Les énergies

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les énergies

Message par Romarine le Sam 11 Oct 2008 - 15:28

Rappel du premier message :

Quelles énergies utiliser ?

En cette période où le prix du pétrole augmente, il faudra sans doute trouver de nouvelles sources d'énergie.

Les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) ne feront qu'augmenter.

L'électricité est fabriquée à partir des autres donc toujours plus chère.

Les éoliennes et les panneaux solaires sont en plein développement.

Je constate que certains investissent dans des projets qui ont l'air utiles : panneaux solaires thermiques qui ne servent qu'à chauffer l'eau (ce qui constitue une part importante de l'énergie utilisée),
panneaux solaires qui fabriquent de l'électricité qui est soit utilisée directement, soit envoyée sur le réseau (compteur qui tourne à l'envers) et on peut récupérer l'équivalent à un moment où on ne produit pas.
Cela s'accompagne de certificats verts qui peuvent être revendus min 65€.

Le poêle à bois apporte un appoint bien utile. Le bois peut être récupéré dans les jardins (petit bois sec pour allumer le feu, plus grosses branches pour lancer le feu et bûche pour la soirée). Des arbres tétards peuvent être taillés tous les 2 ou 3 ans, les noisetiers sont également très productifs et repoussent très bien.
Les bûches devraient provenir de forêts bien gérées.

Les poêles à pellets ont l'air intéressant aussi et fonctionnent tous seuls car contrôlés par un programme mais il faut de l'électricité.
Les chaudières à pellets ont du succès mais il faut 3 tonnes de pellets par an pour une maison (cela me parait énorme). De plus, il faut un silo pour stocker ces pellets.

Les marques de voiture créent des véhicules hybrides (électriques - essence ou diesel) qui ne consomment que quand le véhicule accélère et récupèrent l'énergie sous forme d'électricité pour le moteur électrique.

On crée des usines à bioéthanol qui peut être mélangé à l'essence. Au Brésil, les voitures peuvent rouler à 100 % bioéthanol. Certaines voitures peuvent utiliser plusieurs types de carburant.

Je constate qu'on est en train d'évoluer dans nos modes de vie et les changements sont à venir.
Des solutions existent déjà et c'est encourageant.
avatar
Romarine

Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 16/06/2008

http://simplevert.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas


Re: Les énergies

Message par Panthera Pardhus le Dim 15 Mai 2011 - 20:50

Courage Louise, le printemps finira bien par arriver chez toi aussi. Mais pour avoir fait la "corvée" de bois pendant des années chez mes parents, je comprends que ça tarde d'en finir parfois.

J'ai un ami paysagiste, à qui je demandais un jour il faisait les toitures végétales. Et il m'a expliqué, qu'il fallait souscrire des assurances plus importantes, c'était beaucoup de tracas financiers pour peu qu'il tombe sur une toiture pourrie et que l'eau s'infiltre, . Et là, en copropriété, Ludivine doit avoir l'accord de tous et c'est pas gagné non plus.

Je constate quand même dans mon entourage (du moins professionnel) un regain d'intérêt pour raccommoder, coudre, mais plus par souci financier qu'éco-logique.
Moi, j'ai eu de la chance. Les femmes de la famille ont toujours beaucoup fait de leurs mains et ont transmis la cuisine, le jardin, les confitures, les conserves, le tricot, le crochet, la couture, la broderie. Même si je n'ai pas besoin de tout pour le moment, je sais le faire.

Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les énergies

Message par Cerise le Ven 28 Sep 2012 - 10:59

Petites éoliennes domestiques : Attention aux arnaques
pour les liens et photos voir la source de l'article
Evil or Very Mad
Énergie
Éoliennes domestiques : comment les pouvoirs publics encouragent une vaste escroquerie
Par Nolwenn Weiler (27 septembre 2012)

Méfiance avec les petites éoliennes domestiques ! De plus en plus de particuliers se font arnaquer par des entreprise sans scrupules : installation là où le vent ne souffle pas, promesses de production fantaisistes, risques importants d’endommager les maisons... Ces éoliennes bénéficient pourtant d’un important crédit d’impôt. Les pouvoirs publics, sourds aux avertissements des professionnels de la filière, encouragent actuellement une vaste escroquerie. Au détriment du véritable petit éolien.

« En installant une éolienne à votre domicile, vous pourrez réduire sensiblement votre facture d’électricité » : C’est ainsi qu’Optim’eo, entreprise spécialisée dans les « solutions d’amélioration de la performance énergétique », résume les avantages de ses petits moulins à vent domestiques. Patrice Filly, qui habite à une trentaine de kilomètres de Rennes, a été démarché par l’entreprise au cours de l’été 2011. Il se laisse tenter par les très alléchantes propositions du commercial, qui a même griffonné sur un coin de papier que son client pouvait envisager une économie de 700 euros par an sur sa facture d’électricité ! Las, trois mois après l’installation, les factures n’ont pas bougé. Et le fort sympathique commercial n’est plus joignable.

Patrice Filly rejoint ainsi la triste cohorte des arnaqués du petit éolien, de plus en plus nombreux. « Depuis que le crédit d’impôt pour le photovoltaïque a diminué, les entreprises spéculatrices se sont rabattues sur le petit éolien », remarque un conseiller d’un espace Info énergie, mis en place par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et les collectivités locales pour sensibiliser et informer le grand public. « Ils prennent les gens par les bons sentiments : qui peut être contre les énergies renouvelables ? Et puis une petite éolienne, c’est sympathique, c’est pittoresque », poursuit Franck Turlan, du Site expérimental pour le petit éolien national (Sepen). À ce capital sympathie, s’ajoute une véritable méconnaissance. « Tout le monde sait ce que sa voiture consomme, et combien cela coûte, en gros, avance Frédéric Boutet, artisan électricien. Mais en matière de production et de consommation d’électricité, les gens n’y connaissent rien. »

Des promesses de production mensongères

Calculs faits, Patrice Filly s’est rendu compte que pour atteindre les 700 euros d’économies promis, il aurait fallu que son éolienne de 700 watts tourne et produise de l’électricité pendant 10 000 heures ! Soit plus que n’en compte une année. « L’occasion était trop belle. C’était évident. Nous étions quelques uns à voir venir tout cela. Nous avons tenté de sonner l’alerte, en vain, » tempête Franck Turlan, qui se désole de cette très mauvaise publicité faite à une ressource pourtant prometteuse. « Il y a un vrai gisement pour le petit éolien en France. On pourrait produire des mégaWatts chaque année ! Mais plutôt en milieu rural, dans une zone dégagée, et en plaçant les éoliennes là où souffle le vent, c’est-à-dire assez haut, une vingtaine de mètres environ. » Dans une telle configuration, et avec une machine de 2kW, on peut espérer une production d’environ 3000 kWh par an. Sachant qu’une famille de quatre personnes consomme en moyenne 4000 kWh par an, hors chauffage et eau chaude sanitaire.

Les promesses d’autonomie avec une « éolienne de pignon », comme on les appelle, sont donc de vrais mensonges. « De toute façon, en ville, il n’y a pas assez de vent », résume simplement Jean-Marc Noël, président de l’Association française des professionnels du petit éolien (AFPPE) et ancien professionnel du secteur. « Une étude commandée par la Commission européenne vient même de conclure qu’il n’y a pas de développement possible de l’éolien en ville. Le gisement y est bien trop faible. Il est en plus traversé de turbulences. Et si vous voulez le mesurer, cela coûte plus cher que la machine que l’on installerait éventuellement ensuite. »

15 000 euros pour une éolienne qui ne tourne pas

Les entreprises vendeuses d’éoliennes domestiques démarchent pourtant essentiellement en milieu urbain, dans les banlieues et lotissements, ignorant (ou faignant d’ignorer) ces évaluations... L’entreprise Planétair 35 affirme qu’une petite éolienne peut fournir jusqu’à 10 000 kWh par an ! Et qu’elle produit de l’énergie avec des vents inférieurs à 10 km/h. « A 10 km/h, l’éolienne démarre. Il n’y a donc pas grand chose en terme d’énergie, rectifie Jean-Marc Noël. Chez les Anglais, qui ont une longueur d’avance sur nous dans le domaine des petites éoliennes, on considère que la vitesse moyenne du vent pour installer une machine doit être de 40 km/h. » Contacté par Basta !, l’entreprise Optim’éo assure n’avoir rien à dire sur le sujet, et que « tout va bien ». Sur la nécessité ou non de faire une évaluation préalable du « gisement » de vent, l’interlocuteur a carrément affirmé : « Il est inutile de faire une étude ». Étude qui risquerait sans doute d’empêcher l’entreprise d’empocher quelques milliers d’euros en vendant une éolienne inutile...

Econhoma, autre société citée par plusieurs particuliers bernés, et partenaire des émissions télévisées D&CO sur M6 ou Tous Ensemble sur TF1 (et même de la fondation Good Planet de Yann Arthus-Bertrand !), n’a pas souhaité répondre à nos questions. Nous aurions pourtant aimé savoir comment leur « éco-brigade » s’y prend pour installer des éoliennes qui produisent « de l’électricité gratuite au moindre souffle de vent ». La « gratuité » étant toute relative, puisque les installations coûtent en moyenne 15 000 euros. « Mais cela varie beaucoup selon la tête du client, remarque un conseiller Info énergie. Cela va de 7000 à 19 000 euros, pour le même matériel. » Un témoin rapporte avoir payé 15 000 euros son éolienne qui ne tourne pas. Au bout de 120 mois de traite, avec les intérêts bancaires, elle lui aura coûté… 24 000 euros ! Les banques partenaires des entreprises (Financo, Domofinance, Solféa... ) se sucrant évidemment au passage. Ce type d’éolienne coûte pourtant moins de 1000 euros en sortie d’usine !

Des installations illégales

« Au mieux, ces éoliennes ne marchent pas. Mais au pire, elles s’écrasent », renchérit Jean-Marc Noël, de l’Association française des professionnels du petit éolien. Et emportent avec elles une partie des murs ! « Dans mon bureau des pleurs, j’ai aussi une personne dont une partie du toit a été arrachée. Les murs d’une maison sont faits pour supporter des efforts verticaux et en aucun cas horizontaux ». L’AFPPE déconseille simplement de fixer une éolienne au bâti. « Pour la simple raison que celui-ci n’a pas été conçu pour ça ! »

Ajoutons que nombre de ces éoliennes de pignon sont illégales. Posée sur un mât en deçà de 12 mètres, une éolienne domestique n’a pas besoin de permis. Mais accrochée à une maison, elle doit faire l’objet d’une déclaration préalable auprès de la mairie. Personne ne le fait. C’est même un argument de vente : « Ne nécessite pas de permis de travaux », prétend ainsi le site internet d’Optim’éo. Exit aussi le passage du professionnel qui doit vérifier la conformité de l’installation et du branchement. « Le raccordement au réseau de distribution doit obligatoirement faire l’objet d’une demande de convention d’exploitation auprès du gestionnaire du réseau ERDF, afin de garantir la sécurité des intervenants sur le réseau », précise l’AFPPE.

Malgré tout, ces éoliennes bénéficient d’un crédit d’impôt (jusqu’à 40% du prix d’achat). Un financement public au bénéfice d’entreprises peu recommandables... À côté de ces arnaques, il reste toujours très compliqué de faire installer une éolienne domestique à plus de 12 mètres. Seule garantie, pourtant, qu’elle soit vraiment efficace. Certaines agences régionales de santé demandent des compléments d’infos sur le bruit. L’instruction des permis de construire est longue et fastidieuse. « C’est tout juste si on installe pas une centrale nucléaire ! », ironise un artisan du secteur. Le risque est grand que les particuliers perdent confiance dans cette source d’énergie, comme pour le photovoltaïque. La France va-t-elle persévérer dans le non-développement des énergies renouvelables ?

Nolwenn Weiler
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les énergies

Message par gunday le Ven 28 Sep 2012 - 11:16

C'est comme pour le solaire, avec les mêmes critiques.
Je pense que c'est une étape entre le début d'un système et une normalisation technique et juridique de l'installation de celui-ci.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les énergies

Message par Cerise le Ven 28 Sep 2012 - 11:20

Toujours sur le dos des 1ers convaincus hélas...
avatar
Cerise
Administrateur

Date d'inscription : 07/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les énergies

Message par gunday le Ven 28 Sep 2012 - 11:34

Non pas forcément, il suffit de ne pas croire tout ce que les commerciaux racontent!
Et surtout de vérifier les informations!

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les énergies

Message par Florence Bl le Sam 29 Sep 2012 - 11:14

Ton article tombe à pic, Cerise, je me posais justement la question d'une petite éolienne en ville et de son efficacité. Je chercherai donc autre chose Wink
avatar
Florence Bl

Age : 50
Localisation : Rennes & Paris
Date d'inscription : 06/07/2012

http://www.caput-draconis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les énergies

Message par gunday le Sam 29 Sep 2012 - 11:21

@Florence, en ville, comme à la campagne se pose la question des vents qui peuvent faire tourner l'éolienne, donc la solution peux être adapté ou non à votre situation.

Difficile de répondre de manière générale.

gunday

Age : 32
Localisation : Au fond du 77
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum