Pensées orientales du Vide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pensées orientales du Vide

Message par Cecilia le Ven 23 Jan 2009 - 13:50

Tao Te king (chap 11) - Lao Tseu - traduction trouvée sur le net :


"Trente rais se réunissent autour d'un moyeu.
C'est de son vide que dépend l'usage du char.
On pétrit de la terre glaise pour faire des vases.
C'est de son vide que dépend l'usage des vases.
On perce des portes et des fenêtres pour faire une maison.
C'est de leur vide que dépend l'usage de la maison.
C'est pourquoi l'utilité vient de l'être, l'usage naît du non-être. "

Difficile de définir l'utilité du vide. Pourtant, c'est le vide autour d'un objet, qui le definit (taille, couleur...). C'est meme visiblement lui qui en definit l'usage. Pourrais t'on extrapoler et imaginer que seule une maison vidée par la sv (et donc à priori relaxante) remplit son plein usage ?
Belle maniere de differencier l'utilité de l'usage.
Pourtant, nous, nous avons tendance à définir l'inutilité, par le non usage, pour les objets. Le vide lui, est considéré comme utile quand il est "non utilisé" (donc existant). Pourtant, un objet non utilisé peut s'averer utile (album photo ?) et le vide lui peut s'averer inutile (esprits vides de nos contemporains).

Au final, la Voie du Milieu reste d'usage. Il faut garder une limite entre le vide et le plein car il ne sauraient exister l'un sans l'autre et donc nous n'aurions pas l'usage de leur utilité propre. Reste à définir ce qu'est le plein et le vide pour chacun. Une maison vide mais pleine d'objets ayant du sens ? Reste à définir le sens. Les souvenirs ont ils un sens ? scratch

D'autres textes orientaux amenent des pistes de reflexion. N'hesitez pas à les poster.
avatar
Cecilia

Age : 36
Date d'inscription : 20/01/2009

http://pasunradis.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum