Documentaire : Une brêve histoire de l'avenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Documentaire : Une brêve histoire de l'avenir

Message par Raffa le Ven 5 Juin 2009 - 16:02

Une brève histoire de l'avenir - ARTE+7

L'Essayiste et économiste Jacques Attali dresse l'état du monde... futur, d'ici à 2050. La fascinante chronique d'un chaos annoncé.
http://plus7.arte.tv/fr/detailPage/1697660,CmC=2659736,scheduleId=2622158.html

"Je vous invite à vivre avec moi les cinquante prochaines années" : dans une ambiance futuriste, Jacques Attali déroule le scénario en images des décennies qui, selon lui, nous attendent. Calquée sur son dernier essai, auquel elle emprunte son titre, cette "brève histoire de l'avenir" s'appuie sur le travail de prospective entrepris depuis de nombreuses années. Un récit au futur de l'indicatif qu'en contrepoint d'autres voix (futurologue, philosophe, expert des relations internationales) appuient ou nuancent, proposant quelquefois une autre vision de l'avenir.

==> Fin de l'hégégémonie des USA et émergence des autres puissances, l'Asie, dérèglements climatiques et catastrophes, démographie, hypernomadisme, surveillance, RFID et nanotechnologies, main mise des marchés sur les états, place de l'islamisme, armement, eau, émeutes de la faim, ressources rares sources de conflits etc.

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire : Une brêve histoire de l'avenir

Message par calispera le Ven 5 Juin 2009 - 22:47

Je n'ai regardé que la première moitié, mais pour moi rien ne colle dans cette première partie. C'est un regard en fonction de l'économie et de la technologie, sans tenir compte justement des changements de mentalité, des alternatives citoyennes, de créations de nouveaux repères.

De plus, beaucoup de ce qui est relaté pour soutenir ce qu'il dit, est de l'ordre de l'anecdote.

Or, en à peine 100 ans, plein de repères ont changé, et très peu de gens auraient pu les prévoir, et prévoir leurs conséquences.
Personne ne pouvait prévoir ce qu'allait donner l'industrialisation (200 ans), ni l'arrivée du téléphone, l'arrivée de la télé, l'arrivée de l'avion, de l'ordinateur, d'internet. Ces changements ont vachement bouleversé les orientations économiques et politiques et la mentalité des citoyens.
Et dans les 50 ans à venir, les bouleversements risquent d etre bien plus importants encore, donc imprévisibles.

De plus, les changements à venir seront moins technologiques que philosophiques ou culturels, et cela pourrait franchement chambouler encore nettement plus la tournure des événements.

Et je pense aussi que les changements viendront du peuple, et les gouvernements ne feront que relayer ce qui se passera au niveau local.

Sauf bien sûr si on tombe dans une dictature mondiale ou si ya une guerre nucléaire ou des catastrophes incontrôlables à l'échelle de la planète.

Bref, je ne vois pas l'utilité de regarder plus avant ce documentaire.

Qu'est-ce qui t'a plu dans ce documentaire? il ressemble tellement à du matériel télé Wink (pour Envoyé spécial ou 52 sur la une)

Je ne le trouve vraiment pas crédible. Il amalgame mille choses pour tirer des idées tirées par les cheveux.

Ca ne te ressemble pas Wink
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire : Une brêve histoire de l'avenir

Message par Raffa le Sam 6 Juin 2009 - 11:13

Ne doit on communiquer que ce qui nous a plu et que ce avec quoi on est d'accord et que l'on partage ? Ou ce qui peut faire réfléchir peu importe dans quel sens ?

"rien ne colle" ? Vraiment ? Ou rien ne fait sens pour toi ?

La vision d'Attali m'intéresse au même titre que beaucoup d'autres très éloigné de ma vision des choses (ceux que je lis et que je vois en majorité), ou de la tienne. Il me semble intéressant de voir ce documentaire et jusqu'au bout (l'intelligence collective cela t'intéresse je crois Wink ) ne serait-ce que pour le critiquer. Peut-être aurais-je du le mettre dans le bar...

Ce documentaire n'est qu'une vulgarisation du livre d'Attali du même nom qui est beaucoup plus poussé évidemment.

sans tenir compte justement des changements de mentalité, des alternatives citoyennes, de créations de nouveaux repères.

Que nous espérons, que nous voyons, mais que tout le monde n'a pas forcément pris encore en compte.

De plus, les changements à venir seront moins technologiques que philosophiques ou culturels, et cela pourrait franchement chambouler encore nettement plus la tournure des événements.

C'est du moins ce que tu penses (ou que tu aimerais), certains pensent que les développement technologiques vont être absolument faramineux. Et je suis pas loin de penser qu'ils seront tout autant importants (et peut-être plus rapides) que les changements philosophiques ou culturels et tout autant porteur de chamboulement. La convergence des technologies (informatique - dont internet - biotechnologies, nanotechnologies et cognition) risque bien de changer le monde tout autant que les multiples défis auxquels on va faire face.

Ca ne te ressemble pas

scratch Cela devrait ? Heureusement, ce n'est pas ma vision des choses mais celle d'Attali Wink Et oui c'est un documentaire TV.

Ceci dit, que cela ne me ressemble pas je n'en suis pas si sûre car je suis pas loin de partager de nombreuses inquiétudes avec Attali (on ne vit pas dans le monde des bisounours et je suis convaincue qu'on va vers des temps très difficiles et je trouve très dangereux que l'on se voile la face à ce sujet). Partager ces inquiétudes n'est pas forcément partager sa vision des choses, mais je trouve intéressante de la connaître ('d'autant qu'Attali a de l'influence), je trouve intéressant aussi de voir comment d'autres, avec toute leur connaissance du monde, voit l'évolution de la situation merd... dans laquelle on se trouve.

Au sujet de son livre (et donc de ce documentaire), lire cette critique par exemple dont la conclusion dit précisément ce que j'en pense

Pour conclure cette rapide recension, répétons que ceux qui n'ont pas encore lu le livre peuvent le faire avantageusement. Ils y trouveront matière à réfléchir en se distrayant. Mais il ne faudrait en aucun cas le prendre au pied de la lettre. Au contraire, s'entraîner à le critiquer serait un bon exercice mental. La même chose pourrait être dite de tous les essais politiques – comme de cet article lui-même, évidemment.

Pour poursuivre la réflexion sur les visions de nos avenirs possibles je conseille la lecture d'Econochoc (et d'humanité 2.0 si on a un bagage scientifique).

Mais je suis désolée de t'avoir fait perdre ton temps Cool (et à d'autres peut-être) Je tacherai de ne transmettre que des choses qui sont dans la vision de la sv ou des écolos...

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire : Une brêve histoire de l'avenir

Message par calispera le Sam 6 Juin 2009 - 14:16

Comment être "juste" pour répondre à cela. Tout d'abord, j'espère que je ne t'ai pas vexée, ce n'était pas mon intention.

Ensuite, je remarque par tes commentaires qu'en effet, tu parles de ce documentaire aussi avec un regard critique, même si tu sembles l'apprécier dans son ensemble.

Comme tu as donné l'info sans émettre ton opinion, j'avais cru que tu le soutenais 100%, et j'en étais très étonnée.

Cela dit, ce n'est pas ton opinion personnelle que je tiens à discuter Wink

En fait, l'idée de connaître un peu de toutes les vues, un peu de toutes les opinions ne m'agrée plus du tout. Ok qu'il faille connaître leur existence. Mais si mon but est d'agir dans un domaine, il ne me paraît pas opportun d'aller m'informer sur tous ce que disent les gens du domaine voisin. En savoir suffisamment pour connaître les retombées sur le domaine qui m'intéresse ok, au-delà, en effet, c'est ce que j'appelle se "gaver d'infos", comme j'en parle dans mon livre, là (c'est pas très long) :
http://sechangersoi.be/3Livre/livrepage09.htm#nourrir

Je connaissais un militant (c'est une anecdote que j'ai retirée du livre d'origine), qui m'avait envoyé une info inutile, et à qui j'avais demandé de ne plus m'envoyer ce genre d'info systématiquement. Et en retour, il m'avait engueulée, en disant que lui, il recevait et lisait 300 emails par jour, et que c'était notre responsabilité de le faire, etc. Et il ne se rendait pas compte que la lecture de tous ces emails lui retirait le temps et l'énergie d'agir réellement, et qu'en les transmettant, il allait polluer les boîtes aux lettres de plein d'autres gens, etc.

Si j'ai arrêté la télé, et les autres mass-médias, c'est entre autre pour ça aussi. En premier car elle nous propose beaucoup trop de conneries, mais aussi, car avec elle, on peut se gaver de tout et de rien, tout peut être intéressant et digne d'intérêt, mais on n'en finit plus jamais alors.

Je ne suis pas "contre" ce que dit Jacques Attali, juste, je ne vois pas ce que ça apporte au Schmilblik, et je n'en sors pas moins ignare. C'est son point de vue, et il peut y en avoir des milliers d'autres tout aussi valables.

J'ai aussi envie d'ajouter que si nous allons vers des temps très très difficile, ça ne nous aidera pas de tomber en dépression, ou de nous nourrir de toute la puanteur des problèmes qui nous entourent, si notre but est de les résoudre. Car si on a compris le sens du problème, et le sens de la solution, l'important est de choisir la bonne direction, et de s'y investir le plus loin possible.

"rien ne colle" ? Vraiment ? Ou rien ne fait sens pour toi ?

Ben les deux. C'est surtout que ça ne colle pas. Ca fait à moitié sens. Entre autre la technique de parler pendant 5 minutes au moins de la faille d'Andrew et de la Californie submergée, puis plus loin de parler d'un métier (j'ai oublié le nom) en Inde, où les hommes vont transporter le repas de midi d'autres hommes, etc. : je ne vois pas ce que ça apporte au Schmilblik du film, des récits anecdotiques de la sorte, on pourrait les multiplier par dizaines de milliers (le monde est vaste Wink ), et ils n'aident pas à la compréhension de la théorie d'Attali, ils sont là, plus pour faire joli, pour décorer le documentaire, et prendre la place des choses importantes, sans illustrer le propos, qui sinon n'est qu'une théorie faites de mots. Ca fait donc très « télé ».

Il me semble intéressant de voir ce documentaire et jusqu'au bout ne serait-ce que pour le critiquer.

Etre au courant des choses pour les critiquer, ne m'intéresse plus. Critiquer me fait du tort, et de plus, me préoccuper des choses à critiquer c'est perdre du temps que je n'utilise pas à autre chose, et perdre encore plus de temps et d'énergie pour émettre les critiques.
De plus en plus, quand je suis dans une situation, où je ne suis pas directement impliquée, et que je ressens les critiques poindre en moi, je me dis : je ne suis pas au bon endroit.
J'aurais d'ailleurs pu passer mon chemin et omettre volontairement de mettre mon commentaire à propos de ce documentaire. Mais tu es quelqu'un avec qui je communique régulièrement, et le forum est un lieu qui importe pour moi, et dans ce cas, j'estime que la critique n'est pas forcément vaine, ou si elle devait l'être pour le forum, elle ne l'est pas pour moi.

Dernière remarque par rapport à ceci :
Ne doit on communiquer que ce qui nous a plu et que ce avec quoi on est d'accord et que l'on partage ? Ou ce qui peut faire réfléchir peu importe dans quel sens ?

J'aurais envie de répondre « quasi oui » pour la première question. Pas dans le sens qu'il faille se voiler la face, mais dans le sens que si on doit s'informer de tout ce qui nous heurte ou est à moitié en accord avec nous, voire, qui n'a aucun intérêt (ce qui est à mes yeux en partie le cas de ce documentaire) alors que cela ne nous est pas utile, on risque d'y passer 125heures par jour.
Et pour la deuxième question, j'avoue que ce film ne me fait pas réfléchir, il m'enfonce au contraire dans mes croyances de base, et me fermerait plutôt à l'intérieur de celles-ci.
A l'inverse, il ouvre le présent échange, qui lui peut me faire vachement avancer, donc en soi, cela n'aura pas été inutile pour moi.

J'aimerais ajouter que comme tu n'as pas mis ton propre commentaire en donnant l'info, j'ai compris que tu conseillais ce film car il en valait la peine à tes yeux, et donc, si ce n'était pas le cas, j'aurais préféré être au courant, car je ne l'aurais alors pas regardé.

Cela dit, il ne s'agit pas de reproche de ma part, tes opinions sont tiennes, et je n'ai rien à y redire, pas plus que ton attitude en annonçant le film, juste j'exprime comment j'ai ressenti les choses, car je ne m'attendais pas à ça de ta part (proposer un film que moi je trouve sans intérêt), preuve que je te connais encore très mal Wink

Mais je suis désolée de t'avoir fait perdre ton temps (et à d'autres peut-être) Je tacherai de ne transmettre que des choses qui sont dans la vision de la sv ou des écolos...

Tinquiète va Smile J'ai dit la chose franchement par désir d'être honnête. Tu apportes suffisamment de choses intéressantes et constructives sur le forum et sur bien d'autres lieux, et il n'est donc pas dans mon esprit de venir te dire de faire autrement. J'ai perdu mon temps? Ben c'était à moi de choisir de ne pas le perdre Wink
C'est vrai que si la majorité de tes renvois d'infos ressemblaient à celui-ci, ben je ne m'y intéresserais tout simplement pas, mais, jusqu'à preuve du contraire, ce n'est pas le cas.
Juste, pour cette fois on ne s'accorde pas. P'tet ben l'exception qui confirme la règle Wink
avatar
calispera
pionnier

Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/10/2006

http://www.sechangersoi.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire : Une brêve histoire de l'avenir

Message par pepe_de_bienvenida le Dim 7 Juin 2009 - 7:24

Calispera, je vais prendre le temps de lire ton bouquin. En attendant, c'est peut-être de l'info inutile, mais jetez un coup d'oeil là-dessus si vous ne l'avez pas vu:
http://video.google.fr/videoplay?docid=-6265290247873039570
avatar
pepe_de_bienvenida

Age : 54
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 31/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire : Une brêve histoire de l'avenir

Message par Raffa le Dim 7 Juin 2009 - 11:09

Non non t'inquiètes Calispera il en faut beaucoup pour me vexer.

Je n'apprécie pas le documentaire, j'apprécie d'avoir un document visuel expliquant et synthétisant la vision d'Attali. SI cette dernière n'intéresse pas, inutile de cliquer Wink

Mais si mon but est d'agir dans un domaine, il ne me paraît pas opportun d'aller m'informer sur tous ce que disent les gens du domaine voisin. En savoir suffisamment pour connaître les retombées sur le domaine qui m'intéresse ok

Sur ce point nous ne sommes pas d'accord. Pour moi la transdisciplinarité est une condition indispensable au monde de demain. et le fait d'avoir découper en "domaines" un tas de chose est ce qui nous a fait perdre la vision d'ensemble. Si nous ne l'avions pas perdue, je ne suis pas sûre qu'on en serait là. A trop se regarder le nombril on en oublie qu'on fait parti d'un tout où tout est lié.

Nous n'avons semble-t-il pas non plus la même vision de la "critique" tu semble y mettre du négatif (sens commun de critique, critiquer quelqu'un, voire "rejet") or moi j'y vois surtout une qualité indispensable (sens critique, esprit critique etc.) qui permet d'intégrer la vision des autres dans sa propre vision (ce qui est très loin, pour moi, d'une perte de temps). Impossible de s'exercer à avoir du sens critique si on ne s'intéresse qu'à ce avec quoi on est d'accord.

Quand à l'énergie dépensée ou au temps que l'on consacre à telle ou telle chose, ce n'est pas à moi d'en décider pour les autres quand je décide de communiquer un info ou qqchose qui me semble intéressant (surtout quand je décris ce qu'il y a de l'autre côté du lien Wink ). Effectivement tu ne me connais probablement pas assez car hormis ce que je diffuse sur les forums où j'essaye de rester dans l'esprit de ce dernier, je diffuse beaucoup de choses avec lesquelles je ne suis pas d'accord ou pas tout à fait d'accord mais qui me permet d'affiner ma vision des choses ou ma vision du monde. Et je les diffuse sans donner mon avis car je n'en vois pas l'intérêt d'une part et je ne veux pas "influencer" la manière dont on les recevra (et je suis toujours très surprise quand on me demande de le justifier), chacun y prend ce qu'il a envie d'y prendre. Par contre si cela suscite un débat - où d'autres partagent encore d'autres visions sur les mêmes thèmes - j'y participe plus souvent qu'à mon tour...

Dommage pepe, le documentaire que tu suggère n'est pas vraiment dans le thème de ce fil...

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire : Une brêve histoire de l'avenir

Message par iria le Dim 7 Juin 2009 - 14:40

Il est toujours bon de croiser les sources d'infos, même d'aller lire/écouter/regarder ce que disent des gens qui ne sont pas du tout en accord avec nous. Ca nous montrera un point de vue différent, qui nous amènera à une réflexion.
Ca évite de s'enfermer dans un schéma, ce que je trouve salutaire.

iria

Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 29/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum