Non consommation VS consom'action

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Non consommation VS consom'action

Message par Simon le Dim 28 Sep 2008 - 4:14

Je suis peut-être rendu un peu extrêmiste mais on dirait que je suis dégoûté juste par le fait de penser acheter quelque chose. J'essaie vraiment de dépenser 0$. C'est sûr que c'est plus facile pour moi comme je suis encore chez mes parents et que j'ai pas d'obligation. On parle souvent de consommation responsable, mais personnellement j'en suis rendu à un point où je préfère juste ne pas consommer. Je sais que c'est impossible des fois ou très difficile. Êtes-vous un peu comme moi? Je serais intéressé aussi à avoir un peu de lecture sur la non-consommation, j'ai essayé d'en trouver mais j'ai été peu satisfait. Des livres, articles, n'importe quoi... Merci ! Smile

Simon

Simon

Age : 27
Date d'inscription : 21/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Raffa le Dim 28 Sep 2008 - 9:35

Je suis +/- comme toi. C'est d'abord non consommation, puis consommation réfléchie et responsable si nécessaire, mon idéal de vie c'est l'autonomie totale. Mais je crois qu'on l'est tous +/- sur ce forum (??), la simplicité volontaire vise en effet à se soustraire le plus possible de la dépendance à l'argent

La lecture sur la non-consommation scratch Sans doute de la lecture sur l'autonomie et l'autarcie que tu veux Wink Ca y'en a pas mal (commencer par Savoir Revivre de Massacrier par exemple)

Tiens je répète ma question que j'avais posé dans ta présentation mais qui a été effacé par le souci technique : COnnais tu la revue l'Aube des éditions la plume de feu à Montréal ? http://www.laplumedefeu.com/ Parceque je crois que cela t'intéresserai

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par odyssée le Dim 28 Sep 2008 - 9:49

Simon, voici un lien qui pourrait t'intéresser : http://compact.over-blog.com/. J'ai rencontré une des 3 personnes qui animent ce blog ( nous avons fait 2 pique-niques dans Paris, pique-nique suivi de dons d'objets ).
Bonne journée.
avatar
odyssée

Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par elieli le Dim 28 Sep 2008 - 10:15

OH, c'est vraiment... pour moi, car je ressens la même chose et un peu de la même chose de chez vous deux.

Simon :
"je suis dégoûté juste par le fait de penser acheter quelque chose" Moi aussi.
"j'en suis rendu à un point où je préfère juste ne pas consommer" Moi très souvent

Raffa :
"mon idéal de vie c'est l'autonomie totale" Moi aussi, mais à moins d'avoir suffisament de place pour mettre tout le petit matériel nécessaire à cela, je ne vois pas comment...
"la simplicité volontaire vise en effet à se soustraire le plus possible de la dépendance à l'argent" C'est exactement ça pour moi.

Il m'arrive lorsque je dois faire un achat dans une grande surface d'avoir envie, je vous jure que c'est vrai, d'avoir envie de vomir devant tout cet excès de yaourt par exemple. Il y a trop de tout. Et il y a encore cela, hier un de nous est revenu à la maison avec des Têtes de nègre, vous savez ces boules allongées fourrés de ce qui ressemble à du blanc d’œuf très sucré et mou et recouvertes de chocolat noir, et bien c’est tellement fragile qu’il faut les vendre dans une boite plastique bien ferme et séparer chacune par du carton blanc. Quand je vois ce qu’il faut d’investissement pour vendre ces Têtes de nègre je ne sais que penser surtout que nous en raffolons.
Est-ce que vous connaissez cette friandise ?
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par elieli le Dim 28 Sep 2008 - 10:51

Je suis allée sur http://compact.over-blog.com/ et j'ai bien aimé http://www.terre.tv/indexvod.php?case=1&ref=00151
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par joe.chip le Dim 28 Sep 2008 - 10:57

Je trouve aussi que l'idéal c'est l'autonomie, il me semble que c'est ce vers quoi nous tendons tou(te)s ici à notre rythme, selon notre évolution. Sans pour autant dériver vers le survivalisme extrème.
elieli a écrit:Est-ce que vous connaissez cette friandise ?
Je vois ce que c'est. J'ai toujours trouvé le racisme de cette appellation détestable. Et je n'en mange pas car je ne consomme pas d'oeufs.
avatar
joe.chip

Date d'inscription : 23/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par elieli le Dim 28 Sep 2008 - 11:59

Je connais ça depuis plus de 40 ans et cela n'a rien à voir avec du racisme, en tout cas pas plus que les Pets de nonne et les Couilles du Pape : je ne dis pas que c'est beau ; mais cela n'a rien à voir avec du racisme. Ailleurs le "blanc" est associé au démon et cela n'est pas non plus du racisme, c'est culturel avec une histoire qui fait la richesse du pays.

Quand un enfant blanc s'est tout sali le visage, on lui dit qu'il est tout sale, crasseux ou qu'il est tout noir, parce que cela fait des traces noires sur son visage de blanc. Quand un enfant noir s'est tout sali le visage, on lui dit qu'il est tout sale, crasseux ou qu'il est tout blanc parce que cela fait des traces blanches sur son visage de noir. Je le sais pour avoir vu et entendu les deux et c'est logique, nous nommons les choses en fonction de ressemblance, pas plus.

Et je suis à peu près sûre que les têtes de blancs existent en Afrique.

Mais enfin bon, ce n'est pas le sujet, mais tout simplement ce que cela coûte pour les mettre sur le marché. La boite en plastique doit revenir bien chère.
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par elieli le Dim 28 Sep 2008 - 12:10

Mais je vais la récupérer pour y mettre certains produits crus dans mon réfrigérateur
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par joe.chip le Dim 28 Sep 2008 - 15:34

Le racisme est encore pire lorsqu'il est banalisé comme dans le nom de cette friandise. On dit "c'est normal, c'est culturel". Je ne comprends ni n'accepte ça. No
Je ne sais pas ce que c'est des pets de nonne et des couilles de pape, mais je ne suis pas pressé d'y goûter.
avatar
joe.chip

Date d'inscription : 23/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par joe.chip le Dim 28 Sep 2008 - 15:53

attention:je ne prétends pas que tu es raciste, elieli. c'est une banalisation généralisée insidieuse du racisme par le surnom donné à cette friandise que je déplore. une forme de racisme social, un racisme "ordinaire", qui semble "normal" que je trouve monstrueux.
avatar
joe.chip

Date d'inscription : 23/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Mu* le Dim 28 Sep 2008 - 16:02

Un peu comme la grande mode des rééditions des plaque "Ya bon ...", tu veux dire Joe ?

Alors, je m'interroge beaucoup à ce sujet (non consommation vs consom'action) en ce moment, parce qu'en effet je pense que faire ses yaourths a au-moins la vertu de limiter les emballages, mais pour certains autres produits ne vaut-il pas mieux qu'un artisan équipé fabrique pour nous, que de fabriquer individuellement et de surconsommer en électricité par exemple ?


Dernière édition par Mu* le Dim 28 Sep 2008 - 16:18, édité 1 fois
avatar
Mu*

Date d'inscription : 16/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Mu* le Dim 28 Sep 2008 - 16:15

Concernant la consom'action, nous avons clôturé la saison d'été de l'AMAP vendredi. Autant dire une saison hyper mauvaise : des paniers ridicules, des légumes pas très beaux (sauf les patates). Malheureusement, cette saison a succédé à un hiver pas terrible.

On a identifié les causes (multiples) notre maraîcher et nous, on a proposé des solutions correctives (en autre, se réunir une fois par mois pour partager les décisions du maraîcher et faire tourner les infos).

Et bien, beaucoup de gens vont partir ... on nous a même dit que ça frôlait l'arnaque. (C'est là que je vois que j'évolue, je n'ai pas fondu sur le malotru pour le pourfendre). yen a même un qui nous a dit qu'il était resté 2 saisons en pensant faire une bonne action ...

Alors, je crois que les gens n'ont pas du bien lire la charte des AMAP. C'est un système solidaire et l'agriculture (la vraie, celle des champs, pas celle des néons et des substrats chimiques) a ses aléas. Mais, on doit à tout le monde de manger 50 légumes et fruits différents par jour ... personne ne peut faire avec ce qu'il a (voir compléter au cas par cas en attendant des jours meilleurs).

Fort heureusement, certains ont tenu à souligner que ces échecs ne faisaient que renforcer leur conviction pour trouver des solutions et s'impliquer d'avantage.

Bref, c'est fou (même si c'est pas très étonnant) ! Le panier est à la mode (je connais un épicier qui fait des paniers hebdomadaires avec les produits qu'il a en rayon, fruits et légumes compris mdr). C'est vraiment, vraiment abuser ... encore une bonne idée reprise pour le compte du mercantilisme.

bref, tout ça m'a fait encore avancer sur mon chemin Amapien et, c'est décidé, les nouveaux seront privés sévères sur la consom'action avant de signer !

Donc, pour qui n'a pas de lopins, de talents de couturière (et encore, faut voir d'où vient le tissu), ... vive la consom'action !

Pour ce qui est du superflu et de l'inutile, vive la non consommation (et là, j'ai encore beaucoup de boulot, mais ça vient !).
avatar
Mu*

Date d'inscription : 16/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par elieli le Dim 28 Sep 2008 - 16:16

joe.chip a écrit:Le racisme est encore pire lorsqu'il est banalisé comme dans le nom de cette friandise. On dit "c'est normal, c'est culturel". Je ne comprends ni n'accepte ça. No
Je ne sais pas ce que c'est des pets de nonne et des couilles de pape, mais je ne suis pas pressé d'y goûter.
Ce sont aussi des pâtisseries
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par elieli le Dim 28 Sep 2008 - 16:17

joe.chip a écrit:attention:je ne prétends pas que tu es raciste, elieli. c'est une banalisation généralisée insidieuse du racisme par le surnom donné à cette friandise que je déplore. une forme de racisme social, un racisme "ordinaire", qui semble "normal" que je trouve monstrueux.
Rassurez-vous joe, j'ai bien compris. Il n'y a aucun problème. Bisou
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par joe.chip le Dim 28 Sep 2008 - 17:10

ok Smile
avatar
joe.chip

Date d'inscription : 23/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par joe.chip le Dim 28 Sep 2008 - 17:16

Simon a écrit:Je serais intéressé aussi à avoir un peu de lecture sur la non-consommation, j'ai essayé d'en trouver mais j'ai été peu satisfait. Des livres, articles, n'importe quoi...
Je peux te conseiller "L'An 01" de Gébé, éditions l'Association, exemple de société utopique en bande dessinée. Entre autres: abolition de la propriété et de la consommation.
avatar
joe.chip

Date d'inscription : 23/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par calispera le Dim 28 Sep 2008 - 22:10

J'adhère assez à ta position Mu* quand tu parles de l'artisan qui fait à notre place. Pour ma part, je ne recherche pas du tout l'autonomie. Par contre je tente de me rendre indépendante des multinationales, de la grande distribution, et dans la mesure du possible des institutions. Mais je continue à penser qu'il vaut mieux un boulanger que tous des fours à pain individuel, entre autre pour la consommation, mais aussi pour la dépense d'énergie humaine, qui ne me paraît pas si efficace quand on divise toutes les tâches.
Ce par contre, qui me paraît important, c'est l'idée de solidarité dans tout ce qui se fait de manière groupée, donc hors profit, pur commerce etc.

Et pour être honnête, je suis très loin de fonctionner selon ces principes vu que je fournis dans les magasins bio (ni amap, ni paniers bio, ni groupes d'achats), et achète encore certains produits de petites multinationales bio (Ecover, Lima, etc.)
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Simon le Dim 28 Sep 2008 - 23:23

Raffa,
j'avais essayé de te répondre l'autre fois, mais non, je ne connais pas cette revue... est-ce que tu sais si elles sont disponibles dans la plupart des bibliothèques? (si tu habites au Qc)

Simon

Age : 27
Date d'inscription : 21/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Raffa le Lun 29 Sep 2008 - 9:02

AUcune idée je vis en Belgique Mr Green . Mais j'ai les 5 premiers et il me semble que la démarche qu'il y a derrière te plaira. Les points de vente sont sur le site je pense...

Sinon pour moi l'autonomie ne s'entend pas sans la solidarité Wink

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Admin le Jeu 9 Oct 2008 - 19:59

Je suis loin de ne rien consommer ! Bien qu'essayant de réduire ma part de conso d'objets, je reste une grande consommatrice de services.
Quelque part, il y a aussi un genre de simplicité/entretien de l'économie locale là-dedans : prendre un café au café vaut mieux qu'acheter une machine expresso… ça n'est qu'un exemple, mais mon boulanger est gentil, il me tranche le pain, et c'est un objet de moins dans ma cuisine (la fameuse machine à pain qui cartonne !)
avatar
Admin
Administrateur

Localisation : FR-Toulouse
Date d'inscription : 15/10/2006

http://simplicitevolontaire.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par copenhague le Sam 11 Oct 2008 - 20:29

J'ai toujours du mal à me dire que je consomme quand c'est pour un service ou quelque chose qui ne durera pas - comme un café dans le bar du coin. Je fais rarement tout ça, mais aujourd'hui par exemple, j'ai bu un thé en lisant dans un café, et c'était un moment agréable où je n'ai pas eu l'impression de consommer dans la mesure où je suis revenue aussi peu chargée qu'à mon départ.
C'est consommer aussi, c'est vrai, mais, même si je peux faire mon thé moi-même, j'ai l'impression que ça reste différent de l'achat d'un truc dans une magasin de grande distribution. Déjà parce que ça permet parfois de tisser des liens avec des commerçants, des clients, etc. Ca ne se vit pas en solo, un service, et c'est ça qui est bien !
avatar
copenhague

Localisation : NI
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par calispera le Sam 11 Oct 2008 - 23:10

Ben j'avoue que je n'arrête pas d'aller dans les cafés boire un verre et même manger. Pour moi ce n'est pas "consommer" comme on en parle généralement en sv. Je dois de toute façon manger et boire, donc je ne me crée pas un besoin particulier. Pour moi c'est tout simplement une manière de voir du monde. Sinon je suis tout le temps toute seule chez moi, et cuisiner devient parfois pénible, surtout que je ne peux pas manger de tout.

Si je vivais en famille ou en communauté, si je n'avais pas un régime alimentaire spécifique, ben je n'aurais aucune difficulté à ne manger que chez moi ou chez des amis. Mais là, franchement, je ne considère pas ça comme une concession à la sv, sauf que ça "coûte" pas mal d'argent, et que j'ai le luxe de pouvoir me le permettre.

Je choisis en général des lieux où le personnel est sympa et aime son boulot, où la nourriture est de qualité, et où si possible je me sens bien (bonne ambiance). Et c'est vrai que je vais presque tout le temps aux 2-3 mêmes endroits, car les établissements sympas, où les employés ne sont pas exploités, où la bouffe est correcte et l'ambiance ok, et non fumeur, et qui ne soit pas non plus dans le registre "restaurant classe", ben ça court franchement pas les rues.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Acheter/consommer

Message par Monbeaucerisier le Sam 11 Oct 2008 - 23:38

Je "craque" encore pour des livres (la plupart du temps) mais ces achats deviennent de plus en plus "réfléchis" et non "impulsifs" (ce qui à mes yeux est déjà un progrès) ! De plus, j'essaie souvent de les trouver d'occasion avant de les acheter neufs, mais ce n'est pas toujours possible ... je fréquente aussi régulièrement la bibliothèque proche de mon lieu de travail (ce qui limite les emplettes de bouquins et de CD Very Happy ) et me permet un peu de détente après déjeuner ... Prochainement une bibliothèque tenue par des bénévoles doit s'ouvrir dans la petite ville où j'habite : j'ai hâte de pouvoir y aller !!! bounce
J'emprunte et je prête aussi à la famille, aux collègues et amis ... en général ça se passe bien.
Pour les vêtements, c'est simple : je n'aime pas "faire les boutiques", rien que l'idée de devoir me frayer un passage entre toutes les mégères en folie (au moment des soldes) me donnerait presque de l'urticaire ! Mr Green et même en temps normal je ne cours pas après ... j'ai suffisamment de vêtements à mon goût et je me motive à ne pas en acheter plus en me disant que ça me fera encore plus de linge à entretenir ... (je déteste le repassage !)
Là où c'est plus compliqué c'est pour les courses alimentaires ... A proximité de chez moi il n'y a qu'un "discounter" et une petite épicerie (hors de prix) ... donc je n'ai pas vraiment le choix ! Je ressors de là à moitié "abassourdie" (pour ne pas dire "abrutie") par le bruit, la lumière (que je trouve toujours un peu jaune, c'est d'un glauque ! je crois que je ne m' y ferai jamais !) mais je me limite à y aller 1 fois par semaine (ce qui pour 5 personnes est 1 minimum) et je passe le moins de temps possible à l'intérieur. Je m'arrête quand même à l'épicerie de temps à autre (ça dépanne, en plus le gérant est super gentil, on discute, et il me donne même des salades défraichies pour mon lapin ...) Laughing ) ... ce qui n'arrivera jamais dans une grande surface !!!
Cette année je me prépare psychologiquement pour les fêtes ... déjà depuis 2 ans j'ai essayé de "limiter les dégâts" en faisant des cadeaux "intelligents" voire bio et/ou éthiques quand c'était possible ; mais cette année j'aimerais faire encore un pas de plus (ou plutôt de moins ! Laughing ) en faisant ... moins de cadeaux (ou alors des choses faites-maison ; bref je cogite sur la question ... disons que cela dépend beaucoup de la personne qui va recevoir le cadeau : c'est plus facile pour certain(e)s que pour d'autres de comprendre la démarche !!! Mr Green
avatar
Monbeaucerisier

Age : 44
Localisation : Parc naturel du Vexin français
Date d'inscription : 12/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Invité le Dim 12 Oct 2008 - 11:12

J'aime les livres, j'en ai beaucoup et certains je préfère les garder plutôt que de les prendre à la bibliothèque. Je me fournis chez Emaüs: 0,50 € pour un bouquin format roman et 1 € pour un livre grand format illustré, je viens d'acheter un grand manuel de menuiserie et des classiques scolaires pour ma fille (Laclos, Beaumarchais) 3 Euros un sac plein car il font un prix de gros a partir d'un certain poids.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Invité le Lun 13 Oct 2008 - 6:54

C'est HS, mais je voulais dire que je n'aime pas mais alors pas du tout le mot "consom'action", qui n'est pour moi qu'un énième slogan publicitaire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Mu* le Lun 13 Oct 2008 - 9:09

ben, je ne rejoins pas car ça va bien au-delà et, comme il faut bien nommer les choses puisque nous nous exprimons avec des mots ... il s'agit d'être acteur de sa consommation et de pratiquer ses achats en conscience.

Le mot est court et accrocheur, certes, mais ça permet aussi de taper un peu aux portes cérébrales.
avatar
Mu*

Date d'inscription : 16/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par calispera le Lun 13 Oct 2008 - 11:41

Ben j'avoue être +/- d'accord avec vous deux Wink

Il faut bien un mot pour dire les choses, et celui-là semble bien passer pour tout le monde, y compris les surconsommateurs.
Par contre ce qui me plaît moins, c'est qu'il comporte tout de même le terme consommation, qui veut dire que lorsqu'on remet en question la "consommation", ben ça veut dire qu'on veut la changer, mais qu'on reste dedans. Comme si on voulait réformer la consommation, mais bien garder la consommation.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Raffa le Lun 13 Oct 2008 - 11:56

et tu propose quoi d'autres ?

Un monde sans consommation (c'est à dire chaque être humain totalement autonome) est illusoire. Je ne vois pas comment on pourrait se passer de la consommation (tout dépend bien sûr ce qu'on met derrière ce mot).

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par calispera le Lun 13 Oct 2008 - 12:46

Pour moi le mot consommateur implique qu'on considère le citoyen comme acheteur et rien d'autre.
Tout d'abord on peut déjà répondre à nos besoins en échangeant et en faisant soi-même, donc pas uniquement en achetant. Et ensuite, nous ne sommes pas que des consommateurs. Nos objectifs de vie, nos actions peuvent aller bien au-delà du fait de gagner de l'argent et de le dépenser.
Or consom'acteur nous renvoie toujours à cette case de consommation, alors qu'un citoyen responsable agit justement dans d'autres secteurs que celui de la consommation.

Je dirais que si on veut quitter le système du profit, du capitalisme, des banques etc. Ben il faut arrêter de se référer toujours à l'argent. Pareil pour la consommation. Si on veut aller vers l'alternative, il vaudrait mieux arrêter de se voir comme des consommateurs-acteurs.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Mu* le Lun 13 Oct 2008 - 13:28

Consommer : Du latin consumere (« prendre complètement », « manger », « absorber », « détruire », « perdre », « affaiblir », « user », « miner », « anéantir », « employer », « épuiser (un sujet) »), composé du préfixe con- et de sumere (« prendre pour soi »), lui-même de suus (« soi ») et emere (« prendre ») dont le participe emptus est visible dans des mots français comme « préemption », « rédemption ». Alors que sumere (avec un participe sumptus) nous a donné « somptuaire », « somptueux ». (Wiktionnary)

En effet, étymologiquement, le mot porte sa propre limite en lui.

Mais, par exemple, j'achète mes légumes à un producteur (même si c'est en AMAP). Je les consomme, donc, même au sens étymologique. Et j'en suis actrice, puisque c'est un engagement militant (je reviens pas dessus, j'en ai déjà parlé).

J'ai tout de même un échange marchand ... Comme Raffa, je ne vois pas trop par quoi remplacer la consommation là, tout de suite.

Je développe, par ailleurs, des relations non marchandes, basées sur l'échange de services, mais je ne crois pas que le monde soit prêt pour passer à ça ... en tout cas, même à la biocoop, ça marche pas ! lol

Je crains qu'à jeter bébé et son eau, on bloque toute possibilité d'évolution. Peut-être fait-il voir la consomm'action comme une nécessaire transition pour aller plus loin ... Mais pour aller où qui soit réaliste ?

Car malheureusement, tout le monde ne pense pas et ne pensera jamais comme nous ... Ok, l'idéal doit être poursuivi ... mais est-ce un but que l'on puisse atteindre ???
avatar
Mu*

Date d'inscription : 16/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Invité le Lun 27 Oct 2008 - 5:04

J'ai pas dit que je rejette ce qu'on sous-entend par consom'action, mais le terme en lui même m'horripile.
Alors oui, comme le dit Raffa, on n'ira pas loin sans consommer dans l'état actuel de nos sociétés, même si nous nous sommes rendus compte ( ici sur le forum) que consommer, consommer, consommer, c'est pas une vie.
Au début, ce terme m'apparaissait comme une émanation bobo crée pour se donner bonne conscience.
Mais, comme le souligne Mu*; faut un concept clair, vendeur facilement (j'extrapole un peu ce que tu as écrit, j'espère que tu ne m'en voudra pas), qui accroche quand on le croise, pour, éventuellement, accrocher une réflexion.
D'où ce mot branchouille qu'on utilise un peu à tort et à travers (un peu comme la dérive du mot bio qu'on lance pour tout et n'importe quoi).

P.S: @ Mu: ça c'est de l'argumentation, respect.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par bluemyrtille le Lun 10 Nov 2008 - 13:42

Avant d'avoir mes prises de conscience qui m'ont amené à la SV, je consommais un peu n'importe comment. Comme je suis quelqu'un d'assez excessive parfois dans mon comportement, je m'interroge beaucoup sur quoi et comment consommer.
J'ai été interpellée par un texte sur Baudrillard et son livre "la société de consommation". Si j'ai bien tout compris, il fait une différence entre l'utilisation, qui est l'achat fait pour l'utilisation normal des choses et la consommation, qui est l'achat fait pour des raisons autres que la fonctionnalité première de l'objet, raisons qui peuvent être parfois ignorées de l'acheteur.
Par exemple, s'il y a trop de soleil et qu'on achète une casquette pour se protéger, c'est de l'utilisation. Si on achète une casquette Nike, on consomme la marque.
J'ai trouvé dans un premier temps que ça pouvait répondre à mes interrogations, n'acheter que quand il n'y a pas d'autres raisons d'acheter que l'utilisation de l'objet.
Mais tout compte fait, je pense que ça ne va pas assez loin. Car souvent un objet peut être trouvé d'occasion. Ou il peut être remplacé par un objet qu'on possède déjà et qui peut faire double emploi. Donc ça ne protège pas des achats inutiles...

Voilà, j'espère avoir été claire...
avatar
bluemyrtille

Age : 46
Localisation : Gers
Date d'inscription : 07/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par calispera le Lun 10 Nov 2008 - 14:05

Je te trouve assez claire Smile Moi ce que je me dis, dans la réflexion que tu proposes, c'est qu'aussi on peut définir différemment nos besoins. Car si on va se dorer la pillule au soleil à Djerba, va falloir acheter un bikini, pour l'utilité Wink

Mais dans quelle mesure est-ce vraiment utile?

Je n'insinue pas que quand on fait de la sv, on n'est pas sensé prendre le soleil sur la plage, c'est plus pour lancer l'idée.

Un autre exemple : si j'ai divers appareils qui consomment en veilleuse et qu'il n'est pas possible de les éteindre, sauf en coupant l'arrivée de l'électricité; je vais alors acheter une prise multiple avec interrupteur : mais est-ce vraiment utile? Car les appareils qui sont branchés en permanences, me sont-ils vraiment nécessaires?
C'est un peu tout qu'on peut questionner une fois qu'on cherche nos vrais besoins. Ce que je pense avoir compris, c'est que seul soi on est capable de définir nos propres besoins. Et plus on évolue, plus on se libère de faux besoins.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par bluemyrtille le Lun 10 Nov 2008 - 14:19

Oui, ce que tu dis rejoins mes doutes. L'utilité des choses est de toute façon relative, propre à chacun.
Depuis peu d'ailleurs, je teste mes propres besoins : par exemple je ne suis pas parti en vacances cet été pour voir si ça me manquait ou si je partais par habitude.

Mais je me dit que cette réflexion de Baudrillard (son livre a été publié en 1986) est tout de même intéressante et si on stoppait déjà nos achats qui sont fait pour une raison autre que l'utilité première, ça serait déjà un gros progrès.
Car vraisemblablement, pour Djerba, le bikini de l'an passé ferait l'affaire si ce n'était question de mode et de paraître Wink
avatar
bluemyrtille

Age : 46
Localisation : Gers
Date d'inscription : 07/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Invité le Lun 10 Nov 2008 - 15:39

bluemyrtille a écrit:

Depuis peu d'ailleurs, je teste mes propres besoins : par exemple je ne suis pas parti en vacances cet été pour voir si ça me manquait ou si je partais par habitude.

Une année, on est parti à 70 kms de Paris ou nous habitons et on s'en est bien trouvé. Analyse: séjour dans une maison avec jardin dans un coin calme au vert indispensable pour un vrai repos profond mais au delà superflu.
Quand j'étais enfant vacances à 10 km de Paris dans un coins alors non desservi par les transports en commun: jardins ouvriers, cabanons d'été sur jardin ouvrier améliorés, petits pavillons et pépiniéristes le tout au bord de la Marne (rivière) idem impression de suffisance: jardin+ calme + rupture habitudes urbaines.
Mieux encore, dans une période ou j'étais vraiment fauché, faute de pouvoir partir vraiment, j'allais faire les vendanges deux semaines pour ne pas rester dans ma minuscule studette et gagner un peu d'argent: malgré le travail pénible même impression de rupture, même bénéfice que des vacances traditionnelles..


Dernière édition par Philippe le Mar 11 Nov 2008 - 17:08, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par bluemyrtille le Lun 10 Nov 2008 - 17:02

C'est certain qu'il n'est pas nécéssaire de partir loin. J'ai déjà testé le département voisin et c'était très bien.
C'est certain également que si j'ai pu ne pas partir sans que ce soit difficile est que j'habite un département assez rural avec lacs, forêts, campagne...
Le problème est qu'on veut nous vendre de l'exotisme à tout prix...
avatar
bluemyrtille

Age : 46
Localisation : Gers
Date d'inscription : 07/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Invité le Lun 10 Nov 2008 - 19:05

J'aime bien l'idée de la rupture.
Au retour de vacances, on a souvent un oeil neuf sur notre logis, nos habitudes et c'est souvent bénéfique.
Je ne dois pas être la seule qui, au retour d'un séjour en camping, s'émerveille d'avoir l'eau courante!
Pas besoin d'aller loin en effet.
C'est surtout à travers la rencontre humaine que l'on voyage, alors pour découvrir ces mondes différents, il suffit parfois d'avoir la chance de rencontrer les bonnes personnes et de les écouter. L'exotisme que l'on nous vend n'est qu'une coquille vide.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par sabartes le Lun 10 Nov 2008 - 20:36

Bravo et courage Mu* cheers
Les consommateurs lambdas sont habitués à avoir en quantité, des pommes sans tavelures, des boites de haricots écossés et ils découvrent la vrais agriculture, celle ou l’on ne gaspille pas, ou l’on ne traite pas chimiquement et qui demande leurs participations ! No
Ils ne sont pas prêts, mais pourtant le jeu en vaut la chandelle ! Very Happy

Quant-aux têtes de nègre, pour mois elles ne font pas référence qu’à une couleur, mais surtout aux négrier, et donc à l’asservissement des noirs par des blancs. Suspect
Côté couleurs de peau, certains en ont beaucoup joué, dont un certain Coluche, que l’on ne peut pas vraiment traiter de raciste … me semble t-il ? Shocked

sabartes

Age : 44
Localisation : r
Date d'inscription : 09/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par sabartes le Lun 10 Nov 2008 - 20:49

Oups !! je faisais référence au message de Mu* et d’Elieli du 28 septembre
Désolé Embarassed

sabartes

Age : 44
Localisation : r
Date d'inscription : 09/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non consommation VS consom'action

Message par Milane le Mer 26 Aoû 2009 - 12:06

Je connais un terme un peu plus politiquement correcte pour les tetes de nègre: les religieuses (ou est ce plus politiquement correcte ? lol...)

Mon souci actuel concernant la consomation ou non consomation c'est que j'ai l'impression d'avoir beaucoup évolué depuis un an et maintenant de stagner. Il y a toujours des choses dont j'aurai (ou ma famille) besoin et qu'il faut se procurer. Je tente le plus possible d'utiliser les "charity shops" (Emaus etc) ou FreeCycle que j'adore. Mais bon... J'aimerai sortir de ce "plateau" et me remettre a progresser.
Cela dit je crois que c'est assez naturel de "caler" a un moment donné et j'ai espoir de bientot me remettre a progresser...

Sinon pour ce qui est du maillot... Cet été ca m'a fait un choc quand j'ai passé du temps avec mes cousines sur la plages que je n'avais pas vues depuis super longtemps... Les discussions "oh, il est chouette ton maillot, il vient d'ou?" et de m'apercevoir que la plupart des gens s'achètent plusieurs maillots par an... Pour les mettres seulement quelques jours pendant l'été.
Les 2 miens ont plus de 10 ans et il ne me viendrait meme pas a l'idée d'en acheter des nouveaux... Ils sont en très bon état. Plus a la mode mais ca fait bien longtemps que je m'en fiche... Bref...
avatar
Milane

Age : 39
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 08/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum