Payer pour sa santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Payer pour sa santé

Message par Adrien38 le Mar 28 Juil 2009 - 11:33

De même que pour les retraites, on peut penser que les remboursements des soins vont diminuer avec l'apparition d'une médecine à plusieurs vitesses.

Quand on se contente d'un petit salaire (travailler moins pour vivre mieux, c'est vrai), on fait ses calculs sur le prévisible.
Oui mais...

Une amie est allée aux USA il y a peu et a eu un terrible accident de vélo (contre un camion, mais c'était sa faute).
Facture: plus de 200.000$ dont une bonne partie à sa charge! Bref, une condamnation à vie.. comme un crédit.

Ne faudra-t-il pas travailler plus pour vivre décemment (santé, retraite, etc) en fin de compte?
Qu'en pensez-vous?
Des expériences d'imprévus en santé?
Compatible avec la SV?

Adrien38

Date d'inscription : 26/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Digitale le Mar 28 Juil 2009 - 12:11

Un accident de vélo contre un camion lui coûte 200 000 $ ? Qu'est-ce qu'elle paye à ce prix-là ? Un traitement ? ? ?
avatar
Digitale

Localisation : PACA
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par -Françoise- le Mar 28 Juil 2009 - 13:04

200 000 dollars me semble élevé, même si j’ai conscience que le coût de la santé est prohibitif. Quand on connaît le coût d’une journée d’hospitalisation en réanimation ……

Contrairement à ce que tu disais dans l’autre post Digitale, je ne pense pas que vivre sainement et simplement te mette à l’abri de pépins de santé. C’est certain que si tu as une maladie de naissance ou familiale connue c’est différent parce qu’effectivement, tu as pu prévoir. Mais malheureusement, il y a des cas où le pépin te tombe dessus sans crier gare. C’est le cas de toutes forme d’accident, mais aussi de maladies. Un Diabète insulinodépendant qui débarque à 25 ans sans prévenir, un cancer bronchique à 40 ans chez le non-fumeur ça arrive. Si la maladie ne touchait pas les gens en bonne santé, ça se saurait !

Contrairement au système de retraite, je suis encore optimiste pour le système de santé.( Je pense qu’il faudrait juste apporter quelques modifications : Mettre son nez par exemple dans les congés maladies, séjours en cure et autre affection de longue durée accordée abusivement). A condition bien sûr qu’il y ait des cotisations !
Si j’ai parlé de ce sujet dans l’autre post, c’était plutôt par rapport à la SV : Le principe est « je travaille le moins possible pour vivre le mieux possible ». Si tout le monde réagit de cette manière, les cotisations diminuent, et le système s’écroule. Or tout le monde a potentiellement besoin de ce système. Comment gérer cette contradiction ?
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Chouette le Mar 28 Juil 2009 - 13:14

je pense comme toi, Françoise. Vivre simplement c'est très bien, mais il doit y avoir un minimum de civisme et faire son possible pour ne pas vivre sur le compte de la société. Ca implique donc un minimum de participation à celle-ci par du travail entre-autre

Chouette

Age : 50
Date d'inscription : 19/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Adrien38 le Mar 28 Juil 2009 - 13:37

Je me renseignerai sur le détail de la somme. En réalité, elle m'avait même dit plus mais je n'y croyais pas non plus!

Je pense comme vous qu'il y a beaucoup de dépenses car beaucoup d'abus:
> de la part de certains: se mettre rapidement en maladie, etc
> de la part d'entreprises: du médoc', c'est du profit et du PIB (voir le documentaire les Medicamenteurs http://www.vodeo.tv/19-35-6660-les-medicamenteurs.html)

Et il faut s'attaquer aux causes: certaines maladies sont dues aux toxiques nous environnant (par exemple, je suis devenu allergique cette année à cause du pollen+pollution à Grenoble).

Il reste les progrès de la médecine, comme une greffe qui coûte très très chère. Mais quand c'est un proche, ne trouve-t-on pas cela merveilleux?

Pour illustrer un pépin: je dois faire une opération d'orthodontie. Les devis sont complètement inégaux ( de 800€ à 8000€!); aucun remboursement de la part d'une mutuelle (c'est normal, ce n'est pas indispensable pour ma santé mais je vivrai mieux en faisant cette petite opération).
Du coup, mon père va m'aider à la financer. Il n'est pas vraiment SV (!) mais sur cet exemple, j'ai eu un peu de mal avec mes arguments "vivre très bien avec moins d'argent". Bon, ça sert aussi à ça la famille heureusement, mais bon..je suis moins légitime.. je me suis dit qu'il faut tout de même bien gagner sa vie (plus que le SMIC, même sans enfant) pour mettre de côté... et même sans rêves de grandes maisons, de lointains voyages et d'une grosse voiture.

Je trouve en fin de compte que l'argent, même en mode SV, doit prendre en compte beaucoup d'imprévus! (bon ce n'est pas une surprise c'est vrai!)

Adrien38

Date d'inscription : 26/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par -Françoise- le Mar 28 Juil 2009 - 14:25

Chouette a écrit:je pense comme toi, Françoise. Vivre simplement c'est très bien, mais il doit y avoir un minimum de civisme et faire son possible pour ne pas vivre sur le compte de la société. Ca implique donc un minimum de participation à celle-ci par du travail entre-autre

Je vois qu'effectivement, nous avons le même avis.
J'apporterais toutefois une nuance: Je parlais des personnes ayant choisi la voie de la Simplicité Volontaire. Donc, des personnes qui, par choix, ont décidé de vivre en dessous de leurs moyens.
Ces remarques ne concernent bien entendu pas les personnes qui pour des raisons indépendantes de leur volonté, sont amenées à vivre simplement. Wink

Adrien, la disparité des tarifs de ton intervention fait vraiment réfléchir !! scratch Il y a pourtant des mutuelles qui remboursent ce type d'intervention. Renseigne-toi.

J'aurais un peu tendance à dire que l'orthodontie est un assez mauvais exemple pour illustrer cette discussion: C'est LE soin d'esthétique, très à la mode actuellement, et ....dont on ne connaît pas (encore) les répercutions futures sur la santé... Sorry Adrien.
Je suis tout de même solidaire parce que mes trois gamins en ont bénéficié. J'avoue que j'ai cédé à la pression sociale Embarassed
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Invité le Mar 28 Juil 2009 - 16:17

-Françoise- a écrit:Donc, des personnes qui, par choix, ont décidé de vivre en dessous de leurs moyens.

Bonjour Françoise, je n'ai pas compris cette phrase peux-tu m'éclairer ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Adrien38 le Mar 28 Juil 2009 - 18:13

-Françoise- a écrit:

Adrien, la disparité des tarifs de ton intervention fait vraiment réfléchir !! (...)

J'aurais un peu tendance à dire que l'orthodontie est un assez mauvais exemple pour illustrer cette discussion: C'est LE soin d'esthétique, très à la mode actuellement, et ....dont on ne connaît pas (encore) les répercutions futures sur la santé... Sorry Adrien.
Je suis tout de même solidaire parce que mes trois gamins en ont bénéficié. J'avoue que j'ai cédé à la pression sociale Embarassed

Vous avez raison, c'est un mauvais exemple:c'est très souvent un soin esthétique et non vital. C'est pour cela que je parle de greffe par exemple pour trancher.

Dans mon cas, ce soin évite quelques petites complications avec l'âge donc ce n'est pas que pour avoir un sourire Colgate (-; (mais c'est une question fondamentale: pourquoi je veux avoir un beau sourire?...et qui sonne ridicule comparé à un soin vital!)

Oui, les différents devis m'ont plutôt effrayé même si les soins ne sont pas tout à fait les mêmes! Il suffit de regarder le "luxe" de certains cabinets pour comprendre les tarifs.

J'aime bien votre précision: "J'apporterais toutefois une nuance: Je parlais des personnes ayant choisi la voie de la Simplicité Volontaire. Donc, des personnes qui, par choix, ont décidé de vivre en dessous de leurs moyens."
Ce qui me fait poser une question: quels moyens minimum pour vivre correctement (c'est très subjectif en fait)? (c'est peut-être l'objet d'un post existant).
ou encore quelle est l'origine de ces moyens (ce qui rejoint le thème du travail)?

bref pour revenir à la santé, d'autres ont-ils/elles dû dépenser une somme importante non budgétisée pour sa santé?

Adrien38

Date d'inscription : 26/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Digitale le Mar 28 Juil 2009 - 20:27

Et oui, tu n'es pas le seul à qui ça arrive Smile

En fait ton post regroupe pas mal de sujets, tous très intéressants Wink
avatar
Digitale

Localisation : PACA
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Adrien38 le Mar 28 Juil 2009 - 21:27

Digitale a écrit:Et oui, tu n'es pas le seul à qui ça arrive Smile


Oui, je me doute bien!

Pour ne pas partir dans toutes les directions, je recentre sur la santé.

Qu'est ce qui, pour vous, devrait ou ne devrait pas être remboursé?
Trouvez-vous notre système de santé plutôt bon ou plutôt mauvais? Quel serait l'"idéal"?
La tendance à moins rembourser les soins est-elle logique ou non?
Quelle définition au progrès de la médecine?

Adrien38

Date d'inscription : 26/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par -Françoise- le Mer 29 Juil 2009 - 10:06

Lautréamont a écrit:
-Françoise- a écrit:Donc, des personnes qui, par choix, ont décidé de vivre en dessous de leurs moyens.

Bonjour Françoise, je n'ai pas compris cette phrase peux-tu m'éclairer ?


Je parlais des personnes qui souhaitent restreindre leur train de vie volontairement. (Par opposition à ceux qui subissent ces restrictions)
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par -Françoise- le Mer 29 Juil 2009 - 10:52

Adrien38 a écrit:Qu'est ce qui, pour vous, devrait ou ne devrait pas être remboursé?
Selon moi, ne devrait être remboursé que l'essentiel. Autrement dit, ne faire appel à la solidarité que pour ce qui est sérieux. Et en tout cas, moins ou pas pour ce qui aurait pu être évité. Exemple: accidents dus à des sports à risque ( contracter une assurance spécifique pour cela ou mettre en place une solidarité au sein d'un groupe de participants au même genre de sport et donc exposés aux même risques ), problèmes de santé dus à des comportements inadaptés et reconnus comme favorisants les ennuis de santé. Mais parallèlement, la prise en charge des traitements préventifs devrait être plus importante. Par exemple les traitements auprès des psychologues. L'idée étant de favoriser la responsabilisation des gens concernant leur santé.

Adrien38 a écrit:Trouvez-vous notre système de santé plutôt bon ou plutôt mauvais? Quel serait l'"idéal"?
_Si on parle de la façon dont sont remboursés les soins, l'idéal serait plus de civisme !!
Notre système n'est pas mauvais, mais il est mal utilisé. Et cette mauvaise utilisation le met en péril.

_Si on parle de l'organisation et de la qualité des soins apportés, je ne sais pas. Je ne suis pas qualifiée pour répondre à cette question.

Adrien38 a écrit:La tendance à moins rembourser les soins est-elle logique ou non?
_Oui pour les produits et soins de conforts
_Non pour les produits et soins essentiels, vitaux. Je trouve inadmissible la retenue de 1€ sur chaque boite de médicaments. Toutes les boites de médicaments ne se ressemblent pas. Shocked Cette retenue est injuste, elle touche tous les foyers sans discernement, même les plus défavorisés. C'est intolérable.

Adrien38 a écrit:Quelle définition au progrès de la médecine?

Je ne comprends pas la question scratch
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Invité le Mer 29 Juil 2009 - 11:04

-Françoise- a écrit:
Lautréamont a écrit:
-Françoise- a écrit:Donc, des personnes qui, par choix, ont décidé de vivre en dessous de leurs moyens.

Bonjour Françoise, je n'ai pas compris cette phrase peux-tu m'éclairer ?


Je parlais des personnes qui souhaitent restreindre leur train de vie volontairement. (Par opposition à ceux qui subissent ces restrictions)

Merci pour la réponse, mais je n'ai pas compris dans quel contexte tu replaçai ces gens là ? Manquent ils de solidarité ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par -Françoise- le Mer 29 Juil 2009 - 15:06

Lautréamont a écrit:Merci pour la réponse, mais je n'ai pas compris dans quel contexte tu replaçai ces gens là ? Manquent ils de solidarité ?

En fait, ils manquent de solidarité dans le sens où ils participent à cet effort de solidarité moins qu'ils ne le pourraient. C'était par rapport à la remarque de Chouette. Je voulais, par opposition, exclure de cette remarque les personnes qui elles, subissent la situation. Wink

Je voulais également souligner un des paradoxes de la SV.

Désolée de monopoliser la parole Embarassed Embarassed Embarassed , je réponds aux questions qui me sont posées. Je me tais silent , et j'attends impatiemment vos avis sur la question .....
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par fripouille le Mer 29 Juil 2009 - 16:59

Bonjour a vous!!

Pour ce qui est de l'orthodontie, Françoise je ne suis pas vraiment d’accord avec toi
Je suis venue au monde avec un bec-de-lièvre, je doit a 40 ans faire de l’orthodontie et pourtant pour moi c’est une obligation, et aucune mutuelle ne rembourse, sauf si j’en change et que je règle le prix Fort!! Ce que je ne peut faire..
Et crois moi ça fait très mal, c’est 10% de remboursement, maintenant c’est considérer comme étant du luxe!! Quelque soit la mutuel!!

Mais je vais vous raconter je me suis fait opéré du dos une double arthrodèse (c’est une plaque dans le dos avec des cages installer entre les vertèbres) cette opération a été prise en charge par la sécurité social,
Mais surprise j’ai du payer la moitié de l’opération de ma poche, la sécurité social et la mutuel on décider que deux cages installer dans le dos aurais du passer par deux opération donc tout a été doubler!!
Et que l’on opère pas une personne deux fois dans la journée..
Frais du bloc, le chirurgien, double prix pour la plaque dans le dos!! Pas mal hien
Bon je n’est pas payer c’est un accident de travail donc la mutuel du travail a tout pris en charge, mais croyez moi quand on vous annonce ça alors que vous êtes dans un lit paralysé et que l’on vous demande un chèque de 3700 francs, sinon pas d’opération !!!
Ça fait peur, et cela c’est passé il y a 11 ans!!
Et maintenant quand je vais faire des soins pour mon dos et ma jambe ou les dents, l’on me demande d’abord si je peut régler et l’on me donne la somme!!
Ce pays devient la Honte ……

""Qu'est ce qui, pour vous, devrait ou ne devrait pas être remboursé?""
tellement de chose pffffffffffffff..
avatar
fripouille

Age : 49
Localisation : essonne
Date d'inscription : 12/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Invité le Mer 29 Juil 2009 - 17:44

fripouille a écrit:
Ce pays devient la Honte ……

Je ne suis pas d'accord avec toi. Pou moi, ce n'est pas le pays le coupable, mais bien ses habitants qui cautionnent par leur vote en direction des partis des classes "supérieures" toutes les politiques consistants à affaiblir et à casser le système de santé. C'est donc nous, par notre vote, qui sommes à la base de ce désengagement et de cette privatisation au prix fort de la santé en France. Tant pis pour nous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Digitale le Mer 29 Juil 2009 - 18:35

Il est difficile de répondre à ce qui "devrait" ou ne "devrait pas" être remboursé. Pcq nous ne connaissons pas ce que vivent les autres, et très vite on peut tomber dans du jugement à propos des autres avec ce mot "devoir", tandis que pour nous-mêmes nous pouvons être très indulgents. Nous ne sommes pas dans la peau de l'autre pour connaître sa souffrance. Et le jugement, on en crève.

Je suis d'accord avec Françoise pour tout ce qui concerne la prévention et l'écoute des enfants et des adolescents en général...

Mais pour moi la santé découle aussi du projet de vie de la société dans son ensemble : si on continue à vivre chacun pour soi, on en fera aussi les frais au niveau du travail, des dépressions nerveuses et des suicides (combien de suicides dans telle ou telle entreprise ?) J'ai pas mal de révolte par rapport à cela, car je connais BEAUCOUP de personnes que le monde du travail a mené à la dépression nerveuse et qui ont dû lever le pied... par nécessité psychologique. Si on se décide à avoir un projet de société, et selon moi la SV va dans ce sens (càd "vivre SIMPLEMENT pour que d'autres puissent SIMPLEMENT vivre"), on pourra aussi se détendre au niveau collectif. Plutôt vivre ensemble comme des frères avant de mourir ensemble comme des idiots, je ne sais plus qui a dit ça, mais ça me parle.
avatar
Digitale

Localisation : PACA
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par TSD le Mer 29 Juil 2009 - 23:05

Je suis plus que d'accord avec les deux derniers commentaires...
Je conseille le dernier film de Mickael Moore, je n'ai plus le titre en tête, qui parle des différents systèmes de santé de différents pays : le notre (français) étant considéré comme un eldorado !!!
Il faut se battre pour ce système, car si nous ne sommes pas tous égaux face à la maladie, il faut que nous le soyons au moins face aux différentes prises en charge. Le problème ne vient pas de la majorité de la population, mais de la façon dont est géré ce système et qui fait qu'il courre à sa perte ainsi : les abus en tout genre qui le détruisent ne viennent pas des malades, des gens qui bossent ou pas... et en général ceux qui en profitent sont toujours les mêmes : ceux qui ont déjà de l'argent et qui cherchent par tous les moyens à s'en mettre encore plus dans la poche... Les firmes pharmaceutiques, les cliniques privées et j'en passe... Il n'est pas question de moins rembourser, ou de faire autrement : il faut permettre à tous de pouvoir prétendre à n'importe quel soin : c'est une base de la solidarité entre tous, valeur qui me semble être essentielle lorsqu'on est dans une démarche de SV... L'argent est assez gaspillé comme ça, il serait utilisé autrement la sécurité sociale que nous avons pourrait tout à fait fonctionner sans déficit...
avatar
TSD

Age : 31
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/03/2009

http://cuisinevgtariennelunatique.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Invité le Jeu 30 Juil 2009 - 7:40

Malheureusement avec le vieillissement de la population ça va être intenable, j'ai fait une mission de statistiques il y a quelques années dans la mutuelle d'un des régimes spéciaux: l'explosion des soins passé 70 était extrème. Une fois mis en face du tableau prévisionnel age/population des retraités de plus en plus nombreux la situation était visiblement intenable dans l'avenir. Commentaire de président de cette mutuelle d'un établissement dont le personnel à toujours été privilégie:
"ils ne sont pas prets à admettre la réalité, heureusement quand ça pêtera j'aurai fini mon mandat"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Chouette le Jeu 30 Juil 2009 - 17:57

TSD a écrit: ceux qui ont déjà de l'argent et qui cherchent par tous les moyens à s'en mettre encore plus dans la poche... Les firmes pharmaceutiques, les cliniques privées et j'en passe... ..

Bien sur, les "riches" en veulent toujours plus, mais je pense que ce ne sont pas les seuls à créer le problème. Dans mes connaissances, il y a plusieurs personnes qui vivent au crochet de la mutuelle (longue maladie) et qui travaillent au noir à côté, c'est aussi inacceptable, et je ne peux vraiment pas les qualifier de "riches" pourtant. S'ils sont capables de travailler, il n'y a aucune raison de recevoir de l'argent de la mutuelle. Et ca, ca me révolte.

Chouette

Age : 50
Date d'inscription : 19/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Invité le Jeu 30 Juil 2009 - 18:10

Idem de mon coté avec des gens qui se payent des deuxièmes vacances avec des cures "indispensables à leur équilibre". En fait, j'irai dans ma campagne habituelle (Sarthe), plus réputée pour ses rillettes que son thermalisme, à la piscine tous les jours suivi d'une séance chez le kiné j'en tirerai sans doute les mêmes bénéfices que d'une vrai cure.
Il se dit assez fortement qu'une bonne part du thermalisme est bidon et ne sert qu' à maintenir un pôle d'activité dans des régions sans autre ressource.
Les scandaleux bénéfices des labos ne doivent pas servir d'excuse aux fraudes et abus des uns et des autres.


Dernière édition par Philippe le Jeu 30 Juil 2009 - 20:20, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par TSD le Jeu 30 Juil 2009 - 19:11

Certes... en attendant je suis désolée mais avant de cracher sur les personnes qui abusent parfois ici ou là, j'accuserai tous ceux qui en effet se font des couilles en or en profitant des maladies des autres... Ils sont nombreux, et pour commencer, s'il y avait plus de raison de ce côté alors le déficit serait déjà bien moindre !!!! Je ne vois pas pourquoi les personnes pas forcément très aisées se priveraient de "détourner" l'argent de l'assurance maladie, puisque c'est monnaie courante même chez les gens qui en ont déjà énormément...
L'ennui n'est pas de savoir qui s'en met le plus dans les poches mais de faire naître une conscience collective de plus en plus éteinte... Si tout le monde se raisonnait alors ça irait bien mieux, en attendant ceux qui trinquent sont les malades, les vrais !!!
avatar
TSD

Age : 31
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/03/2009

http://cuisinevgtariennelunatique.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Invité le Jeu 30 Juil 2009 - 20:22

Donc on peut continuer à frauder tant que les labos le font, il n'y a pas a se priver?

Continuoins à raisonner et comme ça il n'y aura plus de sécu un jour....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Monbeaucerisier le Jeu 30 Juil 2009 - 22:39

Je pense qu'il faudrait surtout une réelle remise en question des médecins sur leur façon de prescrire des médicaments, une remise en cause également quand à la délivrance des médicaments : pourquoi délivrer à quelqu'un une boîte de 50 gélules sachant qu'il/elle en utilisera seulement 20 ou 30 ? (dans certains pays cela existe déjà : le pharmacien calcule, d'après l'ordonnance, le nombre exact de gelules ou comprimés nécessaire, et il donne ce même nombre de comprimés au patient, quitte si besoin à couper une plaquette en 2 ou en 3.)
Non seulement ça évite le gaspillage, mais en prime ça évite en partie les risques liés à l'accumulation au domicile de médicaments divers et variés ... (tentatives de suicides par ingestion de médicaments, utilisation non adaptée, ingestion de médicaments périmés, etc. ...).
Pour ce qui est des cures thermales, je suis assez partagée : j'ai une de mes tantes qui en fait régulièrement "aux frais de la princesse", non seulement je n'ai pas l'impression que ça lui fasse tellement d'effet, mais en plus je ne suis pas du tout persuadée qu'elle en ait tellement besoin ... par contre je connais d'autres personnes qui en auraient davantage besoin (problèmes d'arthrose) et qui n'ont pas droit à la prise en charge par la sécu ... ??? Mais les mentalités sont difficiles à changer : dernièrement une personne de ma belle-famille me disait qu'elle voulait partir en cure, mais pas à ses frais, alors que je sais très bien que cette personne a les moyens de se payer une cure ... c'est par principe : "puisque d'autres ne payent pas, je ne veux pas payer non plus !" Avec ce genre de raisonnement on n'est pas sortis de l'auberge ...
avatar
Monbeaucerisier

Age : 45
Localisation : Parc naturel du Vexin français
Date d'inscription : 12/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par pepe_de_bienvenida le Ven 31 Juil 2009 - 0:40

TSD a écrit:Certes... en attendant je suis désolée mais avant de cracher sur les personnes qui abusent parfois ici ou là, j'accuserai tous ceux qui en effet se font des couilles en or en profitant des maladies des autres...
A commencer par les labos pharmaceutiques Mad
avatar
pepe_de_bienvenida

Age : 54
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 31/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par -Françoise- le Ven 31 Juil 2009 - 1:11

Le problème avec les laboratoires pharmaceutiques, c’est que si l’activité n’était pas aussi lucrative, ils s’en désintéresseraient. Or, il ne faut pas oublier, et à mon avis c’est essentiellement là qu’est l’erreur, que malheureusement se sont eux qui assurent la recherche, et donc, indirectement, les progrès de la médecine … scratch Ben oui !! Ce qu’il faudrait surtout, c’est que les chercheurs soient indépendants de ces firmes. Ca éviterait les abus ( qui, je suis bien d’accord avec vous, sont bien réels, et bien inadmissibles )

.En ce qui concerne ceux qui fraudent, le problème, c’est qu’ils sont trrèèèèès nombreux : Tout le monde connaît dans son entourage plusieurs personnes qui le font à plus ou moins grande échelle. Ca va du simple échange de carte vitale, à la maladie diplomatique de plusieurs mois le temps de monter une nouvelle affaire, en passant par le chef d’entreprise en Afrique qui profite en France de la couverture CMU Shocked . Ils bénéficient de la bienveillance de tous, voire même de la sympathie de certain si j’en juge par certains message de cet échange. Pourquoi cela ? D’autant que comme tu le soulignes Monbeaucerisier, ce ne sont pas nécessairement les plus défavorisés qui le font. Ils ont tendance à confondre solidarité et providence.



Tu as raison Philippe, il est inadmissible de justifier les fraudes des assurés sociaux par le fait que les firmes pharmaceutiques profitent du système. C’est avec des raisonnements comme cela qu’on finira par ne plus avoir de couverture maladie du tout. Arrêtons de faire l’autruche !!
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par TSD le Ven 31 Juil 2009 - 9:03

Je dois vivre chez les bisounours... Je ne connais absolument personne proche de moi qui fraude ou qui abuse de la sécu...
Et non je ne justifie pas les fraudes, loin de là, je n'ai pas non plus juste accuser les labos... Simplement je conçois totalement qu'une personne fatiguée, qui en a assez de son boulot, des collègues, de la pression au travail : puisse sans avoir une bonne grippe prendre des jours d'arrêts, par exemple... Toutes les autres fraudes énormes qu'expliquent Françoise sont celles qui me débectent également ! C'est d'ailleurs la phrase que j'ai écrit que cite Pepe !!!
avatar
TSD

Age : 31
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/03/2009

http://cuisinevgtariennelunatique.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Raffa le Ven 31 Juil 2009 - 13:15

se sont eux qui assurent la recherche, et donc, indirectement, les progrès de la médecine … scratch Ben oui !! Ce qu’il faudrait surtout, c’est que les chercheurs soient indépendants de ces firmes. Ca éviterait les abus ( qui, je suis bien d’accord avec vous, sont bien réels, et bien inadmissibles )

Ce n'est pas si simples, les entreprises pharmaceutiques ont des chercheurs mais ils financent aussi beaucoup de labo publics, de chercheurs ou de projets de recherche publics (d'où l'inextricable problème de l'indépendance de la recherche qui a besoin d'argent que l'état ou l'europe ne fournit pas ou pas assez, ou en tout cas ils y trouvent chacun leur compte)

Les progrès en pharmacie sont très très minimes depuis la découverte des antibiotiques et de l'aspirine (en gros Wink ). Tous les nouveaux médicaments ne sont en général que des médicaments qui remplacent d'anciens (et pas forcément en mieux, loin de là) et ils sont obtenus après des investissements faramineux et souvent de longue années de recherche. C'est surtout en matériel et imagerie médical, en chirurgie et en génétique qu'on a fait des progrès. Question médicament c'est plutôt bof. C'est d'ailleurs pourquoi il y autant de magouilles de la part de l'industrie pharmaceutique car elle doit continuer à fournir toujours plus de pépettes à ses actionnaires. Ce n'est pas forcément lucratif, heureusement que les états à fort système de santé les aides en favorisant la consommation de médicaments (en en réduisant le coût final pour le consommateur notamment voire avec la gratuité des vaccins, mais au final c'est tout de même le contribuable qui paye). Les investissements les plus importants se font donc sur les problèmes de santé des populations aisées : problèmes liés à la vieillesse ou au problème de malbouffe (cholestérol, obésité, etc.), allongement de la durée et de la qualité de vie, etc. Et les vraies maladies bien problématique pour lesquelles on a pas grand chose comme solution passe au second plan car pas rentables, et là effectivement heureusement qu'il y a(vait ?) la recherche publique pour déblayer le terrain.

Assez d'accord sur le fait que ce sont les grandes fraudes qui doivent être combattue d'abord par rapport à celle du péquin moyen qui ne fait que ce que l'ensemble de la société lui démontre tous les jours qu'il faut faire : tout pour ma gueule rien pour les autres et tant pis si tout part en couille pour la peine. De même le fait d'aller chez le médecin pour le moindre bobo c'est pour moi l'illustration de l'infantilisation permanente que nous subissons. Pour le trou de la sécurité, pour moi les médecins sont aussi responsables (prescriptions inutiles en masse + fraude passée dans les usages).

Perso je ne fais pas rembourser mes rares visites chez les médecins, je préviens beaucoup et je me soigne naturellement (donc pas remboursé). Je fume mais je n'ai pas de complexe avec ça, une grande partie des taxes sur les cigarettes et l'alcool vont à la sécurité sociale. Sans les fumeurs et les buveurs le trou serait encore pire.


Dernière édition par Raffa le Lun 30 Nov 2009 - 11:19, édité 1 fois

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Invité le Sam 1 Aoû 2009 - 18:33

Raffa a écrit: Je fume mais je n'ai pas de complexe avec ça, une grande partie des taxes sur les cigarettes et l'alcool vont à la sécurité sociale. Sans les fumeurs et les buveurs le trou serait encore pire.

L'une des raisons des mesures prises contre le tabagisme en France ces dernières années c'est qu'après des calculs assez poussés on s'est rendu compte que pour le tabac au moins le bilan financier était très négatif avec le cout maladie.

Je ne comprends pas que du puisse dire d'un coté que tu prends soin de ta santé et fumer d'un autre c'est tellement contradictoire!

A quoi te sers-t-il de manger bio et végétarien si tu te prends une cheminée d'usine à la bouche 20 fois par jour:affraid:

C'est dur une addiction non maitrisée! mes deux oncles en sont mort, pas une mort rapide mais des années de souffrance et de retraite sans la moindre activité physique possible.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Raffa le Sam 1 Aoû 2009 - 18:58

désolée si je t'ai ramené cela en mémoire. Le sujet t'étant sensible je précise que je parle pour moi, je ne cherche pas du tout à justifier quoique ce soit, ni à cacher que je fume. Merci de t'inquiéter de ma santé ceci dit Wink

Je t'ai déjà dit que je ne mangeais pas bio ou végétarien pour ma santé (rien à voir, si tu voyais comme je m'alimente, on peut pas dire que ce soit super équilibré Wink ). Je prends soin de ma santé car je préviens les maladies les plus fréquentes oui, d'autant plus que je fume (raisonnablement, 20 cigarettes c'est sur 2 ou 3 jours Wink ) Et apparemment ça marche puisque je suis quasi jamais malade alors que je vis en ville dans un pays où il y a plus de 200 voitures au km² et que je fume.

J'ai un défaut : je fume. D'autres en ont bien d'autres (gsmite aïgue : ce n'est pas mon cas, coca : ce n'est pas du tout mon cas, médicaments: pas mon cas non plus, charcuteries, alcool, bancs solaires, etc. et pourtant ils prennent sans doute également soin de leur santé sur d'autres aspects Wink)

Chacun son chemin, je ne dit pas que je n'arrêterai pas, mais c'est mon chemin et en attendant j'avance sur d'autres Wink

pour le tabac au moins le bilan financier était très négatif avec le cout maladie.

Forcément, cela inclu le tabagisme passif. Les mesures prises contre le tabagisme passif aurait du l'être depuis longtemps, au moins depuis que le tabac est classé cancérogène.

Perso je prends soin de ne pas fumer près des autres et quasi jamais en intérieur (jamais chez moi par exemple), je prends soin de ma santé. Et tout cela me va très bien Wink SI cela ne plait pas que je fume et bien tant pis Wink

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Alyrian le Dim 30 Aoû 2009 - 23:11

Je ne rentre pas dans le débat sur notre système actuel et les labos, tout ça, je crois que je manque de connaissance. Pour ce que j'en ai vu, le système français est pas mal et j'espère que ça va durer.

Pour les dépenses de santé, à plus ou moins brève échéances, j'essaie d'avoir toujours une enveloppe de côté. Bref quand j'ai des sous j'économise. Mon enveloppe santé va entre 1000€ et 3000€ (ça fait un bail qu'elle n'a pas été si haut...), ça permet de faire face à quelques imprévus. Après, je m'offre le luxe d'une bonne mutuelle, parce que dans la famille il y a pas mal de truc ; pour l'instant je suis plutôt épargnée, mais le jour où, ça sera sans doute méchant. Mais ça a pris du temps pour trouver la mutuelle et la bonne formule...

Quand un medecin me fait une ordonnance, je ne prend que l'essentiel dans les médocs. J'ai de la chance, j'ai une pharmacie avec des gens bien formés, qui comprennent le sens du mot "générique" et qui ne font pas les gros yeux parce que je ne prend pas le pansement gastrique (rien ne vaut l'eau du riz).
Résultat je consomme peu de médoc. Les inhalations pour le rhume l'hiver (avec les soupes à l'ail et au thym), un peu d'homéopathie, de la carbolevure et de l'antidouleur dans la trousse de secours mais je crois que ces deux derniers sont périmés depuis le temps...
Je vais chez le medecin pour avoir un avis médical, éviter de passer à côté de quelque chose de grave, et en général je cumule, j'en profite pour faire l'inspection complète, le renouvellement de la pilule et les examens. En moyenne deux trois fois par an ? Sur le moment j'ai de grosses factures, mais à l'année ça ne coute pas tant.
Bon quasiment tout les ans je fais un bilan sanguin complet, c'est un peu spécial, à cause des maladies familiales, vérifier que tout va bien... Ou que ça douille ça ! Mais je dors mieux comme ça !

Je n'aime pas trop quand les gens vont chez le médecin pour le moindre rhume. Ça pompe la sécu pour des trucs qui ne sont pas grave, qu'on peut gérer seul... La seule fois où je suis allée chez le medecin à cause d'un truc comme ça c'est parce que ça me faisait mal aux poumons, ça passait pas et que ma mère m'a fait peur en parlant pneumonie. Bon ce coup-là, c'était pas mal d'y aller... Mais c'était pas grave...
avatar
Alyrian

Age : 31
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Raffa le Lun 31 Aoû 2009 - 7:53

Je ne sais pas ce que tu fais dans la vie mais étudiante j'étais un peu comme toi... Quand j'ai commencé à travailler j'ai été OBLIGEE d'aller chez le médecin si j'estimais ne pas devoir sortir (je sais reconnaître les premiers signes et je préfères guérir en 24h en restant chez moi que d'aller bosser et d'être malade pour la semaine et contaminer mes collègues) pour le certificat de maladie Rolling Eyes . Quand le médecin m'a bien confirmé ce que je sais, m'a mis 2 ou 3 jours là où j'en aurais pris qu'un, m'a donné une ordonnance aussitôt recyclé en brouillon je peux enfin me soigner comme je l'entends en très peu de temps et sans inconfort ou quasi...

Je n'ai jamais fait remboursé ces visites et j'ai vraiment pris cette obligation comme de l'infantilisation aussi. Pas assez grande pour savoir si je suis malade et comment me soigner... Mad Pas assez "responsable" pour être crue sur parole sans avoir la "confirmation" médicale etc.


Dernière édition par Raffa le Mar 1 Sep 2009 - 7:29, édité 1 fois

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Alyrian le Lun 31 Aoû 2009 - 14:48

Oui, c'est agaçant... L'an dernier pareil j'ai du aller chez le medecin me faire arrêter un jour à cause du boulot, mais franchement c'est le genre de visite qui ne sert qu'à l'employeur... Et encore, en m'entendant au téléphone difficile de croire que je pourrais simuler !
Comme si j'allais prendre un tas de cochonnerie d'antibiotique pour un truc qui a juste besoin d'un peu de temps et de médocs maisons.
En fait, les visites au medecin pour se faire arrêter parce qu'on est malade, c'est l'entreprise qui devrait les prendre en charge...

Mais dans ce cas, je crois qu'on se retrouverais à bosser avec 40°C de fièvre Razz

Les antibiotiques, je n'en ai pris d'une fois vraiment, après une gastro carabinée et parce que je devais être sur pied rapidement ; je me suis dit "bon pour une fois".
En fait ça m'a rendu plus malade qu'autre chose, j'ai mis deux fois plus de temps à m'en remettre... Me demande si c'était psychologique... Mais depuis, j'évite encore plus !
Autant je trouve les progrès de la médecine formidable sur un tas de trucs, autant je trouve qu'à côté il y a une "surprotection", on nous demande de ne plus faire confiance à notre organisme sur les maladies bénignes, et plutôt que de l'aider à combattre en le renforçant, on préfère prendre des substances zarbi.
Je préfère que mon système immunitaire soit opérationnel plutôt que gavé de substances chimiques. C'est plus écolo et économique ! Laughing
avatar
Alyrian

Age : 31
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Chouette le Mar 1 Sep 2009 - 13:08

Raffa a écrit:j'ai vraiment pris cette obligation comme de l'infantilisation aussi. Pas assez grande pour savoir si je suis malade et comment me soigner... Mad Pas assez "responsable" pour être crue sur parole sans avoir la "confirmation" médicale etc.

Je ne prends pas ça de cette façon, c'est une obligation certe(qui me casse aussi les pieds), mais c'est une façon pour l'employeur d'être juste avec ceux qui sont vraiment malades et ceux qui sont en arrêt au moindre bobo (voire simplement parce qu'ils souhaitent faire la grasse mat). Quand la structure est petite (2 à 5 ou 6 personnes) on peut, bien-sûr, se baser sur la confiance mais quand c'est plus grand, ça devient vraiment difficile à gérer.
Et des gens qui exagèrent, il y en a !!!

Maintenant, certains médecins font aussi des certificats de complaisance...

Tout ça reste une question de conscience...

Chouette

Age : 50
Date d'inscription : 19/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Raffa le Mar 1 Sep 2009 - 14:51

ceux qui sont en arrêt au moindre bobo (voire simplement parce qu'ils souhaitent faire la grasse mat)

EN fait pour tout dire, si ces derniers n'abusent pas de la sécu, je dois dire que cela m'est égal (je ne suis pas patron, à part de moi même ceci explique cela Wink ). SI effectivement ces personnes se mettent en arrêt au moindre bobo voire sans raison, il y a fort à parier que leurs conditions de vie dans cette boîte leur sont devenues lourdes à gérer et que s'ils ne faisaient pas ces écarts... ils finiraient par prendre plusieurs semaines voire mois, avec certificat du médecin cette fois, pour dépression, harcèlement, surmenage ou ou ou.

S'il n'y avait ce "culte de la rentabilité" cela serait clair pour tout le monde je pense. J'ai travaillé dans une grosse structure et certains a un moment ou l'autre avait besoin de cette décompression régulièrement (pas malade mais besoin de souffler, et restait donc efficaces à leur retour) mais personne n'en abusait pour autant (reste à déterminer ce qui est considéré comme de l'abus). A l'inverse d'autres étaient là tous les jours, toute l'année, mais faisaient le strict minimum, voire rien, tous les jours également.

Pour ce qui est des certificats de complaisance, pour ma part je ne connais aucun médecin qui refuse de mettre un jour ou plus d'arrêt, même sans vraiment être malade. Celui chez qui mon homme va le plus souvent, considère que s'il se "sent" malade, vrai ou faux, c'est qu'il a besoin d'une pause Wink Et honnêtement, vu que je connais l'engin, je confirme (il somatise beaucoup)!

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Invité le Mar 1 Sep 2009 - 20:20

Si j'ai besoin d'une pause... je prends un jour de congé, et je ne vais certainement pas compter sur les arrêts maladies. Je n'ai pas envie de faire payer les autres pour mes besoins de grasse matinée... Heureusement que tout le monde ne se met pas en arrêt maladie pour souffler, sinon ne serions passés depuis bien longtemps à un système de santé complètement privatisé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par -Françoise- le Mar 1 Sep 2009 - 22:02

Lautréamont a écrit:Je n'ai pas envie de faire payer les autres pour mes besoins de grasse matinée...
Et tu as entièrement raison. Parce Que celui ou celle qui est réglo et qui attend patiemment ses congés payés pour se reposer, c'est quoi ? Une poire ? Non seulement il paie pour financer les indemnités journalières de son/sa collègue, mais il doit en plus se coltiner son boulot

Lautréamont a écrit:Heureusement que tout le monde ne se met pas en arrêt maladie pour souffler, sinon ne serions passés depuis bien longtemps à un système de santé complètement privatisé.
Sauf que, je le crains, plus de monde que tu le crois se comporte de cette manière. Et en plus en trouvant ça tout à fait légitime .....Et je le crains aussi, le système de santé privatisé est beaucoup plus proche que tu ne le penses.......
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Chouette le Mar 1 Sep 2009 - 22:51

Raffa a écrit:
ceux qui sont en arrêt au moindre bobo (voire simplement parce qu'ils souhaitent faire la grasse mat)

EN fait pour tout dire, si ces derniers n'abusent pas de la sécu, je dois dire que cela m'est égal (je ne suis pas patron, à part de moi même ceci explique cela Wink ). SI effectivement ces personnes se mettent en arrêt au moindre bobo voire sans raison, il y a fort à parier que leurs conditions de vie dans cette boîte leur sont devenues lourdes à gérer et que s'ils ne faisaient pas ces écarts... ils finiraient par prendre plusieurs semaines voire mois, avec certificat du médecin cette fois, pour dépression, harcèlement, surmenage ou ou ou

donc, pour toi, les gens qui "profitent" n'existent pas, tous sont honnêtes et n'arrêtent que quand quelque chose ne va pas ? Ça le laisse très perplexe... Je suis pourtant très loin d'être patron puisque fonctionnaire et plutôt en bas de l'échelle.


Pour ce qui est des certificats de complaisance, pour ma part je ne connais aucun médecin qui refuse de mettre un jour ou plus d'arrêt, même sans vraiment être malade. Celui chez qui mon homme va le plus souvent, considère que s'il se "sent" malade, vrai ou faux, c'est qu'il a besoin d'une pause Wink Et honnêtement, vu que je connais l'engin, je confirme (il somatise beaucoup)

Ça c'est possible,je n'en sais rien. Je vais tellement rarement chez le médecin (en plus c'est mon cousin) et il sait qu'il doit me mettre le minimum de jours. Juste de quoi me remettre.

Chouette

Age : 50
Date d'inscription : 19/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par magnésie le Mer 2 Sep 2009 - 10:19

je ne suis pas patron non plus Razz et je rejoins totalement Raffa, je crois que les conditions de travail sont devenues tellement affreuses dans certains endroits (voir tous les suicides au travail, c'est délirant, non ?) que fatalement ça se répercute dans les arrêts maladie.

les fraudeurs, ça existe partout et à tous les niveaux, mais vu l'angoisse des gens de perdre leur travail, s'ils s'arrêtent "sans maladie apparente", c'est vraiment qu'ils sont à bout et sont réellement incapables d'aller bosser ce jour-là.

ma toubib est terrible : avec elle, il faut être quasi mourant pour avoir le fichu papier... plusieurs fois, elle ne m'a pas arrêtée aux 1ers symptomes, quand un jour d'arrêt m'aurait suffi... résultat : 1 semaine d'arrêt 3 jours après, parce que la maladie s'était installée.
avatar
magnésie

Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Alexis le Mer 2 Sep 2009 - 10:41

Pour ma part, je ne suis pas pour les arrêts de complaisance. D'ailleurs, si on demande à n'importe qui la chose sous la forme : "tu veux bien payer du repos à des gens qui ne sont pas malades ?", la réponse sera unanime. Non, personne ne veut payer pour les autres si ça n'est pas justifier. L'entraide et la solidarité, oui. Etre une bonne poire, non.

Maintenant, il est difficile de trouver la limite. Je travaille dans une société où l'ambiance est relativement mauvaise. Je suis aussi membre du CE, secrétaire du CHSCT et cotoie de manière régulière les délégués du personnels. A ce titre, j'ai droit, comme dans une majorité des sociétés, à un traitement de faveur.

Ayant récemment eu un problème dans mon travail, celui-ci a pris des mesures particulièrement surprenantes, et en tout cas non justifiées. Du jour au lendemain, un service complet ne m'adressait plus la parole, et j'en passe. Bref, l'enfer. Je suis donc allé voir mon médecin, je lui ai expliqué, et il m'a donné une semaine d'arrêt pour anxiété réactionnelle.

Au final, était un arrêt de complaisance ? Dans un sens, oui, complètement. Le médecin m'a demandé : "qu'est ce que vous voullez ?", et je lui ai dit : "du repos". Est ce qu'un médecin généraliste qui vous vois 2 fois dans l'année peut évaluer correctement dans quelle mesure vous souffrer du stress ? Sa situation ne lui plaisait pas particulièrement. Il m'a fait cet arrêt sans rechigner, mais pas sans poser de questions.

D'un autre côté, non, j'avais vraiment besoin de cet arrêt. Ca a permit à la situation de se détendre, et depuis mon retour, c'est vivable. J'ai pu aussi mettre de côté toute mon angoisse, ma frustration et ma colère, et m'a permit de retrouver une certaine sérénité.

Mais pendant cette semaine, j'étais chez moi, à faire ce que je n'ai pas le temps de faire d'habitude, et c'était bizarre. J'avais besoin de cet arrêt, du moins je le pense sincèrement. Et en même temps, le fait d'être arrêté réglant temporairement le problème ... Bref, je compabilisais en partie, en sentant cependant à quel point c'était nécessaire. Et mon médecin, n'en ayant qu'une vision très réduite, ne pouvait que faire de la complaisance.

Bref, assez délicat comme question en fin de compte.

Alexis

Age : 35
Localisation : Chelles (77)
Date d'inscription : 04/08/2009

http://ultrapapa.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Raffa le Mer 2 Sep 2009 - 12:01

Très délicat effectivement et je crois que cela dépend beaucoup de ce que l'on a vécu. Comme Alexis j'ai eu un arrêt pour épuisement nerveux d'1 mois (et épuisement nerveux il y avait bel et bien, ma vie de couple était d'ailleurs devenue très difficile depuis pas mal de temps). 6 mois plus tard je lâchais enfin mon job. Et retrouvais petit à petit une certaine joie de vivre qui m'avait quitté depuis plusieurs années sans même m'en rendre compte. Non cela n'est pas VIVRE.

Mais pour te répondre chouette, oui j'ai tendance à penser spontanément que tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, que les profiteurs ( de quoi ?) sont légion mais pas nécessairement à ce niveau là. C'est au plus haut niveau qu'il faut les chercher les profiteurs. La vie de "petites" gens (je me mets dedans) - qui permet d'entretenir le train de vie des profiteurs dont je parle - est suffisamment compliqué voire difficile pour en plus les juger s'ils prennent quelques libertés avec le "travail" (je rappelle que je considère le travail comme de l'esclavage volontaire pour la plupart des gens, je considère qu'une énorme partie des jobs actuels sont totalement inutiles et n'apportent rien à la société - si ce n'est la reproduction du modèle surconsommation-surproduction, le pib je m'en tape, c'est le bonheur et la santé des gens qui importe)

Pour moi les gens qui "profitent" ne sont ni honnêtes, ni malhonnêtes, ils sont humains (je ne crois pas en la dualité mal/bien, mauvais/bons). Et je considère que qqn qui prend un jour sans raison est suffisamment adulte et responsable pour savoir ce qu'il a à faire, ce qui est important pour lui et les conséquences de ses actes. Pour moi le travail ne prime JAMAIS sur la vie personnelle et familiale. Peut-être que ma mère en est la raison, car elle n'a pas eu d'autre choix que de faire primer son travail pour ses enfants, au dépend de sa propre qualité de vie (et donc par ricochet au final de la notre), j'aurais aimé, très franchement qu'elle prenne par ci par là un jour pour elle, ou pour nous.

Pour moi la société du travail actuelle est totalement dépassée et entièrement à revoir je n'ai donc pas de problème de conscience avec tout cela. Je suis convaincue qu'on peut faire autrement.

Sinon je reviens de chez le dentiste, qui s'est scandalisé quand je lui ai dit que je ne me faisais pas remboursé pour ne pas pomper sur la sécu. Il me dit que je cotise et que ce sont essentiellement les magouilles des médecins qui foutent le système en l'air. l'argent que je ne me fait pas rembourser leur profite à eux qui gagne bien mieux leur vie que moi évidemment. SI je veux faire quelque chose pour les gens : je me fais rembourser et je donne cet argent à une assoc. Voilà en gros son message. Encore une fois les profiteurs sont en haut, pas en bas.

Enfin, les comparaisons entre états le montre bien c'est là où on travaille le moins qu'on est le plus efficace.

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par -Françoise- le Mer 2 Sep 2009 - 16:09

Raffa a écrit:ce sont essentiellement les magouilles des médecins qui foutent le système en l'air.
Voila une accusation qui mériterait d'être étoffée: Peux-tu-nous en dire plus s'il te plait...
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Raffa le Mer 2 Sep 2009 - 17:13

Ce sont les dires de mon dentiste Wink Je n'ai pas de preuve à proprement parler bien que cela vient confirmer les enquêtes ou les déclarations qui ont été faite en Belgique (car je parle bien de la Belgique hein Wink)

C'est difficile à décrire quand on ne connait pas le système belge (et même pour moi car cela concerne des conventions du système de santé auquel je n'entend pas grand chose) mais globalement il y a des magouilles sur les attestations de soins donnés par exemple (=feuilles de remboursement ensuite pour le patient), il y a notamment un petit "bout" sur cette feuille qui n'est pas toujours donné au patient selon mon dentiste. Certains médecin compte 30€ au lieu de la somme de base par exemple (dans les 25), quand on a le système automatique de déduction on facture 5€ à la personne par exemple et de l'autre côté on déclare pour 50€ de différents soins qui n'ont en fait pas été donné, ce genre de détails.

C'est surtout au niveau des spécialistes et des soins à domiciles que cela semble vraiment répandu. D'ailleurs, comme je dois voir régulièrement certains spécialistes, notamment en milieu hospitalier, je n'omets plus de dire que j'ai des revenus très limités. Car la fois où j'ai oublié de le faire, j'ai eu une facture de 70€ au lieu de 30. (et ce n'est pas sur base de présentation d'une quelconque carte de réduction, non juste à la tête du client !)

Voir ici par exemple Belgique : 25 millions de fraude dans les soins infirmiers à domicile

Ceci dit mon dentiste ne "jette pas la pierre" comme il dit car il considère que les médecins ne sont pas assez payés. Ce qui est "vrai" par rapport à d'autres pays

Lalibre.be - Les médecins belges sont les moins biens payés d'Europe

Mais bon

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par -Françoise- le Mer 2 Sep 2009 - 18:59

En fait, ta réponse parle essentiellement de dépassement d'honoraires. Effectivement dans ce cas, le tarif se fait à la tête du patient, mais surtout dans les grandes villes. Cependant, cela ne met pas en péril le système de sécurité sociale, en tout cas en France, parce que les dépassements d'honoraires ne sont pas remboursés par les caisses d'assurances maladie. Peut-être par certaines mutuelles ?.
Reste le problème de faux actes facturés. Là, je n'avais pas pensé à ce cas là. C'est vrai que maintenant, avec la télétransmission, ça semble possible ....Je ne pense pas qu'on puisse excuser ce type de comportement, même par un problème de salaire.
Il y a effectivement un problème avec les médecins français en France (je ne pense pas qu'il s’agisse seulement du salaire d'ailleurs). Il y en a de moins en moins. Il doit y avoir une raison ......

Pour en revenir à ton témoignage, Raffa, je trouve excellent que cela vienne d'un dentiste. Parce qu’en France, ceux qui ont le plus la réput de se comporter comme il le dit, ce sont justement ...Les dentistes, prothésiste dentaires, opticiens etc...Enfin, les trucs pour lesquels les dépassements d’honoraires sont « admis » par l’ensemble des patients. C'est ce qu'on dit, moi, je n'en sais rien Wink
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Raffa le Mer 2 Sep 2009 - 19:39

Oh oui il a confirmé que certains de ses collègues étaient dans le cas aussi - dans ma tête médecin, dentiste, hopitaux, infirmière, kiné, etc. c'est la même chose Wink - (pour tout dire la discussion est partie de là, mon homme ayant été en urgence dans un centre dentaire 24h/24h, accessible aux plus démunis, notamment où on facture juste la part du patient et le cabinet se fait payer le reste en déclarant bien ce qu'il veut au niveau des soins donnés, c'est là notamment qu'il y a magouille)

Quant aux dépassements d'honoraires il ne s'agit pas nécessairement de dépassement légaux autorisé (dans une certaine fourchette) mais aussi de frais remboursé. (je veux dire c'est pas forcément le patient qui se fait entuber mais plus souvent l'INAMI, l'équivalent sécu belge Wink ). EN fait j'ai du mal à bien comprendre tout ça parceque je n'y connais rien (et comme je vais rarement chez le médecin...) mais mon dentiste a été très clair sur les pratiques douteuses de ses collègues (je dis pas qu'il ne le fait pas aussi (?) mais c'est le seul dentiste que je connais qui ne facture pas le détartrage de routine tous les 6 mois Wink , par contre tu viens en retard --> plus de boulot pour lui-->tu paye Wink )

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Raffa le Jeu 3 Sep 2009 - 13:26

je ne sais pas trop comment prendre cela (pour la France)

depuis le mois de mars, plus de 8.000 médecins généralistes ont accepté de recevoir des « bonus » de la Sécurité sociale s'ils remplissent certains objectifs de santé publique et de prescription de médicaments (voir tableau). Ils ont été très nombreux, même au coeur de l'été, à signer ce « contrat d'amélioration des pratiques individuelles », qui instaure des primes pouvant aller jusqu'à 7 euros par patient et par an.



Pour l'assurance-maladie, ce succès prouve que les praticiens libéraux sont prêts à accepter une évolution de leur mode de rémunération, aujourd'hui très majoritairement basé sur le paiement à l'acte.

La limitation des dépassements d'honoraires sera examinée en premier, car le Parlement a fixé un ultimatum au 15 octobre aux partenaires conventionnels sur ce point. L'assurance-maladie souhaite aussi profondément réformer la façon dont les médecins sont rémunérés : à l'acte, mais aussi au forfait pour la « prise en charge des pathologies chroniques »comme le diabète, explique le document d'orientation. Ou encore « à la performance », ce qui supposerait que le contrat d'amélioration des pratiques individuelles soit intégré à la convention et généralisé. Sur ce point, la négociation s'annonce difficile, plusieurs syndicats de médecins ayant violemment critiqué les contrats. La CSMF les a même attaqués devant le Conseil d'Etat.

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par -Françoise- le Jeu 3 Sep 2009 - 23:10

Pour ce qui concerne le document encadré, "contrats au mérite", ce sont des objectifs relativement logiques dans l'ensemble. Encore que je ne vois pas trop l'intérêt d'augmenter la part des personnes diabétiques sous traitement. Quant à la proposition pour l'hypertension, je n'imaginais pas qu'il y avait l'utilité d'écrire des choses comme ça.

Il me semble tout de même que l'on s'éloigne de l'essentiel, là. Et pour moi, l'essentiel est et restera toujours d'apporter une solution adaptée et efficace aux problèmes de chaque personne. Pour moi, la performance se situe d'avantage dans ce registre que dans celui du document.
Mais j’ai peut-être tout compris de travers
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par Raffa le Ven 4 Sep 2009 - 7:22

tu me rassure !

Ce que je trouve bizarre en plus c'est qu'il faille donner des primes de 7€ par patient pour des pratiques qui sembleraient normales pour un médecin (notamment sur les génériques, mais là je sais bien de quoi il retourne et pourquoi il faut "agir")

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par floriali le Mer 6 Jan 2010 - 16:17

Je reviens sur ce sujet... qui me tient à coeur puisque je dois prendre un traitement à vie qui coute une petite fortune ; pour l'instant c'est la sécu qui paye. J'espère que ça va continuer sinon je ne sais pas comment je vais faire.
Pour contrecarrer les effets secondaires "intelligemment" (c'est à dire sans prendre d'autres médicaments chimiques et qui auront encore d'autres effets secondaires) je prends des compléments alimentaires que je dois payer entièrement de ma poche. A la louche ça doit me faire 50-60 euros par mois, ce n'est pas rien, mais c'est mieux que de végéter comme j'ai végété avant de trouver moi même la solution.
J'espère ne plus jamais avoir besoin de soins lourds (en dehors de la prise de médicaments que je dois prendre à vie), je sais que la santé coutera de plus en plus cher et que ce sera de plus en plus le "bordel" dans les hôpitaux à cause des réductions d'effectifs, du manque de médecins, etc...Puis plus ça va plus je trouve les médecins parfois tellement c....tellement fermés par rapport aux médecines "non validées par la faculté", par exemple ils m'ont ri au nez quand je leur ai parlé des compléments alimentaires que je prenais, pourtant ça m'a sauvé la vie, je ne pouvais plus rien faire...

Faire attention à sa santé, c'est essentiel, en dehors du cout que ça peut représenter c'est tellement embêtant de fréquenter les hôpitaux !
avatar
floriali

Localisation : la campagne près de Paris
Date d'inscription : 30/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Payer pour sa santé

Message par ceinwyn le Ven 5 Fév 2010 - 1:04

j'ai tout lu et plusieurs choses m'ont fait tiqué dans cette discusion :
-sur les cures pour avoir vu les effets sur mes freres et soeur (tous asthmatiques) je pense qu'elles peuvent etre efficaces pour un certains nombres de choses. et je ne pense pas que mes parents auraient pu prendre en charge le cout d'un mois de cure par an pendant 3 ans pour 3 enfants. ni les consultations repetées chez l'allergologue, les differents traitement, desensibilisations etc, etc, ect.
- sur les arrets maladie pour "souffler"; il vaut se souvenir que la securité sociale française ne prends pas en charge les 3 premiers jours d'arret. donc evitons d'accuser ceux qui prennent ces 3 jours (et les perdent sur leur salaire) de depenser l'argent public, c'est faux. d'ailleurs les medecins ont une espece de conditionnement à ces 3 jours, spontanément c'est ce qu'il "proposent".

Quant à des arrets plus longs de complaisance, j'essaye de me mettre à la place du medecin, je me demande si je serais capable de refuser un arret à un patient que je connais peu. n'est ce pas prendre le risque de nier la souffrance d'un individu ? comment determiner si oui ou non le besoin de repos est vrai et fondé ?

Pour ma part je suis également sous traitement à vie, pour certains il s'agit d'un traitement de confort. parce que j'ai des scrupules à depenser l'argent de mes concitoyens j'essaie de limiter la consommation de medicaments, mais j'avoue sincerement ne pas pouvoir imaginer revivre sans. et suis ravie de vivre en France parce que je n'aurais pas les moyens de financer mon traitement sans notre systeme de santé.

ceinwyn

Date d'inscription : 26/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum