Vivre à l'ancienne???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vivre à l'ancienne???

Message par Mandurah le Sam 19 Sep 2009 - 10:03

Il y a quelque temps déjà que j'avais remarqué cette équation difficile à résoudre (pour moi).
Je suis parfaitement convaincue que la vie ne vaut la peine que si elle se déroule en respect avec ce et ceux qui nous entourent, que si l'on privilégie le temps sur le matériel. Alors économiser au maximum l'énergie, récupérer l'eau, dépenser moins, rester moins sous la douche, au téléphone, pas de problème. Se contenter de ce qu'on a.

MAIS un relent d'adolescence enfoui me hurle: "Mais pourquoi tu acceptes tout ça, comme le faisaient tes parents,tes grands-parents? Tu as pourtant détesté leur façon de voir la vie, leurs peurs pusillanimes, leur radinerie maniaque? Est-ce qu'ils auraient eu... RAISON?" (horreur de l'horreur Shocked Twisted Evil pour la partie de moi qui n'a jamais digéré le bain-une-fois-par-semaine-parce-que-c'est-trop-cher-de-se-laver).

Et, ouf, j'ai compris depuis.
Ce que je ne supportais pas - et continue à haïr - ce n'est pas tant le geste, les actions, que les motivations. Ma famille a vécu pauvrement, de façon ridicule parfois (maintenant qu'il est âgé mon père ne sait pas quoi faire de ses sous, il n'a pas eu l'habitude de s'en servir...), par peur, angoisse de manquer, manque d'audace. J'ai reçu le message "On ne mérite pas mieux" pendant toute mon enfance, et "Il faut se méfier"... D'où le linge de maison tout neuf rangé dans l'armoire depuis 15 ans (je n'invente pas) pendant que celui en circulation est dévoré de trous. Un manque de dignité pour moi, jamais je ne reproduirai ça!
Mais faire son compost, récolter ses légumes, réduire ses dépenses, repousser à plus loin un achat, oui. Parce que c'est sain, que ça n'empêche pas d'être heureux, que l'achat repoussé fait plus plaisir le jour où on finit par le réaliser.

En fait, j'ai envie d'agir comme ça, mais par choix. Or ma famille a toujours semblé considérer qu'on n'avait pas le choix. C'est libérateur: je sais maintenant qu'un même geste peut résulter de motivations profondément différentes, et heureusement, parce que la culture du malheur comme je l'ai reçue, hors de question que je la conserve et encore moins que je la transmette.
Je me sens libre d'agir comme je le fais, et refuse de m'inventer des prétextes pour motiver mes choix (exemple: "non on ne va pas au cinéma, c'est trop cher", comme je l'entendais toujours.. alors que j'aurais si bien compris un "non, on n'y va pas parce que ça ne nous dit rien"! quel dommage de croire qu'on est prisonnier alors qu'on est en train de choisir... quel dommage de ne même pas se connaître soi-même pour savoir exprimer ce que l'on veut vraiment!)

Alors oui, je suis libre, et sans peur quand je récupère l'eau de la douche dans un seau Razz , ce n'est pas par inquiétude pour la facture mais parce que c'est triste de laisser une eau toute propre filer dans le siphon sans avoir servi à rien! Wink Et si j'envisage un jour de travailler moins pour gagner moins, c'est bien que j'ai confiance en l'avenir. Ce n'est plus vivre à l'ancienne (ouf je me suis fait peur) comme je le connaissais, mais à l'ancienne comme tout être humain sensé peut aspirer à vivre.


Et vous, avez-vous eu un conflit de vision, de génération, ou au contraire une totale acceptation des pratiques parentales? Quelles valeurs vous ont-ils transmises?
avatar
Mandurah

Localisation : France - Centre
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Romarine le Sam 19 Sep 2009 - 10:21

Je connaissais une vieille dame qui vivait seule dans sa maison depuis au moins 40 ans. Depuis tout ce temps, rien n'avait changé dans sa maison. Pas l'ombre d'un appareil électronique ou même électrique. (peut-être une radio et un mixer). L'électricité n'avait pas été refaite depuis un demi-siècle.

Les meubles restaient comme ils étaient. Il y avait du linge de maison magnifique avec des dentelles. Quand on y était invité à prendre le thé l'après-midi, c'était comme une cérémonie. Tout devait être parfait : le service ancien était sorti, les gâteaux étaient fait maison, le thé se faisait dans une jolie théière et on papotait en-dehors du temps.

A cette époque, je me demandais comment on pouvait vivre ainsi sans suivre les progrès de la modernité. Aujourd'hui, je me dis que cette dame avait un réel savoir-vivre. Comme cette maison était charmante ! Et pourquoi on n'arrive plus à créer des instants comme ceux-Là ?
avatar
Romarine

Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 16/06/2008

http://simplevert.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Mandurah le Sam 19 Sep 2009 - 13:10

C'est vrai, c'est beau quand les instants prennent de la valeur. Ce qui me choque en revanche c'est le pendant qui existe parfois: l'interdiction de profiter de ce qu'on a déjà au quotidien. Comme le concept des habits du dimanche, quoi! j'admire ce qui donne du prix à la vie, à condition de ne pas déprécier la majeure partie du temps.
Mmm le thé pris dans cet endroit devait avoir un goût particulier, une saveur éternelle! j'ai pris du thé chinois chez quelqu'un qui allait très souvent dans ce pays, il expliquait qu'il fallait infuser pendant trois respirations, et il le servait dans de minuscules tasses fragiles comme des coquilles d'oeuf. Et ce thé avait un goût totalement différent de tout ce que j'ai pu boire ailleurs. Inoubliable...
avatar
Mandurah

Localisation : France - Centre
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Alexis le Sam 19 Sep 2009 - 13:27

Il ne faut oublier que dans le "service à thé du dimanche", il y a aussi l'aspect rituel. On prend le temps de prendre son thé dans ce service à thé. Ce n'est pas un thé fait à la va vite, bu entre le repassage et le souper. C'est l'instant thé ...

Le côté rituel, c'est surtout aussi prendre le temps de faire bien ce qui doit être bien fait. La chose la plus enfouie aujourd'hui est le temps, et vivre à l'ancienne, c'est pour moi ça : le temps.

Aujourd'hui l'ennui a disparut. Les gens ne savent et ne veulent pas s'ennuyer, d'où la société de consommation. En achetant, on ne pense pas, on possède (et on se fait posséder). Au lieu d'ennui, je parle volontiers d'oisiveté. Prendre le temps de réfléchir aux choses. Pour moi, dans le RER tous les matins, pas de livre, pas de mp3, rien. Juste moi avec moi même, à regarder par la fenêtre et à penser à tout à rien, et à m'ennuyer un peu.

Alexis

Age : 35
Localisation : Chelles (77)
Date d'inscription : 04/08/2009

http://ultrapapa.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Mandurah le Sam 19 Sep 2009 - 14:05

Pour moi l'ennui est un péché mortel et l'oisiveté une vertu bienfaisante! le tout étant de savoir être bien même quand on ne fait... rien! C'est vrai que faire taire la tv, la radio, tout sauf les bruits de la nature, partir dans ses pensées, c'est salvateur. Mais en ce qui me concerne je refuse le terme d'ennui, c'est celui qu'utilisent tous les gens qui ont peur de se retrouver face à eux-mêmes et à un vide béant.
Enfin chacun son vocabulaire et sa vision des choses!

Ton idée de rite est intéressante, c'est vrai qu'on en a besoin, comme d'un moment de calme et de bien-être programmé. Les rites religieux, même hormis la croyance, doivent bien répondre à un besoin humain...
avatar
Mandurah

Localisation : France - Centre
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Invité le Sam 19 Sep 2009 - 18:11

Je me retrouve un peu dans ce qui est écrit plus haut : ma mère nous a transmis cette notion de "on est fauché, on a pas les moyens, c'est trop cher". On sent qu'elle elle a subi cette pauvreté mais n'a pas su en tirer partie avantageusement, ou du moins n'a pas su le transmettre avec la joie de vivre que cela peut impliquer. Elle adore raconter son enfance en exagérant outrageusement des détails sordides, si bien qu'un jour un de mes cousins lui a dit en rigolant : "Eh mais c'était Germinal chez toi !" Laughing Mon père (qui a partagé la même enfance) lève toujours les yeux au ciel quand elle nous ressert ce refrain.

J'avoue que ce penchant m'a toujours exaspérée et m'exaspère encore...

Mon voisin était un vieux monsieur veuf, qui vivait comme la vieille dame décrite plus haut. Poulailler, potager, clapiers de lapins... et le coeur sur la main. Adolescente j'avais pitié de lui, de son mode de vie si loin du progrès. Aujourd'hui, évidemment, j'ai révisé mon jugement (ah, cette manie de juger Rolling Eyes ).

L'oisiveté : je ne pourrais plus m'en passer non plus ! Mais quand je passe trop de temps auprès de gens super-actifs, je me fais toujours l'impression d'être une grosse fainéante. Ce pouvoir de persuasion que les gens ont parfois sur vous, c'est terrible. C'est un de mes talons d'Achille.

J'essaie d'instaurer des petits rituels au quotidien, plutôt que de faire machinalement les choses. J'aime beaucoup cette idée, je la trouve intéressante, et pense moi aussi souvent à l'importance des rituels religieux pour les croyants Wink Mais c'est dur. Les vieilles habitudes sont si tenaces !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par bluemyrtille le Sam 19 Sep 2009 - 19:12

je suis totalement d'accord avec ce que dit Alexis sur le temps et l'ennui.

A propos de la vie à l'ancienne, je vous conseille un manga que je suis en train de lire qui s'appelle "une sacrée mamie". ça se passe fin des années 50 au Japon. Un enfant est élevé par sa grand mère très pauvre, mais très débrouillarde et surtout heureuse de vivre.
avatar
bluemyrtille

Age : 46
Localisation : Gers
Date d'inscription : 07/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Lys le Dim 20 Sep 2009 - 1:15

On peut dire de mes grands parents qu'ils ont vécus à l'ancienne jusqu'à la fin de leur vie.
Pas de micro-ondes, pas de lecteur de CD, DVD et autres.
Pour eux, cela n'est/n'était juste pas nécessaire.
J'ai souvent vu des personnes de leur âge être beaucoup plus dans "l'ère du temps" et je me suis même surprise à avoir le désir que mes grands-parents soient comme ces autres à ce niveau.
Pourquoi ? Peut-être parce-que déja je subissais moi-même une certaine pression de la part de la société de consommation.
Je leur donne à présent raison sur pas mal de points (et je n'aurai jamais cru dire ça un jour!).
Pour moi, il y a une différence entre "vivre à l'ancienne" (sens péjoratif du terme et de ce qu'il englobe) et "Vivre à l'Ancienne".
Ce dernier mode de vie tenant compte des évolutions positives et nous permettant d'être épanoui car ne ressentant pas de restriction mais un bien-être progressif.
avatar
Lys

Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Raffa le Dim 20 Sep 2009 - 11:04

C'est difficile de définir ce qu'est vivre à l'ancienne, c'est toujours relatif disons (relatif en fonction de l'âge que l'on a mais aussi des "anciens" dont on a l'image et la définition de vie "moderne" qu'on peut avoir).

Quand je vois qu'une vie à l'ancienne peut être pour certains simplement vivre sans micro-onde, cd et dvd je me prends une petite claque Laughing parceque j'ai vu "naître" ces appareils et c'est pas si vieux que ça. Je n'ai eu de lecteur dvd qu'il y a très peu de temps (et sans mon homme je pense que j'en aurais pas eu du tout, en dehors de l'ordi), le lecteur cd m'a été très longtemps inaccessible, ou plutôt disons qu'il n'a jamais été une priorité, surtout que les cd coutaient bcp trop chers (d'ailleurs en fait je n'ai toujours pas l'habitude, j'écoute plus volontiers mes vielles cassettes enregistrées et plus généralement rien ou la radio). Que dire alors sur le fait que je n'ai jamais eu de jeux vidéo (ni même électronique) ni de lave-vaisselle ? Laughing Ais-je (eu) l'impression de vivre à l'ancienne ? Non et je crois que même si c'était mon idéal de vie j'aurais beaucoup de mal à l'atteindre, cette époque étant révolue.

Mes grands-parents, à l'inverse, se sont toujours acheté très vite les nouveaux trucs modernes. Ils ont fait partie des premiers foyers à avoir la télé (la plus grande possible), la machine à laver moderne, l'aspirateur, le lave vaisselle, le magnétoscope, le microonde bien sûr etc. Il leur fallait toujours le plus moderne/mode et dès qu'un nouveau trucs hyper super génial sortait il leur fallait... (genre de trucs qui passent au tv shopping). Sans doute en réaction à ce qu'eux considéraient comme la vie à l'ancienne (le tout manuel), et aux privations de la guerre. Mon arrière grand mère par exemple, que je n'ai pas connu, obligeaient ses petits enfants à ramasser et manger toutes les miettes de pain à la fin du repas. Elle avait connu la faim, il ne fallait rien gaspiller !!

Mais la "vie à l'ancienne", est-ce seulement une vie 'plus pauvre' ? Il ne faut pas non plus oublier que des "anciens" riches, avec toutes les conséquences (sur le paraître, la tenue de la maison, les "domestiques", l'oisiveté justement etc.) il y en a eu à la pelle.

Sinon je suis d'accord avec Alexis, mais pas sur le terme ennui. D'ailleurs j'ai toujours dit depuis que je suis petite "je ne m'ennuie jamais". Je peux être totalement plongée dans le paysage, sans éprouver d'ennui pour autant.

L'ennui est un sentiment de démotivation et de désintéressement. Lassitude, langueur temporaire causée par une occupation dépourvue d’intérêt, monotone, déplaisante ou trop prolongée, ou par le désœuvrement.

Pour ce qui est de l'oisiveté, cette discussion m'a donné envie de voir ce que cette notion recouvre précisément car pour moi c'est quelque chose de négatif "l'oisiveté est la mère de tous les vices" oisiveté = paresse etc.

Et en fait cela rejoins, pour moi la question de Mandurah sur les valeurs transmises. Car s'il y a bien eu un conflit de génération entre ma mère et moi (+/- effacé depuis quelques années, ma mère ayant changé petit à petit de vision) c'est bien sur la question du travail.

Dans Éloge de l'oisiveté

La thèse principale en est que l'homme observe un culte non raisonnable du travail qui l'amène à travailler toujours plus, ce à quoi il faudrait mettre un terme.

Il défend cette thèse par deux arguments principaux :

Le premier est que la valeur du travail est un préjugé moral des classes privilégiées qui estiment que l'absence d'activité conduirait la plupart des hommes, surtout ceux des classes les plus pauvres, aux désœuvrement et à la dépravation. En conséquence, il serait dans l'intérêt des hommes d'être exploités.

Le second est que la production industrielle est aujourd'hui suffisante pour assurer, avec un minimum de travail, les besoins de tous les êtres humains. La rationalisation de la production en temps de guerre a démontré qu'un nombre de personnes minoritaire peut produire le nécessaire pour toute une population. A plus forte raison, si ce travail est partagé par toute la population, il s'ensuit qu'un individu n'a pas besoin de travailler beaucoup pour produire les ressources indispensables à la vie, et même le superflu.

C'est précisément ce que je pense...

Il y a aussi Une apologie des oisifs

Stevenson livre une critique sur la société et sa relation au travail. Oisif ne veut pas dire rien faire, mais faire des choses intéressantes qui « échappent aux dogmes de la classe dominante ». Jeunesse doit rimer avec oisiveté. [...] L'école buissonnière est un lieu d’instruction, une école de la vie. Stevenson critique les bourreaux de travail qui ne pensent pas à vivre en dehors de leur travail. Leur agitation et leur acharnement n’empêchera pas la terre de continuer à tourner. D’où l’idée que personne n’est indispensable. Le travail n’empêche pas l’insignifiance des individus.

Enfin je viens de découvrir qu'un auteur que j'aime bcp à écrit sur l'oisiveté
L'art de l'oisiveté

Merci donc pour vos témoignages et réflexions...

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Mandurah le Dim 20 Sep 2009 - 15:01

Raffa, ce livre a l'air passionnant!

L'oisiveté comme école buissonière est une idée qui me plaît bien. En latin, un détail de vocabulaire très révélateur je pense: l'état normal d'un homme est l' "otium", ne rien faire - non donné en terme négatif mais comme une simple affirmation. C'est ce nom-là qui a donné "oisif'. Le contraire est "negotium", le travail, par exemple le négoce (mais pas seulement à l'époque). Donc la conception logique d'une bonne partie de l'antiquité c'est que l'être humain est dans son état normal lorsqu'il ne travaille pas, pas lorsqu'il travaille!

Pour moi l'ennui est trop connoté négativement pour refléter la richesse des moments libres où l'on n'est contraint à rien d'autre que son propre désir. D'ailleurs ceux qui affirment s'ennuyer (pas de la façon dont en parle Alexis, qui ne s'ennuie pas vraiment au sens habituel du terme) me font toujours vaguement pitié: il y a trop à voir, faire, lire, pour trouver le moindre instant de vie pénible! D'ailleurs aimer lire résoud fortement la présence de l'ennui.
Comme disait Montesquieu, «Aimer à lire, c'est faire un échange des heures d'ennui que l'on doit avoir en sa vie contre des heures délicieuses.»

Pour le reste, Raffa, je crois que tu soulèves un point intéressant: on est tous les anciens ou les neufs de qqun d'autre, et nos parents ou grands-parents peuvent avoir vécu à la pointe du "progrès"... J'ai quand même entendu mon père dire qu'il fallait s'habituer à mal manger, au cas où il y aurait la guerre... (sûrement pour se consoler du fait que ma mère cuisinait mal!).
Alors disons que ma vie à l'ancienne je la veux à la latine, ou à la Laura Ingalls (que ceux qui se gaussent derrière leur écran prennent garde d'avoir LU La petite maison dans la prairie en 8 volumes, et non vu la série télévisée ridicule! comme modèle de vie en autonomie y'a pas mieux, elle y raconte même la fabrication de la lessive, d'une cabane en rondin, de beurre, de dieu sait quoi encore...)
PT de rire Shocked
avatar
Mandurah

Localisation : France - Centre
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Mandurah le Dim 20 Sep 2009 - 15:07

ps les smileys étaient faits pour s'intercaler autour de la citation de mon père... je suis pas douée en manips!
avatar
Mandurah

Localisation : France - Centre
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Invité le Dim 20 Sep 2009 - 21:47

Mes grand-parents vivaient dans les années 60 la vie des année 30 faute de moyens, les plus caractéristiques problèmes étaient le manque de puissance électrique en 110 volts qui obligeait parfois a encore utiliser le pétrole en complément et aucun appareil hors éclairage et d'autre part des difficultés constantes de chauffage de leur minuscule pavillon*. Passé 70 ans c'est devenu assez difficile à vivre. Ma grand-mère devenue veuve à obtenu un HLM et n'a jamais regretté d'être parti vivre avec le confort moderne basique eau chaude et chauffage central et quelques petits appareils ménagers sans faire sauter les plombs.

La vieillesse et ses infirmités pensez y quand même.

*il fallait presque démolir pour isoler correctement et installer le chauffage, c'est ce qu'a fait le successeur , il n'a gardé que les murs.


Dernière édition par Philippe le Lun 21 Sep 2009 - 20:43, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Lys le Dim 20 Sep 2009 - 21:58

raffa a écrit:Quand je vois qu'une vie à l'ancienne peut être pour certains simplement vivre sans micro-onde, cd et dvd je me prends une petite claque

Ceci n'est bien sûr qu'anecdotique, je n'ai jamais dit que vivre à l'ancienne se résumait seulement à vivre sans appareillages modernes Wink


Mandurah a écrit:Alors disons que ma vie à l'ancienne je la veux à la latine, ou à la Laura Ingalls (que ceux qui se gaussent derrière leur écran prennent garde d'avoir LU La petite maison dans la prairie en 8 volumes, et non vu la série télévisée ridicule! comme modèle de vie en autonomie y'a pas mieux, elle y raconte même la fabrication de la lessive, d'une cabane en rondin, de beurre, de dieu sait quoi encore...)

Tu sais que tu m'as donné envie de lire ces 8 volumes ? study Mr Green
avatar
Lys

Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Mandurah le Dim 20 Sep 2009 - 22:14

Lys, je t'assure que c'est très différent de ce qu'on imagine, un vrai éloge de la vie simple, autonome, la vie des pionniers de la fin XIXe, et totalement autobiographique! j'ai lu ça quand j'étais petite et je les relis régulièrement (oui oui même à 30 ans), c'est plein de joie et d'enseignements très simples... Alors si tu croises Laura Ingalls Wilder dans les rayonnages, essaie, tu verras!
avatar
Mandurah

Localisation : France - Centre
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Lys le Dim 20 Sep 2009 - 22:20

J'essaie volontiers, tu m'as convaincue Wink
avatar
Lys

Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Invité le Lun 21 Sep 2009 - 9:05

Moi aussi ça me donne envie de le lire ! Je cherche des idées en ce moment Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Raffa le Lun 21 Sep 2009 - 10:06

Je confirme Wink Tous les livres de Heidi aussi sont très chouette (idem pas forcément la même saveur que les dessins animés ou film)

Raffa

Date d'inscription : 12/11/2006

http://raffa.grandmenage.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Chouette le Lun 21 Sep 2009 - 10:58

les 8 volumes sont encore dans ma bibliothèque actuellement, ils font partie des quelques livres que j'ai gardé de mon enfance/adolescence. J'avais adoré cette histoire. Je devrais relire.

Chouette

Age : 50
Date d'inscription : 19/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Lys le Mar 22 Sep 2009 - 1:06

Heidi, j'ai toujours aimé.
Grande enfant mais parfois ça fait du bien ! (Et puis, il n'y a pas que ça.)
avatar
Lys

Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par bluemyrtille le Mer 23 Sep 2009 - 20:30

Moi aussi je garde un super souvenir des 8 volumes de la petite maison dans la prairie. je me rappelle surtout de ma tristesse quand j'ai terminé le dernier des 8 volumes ! Peut être que mon chemin de Sv vient de là d'ailleurs !
Je me rends compte d'ailleurs que si j'ai aimé "sacrée mamie" dont je parle plus haut, c'est que si le pays ou l'époque n'est pas la même, on retrouve le même genre d'ambiance.
avatar
bluemyrtille

Age : 46
Localisation : Gers
Date d'inscription : 07/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Inachis le Mer 23 Sep 2009 - 22:04

A vous lire, j'ai eu envie de me plonger dans cette histoire de Laura Ingalls.
J'ai commandé le tome 1 sur un site d'enchère (3 euros).

Et comme il y avait une diffusion d'un épisode aujourd'hui à la télé, j'ai pris 40 minutes de mon temps pour "retourner dans le passé".
Ce fût une belle leçon de vie, je ne regrette pas.
avatar
Inachis

Localisation : Philippeville - Belgique
Date d'inscription : 08/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par -Françoise- le Mer 23 Sep 2009 - 22:29

pi moi aussi, 3.80 € frais de port compris : vous m'intriguez avec ce livre ! Very Happy
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Mandurah le Mer 23 Sep 2009 - 22:48

Eh eh je suis contente si ça fait des émules, vous ne serez pas déçues! Le vrai 1er volume est quasi introuvable: la petite maison dans les grands bois. Il se passe avant la série de la prairie, et c'est la toute petite enfance de Laura ... et je l'ai déniché il y a qq années chez un bouquiniste ou Emmaüs, sais plus, c'était un grand moment!
Vous verrez, dans le vol 4 c'est l'enfance de son mari qui est racontée, c'est un peu un hors série, mais si vous voulez savoir comment on conservait la glace en plein été, ou comment coller la mâchoire d'un cochon avec du caramel (par accident, hein!), vous irez jusque-là! Smile
avatar
Mandurah

Localisation : France - Centre
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Invité le Jeu 24 Sep 2009 - 0:06

Je crois que je vais aussi me laisser tenter par La Petite Maison et par Sacrée Mamie...Pfiou, je ne suis pas près de boucler ma liste de lecture! study study study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Lys le Ven 25 Sep 2009 - 1:14

La mienne s'est considérablement allongée ces derniers jours passés sur le forum, aussi ^^
avatar
Lys

Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Domarie le Ven 25 Sep 2009 - 23:37

merci pour ces échanges très intéressants. Je cogite du coup Smile
avatar
Domarie

Age : 42
Date d'inscription : 06/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Inachis le Sam 26 Sep 2009 - 12:43

A propos de l'histoire de Laura Ingalls, sa compagne Nellie dans le feuilleton (interprétée par Alison Arngrim) est en tournée dans les villages en France et en Belgique à partir d'octobre.
Il paraît que le spectacle comporte des anecdotes relatives au tournage.


L'affiche et les dates
avatar
Inachis

Localisation : Philippeville - Belgique
Date d'inscription : 08/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par yasmine le Dim 4 Oct 2009 - 21:16

j'ai aussi lu vos commentaires sur la vie à l'ancienne, la vie dure etc...
mes parents ont immigré en france avant ma naissance pour quitter un pays qui n'offrait pas la qualité de vie qu'ils espéraient pour leurs enfants. ils nous ont emmemé en france pour nous faire profiter du système éducatif, d'une vie de riche en somme car on mangeait tous les jours à notre faim voir plus que notre faim.
j'ai souvenir que pour mon père le plus important ce n'était pas l'apparence, ni les vêtements mais c'était de pouvoir vivre dignement en n'ayant aucune dettes, mais surtout une table remplie et tanpis si les loisirs ou la culture passait en second plan. pour lui c'était une question de principe. il a compris avec le temps qu'on avait besoin de loisirs et qu'il n'y avait pas que l'école et il m'a inscrite à un cours de couture cuisine à 14 ans (super pour une ado!!!) bref, il accordait peut d'importance à ce qu'on pouvait penser de lui: on s'habillait aux puces, on achetait nos livres et jouets dans les brocantes ou vide grenier dans lesquels on passait la plupart de nos dimanches. mon premier vélo: le puce!! mon premier lit: emmaus... aujourd'hui, je ne m'en porte pas plus mal et j'essaie de vivre à ma façon à l'ancienne en faisant attention à ne pas céder à la société de consommation et en essayant d'inculquer une valeur à mes enfants que vivre autrement ce n'est pas forcement mauvais: d'ailleurs ils ont adoré aller au vide grenier pour s'achter des nouveaux jeux plutot qu'une grande surface et ça les a beaucoup amuse de chercher la bonne occasion, de négocier...
vivvre à l'ancienne ça a du bon mais il ne faut pas s'enfermer que dans ce type de vie car nous devons vivre avec notre temps et ne pas être en décalage avec ce qu'il se passe aujourd'hui.
mon vieux cousin vit encore à l'ancienne à l'étranger mais à 60 ans après avoir cultiver ses terres seul mener les moutons pêtrent, fabriquer sa farine, son huile sans eau ni éléctricité, je peux vous dire qu'il a plus de 80ans dans les pattes et il est très fatigué alors il aimerait se payer le luxe d'ouvrir un robinet et ne pas descendre à la rivière du village avec ses 2 mulets pour chercher de l'eau et se chauffer comme tout le monde en tournant un bouton ou encore plus simplement en hiver tourner un bouton pour allumer une lampe.
j'ai choisi de vivre avec un peu de chaque temps afin de ne pas perdre mes racines mais aussi de ne pas regretter ce qu'il m'a été offert aujourd'hui.

yasmine

Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Lys le Dim 4 Oct 2009 - 23:42

Joli (ce n'est pas le mot...) témoignage yasmine.
avatar
Lys

Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Chouette le Lun 5 Oct 2009 - 11:09

yasmine a écrit:vivvre à l'ancienne ça a du bon mais il ne faut pas s'enfermer que dans ce type de vie car nous devons vivre avec notre temps et ne pas être en décalage avec ce qu'il se passe aujourd'hui.
.
je pense comme toi, le principal est de ne pas se laisser aller dans la spirale de la surconsommation, mais il y a de très bonne chose actuellement. Idéaliser le passé, à mon sens, n'est pas la solution.

Chouette

Age : 50
Date d'inscription : 19/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par -Françoise- le Lun 5 Oct 2009 - 14:23

Oui, enfin, selon moi, il y a une certaine modernité dans le fait de regarder vers l'avenir en tenant compte du passé. En d'autres thermes, le passé est très important. D'une part pour éviter les erreurs qui ont déjà été faites, d'autre part pour garder ce qui était bon, voire l'améliorer. En fait, je crois beaucoup à la sagesse populaire, aux traditions, aux "usages", à toutes ces choses. Certes, tout n'est pas bon, mais selon moi, ça vaut toujours la peine d'y regarder de près pour comprendre.
avatar
-Françoise-

Date d'inscription : 20/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Emma le Mar 6 Oct 2009 - 8:18

Comme dit Françoise - et les précédents - vivre à l'ancienne n'est pas vivre dans le passé.
Il y a un proverbe qui dit "on est ce que l'on fait de ce que l'on a fait de nous". On peut traduire par : on est le fruit de ce que l'on a appris, arrangé à sa propre sauce.
J'ai fait beaucoup de scoutisme quand j'étais petite, et j'ai appris des tas de trucs qui me sont encore utiles aujourd'hui dans la vie courante.
Certes, je ne construis pas de tente surélevée tous les matins, mais pour ce qui est de savoir prendre les choses avec le sourire, cuisiner un petit repas rapide avec trois fois rien, faire attention à l'eau (se taper 3 km pour puiser de l'eau dans une rivière, ça apprend !) et manier le système D, je gère encore. Very Happy
avatar
Emma

Date d'inscription : 22/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Chouette le Mar 6 Oct 2009 - 9:51

bien sur que le passé fait ce que nous sommes, mais la façon de vivre de nos parents, grands parents ou plus anciens encore n'était pas forcément rose. Dans les romans, c'est très mignon mais mettre en pratique c'est quand même différent. Il m'arrive de vouloir tout plaquer pour aller élever des chèvres dans un endroit paumé mais, ce genre de vie est quand même très idéalisé. Certains l'ont fait et en sont heureux, d'autres n'ont pas supporté longtemps.
Donc oui, apprenons du passé et gardons-en ce qui est bon, c'est de cette manière que l'on peut avancer. Mais je ne pense pas que vivre sans lecteur dvd par exemple, soit vivre à l'ancienne. De même, je n'ai pas de lave vaisselle, je n'en vis pas pour autant à l'ancienne. Des millions de gens sur terre n'ont pas de lecteur dvd, de lave linge, de lave vaisselle ni de connection internet

Et puis, finalement, vivre dans la sv, n'est ce pas une très idée actuelle (je ne parle pas d'être à la mode) ? Nous avons la possibilité de faire ce choix, dans le passé, ils ne choisissaient pas.

Chouette

Age : 50
Date d'inscription : 19/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par floriali le Mer 21 Oct 2009 - 3:34

Philippe a écrit:Mes grand-parents vivaient dans les années 60 la vie des année 30 faute de moyens, les plus caractéristiques problèmes étaient le manque de puissance électrique en 110 volts qui obligeait parfois a encore utiliser le pétrole en complément et aucun appareil hors éclairage et d'autre part des difficultés constantes de chauffage de leur minuscule pavillon*. Passé 70 ans c'est devenu assez difficile à vivre. Ma grand-mère devenue veuve à obtenu un HLM et n'a jamais regretté d'être parti vivre avec le confort moderne basique eau chaude et chauffage central et quelques petits appareils ménagers sans faire sauter les plombs.

La vieillesse et ses infirmités pensez y quand même.

*il fallait presque démolir pour isoler correctement et installer le chauffage, c'est ce qu'a fait le successeur , il n'a gardé que les murs.

Quand j'étais petite (années 80) on a eu une immense maison... mais qui n'avait que du 110 volts. Je ne me souviens pas que les plombs sautaient pour un oui ou pour un non, je me souviens surtout qu'il ne fallait pas toucher le lave linge sous peine de s'électrocuter (pas de prise de terre)
Mes parents chauffaient très peu, et l'hiver il faisait froid froid. Faut croire que ça m'a laissé des traces, je déteste quand une maison est trop chauffée ! J'aime bien sentir le froid.
D'ailleurs c'est ce qui fait que nous avons fini par déménager; mes parents ne pouvaient financer la mise aux normes électriques.
Mais pour moi cette maison est vraiment liée à une certaine manière de vivre à l'ancienne. Une grande maison de 1850 avec une vieille cuisine, un immense jardin avec un potager pouvant nourrir un régiment, de grands arbres, l'odeur des bois, de l'espace, la nature, le froid l'hiver et je voyais ma mère heureuse entre son potager et son jardin.
Je regrette souvent que mes parents n'aient pas vu un peu moins grand, sans doute s'ils avaient acheté un peu moins grand ils auraient pu rester dans cette maison. Bon mais je crois que la campagne tout ça ce n'était pas trop le truc de mon père.


Il y a peu j'ai vu une annonce "maison ancienne à louer en plein coeur du Loir et Cher, charme, étang, idéal WE, 165 euros par mois" . J'ai appellé par curiosité, je rêve toujours de retrouver une maison à la campagne, et une de mes soeurs aussi, tout en sachant très bien qu'à ce prix le confort devait être inexistant. Et effectivement le monsieur que j'ai appellé m'a très viite dit qu'il n'y avait ni eau courante, ni électricité, que grosse modo rien n'avait bougé depuis 1850.Les murs et le toit étaient en bon état, mais fallait aimer la vie très spartiate ou avoir les moyens de faire des travaux conséquents. Cette maison j'y ai pensé pendant un bon moment ! Mais je sais bien que ça aurait été trop de travail et de peine cette maison.
avatar
floriali

Localisation : la campagne près de Paris
Date d'inscription : 30/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Mandurah le Jeu 22 Oct 2009 - 16:36

Eyh Floriali, on aurait peut-être été voisines! Smile c'est dans quel coin du département?
avatar
Mandurah

Localisation : France - Centre
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par floriali le Jeu 22 Oct 2009 - 19:50

En pleine Sologne ça c'est sûr, et je crois que c'était pas très loin de la Ferté Saint Aubin
Et quand j'étais gamine j'habitais aux Montils près de Blois !!
avatar
floriali

Localisation : la campagne près de Paris
Date d'inscription : 30/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Invité le Jeu 5 Nov 2009 - 9:33

la vie à l'ancienne, c'est quoi ?
pour nous, habitants des pays riches, c'est un confort et un luxe inoui dont on ne prend conscience que lorsqu'onon subit une coupure EDF pendant plus de 8 heures d'affilée.
L'eau courante potable, l'électricité, le chauffage sans effort (gaz, fioul ou électrique), les services à proximité, la climatisation, la réfrigération et la surgélation pour conserver nos aliments, etc... la grande majorité de l'humanité n'y a pas accès.

Il m'apparait évident que cela ne pourra pas durer indéfiniment. La paupérisation nous guette, alors il vaut mieux anticiper pour que le choc soit moins rude. Moins on a à perdre, mieux l'esprit se porte.

Il y a tout de même une chose qu'il faudra apprendre à retrouver, car elle est correlative à la vie à l'ancienne : c'est la solidarité intergénérationnelle. En effet, nos aïeux, comme les peuples du tiers monde actuel, vivent en clan/famille/tribu. Les anciens sont asistés de leurs enfants et petits enfants car tous vivent sous le même toit.
Notre mode de vie est individualiste, on ne vit pas avec nos parents jusqu'à leur mort.
La vie à l'ancienne demande des efforts physiques que l'on ne peut plus assurer passé un certain âge (corvée de bois, culture du potager, etc).
Ainsi, un mode de vie à l'ancienne ne peut être viable à long terme que si l'on des enfants qui partagent ce choix de vie et s'engagent à rester auprès de vous. Il faut y penser...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Mandurah le Jeu 5 Nov 2009 - 17:14

C'est là où je fais un blocage absolu : vivre avec les parents, que ce soit les miens ou ceux de mon conjoint, à plein temps, c'est juste totalement inenvisageable. Je ne serais plus libre d'être moi avec eux. Et sincèrement, je ne connais pas grand-monde qui soit prêt à le faire. C'est surtout qu'il faudrait inventer une nouvelle forme d'entraide, plus globale peut-être. Mais si les veillées de trois générations au coin du feu ont presque totalement disparu, c'est quand même qu'elles ne convenaient pas à tout le monde, non?
avatar
Mandurah

Localisation : France - Centre
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Invité le Jeu 5 Nov 2009 - 17:51

non, je pense que c'est plutôt par ce que le téléviseur a remplacé la discussion, par ce que l'individualisme forcené fait que l'on supporte de moins en moins les autres (et nos parents en font partie).
A défaut de vivre sous le même toit qu'eux, vivre à proximité immédiate est probablement la solution.


Dernière édition par raymond pin le Jeu 5 Nov 2009 - 17:58, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par floriali le Jeu 5 Nov 2009 - 17:53

Les vieux avant vivaient moins longtemps... Et il y avait beaucoup moins de grands grabataires ou de personnes atteintes d'Alzheimer.
Pour bien connaitre cette maladie il arrive un point où la maladie devient tellement importante que même les plus dévoués des enfants ne peuvent plus s'en occuper, sans compter que moralement c'est extrêmement difficile.
Puis sincèrement je ne suis pas sûre que l'on s'occupait si bien que ça des vieux avant... Regardez le film "la fiancée du pirate" et la façon dont s'occupe la chatelaine de son père...
Je pense qu'une fois qu'un vieux devenait complètement inutile on n'avait qu'une hâte c'est qu'il en finisse.

Après je ferai tout pour éviter à mes parents la maison de retraite (qui sont souvent des lieux de maltraitance), mes frère et soeurs sont d'accord là dessus, nous les aiderons un maximum (c'est bien on est nombreux et on habite pas loin de chez eux) et avec le système d'aide à domicile le travail peut être considérablement allégé.
Après quand la dépendance est trop grande (impossibilité de sortir de son lit par exemple) à moins d'être crésus il n'y pas d'autre solution que la maison de retraite médicalisée
avatar
floriali

Localisation : la campagne près de Paris
Date d'inscription : 30/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Invité le Jeu 5 Nov 2009 - 18:01

floriali a écrit:Les vieux avant vivaient moins longtemps... Et il y avait beaucoup moins de grands grabataires ou de personnes atteintes d'Alzheimer
tiens donc ? Tu parles probablement du haut moyen-âge, alors !
A quel âge est donc mort Louis XIV ? A 77 ans, c'était en 1715, époque durant laquelle la médecine et l'hygiène étaient un peu moins développées que maintenant :o)
C'est juste un exemple...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par floriali le Jeu 5 Nov 2009 - 18:11

Statisquement les vieux vivaient moins longtemps plusieurs et en tout cas il y a avait moins de grands grabataires ou d'Alzheimer (il y a de plus en plus de cas)
Avant si on avait un AVC ou un infarctus, on en mourrait le plus souvent. Pas de SAMU, pas de réanimation, pas d'opération chirurgicale possible.
Sans compter tous ceux qui n'atteignaient pas la vieillesse, les femmes qui mouraient en couche, et toutes les maladies que l'on ne soignait pas.
avatar
floriali

Localisation : la campagne près de Paris
Date d'inscription : 30/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Invité le Jeu 5 Nov 2009 - 19:50

bon, vu sous cet angle, je veux bien admettre que la vie à l'ancienne n'était pas très enviable.

mais je me pose alors une question : vaut-il mieux vivre moins longtemps, mais entouré, actif, heureux dans une vie bien remplie de choses simples, ou vivre très vieux grace à la médecine moderne, seul, sans visite, sans pouvoir lire (vue trop basse) ni se promener (mal partout) en se goinfrant de médicaments à chaque repas, abandonné à la télévision ?

Sans aller jusqu'à l'excès comme l'a vécu Boris Vian, je préfèrerais vivre et surtout finir comme dans une vie à l'ancienne

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par floriali le Jeu 5 Nov 2009 - 20:17

Je pense sincèrement qu'il vaut mieux vivre pas trop longtemps...
Mon grand père lui arrêta de prendre ses médicaments quand il sentit que la fin venait afin de ne pas se "prolonger". Il était absolument contre l'acharnement thérapeutique et il a mis ses actes en accord avec sa pensée.

J'ai une vieille tante de 97 ans que j'aime beaucoup, qui ne peut plus bouger de son lit, qui n'a plus de gout à rien alors qu'il y a quelques années elle avait encore la pe^che. Mais plusieurs chutes, des fractures diverses et variées sont passées par là et ont entamé son moral... Elle en a marre.
Comme elle ne veut plus rien faire (pas même écouté de la musique) sa fille lui a demandé "mais à quoi tu penses toute la journée ???" Elle lui a répondu "je révise ma vie" J'ai trouvé ça excellent ! Elle se prépare à mourir.
avatar
floriali

Localisation : la campagne près de Paris
Date d'inscription : 30/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par wiine le Sam 27 Mar 2010 - 20:24

Une parenthèse sur le passé : à Rome, il y avait l'eau courante, sur plusieurs étages... Si si ! Ne pas confondre donc confort et modernité Wink
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par alain corrigible le Mer 24 Aoû 2011 - 14:11

ET SI ON ARRETAIT LE TEMPS ?

J'ai le souvenir d'une série de petits reportages tv, d'il y a une dizaine d'années sur un personnage assez hors
du commun (et qui en plus a le bon gout de vivre dans ma bonne ville de Lyon).

Prénom, surnom, ou volonté de discrétion, il se faisait appeler "claudius" et bien que contemporain du 21 e siecle vivait en 1900 .

J'explique,
il parlait, s'habillait, collectionnait les objets, se déplaçait dans la ville tel un exilé du temps pris par
mégarde sur le porte bagage de H. G. WELLS de sa machine a voyager dans le temps tout cuivre, pompon et
velours rouge ( ouais la version kistchissime de 1960 )

et catapulté par un cahot spatio-temporel dans notre 21e siecle pollué et bruyant (aaargh, sortez moi de là)

Excentrique simple et doux, mais parfaitement intégré socialement, il vivait en tant que concierge dans une loge, se déplaçait en TRICYCLE cheers, a travers la ville, s'habillait en tricot de corps, veston, montre
à gousset et ... les jours de grandes occasions arborait fièrement un chapeau melon.

Réhabilitant des objets de brocantes, aucune de ses possessions, meubles ou vêtement n'était postérieur a
1930, (les vêtements, j'suis pas sûr), son plaisir, discuter avec de très vieilles personnes du "bon vieux temps"

Bref, un homme sans concession, (mais sans embêter personne), j'ai adoré découvrir sa vie par le truchement
des émissions un peu voyeuriste qui avaient déniché cet oiseau rare.

Je précise qu'il existe en vrai, je le sais, je l'ai croisé en ville.

Son seul regret, être célibataire, car évidemment , les demoiselles s'enfuyaient vite lorsqu'elles s'apercevaient qu'il ne chauffait sa loge que 2 ou 3 heures par jour grâce à un minuscule poêle a charbon comme l'eut fait

un authentique concierge d'avant guerre (la vraie, la grande, celle avec les teutons a casque pointus)

Détail émouvant, la soeur de cet apôtre de la SV que vous ne croiserez jamais ici (un ordinateur, c'est quoi cette bête là ?) lui avait offert une télé couleur, peut être pour le faire redevenir quelqu'un de "sérieux"

Pour ne pas froisser sa soeur en lui balançant ce paquet empoisonné en travers de la figure, il l'avait enfermé
dans un meuble (la télé, pas la soeur Laughing ) et ne l'utilisait en fait que comme... un poste de TSF pour écouter les infos

J'avais trouvé cette façon de faire d'une rare élégance, il ne s'était pas trahi lui même, et n'avait pas fait de peine à sa soeur.

Chapeau (melon bien sûr), monsieur Claudius.

Aux dernières nouvelles, une femme qui l'avait découvert a la télé partageait désormais sa vie, et il ne souhaitait plus que les chaines de télé ne l'importune.

Que l'année 1900 éternelle de leur vie leur soit douce, même s'il leur faut dormir avec des chaussettes.





Dernière édition par alain corrigible le Jeu 25 Aoû 2011 - 18:11, édité 1 fois

alain corrigible

Age : 47
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par wiine le Mer 24 Aoû 2011 - 16:44

J'adore cette histoire, d'autant que je suis une passionnée du XIXe et du romantisme !
avatar
wiine

Age : 37
Localisation : essonne
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par alain corrigible le Ven 26 Aoû 2011 - 22:15

Personnellement, j'aime mieux les années 1950, je vis d'ailleurs plus ou moins comme un ouvrier de
cette époque.

Vélo pour aller au boulot, ( usine de métallurgie), maison louée d'époque années 50 également mais entretenue de belle manière, avec un potager, un hamac entre 2 arbres, un puits.

(mais nous tentons de vivre en égalité de taches, mon épouse et moi même, pas question de la traiter
comme une femme de 1950, ni d'aller picoler ma paie au bistrot). Very Happy

Parfois, en binant mes patates ou en bricolant à mon établi, j'ai l'impression fugace de retrouver les gestes
que faisaient l'un ou l'autre de mes grands pères comme si l'un d'eux souriait en m'observant par dessus mon épaule.

C'est réconfortant à notre époque de pouvoir un peu arrêter le temps même si mon beau frère ne comprend
pas comment je peux vivre sans téléphone portable.

Alors pourquoi pas, si vous aimez une époque, (même un peu fantasmée pour en gommer les aspects les plus
rebutants ), revivez la, recherchez les vieilles choses, recréez une ambiance, ça peut être un aspect de la SV.

L'important c'est de vivre selon ses propres aspirations, non ?

Je sais qu'il existe un chantier de construction de château-fort selon les techniques du 13eme siècle
(tapez guedelon sur votre moteur de recherche préféré, vous serez étonnés )
50 ouvriers, 25 ans de travail en tenue du moyen age, un filon pour les archéologues qui expérimentent en
direct les techniques d'époque.

alain corrigible

Age : 47
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Philomenne le Ven 26 Aoû 2011 - 23:47

alain corrigible a écrit:Je sais qu'il existe un chantier de construction de château-fort selon les techniques du 13eme siècle (tapez guedelon sur votre moteur de recherche préféré, vous serez étonnés )
50 ouvriers, 25 ans de travail en tenue du moyen age, un filon pour les archéologues qui expérimentent en
direct les techniques d'époque.

J'ai visité le chantier de Guédelon 4 ou 5 fois et j'ai beaucoup aimé (même si depuis quelques années ils ont tendance à être victimes de leur succès et que l'ambiance s'en ressent un peu : elle perd de son "authenticité"). J'aime beaucoup de côté aventure humaine, expérimental...

_________________
Blog agricole...
avatar
Philomenne
Administrateur

Age : 46
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 25/08/2009

http://lagricultureetautreschosesdelavie.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à l'ancienne???

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum