Et l'accouchement...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et l'accouchement...

Message par Milane le Ven 17 Oct 2008 - 16:46

C'est un sujet qui m'interesse particulièrement puisque je projette de suivre une formation de prof de prépa a l'accouchement.

Ici en Angleterre l'accouchement est bien moins medicalisé qu'en France (je ne sais pas trop ce qu'il en est en Belgique).
Les accouchements a domicile sont fréquent et representent jusqu'a 10% des naissances.
C'est d'ailleurs ainsi qu'est né mon second, en "piscine" dans ma salle de bain en la presence d'une aide soignante, de mon mari et d'une amie venue aider. Mon ainé de 16 mois paisiblement endormi dans sa chambre.

Comment percevez vous la grossesse et l'accouchement dans la simplicité volontaire?
avatar
Milane

Age : 39
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 08/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Invité le Ven 17 Oct 2008 - 22:05

En casde problème tu aurais fait quoi? même une déchirure du périnée une aide-soignante aurait-elle pu suturer ? est-ce que les accouchements ne seraient pas médicalisés en GB vu la déliquescence du système de santé?
A l'époque ou on accouchait à la maison en France il y avait pas mal d'accidents.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par calispera le Ven 17 Oct 2008 - 22:20

Je suis très étrangère à l'accouchement, étant femme mais sans enfant, et ayant passé l'âge d'en avoir.
Je peux juste témoigner qu'en Belgique la plupart des femmes accouchent à l'hôpital, et c'est encore regardé bizarrement d'accoucher chez soi (on considère ça comme l'ancienne méthode, alors qu'à présent les femmes qui accouchent chez elles, sont plutôt de milieux progressistes). Quand j'ai vécu en Hollande, ya 25 ans, la grande majorité des femmes accouchaient chez elles (avec une sage femme - sans médecin, et une ambulance devant la maison en cas de complications). Et moi, la petite Belge qui voyais ça, je pigeais pas, je les prenais pour des arriérés, surtout qu'aussi, ils utilisaient encore des langes lavables : les "sous-développés" que voilà! Wink

Jusqu'il n'y a pas si longtemps, bien que pas concernée, je jugeais l'accouchement à la maison comme dangereux, ou plutôt que c'était prendre de trop gros risques pour quand ya des complications (qui sont tout de même encore fréquentes).

A présent je me rends compte que l'accouchement en hôpital n'a rien de naturel, bien souvent on charcute les femmes sur la table d'accouchement, alors que ce n'est pas nécessaire. Et les risques sont selon moi, bien plus liés au stress de ce milieu, au milieu lui même (infections nocosomiales), et à la conception de l'accouchement du personnel soignant ainsi qu'à l'ignorance des mères.

Celles qui choisissent d'accoucher chez elles, se démènent en général plus que les autres pour accoucher plus consciemment, savoir ce qu'elles vont traverser, comment gérer tout ça en fonction de leurs propres besoins, plutôt qu'en appliquant des techniques toutes faites.
Il s'agit surtout de vivre cela plus humainement. Et j'y vois aussi un petit côté militant.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par -Françoise- le Ven 17 Oct 2008 - 22:35

Ton message me fait vivement réagir.

Entendons-nous bien: j'aurais adoré avoir la chance de proceder comme toi. J'admire aussi les parents qui procèdent de cette manière.

Seulement voila, si je l'avais fait, je n'aurais pas trois beaux enfants en bonne santé aujourd'hui No . Ce, alors que je ne présentais a priori aucun risque.

Je sais que je vais déclencher une polémique. J'en suis désolée. J'aimerais seulement qu'on m'explique comment concilier accouchement et SV sans faire un bon de 50 ans en arrière en matière de prise en charge de la souffrance foetale aigue scratch .

Encore pardon à ceux que je vais choquer.Vous avez compris que c'est un sujet très sensible pour moi. Embarassed
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Invité le Ven 17 Oct 2008 - 22:52

-Françoise- a écrit:
Je sais que je vais déclencher une polémique. J'en suis désolée. J'aimerais seulement qu'on m'explique comment concilier accouchement et SV sans faire un bon de 50 ans en arrière en matière de prise en charge de la souffrance foetale aigue scratch .

Je suis un homme mais mon épouse est sage-femme alors qu'est -ce que j'entends parler du sujet!!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Milane le Mer 22 Oct 2008 - 12:27

En lisant certains messages ainsi que le miens je m'apercois que je me suis mal exprimée.

Je ne cherche en aucuns cas a faire l'article de l'accouchement a domicile ou du refus de l'aide médicale.
Mon anecdote sur l'accouchement a domicile n'était qu'un exemple parmi d'autres idées pour illustrer comment - pour moi - on peut vivre l'accouchement aussi en SV.

Par exemple je sais qu'ici on nous laisse plus facilement décider de la position de poussée (en piscine comme pour les miens, a croupis, a genoux, sur des chaises speciales, etc)
On peut choisir d'etre dans une piece appellée "home from home" a l'hopital qui est en fait une pièce aménagée comme un salon (canapé, tv, etc) afin d'etre plus relaxe.
On peut demander des bougies, amener de la musique.
On peut manger, boire, il n'y a pas d'obligation d'etre reliée a un monito ou un tuyau.
On ne propose pas d'office la peridurale (attention, je ne suis pas contre la peridurale, je dis juste qu'elle n'est pas offerte d'office)
Pareil pour toutes drogues, on a toujours le choix.
On ne fait pas d'épisio sauf si les forceps ou autres son nécésaires. On laisse déchirer. Et pourquoi pas?
On ne retire pas le bébé a sa maman pour le laver ou lui faire des soins inutiles. Il n'est pas pesé, lavé ou habillé avant d'avoir passé une heure entière dans les bras de papa et maman.
Le peau a peau et l'allaitement sont fortement recommandés.

Tout ca tant que tout ce passe bien, bien évidemment!!

Et donc pour répondre a Francoise et Philippe.

Lors de mon accouchement a domicile (pour mon second) j'avais la chance d'habiter a 20mn d'une maternité (ou j'avais d'ailleurs eu mon 1er).
En cas de souci je savais que je pouvais etre transférée ainsi que bébé rapidement.
J'avais aussi eu 2 grossesses extrèmement faciles et mon 1er accouchement s'etait très bien passé (a la mater en bassin mais sans aucun geste médical si ce n'est les joyeuses sutures de mon périnée en lambeaux)
Mon 1er bébé avait été en grande forme et d'un bon poids et il n'y avais pas de raison qu'il n'en soit pas de meme pour le second (oui je sais on ne sait jamais me direz vous)
Si toutes les raisons ci-dessus n'avaient pas été rassemblées je n'aurai peut etre pas opté pour un accouchement a domicile de peur de mettre la santé de bébé en danger.

Pour dire aussi qu'il n'est aucunement prouvé que l'accouchement a domicile soit plus dangereux que celui a la mater. Comme l'expliquais aussi Calispera, on evite aussi les maladies nausaucomiales. J'ai toujours entendu que le domicile d'une personne vivant dans des condition d'hygiènes normales était plus sain que l'hopital.

Calispera, j'avais également entendu qu'en Hollande le taux d'accouchements a domicile était très haut, ca m'avait motivée dans mon choix. Je suis tout a fait d'accord avec ce que tu dis dans ton message.
avatar
Milane

Age : 39
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 08/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par -Françoise- le Mer 22 Oct 2008 - 15:32

Milane a écrit:Par exemple je sais qu'ici on nous laisse plus facilement décider de la position de poussée (en piscine comme pour les miens, a croupis, a genoux, sur des chaises speciales, etc)
On peut choisir d'etre dans une piece appellée "home from home" a l'hopital qui est en fait une pièce aménagée comme un salon (canapé, tv, etc) afin d'etre plus relaxe.
On peut demander des bougies, amener de la musique.
On peut manger, boire, il n'y a pas d'obligation d'etre reliée a un monito ou un tuyau.
On ne propose pas d'office la peridurale (attention, je ne suis pas contre la peridurale, je dis juste qu'elle n'est pas offerte d'office)
Pareil pour toutes drogues, on a toujours le choix.
On ne fait pas d'épisio sauf si les forceps ou autres son nécésaires. On laisse déchirer. Et pourquoi pas?
On ne retire pas le bébé a sa maman pour le laver ou lui faire des soins inutiles. Il n'est pas pesé, lavé ou habillé avant d'avoir passé une heure entière dans les bras de papa et maman.
Le peau a peau et l'allaitement sont fortement recommandés.

Tout cela est super !Vous avez beaucoup de chance en angleterre ! Avec de telles mesures, je comprends mieux ce que veux dire accouchement et SV. C'est vrai qu'au niveau de la prise en charge du nourrisson vous avez une longueur d'avance là bas. Il y a un taux d'allaitement maternel beaucoup plus important que chez nous.Pourtant la durée du sejour en maternité est moins longue ( cherchez l'erreur ).

Je trouve merveilleux pour un nouveau né d'arriver dans un environnement serein, le plus proche possible de l'ambiance de la maison familiale, avec beaucoup de contact avec ses parents.

Ce que l'on peut dire de tout cela, c'est que les maternités en France ont des progrets à faire.

Pour ce qui est du domicile, Milane, tu sais 20 mn, c'est long quand on ne respire plus........
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Milane le Mer 22 Oct 2008 - 16:30

Francoise, la Sage Femme avait rapporte du materiel de réanimation qui était installé a la maison. Les ambulances aussi sont équipées de ce materiel.
J'avoue cependant que lorsque j'ai vu la SF instaler le materiel, m'etre soudainement demandé si je faisais prendre de trop grands risques a mon bébé mais il était déja un peu tard pour changer d'avis car j'avais mon bébé dans les bras dans les 15mn suivantes.

Oui, la durée du séjour en mater est très courte. 12hrs pour un 1er et seulement quelques heures pour un second (ou plus) quand tout s'est bien passé. Mais vu l'état de certains hopitaux d'ici, c'est pas plus mal! Rolling Eyes
avatar
Milane

Age : 39
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 08/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Accouchements

Message par Monbeaucerisier le Ven 24 Oct 2008 - 22:21

Je suis plutôt pour l'accouchement à l'hôpital ; au vu de ma propre expérience mais aussi parce que mon mari aurait été hyper angoissé si j'avais accouché à la maison ... Il faut tout de même comparer ce qui peut l'être : la Hollande (dont on parle souvent à ce sujet) n'a rien à voir avec la France : aussi bien au niveau des infrastructures que des mentalités. Chez eux tout est organisé pour faire face ; chez nous il n'en est rien. De plus, même quand tout va bien (en apparence) on n'est jamais à l'abri d'un "pépin" (de dernière minute ou non décelé mais bien réel) ex. l'une de mes filles, malgré un déroulement "nickel" du "travail", est née toute bleue et ne pouvant respirer : elle avait 3 tours de cordon ombilical autour du cou ! à peine née elle a été emmenée dare-dare chez le pédiatre de garde, je ne l'ai revue que 45 mn plus tard (environ) mais elle allait très bien, aucune séquelle - je n'ose pas imaginer ce qui ce serait passé hors de l'hôpital, et la culpabilité énorme que nous aurions ressentie si il y avait eu un gros "problème" par la suite !
Il faut également savoir qu'accoucher à l'hôpital ne veut pas forcément dire "accouchement hyper médicalisé" : pour mon 1er bébé j'étais assez naïve et influençable, je n'ai pas trop osé "la ramener" aussi bien pour l'accouchement que pour l'allaitement (je l'ai bien regretté ensuite !) mais il en a été tout autrement pour mon 2ème puis mon 3ème enfant : je savais ce que je voulais, et je n'ai pas hésité à en parler avant avec les médecins, sage-femmes etc. puis à nouveau le Jour J j'ai expliqué à la sage femme comment j'envisageais les choses ... et croyez moi une sage femme (ou une infirmière) fait tout à fait la différence entre une "primipare" inexpérimentée et une maman déterminée qui "est déjà passée par là" ! (attention je n'ai rien contre les sage femme, au contraire ! j'ai bcp d'admiration pour elles, mais il faut reconnaître que parfois elles ont tendance à vouloir un peu "imposer" la "politique générale"de l'hôpital) ; j'ai donc eu mes 3 enfants sans péridurale, en faisant des exercices de respiration et relaxation, et pour la 3ème j'ai pris des granules homéopathiques que j'avais apportées toutes les 15 minutes pour "régulariser" les contractions, etc. - ça fonctionne très bien ! - j'ai aussi demandé à la sage femme de me laisser marcher le plus longtemps possible, jusqu'à ce que le travail soit bien avancé ... idem pour l'allaitement : lorsque l'une des puéricultrices est venue pour me "donner un cours" sur "la bonne manière d'allaiter" (c.à d. d'après elle tout le contraire de "l'offre et la demande") je lui ai demandé avec un certain aplomb si elle avait des enfants - réponse : "Non ; mais on a appris ça à l'école de puériculture" à quoi j'ai répondu que j'avais allaité ma précédente fille jusqu'à 9 mois et que j'estimais donc en savoir plus long qu'elle sur le sujet ... elle a tourné les talons et est repartie sans broncher ! Razz
Voilà mon expérience, j'espère ne pas avoir été trop longue !
avatar
Monbeaucerisier

Age : 45
Localisation : Parc naturel du Vexin français
Date d'inscription : 12/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par elieli le Sam 25 Oct 2008 - 18:22

Accouché à l'hôpital a fait que les femmes ne meurrent pratiquement plus à ce moment-là !

Moi à la clinique il y a de cela plus de 20 ans j'ai marché jusqu'à la dernière minute. On n'a moins mal lorsqu'on marche : le poids du bébé est vers la sortie, ce que la nature a prévue. Couché sur dos ou le côté le poids du bébé qui veut sortir appuie sur le bas du dos, ce n'est pas pareil et c'est contre nature et donc beaucoup plus douloureux.

C'est pratique de vouloir que les femmes restent couché c'est pour permettre aux médecins qui ne peuvent pas se mettre à quatre pattes pour regarder par en dessous l'état d'avancement du travail. Et comme ils n'ont à le voir à tout bout de champs il ne faut pas se laisser faire et gueuler.
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Invité le Lun 27 Oct 2008 - 12:30

Vous avez déjà beaucoup débattu aussi je vais me contenter de donner mon avis, histoire de mettre mon ptit grain d'sel dans la conversation.

Dans l'absolu, je trouve que c'est exactement conforme au courant de simplicité volontaire et si j'avais pu, je l'aurais fait.

Maintenant il faut tenir compte, cela va de soi, d'éventuelles complications et connaître son seuil de sécurité.
Nous avons les moyens à notre époque de faire naître nos enfants dans de bonnes conditions d'hygiène et de sécurité et nous serions déments de les refuser par principe.


Mais D'ailleurs du temps où la nature se chargeait de la sélection naturelle, ne naissaient que ceux qui devaient naître... d'ailleurs sans la médecine, je ne serais pas là pour discuter avec vous aujourd'hui, ma propre mère ne serait même pas née.


Dernière édition par coet le Lun 27 Oct 2008 - 15:27, édité 3 fois (Raison : Pour corriger les fautes et barrer la conjonction "mais" et remplacer par "d'ailleurs" afin d'être mieux comprise.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Invité le Lun 27 Oct 2008 - 15:12

Je réagis au terme de sélection naturelle... un peu insultant à mon goût. Quand la médecine permet de sauver une mère qui se meurt en couches, moi, je dis, vive la césarienne. Trop de femmes dans le monde meurent encore en donnant la vie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Invité le Lun 27 Oct 2008 - 15:22

J'ai dit juste avant : Nous avons les moyens à notre époque de faire naître nos enfants dans de bonnes conditions d'hygiène et de sécurité et nous serions déments de les refuser par principe.

L'allusion à la sélection naturelle n'est qu'un épilogue à mon message Charlotte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par elieli le Lun 27 Oct 2008 - 16:40

coet a écrit:Mais D'ailleurs du temps où la nature se chargeait de la sélection naturelle, ne naissaient que ceux qui devaient naître... d'ailleurs sans la médecine, je ne serais pas là pour discuter avec vous aujourd'hui, ma propre mère ne serait même pas née.
Oui du temps de la sélection naturelle ne restaient en vie que les plus forts à la naissance et les femmes n'avaient aucune certitude de ne pas y laisser la vie. Je suis née juste après que la médecine ait fait beaucoup de progrès.

Grâce aux progrès de la médecine, un tout petit bien frêle vivra et aura ainsi le temps de se fortifier pour bien vivre (faisant ainsi un pied de nez à la sélection naturelle).
avatar
elieli

Age : 62
Localisation : Paris en France. La Tour Effeil
Date d'inscription : 31/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Invité le Mar 28 Oct 2008 - 5:55

Je ne suis pas encore dans la position de la future maman qui doit choisir son accouchement, mais le moment venu, j'espère pouvoir accoucher à la maison.
Vous dites qu'à l'hôpital au moins, c'est plus sûr. Je ne nie pas, mais faut aussi voir comment on te traite dans un hôpital.
On ne ta laisse pas toujours le choix de ta manière d'accoucher, non pas à cause de risques, mais par ce que ça entre pas dans leur planning. Sans parler des mutilations qu'on t'impose, encore une fois, sans que tu ai ton mot à dire.
Bien entendu, je ne conçois pas l'accouchement à domicile dans le cadre d'une grossesse à "dangereuse".

faut dire que pour moi, les médecins sont des bouchers avec un titre, donc la perspective de l'usine qu'on nomme hôpital pour donner la vie, on va dire que ça ne m'enchante pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Invité le Mar 28 Oct 2008 - 10:05

Iria a écrit:...faut dire que pour moi, les médecins sont des bouchers avec un titre, donc ...


Ah bon ? T'as eu des problèmes avec la médecine Iria ? Shocked

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par calispera le Mar 28 Oct 2008 - 17:23

Un échange sur le forum Eco-Bio-Info, sur "la médecine nous tue", qui parle du livre qui vient de sortir à ce sujet.
http://www.eco-bio.info/forum/upload/index.php?showtopic=6287&hl=marc+menant+mmmm+m%E9decine
La médecine peut sauver, mais on ignore en général qu'elle tue ou détruit aussi.
En ce qui me concerne : plus loin je vis des médecins, mieux je me porte. Mais cela ne concerne plus l'accouchement.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Milane le Mer 29 Oct 2008 - 15:46

C'est rigolo de lire vos message car je croie que meme si l'on n'utilise pas tous les meme mots, on est assez d'accord.

Monbeaucerisier, oui je suis d'accord, la France n'a pas l'infrastructure pour les accouchements a domicile. Mais c'est aussi ca le probleme a mon avis.
J'entends que du coup, on est un peu (beaucoup) forcées d'aller a l'hopital. Et l'accouchement a domicile passe pour ce qu'il n'est pas (retour en arrière, dangereux, un truc pour des nanas qui se fichent de la santé et de la sécurité de leur bébé, etc).
Pareil pour ce qui est de la surmédicalisation. Par exemple j'ai des amies qui après avoir refusé la péridurales se sont literalement fait enguirlandées pour crier leur douleur... (t'as voulu en baver alors tu la ferme, en gros)Alors que ca n'est pas parce qu'on hurle de douleur qu'on regrette de ne pas avoir la peri...

Elieli, je suis en accord avec ton message aussi. L'accouchement sur le dos est la norme en France et dans nombre de pays "civilisés" alors qu'il est complètement non-naturel du fait du travail supplémentaire que doivent faire le bébé et la maman pour l'accouchement "en remontée". Ainsi, en Angleterre, on recommande de marcher le plus possible, de rester debout le plus possible et la position a croupis est également recommandée pour la poussée.
Mais comme tu dis, une maman sur le dos sur une table dont une moitié est baissée c'est quand meme plus pratique pour monsieur le médecin accoucheur... On ménage son dos a lui!!!

En deux mots je reviens sur les risques domicile/hopital. Je veux juste dire que la comparaison: "il y a 50 ans les femmes accouchaient a la maison et il y avait plus de bébés mort-nés et de femme décédées en couche" n'est pas très juste car le suivi médical de la grossesse n'était pas non plus le meme. Je ne suis pas contre la médicalisation, je suis pour un bon suivi de grossesse. Et quand on a une grossesse bien suivie on peut alors faire des choix sur le mode d'accouchement. Que ca soit domicile ou hopital, avec forte médicalisation ou minime, une césarienne ou un accouchement par voix basse, positions, équipe, médicamments etc...
Ca n'est pas la médicalisation qui est mauvaise. C'est la sur-médicalisation qui est quand meme souvent bien la règle.

Calispera, je vais de ce pas consulter le lien!
avatar
Milane

Age : 39
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 08/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par karimouche le Mar 28 Avr 2009 - 23:43

J'ai trouvé des choses très intéressantes et beaucoup de pistes de réflexion sur ce blog au sujet de l'accouchement à domicile : Intimes naissances


Il y a aussi un livre que j'ai lu et qui est passionnant : C'est J'accouche bientôt, et j'ai peur de la douleur de Maïtie Trelaün, sage-femme (entre autre).

Note de l'éditeur :
Comment être acteur de la naissance de son enfant.
Depuis la nuit des temps, les femmes mettent au monde leur petit
d’Homme. Ce moment est bien souvent vécu comme une épreuve douloureuse.
Pourquoi ? Quelle est cette douleur ? Est-elle utile ? Faut-il aller à
sa rencontre ou la fuir ? Pourquoi est-elle si souvent vécue comme une
souffrance ?
Pour l’auteur, la douleur est comme une main tendue dans la tempête.
Elle guide la femme, pour ne pas qu’elle se blesse, l’amenant à être
passage de l’enfant qui a grandi en son sein. L’analgésie péridurale
est-elle la solution ? En connaissons-nous les conséquences ?
Ce livre allie une approche scientifique de la naissance, accessible à
tous, à une réflexion sur la douleur en général et la douleur de
l’enfantement en particulier. Il apporte une compréhension globale de
l’enfantement très novatrice, aux antipodes de l’hyper médicalisation
actuelle. Les parents trouveront ici des outils très concrets pour
vivre ce moment, donner du sens à l’accouchement et à cette douleur, en
faire un tremplin vers soi-même.
Fruit de ses 26 années d’accompagnement des pères et des mères dans la
naissance de leur enfant, l’auteur nous livre également de nombreux
témoignages, où les femmes se montrent grandies par ce passage.



J'ai adoré ce livre. Il permet de comprendre le processus physiologique de la naissance et explique comment le traverser sans le perturber. L'auteur montre l'importance des compétences naturelles et instinctives de chaque femme pour donner naissance. Maïtie Trelaün donne aussi des exemples et des témoignages de parents. Ce bouquin est super touchant et il propose des clés pour vivre sereinement l'arrivée de son bébé. En tout cas, il m'a donné confiance dans mes compétences de femme et m'a encouragée dans mon désir d'accouchement naturel.
avatar
karimouche

Age : 38
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 07/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par serpolette le Ven 13 Nov 2009 - 2:51

J'ai accouché 2 x à la maternité. Pour moi c'était essentiel qu'on y soit car en cas de problème je voulais que tout soit près tout de suite pour moi ou pour l'enfant à venir.

En revanche... une fois la "chose" faite Very Happy j'ai édicté mes règles !

PAS DE BAIN ! non non non !!!

L'enfant si il semble "sale" nait stérile... tout propre quoi !

Il vient de subir un sacré moment... pas rigolo pour lui, alors quoi ? ben contre le ventre de maman au chaud et si possible sur le sein au plus vite.

Ils ont à peine pu me le peser, mesurer, tester etc, pas il n'est pas sorti de ma vue non non non !

Puis une fois les exas pour moi et pour mon fils finis..... ben je me suis levée, j'ai été me doucher, je me suis habillée et je suis rentrée à la maison.

En gros, bébé est né à 12h44, on était rentrés à 19h00. Et on a passé une merveilleuse nuit tous les 3 à la maison.

Le second ca a été plus dur, surtout que j'avais une sage femme pas aimable... d'ailleurs lui ai pas laissé le bonheur de me sortir le bébé.... j'ai fait ca quand elle était pas là et toc (sale carafon !)... avec une autre sage femme et mon mari et c'était tout.

Mais je suis resté une nuit.... infernale cette nuit.... puis le lendemain, puisque je pleurais à chaudes larmes.... mon mari a rameuté la sage femme qui me suivait à la maison, qui a fait un branle-bas de combat à travers la maternité pour qu'ils me laissent rentrer chez moi. Bébé allait bien et moi aussi....

serpolette

Date d'inscription : 13/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par sapiens le Sam 5 Déc 2009 - 22:20

Bonjour!!
Quel courage! quelle force/forme!
J'avoue que j'ai un excellent souvenir de mon accouchement (pourtant très récent). Mais j'ai eu la péridurale et quand on m'a proposé une piqure de dérivé morphinique, ben j'ai accepté... et les jours suivants je me suis un peu laissée porter...
Je salue toute cette énergie que vous avez pour défendre vos choix et opinions même en étant crevée!
Je ferai différemment la prochaine fois, forte d'une première expérience... beurk la morphine quand même...
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par serpolette le Lun 7 Déc 2009 - 13:14

Ah moi j'avais une pêche d'enfer après mes accouchements ! (tout comme durant mes grossesses...).... et le matin, après la première tétée (genre vers 5-6h du mat) je sortais dans le champs d'à coté avec le chien... ce qui faisait bondir ma sage-femme et mon mari (qui se faisait remonter les bretelles par la sage femme hihi).... mais point de fatigue... non, car n'étant pas à l'hopital, je dormais bien et à mon rythme à moi... sans personne de malade, de ronflant ou se réveillant 15x dans la nuit avec son bébé qui se réveille aussi et donc qui réveille le miens ou qui me réveille..... non, des nuits calmes et paisibles.

serpolette

Date d'inscription : 13/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Audoise le Sam 19 Déc 2009 - 14:08

serpolette a écrit:J'ai accouché 2 x à la maternité. Pour moi c'était essentiel qu'on y soit car en cas de problème je voulais que tout soit près tout de suite pour moi ou pour l'enfant à venir.

En revanche... une fois la "chose" faite j'ai édicté mes règles !

....

Même à l'hopital, tout ce qui ne releve pas de l'urgence vitale peut être négocié, y compris la fameuse aspiration, un bébé peut etre mis au sein pendant que le chirugien recoud une césarienne, le papa peut procéder à la sortie du bébé (avec la sf prete à intervenir si nécéssaire). Une chose est sure, si on n'impose pas nos volontés comme une évidence ( trouver le bon ton entre demander et imposer ), le corps médical ne nous proposera rien.

Audoise

Date d'inscription : 15/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par misette le Sam 19 Déc 2009 - 14:19

Audoise a écrit: Une chose est sure, si on n'impose pas nos volontés comme une évidence ( trouver le bon ton entre demander et imposer ), le corps médical ne nous proposera rien.

Sauf qu'à un moment aussi beau et aussi précieux de la vie, j'ai juste envie de savourer en confiance

misette

Date d'inscription : 16/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par sapiens le Sam 19 Déc 2009 - 22:28

C'était un peu ça pour moi aussi, en fait, j'étais bien, en confiance, toutes les "règles" que je m'étais promis de suivre et d'imposer aux sages femmes ont disparu le jour J. Mon accouchement a duré 9 heures, je croyais qu'il ne s'était passé que 4 ou 5 heures... j'ai savouré! J'ai attrapé mon bébé une fois les épaules passées. Seul vrai mauvais souvenir, l'allaitement, là il m'aurait fallu plus d'énergie pour lutter ...
Trop de sages femmes, trop de visites, trop d'avis de proches. Ouste, dehors tout le monde!

Cependant, point d'acharnement, je n'aime pas qu'on cermone celles qui ne le font pas, culturellement, on peut dire que c'est un peu compliqué. Pas de pensée unique en tout cas!

Quand à l'aspiration, je comprends qu'on soit contre, c'était mon cas, mais je me suis retrouvée, le deuxième jour de vie de mon bébé, à courrir seins nus parmi les familles de visiteurs à travers la maternité pour trouver la puéricultrice parce que mon bébé ne respirait plus et était devenu bleu. J'étais en train de le perdre parce qu'il avait du liquide amniotique dans les poumons et qu'il n'était pas encore capable de s'en débarrasser seul (le fait de courrir avec lui l'a libéré et me l'a rendu ...)
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Audoise le Sam 19 Déc 2009 - 22:51

L'aspiration, mon seul bébé non aspiré a eu pas mal de soucis de démarrage aussi, pas aussi grave que le tien, mais assez pour que je n'en discute pas le bien fondé pour les suivants.
Je ne sermonne personne ;-) par " imposer nos volontés", j'entends exprimer , si nécéssaire NOS envies/besoins afin d'être pleinement acteur de la naissance, mais en aucun cas je ne me permettrais de donner des leçons de conduite ni même de faire de mon expérience une généralité.

Audoise

Date d'inscription : 15/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par sapiens le Sam 19 Déc 2009 - 22:57

Mille pardons! mais en écrivant "cermoner" je ne parle pas de toi! je devrais faire plus attention à ce que je dis, je parle d'autres forums où les pro allaitement ne tolèrent aucun échec...
Je suis d'accord avec toi sur les fait d'exprimer nos volontés, c'est important, parce qu'on garde un souvenir assez net de notre séjour à la maternité, il serait dommage, avec du recul de se rendre compte qu'on a tout subi...
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Audoise le Sam 19 Déc 2009 - 23:11

Pas de souci

Audoise

Date d'inscription : 15/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par sapiens le Sam 19 Déc 2009 - 23:15

youpi
avatar
sapiens

Age : 33
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Lys le Dim 20 Déc 2009 - 0:42

Un site assez sympa, pour celles qui désirent s'informer (j'espère ne pas faire de HS en postant cela ici...): Déchainées.com. Smile
avatar
Lys

Age : 28
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Milane le Mer 23 Déc 2009 - 11:13

Je conseille a tous et toutes le livre de Penny Armstrong, A Midwife's story. Elle raconte son experience de Sage Femme dans un village Amish dans les 70s. Un magnifique temoignage...
avatar
Milane

Age : 39
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 08/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Audoise le Mer 23 Déc 2009 - 12:54

Le livre existe en version française ?

Audoise

Date d'inscription : 15/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par serpolette le Jeu 31 Déc 2009 - 16:05

L'aspiration ? jamais vu ou entendu ! ici ca ne se pratique pas vraiment.... autre pays autres moeurs

serpolette

Date d'inscription : 13/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Audoise le Jeu 31 Déc 2009 - 16:09

Tu es dans quel pays Serpolette ?

Audoise

Date d'inscription : 15/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Invité le Jeu 10 Nov 2011 - 14:20

Edit admin : Cette intervention et la suivante sont issues d'un HS dans ce sujet.

Gaeline a écrit:
magnierc a écrit:Gaeline > Dans un sens, tu ouvres la voie pour toutes celles qui veulent la même chose que toi (et y'en a ! moi, déja, j'en suis !)

... j'ai envie de citer mon homme qui a toujours un mot pour me donner du courage dans des moments comme ça : "Tu peux TOUT FAIRE !... mais pas tout en même temps !".

Merci beaucoup! la phrase de ton compagnon est en effet très encourageante. Pour la naissance, le mieux serait de tenter l'accouchement à domicile, mais c'est une étape supplémentaire vers la liberté (avec les risques que cela comporte) que mon mari et moi ne sommes pour l'instant pas prêts à faire... (peut-être pour le 3e?)
Si tu n'es pas "sûre", je pense que tu peux organiser un accouchement à domicile tout en te gardant la porte ouverte vers une solution de repli à l'hôpital (notamment si au final, tu le sens pas...). Souvent, "finir" à la maternité/hôpital est perçu comme un échec. Mais en fait, si ça te permet de passer le plus gros de la période du travail tranquillou chez toi, d'être entourée par quelqu'un en qui tu as entièrement confiance et de n'aller à l'hôpital que au "dernier moment"... c'est déjà ça de gagné ! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Et l'accouchement...

Message par Pistil le Ven 11 Nov 2011 - 10:53

Je fais (de nouveau) un quasi HS sur l'accouchement ... Pensez-vous qu'il faille mieux faire un post à part sur le sujet ?


magnierc a écrit:
Si tu n'es pas "sûre", je pense que tu peux organiser un accouchement à domicile tout en te gardant la porte ouverte vers une solution de repli à l'hôpital (notamment si au final, tu le sens pas...).

Attention tout de même.
Je ne veux pas être alarmiste, mais je crois que je vais l'être un peu.

Il n'est pas toujours possible de préparer un AAD. Outre les cas où ce n'est pas recommandé et où les Sf qui pratiquent l'AAd refusent (géméllité, grossesse à risque, diabète, siège, parfois premier accouchement), le nombre de SF libérales qui acceptent de suivre un projet d'AAD est minime (60 SF environ en tout, et en baisse), visiblement pour des problèmes d'assurance (qui cachent une volonté politique bien sûr). Je cite le blog de 10lunes (sage femme : http://10lunes.canalblog.com ) : "Etre assuré pour les accouchements à domicile est actuellement impossible pour les sages-femmes. La prime serait au minimum de 19000 € alors que chaque accouchement n’est rémunéré que 312 €, cette somme comprenant également l’ensemble des visites à domicile de la semaine suivante." Il n'est donc pas toujours possible de préparer un AAD (je le sais pour avoir essayé !)

D'autre part, si AAD il y a (youpi), il est aussi important qu'un cas de changement de projet, on soit transféré vers une maternité qui accepte cette démarche. Bien sûr, une maternité ne peut refuser une femme en train d'accoucher, mais selon les lieux ("ma" maternité par exemple est tout à fait ouverte à l'AAD), on vous accueillera plus ou moins bien, et j'ai une amie qui a été à mes yeux maltraitée parce que son dossier indiquait un projet d'AAD. Donc même si on espère ne pas aller à la maternité, rencontrer l'équipe et préparer le terrain en amont.(On se rejoint Magnierc, mais je voulais vraiment insister). Il y a aussi la possibilité, encore trop rare (mais inscrite dans la loi), que la SF libérale ait accès au plateau technique de la maternité et puisse donc suivre sa patiente.

Voilà, j'espère que ce n'est pas trop anxiogène pour les futurs parents. Pour ma part, découvrant la complexité et l'étroitesse du choix en début de grossesse (sachant que l'AAd existait, nous voulions cela, sans penser que ça pouvait ne pas être possible), j'ai drôlement paniqué ... Même si tout est pour le mieux finalement, la maternité pas-la-plus-proche-mais-presque étant engagée dans des pratiques "naturelles" avec même une salle "pour des parents ayant un projet d'AAD qui n'a pu aboutir", dixit la SF en chef.
avatar
Pistil

Age : 35
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 15/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Philomenne le Ven 11 Nov 2011 - 11:52

De toute façon, quand on prévoit un accouchement à la maison, on prévoit généralement, et quel que soit le cas, une solution de replis au cas où on doive finalement aller à l'hôpital. Donc la plupart des praticiens demandent au minimum de faire un dossier dans une maternité, pour ne pas se faire mal recevoir, dans l'hypothèse où ça arrive (car c'est, hélas, une réalité).

(Lorsque j'attendais mon 2ème, j'avais fait ma visite du 8ème mois dans une maternité de ma ville. J'avais expliqué à la sage-femme que c'était pour avoir un point de chute au cas où mais que probablement, je ne viendrais pas. Elle était perplexe mais elle a respecté, ce que j'ai apprécié. Après la naissance, je lui ai envoyé un faire-part et un petit mot pour lui dire que tout s'était bien passé, que mon bébé était bien né à la maison et que je la remerciais de son accueil et de son attitude.)

Après, l'AAD s'entend de toute façon à condition que la grossesse ait été "d'évolution simple et normale" et que l'accouchement se présente normalement aussi. Quant aux question de siège, de grossesse gémellaire, ça dépend des praticiens. Certains acceptent de le faire, d'autres pas. Chacun ses limites... (Le médecin qui m'a aidée pour mon premier était OK pour les deux, la SF qui m'a aidée pour le deuxième ne faisait ni l'un ni l'autre).

Mais le plus difficile, quand on souhaite une naissance à la maison, reste de trouver un praticien (médecin ou sage-femme), et là... c'est dur, dur. Ce qui pose deux problèmes dans la proposition qui a été faite par Magnierc :

- Faire ce parcours du combattant sachant qu'on a de toute façon l'intention d'aller à la maternité... bof, bof (ce qui ne veut pas dire, Magnierc, que ton idée ne soit pas bonne mais... dans un monde parfait).
- On peut toujours demander à la SF d'accompagner le travail pour aller à la maternité à la dernière minute. Mais il ne faut pas négliger le risque que pendant qu'elle fera ça, il y aura peut-être une autre femme en train de se préparer à accoucher et qui, elle, avait vraiment l'intention d'accouchement à la maison et qui, du coup, sera privée de sa présence, obligée d'aller à la maternité alors qu'elle ne le souhaitait pas...

Alors... Trouver une sage-femme qui ne fasse pas d'AAD mais accepte de suivre le travail ? Certains couples font ça. Ils vont à la maternité à la dernière minute et, si tout s'est bien passé, deux heures après, ils rentrent à la maison avec le bébé et font suivre les suites de couches et le bébé par la sage-femme. Le personnel hospitalier apprécie peu mais... on est libre, quand même.

Vivement l'avènement des maisons de naissance (si un jour ça arrive).

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Pistil le Ven 11 Nov 2011 - 12:12

Voici le témoignage de sage-femme sur lequel je n'arrivais pas à mettre la main ce matin : http://colloque.parentalite.free.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=79&Itemid=38

"On est libres, quand même" ... J'aimerais partager ta vision des choses Philomenne, mais pour une fois, ce n'est pas le cas ! Il me semble que dans ce cas précis, l'absence de choix rogne sur nos libertés. On est libre en théorie ... et dans les faits ? Ca dépend beaucoup de où on tombe - géographiquement parlant aussi ...
J'estime (et on me le dit, aussi) avoir de la chance de vivre près d'une maternité qui respecte ses patients, pour qui le consentement éclairé n'est pas un vain mot, qui ne me rit pas au nez quand je parle de refus d'épisiotomie, de choix de ma position ou de non-séparation avec l'enfant ... Mais ça ne devrait pas être la chance, ça devrait être la norme.

Voir ici par exemple : http://dechainees.blogspot.com/2011/09/fight-for-choice.html
avatar
Pistil

Age : 35
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 15/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Philomenne le Ven 11 Nov 2011 - 12:45

Pistil a écrit:"On est libres, quand même" ... J'aimerais partager ta vision des choses Philomenne, mais pour une fois, ce n'est pas le cas !

Houlà ! Je disais ça juste sur le fait de rentrer à la maison juste après la naissance. Pour le reste, je suis absolument d'accord avec toi. La liberté de choix n'existe pas. C'est plutôt une question de chance : est-ce que j'ai près de chez moi une sage-femme qui pratique l'AAD/ une maternité respectueuse... Si c'est oui, c'est bien, sinon, tant pis pour moi. Et même en allant dans une maternité "classique", si tu as la chance d'arriver la nuit et d'avoir une sage-femme respectueuse, ça peut être bien, si tu es là dans la journée, qu'il y a beaucoup d'accouchements en même temps, du personnel débordé, un protocole médical archi stricte, c'est mauvaise pioche. Non, le panorama n'est pas brillant. Et la liberté, hypothétique... Hélas.

(Un jour, "ma" sage-femme m'a dit, "On reconnait une société, entre autre, à la manière dont elle traite les deux extrémités de la vie". ça se passe de commentaire. Le non respect de la mère et de l'enfant sont, hélas, des symptômes parmi d'autres de cette société qui part en cahouète.)

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Pistil le Ven 11 Nov 2011 - 12:57

Philomenne a écrit:
Houlà ! Je disais ça juste sur le fait de rentrer à la maison juste après la naissance.

Désolée, j'ai extrapolé. Cela dit même là-dessus, c'est parfois compliqué (une amie, celle de l'AAd qui n'a pas abouti, a dû bataillé pour sortir et on lui a imposé des visites de la PMI ; il y a aussi la possibilité légale de garder l'enfant (eh oui la mère peut signer une décharge pour elle-même, mais le patient est aussi l'enfant.).
Mais c'est vrai que c'est plus simple dans l'ensemble de sortir rapidement, surtout que la maternité aime souvent libérer des lits au plus vite ...

Et puis ne pas oublier aussi que quel que soit l'importance de l'accouchement, la relation avec l'enfant se tricote aussi après, et tout le long de la vie, et qu'un accouchement mal vécu peut se réparer par la parole ...
Et que 95% des accouchements se passent bien !
avatar
Pistil

Age : 35
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 15/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Mandurah le Ven 11 Nov 2011 - 23:08

Mon avis n'est que le mien mais : puisque l'énorme majorité des femmes accouchent à l'hôpital, pour moi le progrès SV serait non pas de développer l'accouchement à domicile mais celui à l'hôpital selon de meilleures conditions, en étant peut-être mieux renseigné sur ce qu'on peut faire ou ne pas faire. La nature est bien faite, mais je ne me serais jamais pardonné de prendre le moindre risque supplémentaire pour mon bébé en prévoyant un accouchement sans surveillance pointue. Ce qui n'implique pas forcément une surmédicalisation : un monitoring, être entourée des personnes compétentes, savoir que je pouvais avoir recours à une péridurale si besoin, tout ça m'a suffi. Résultat : tout s'est très bien passé et je n'ai même pas eu besoin du moindre médoc. Au XIXe siècle, j'aurais survécu à mon accouchement. Sauf qu'on est au XXIe, et que toutes les situations tragiques qui ont disparu me semblent un énorme progrès !
Comme souvent, le dialogue a aidé. Cours de prépa, en parler avec les amies avant, confronter les expériences, c'est ça qui m'a aidée à me sentir prête à affronter l'événément en pleine conscience. Accoucher dans mon canapé ne me fait pas du tout fantasmer ! (et si l'aîné se réveille et descend voir, on fait quoi ? gloups... heu... désolée chéri, maman est occupée, à demain ! Smile ).
Bravo à celles qui le font, bravo à celles qui ne le font pas, tant qu'on est d'accord avec soi et que tout se passe bien, c'est l'essentiel !
avatar
Mandurah

Localisation : France - Centre
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Philomenne le Sam 12 Nov 2011 - 6:56

Mandurah a écrit:Mon avis n'est que le mien mais : puisque l'énorme majorité des femmes accouchent à l'hôpital, pour moi le progrès SV serait non pas de développer l'accouchement à domicile mais celui à l'hôpital selon de meilleures conditions (...)

Pour moi, le vrai progrès (SV ou pas), serait d'avoir le choix. J'ai accouché à la maison et je le revendique comme un vrai choix tout en respectant ceux qui en font un autre. Mais le choix, bon sang, le droit de faire comme on souhaite !!! ça devrait être simple et ça ne l'est pas.

(Pour répondre à ta question : quand on accouche à la maison, l'ainé, on le fait garder... comme quand on va à la maternité.)

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par slcamille le Sam 12 Nov 2011 - 11:08

Je vous donne mon opinion en connaissance de cause, car je suis moi même enceinte de 6 mois et demi, et partisane de l'accouchement a domicile.

Premièrement la France n'est pas moins équipée en la matière que la hollande.
En effet les sages femmes qui offrent ces prestations sont toutes équipée du matériel de réa le cas échéant, de perf, de quoi faire une episio (bien que la mienne, en 500 accouchement a domicile, n'a jamais eu besoin d'en faire), monito, etc...
Si jamais le moindre problème, le moindre soupçon de complication arrive, c'est hôpital direct (ce sont des personnes responsables et sensées, qui connaissent les limites de leurs compétences et savent les anticiper)
ces mêmes sage femmes n'acceptent de faire leur métier à domicile que si la grossesse est normale, et si le bébé ne se présente pas en siège ou en transverse.

Ce qui diffère (d'après ce que j'ai compris) entre sf de hollande et sf françaises, c'est l'assurance: en France très peu d'assurances acceptent de couvrir cet acte, ou alors à des prix exorbitants comparé à d'autre pays.

De manière plus générale, il me semble qu'en France, les médecins (et les femmes!)ont oublié que c'était la maman et le bébé qui mettaient et venaient au monde, ce depuis des millions d'année, dans un processus tout à fait naturel et physiologique.
Il est important d'avoir des personnes compétentes près de soi en cas de complication, mais seulement en cas de complication.

Les femmes savent accoucher, seulement dans notre pays, elles l'ont oublié, et la plupart font tellement confiance aux médecins, que limite, il faudrait que ce soit lui qui fasse le travail à leur place.

Et puis il il a la péridurale
Libération de la femme semble-t-il.
Et bien sachez mesdames que la péridurale qui soi disant empêche la souffrance maternelle, enchaine tout un tas d'actes médicaux dont vous vous seriez bien passé.
Et oui! une fois sous peri, pas moyen de se déplacer (enfin pas toujours), donc position gynécologique, donc difficultés à expulser et travail plus lent (et maux de dos pour certaines par la suite)
La peri ralenti les contractions, donc on vous injecte de l'ocytocine pour les stimuler.
Du fait de l'inconfort et surtout du manque de mobilité le col met du temps à se dilater. Bébé pousse tout seul pendant que "maman attend que ca passe" (alors que si vous pouviez vous déplacer , la gravité et les positions aidant, vous participeriez a la descente de votre enfant et du même coup prépareriez petit a petit votre périnée et votre col a se détendre), et la ben il vaut mieux faire une episio, effectivement.
Sachez qu'en plus, naturellement, le corps produit des endorphines lorsque le travail est respecté.

Quand on parle des souffrances des femmes dans le temps , de celles qui n'avaient pas le choix, on parle effectivement de toutes ces femmes qui peut être auraient justement eu besoin d'un accompagnement médical en structure hospitalière mais la raison qui fait qu'il y a eu des drames, est surtout qu'elles n'y avaient pas accès.
Petite pensée en passant pour toutes ces petites maternités françaises qui ferment sous couvert de ne pas être rentables...inquiétant, car elles assuraient aussi un service de proximité...à méditer...

un site intéressant, regroupant moult liens:
DECHAINÉES

slcamille

Age : 35
Localisation : idf
Date d'inscription : 18/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Philomenne le Sam 12 Nov 2011 - 12:20

Beau développement, je n'ai pas grand chose à rajouter... juste un petit détail : à la maison, on peut accoucher dans la position qu'on veut, et curieusement, rares sont les femmes qui choisissent de se mettre sur le dos les jambes en l'air. On peut, en position verticale (accroupie ou sur une chaise d'accouchement), accoucher sans pousser (vive la gravité !), c'est-à-dire en ménageant son périnée, ce qui accélère considérablement les choses et réduit le risque de souffrance fœtale. Et maternelle. Et la mère peut attraper son bébé elle-même quand il arrive, sans intervention extérieure. Personnellement, c'est une chose dont je garde un souvenir ébloui.

Cela dit, et même si j'ai milité activement pour qu'on puisse accoucher à la maison, pour toutes les raisons que tu donnes, Slcamille, je respecte aussi ceux qui ne font pas ce choix mais aimeraient une maison de naissance, un accompagnement moins médicalisé en maternité, etc. La liberté de choix, quasi inexistante dans notre pays serait la meilleure des choses à avoir. Et on en est loin.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par slcamille le Sam 12 Nov 2011 - 14:18

Philomenne a écrit:à la maison, on peut accoucher dans la position qu'on veut, et curieusement, rares sont les femmes qui choisissent de se mettre sur le dos les jambes en l'air. On peut, en position verticale (accroupie ou sur une chaise d'accouchement), accoucher sans pousser (vive la gravité !), c'est-à-dire en ménageant son périnée, ce qui accélère considérablement les choses et réduit le risque de souffrance fœtale. Et maternelle. Et la mère peut attraper son bébé elle-même quand il arrive, sans intervention extérieure. Personnellement, c'est une chose dont je garde un souvenir ébloui.

Cela dit, et même si j'ai milité activement pour qu'on puisse accoucher à la maison, pour toutes les raisons que tu donnes, Slcamille, je respecte aussi ceux qui ne font pas ce choix mais aimeraient une maison de naissance, un accompagnement moins médicalisé en maternité, etc. La liberté de choix, quasi inexistante dans notre pays serait la meilleure des choses à avoir. Et on en est loin.


effectivement, il est egalement question de libre choix...le jour ou nous ne serons plus des uterus sur pattes n'est pas encore arrivé!!!!

petit conseil également a toutes les femmes qui veulent faire l'aad:
lors de la prise de contact à la mater, inutile de parler de celui ci, apres tout, si vous avez besoin des soins de la mater lors de l'accouchement, c'est que malheureusement il n'etait pas possible de faire autrement, donc inutile de renvoyer les équipes a leur éventuelle inutilité si tout se passe bien.
et si vous ne pouvez pas accoucher à la maison, mais que vous ne voulez pas de monito h 24, par exemple, vous pouvez très bien faire la blonde, et l'enlever des que la sage femme aura le dos tourné.20 minutes de monito sont la norme nécessaire (plus c'est du perfectionnisme à outrance).
il existe aussi des monitos sans fil, donc à demander;-)

slcamille

Age : 35
Localisation : idf
Date d'inscription : 18/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Gaeline le Dim 13 Nov 2011 - 21:47

Je confirme pour la péri, mon fils et moi avons eu droit respectivement aux spatules et à l'épisiotomie, à cause de ça.

J'accouche à l'hôpital bientôt de mon 2e (j'en suis à plus de 7 mois 1/2 de grossesse) et je me suis renseignée sur les conditions pour accoucher sans péridurale : pas de souci pour la liberté de mouvement, le monito juste à mon arrivée, pas d'injection...

Problème sinon pour boire et manger, mais l'interdiction vient des anesthésistes et pas de l'équipe de sages-femmes. De toute façon si ne pas manger m'importe peu, je ne compte pas me priver de boire.

C'est plus compliqué pour l'expulsion et la délivrance : là, ils ont l'habitude que les femmes se remettent allongées sur le dos ou sur le côté, et ils injectent de l'ocytocine au moment de dégager le bébé pour favoriser la sortie du placenta juste après...

Je dois voir une SF de la maternité le 28 novembre en rendez-vous pour discuter de mon projet de naissance, donc j'espère négocier une expulsion et une délivrance naturelles, mais je crains que ce ne soit au petit bonheur la chance (ça dépendra en fait de la personne qui accompagnera la naissance le jour J...)

L'AAD, je commence à y songer, ou le plateau technique, mais je crois que ce sera surtout pour notre 3e enfant, si 3e il y a.
avatar
Gaeline

Age : 34
Localisation : Finistère Nord
Date d'inscription : 17/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Philomenne le Dim 13 Nov 2011 - 21:53

Pour ce qui est de manger, tu peux le faire avant de partir. Un peu de sucres lents... tu devrais tenir. Quant à rester tout ce temps sans boire, ça m'a toujours semblé incroyable qu'on puisse imposer ça au corps d'une femme en train d'accoucher, c'est un non sens physiologique. Médicalement, si tu bois un peu et régulièrement, ça ne pose pas de problème.
Pour l'expulsion, déjà, si tu peux être sur le côté et pas sur le dos, c'est un gros progrès.

Courage, ce n'est pas facile, mais c'est à force d'entendre une autre demande, que les équipes seront amenées à évoluer.

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 45
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par slcamille le Dim 13 Nov 2011 - 23:25

pour l'ocytocine a l'expulsion ,ca les arrange bien, hein, d'accélérer les contractions, comme ca, la délivrance est plus rapide...non mais j'hallucine...

@ gaeline, sache que si tu comptes allaiter, c'est la première tétée qui doit te permettre d'expulser le placenta.
pour ce qui est de boire ou de manger, c'est une question de confort pour les anesthésistes, histoire d'endormir tranquille si urgence, mais au fait les accidentes de la route qui passent sur le billard , tu penses qu'ils sont à jeun?
tu peux encore faire un aad si tu le souhaite, si tu trouve une sage femme qui a de la place.
le fait que tu soies a 7 mois et demi de grossesse n'empeche rien, c'est caque je veux dire.

que personne ne prenne pour soi tout ce que j'ai dit, lol, je reagis a une impulsion d'indignation contre cette société!!!=>pitet' que ce sont les zormones...lol

slcamille

Age : 35
Localisation : idf
Date d'inscription : 18/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Gaeline le Lun 28 Nov 2011 - 15:47

J'ai accouché la semaine dernière!

Accouchement rapide (en 2h45 en tout). Je suis heureuse d'avoir pu éviter la péridurale, car comme son frère le bébé n'était pas tourné du bon côté et c'est le fait d'avoir pu adopter une position tournée vers l'avant qui l'a aidé à se repositionner pendant le travail.

Donc contrairement à son frère, il est sorti sans forceps! et pourtant la tête était plus large... (35,5cm à sortir contre 34,5 cm de périmètre crânien pour l'aîné).

Nous avons eu la chance d'arriver à l'hôpital une nuit où personne d'autre n'accouchait : j'ai donc pu être bien accompagnée par les sages-femmes qui étaient plutôt contentes de l'animation et de pouvoir suivre un accouchement un peu différent du cocktail habituel péri-ennui-poussez-madame-délivrance...

Je suis aussi très fière de mon mari qui a pu participer davantage à cet accouchement et qui m'a tenu la jambe au sens propre au moment de l'expulsion...

Un regret, c'est que la poussée réflexe a tardé à venir, malgré un col bien ouvert... et comme je n'en pouvais plus j'ai cédé aux pressions des sages-femmes pour une expulsion dirigée, allongée sur le côté. Ce qui m'a permis d'en "finir" plus vite mais j'ai aussi eu droit à une petite déchirure qui en poussée réflexe, dans une autre position, aurait peut-être pu être évitée??

La délivrance ne s'est pas faite de façon naturelle, en revanche : ils ont bien envoyé l'ocytocine (c'est la partie du projet de naissance avec laquelle ils n'étaient pas d'accord).

Pour le reste, j'ai pu profiter de mon fils en peau à peau, il a pris une belle première tétée (pendant 3/4 d'heures), et n'a été pesé qu'ensuite. J'ai remarqué aussi qu'ils continuent d'alléger ces premiers soins puisque mon aîné avait eu droit à vitamine K + collyre dans les yeux alors que là il n'y a eu que la vitamine K...

Malgré un ictère qui lui a valu une séance de phytothérapie, mon fils se porte bien et l'allaitement a très bien démarré me semble-t-il. Premier verdict à la PMI où nous avons rendez-vous cet après-midi pour le peser!


Dernière édition par Gaeline le Lun 28 Nov 2011 - 15:50, édité 1 fois
avatar
Gaeline

Age : 34
Localisation : Finistère Nord
Date d'inscription : 17/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'accouchement...

Message par Gaeline le Lun 28 Nov 2011 - 15:50

slcamille a écrit:
@ gaeline, sache que si tu comptes allaiter, c'est la première tétée qui doit te permettre d'expulser le placenta.

Je ne savais pas! je pense en plus que ça aurait très bien marché pour moi car mon utérus a continué à contracter énormément durant toute la semaine après l'accouchement, pour se remettre en place très très vite. Le placenta aurait donc dû sortir naturellement sans trop de problème.

Pour l'AAD, je n'exclus pas cette option pour un 3e enfant, mais je n'ose pas pour l'instant en parler à mon mari.

Ce qui m'inquiète c'est que la sage-femme la plus proche qui en fait est à 1h30 de route de chez nous! Or là entre mes premières douleurs et la naissance, il s'est écoulé à peine 2h45... Qu'est-ce que ce sera pour le 3e?
avatar
Gaeline

Age : 34
Localisation : Finistère Nord
Date d'inscription : 17/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum