Adoption ... ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Adoption ... ?

Message par Mu* le Ven 19 Sep 2008 - 13:24

J'ai cherché; mais je n'ai pas trouvé de sujet sur ce thème.

Voilà, je vous expose ma réflexion (à ce jour), j'en fais pas un dogme non plus.

Nous envisageonq l'adoption.

Alors, je me dis : si en donnant un peu de sous par mois (via un organisme sérieux) à une famille pour élever un enfant, c'est quand même plus juste (et plus simple) que d'adopter ce même petit parce que ses parents n'ont pas les moyens de l'élever.

Après l'envie d'enfant, c'est plus ou moins atavique ... mais bon, pour son propre "plaisir" faut-il ne pas se poser de questions ?

Reste la solution d'adopter un enfant orphelin ... mais, est-ce vraiment sain de démunir des pays déjà en galère de leurs forces vives (en France, il y a peu d'enfant adoptables orphelins) ? Ne vaut-il pas mieux, là encore, aider les ONG à former leurs petits correctement ?

Et puis, si d'une façon ou d'une autre, la nature fait que l'on ne peut pas enfanter, n'y a-t'il pas là une logique à ne pas mettre en question, même si elle nous échappe ?

En d'autres temps, j'aurais participer à l'éducation des enfants du clan ... alors, têtre vaut-il mieux avoir plein de petits filleuls que l'on irait visiter ou viendraient plus tard en vacances ou pour leurs études ???

Voilà, ce n'est pas un appel de détresse, c'est juste un échange de point de vue.


Dernière édition par Mu* le Jeu 22 Jan 2009 - 16:53, édité 1 fois
avatar
Mu*

Date d'inscription : 16/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption ... ?

Message par calispera le Ven 19 Sep 2008 - 19:37

Bonjour Mu*,

Je ne sais pas trop quoi répondre à ta question. Cependant, le sujet de l'adoption a été mentionné dans un échange sur la procréation.
voir ici
Et je vois bien que ta position va dans le même sens que celui évoqué dans cet échange à propos du choix d'avoir des enfants, qui a été aussi récemment discuté dans l'échange sur la limitation des naissances : voir ici

Je trouve en tout cas ta position courageuse. Et j'admire aussi ta conception plurielle de la situation, en ne la regardant pas comme soit noir soit blanc : on aura un enfant ou on n'en aura pas. Et j'espère que tu trouveras la réponse qui te convient vraiment le mieux, ainsi qu'à ton compagnon. En espérant que ces échanges puissent donner un tit coup de pouce. N'hésitez pas à prendre des années avant de fermer certaines portes.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption ... ?

Message par Mu* le Ven 19 Sep 2008 - 21:14

Ah merci pour ces pistes, Calispera ... en fait, quand je parle de ça c'est souvent épidermique pour les gens, du coup, il me regarde bizarre ...

Je pensais partager mes réflexions avec vous car l'esprit de ce forum est ouvert. Et pis, c'est, aussi, lié à une démarche de simplifier sa vie, dans un domaine particulier, c'est sur lol.
avatar
Mu*

Date d'inscription : 16/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption ... ?

Message par calispera le Ven 19 Sep 2008 - 23:02

Oui, lol, j'ai presque envie de dire "bienvenue au club", mais tu ne sembles pas débuter dans le domaine.

Il est vrai que c'est parfois lourd de subir le regard incompréhensif des gens alors qu'on ne fait qu'exprimer le fond de notre pensée en toute sincérité. Cela dit, quand on exprime les choses en confiance, même les plus bizarres à leurs yeux, ils ont tendance à ouvrir de grands yeux (si pas admiratifs, interpellés tout de même), sans pour autant juger. Enfin, je parle pour moi. Souvent j'exprime mes doutes car je chemine et n'ai pas forcément des certitudes dans mes idées bizarres. Et hop, alors ils en profitent vite pour ramener "vers le droit chemin" Wink
Et c'est vrai que l'idée de pas faire d'enfant dans un but quasi humanitaire, là, si les gens ne sont pas arrivés tout seuls à ce raisonnement, ça ne peut pas passer.

Je ferais pas du hors sujet là? hmm?

Pour en revenir au sujet, j'ai parfois songé adopter "financièrement" un enfant, mais quand il s'agit d'un projet lointain, et qu'on ignore les tournures que prendront les choses, et qu'on risque de n'être là que pour l'argent, j'ai eu du mal à m'engager, car c'est pour 20 ans minimum. De plus ce n'était pas un projet de couple. Et déjà le fait d'être marraine ici dans ma région, j'ai pas vraiment assumé cette responsabilité, donc hmm....

Je pense qu'il faut savoir aussi que les choses évoluent différemment pour les gens qui ont des enfants et ceux qui n'en ont pas, tout comme pour ceux qui sont en couples et ceux qui ne le sont pas ou pas durablement. Les préoccupations, les objectifs de vie sont fondamentalement différentes. Non seulement, mieux vaut en être conscient avant de faire des choix, mais aussi, être conscient que cela peut rapprocher ou éloigner des personnes de l'entourage s'ils sont en couples ou s'ils ont des enfants. Cela pourrait aussi influencer votre choix.

Mais je pense que la réponse n'est pas affaire d'arguments, de désirs, de conseils, de projections dans l'avenir, mais bien plus quelque chose que l'on porte en soi, qui va dans le sens de la Vie. Quelque chose d'intuitif, ni impulsif, ni intellectuel.
Et le temps, la patience, peut rendre cette intuition claire.

J'ai envie de citer ceci :
"L'intellect nous parle dans le bruit;
l'intuition nous parle dans le silence, intérieur et extérieur;
l'intellect s'impose, commande, nous fait faire telle ou telle chose;
l'intuition nous suggère;
l'intellect nous amène à analyser, à douter;
l'intuition ne se trompe jamais."

Je ne sais pas où j'ai recopié cela, mais cela peut me permettre de patienter avant de prendre une décision, et de ne pas la prendre en fonction de longs développements très rationnels, mais en fonction de quelque chose de plus profond, de plus vrai, qui n'a pas besoin d'être justifié, car on est dans le bon, tout simplement;

Purée, qu'est-ce que j'ai moi tout à coup à donner des leçons de philosophie, et à 23h00 en plus.... Wink
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption ... ?

Message par Raffa le Sam 20 Sep 2008 - 9:33

Coucou Mu* et Calispera.

C'est vrai que c'est un sujet pas simple...

Et puis, si d'une façon ou d'une autre, la nature fait que je ne peux pas enfanter, n'y a-t'il pas là une logique à ne pas mettre en question, même si elle m'échappe ?

Bien entendu cela dépend peut-être un peu de la maladie en question mais j'ai tendance à penser comme cela. Du moins à penser que si je ne peux pas avoir d'enfant pour le moment (c'est aussi mon cas Wink enfin aux dernières nouvelles Wink ) c'est tout simplement que ce n'est pas le moment et qu'il y a d'autres chose à régler avant... (que ce soit psy ou physio ou les 2 ou autres). SI je ne peux jamais en avoir et bien je pense un peu pareil quand même. Mais j'ai la "chance" d'avoir une maladie a priori "à vie" mais dont la médecine n'explique pas pourquoi dans certains cas elle disparait pfiout comme ça sans rien dire (elle n'explique pas non plus pourquoi/comment elle arrive, donc bon Rolling Eyes ). Cela laisse place à toutes les interprétations possibles Very Happy

EN tout cas dans mon cas on pourrait *essayer* l'acharnement médicamenteux ou plus intrusif POUR faire un enfant. Mais nous ne voulons pas de cette solution là. L'enfant vient naturellement ou ne vient pas. Heureusement pour cela nous sommes d'accord Wink

Donc je comprends bien ton questionnement. Pour l'adoption/parrainage... je l'envisagerai dans l'absolu, mais pas mon compagnon (il veut "son" enfant ou aucun je crois Wink , cela changera peut-être). Mais effectivement je partage ton point de vue sur le fait "d'aider à élever" sur place, dans la durée, dans la "culture" et si possible dans la famille ou proches plutôt que d'adopter ici "pour son propre plaisir" comme tu le dis. D'ailleurs il est peut-être possible de parrainer un enfant en France (ce qui permettrai de le soutenir aussi "en personne" en tout cas de lui rendre visite plus souvent) ?

Une exception à cela est l'accueil "temporaire" des enfants vivant dans des pays en guerre. Mais il faut que ce soit le choix des parents...

Maintenant je crois que cela dépend beaucoup d'un cas à l'autre, d'une association à l'autre, d'un pays à l'autre. Peut-être que le mieux serait que tu t'entretiennes avec des personnes adoptées pour voir ce qu'elles en pense?

Il y a aussi d'autres solutions peut-être par exemple faire un peu de bénévolat régulier ici pour les enfants en difficultés, le soutien scolaire, les enfants-ados arrivés seuls en France et réfugiés etc. Je pense qu'il y a des tas de manières d'apporter quelque chose à un ou plusieurs enfants. Le tout est peut-être de savoir pourquoi vous le faites ? Comme Calispera je pense qu'il faut laisser mûrir ce sentiment.

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption ... ?

Message par Pistil le Sam 20 Sep 2008 - 11:13

Coucou,

Le sujet m'intéresse beaucoup. Je ne sais pas trop si j'ai envie de m'exprimer dessus pour le moment, mais je suis contente de vous lire.
Mu, il est vrai qu'"en France, il y a peu d'enfant adoptables orphelins" ... quand il s'agit d'adoption plénière. Pour l'adoption simple (des enfants qui ne peuvent pas être élevés par leurs parents mais dont les parents sont vivants et reconnus), il y a au contraire plus d'enfants que de parents. bien sûr, ce n'est pas du tout le même projet, puisque ces enfants ont déjà des parents, qu'ils connaissent comme tels ... mais c'est aussi une des voies médianes dont tu parlais, il me semble.
avatar
Pistil

Age : 36
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 15/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption ... ?

Message par jojo le Sam 20 Sep 2008 - 11:42

Bonjour Mu,
Je trouve ton questionnement très intéressant.

J'ai deux enfants. Connaissant des problèmes de stérilité (mon mari en fait), nous avons fait la première avec une assistance médicale (une insémination des spermatozoïdes les plus actifs). Un an avant, on avait, pour cette raison, commencé à manger bio (çà a été le début de notre chemin dans l'écologie). L'insémination a marché du premier coup, heureusement, je ne suis pas sûre que j'aurais été capable de subir çà une deuxième fois (je trouve incroyable ce que subissent les femmes avec les fiv).

Pour le deuxième, j'avais entretemps fait la connaissance de l'ostéopathie et mon ostéo nous a conseillé d'aller voir un ostéopathe dans les Vosges, spécialisé dans les problèmes de stérilité. 3 mois après, j'étais enceinte. Je précise que la stérilité de mon mari faisait partie des 25 % de cas qui n'ont pas d'explication. Je peux vous donner l'adresse si çà vous intéresse, si c'est le cas, on peut le faire par mp je pense. Depuis j'ai adressé six couples chez ce monsieur, et sur les six, quatre ont eu des enfants.

Je ne peux pas discuter du bien-fondé ou non de faire des enfants à l'heure actuelle. Le désir d'enfant a toujours été très fort chez moi et pour moi, c'était une évidence, si on ne pouvait pas faire d'enfants, on en adopterait, on avait déjà commencé la démarche. J'aurais voulu plus de deux enfants d'ailleurs et cela a été vraiment dur d'y renoncer (mon mari avait dit stop). Alors, je fais comme toi, Mu, je parraine les études d'un enfant d'origine tibétaine dont les parents sont réfugiés au Népal. En fait, c'est quand même très différent que d'élever son enfant ! et c'est vrai que c'est surtout de l'argent, que je n'ai pas le projet d'aller le voir au Népal, que la seule photo que j'ai de lui, c'est quand il avait 4 ans (maintenant il en a 7), qu'on s'écrit une fois par trimestre. Mais, je sais que quelquepart j'ai pris une part de responsabilité dans la réussite de ses études, dans le fait qu'il aie la possibilité de suivre un chemin qui lui plaise, j'envoie aussi un peu d'argent à sa famille, car ils sont vraiment très pauvres. Je suis contente d'avoir la possibilité de le faire même si pour moi, ce n'est pas un gros effort. Je ne sais pas si je le verrai un jour mais je me sens liée à lui d'une certaine manière. Il fait partie de la famille, un peu comme un lointain cousin.

Pour l'adoption d'un enfant d'un autre pays, eh bien, je suis très partagée. Quand on pensait à l'adoption avec mon mari, je m'étais dit que je ferais en sorte, si par exemple il était d'origine africaine, de prendre contact avec des personnes de même ethnie résidant dans ma ville, pour qu'il puisse apprendre la langue et connaître ses racines. En même temps une part de moi est convaincue que l'être humain est un, que ce n'est pas parce qu'un enfant est noir qu'il doit être élevé en Afrique, on est tous pareil quelle que soit la couleur de notre peau et après qu'on ait une culture ou une autre je ne suis pas sûre que ce soit très important. Alors bien sûr il ne s'agit pas d'acheter un enfant à ses parents, c'est évident il vaut mieux aider les parents à l'élever. Mais quand l'enfant est orphelin, je ne suis pas sûre qu'il vaut mieux qu'il reste à l'orphelinat dans son pays d'origine. Mais çà dépend sans doute des cas, des conditions de vie, de l'âge des enfants, difficile de généraliser...

jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption ... ?

Message par jojo le Sam 20 Sep 2008 - 11:51

J'ai envie d'ajouter autre chose. C'est vrai qu'en France, c'est difficile d'adopter un bébé parce que la plupart des couples veulent des bébés. Mais il y a un certain nombre d'enfants plus âgés qui eux, ne trouvent pas de parents. Il y a aussi des enfants qui ont un handicap, plus ou moins léger, et peu de gens sont prêts à assumer d'avoir un enfant handicapé. Alors bien sûr il faut se sentir apte à le faire. Je connais une famille de 11 enfants dont 4 sont adoptés et handicapés. Trois d'entre eux sont trisomiques, c'est un choix de toute la famille, parents et enfants, et tout le monde le vit bien. Quand ils posent une demande d'adoption, ils demandent toujours un enfant trisomique maintenant ("quelque soit l'âge, le sexe et la couleur de peau, pourvu qu'il soit trisomique !") et l'enfant arrive dans les 3 mois !

jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption ... ?

Message par elieli le Sam 20 Sep 2008 - 17:28

... à la mort des parents que deviennent les enfants trisomiques ? je pose la question parce que l'on voit toujours des émissions de télévision parler d'adoption pour eux mais on ne voit jamais l'envers de la médaille pour ces enfants quand leurs parents ne sont plus là !
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption ... ?

Message par jojo le Sam 20 Sep 2008 - 19:10

Oui mais si ils ne sont pas adoptés, ils deviennent quoi au final ? Adoptés, au moins ils ont une famille et ils reçoivent de l'amour. Je crois que c'est d'ailleurs toute la différence avec les institutions : quand un enfant est en institution, il y a des gens, certes bienveillants, qui sont payés pour se relayer auprès d'eux et en prendre soin. Dans une famille d'adoption, on peut espérer que l'enfant va recevoir de l'amour inconditionnel, de l'amour qui va l'aider à faire confiance au monde et à s'épanouir. C'est bien sûr dans le meilleur des cas, tout n'est pas toujours si simple. Le premier des enfants adoptés par mes amis n'est pas trisomique mais non voyant, avec un très gros retard mental. Ils l'ont adopté à 18 mois, il était grabataire, en quelques mois, à force d'amour, il marchait. En institution, il serait peut-être resté grabataire. Je suis persuadée que quand on reçoit de l'amour, on a plus de chances de progresser et d'être bien dans sa peau. Si il y a cette base-là, on a plus de chances de faire quelquechose de sa vie. C'est d'ailleurs valable pour tout le monde quelque soit le potentiel qu'on reçoit à la naissance.

jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

trisomie

Message par Monbeaucerisier le Sam 20 Sep 2008 - 19:17

elieli a écrit:... à la mort des parents que deviennent les enfants trisomiques ? je pose la question parce que l'on voit toujours des émissions de télévision parler d'adoption pour eux mais on ne voit jamais l'envers de la médaille pour ces enfants quand leurs parents ne sont plus là !
Les personnes trisomiques vivent rarement plus de 35 ans ... donc (à moins d'adopter très tard) le problème ne se pose pas vraiment (d'autant plus si on adopte un enfant déjà âgé de quelques années et non un bébé).
avatar
Monbeaucerisier

Age : 45
Localisation : Parc naturel du Vexin français
Date d'inscription : 12/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

adoption

Message par Monbeaucerisier le Sam 20 Sep 2008 - 19:29

J'aurais souhaité adopter bien que nous ayons 3 enfants "faits-maison" ; mais mon mari ne s'en sentait pas capable (encore moins si l'enfant était handicapé) car j'ai toujours un désir d'enfant (qui a été à une époque presque obsessionnel, puis "en pointillés" et maintenant commence heureusement à s'estomper tout doucement - je crois que comme pour toute étape de la vie il faut du temps pour "tourner la page" et en quelques sorte "faire le deuil" de la maternité pour aller vers quelque chose de tout aussi intéressant mais ... inconnu !) mais je ressens bien la responsabilité que cela implique dans beaucoup de domaines (notamment responsabilité "collective") ; je crois que cela aurait été une bonne façon de "concilier" les 2, et je me sentais prête à aimer un enfant que je n'aurais pas "porté dans mon ventre" (après tout je suis bien capable d'aimer mes neveux et nièces, ou certains ami(e)s de mes enfants !) Very Happy
Je trouve que tu soulèves des questions intéressantes, si cela peut t'aider j'ai lu un très beau livre "Les enfants de la joie" de Claudette Combe (livre des années 70, très "peace and love mais agréable à lire, et surtout autobiographique !) : cette femme et son mari, après avoir eu un enfant biologique, ont eu envie d'adopter des enfants de tous les pays, et de fil en aiguille, des enfants "inadoptables" (handicaps, maladies, troubles psychologiques ...)
Je pense qu'il est difficile à trouver (j'ai essayé de trouver ses autres livres, qui sont un peu la "suite" de leur histoire, en vain, trop anciens !) mais si tu veux je peux te le passer.
avatar
Monbeaucerisier

Age : 45
Localisation : Parc naturel du Vexin français
Date d'inscription : 12/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption ... ?

Message par Mu* le Sam 20 Sep 2008 - 19:58

Chouette toutes vos réactions ...

Dans l'immédiat j'aurais du mal gérer un enfant handicapé ... On a pensé accueillir des enfants malades en attente d'opération, mais on est trop loin de Marseille ou de Nice.

On avait démarré les démarches pour l'adoption et ça m'a amenée à me poser toutes ces questions. Ceci dit mon époux ne partage pas forcément mes opinions en la matière.

Beaucerisier, je vais essayer de trouver ce livre sinon je me permettrai d'accepter ta gentille proposition.

Bon, je vais relire tout ça à tête reposée.

A plus
avatar
Mu*

Date d'inscription : 16/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption ... ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum