Le freeganisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le freeganisme

Message par Simon le Lun 20 Oct 2008 - 2:47

Salut,

Je me suis intéressé dernièrement au mouvement freegan. En gros, c'est un mouvement relativement récent composé d'anticapitalistes, de végétariens, d'écologistes, et de gens pour la simplicité volontaire. Les plus extrêmes mangent dans les poubelles, ne travaillent pas, couchent dans la rue ou forment des sqatts, font du coivoiturage, organisent des freeshops, etc. Je trouve qu'il y a énormément de points communs entre les freegans et les adeptes de la simplicité volontaire, sauf que les freegans semblent plus extrêmes dans leurs moyens d'actions. On pourrait dire d'eux qu'ils sont des itinérants par choix. De ce que j'ai compris, le mouvement est né d'une bande d'écolos végétariens qui considéraient que peut importe ce qu'ils achetaient, il y avait de l'exploitation derrière tout ça, animaux, humains, ou nature. Ils ont donc voulu arrêter totalement de consommer, ou tout du moins limiter leur consommation le plus possible.

Quelques liens intéressants:
http://freegan.info/
http://freegan.fr/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Freegan

Extrait de wiki:
Le terme freegan désigne un mode de vie alternatif dont le but est de limiter sa participation dans le système économique ou la société actuelle. Cela consiste par exemple à récupérer des aliments dans les poubelles des magasins de grande distribution et des restaurants, mais plus généralement, cela consiste à consommer moins : récupérer les déchets, abandonner la voiture, à moins de covoiturage, et adopter des modes de transport alternatifs, se loger sans propriétaire, se soigner par les plantes, travailler moins...

Ce terme est facilement associé à la récupération des déchets parce qu'il pourrait se traduire en français par Déchétarien. C'est un mot-valise formé à partir des termes anglais free (libre/gratuit) et vegan (végétalien). On parle aussi de "glaneur".


Je voulais vous faire découvrir ce mouvement et voir vos réactions. Personnellement, je trouve ça quand même bien, mais je sais pas si je serais assez motivé pour le faire. Ça doit être très dur parfois. Surtout au Québec, avec les hivers... Il faut pas avoir peur du regard des autres aussi, et quoiqu'ils disent le contraire, je me demande si c'est pas un peu dangereux pour la santé. Bref, j'attends vos réponses!

Simon

Simon

Age : 28
Date d'inscription : 21/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par Raffa le Lun 20 Oct 2008 - 9:24

Pour compléter, une petite vidéo ici http://raffa.grandmenage.info/post/2007/01/20/Le_GMTV_-_Les_freegans__glaneurs__gratuivores...__

C'est dangereux pour la santé quand les responsables des magasins demandent à ce que les aliments soit aspergé d'eau de javel ce qui arrive pas mal en France si j'ai compris.

Perso je suis tout à fait ok à ce principe, et ça ne me pose pas de problème de conscience dans l'absolu. Pour ce qui est du regard des autres, la plupart du temps les freegans opèrent en groupe, ce qui fait plus 'action militante' qu'autre chose.

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par jojo le Lun 20 Oct 2008 - 10:33

Deux de mes amies ont fait l'expérience. Pour l'une d'elles, le problème, c'est la disponibilité : il faut y consacrer beaucoup de temps en soirée si on veut vraiment se nourrir principalement avec çà, il faut aussi aller de supermarchés en supermarchés, ce qui implique l'usage de la voiture , ne serait-ce que pour le transport des denrées. Apparemment ici, ils n'aspergent pas d'eau de javel les poubelles et les vigiles ferment les yeux. Il y a aussi des populations défavorisées qui le font, juste pour manger et pas par militantisme.

En ce qui me concerne, outre le fait que je ne conduis pas, c'est que je mange bio et j'y tiens beaucoup, et manger des fraises du chili défraîchies et arrosées de tout un tas de pesticides, juste par militantisme, je ne m'en sens pas capable. Mes amies n'ont pas trouvé les poubelles des magasins bio de la ville et sûrement (en fait j'espère !), ces magasins-là gèrent mieux leurs déchets.

On peut choisir sa forme de militantisme. la mienne, c'est de manger bio et ainsi soutenir les filières bio, actuellement c'est à peu près à 90 % de notre alimentation, c'est aussi me passer de viande et de poisson et enfin manger moins et mieux.

Je suis contre la société de consommation (bien qu'hélàs, à ce niveau j'ai toujours beaucoup de progrès à faire !Embarassed), et avec des amis on réfléchit à d'autres formes d'échanges, notamment développer les trocs, voir les dons sans contreparties. J'admire beaucoup les freegans mais pour moi, je considérerais çà comme une forme de martyr !!

jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par bluemyrtille le Lun 20 Oct 2008 - 12:18

Le problème des déchets est un vrai scandale, que ce soit au niveau des supermarchés - Jojo, j'ai le regret de te dire qu'il y a une usine d'alimentation bio près de chez moi qui jete beaucoup Crying or Very sad -qu'au niveau de l'Europe avec l'agriculture. Il faut le dénoncer et pour celà je trouve que ce mouvement est utile.
C'est bien que des gens profitent des poubelles -surtout que certaines sont je crois très bien gardées pour en empêcher l'accès. Tout ça devrait être donné, aux associations, aux employés (Mais ceux ci consommeraient donc moins, d'où problème pour eux).
Mais je trouve que vouloir sortir totalement de l'économie, d'englober tout le monde dans le même panier n'est pas une solution. Il y a des gens qui produisent ou transforment des denrées de façon honnête, sans chercher à s'enrichir sur le dos des autres, qui n'exploitent personne et je préferre de loin aider ces gens en consommant leurs produits. Tant que je peux.
avatar
bluemyrtille

Age : 46
Localisation : Gers
Date d'inscription : 07/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par jojo le Lun 20 Oct 2008 - 12:38

Oui ce mouvement est certainement utile pour aider à la prise de conscience de tout ce gachis. Mais quand je parle de "martyr", je ne plaisante pas vraiment ! Manger des produits de supermarché, donc plein de s***ries, un peu défraîchis ou un peu périmés, pêchés dans une poubelle, c'est faire preuve d'un grand courage et pour moi, c'est une forme de sacrifice. Manger des produits de supermarchés pas périmés et pas défraîchis m'est déjà presqu'impossible et toujours très pénible (j'y mets les pieds le moins souvent possible). Si je refuse la grande distribution, ce n'est pas pour accepter ce qu'elle rejette. En la refusant, en y achetant le moins possible, je milite contre.

J'ai entendu dire (mais est-ce vrai ?), que des associations refusent les produits jetés par les supermarchés pour ne pas être accusés de donner de la nourriture avariée aux gens défavorisés.

jojo

Age : 61
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 24/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par calispera le Lun 20 Oct 2008 - 13:09

Je ne connais ce mouvement que par ce que vous m'en faites voir (j'en avais déjà entendu parler, mais pas non plus en détail). Mais a priori, cette démarche ne me plait pas du tout. Non seulement elle ne fait pas envie, mais je ne la trouve pas particulièrement constructive. Quels sont les changements que cela apporte pour la société en général? Excepté le fait de dénoncer et de se faire mal voir par la majorité, je ne vois pas trop. Et quel est le réel plaisir à vivre de la sorte, à part faire partie d'un clan?

Suite aux infos récentes, j'avais été regarder de plus prêt le site internet des banques alimentaires de Belgique.
http://www.voedselbanken.be/bkaFR/bka6000F.htm
Leur travail consiste, uniquement via des bénévoles, à récolter des vivres non périmés (mais le plus souvent sur le point de l'être), et donc ils le font au jour le jour, et de redistribuer ces vivres via des associations sociales et carricatives (restos du coeur, etc.) afin de permettre de nourrir les plus déhérités.
C'est moins révolutionnaire je le conçois bien (je ne suis pas pour les « réformes » du système, mais bien pour une révolution des mentalités qui ferait tomber le système en désuétude). Cependant, je trouve cette démarche-là nettement plus constructive dans le sens qu'elle permet à tous les citoyens d'y participer (les années précédentes, on proposait pendant une période de l'année (environ maintenant) aux clients des supermarchés, de déposer des colis de denrées non périssables dans leur magasin – à présent on leur propose, car c'est plus pratique et efficace, de plutôt acheter des bons qui seront destinés à l'achat de nourriture). Mais surtout, si j'ai bien compris, le plus gros des stocks de nourriture est récolté via les surplus de la grande distribution, et cela avec la coopération de la grande distribution. Ce sont des bénévoles qui récupèrent ces surplus au quotidien, et tout cela est transporté vers les associations qui en font bénéficier les gens qui n'ont pas de quoi se payer de la nourriture.

Bien sûr, de telles associations ne sont que des emplâtres sur des jambes de bois, ou des pansements qui n'aident pas la blessure à guérir, (pareil que le commerce équitable) mais je trouve ça mieux que de se couper du monde, pour faire les poubelles, se faire mal voir, chercher la difficulté etc.

Je ne pense pas qu'il y ait réellement un lien entre les freegan et la simplicité volontaire. Cette dernière recherche les actions justes et avec plaisir, elle n'est pas dans le registre de dénoncer, et elle implique un travail de prise de conscience et de changements d'attitudes dans tous les domaines de la vie.

Mais être freegan a sûrement pas mal d'avantages côté apprentissage de la créativité, de la solidarité, de la sobriété. Mais cela doit donner à la vie un aspect de lutte au quotidien, qui je pense, n'est pas nécessaire, sauf à le vivre temporairement comme expérience.

Bon, je trouve mon opinion assez radicale, elle n'est pas obligée de le rester. Si vous me montrez des aspects positifs auxquels je n'avais pas pensé, peut-être que je nuancerai un peu mieux Wink

dernière ajout d'info tiré du site des banques alimentaires :
Les Banques Alimentaires ont vu le jour en 1967 aux Etats-Unis. De là l’idée a essaimé au Canada et ensuite en Europe. On compte actuellement 218 Banques Alimentaires opérationnelles dans 17 pays européens.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par bluemyrtille le Lun 20 Oct 2008 - 13:33

Martyr, je ne vois pas ça comme ça. Et s'ils se considèrent ainsi, alors je n'adhère pas du tout au mouvement !
En tout cas cette question du gachi quotidien me fait beaucoup réfléchir. Déjà, on est un peu tous (ou presque tous, je parle en général Wink ) coupables car on a l'habitude et l'exigence de pouvoir acheter ce qu'on veut quand on veut. Ce serait tellement plus simple d'acheter ce qu'il y a sur les rayonnages au moment de faire les courses et de s'adapter sans penser aux conséquences. Les magasins ne devraient ainsi pas travailler en flux tendu, pourrait attendre d'avoir vendu presque tout le stock avant de recommander... Ce que j'ai appris grâce à l'AMAP qui m'a permis de reconsidérer mon mode de consommation.


calispera a écrit:

Bien sûr, de telles associations ne sont que des emplâtres sur des jambes de bois, ou des pansements qui n'aident pas la blessure à guérir, (pareil que le commerce équitable) mais je trouve ça mieux que de se couper du monde, pour faire les poubelles, se faire mal voir, chercher la difficulté etc.
Je suis d'accord avec toi. Le problème est que ça donne bonne conscience aux supermarchés. Et que penser des associations quaritatives qui stationnent certains samedis à la sortie des supermarchés afin que les client fassent des dons ? Je ne suis pas contre donner, en revanche que les supermarché se fasse du blé en augmentant leurs ventes grâce à ces dons No
avatar
bluemyrtille

Age : 46
Localisation : Gers
Date d'inscription : 07/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par Raffa le Lun 20 Oct 2008 - 13:57

Excepté le fait de dénoncer

C'est précisément le but Wink Les freegans sont nés en réactions aux quantités monstrueuses d'aliments jetés aux USA (qui est bien plus grave que chez nous), ce sont à la base des actions en groupes, volontairement visibles et volontairement dans le but d'interpeler les gens.

Extrait "90 à 100 millions de dollars de nourriture par an se retrouvent dans les poubelles aux USA. 17 millions de tonnes d’aliments, équivalent à quelques 20 millions de livres, sont jetées chaque année en angleterre. Plus de 25% de cette nourriture pourrait soit être consommée (hommes ou animaux), soit être transformée en compost. La quasi totalité finit pourtant à la décharge."

Maintenant que cela se répand c'est autre chose, cela devient probablement un "mode de vie" mais je n'y vois aucunement de "lutte au quotidien", on va simplement derrière le supermarché au lieu d'aller dedans... (bon de fait y'a des supermarchés plus difficile que d'autres...)

Les freegans récupèrent très peu d'aliments avariés, quasi pas en fait. Et c'est bien là le scandale.

"le réel plaisir à vivre de la sorte"

Les freegans sont en général très fier d'être des freegans, c'est pour eux vraiment un acte politique. C'est en fait à rapprocher de freecycle ou recupe.net par exemple.

Cela n'a rien à voir à la base avec l'aide alimentaire aux nécessiteux (l'un n'empêche absolument pas l'autre). C'est d'ailleurs la plupart du temps des gens avec un travail, un salaire, un logement, tout qui va bien, qui sont freegans. Même si chute du pouvoir d'achat aidant cela se développe probablement au sein des plus défavorisés... (tout comme c'est le cas de freecycle, recupe ou des sels d'ailleurs)



et de se faire mal voir par la majorité, je ne vois pas trop.

se faire mal voir scratch Pourquoi est-ce qu'on verrai mal en majorité les freegans si leur action est expliquée ? Faut-il impérativement se conformer à une majorité bien pensante pour être constructif ?

Voir aussi le film Les glaneurs et la glanneuse d'Agnes VARDA

Ceci dit comme dit plus haut, pour ma part je ne pourrais être freegans qu'en magasin bio d'une part et d'autre part je préfère donner mon argent à des sociétés qui vont bien pour qu'elles survivent dans ce monde. Mais je n'ai rien contre le freeganisme, très loin de là.

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par phyvette le Lun 20 Oct 2008 - 15:31

Vous vous faites une fausse idées des glaneurs-déchétariens Français. Le freeganisme est une action militante aux States c'est possible, mais en France des "récupérateurs" opèrent dans les poubelles des grandes surfaces depuis très longtemps sans bruits.

Mon frère fait ça depuis plus de 5 ans sans faire de publicité, et il rencontre des "collèges" qui le font depuis 20 ans, sans aucun problèmes de santé. Mon frére ne mets les pieds dans un supermarché que 3 à 4 fois par an avec très peu d'argent, il achète ce qu'il ne trouve pas aux conteneurs, soit très peu de choses.

Après bien sûr on peut intellectualiser ou idéologiser la chose, mais les vrais glaneurs-déchétariens, n'en ont cure, la chose importante c'est dépenser moins, pour travailler moins.

Allez un conseille d'ami, causez moins et fouillez plus (les poubelles), après vous pourrez en discuter avec plus d'expériences.

avatar
phyvette

Date d'inscription : 28/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par Raffa le Lun 20 Oct 2008 - 17:05

évidemment que des glaneurs existent depuis bien longtemps (même avant la naissance des supermarché d'ailleurs Wink ), mais le mouvement revendiqué freegan est un mouvement écolo (et anar, et alter et anticapitaliste et et et) et militant contre la surproduction à la base et qui vient des USA... ce qui n'est plus nécessairement le cas maintenant pour beaucoup d'entre eux mais peu importe Wink

Ceci dit je ne parlais pas nécessairement des freegan français...

Après bien sûr on peut intellectualiser ou idéologiser la chose, mais les vrais glaneurs-déchétariens

Donc ceux qui le font par idéologie sont des faux ?

la chose importante c'est dépenser moins, pour travailler moins.
Ce qui est de la sv qqpart et ce qui est une "idéologie" aussi Wink

Je n'ai pas forcément l'habitude de faire les poubelles pour me nourrir (mais pour bien d'autres choses oui) mais je suis le mouvement freegan de longue date.

Cela me rappelle nos sempiternels débat sur ce qui est ou n'est pas sv Laughing

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par phyvette le Lun 20 Oct 2008 - 19:12

Raffa a écrit:Donc ceux qui le font par idéologie sont des faux ?
Disons que l'idéologie on peut en changer avec le temps. Rien n'est moins instable.
Celui qui fait les poubelles pour les économies qu'il en tire, ne changera plus, et ne communique pas, sur l'aire de :
"je suis le meilleur écolo regardez moi comme je suis beau".
avatar
phyvette

Date d'inscription : 28/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par diogèna le Lun 20 Oct 2008 - 19:23

Il s'agit surtout de réfléchir sur nos réels besoins et sur le gaspillage ou surtout de faire réfléchir.Le glanage a toujours existé et c'est une forme plus agréable de récupération que la visite des poubelles...les fins de marché sont "cousines " de ce mouvement.Réels besoins pour certains ,une façon de vivre ses idées pour d'autres.

diogèna

Localisation : versailles
Date d'inscription : 12/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par bluemyrtille le Lun 20 Oct 2008 - 20:03

phyvette a écrit:
Raffa a écrit:Donc ceux qui le font par idéologie sont des faux ?
Disons que l'idéologie on peut en changer avec le temps. Rien n'est moins instable.
Celui qui fait les poubelles pour les économies qu'il en tire, ne changera plus, et ne communique pas, sur l'aire de :
"je suis le meilleur écolo regardez moi comme je suis beau".

les idées peuvent évoluer avec le temps, et heureusement (je ne parle pas de retournage de veste bien sûr !). Je ne vois pas ce qu'il y a de mal.
Celui qui fait les poubelles par économie peut lui-aussi arrêter...le jour où il n'a plus besoin de faire des économies. Je ne vois pas ce qu'il y a de mal non plus.
Alors pourquoi critiquer ceux qui le font par idéologie ? Ce n'est pas plus noble à mon avis d'agir simplement pour le porte-monnaie.
avatar
bluemyrtille

Age : 46
Localisation : Gers
Date d'inscription : 07/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par phyvette le Lun 20 Oct 2008 - 20:21

bluemyrtille a écrit:
Alors pourquoi critiquer ceux qui le font par idéologie ? Ce n'est pas plus noble à mon avis d'agir simplement pour le porte-monnaie.

Certes, mais j'ai une grande peur des idéologies de toute sortes, qui embrigadent les esprits, voila tout. Mais il est exact que certains peuvent en avoir besoin pour suivre leurs voies.
avatar
phyvette

Date d'inscription : 28/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par bluemyrtille le Lun 20 Oct 2008 - 20:49

phyvette a écrit:
bluemyrtille a écrit:
Alors pourquoi critiquer ceux qui le font par idéologie ? Ce n'est pas plus noble à mon avis d'agir simplement pour le porte-monnaie.

Certes, mais j'ai une grande peur des idéologies de toute sortes, qui embrigadent les esprits, voila tout. Mais il est exact que certains peuvent en avoir besoin pour suivre leurs voies.

C'est vrai que je préfère parler simplement d'idées, plutôt que d'idéologie.
avatar
bluemyrtille

Age : 46
Localisation : Gers
Date d'inscription : 07/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par Invité le Lun 20 Oct 2008 - 21:22

Avec 2 de mes vélos récupérés aux encombrants je suis un freeganiste-cycliste Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par calispera le Lun 20 Oct 2008 - 23:00

bluemyrtille a écrit:
calispera a écrit:

Bien sûr, de telles associations ne sont que des emplâtres sur des jambes de bois, ou des pansements qui n'aident pas la blessure à guérir, (pareil que le commerce équitable) mais je trouve ça mieux que de se couper du monde, pour faire les poubelles, se faire mal voir, chercher la difficulté etc.
Je suis d'accord avec toi. Le problème est que ça donne bonne conscience aux supermarchés. Et que penser des associations quaritatives qui stationnent certains samedis à la sortie des supermarchés afin que les client fassent des dons ? Je ne suis pas contre donner, en revanche que les supermarché se fasse du blé en augmentant leurs ventes grâce à ces dons No

En effet, je n'avais pas pensé à cet aspect. Enfin si, j'y avais pensé dans le passé, mais l'avais oublié vu qu'à présent on ne propose plus de donner des colis. Cependant, je pense que ce qui est surtout intéressant, c'est que les supermarchés acceptent de donner leurs surplus, qui sinon auraient fini à la décharge. On quitte de cette sorte le registre où le supermarché, pour ne pas perdre de clients, asperge ses déchets d'eau de javel (j'ignorais ça en fait), et surtout on permet à des gens qui n'auraient de toute façon pas été clients, d'avoir de quoi manger. Et cela permet de diminuer un défaut (parmi de nombreux autres) de la grande distribution, qui consiste à jeter des montagnes de bouffes encore mangeable. Mais je ne me fais pas d'illusion, le gaspillage, n'est probablement réduit que de un pour mille ou un pour cent de la totalité.
******************
Raffa a écrit:
Excepté le fait de dénoncer

C'est précisément le but Wink Les freegans sont nés en réactions aux quantités monstrueuses d'aliments jetés aux USA (qui est bien plus grave que chez nous), ce sont à la base des actions en groupes, volontairement visibles et volontairement dans le but d'interpeler les gens.

Et c'est précisément ça que je fais remarquer (dénonce Wink ). Dénoncer, si on se limite à ça, ne donne pas de solution.

Maintenant que cela se répand c'est autre chose, cela devient probablement un "mode de vie" mais je n'y vois aucunement de "lutte au quotidien", on va simplement derrière le supermarché au lieu d'aller dedans... (bon de fait y'a des supermarchés plus difficile que d'autres...)

Ben d'après ce que je lisais du message de Simon, j'avais compris qu'il s'agissait d'anars, qui squattent et font les poubelles pour manger. C'est le côté rebelle, contestataire qui est ressorti à mes yeux, avec un mode de vie que franchement je n'envie pas; pour avoir côtoyé des personnes vivant de la sorte.

Cela n'a rien à voir à la base avec l'aide alimentaire aux nécessiteux (l'un n'empêche absolument pas l'autre). C'est d'ailleurs la plupart du temps des gens avec un travail, un salaire, un logement, tout qui va bien, qui sont freegans. Même si chute du pouvoir d'achat aidant cela se développe probablement au sein des plus défavorisés... (tout comme c'est le cas de freecycle, recupe ou des sels d'ailleurs)

Vu comme ça, ça me paraît déjà plus attirant, ou plutôt moins rébarbatif. Cela dit, en utilisant les restes des supermarchés, on ne fait pas fonctionner les circuits parallèles. J'en reviens toujours à cette idée d'opposition. En s'opposant on continue à faire vivre ce à quoi on s'oppose, et on n'utilise pas son énergie à créer les solutions.

et de se faire mal voir par la majorité, je ne vois pas trop.

se faire mal voir scratch Pourquoi est-ce qu'on verrai mal en majorité les freegans si leur action est expliquée ? Faut-il impérativement se conformer à une majorité bien pensante pour être constructif ?

Il y a une différence de taille entre ne pas se faire mal voir et se conformer. Il n'est pas nécessaire de vivre en opposition, de vivre « contre » un système pour vivre différemment et faire vivre les alternatives. Et quand on vit « contre » et qu'on se fait mal voir de la sorte, on ne fait que stimuler ce que l'on veut voir disparaître.

Ceci dit comme dit plus haut, pour ma part je ne pourrais être freegans qu'en magasin bio d'une part et d'autre part je préfère donner mon argent à des sociétés qui vont bien pour qu'elles survivent dans ce monde.

Pareil pour moi

Mais je n'ai rien contre le freeganisme, très loin de là.

Personnellement, je ne considère pas ces actions comme alternatives. On utilise un problème du problème (le déchet massif de la société de profit) comme solution au niveau individuel et comme manière de contrer le problème, de militer.
Or "La manière de penser qui a généré un problème ne pourra jamais le résoudre" Albert Einstein
J'identifie le freeganisme réellement à ce cadre-là.
****************
phyvette a écrit:Après bien sûr on peut intellectualiser ou idéologiser la chose, mais les vrais glaneurs-déchétariens, n'en ont cure, la chose importante c'est dépenser moins, pour travailler moins.
.....
Disons que l'idéologie on peut en changer avec le temps. Rien n'est moins instable.
Celui qui fait les poubelles pour les économies qu'il en tire, ne changera plus, et ne communique pas, sur l'aire de :
"je suis le meilleur écolo regardez moi comme je suis beau".
....
j'ai une grande peur des idéologies de toute sortes, qui embrigadent les esprits, voila tout. Mais il est exact que certains peuvent en avoir besoin pour suivre leurs voies.

Personnellement je préfère penser beaucoup et agir peu mais juste, que penser peu, et agir beaucoup, de travers.
Sachant par expérience, qu'en réfléchissant beaucoup avant d'agir; je confère à mes actes des conséquences positives sur moi-même et sur autrui, avec effet boule de neige.
Et communiquer et témoigner permet d'accélérer la pensée, de faciliter les choix, et de diminuer les risques d'erreur. Et puis, communiquer, penser, parfois même philosopher, ça peut motiver et soutenir dans les démarches et les actions.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par phyvette le Lun 20 Oct 2008 - 23:11

"Deux intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche."[M.Audiard]
avatar
phyvette

Date d'inscription : 28/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Action

Message par sabartes le Mar 21 Oct 2008 - 1:22

phyvette a écrit:"Deux intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche."[M.Audiard]

L’action est le prolongement d’une idée, mais cette idée là à aussi une forme d’acceptation, celle de se nourrir du gaspillage, ce qui pourrait conduire à une banalisation et effacer l’aspect contestataire. Côté action il serait par exemple plus efficace de laisser dans les charriots de super marchés tout les emballages inutiles, cela aurait des répercutions en chaine sur les causes de certains gaspillages !

sabartes

Age : 45
Localisation : r
Date d'inscription : 09/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par bluemyrtille le Mar 21 Oct 2008 - 8:09

sabartes a écrit:Côté action il serait par exemple plus efficace de laisser dans les charriots de super marchés tout les emballages inutiles, cela aurait des répercutions en chaine sur les causes de certains gaspillages !

ça fait un bout de temps que j'y réfléchis mais j'hésite à le faire, je ne suis pas du tout certaine que le supermarché va s'embêter à trier mes emballages. ça serait valable si le coût du ramassage des ordures était proportionnel aux poubelles, là les supermarchés ne voudraient pas payer et lutteraient contre le suremballage.
avatar
bluemyrtille

Age : 46
Localisation : Gers
Date d'inscription : 07/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par bluemyrtille le Mar 21 Oct 2008 - 8:09

phyvette a écrit:"Deux intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche."[M.Audiard]

Encore faut il que la brute aille dans la bonne direction Wink
avatar
bluemyrtille

Age : 46
Localisation : Gers
Date d'inscription : 07/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par Raffa le Mar 21 Oct 2008 - 9:35

phyvette a écrit:
Raffa a écrit:Donc ceux qui le font par idéologie sont des faux ?
Disons que l'idéologie on peut en changer avec le temps. Rien n'est moins instable.
Celui qui fait les poubelles pour les économies qu'il en tire, ne changera plus, et ne communique pas, sur l'aire de :
"je suis le meilleur écolo regardez moi comme je suis beau".

Oui mais le jour où il gagne au loto je ne suis pas sûre qu'il ne changera pas. Et pour ma part si j'ai bien évoluée depuis le temps, mes "idéaux" n'ont guère changé par contre, ils se sont juste affinés. Je me demande pourquoi un tel déchaînement sur les "intellos". Deux intellos peuvent tout à fait discuter en marchant d'un bon pas Wink et une brute peut aussi être un intello qui s'ignore et inversément....

Dans le cas ici je ne vois pas où cela pose problème qu'il y ait
- des glaneurs par opportunisme
- des freegans par militantismes ou idées
- des autres qui préfèrent investirent leur énergie ailleurs

J'ai bien lu ton message Calispera en fait nous sommes +/- d'accord, mais pour ma part les freegan ne me dérangent absolument pas au contraire car ils permettent de faire réfléchir (hélas plus que ne le ferait des sdf ou des glaneurs classiques). Comme le dit diogèna.

Je ne prétends pas avoir la solution ultime pour sortir de ce "monde" tout simplement parceque ma solution ou celles qui me font sens ou me permettent de me poser des questions et avancer ne sont pas celles des autres. Ne pas "s'opposer" oui pourquoi pas mais tout dépend de la situation de l'âge, de la réflexion. J'ai passé beaucoup de temps à m'opposer et ce n'est plus forcément le cas mais j'ai eu besoin de passer par là (et cela peut revenir d'ailleurs). Et j'en passe encore énormément à dénoncer (et je trouve important que l'on ne perde pas notre capacité à s'indigner) Si j'avais connu le freeganisme plus tôt je l'aurais sûrement fait. Que personnellement je suive une voie ne m'empêche absolument pas d'accepter et d'apprécier des voies différentes même si elles sont en apparence opposées.


Raffa a écrit:
Excepté le fait de dénoncer

C'est précisément le but Wink Les freegans sont nés en réactions aux quantités monstrueuses d'aliments jetés aux USA (qui est bien plus grave que chez nous), ce sont à la base des actions en groupes, volontairement visibles et volontairement dans le but d'interpeler les gens.

Et c'est précisément ça que je fais remarquer (dénonce Wink ). Dénoncer, si on se limite à ça, ne donne pas de solution.

Peut-être mais c'est déjà ça. Ce que je voulais dire c'est que les freegans cherchent à dénoncer et que c'est leur droit, et que perso je n'irais pas leur dire que ce qu'ils font ne sert à rien Wink Je ne sais pas quelles sont les solutions, mais je sais qu'avant qu'elles soient acceptées, il faut d'abord ouvrir les yeux de beaucoup...

j'avais compris qu'il s'agissait d'anars, qui squattent et font les poubelles pour manger. C'est le côté rebelle, contestataire qui est ressorti à mes yeux, avec un mode de vie que franchement je n'envie pas; pour avoir côtoyé des personnes vivant de la sorte.
Il y 'en a bien sûr mais il n'y a pas qu'eux (sinon on en parlerait tout simplement pas ou guère : les freegans ont fait l'objet de plusieurs reportages aux USA comme chez nous Wink )

Et ce mode de vie je l'ai vécu par intermitence, j'en garde d'excellents (et de moins bons) souvenirs et cela a clairement participé à ce que je suis aujourd'hui. Non seulement je ne regrette pas mais en plus c'est un mode de vie que je respecte et que parfois j'envie encore ! D'ailleurs, mon côté rebelle et contestataire est toujours bien présent au fond de moi. ENcore une fois l'un n'empêche pas l'autre.

Et quand on vit « contre » et qu'on se fait mal voir de la sorte, on ne fait que stimuler ce que l'on veut voir disparaître.

Je ne comprends pas pourquoi un freegan se ferait mal voir, je repose ma question... QUe l'on ait peur de se faire prendre pour un sdf bon à la limite (très grande limite), que l'on ait peur de se faire juger (une question de fierté tout ça) mais que d'office tu dises que l'on se fait mal voir même si l'action est expliquée et concerne des monsieurs et madames tout le monde je ne comprends pas ? Pour moi cela se rapproche des actions illégales de greenpeace, se font-ils mal voir ? Oui par une certaine population, non par une autre. Eux ont aussi sont dans l'opposition et la dénonciation est-ce pourtant qu'ils ont tord ? Je n'aime pas spécialement leur méthode mais je ne suis pas sûre que la mienne soit meilleure et je crois surtout que l'on touche des personnes différentes et que l'on va +/- dans la même direction so...

Personnellement, je ne considère pas ces actions comme alternatives.
Elles n'en sont pas et ne prétendent pas l'être scratch EN dehors de chercher à démontrer que dans notre société de surproduction on peut très bien vivre des "déchets", qui n'en sont pas pour d'autres , que l'on peut vivre sans argent et que l'on peut essayer le plus possible de ne pas alimenter le système que l'on dénonce.

C'est un peu comme moi et tous mes "dechets" que je refuse de jeter et auquel je cherche une utilité. Ce n'est pas une alternative, c'est une mini-contribution à atténuer les méfaits d'une société à laquelle je participe quoique j'en pense... ET cela me permet bien souvent de faire des économies (et donc de réduire ma dépendance à l'argent)... Je ne vais pas les chercher dans les poubelles (quoique si pour les encombrants Wink ), mais globalement c'est pareil.

Pour ce qui est des freegans, je préfère pour ma part que les aliments mangeables des supermarchés soit mangés (surtout vu le coût écologique de leur production, transport etc. et le coût social) et les autres compostés par exemple, que jetés et brûlés en incinérateur. Simplement. IL est aberrant de produire des choses (parcequ'elles s'achètent !) qui n'auront pour unique finalité que de polluer du début à la fin sans aucune autre utilité (et dans ce cas il y a aussi l'aberration lié à la faim dans le monde). Il est important que les gens en aient conscience.

Tiens d'ailleurs le problème du pilon pour les bouquins est aussi quelque chose qu'il faudrait dénoncer avec vigueur... (souvent plus de livres partent au pilon que ne sont achetés)

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par Pistil le Mer 22 Oct 2008 - 13:43

J'ai un ami "freegan", il mange beaucoup bio et la plupart du temps pas périmé du tout ... Je comprends tout à fait ses raisons, ça va plus loin que du "plaisir" ou du "déplaisir" dans son cas, il a une sainte horreur du gâchis et ne peut concevoir de laisser pourrir des aliments comestibles ... Je le comprends, même si je n'ai pas franchi ce "cap" (et peut-être ne le franchirai-je jamais), mais je vois ce qui le pousse à agir comme ça.
Je fais "un peu" comme lui pour presque tout ce qui n'est pas alimentaire d'ailleurs.
avatar
Pistil

Age : 36
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 15/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par calispera le Mer 22 Oct 2008 - 16:03

En réponse à Raffa,

En fait, je ne m'oppose pas au mouvement des freegans, pas plus que je ne les condamne. Juste l'idée ne me plait pas, ne me correspond pas. Je n'ai pas envie de m'identifier à ces actions, ni de comparer la simplicité volontaire à ce mouvement. Je ne nie pas le fait qu'ils interpellent, mais je déplore si ça se limite à ça.

Je suis moi aussi une rebelle contestataire à la base, et pas qu'un peu. Et je pense que ce n'est pas un hasard, si j'en arrive à parler tant d'opposition (et de son inefficacité). Et même si j'en arrive à vouloir quitter le registre de l'opposition, ça ne veut pas dire que mes comportements en soient vraiment débarrassés.

Pour ce qui est du fait que les freegans seraient mal vus, disons que je suis plutôt observatrice, et ayant fréquenté divers milieux militants, tout comme un entourage tout ce qu'il y a de plus conforme, je sais à quel point ce genre d'actions peut-être mené avec un esprit revanchard, et à quel point elles peuvent être condamnées par monsieur et madame tout le monde. Expliquer le pourquoi, ça c'est une autre paire de manches.

**********************

Pistil a écrit:J'ai un ami "freegan", il mange beaucoup bio et la plupart du temps pas périmé du tout ... Je comprends tout à fait ses raisons, ça va plus loin que du "plaisir" ou du "déplaisir" dans son cas, il a une sainte horreur du gâchis et ne peut concevoir de laisser pourrir des aliments comestibles ... Je le comprends, même si je n'ai pas franchi ce "cap" (et peut-être ne le franchirai-je jamais), mais je vois ce qui le pousse à agir comme ça.
Je fais "un peu" comme lui pour presque tout ce qui n'est pas alimentaire d'ailleurs.

Voilà qui me parle nettement plus, la sainte horreur du gâchis. Ma limite, et que je sais ne pas être cohérente, c'est que j'ai l'argent de me payer la nourriture, et que je culpabiliserais un brin de la récupérer gratis. Avec une autre petite pensée culpabilisatrice, c'est qu'en récupérant les restes du magasin bio plutôt que leur acheter, je ne fais rien pour les faire vivre. Mais la soif de justice - ne pas jeter et ne pas gaspiller en fait partie - pourrait en effet être le moteur qui m'amènerait au freeganisme .... bio. Mais apparemment j'en suis encore loin, mais rien ne dit que je doive avancer lentement Wink
Je le ferais alors dans le sens de « faire ma part », et non dans le sens d'interpeller qui que ce soit.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par Milane le Jeu 23 Oct 2008 - 10:38

Ce qui me dérange un peu c'est qu'a partir ou l'on glane les rejets des supermarchés on est finalement dépendant de la société de consomation, non?

Pour moi, travailler dur pour faire pousser ses légume, élever ses poules, fabriquer le plus possible ses outils de travail, c'est bien plus proche d'un vrai travail de changement des mentalités, c'est bien plus écolo et c'est bien plus SV.

Je ne suis pas contre la récup (dans poublelles ou autre), mais bon, utiliser les rejets des supermarchés, pour moi c'est loin d'etre écolo.

Les pertes immenses, les gachis d'aliments, seraient mieux utilisés redistribués a des "vrai" nécessitants comme les restos du coeur, non?

Bon, je n'ai pas encore lu tout l'échange, je réagis sur le vif, peut etre que je suis completement a coté de la plaque...
avatar
Milane

Age : 40
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 08/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par calispera le Jeu 23 Oct 2008 - 10:53

Ben non, je suis d'accord avec toi, tu résumes même bien ce que je pense.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

freeganismons

Message par sabartes le Ven 24 Oct 2008 - 6:17

Milane a écrit:Ce qui me dérange un peu c'est qu'a partir ou l'on glane les rejets des supermarchés on est finalement dépendant de la société de consomation, non?

Entièrement d’accord avec Milane, le freeganisme s’inscrit dans la continuité de la société de consommation, il condamne le gaspillage mais le valide aussi car il s’en nourri. Mais bon grace au freeganisme, nous débâtons sur le gaspillage et c’est déjà pas mal.

sabartes

Age : 45
Localisation : r
Date d'inscription : 09/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par Raffa le Ven 24 Oct 2008 - 9:06

Sauf que les freegan, enfin beaucoup d'entre eux, préfèreraient qu'il n'y ait pas ces déchets dans les poubelles... C'est d'ailleurs pour le dénoncer que ce mouvement est né.

EN agissant comme cela ils cherchent aussi à faire en sorte que le gaspillage cesse.

Et écologiquement il vaut mieux consommer qqchose qui a déjà été produit et qui va être jeté que de le faire soi même avec des nouveaux intrants/énergie/eau etc.

Pour moi, travailler dur pour faire pousser ses légume, élever ses poules, fabriquer le plus possible ses outils de travail, c'est bien plus proche d'un vrai travail de changement des mentalités, c'est bien plus écolo et c'est bien plus SV.
Le freeganisme se vit essentiellement en ville (le gaspillage aussi). Et ensuite le freeganisme n'empêche pas la SV et inversément....

Les pertes immenses, les gachis d'aliments, seraient mieux utilisés redistribués a des "vrai" nécessitants comme les restos du coeur, non?

Sauf que ce sont des déchets (c'est interdit donc !)... Ceci dit certains freegan récoltent tellement qu'il redistribuent à des sdf et étudiants fauchés leur surplus.
Il y a aussi l'assoc food not bomb (dans plein de pays, y compris france et belgique) qui organise régulièrement des repas freegan et redistribue la nourriture récoltée.

Calispera je crois que la différence (pour le "mal voir") tiens au fait que tu "vois" les freegans comme des marginaux alors que je les vois en majorité comme des gens "normaux" enfin un peu barrés peut-être Wink , (la description qu'en fait Simon va vers les marginaux, par contre tous les reportages que j'ai vu et forums de freegan que j'ai lu montre essentiellement des gens comme toi et moi, y compris des cadre sup' Very Happy... ). Et aussi sur le fait que freegan c'est essentiellement "manger gratuit", se nourrir de déchet (contraction de free et vegan, c'est bien d'un régime alimentaire qu'on parle), le freeganisme n'implique pas nécessairement de vivre entièrement des déchets, même si certains vont jusque là Wink


Dernière édition par Raffa le Ven 24 Oct 2008 - 13:19, édité 3 fois

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par Raffa le Ven 24 Oct 2008 - 9:22

même si j'avais mis le lien vers les vidéo page précédente, je la rajoute ici pour que ce soit plus clair



L'autre vidéo est essentiellement sur les freegans américains qui agissent en groupes.

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par Panthera Pardhus le Sam 18 Juin 2016 - 20:09

VEGANE CHOCO a écrit:
Nous marchons sur la tête c'est d'autant plus vrai que nous gaspillons des quantités monstrueuses de nourritures et que l'on mange de moins en moins bien en France.
J'ai depuis un moment entendu parler du freeganisme mouvement dans lequel les personnes se servent dans les poubelles des supermarchés au lieu d'acheter les produits en magasins.
Des produits encore de qualité non périmées ou périmées il y a de tout et pour tous.
Certains le font par nécessité d'autres par choix politique.
Y'a t il des freeganismes sur ce site?
qu'en pensez vou?
avatar
Panthera Pardhus
Administrateur

Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par phyvette le Sam 2 Juil 2016 - 10:15

Belle pêche hier soir : deux gros sacs de courses sur un seul spot.
2 poulets de Lou*é, 2 litres de soupe Li*big, 3 tablettes de beurre, salades, biscuits, yaourts, des steaks Cha*al, 4 plats Fle*uri-Micon, 11 oeufs, 4 poches saumons fumées marinés, 2 pots de rillettes, pains de mie, brioches tranchées et qq autre bricoles


et 15 tablettes de Côte d'*r lait Noisettes.   Razz


Dernière édition par Cerise le Sam 23 Juil 2016 - 16:14, édité 2 fois (Raison : Édité pour masquer les marques et la pub en image. Phyvette relis la charte, pas de noms de marques en clair merci !)
avatar
phyvette

Date d'inscription : 28/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par VEGANE CHOCO le Ven 15 Juil 2016 - 9:13

Il n'y a pas de freegans sur Tarbes et ses alentours??

VEGANE CHOCO
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le freeganisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum