devait pas être mon truc...Mais parfois jeme rends compte que je me traite de la même manière. Toujours chercher à comprendre ne sert à rien. Je me fais parfois l'impression d'être un chien qui tourne en rond en essayant de mordre sa queue. On peut devenir fou à ce petit jeu là.

En tout cas vos témoignages, Lorien et Jojo, me touchent beaucoup.
avatar
jackihi

Age : 45
Localisation : Namur
Date d'inscription : 22/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par calispera le Mer 5 Mar 2008 - 11:28

Loute18,

Désolée de continuer à réagir à tes propos, mais quand tu parles de la théorie de Bowlby, et que tu analyses les témoignages d'autres personnes pour illustrer cette théorie, ou toute autre notion psychologique théorique, ça ne me parle pas plus.

J'ai l'impression que tu fais fi de toi-même. (Tu parles de choses à l'extérieur de toi)

Rien ne montre que tu as, ni compris la théorie de Bowlby (excepté dans le sens cartésien), ni compris les témoignages des personnes du forum, ni même compris comment tu fonctionnes toi-même.

Le raisonnement pur, la théorie pure, en psychologie, n'a pas de sens pour moi. Je ne peux la comprendre que si l'on parle avec le coeur.

Je sais que ce que je te dis ne pourra pas te faire plaisir, mais je ne pense pas te faire du tort en le disant. Je ne le dis en tout cas pas par malveillance Smile

***********
Jojo,

Je sais pas pourquoi faut toujours qu'on avance dans, par, grâce à la souffrance. Mais çà vaut le coup, non ?

Moi non plus je ne le sais pas. Et pourtant j'ai aussi bien compris que pour moi ça a été le seul moteur pour évoluer. Plusieurs personnes m'avaient dit que l'amour peut aussi aider à avancer. Et il est vrai que depuis j'ai appris à avancer par là aussi, mais pas aussi profondément. L'amour nous aide à nous améliorer, la souffrance nous aide à changer en profondeur quand quelque chose d'incrusté profondément ne fonctionne pas bien (et nous avons tous des dysfonctionnements, même si la plupart du temps nous préférons nous en accomoder ou les ignorer).

J'en parlais à mon médecin récemment, et elle m'a confirmé que c'est inéluctable, les changements importants ne se font pas sans souffrance. L'évolution par l'amour peut se faire après. Et elle insistait aussi que les changements qui font souffrir ne sont qu'une étape, au delà, on peut passer à autre chose. J'ai l'impression d'être déjà à moitié dans l'autre chose.

Et j'ai eu envie de la croire. Cela fait sens et écho pour moi, et cela donne aussi de l'espoir.

****************
Lorien,

Je n'ai pas grand chose à répondre à ce que tu dis, mais je tiens tout de même à dire que cela me touche, ton témoignage impose le respect, et j'ai envie dès lors de t'encourager, car malgré la souffrance et la solitude, j'ai l'impression que ton chemin en vaut rudement la peine.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par calispera le Mer 5 Mar 2008 - 11:44

Jackihi,

Toujours chercher à comprendre ne sert à rien. Je me fais parfois l'impression d'être un chien qui tourne en rond en essayant de mordre sa queue. On peut devenir fou à ce petit jeu là.

C'est ce qu'on m'a souvent dit : vous êtes trop dans le mental.
C'est en partie vrai, en partie faux. Il me fallait comprendre avec le mental pour pouvoir m'en sortir. Mais il fallait aussi pouvoir comprendre avec le coeur pour pouvoir me faire confiance.

En fait, les belles théories, même si elles ne sont pas fausses, si nous tentons d'y correspondre, ou si nous tentons de nous comprendre en fonction d'elles, vont nous leurrer, nous décentrer de nous-mêmes.

C'est en apprenant à nous écouter nous-mêmes que nous pouvons comprendre ce que nous vivons, quand nous le vivons mal. Car nous sommes extrêmement bien foutus, faut le savoir : le corps va nous parler, les intuitions vont nous parler, les faits que nous vivons vont nous parler, pour nous dire ce qui ne va pas, dans un premier temps, et ce qu'il faut faire ensuite.

Le tout est d'apprendre à décrypter tout ça, car ça n'a rien de très cartésien justement. Et tant qu'on écoute ce qu'on nous dit à l'extérieur, on va tenter de répondre à la demande, on va prendre des masques pour pas choquer, ou pour ne pas contrarier, et on continuera de plus belle à aller mal parce qu'on ne se respectera pas soi-même.

Pour ma part, j'étais tellement loin dans ce jeu-là, que les signes du corps étaient tellement nombreux, et interdépendants, qu'il n'était plus possible de rien décrypter du tout.

Je me rappelle encore, quand j'étais en plein dans la candidose chronique (une des formes de maladie de fatigue chronique). Je n'en pouvais plus, et je tentais de le faire reconnaître par mes proches. Et l'un d'eux de me dire : « M'enfin Claire, tout le monde est parfois fatigué, il faut pouvoir se forcer un peu. »

J'avais 37 ans, j'étais un vrai légume (de fatigue) je savais ce qu'était la simple fatigue, je savais ce qu'était se forcer quand on a un peu passé la borne du manque de sommeil, ou que le corps n'est pas au 100% de ses performances.

Cette remarque a donc été une super gifle pour moi. Et pourtant, si je l'avais comprise correctement : elle me renvoyait à moi-même : « Claire, arrête d'écouter ces sornettes. Tu sais que plus tu te forces, plus ton corps te lâche, alors donne-toi du répis, et laisse-les pérorer. »
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par jojo le Mer 5 Mar 2008 - 13:32

Calispera,

Je crois que la souffrance est là pour pointer un problème, nous permettre d'en prendre conscience, que ce soit de la souffrance physique ou morale. Quand je me suis cassée le bras, c'était vraiment une mauvaise fracture, j'ai énormément souffert, physiquement, mais après je me suis rendue compte que çà avait été une bénédiction dans ma vie, j'avais BESOIN de çà !!
L'amour c'est ce qui permet d'aller au-delà de la souffrance de manière positive, çà permet de guérir, de réparer, çà permet de prendre la direction juste.

jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par calispera le Mer 5 Mar 2008 - 18:48

mais après je me suis rendue compte que çà avait été une bénédiction dans ma vie, j'avais BESOIN de çà !!

C'est presque pareil pour moi. Je ne regrette rien de certains longs cauchemars que j'ai vécus. Car je serais, d'une certaine manière, encore en train de creuser ma tombe, si je ne les avais pas vécus.

Pour moi l'amour c'est autre chose. On peut le vivre avant, pendant, et après la souffrance. Il nous aide à évoluer, nous soutient, mais ne permet pas les mêmes changements. L'amour ne nous met pas au pied du mur.
La souffrance nous pousse vraiment à rebrousser chemin, à changer de rail. L'amour nous fait évoluer plus en douceur. Mais c'est vrai aussi que c'est après la souffrance que j'ai vraiment découvert le pouvoir de l'amour Wink celui que l'on donne sans rien attendre. Et je pense que sans la souffrance, je n'y serais pas arrivée.

Tout cela me fait penser à une petite phrase que j'ai lue récemment, du Dr Barefoot :
"Je suis toujours au bon endroit, au bon moment, engagé avec succès dans la bonne activité, avant le bon résultat, pour moi et pour tout le monde."
Quand j'ai tendance à penser le contraire (encore trop souvent), je me dis que c'est parce que je ne connais pas encore mon avenir;)
Car, appliquée au passé, cette phrase a toujours été vraie.

Allez bon, ça me fait penser à une petite légende, je vais aller vous la rechercher derrière les fagots Wink

LEGENDE LAO TSEU

Il etait une fois



Il était une fois un modeste paysan de la vieille Russie.

Il était veuf et n'avait qu'un fils.

Un jour, son cheval disparut.

Tous ses voisins le plaignirent, en disant qu'une bien triste chose était arrivée.

"Peut-être que oui, peut-être que non", répondit-il.

Trois jours plus tard, son cheval revint accompagné de trois chevaux sauvages.

Les voisins l'envièrent et lui affirmèrent : "Quelle chance tu as!".

A quoi il répondit : "peut-être que oui, peut-être que non".

Son fils tenta de monter l'un des chevaux sauvages, tomba et se cassa une jambe.

Les voisins dirent : "Quelle guigne!"

"Peut-être que oui, peut-être que non", répondit une nouvelle fois le paysan.

Trois jours plus tard, les huissiers du tsar vinrent chercher tous les jeunes hommes valides pour les enrôler dans l'armée,

et le fils du paysan ne fut pas enrôlé.

"Quelle chance tu as!" déclarèrent les voisins au vieux paysan.

Nous ne voyons qu'un tout petit bout de notre réalité.

Qui sait à quoi peuvent utiles les expériences que nous vivons!



SAGESSE DE LAO-TSEU

avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par jojo le Mer 5 Mar 2008 - 19:25

Oh oui, j'ai toujours adoré cette histoire, c'est exactement çà la vie !

jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Invité le Mer 12 Mar 2008 - 13:09

Bonjour à vous !

Comme Jojo ! j'adhère à ce genre de réflexion !!

puis pour mon histoire de soufrance je pense en résumé :

on à parfois besoin d'un coup de pied au fesses ! (je parle pour moi)

pour agir !

et je pense que pour beaucoup qui hésite à ce lancer , la soufrance

représente ce coup de pieds !

personnellement je me sentais tellement las , que si on m'avais pas remué

je me serai laisser allé aux fameuse habitudes ! qui font que ce monde tourne si mal !

merci encore pour vos commentaire , je n'avance plus je m'envole !

bonne journée à vous toutes et tous ! cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tabac et vous ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum