SV et Politique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SV et Politique

Message par Joël le Mar 14 Nov 2006 - 9:35

LeLama a dit: Est-ce que la seule réponse aux problèmes de notre société est d'ordre spirituelle ie. trouver son chemin et convaincre par l'exemplarité ? Ou est-ce qu'au contraire, il faut accepter le politique et essayer de bouger les lignes en faisant des compromis ? Pour convaincre, il faut voyager, donc accepter des financements...Hulot assume clairement le deuxième point de vue. Il dit qu'il veut utliser le monde médiatique pour promouvoir l'écologie. Pari risqué et presqu'antinomyque. Pour moi, la réponse n'est pas très claire. Il me semble qu'il faut accepter de participer davantage, mais je constate que les "militants" qui ont un bilan positif sans hésitation se comptent sur les doigts d'une main et ont souvent des penchants spirituels par ailleurs (Gandhi, Luther King, ou chez nous Abbe Pierre...)

La SV, comme je la comprends, se veut une action volontariste et individuelle, plus philosophique que politique, ou en tous cas la somme d'actions résultant de prises de conscience individuelles. Ceci dit, à un moment ou un autre on se trouve confronté avec la nécessité d’adhérer ou non à des actions collectives jugées en accord avec cette philosophie de vie.

Exemple, pris dans l’actualité, si on veut soutenir la mise en place de taxes écologiques, on se retrouve à prendre parti. Bref, il n’est pas difficile de comprendre que, qu’on le veuille ou non, la politique nous guette et que 2007 étant, en France, une année d’élection, c’est la bon moment pour prendre ou non position sur cette scène.

On peut en débattre ici, si possible de manière sereine et en tout cas courtoise et respectueuse. study
avatar
Joël

Localisation : St Ju - Près de Genève
Date d'inscription : 16/10/2006

http://perino.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par joe.chip le Mar 14 Nov 2006 - 10:08

Joël : J'aime bien la devise de l'ancien maire de Lyon et premier ministre, Edouard Herriot:
La politique, c’est comme l’andouillette. Ça doit sentir un peu la merde mais pas trop.
Shocked
Cette comparaison est un peu douteuse: de mon point de vue de végétarien, je trouve que l'andouillette c'est monstrueux, sans parler même de l'odeur (qui pue trop, pire que la merde, ça pue la mort). affraid

( J'espère que je ne dépasse pas les limites du respect, de la sérénité et de la courtoisie scratch !!! )
avatar
joe.chip

Date d'inscription : 23/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par Joël le Mar 14 Nov 2006 - 16:12

J'espère que je ne dépasse pas les limites du respect, de la sérénité et de la courtoisie !!! )
Pas de problème Joe. Je n'avais pas pensé que l'image pouvait avoir qq chose d'excessif pour un végétarien Crying or Very sad

Ceci dit, l'idée c'est que la politique ne peut pas être totalement pure et qu'il faut juste fixer une limite acceptable à la turbidité (au trouble) acceptable. Limite qui, bien entendu, dépend de la délicatesse des estomacs.
Les purs, modèle Saint-Just sont souvent assez dangereux, les trop troubles on connaît leurs méfaits Mr Green
avatar
Joël

Localisation : St Ju - Près de Genève
Date d'inscription : 16/10/2006

http://perino.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par joe.chip le Mer 15 Nov 2006 - 10:37

Je suis bien d'accord, la politique est loin d'être pure !
Saint-Just, je ne connais pas, je vais me documenter.
avatar
joe.chip

Date d'inscription : 23/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par loulie le Ven 15 Déc 2006 - 17:16

Les politiciens, même les mieux intentionnés, ne peuvent rien pour vous !

Je m'occupe surtout de besoins fondamentaux immédiats... remplir les mangeoires des oiseaux, porter des pommes aux chevreuils, protéger les colonies d'orchidées, cuisiner une marmite de riz aux légumes, contempler la beauté du monde, huiler mes mocassins pour qu'il me dure le plus longtemps possible, garder les filles de la voisine...

... dans ces besoins fondamentaux, mon appartenance à un groupe est aussi immédiat, les gens que je croise en allant au village et à la ville avec qui je cause et à qui je souris, les mamans avec une poussette à qui j'ouvre la porte, mes voisins ...

... au niveau "administration publique" je pratique la désobéissance civile ( on va se faire un joli petit topic sur le sujet, d'accord ?) et j'ai souvent à me battre et "justifier" ma place étant donné que mon mode de vie et les éléments qui en découlent ne figurent jamais sur les formulaires ...

... On confond administration publique et politique moderne ...

La politique dans son sens noble est une philosophie de l'administration de la vie juste et équitable pour tous... pas besoin d'institution pour que le premier venu applique sa philosophie, non ?

À l'origine, le mot concerne l'organisation du pouvoir exécutif... la logistique d'une société... ça n'est plus le cas aujourd'hui... je ne vous apprends rien j'espère ?

La politique moderne et ses "pendants" comme la diplomatie internationale est une jungle au sens humain du terme, une arène de boxe où ça cogne dur avec des gants blancs pour l'obtention du pouvoir, de la célébrité...

La seule "politique" sur laquelle j'ai un petit mini soupçon de prise c'est celle de la municipalité où je vis qui comporte 1,300 habitants... lorsque j'ai habité en ville, c'était le quartier. Je connais le maire, les conseillers, je cause avec mes voisins, j'affiche mes valeurs et mes choix quand c'est propice...

Je ne participe pas à cette farce monumentale de la politique... je n'ai pas peur que le monde civilisé s'écroule parce que je ne m'occupe pas de cette politique là... les besoins immédiats, les miens et ceux de mon environnement, famille et communauté immédiate, dont je m'occupe me prennent tout mon temps et l'énergie que j'y met donne des résultats...
Réfléchissez bien à tout ce temps consacré à discuter de gens et des idées d'autres personnes que vous ne rencontrerez jamais et qui mène "votre" barque sans votre consentement dès les urnes rangées ??

Mon idée c'est que les humains que nous sommes doivent se détourner volontairement de cette politique là qui consomme une quantité impressionant e d'énergie, temps et argent, pour pas grand chose pouisque, au bout du compte, la vraie différence entre une société qui va mal et une société qui va bien c'est au niveau de l'entraide et de la solidarité au sein de petits groupes qu'on la mesure ...

Je vis la "simplicité volontaire extrême" ... je ne crois absolument pas aux institutions.

Pourquoi faudrait-il convaincre qui que ce soit ?
Crois ou meurt ?

Témoigner de ce que l'on fait et ce que l'on connaît par expérience est tout ce que l'on peut partager.

En matière politique, le synonyme est de gagner un vote... c'est tout.

Et si le "meilleur" gagne, un de résultats immédiats est que la majorité des votants vont se décharger de leur propre responsabilité et "attendre" que ce ou cette "meilleure" fasse "la job" à leur place, à une échelle nationale.

loulie ... la deuxième grenouille... !
Smile

loulie
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par Joël le Sam 16 Déc 2006 - 9:58

Désolé loulie, mais pour moi la politique n'est pas une philosophie de l'administration de la vie juste et équitable pour tous... Pour moi la politique c'est d'organiser la vie de la cité au sens large. Pour la cité de 1'300 habitants tu sembles avoir une idée... mais quid de la cité de 13'000, de 130'000 de 1 million, 10, 100, 1 milliard...?

Si tous le monde fonctionne comme toi, c.a.d. en se repliant sur son petit monde proche, on risque bien de se retrouver à la merci du plus fort et il se trouve que souvent le plus fort s'appelle Hitler, Pinochet, Staline, Mao, PolPot. C'est déjà arrivé... Voià pourquoi selon moi il faut s'interesser à la politique même si ça pue un peu. Ceci bien sûr n'exclut aucunement l'action individuelle qui, je suis d'accord, est la base de la SV.

Je te suggère de ne pas consommer d'énergie à me répondre. Pour ma part, je n'en dépenserai pas plus. Non pas parce que je ne crois pas au débat politique, j'y crois fermement, mais parce que nos points de vue sont trop éloignés pour que la discussion mérite d'aller plus loin que ce premier échange. Au plaisir mais sur d'autres sujets...
avatar
Joël

Localisation : St Ju - Près de Genève
Date d'inscription : 16/10/2006

http://perino.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par mirza le Ven 29 Déc 2006 - 9:54

Si tous le monde fonctionne comme toi, c.a.d. en se repliant sur son petit monde proche, on risque bien de se retrouver à la merci du plus fort et il se trouve que souvent le plus fort s'appelle Hitler, Pinochet, Staline, Mao, PolPot.
Je me demande ce qu'est "être à la merci" dans la conception de loulie.

En fait, j'ai un mal fou à me positionner quant à cette question, de prendre part ou non à la politique, celle au sens national (et international), celle des élections, celle des partis. J'ai un mal fou à la fois à penser que c'est si important que ça (pensant, en fait, que de toute façon jamais un parti portant des idées avec lesquelles je suis un tant soit peu en accord ne pourra arriver au pouvoir et que ça ne m'empêche pas de vivre non plus, même en pratiquant au besoin la fameuse "désobéissance civile"), et aussi, paradoxalement, j'ai un mal fou à penser que je peux ne pas prendre ma place là-dedans et puis ensuite critiquer ce qui s'y fait. Cela ne fait que très peu de temps que j'ai ma carte d'électeur, et je ne l'ai pas encore beaucoup usée... et puis, les présidentielles arrivant ici en france, et voyant ce qui se trame, ce que font les candidats potentiels et leurs partis, ce qui s'en dit dans les médias (quand rarement je me mets à allumer la radio), je n'ia pas vraiment envie d'aller voter, finalement. Je ne sais pas, je change d'avis tout le temps.

Une question à loulie: on dit souvent qu' "on a le gouvernement qu'on mérite"; comment est-ce que tu te places vis-à-vis de ça? Est-ce que ça te passe au-dessus de la tête parce que c'est à une échelle qui ne te concerne pas (ne te touche pas, ce genre genre de chose), ou bien autre chose?
avatar
mirza

Localisation : Toute provençale !
Date d'inscription : 28/12/2006

http://pcpl.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par magali le Ven 29 Déc 2006 - 10:23

Ah tiens tiens voilà un sujet dans mes préoccupations aussi. Very Happy

Cool Il y a de ça même pas un an je ne voulais pas entendre parler de politique (je votais tout de même mais un peu de manière desabusée). Je croyais uniquement au changement individuel et laissai faire les pantins en haut. Et puis, grâce au réferendum du 29 mai (constitution européenne) je me suis un peu plus penchée sur le sujet.

:loveit: Je crois fermement à la valeur de l'exemple. Le nombre de fois où j'ai modifié mes habitudes en observant des personnes plus "avancées" sur un certain chemin. Et surtout je crois en l'information ! Nous vivons dans un monde de manipulation et de désinformation incroyable. Et si je veux que mon prochain aie accès aux informations qui me permettent d'être ce que je suis aujourd'hui (ce qui ne l'empêche pas de ne pas adopter attention ! Mais cela lui donne le choix) ... il faut communiquer, ouvrir, tourner le projecteur sur d'autres horizons. Donc déjà bravo aux forums comme celui ci ou aux divers blogs comme raffa...

Arrow Donc pour réaliser cela pour moi ? Agir au quotidien, bien sûr, parler avec sa famille, ses voisins... J'espère aussi créer une émission de radio qui va dasn ce sens... Mais je pense que nous avons une responsabilité plus grande encore et la politique y prend une bonne place. je n'ai pas envie d'être "encartée" comme ils disent, je n'ai pas envie de soutenir mordicus un parti politique. Je ne veux pas appartenir à un parti car je me sentirai séparée des autres hommes. Mais...

cheers ...Oui ! Je pense qu'il faut être acteur dans la cité ! Oui il faut dire Non ! "cela ne me convient pas" mais SURTOUT dire "VOILA CE QUI ME CONVIENT". Car les discours gauchistes poings levés me fatiguent à la longue. Si on dit je suis contre cela il faut pouvoir dire je suis donc pour ceci sinon nous ne sommes pas constructifs.

study Je me suis donc ouverte aux différents partis politiques. Pour résumer je suis de loin le mouvement de la gauche antilibérale (et hurle au secours ils ne vont pas s'en sortir avec leurs petites luttes de pouvoir interne) et suis de près le parti de la France en Action qui me semble être à la fois, crédible, proche de mes valeurs et constructif. Vous le connaissez ?

Voilà où j'en suis. Rolling Eyes
Bises
avatar
magali

Age : 39
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 25/12/2006

http://www.santeglobale.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par mirza le Ven 29 Déc 2006 - 19:19

loulie a écrit:Les politiciens, même les mieux intentionnés, ne peuvent rien pour vous !
Je viens de relire cette phrase. En fait, quand je me pose des questions sur mon degré d'implication dans la politique (celle des partis, des élections etc.) alors je ne le fais jamais, jamais en me disant qu'ils peuvent quoi que ce soit pour moi. Je pense que moi, je peux quelque chose pour le peuple. Exactement au même titre que tout le monde à côté de moi. Une sorte de participation commune, de réflexion commune, le fait d'exprimer certaines choses, avec chacun nos façons différentes de penser, de dire et d'agir. En gros c'est comme ça que j'envisage de "faire" de la politique: que chacun dise ses besoins, envies, idées, autant qu'il le peut, à l'échelle qui lui semble pertinente (personnelle, familiale, communale, nationale,...), et qu'on en discute tous! (Exactement ce qui se passait à l'échelle universitaire pendant le blocage de ma fac cette année.) Mais pas en pensant qu'ils pourraient nous aider à quoi que ce soit ! (en fait, je ne crois même pas qu'ils soient là pour ça - je pourrais développer ça si on me le demande mais sinon j'ai peur que ça soit inutilement long)

Sinon magali, halalala... j'étais contente d'avoir trouvé un forum sur ce genre de sujet où personne n'avait encore lancé que la FEA était un parti intéressant... zut, encore raté Wink. Bon heu. Personnellement je ne porte pas leur chef dans mon coeur, et je ne crois pas un instant ni à la sincérité ni même ne serait-ce qu'au réalisme de ses propositions (faire passer l'agriculture française au tout bio en 10 ans... je demande à voir comment il compte s'y prendre, mais bizarrement il ne le dit jamais). Mais ceci n'est que mon avis. Si la question t'intéresse, tu peux en trouver plein sur les forums, des avis, notamment sur OPLF où la discussion à ce propos est souvent houleuse, mais quand on passe sur ce point on se rend compte qu'elle est aussi intéressantes et instructives par la diversité des points de vue, tant sur la personne de Governatori que sur le parti en lui-même et sur des propositions telles qu'il peut les faire.
avatar
mirza

Localisation : Toute provençale !
Date d'inscription : 28/12/2006

http://pcpl.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par magali le Ven 29 Déc 2006 - 20:39

Hello mirza Very Happy

Désolé, la FEA est partout Twisted Evil

Je suis sur OPLF et ONCT donc j'ai effectivement suivi un peu les discussions sur le sujet. Je comprend très bien que tu ne portes pas Governatori dans ton coeur. Il m'a fallut plus d'un an moi, en tout cas, pour faire varier mon avis à son propos.

Je le trouvais imbu de pouvoir. Son nom me faisait mourir de rire (je croyais à une blague), je l'ai vu une première fois à un rassemblement à Paris et comme j'étais dans ma bulle de jugement négatif je n'y ai vu que ce que je voulai voir : du bof du bof et encore du bof. Et puis on m'en a reparlé et j'ai décidé de réaborder son discours de manière plus neutre, je l'ai revu à Marseille et j'y ai vu quelqu'un de résolument humain, engagé, positif... Et le bio dans 10 ans n'est pas une mesure démagogique ou irréalisable. Voilà les départs de reflexions de la FEA sur le sujet.

PROPOSITIONS ACTUELLEMENT A DISCUTER A SEIN DU FORUM

1. Créer des AMAP, Associations pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne.
2. Créer des associations comme Love money pour l'Emploi.
3. Déplacer les subventions chez les agriculteurs qui sont désireux de muter en bio.
4. Renommer la bio AHPE : Agriculture à Haute Performance Environnementale.
5. Créer des filières où les produits ont un cycle.
6. Augmenter le nombre de Centres de formation agricole avec une orientation clairement définie vers le bio. Répartir les centres de façon uniforme dans toute la France.
7. Taxer les produits ayant poussé en utilisant des pesticides et des fongicides.
8. Modifier les paysages openfield en subventionnant les transformations vers du bocage.
9. Mettre le principe de précaution dans notre Droit civil pour qu'il devienne un nouveau principe du Droit de la responsabilité civile, dont il découlerait une action préventive et collective.
10 . Taxer les produits fongicides pesticides et phytosanitaires (pollueurs payeurs).
11. Faire un plan de désengagement sur ces produits avec des pénalités et taxes augmentant graduellement.
12. Créer des modules des modules de culture agricole biologique à partir du collège et du lycée.
13. Pour les paysans qui s'installent leurs assurer un salaire minimum du smic voir plus, pour le conjoint actif aussi pendant le temps nécessaire à l'autofinancement. Un paysan est un paysagiste aussi il doit donc recevoir une rémunération pour cela. Modeler le paysage, c'est moins de feu de forêt...
14 . Exonérer d’une partie des charges sociales, les cultivateurs BIO qui embauchent de la main-d'œuvre.
15. Créer une coopération nord sud en permettant une immigration choisie, pour former des agriculteurs sur cinq ans en contrat alterné, l’impôt prélevé sera mis sur un compte pour que le moment venu l’agriculteur formé reparte avec ce pécule, il sera débloqué dans son pays lors de son retour, la possibilité de déblocage sera limité dans le temps.
16. Permettre une embauche saisonnière pour les récoltes avec une réduction des charges sociales mais une augmentation du salaire.
17. Promouvoir les AMAP et JDC (jardins de Cocagne). Pénalité pour les mairies qui ne mettent pas de terrains à disposition, minimum 4 hectares pour 5000 habitants.
18. Défiscalisation des achats de terres en vues de locations pour une culture bio. Plafonner le montant de la location à l'hectare. Plafonner le nombre d'hectares de terres profitant de la défiscalisation par foyer de contribuable. (afin de limiter les concentrations).
19. Aide à la mutation d'une culture ou élevage intensif à une agriculture biologique. subventions de la PAC données, si l'agriculteur fait du bio ou s’il signe un contrat de mutation avec obligation de faire du bio dans un temps donné. Sinon une pénalité importante sera administrée au moins égale à la subvention ou les subventions totalement supprimées si le droit européen le permet et redistribuée aux agriculteurs bio ou en phase de mutation.
20. Créer une école de vétérinaire tournée vers les médecines alternatives.
21. Taxer avec une TVA moins forte les circuits courts agriculteur - consommateur. TVA à 2.5%.
22. Faire une hausse de TVA à 9% par exemple sur les produits issus de l'agriculture intensive.
23. Mettre une taxe frontalière sur les produits non bio d’importation.
24. Pour favoriser les dépenses vers des produits plus bio et écolo, les détaxer, par exemple les couches lavables

25. Création d'un fond de cautionnement qui apporterait les garanties nécessaire aux banques pour les agriculteurs, il serait approvisionné par des dons de particuliers et d'entreprises mais aussi par les collectivités territoriales, les banques; ces dons seraitent déductibles des impôts.

26. Orienter une politique agricole vers la production de matières premières nécessaire à la construction de maisons bio climatique : ossature en bois, remplissage isolant en fibres végétales ou animales (laines de moutons).

27. Faire manger Bio les enfants des écoles et des crèches.

28. Mettre la forêt amazonienne et tropicale au patrimoine mondial de l'écologie.

29. Ne plus autoriser les sociétés de restaurations rapides d'associer un jeu avec une alimentation déséquilibrée (exemple aire de jeux dans les mc do, menu enfant avec jouets. Et avec tous les produits agroalimentaires non équilibré et non bio associant un jouet dans l'emballage.


source = leur forum http://www.lafranceenaction.com/forum2/index.php?topic=84.0

C'est un peu en vrac. Mais juste pour te dire qu'il y a une commission faite d'agriculteurs et d'associations qui travaillent sur le sujet. Derrière Jean Marc Governatori il y a 600 delegués qui essayent de prévoir comment rendre demain à la hauteur des rêves du parti.

Mais bon voilà, je ne suis pas une fanatique de la FEA je n'ai jamais été une fan de quoi que ce soit ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer !! Mr Green mais pour une fois qu'un parti a des idées qui me séduisent et qui vont dans le sens de ma philosophie de vie, c'est quand même interessant de s'y interesser un peu, de mon point de vue.

Biiiiiises
Magali
avatar
magali

Age : 39
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 25/12/2006

http://www.santeglobale.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par Joël le Sam 30 Déc 2006 - 19:05

Je viens de relire cette phrase. En fait, quand je me pose des questions sur mon degré d'implication dans la politique (celle des partis, des élections etc.) alors je ne le fais jamais, jamais en me disant qu'ils peuvent quoi que ce soit pour moi.
Bien vu Mirza! Ceci rappelle la phrase de Kennedy:
Ne vous demandez pas ce que le pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le pays.

A part ça j'apprend plein de choses sur ce forum, y compris l'existence de la FEA. Je vais m'informer.

Rien à voir: J'ai acheté le journal La Décroissance, premier articulet en dernière page sur lequel je tombe: Ils dégoisent sur Hulot et sur Denis Cheissoux dans une emission de France-Inter. Pourquoi faut-il que les ultraminoritaires tirent à boulets rouges sur leur plus proches copains... C'était une manie de la gauche extrême, cela le devient pour les alter-mondialistes, décroissant, sv et autres... Dommage!
Ils tapent aussi systèmatiquement sur une radio qui est la seule à vraiment faire un boulot d'information.
avatar
Joël

Localisation : St Ju - Près de Genève
Date d'inscription : 16/10/2006

http://perino.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par mirza le Dim 31 Déc 2006 - 8:58

Joël a écrit:Pourquoi faut-il que les ultraminoritaires tirent à boulets rouges sur leur plus proches copains...
Une fois, j'avais lu qqn qui disait à ce propos que selon lui (et selon ce que j'en ai compris) c'était parce que l'écologie, ce n'est pas comme la politique. C'est qqch de tellement important que l'on refuse d'y faire des compromis. Alors que la politique, justement, ça demande de faire un certain nombre de concessions pour pouvoir monter un truc commun. Faire des concessions en écologie, c'est très très difficile.
avatar
mirza

Localisation : Toute provençale !
Date d'inscription : 28/12/2006

http://pcpl.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par calispera le Dim 31 Déc 2006 - 17:51

Joël a écrit:
Rien à voir: J'ai acheté le journal La Décroissance, premier articulet en dernière page sur lequel je tombe: Ils dégoisent sur Hulot et sur Denis Cheissoux dans une emission de France-Inter. Pourquoi faut-il que les ultraminoritaires tirent à boulets rouges sur leur plus proches copains... C'était une manie de la gauche extrême, cela le devient pour les alter-mondialistes, décroissant, sv et autres... Dommage!
Ils tapent aussi systèmatiquement sur une radio qui est la seule à vraiment faire un boulot d'information.

Je suis d'accord avec toi, et malgré plusieurs essais, car tout de même les sujets a priori m'intéressent, je ne veux plus acheter le journal de la décroissance, pour cette raison là.
J'ai l'impression que la tendance à dénigrer est liée à la mentalité de "militer". Plutôt qu'agir en proposant des choses, on agit en se "battant contre" ce qui existe déjà. De la sorte on n'apporte rien de neuf, juste, on enfonce un peu plus le clou par rapport à ce qu'on n'aime pas (ce qui souvent, contrairement à ce qu'on croit, l'aide à se maintenir).

A mon sens c'est vraiment lié à une partie de notre culture, de notre éducation, de la mentalité que véhicule le système. Quand nous ne voulons plus de quelque chose, nous avons tendance
1/ à vouloir le supprimer, plutôt que de tenter de créer quelque chose d'autre qui nous convient
2/ à en dire tout le mal qu'on en pense, et en général pas aux personnes potentiellement les plus aptes à faire changer les choses (mieux vaut dire à Nicolas Hulot qu'on n'est pas d'accord avec lui que d'aller publier des attaques à son égard dans un journal), plutôt que de dire tout le bien de ce qu'on voudrait obtenir.
Et entre supprimer et créer l'alternative il y a encore bien d'autres solutions intermédiaires que nous sommes la plupart du temps incapables de concevoir.

J'ai lu, il y a bien 4 ans maintenant, un livre vraiment génial, tout petit, et il était en plus repris intégralement sur le site de l'éditeur (a disparu depuis) :
"De notre servitude involontaire" de Alain Accardo, edition Agone.
Il explique ce phénomène assez bien.

Ce que nous critiquons de notre système de société, nous l'avons tellement bien intégré, c'est tellement bien conditionné dans notre petite tête, que même en cherchant à changer les choses, nous nous faisons la plupart du temps, et inconsciemment, complice de ce système malgré tous nos beaux discours "anti". Car ce que nous voulons changer à l'extérieur de nous, se trouve imprégné à l'intérieur de nous. Et nos actions militantes, ne sont en réalité qu'une façade qui nous donne bonne conscience (et qui ne change rien du tout), face à des comportements bien ancrés, qui montrent que finalement nous adhérons implicitement au système en y participant de toute part.

J'avais fait un condensé de son bouquin, et en fait, comme je n'ai pas de droit d'auteur là-dessus, je ne peux pas le mettre sur le net de manière publique. J'ai donc décidé de faire un résumé du condensé. Comme ça, si j'arrive à le terminer (c'est un réel casse-tête pour moi de résumer un condensé d'idées qui sont déjà difficile à maîtriser dans le texte original), je pourrai venir le mettre sur le forum.

Pour revenir aux interventions de Magali et Mirza qui précèdent. Je me reconnais en bonne partie dans la position de Magali face à la politique. J'ignorais totalement l'existence de la FEA. Mais bon, j'ai un excuse, je suis belge Wink
J'ai tenté de militer les dernières années dans diverses associations (Attac, antipub, féministes, etc.) et partout j'ai été déçue du manque d'efficacité, de la hargne avec laquelle les gens militent. Je n'adhérais souvent pas aux méthodes, je ne me trouvais pas vraiment d'affinités avec les membres des associations, et je ne comprenais pas pourquoi je n'arrivais pas à être plus motivée. Depuis un an je m'en éloigne très clairement, prenant mieux conscience de ce que je dis plus haut.

Je voudrais juste ajouter par rapport à la FEA, que malgré leurs bonnes idées, m'est avis qu'il ne pourront pas faire mieux que les autres partis au pouvoir, tout simplement car ils ne précisent pas qu'ils n'ont aucun pouvoir pour changer les choses qu'ils proposent, étant donné que la plupart des législations nationales ne font que se mettre en règle par rapport aux directives européennes, à l'OMC etc. Et que tout ce qu'un parti national propose n'est que du vent, tant qu'il ne propose pas de retravailler la législation européenne, à un niveau européen (ce qui me paraît impossible à court terme).
Et à ce titre, je pense que Etienne Chouard et son fameux site http://etienne.chouard.free.fr/Europe/
reste une mine d'or d'idées et d'analyses pour proposer des changements à un niveau bien plus large que le niveau national. Malheureusement le gigantisme de son site mène à baisser les bras avant même de commencer la lecture.
Et j'avoue qu'en ce moment je reste totalement inactive par rapport à tout ça, excepté le fait de transmettre de l'info de ci de là sur un forum ou à des amis, à l'entourage etc.
J'ai l'impression par contre d'être nettement plus efficace en rayonnant autour de moi les changements que j'ai déjà opérés sur moi-même.
De plus, à mes yeux, les changements en simplicité volontaire sont en soi des actes politiques : diminuer fortement sa consommation, consommer alternatif, arrêter tous les gaspillages (énergie, eau, papier, etc.), éteindre définitivement la télévision et refuser les mass médias, s'informer alternativement, évoluer psychologiquement, apprendre à communiquer différemment, apprendre la non-violence, et parler de tout cela autour de soi; sont je l'espère tous des changements de comportements qui peuvent faire tache d'huile et avoir un impact non négligeable.

En ce qui concerne le dernier message de Mirza, j'avoue être un peu étonnée, j'aurais plutôt pensé l'inverse. Certains écologistes sont capables des plus grandes concessions qui font que parfois ils baignent dans l'incohérence, mais ils n'ont pas l'apanage de ce genre de comportement, c'est je pense, tout simplement humain.
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par magali le Lun 1 Jan 2007 - 17:39

calispera merci de reparler d'Etienne chouard, c'est vrai qu'il est super ! C'est un pédagogue hors pair.

J'y pense, je vais de temps en temps sur un blog très sympa :
http://www.nuesblog.com/

Et ils ont filmés durant un repas une quinzaine de jeunes représentants de tous partis politiques et à la fin (au dessert) l'invité surprise est Etienne Chouard, c'est vraiment sympa à voir !
pour voir ça c'est ici : http://www.nuesblog.com/?480/La-Politique-de-Demain-l-aventure-citoyenne
avatar
magali

Age : 39
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 25/12/2006

http://www.santeglobale.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par Joël le Lun 1 Jan 2007 - 18:37

Ce que nous critiquons de notre système de société, nous l'avons tellement bien intégré, c'est tellement bien conditionné dans notre petite tête, que même en cherchant à changer les choses, nous nous faisons la plupart du temps, et inconsciemment, complice de ce système malgré tous nos beaux discours "anti". Car ce que nous voulons changer à l'extérieur de nous, se trouve imprégné à l'intérieur de nous. Et nos actions militantes, ne sont en réalité qu'une façade qui nous donne bonne conscience (et qui ne change rien du tout), face à des comportements bien ancrés, qui montrent que finalement nous adhérons implicitement au système en y participant de toute part.
A.B.S.O.L.U.M.E.N.T
C'est pour cela qu'il faut penser large mais attaquer modeste. Cela peut prendre du temps mais c'est comme pour l'arrêt de la clope ce qui compte c'est premièremement d'essayer et deuxièmement avoir intégrer en profondeur la nécéssité de la chose.

Faire des concessions en écologie, c'est très très difficile.
Concession, c'est le mot qui convient!
Je ne crois pas que ce soit lié à l'écologie, les partis extrêmes ont toujours fait ça très bien (détester les gens qui leur sont proches). C'est lié à un mode de pensée sectaire. Dans tous les domaines il faut faire des compromis, même en écologie. Faire une concession ce n'est pas renoncer à ses idées mais c'est penser que pour qu'elles triomphent un jour, il n'est peut-être pas idiot de trouver des alliés parmi les gens qui ont des idées proches.
avatar
Joël

Localisation : St Ju - Près de Genève
Date d'inscription : 16/10/2006

http://perino.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SV et Politique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum