Limitation des naissances et décroissance démographique

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Invité le Mar 2 Sep 2008 - 13:44

Rappel du premier message :

Hors sujet commencé dans le fil : Contraception: vos choix ?
http://simplicitevolontaire.bbfr.net/la-sante-f14/contraception-vos-choix-t189-30.htm

loulie a écrit:
Le bon sens = limitation volontaire personnelle des naissances à 1 seul enfant par couple ... loulie

elieli a écrit: Le problème c'est que ça ne renouvelle pas le couple qui est fait de 2 personnes. Voyez même les chinois devront revoir leur manière de faire.


Mais en effet, l'idée de mettre en pratique la décroissance peut aller jusqu'a celle de la décroissance démographique. La croissance économique se nourrit (en partie) de la croissance démographique (sauf a considérer que les besoins des individues peuvent etre étendus autant que nécessaire pour faire tourner la machine, ce que je ne crois pas possible-mais peut etre me trompe-je).
Cette idée de "renouvellement" semble etre incompatible avec la théorie de la décroissance, non ? On pourrait accepter aussi de ne pas "renouveler". Je ne sais pas ce que cela donnerai... Moi j'aime bien penser que le but d'avoir des enfants c'est pas d'en faire des consommateurs-createurs de croissance ...
Mais je ne suis pas experte dans ce domaine, et je suggere a ma modeste échelle, si d'autres sont interessés par le débat, de déplacer ce fil de discussion dans un autre sujet, histoire de ne pas polluer plus encore ce fil ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Invité le Sam 3 Sep 2011 - 13:20

alain corrigible a écrit:

Si l'écologie n'est pas tendue d'humanisme, alors faites la sans moi

si l'écologie c'est chacun: fait comme il veut, comme il le peut, comme il le sent ; on va vite débouler dans une zone de dictature écologique . C'est ce qu'on voit dans la législation actuelle ( nbre de contrôles techniques en immobilier pour savoir si l'habitat a le label HPE...si la fosse est au norme...etc)
Si nous ne faisons pas volontairement le geste écologique ( qui sauvera la planéte ?) , l'état le fera pour vous : mais il y aura des contraintes...
La menace de dictature écologique vient de celles et de ceux qui, ignorants de ces pensées, nous conduisent dans des situations d'urgences dans lesquelles ils auront tôt fait d'en appeler à un «homme providentiel». Elle vient de celles et de ceux qui vont chercher un bouc émissaire, en Chine ou ailleurs, permettant d'expliquer nos propres excès, attisant ainsi les conflits internationaux. Enfin elle vient de celles et de ceux qui ne peuvent supporter la vérité, qui indique l'impasse actuelle, et préfèrent la foi, technologique ou autre, plutôt que la remise en cause. La démocratie viendra de débats ouverts sur les modes de vie et les «détours de production», d'une renaissance* d'un sens du commun, pleinement cosmopolitique, soucieux de respecter les biens communs globaux.
Fabrice Flipo Maître de conférences en philosophie, groupe de recherche Etos-Cemantic

*pour rester dans le théme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Chouette le Sam 3 Sep 2011 - 14:42

entièrement d'accord avec toi aussi Alain

Chouette

Age : 50
Date d'inscription : 19/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par sapiens le Lun 5 Sep 2011 - 22:19

Philomenne a écrit:
alain corrigible a écrit:Si l'écologie n'est pas tendue d'humanisme, alors faites la sans moi

Et sinon, tu es célibataire ? Non ? Zut ! (Bon, d'un autre côté, moi non plus...) PT de rire

Enfin bref, envoyons les petites filles à l'école ! Non, je ne suis pas monomaniaque !
incorrigible Philomenne PT de rire
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Lanaud le Mar 6 Sep 2011 - 10:29

On pourrait commencer par poser la question:

Quel est le nombre optimum d'être humains que la Terre peut porter ?

Quand je dis "optimum", c'est pas dans le sens d'un rendement économique, ce serait plutôt dans le sens du Bien de tous et de chacun !

Sachant que la Terre n'étant quand même pas prête à disparaitre, les être humains qui ne vivraient pas maintenant naitraient plus tard...

(enfin, c'est une façon de parler..)

Lanaud

Date d'inscription : 10/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Philomenne le Mar 6 Sep 2011 - 11:52

Lanaud a écrit:On pourrait commencer par poser la question:

Quel est le nombre optimum d'être humains que la Terre peut porter ?

L'ONU a fait ce calcul : 10 milliards.
En soi, il est peut-être critiquable, je ne sais pas, mais il a le mérite d'exister...

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Invité le Mar 6 Sep 2011 - 12:21

elieli a écrit:Juste pour info :
Dans 1000 km2 nous pouvons faire tenir debout côte à côte collés les uns aux autres les 6 milliards d'individus que contient la planète terre. Ca correspondrait à un département comme l'île de la Martinique.

elieli
Eliane
donc, il y a de la marge !
dans une rame de métro aux heures de pointe, on en met combien déjà ?
nbre d'habitants au km2 pour se sentir à l'aise ( notion relative) ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Philomenne le Mar 6 Sep 2011 - 12:42

Dempsey a écrit:
nbre d'habitants au km2 pour se sentir à l'aise ( notion relative) ?

ça dépend sûrement de ce qu'on entend par "se sentir à l'aise".
ça dépend beaucoup, me semble-t-il, de notre empreinte écologique... Pour caricaturer : 10 milliards d'habitants "raisonnables", ça passe sûrement, 10 milliards d'automobilistes, c'est carrément impossible (même si on avait les ressources pétrolières nécessaires, je veux dire). C'est là que la phrase de Ghandi ("vivre simplement pour que d'autres puissent simplement vivre") prend tout son sens...

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Lanaud le Mar 6 Sep 2011 - 12:56

Philomenne a écrit:L'ONU a fait ce calcul : 10 milliards.
.

Ouais, bon, admettons; mais sur la base de quel niveau de confort ?

Lanaud

Date d'inscription : 10/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Philomenne le Mar 6 Sep 2011 - 13:11

Lanaud a écrit:
Philomenne a écrit:L'ONU a fait ce calcul : 10 milliards.
.

Ouais, bon, admettons; mais sur la base de quel niveau de confort ?

C'est LA bonne question à mon avis. Pas sur celui d'un américain. Plutôt sur celui d'une vie volontairement simple...

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Ayn le Dim 25 Mar 2012 - 21:13

Je n'ai pas tout lu de façon approfondie, juste en diagonale, donc j'ai pu louper un truc. Mais il me semble que personne n'a évoquer ce que j'ai envie de dire.

J'ai connu dans mon enfance pas mal de familles avec 2 enfants, très classiques, et assez "bourges" dans l'âme. En gos : on n'a pas plus de deux enfants parce qu'après ça coûte cher, qu'il faut qu'on puisse satisfaire leurs désirs, leur offrir des super vacances, des super études, des super loisirs, et des vêtements neufs, etc. Bizarrement, je ne me sentais jamais trop bien chez ces gens là. A coté de ça j'ai connu des familles nombreuses. C'était un peu le souk, la maison pas franchement bien rangée, toujours des copains et copines des uns et des autres, parce que chez ces gens là, ils avaient beau avoir déjà plein d'enfants ça ne les dérangeait pas d'en acceuillir d'autres pour le goûter et jouer le mercredi. C'était une ambiance à la bonne franquette. Des gens qui respiraient d'autres valeurs que celles de la (sur)consommation. Plutôt l'accueil, la générosité, l'entraide, le partage, le recyclage de tout ce qui peut resservir aux uns et aux autres. Et j'avais beau ne rien savoir de la SV à cette époque, mais j'ai souhaité avoir une famille nombreuse et transmettre ce genre de valeurs.

Et bizarrement, je retrouve encore ça maintenant, une génération plus tard, la plupart de mes amis ayant 3 enfants ou plus, et ayant ce même esprit dans lequel on a un enfant parce qu'on le désire et qu'on peut toujours lui faire une place dans notre vie, sans se préoccuper de ce qu'il va coûter et des privations de confort que son arrivée implique.

Alors j'ai du mal à concevoir la SV comme allant dans le sens de l'enfant unique, car celui-ci sera nécessairement le centre de toute l'attention et un enfant gâté, et ça ne va pas dans le sens de ma conception de la vie.
avatar
Ayn

Localisation : ouest de la France
Date d'inscription : 26/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Panthera Pardhus le Dim 25 Mar 2012 - 21:34

Ayn a écrit:
Alors j'ai du mal à concevoir la SV comme allant dans le sens de l'enfant unique, car celui-ci sera nécessairement le centre de toute l'attention et un enfant gâté, et ça ne va pas dans le sens de ma conception de la vie.

Là, je ne peux être que carrément pas d'accord, puisque ça a été mon choix de vie, un seul enfant. Le mythe du gamin gâté-pourri parce que centre de toute l'attention, c'est le genre de remarque auquel j'ai eu droit de la part de ma famille, de ma belle-famille - "y va s'ennuyer tout seul, c'est quand que vous lui faites un petit frère/soeur/jouet", de la part de l'éducation nationale, des collègues de boulot "ah mais, oui, toi t'en n'as qu'un, t'as les moyens" etc... et franchement c'est lourd à la longue.
Oui, j'ai eu "les moyens" ou plutôt je les ai pas eu parce qu'à l'époque, le congé maternité rémunéré pour le premier, y'avait pas, donc 4 ans sans travailler pour élever l'enfant que j'avais fait (ce qui me paraissait être le minimum), sans voiture (une seule pour deux et utilisée pour le travail du conjoint). Alors, autant j'ai pu m'en occuper, lui donner le goût de lire (merci à la bibliothèque), l'emmener se balader en pleine campagne autant qu'il a voulu, jardiner avec lui, faire les trajets maison-école avec lui 4 fois par jour, l'emmener à la ferme voisine de ses grand-parents le week-end, lui permettre de jouer avec les poussins, les petits veaux, les lapins, l'écouter, parler, rire, chahuter, raconter une histoire...mais le pourrir-gâter? Certainement pas.

D'ailleurs, c'est marrant, à 23 ans, il a fini ses études, travaille depuis deux ans, a payé de lui-même en bossant toutes ses vacances scolaires depuis l'âge de 18 ans, permis, voiture, téléphone, assurance voiture, sait gérer son budget, a participé régulièrement pour moitié au paiement des factures jusqu'à ce qu'il prenne son appartement en octobre dernier, et je crois qu'il sait dire bonjour, s'il vous plaît et merci. Je suis pas sûre qu'un enfant pourri -gâté-unique, ce soit ça.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Ayn le Lun 26 Mar 2012 - 16:43

parce que c'était ton choix et que visiblement tu n'as pas ressenti le manque d'un autre enfant.

Actuellement, en Chine, avec la politique de l'enfant unique, il y a un phénomène qui voit le jour depuis quelques années. Les gens n'ont pas le choix, et doivent se conformer à la loi, et certains parents souffrent réellement de devoir se limiter à un enfant. Cet enfant devient le centre de toute leur attention, à un stade qui peut devenir nuisible pour lui (obésité, manque d'autonomie, etc...).

Et puis j'ai déjà aussi constaté ce genre ce phénomène chez des gens qui n'ont pas pu médicalement avoir d'autres enfants, et qui reportent toute leur attention sur leur unique enfant.

Lorsque les enfants font partie d'une fratrie, ils sont obligés d'apprendre très tôt à ne pas être le centre du monde pour leurs parents, et à partager, qu'ils le veuillent ou non, et à ne pas avoir tout le temps ses parents sur le dos non plus d'ailleurs, et donc parfois plus de liberté, à être autonome, etc...

Et ce n'est même pas qu'une question de biens matériels. Car on peut éduquer son enfant à la SV en n'ayant qu'un seul enfant, via son mode de vie, c'est évident. Mais c'est une question de... je ne sais pas très bien comment l'exprimer... simplement le fait que ça apporte une autre façon de vivre en famille, qui ensuite va déteindre aussi sur la façon d'être, la personnalité de l'enfant.

Je ne dis pas que ton enfant est moins autonome à l'âge adulte pour autant, mais il a eu l'attention de sa mère pour lui tout seul, et j'imagine que tu l'as aidé à s'habiller bien plus tard que s'il avait eu des frères et soeurs et la nécessité de se débrouiller tout seul plus vite. Et ce temps passé avec lui a sans doute été très bénéfique pour son éveil culturel et moteur, et tout le reste. Et aussi pour sa sécurité affective. Il n'a pas eu à gérer la jalousie.

Mais d'un autre coté il a aussi manqué d'autres choses, tous ces moments de complicité que j'ai pu vivre avec mes frères et que je vois mes enfants vivre ensemble. Tous ces instants qui échappent à l'attention des parents, et qui créent des liens particuliers et d'excellents souvenirs.

Et puis je suis aussi très consciente d'avoir énormément appris grâce à chacun de mes enfants. Si j'étais restée à un enfant, tellement de choses m'auraient échappées. J'ai énormément progressée dans mon rôle de mère, et je ne suis pas mère de la même manière pour chacun de mes enfants. Et ça aussi c'est une richesse. Et mon aîné profite de ce que j'ai appris avec la naissance de ses soeurs et leurs personnalités différentes de la sienne.
avatar
Ayn

Localisation : ouest de la France
Date d'inscription : 26/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Twiggy le Lun 26 Mar 2012 - 18:03

Chaque histoire est unique et riche en soi, il n'y a pas de modèle.

La SV c'est faire avec ce qu'on a, selon moi. La to lé rance.

Frères ou pas, parents impliqués ou défaillants, mauvais départs ou cocon douillet, sécurité affective et/ou autonomie, ça crée la diversité de nos vies, c'est tout.
avatar
Twiggy

Age : 43
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Panthera Pardhus le Lun 26 Mar 2012 - 18:31

Ayn a écrit:parce que c'était ton choix et que visiblement tu n'as pas ressenti le manque d'un autre enfant.
C'est exactement ce que j'ai dit, je ne peux parler que de mon choix propre et constater que ce qui a été vécu chez nous ne colle pas avec la vision que tu as de l'enfance et de l'éducation d'un enfant unique.

Ayn a écrit:Et puis j'ai déjà aussi constaté ce genre ce phénomène chez des gens qui n'ont pas pu médicalement avoir d'autres enfants, et qui reportent toute leur attention sur leur unique enfant.
On peut dire la même chose des personnes qui n'ont pas d'enfant et qui reportent leur affection sur un animal de compagnie. En fait, on peut faire toutes les suppositions tant qu'on n'est pas soi-même au coeur de la situation.

Ayn a écrit:Lorsque les enfants font partie d'une fratrie, ils sont obligés d'apprendre très tôt à ne pas être le centre du monde pour leurs parents, et à partager, qu'ils le veuillent ou non, et à ne pas avoir tout le temps ses parents sur le dos non plus d'ailleurs, et donc parfois plus de liberté, à être autonome, etc...

Et ce n'est même pas qu'une question de biens matériels. Car on peut éduquer son enfant à la SV en n'ayant qu'un seul enfant, via son mode de vie, c'est évident. Mais c'est une question de... je ne sais pas très bien comment l'exprimer... simplement le fait que ça apporte une autre façon de vivre en famille, qui ensuite va déteindre aussi sur la façon d'être, la personnalité de l'enfant.
Une famille ne se limite pas à papa, maman, les frères et soeurs. Avec 24 cousins et cousines, on vit aussi en famille, surtout quand la moitié habite le même immeuble, ça va, ça vient chez l'un chez l'autre, ça joue, ça rigole, ça braille, ça se tire les cheveux, et ça se couvre mutuellement les âneries.

Ayn a écrit:Je ne dis pas que ton enfant est moins autonome à l'âge adulte pour autant, mais il a eu l'attention de sa mère pour lui tout seul, et j'imagine que tu l'as aidé à s'habiller bien plus tard que s'il avait eu des frères et soeurs et la nécessité de se débrouiller tout seul plus vite. Et ce temps passé avec lui a sans doute été très bénéfique pour son éveil culturel et moteur, et tout le reste. Et aussi pour sa sécurité affective. Il n'a pas eu à gérer la jalousie.
J'ai fait un enfant, donc un être vivant, pas une poupée à nourrir, vêtir, baigner et mettre ensuite sous cloche. Je l'ai élevé pour qu'il soit autonome pour lui d'abord et pour qu'il puisse s'intégrer ensuite dans les collectivités qui jalonneraient son quotidien -garderie, nounou, école, invitations chez les copains, vacances en famille - chaque fois qu'il a voulu se renverser son assiette de purée sur la tête, mettre son pull devant/derrière, ou faire 15 noeuds à ses lacets de chaussures, je l'ai laissé faire, et laissé se débrouiller après. La jalousie, il a eu à la gérer en collectivité, avec ses cousins et cousines, et même avec le chien.

Ayn a écrit:Mais d'un autre coté il a aussi manqué d'autres choses, tous ces moments de complicité que j'ai pu vivre avec mes frères et que je vois mes enfants vivre ensemble. Tous ces instants qui échappent à l'attention des parents, et qui créent des liens particuliers et d'excellents souvenirs.
Il a les mêmes avec d'autres personnes. On en parlait d'ailleurs pas plus tard qu'il y a 15 jours. Avoir un seul enfant n'a jamais voulu dire pour moi, le couper du reste du monde.

Ayn a écrit:Et puis je suis aussi très consciente d'avoir énormément appris grâce à chacun de mes enfants. Si j'étais restée à un enfant, tellement de choses m'auraient échappées. J'ai énormément progressée dans mon rôle de mère, et je ne suis pas mère de la même manière pour chacun de mes enfants. Et ça aussi c'est une richesse. Et mon aîné profite de ce que j'ai appris avec la naissance de ses soeurs et leurs personnalités différentes de la sienne.
J'ai progressé aussi avec mes neveux et nièces dont je me suis régulièrement occupée. Il n'y a pas de différence entre eux et ma Progéniture propre. Ca a toujours été comme ça chez nous, tout le monde s'occupe des enfants de tout le monde.
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Ayn le Lun 26 Mar 2012 - 19:03

Une famille ne se limite pas à papa, maman, les frères et soeurs. Avec 24 cousins et cousines, on vit aussi en famille, surtout quand la moitié habite le même immeuble, ça va, ça vient chez l'un chez l'autre, ça joue, ça rigole, ça braille, ça se tire les cheveux, et ça se couvre mutuellement les âneries.

Je pense que la clé est là : dans cette promiscuité avec la famille agrandie. C'est un lien trop souvent perdu. Tu n'as eu qu'un enfant né de ton corps, mais tu en as élevé d'autres, et ton enfant n'a pas grandi seul en vase clos. Finalement il a eu une fratrie, des pairs avec qui grandir (en dehors de l'école) et qui t'ont fait grandir toi aussi.

Ce n'est pas ce que je considère comme un enfant unique. J'ai une amie qui a un enfant unique (pour raison médicale) et qui est mère au foyer (également pour raison de santé, ne pouvant pas retravailler) Mais cet enfant n'a pas la chance du tien. Elle-même était fille unique, donc pas de cousins et cousines. Elle vit en maison individuelle. Les jardins sont clos, et ses voisins plus âgés, donc pas de petits voisins du même âge. Elle et son fils n'ont pas rencontré beaucoup d'autres enfants avant qu'il soit en âge d'aller à l'école. c'était très ponctuel, et dans un cadre bien déterminé, pas aussi naturel que ce que tu décris avec les cousins qui vont et viennent d'une maison à l'autre. Je sais combien elle souffre de l'isolement, malgré le fait qu'elle habite en ville, tant pour elle-même que pour son fils. C'est fou ce que notre société peut vite isoler les gens parfois.
avatar
Ayn

Localisation : ouest de la France
Date d'inscription : 26/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par alain corrigible le Lun 26 Mar 2012 - 19:19

J'sais pas vous, mais plus je découvre panthera, plus je l'apprécie.

Je suis moi aussi papa d'une enfant unique et qui le restera.

ce n'est pas tout à fait un choix, c'est le résultat d'une cohérence de nos vies, (à 3, nous étions équilibrés, à 4
nous aurions dus renoncer à plein de trucs), et puis après, quand les choses se sont éclaircies c'était trop tard, médicalement, (risques exponentiels avec l'age).

C'est pas grave, je regrette rien, on à une chouette vie, et puis y a les cousins/cousines, les copines, le chat (dont ma fille m'a fait une authentique crise de jalousie, -ouin, vous l'aimez plus que moi !!!) Laughing

Pour la chine, ils on fait le choix de la sagesse, un jour l'inde fera aussi ce choix, d'autre pays le feront, c'est le sens de l'histoire.

J'aime cette idée car c'est une solution humaine, (en Bolivie, le gouvernement a fait stériliser des femmes pauvres, même si elles avaient déjà 5 ou 6 enfants vraisemblablement condamnés à la misère perpétuelle, c'est tout de même monstrueux et inhumain) Crying or Very sad .

Rappelons que la seule chose intelligente à faire pour réduire intelligemment la population mondiale est d'éduquer les petites filles, l'unicef compte sur vous, n'hésitez pas, je n'ai jamais entendu parler de scandale financier de leur part

arrêtez de vous tarabuster pour savoir si vous êtes des bons parents, si vous vous posez la question, c'est que vous l'êtes.
Bye

alain corrigible

Age : 47
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Panthera Pardhus le Lun 26 Mar 2012 - 19:35

alain corrigible a écrit:J'sais pas vous, mais plus je découvre panthera, plus je l'apprécie.
Shocked attends, je fais une copie et je l'envoie à ma mère (si je lui dis de vive voix, elle ne va pas me croire!)
Merci beaucoup, ça me touche

Même crise de jalousie avec le chien (genre: Ouiiiin!! Tu l'emmène faire pipi au jardin tous les jours et pas moi!") un jour, on les a retrouvé tous les deux devant la gamelle de croquettes, le chien couché avec le gamin entre ses pattes qui lui tendait une croquette et en mangeait une autre...)
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par sapiens le Lun 26 Mar 2012 - 22:01

l'enfant unique pourri gâté, la famille nombreuse où règne une bonne ambiance, l'équilibre parfait à deux gosses (un garçon un fille tant qu'à faire) ce sont des clichés, non? On a encore le droit d'en faire qu'un et d'avoir une famille heureuse, d'en avoir plein et d'être tout aussi heureux, et si on n'en fait pas, on peut aussi s'éclater dans la vie!
je trouve qu'il y a le projet de vie et la vraie vie... on a toujours une idée de ce qu'on voudrait et qui s'ajuste avec ce qu'on vit sur le moment en vrai...
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Philomenne le Lun 26 Mar 2012 - 23:13

Alain, je plussoie, sauf sur ce point précis :
alain corrigible a écrit:Pour la chine, ils on fait le choix de la sagesse,

En raison des traditions confucianistes en Chine, la politique de l'enfant unique a entrainé (et ça continue aujourd'hui) un véritable génocide qui ne dit pas son nom : l'élimination extrêmement fréquentes des petites filles, par interruption tardive de grossesses (parfois quelques jours avant le terme) ou infanticides, avortements et/ou stérilisations forcés... je te conseille de lire ceci, tu vas voir, ça fait peur. Fin du HS.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Iris d'eau le Mer 9 Mai 2012 - 11:17

Je suis pour la régulation des naissances, c'est une chose rendue nécessaire par l'explosion démographique et la restriction des ressources mondiales (encore que réduire notre train de vie serait déjà une bonne chose. Mais même ça, au rythme où la population progresse, ça ne suffirait pas longtemps!)

Cependant, je pense également que la contrainte ou l'obligation ne doivent en aucun cas être utilisées. L'exemple de la Chine est, comme l'a dit Philommenne révélateur: des mesures aussi radicales mènent forcément à des débordements.

Je pense que le salut vient de l'éducation et du changement des mentalités. Déjà les familles nombreuses ne sont plus considérées comme "normales" (au sens statistique du terme). Cependant, l'enfant reste encore une obligation sociale pour beaucoup et affirmer ne pas en vouloir est souvent décrié et jugé subversif.
Je connais des personnes (des amis de mes soeurs, plus âgées que moi) qui ont fait des enfants par devoir, par désœuvrement, pour faire plaisir à papa/maman qui voulaient des petits-enfants ou tout simplement parce qu'à partir de 35ans, mariée depuis 5ans, faut en faire un, c'est le scénario logique, c'est la norme!
Et bien, enfant uniques ou pas (il y a les deux cas de figures dans leurs relations) le résultat est le même: des enfants pourris-gâtés parce que leurs parents ne les voulaient pas vraiment et, malgré beaucoup de bonne volonté, n'arrivent pas à les aimer, d'où une culpabilité énorme qui s'évacue par l'achat systématique de cadeaux...
Et, pour avoir joué les baby-sitters je peux en jurer: ces enfants sont des monstres! Au point que, chaque fois que mes hormones me chatouillent devant une bouille de nourrisson, repenser à ces soirées éprouvantes les calme pour au moins 3 mois! Il est possible je n'ai pas su les prendre, que je sois pas douée pour ça mais, au départ, ils n'étaient pas vraiment dans de bonnes dispositions!

Je pense que la pression sur les parents est énorme: depuis l'apparition de la contraception, à chaque moment d'abattement, de ras-le-bol ou juste de fatigue, la réponse sera: "tu l'as voulu, tu l'assumes!". Depuis qu'avoir des enfants est un choix (en théorie, car en réalité, la ligue des natalistes tente discrètement de vous forcer la main à grands coup de poncifs sur "l'accomplissement de la maternité" et autres gros clichés sirupeux!), le poids de ce choix est écrasant.

Evidemment, si avoir des enfants est une réelle envie et un choix libre et consenti, s'y opposer serait tyrannique. Cependant, il faudrait que la pression sociale en faveur de la natalité cesse pour que cette décision ne soit plus influencée. Du coup, au risque de me faire lapider, je suis pour une restriction des allocations familiales: ne percevoir des allocations que pour les deux premiers enfants et rien pour les suivants serait déjà un moyen efficace d'interroger le désir qu'ont les parents d'avoir plus de deux enfants.

avatar
Iris d'eau

Localisation : Saint Pierre des Corps
Date d'inscription : 15/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par reveuse le Mer 9 Mai 2012 - 11:37

j'ai quatre enfants et celui qui croit que les allocations familiales permettent de nourrir, vêtir, payer l'école et le sport des enfants...on voit bien qu'il n'a pas d'enfants.
Maintenant, mon mari travaille, je gère la maison et les enfants, ils sont pas trop mal éduqués, travaillent bien à l'école et sont "propres"!!! Quand je vois une femme de même pas 30 ans dont le conjoint ne travaille pas qui attend son 6e, les pauvres gosses sont sales, ils puent (la mère aussi d'ailleurs), je trouve qu'il faudrait restreindre les aides.
avatar
reveuse

Age : 49
Localisation : charleroi belgique
Date d'inscription : 24/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Philomenne le Mer 9 Mai 2012 - 11:50

Cela suppose que la contraception soit bien "gérée" et ne connaisse jamais d'échec... 6ème enfant à même pas 30 ans, tous désirés ? Si la réponse est "non", supprimer les alloc' ne changerait rien ; il faut lui donner la possibilité de gérer mieux sa contraception. En proposer une définitive, au besoin. (j'ai dit "proposer", pas "imposer").

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Iris d'eau le Mer 9 Mai 2012 - 12:34

Philomenne: effectivement, la contraception gratuite me parait indispensable (et pas que pour les mineurs!). L'utilisation des contraceptifs fait partie de ce que j'entendais par "éducation", mais je n'avais pas tenu compte des coûts, pas toujours abordables.
avatar
Iris d'eau

Localisation : Saint Pierre des Corps
Date d'inscription : 15/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Philomenne le Mer 9 Mai 2012 - 12:38

Gratuité, information (fiable !), suivi... et proposer quelque chose de réaliste. Si une femme a du mal à penser à prendre sa pilule, par exemple, ce n'est pas une bonne contraception pour elle, lieux vaudrait lui proposer un DIU. Enfin, bref, je ne vais pas répéter le discours de Martin Winckler du début à la fin mais il a bien identifié les problèmes et propose des solutions.


_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Iris d'eau le Mer 9 Mai 2012 - 12:42

Tout ce que tu viens de citer devrait déjà exister. Malheureusement, ce n'est pas le cas et ça n'en prends pas le chemin (fermetures de centres de planning familial, de centres IVG et également de services de maternités...) No
avatar
Iris d'eau

Localisation : Saint Pierre des Corps
Date d'inscription : 15/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Ayn le Mer 9 Mai 2012 - 21:21

il y a malheureusement encore trop de femmes qui utilisent l'IVG comme seul et unique moyen de contraception, et trop de jeunes filles qui n'ont rien compris à l'utilisation d'une pilule, ou qui veulent un enfant à 15 ans (parce que parait-il c'est la mode).

Comment comparer ces familles nombreuses non désirées aux enfants qui grandissent sans amour avec celles qui ont 3 ou 4 enfants par choix et réel désir de maternité, qui y trouvent un accomplissement et une joie de vivre ?

Entre imposer un nombre d'enfant comme la Chine et laisser des femmes avoir plus d'enfants qu'elles ne peuvent assumer, je pense qu'il y a un gouffre à combler, et quelque chose à travailler sur la notion de choix et de désir, pour répondre au mieux au désir de chaque couple.

Il est clair qu'il y a encore un sacré boulot d'éducation à faire pour que la contraception soit comprise et choisie en connaissance de cause (ou la plus fiable imposée par les services sociaux quand la jeune fille ou la femme ne semble pas en état de choisir et de comprendre).
avatar
Ayn

Localisation : ouest de la France
Date d'inscription : 26/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Philomenne le Mer 9 Mai 2012 - 21:52

Ayn a écrit:il y a malheureusement encore trop de femmes qui utilisent l'IVG comme seul et unique moyen de contraception

Est-ce bien vrai (ou est-ce que c'est juste l'argument des anti-avortement) ? Connais-tu une étude ou un lien qui confirme cela ? Quand on sait à quel point une IVG n'est pas une partie de plaisir, j'ai du mal à y croire.

Ayn a écrit:Il est clair qu'il y a encore un sacré boulot d'éducation à faire pour que la contraception soit comprise et choisie en connaissance de cause (ou la plus fiable imposée par les services sociaux quand la jeune fille ou la femme ne semble pas en état de choisir et de comprendre).

Sur le boulot à faire, je suis totalement d'accord avec toi. Mais la fin de ta phrase me fait frémir. Au nom de quoi imposerions nous une contraception à une femme et sur quels critères ? (ça me rappelle les stérilisations qui avaient été imposées à des jeunes femmes IMC (infirme moteur cérébrale).

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Skyclem le Mer 9 Mai 2012 - 22:00

Ayn a écrit:il y a malheureusement encore trop de femmes qui utilisent l'IVG comme seul et unique moyen de contraception, et trop de jeunes filles qui n'ont rien compris à l'utilisation d'une pilule, ou qui veulent un enfant à 15 ans (parce que parait-il c'est la mode).

Comment comparer ces familles nombreuses non désirées aux enfants qui grandissent sans amour avec celles qui ont 3 ou 4 enfants par choix et réel désir de maternité, qui y trouvent un accomplissement et une joie de vivre ?

Entre imposer un nombre d'enfant comme la Chine et laisser des femmes avoir plus d'enfants qu'elles ne peuvent assumer, je pense qu'il y a un gouffre à combler, et quelque chose à travailler sur la notion de choix et de désir, pour répondre au mieux au désir de chaque couple.

Il est clair qu'il y a encore un sacré boulot d'éducation à faire pour que la contraception soit comprise et choisie en connaissance de cause (ou la plus fiable imposée par les services sociaux quand la jeune fille ou la femme ne semble pas en état de choisir et de comprendre).

Hem...une famille nombreuse n'a pas assez d'amour pour tous ses enfants? mais une famille de 3 ou 4 enfants maximum, elle, est saine et équilibrée? j'exagère bien entendu, mais attention... à ne pas trop généraliser.
Il existe des familles où les enfants ne sont pas aimés, d'autres où les parents ne sont pas en capacité de prendre soin de leurs enfants, et encore d'autres qui malgré la misère... élèvent correctement et aiment leurs enfants. il y a de tout.

enfin pour ce qui est de la contraception imposée, elle "existe" déjà, les femmes sous tutelle par exemple prennent la pilule, et puis pas la plus simple en plus, celle où il faut s'arrêter une semaine et tout, alors c'est hyper complexe. Mais le débat sur "ont-elles eu le choix" est bien vaste Razz


sinon, réguler les naissances, n'est pas un concept viable dans une société de consommation. si on arrêtait de nous faire croire qu'avoir un enfant, il sera forcément blond, on pourra quand même sortir en boîte, et il sera tout le temps sage... ben p'tet qu'il y en a qui réfléchiraient à deux fois !!

j'exagère là encore...mais c'est mon idée.
avatar
Skyclem

Age : 28
Localisation : Lille
Date d'inscription : 21/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Bib le Mer 9 Mai 2012 - 23:24

Je pense que le salut vient de l'éducation
c'est prouvé par les faits: dans le pays émergents, c'est fort visible: les familles "éduquées" se contentent de moins d'enfants... et comprennent comment y arriver...

Quand aux "joyeuses bandes d'enfants": je suis la deuxième de 6 et j'ai détesté cela. De plus, à l'école j'étais le souffre douleur des autres. Bref, j'ai toujours aimé la solitude, même si j'ai beaucoup d'amis.

Pour revenir au deuxième enfant "pour servir de jouet au premier"... heu... alors je me risquerais à suggérer que les enfants sont aussi parfois des "jouets" pour les parents,... voyons...
Pas taper, hein !
Ce n'est évidemment pas mon avis



@Ayn
Tu as raison partiellement dans ce que tu dis, mais tu caricatures un peu trop.

Un enfant unique qui ne voit pas d'autres enfants que ses camarades d'école ? Mais c'est un problème des parents, ça ! Sauf s'ils habitent loin de tout, il est parfaitement possible de leur faire fréquenter d'autres enfants de leur âge: il faut juste s'organiser en fonction de cela.
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Ayn le Jeu 10 Mai 2012 - 0:16

Pour ce qui est de l'IVG comme moyen de contraception, je ne caricature pas, je connais du monde qui travaille en milieu hospitalier, et qui le vivent chaque jour. Qui voient revenir la même femme plusieurs fois de suite et qui lui prescrivent une contraception après, mais elle revient encore. Pas compris comment utiliser la pilule. Ou mari violent qui la bat et la viole, et j'en passe. ça donne des frissons.

Et ne déformez pas mes propos. il y a effectivement des femmes qui ont un enfant unique et l'élèvent sans qu'il soit gâté pourri, il y a des gens de milieu très modeste qui aiment et élèvent très bien leurs enfants (j'en connais personnellement, et d'ailleurs je n'ai jamais mis en cause le milieu social).

Mais ça me choque qu'on puisse évoquer la Chine comme un modèle, sous le prétexte de résoudre les problèmes de surpopulation et de surconsommation.

Il y a des familles nombreuses de par le monde qui consomment largement moins d'énergie qu'une famille américaine avec un seul ou deux enfants. Alors l'argument écologique me paraît décallé.

La contraception et l'éducation sont effectivement la solution pour des naissances désirées et des enfants accueillis avec amour et respect.

Mais le choix du nombre d'enfant par couple fait partie des libertés fondamentales.

Mes arguments vous choquent ou vous dérangent car vous pensez différemment, et j'essaie d'exposer ma vision, d'après mon expérience et rien d'autre, pas des généralités entendues, mais ce que j'ai pu constater de mes yeux.

En fait, je pense que je ne suis pas du tout en phase avec les propos que je lis ici. Tous nos amis ont au moins deux enfants (les plus rares), trois pour la plupart, et mes deux meilleures amies attendent actuellement leur quatrième. je les envie, car mon mari n'en veux pas d'autres. Le seul couple avec un seul enfant de notre entourage n'a pas pu en avoir d'autres pour raison médicale, et l'un des deux dans le couple refusait l'adoption. Ce sont des gens qui ont eu plusieurs enfants par choix. Qui ont les moyens de les élever, les nourrir, les aimer, les aider scolairement. Ils ne roulent pas sur l'or, mais ont un mode de vie suffisamment SV pour s'en sortir très bien.

Je connais des enfants unique, par l'école de mes enfants, mais je n'accroche pas avec leurs parents, pas d'affinités. Peut-être le même déphasage que celui que je constate sur ce fil de discussion. Pas la même façon de penser et d'aborder la vie ? notamment ce qui tourne autour de la transmission de la vie, j'imagine. Nous sommes tous différents.

Après tout, j'ai déjà entendu plusieurs femmes dire qu'elles vivraient mal le fait de tomber enceinte accidentellement et d'avoir un troisième enfant non désiré. Qui ont vécu la période couches et pleurs nocturnes comme un cauchemar.

Moi j'ai tellement de mal à faire le deuil de la maternité et de me dire que c'est fini, je n'aurai plus de bébé à porter, allaiter, voir faire ses premiers sourires, premiers pas, dire ses premiers mots. Ma troisième a 4 ans et va déjà à l'école. Certaines femmes ont leur premier enfant à mon âge, ça me fait bizarre. Un coup de vieux.

Alors prôner la régulation des maternités, sans laisser le choix à chacun, je pense que ça m'agresse, car je ne supporterais pas qu'on m'impose l'enfant unique.

Avoir des enfants a toujours été le plus grand souhait de ma vie, et plus important que le boulot ou la maison. J'ai même quitté mon premier boulot pour avoir plus de temps pour mon aîné. Je n'ai aucune ambition de carrière. Ma priorité est de travailler au plus près de chez moi et à temps partiel. J'ai des collègues qui n'arrivent pas à comprendre ça. Mes enfants sont ma richesse. Mon bonheur. Ma joie de vivre. Chacun de mes enfants m'apporte quelque chose de différent, et m'a appris énormément. Et je pense que mes deux amies qui attendent leur 4ème ont aussi cette façon de voir la naissance comme une source d'épanouissement.

Mais je comprends que ce ne soit pas le cas pour tout le monde. Certains s'éclatent dans leur boulot, ou leur vie associative.

Donc... retour à la contraception... qui permet justement à chacun d'avoir le choix, un choix qui n'est pas nécessairement le même pour tous !
avatar
Ayn

Localisation : ouest de la France
Date d'inscription : 26/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Philomenne le Jeu 10 Mai 2012 - 0:26

Ayn a écrit:Pour ce qui est de l'IVG comme moyen de contraception, je ne caricature pas, je connais du monde qui travaille en milieu hospitalier, et qui le vivent chaque jour. Qui voient revenir la même femme plusieurs fois de suite et qui lui prescrivent une contraception après, mais elle revient encore. Pas compris comment utiliser la pilule. Ou mari violent qui la bat et la viole, et j'en passe. ça donne des frissons.

ça ne veut pas dire que ces femmes utilisent l'IVG comme contraception. ça veut dire qu'elles sont en échec avec leur contraception. Soit parce qu'elle n'est pas adaptée (si elle revient malgré une prescription de contraception, ça veut dire que c'était une pilule ? Pourquoi, alors, ne pas proposer un DIU ou un implant ? Si on represcrit toujours une pilule à une femme qui, malgré cette prescription, continue à tomber enceinte, l'échec est la responsabilité du médecin, pas de la femme. Il n'a pas donné la bonne contraception.) Quant aux femmes qui se retrouvent enceintes à la suite de violences conjugales, en dehors du fait qu'il faudrait les pousser à se tirer (pas facile), pourquoi ne pas leur proposer un DIU ? Viol ou pas, au moins, elles ne seraient pas enceintes ; elles doivent avoir d'autres problèmes à gérer pour ne pas rajouter un risque de grossesse.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Ayn le Jeu 10 Mai 2012 - 0:31

faut croire que c'est pas tellement prescrit. D'ailleurs, j'ai un implant, et c'est moi qui l'ai demandé, car je ne voulais plus de pilule (trop galère à gérer), mais si je n'avais pas su que ça existait, si je n'avais pas fait la démarche de me renseigner, on ne me l'a jamais proposé. Pourquoi ? J'en sais rien. Problème de recul médical ? aspect financier (intervention chirurgicale, même si c'est rapide et en anesthésie locale) ? risques d'allergie liés à l'anesthésiant ? je sèche... si quelqu'un a la réponse...
avatar
Ayn

Localisation : ouest de la France
Date d'inscription : 26/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Philomenne le Jeu 10 Mai 2012 - 0:38

Je n'ai pas directement la réponse mais je peux te proposer celles de Martin Winckler, qui est quand même une référence en la matière : force de l'habitude, automatismes (pour beaucoup de médecins, contraception = pilule, point final), refus de poser les DIU parce qu'ils ne savent pas faire ou continuent à croire que ça rend stérile, ou qu'on ne peut pas les poser aux nullipares, méconnaissance des autres méthodes (tu aurais dû voir la tête de mon médecin quand je lui ai parlé de méthode Essure. Grand moment de solitude. Pour lui.), pour l'implant, méconnaissance et apriori... Martin Winckler n'a pas de mots assez durs pour qualifier les médecins qui continuent de prescrire la pilule à des femmes qui sont dans les situations que tu décris dans ton message précédent. Cela les fait souffrir pour rien, les met en danger et, accessoirement, fait le lit des associations natalistes.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par reveuse le Jeu 10 Mai 2012 - 9:34

les familles "éduquées" se contentent de moins d'enfants....ça me choque.
@ayn j'adhère tout à fait à tes propos, dans un monde où on nous dicte de plus en plus la manière dite normale de vivre, choisir la taille de sa famille est et doit rester une liberté...même si parfois, certains n'ont pas l'intelligence et le bon sens pour le faire, on ne peut généraliser.
On parle beaucoup de la contraception des femmes, pourquoi mon médecin à 44 ans me parle de contraception définitive et n'envisage pas de parler de la vasectomie pour mon mari ?
avatar
reveuse

Age : 49
Localisation : charleroi belgique
Date d'inscription : 24/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Skyclem le Jeu 10 Mai 2012 - 18:15

exact, qui je crois est moins contraignante comme opération... mais plus difficilement acceptée Razz
avatar
Skyclem

Age : 28
Localisation : Lille
Date d'inscription : 21/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Bib le Jeu 10 Mai 2012 - 18:51

rêveuse
les familles "éduquées" se contentent de moins d'enfants....ça me choque.
Pourquoi ? Il faut voir où on se place. Il était question de pays pauvres à l'accroissement galopant de la population, dépassant les limites supportables.
Un petit village qui pouvait faire vivre une population de 1000 personnes (culture élevage et petite industrie artisanale) a vu sa population multipliée par ... 35 en une centaine d'années. Les champs sont devenus minuscules, la famine, le chômage et la misère ont fait leur apparition.
(C'est un village égyptien où je me suis régulièrement rendu) Les jeunes ayant eu la chance d'avoir une éducation ont en général décidé de n'avoir que deux enfants, mais de pouvoir leur payer des études, des soins...
En Ethiopie, où la pression démographique commence à devenir insupportable, le gouvernement fait une campagne "une famille, deux enfants".

Une autre endroit où j'ai vécu: Lagos. Les "locaux" voient mourir 8 enfants sur 10. Le "boy" Patrice, éduqué (= sait lire et écrire et a appris deux métiers) a décidé de n'avoir que deux enfants mais de les garder en vie, et il voulait apprendre comment faire.

Il ne faut pas raisonner avec les conditions de vie de chez nous quand on parle d'un phénomène mondial.

Avoir des enfants peu aussi être considéré comme une envie égoïste; attention, je ne le fais pas ! C'est juste pour voir les choses sous un autre point de vue, qui "raisonnablement" est tout aussi pertinent, surtout quand la pression démographique mondiale, assortie dune consommation tout aussi débridée est en train de détruire la planète.
Les habitants des pays pauvres, dès qu'ils en ont les moyens, se lancent à corps perdu dans la société de consommation. Pas tous... mais ceux qui ne le font pas et essaient de garder leurs valeurs traditionelles en les faisant évoluer de façon sélective sont exceptionnels.

avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Ayn le Jeu 10 Mai 2012 - 21:39

C'est vrai... à quoi bon avoir 10 enfants si seulement 2 ont la chance d'atteindre 20 ans ? autant en avoir deux en bonne santé avec accès aux soins et à l'éducation. Sur ce point je te rejoins.

Je n'ai pas ton expérience de l'étranger, n'ayant pas eu l'occasion de voyager en dehors de l'Europe et des DOM. Je ne peux donc pas tellement m'exprimer sur le sujet du tiers monde sans risquer de tomber dans les clichés.

Mais c'est vrai qu'en Europe on a le choix, de ne pas avoir d'enfant du tout, d'en avoir 1,2,3,4, voire même 5 ou 6, et de s'arrêter, et surtout aussi d'espacer les naissances, ce qui n'est pas négligeable dans la qualité d'éducation donnée à chacun, alors qu'il y a encore tellement de pays où le nombre d'enfants n'est pas encore un choix libre et consenti.

En étudiant un peu la généalogie de ma famille et de celle de mon mari, nous avons fréquemment vu des fratries de 10 ou 12 enfants, qui arrivaient coup sur coup à moins de 2 ans d'intervalle. Dur dur de les élever dans ces conditions sans sombrer dans la misère. J'imagine que c'est ce qui arrive encore dans les petits villages dont tu parles.
avatar
Ayn

Localisation : ouest de la France
Date d'inscription : 26/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Bib le Jeu 10 Mai 2012 - 22:11

oui, en effet, ils ne contrôlent pas. Les tentatives de planning familial sont mises en échec par les enseignants religieux (aussi bien chrétiens que musulmans).
C'est leur seul plaisir dans la vie, leur fierté...
C'est aussi leur "sécurité sociale" parce qu'ils n'ont pas d'autres ressources pour leurs vieux jours que le travail de leurs enfants.
Il ne faut pas chercher loin pour comprendre. J'habite dans une ferme. Le couple de fermier (elle a mon âge, lui est décédé il y a peu). Ils ont eu deux enfants, qui ne se sont pas mariés mais vivent encore là. La fille a horreur des travaux de la ferme et travaille à l'extérieur. Le fils tient tout avec sa mère. Il n'y a pas de relève... c'est une drame pour eux: que va devenir cette ferme qui est dans leur famille depuis des temps immémoriaux ?

De plus, dans les pays pauvres, la religion favorise les naissances, comme du temps de mes parent et grand parents. Ma grand'mère bonne bourgeoise catholique, a été 17 fois enceinte. 9 survivants. Ma maman 6 enfants, ses frères et soeurs entre 4 et 12... Ma belle mère: 4 enfants en 4 ans, puis encore deux. Les deux ont été épuisées, ma mère ne s'en n'est jamais remise, elle a été "cassée", pourtant elle adorait avoir des enfants.

La génération qui suit la mienne voit revenir les familles nombreuses. Comme tu dis, c'est par choix, sachant qu'ils auront les moyens de bien les élever, et cela, c'est merveilleux.
Ce choix là restera celui d'une minorité, d'autres choisiront de ne pas avoir d'enfants sans pour cela se taper la honte (comme c'est le cas dans les pays pauvres, ... et du temps de mes parents). C'est évidemment à cela qu'il faut arriver Wink

Le facteur qui change cela est que les grandes causes de mortalité ont disparu (chez nous). Plus de guerres meurtrières avec des millions de morts, plus d'épidémie (100 millions de morts en Europe en 1918 avec la H1N1), plus de mères mortes en couches (encore une femme sur 16 en Afrique actuellement), presque plus de mortalité infantile...
avatar
Bib

Age : 66
Localisation : Belgique (Gembloux)
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Iris d'eau le Ven 11 Mai 2012 - 13:44

Bib a écrit:
Le facteur qui change cela est que les grandes causes de mortalité ont disparu (chez nous). Plus de guerres meurtrières avec des millions de morts, plus d'épidémie (100 millions de morts en Europe en 1918 avec la H1N1), plus de mères mortes en couches (encore une femme sur 16 en Afrique actuellement), presque plus de mortalité infantile...


Sans être aussi spectaculaire, mais bien plus pernicieux, avec ses 2millions de morts annuels, le VIH est quand même pas mal comme épidémie!


Sans compter bien sûr la plus terrible avec 25 000 morts par jour: la faim! Hors, le contrôle de la démographie est indispensable pour la gestion des ressources!
Sans oublier bien sûr que ce que nous consommons chez nous a une incidence directe ou indirecte sur des populations parfois très lointaines (je pense par exemple aux plantations de soja en Amérique du Sud, qui fournissent la nourriture du bétail afin d'approvisionner les boucheries Européennes , qui ont un impact énorme sur les populations locales!)

En bref, pour moi, avoir des enfants (donc de futurs adultes) dans un pays riche est une véritable catastrophe, tant écologique qu'humaine. Evidemment, la responsabilité n'en incombe pas qu'aux parents mais, pour moi, mettre au monde un enfant dans ce système vicié, c'est ajouter encore de l'eau à son moulin.

Entendons-nous bien, je ne juge pas les parents ou ceux qui veulent le devenir. Vivre selon ses désirs c'est important.
Mais chacun de nos actes a un impact.
avatar
Iris d'eau

Localisation : Saint Pierre des Corps
Date d'inscription : 15/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Invité le Ven 15 Juin 2012 - 11:23

J'avais lu il y a quelque temps une statistique qui m'avait fait froid dans le dos : au cours des 300 dernières années (c'est pas la préhistoire non plus), la population mondiale a été multipliée par... dix ! Et l'essentiel de cette augmentation a eu lieu au cours du seul XXè siècle... le problème est non seulement l'augmentation de la population, mais aussi qu'elle s'accélère de plus en plus...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Iris d'eau le Ven 15 Juin 2012 - 15:36

Tux: en fait pour préciser la croissance de la population suit une courbe exponentielle: plus elle augmente, plus elle augmente vite! Donc oui, depuis 300ans, la population mondiale a été multipliée par 10, mais le plus alarmant c'est qu'elle a été multipliée par 2 en seulement 40ans.

Avec une politique nataliste qui se maintient encore dans la plupart des pays (beaucoup de naissance= beaucoup de consommateurs) nous allons droit vers la surpopulation!
avatar
Iris d'eau

Localisation : Saint Pierre des Corps
Date d'inscription : 15/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par gunday le Ven 15 Juin 2012 - 19:36

Pour être précis, la forte augmentation de la population est lié au grand cycle industriel et médical.
L'augmentation est resté limité avec les nombreuses guerres européennes, mais durant les derniers 60 ans, on s'est pas entretués joyeusement, donc on s'est reproduit.

Néanmoins, les pays industrialisés ont tendance à suivre la courbe inverse avec une diminution des naissances, et un courbes de population montrant clairement une diminution des naissances et un vieillissement de la population.
Même si la France reste une exception avec nos manies de lapin, Very Happy la démographie en chute devient un réel problème pour nos systèmes de retraite.

Le japon est flagrant, avec une estimation de baisse de sa population de 20% uniquement conséquente à la non reproduction.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par reveuse le Ven 15 Juin 2012 - 20:03

faudrait peut être se mettre d'accord, on se reproduit trop, pas assez...
avatar
reveuse

Age : 49
Localisation : charleroi belgique
Date d'inscription : 24/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par gunday le Ven 15 Juin 2012 - 22:19

reveuse a écrit:faudrait peut être se mettre d'accord, on se reproduit trop, pas assez...
Il n'y a pas de réponse absolue, car il n'y a pas de vérité absolue.
Simplement, la population a fortement augmenté, et dans les zones dites industrialisés, on commence à voir l'effet inverse.

C'est d'ailleurs un élément connu : quand un pays se développe, on voit souvent une forte augmentation de la population dûe à une baisse de la natalité, jusqu'à l'arrivée de la contraception pour les femmes ce qui réduit fortement le nombre de nouveau enfant. (bon c'est un peu simplifié, mais c'est l'idée).

Pour voir la complexité du problème, voici les prévisions concernant les régions françaises :
Chaque région subit un phénomène différent.
Alors si au sein d'un même pays, on assiste à des conséquences différentes, imaginez au sein d'un continent!


Edit : pour la France, les projections montrent qu'à partir des années 2045, le solde naturel de personnes sera déficitaire, la population continuera d'augmenter grâce aux flux migratoires, ce qui nous amènerait vers 2050 à 70 millions d'habitants.
Donc on assiste bien à un diminution de la population dans certaines zones, la population étant maintenue principalement par les flux migratoires.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Invité le Sam 16 Juin 2012 - 9:27

Alors je suis surprise la croissance de la population ramène à la décroissance!
Comme quoi.
Pour la limitation des naissances je ne saurais pas quoi dire.
A titre personnel je peux pas en agir car je peux transmettre beaucoup de chose. Et il est évident pour moi que si j'ai le choix préfère ne pas faire un enfant en mauvaise santé.
Je pense (c'est mon avis personnel) que avec la conjoncture actuel on peut pas se dire je fais 10 enfants car la nature me le permet, faut penser à l'éducation qui devient de plus en plus dure et leur avenir.
Un enfant on l'a à vie.
Donc si je devais en avoir ça serais 1, 2 serait mon maximum et encore si je sais que je peux assurer derrière, sinon non.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Antirouille le Sam 16 Juin 2012 - 21:08

Hummm moi je serais pour pour que les gens qui cogitent, qui transmettent et qui contribuent à faire devenir certains petits bonhommes de grands hommes en aient toute une série Wink la génération qui arrive pleine de gamins paumés me fait flipper

Antirouille

Date d'inscription : 14/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par gunday le Sam 16 Juin 2012 - 23:14

Antirouille a écrit:Hummm moi je serais pour pour que les gens qui cogitent, qui transmettent et qui contribuent à faire devenir certains petits bonhommes de grands hommes en aient toute une série Wink la génération qui arrive pleine de gamins paumés me fait flipper
ca me rappelle le film idiocratie.
Le film est un peu nul, mais j'ai adoré les 2 arbres généalogiques présentés durant la première partie du film :
  • Le premier des personnes cultivées qui régressait
  • Le second de l'idiot fini qui partait en vrille dans tout les sens

Bon c'est un peu cliché, mais la phrase m'a fait penser à cela.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Amandyne le Jeu 29 Nov 2012 - 16:01

Bonjour à tous,
avant de penser à "un ou plusieurs enfants" ? Il faut déjà revoir notre façon de vivre en "profondeur".
Une famille avec un seul enfant "archi gâté", 2 voitures, une grande maison, voiture, bouffe industrielle consomme beaucoup plus qu'une famille nombreuse en SV...
Que voulons nous transmettre à nos enfants ? C'est cela qui importe surtout je crois...

Amandyne

Date d'inscription : 16/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par superflux le Ven 25 Sep 2015 - 0:44

Je ne crois pas en la violence pour résoudre un problème
Même si la nature est le plus grand exemple de violence extrême .
Mais je ne crois pas non plus en la raison humaine pour décroître .
Je n'ai malheureusement pas de solution sûre .
Mais la seule piste pacifique , serait d'arriver à convaincre l'humanité que la croissance est le grand problème et que la décroissance serait une solution rapide , et durable .
avatar
superflux

Age : 53
Localisation : Europe
Date d'inscription : 24/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par Philomenne le Sam 3 Oct 2015 - 11:34

On sait que la natalité décroit toujours lorsque les femmes accèdent à l'éducation. Une solution serait donc de scolariser les petites filles à grande échelle.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Limitation des naissances et décroissance démographique

Message par La Vachère le Sam 3 Oct 2015 - 22:40

Tu enfonces un peu les portes ouverte Philo Razz

C'est le genre de choses que j'ai appris en primaire je crois.
Après, faut arriver à le mettre en place.

Pour le concept de l'enfant unique, ou deux seulement... Ça me rebute un peu.

Je suis l'aînée de quatre enfants, on s'est toujours bien entendus, on a eu une enfance super, et on est toujours très proches.
Mes parents ne sont pas les derniers bouseux du local à poubelles. Si leur niveau scolaire/diplôme n'est pas franchement élevé, leur culture, leur bon sens, leur intelligence en dépasse beaucoup.

Et moi, je ne compte pas avoir un seul enfant.
Quand je vois les enfants uniques ou à deux que j'ai côtoyés toute mon enfance... J'ai toujours trouvé ça triste...
avatar
La Vachère

Age : 30
Date d'inscription : 21/10/2012

http://vachere.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum